Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Un « Petit Nicolas » sage comme une image

Un « Petit Nicolas » sage comme une image

Il a cinquante ans, mais en paraîtra toujours neuf. Le petit Nicolas, héros créé par Sempé et Goscinny est adapté pour le cinéma par Laurent Tirard. Le film, un peu sage, sort aujourd’hui dans les salles. Il clôt une série de rétrospectives (livre, exposition) consacrées au plus libertaire des écoliers français.

Un héros populaire, un casting de choix - Kad Merad, Valérie Lemercier, François-Xavier Demaison, Sandrine Kiberlain. Daniel Prévost, Michel Galabru, Anémone, Louise Bourgoin, Michel Duchaussoy -, un réalisateur, Laurent Tirard, qui n’en est pas son coup d’essai (Molière). Malgré tout, adapter Le Petit Nicolas, personnage iconique entre tous, relève de la gageure. Son identité visuelle est telle que dès les premières images, et même dès l’affiche, chacun se dit « je le voyais autrement ».
 
Et pourtant les scénaristes ont redoublé d’effort. Car l’histoire qui nous est contée-là n’existe que sur l’écran. Sempé et Goscinny ne l’ont jamais écrite.
 
Tout commence le 29 mars 1959, dans Sud-Ouest Dimanche. Quand le duo publie pour la première fois, c’est une histoire unique. Pas question encore de créer un personnage récurrent, un décor, des copains, des aventures. C’est sans compter sans les lecteurs et le courrier du même nom. Tous réclament la suite ! Succès immédiat. Un peu plus tard le Petit Nicolas entre chez Pilote. L’année suivante, les éditions Denoël publient les aventures du Petit Nicolas. C’est un bide. Une émission littéraire sauvera ce premier ouvrage : Lecture pour tous, animé par Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet. Ils feront découvrir le Petit Nicolas à un plus large public. Trois autres livres seront publiés chez Denoël, jusqu’en 1964. A la suite de quoi, le héros ne sera jamais absent des librairies puiqu’il a toujours été édité, notamment dans des collections de poche ou pour la jeunesse.

Anne Goscinny, la fille du scénariste, et son mari, Aymar du Chatenet, ont repris le flambeau de l’édition. En créant en 2004 les éditions IMAV ils ont mis à la disposition du public trois volumes entiers d’histoires inédites du Petit Nicolas et ont vendu l’adaptation au cinéma où on le découvre plus sage qu’une image. Un peu figé dans le passé.

L’histoire : les parents de Nicolas, Valérie Lemercier et Kad Merad, attendent un bébé. Un petit frère ou une petite soeur pour le héros. Inquiétude chez ce dernier. Dans les dessins originaux, il était la vie. Voilà que dans le film il la redoute. Cette trame bien mince sert de fil conducteur. Elle relie les histoires bien connues désormais du Petit Nicolas et de ses copains - Clotaire, Agnan, Rufus, Alceste, Eudes, Maixent, Geoffroy, Joachim. On présume que Tirard a voulu nous rejouer les Choristes. Mais pas les 400 coups. On navigue dans un univers aseptisé et ronronnant ou, comme le constatent de nombreux critiques, les cheveux sont bien peignés et il ne manque aux blouses aucun bouton. Aussi conforme que la mémoire des Français sur leur passé.
 
Comme dit Olivier Delcroix dans Le Figaro, « en sortant de la salle, on se dit qu’on a gentiment rêvassé devant un tourniquet rempli de cartes postales des années 1950-1960 où la nostalgie le dispute à la naphtaline ». Pourtant, c’est l’exact opposé du projet mené par le tandem Sempé et Goscinny. Il ne s’agit pas ici de glorifier le passé, mais un éternel présent. Le Petit Nicolas est un fantasme, une pure création littéraire. Le dessinateur et le scénariste sont irrécupérables. Ils font l’éloge de l’individu dans un système scolaire qui finalement n’a guère évolué, quoiqu’on dise. « L’univers du Petit Nicolas, explique Sempé, c’est un monde idéal. C’est l’enfance que Goscinny et moi aurions voulu avoir ».

Mais peut-être, comme le suggère le même critique, que ce Petit Nicolas a davatage été conçu pour l’exportation, comme le Beaujolais. Une sorte de marque déposée. Une appellation d’origine contrôlée...



 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès