Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Une hausse du prix du tabac derrière un écran de fumée

Une hausse du prix du tabac derrière un écran de fumée

Qui de l’Etat ou des fabricants de tabacs souhaite une augmentation du prix du tabac au 1er janvier 2009 ? Peut-être bien les deux…

Les fabricants démentent toute pression de l’Etat. Pourtant, selon Le Parisien, une demande de hausse aurait été faite aux fabricants de tabac auditionnés par la direction générale des douanes placée sous la tutelle du ministère du Budget : « Selon nos informations, le gouvernement veut augmenter de 10 % le prix des cigarettes, et ce dès le 1er janvier 2009 », « L’affaire fait grand bruit. Révélée dans nos colonnes, la volonté du gouvernement de voir le prix des cigarettes augmenter de 10 % a provoqué une levée de boucliers. Une telle décision serait "scandaleuse", a protesté le président de la Confédération des buralistes, René Le Pape. »
 
10 % ? Le prix des cigarettes a augmenté de 6 % en 2007, une nouvelle hausse au 1er janvier 2009 de 10 % correspondrait à environ 50 centimes par paquet (pour un prix de vente moyen de 5 euros). Elle rapporterait environ 500 millions d’euros au budget de l’Etat. En temps de crise, cette somme serait une manne inespérée.
 
Mais les fabricants de tabac Japan Tobacco International France (Camel, Winston, Benson & Hedges) et Philip Morris France ne l’entendent pas de cette manière : selon eux, ils n’ont reçu aucune demande d’augmentation de leurs prix. Et de son côté, le ministre du Budget, Eric Woerth, affirme « que les pouvoirs publics n’ont absolument pas sollicité les fabricants de tabac pour les inciter à augmenter le prix de leurs cigarettes au 1er janvier 2009 ».
La question que tout le monde se pose alors : va-t-on vers une hausse des taxes au nom de la lutte contre le cancer ?
 
C’est un combat que mène l’Etat et il semble durcir sa position depuis 2003 : les prix des cigarettes augmentent régulièrement depuis lors. La redistribution des revenus du prix des cigarettes est environ de 80 % pour l’Etat, 64 % sous forme de droits de consommation et 16 % de TVA.

Alors quid de cette hausse ? Va-t-elle partir en fumée ?


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès