Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Actu en bref > Villiers-le-bel, la police des polices saisie

Villiers-le-bel, la police des polices saisie

Deux hommes ont perdu l’usage de leur œil samedi soir en marge de bagarres entre jeunes et policiers. L’Inspection Générale de la Police Nationale est chargée par le parquet de Pontoise d’enquêter sur ces événements qui relancent la polémique sur les flash-ball ou armes de défense à balles souples.

Alexandre, 21 ans, et Bruno, un chauffeur-livreur de 31 ans, ont été entendus lundi par la sûreté départementale. Les deux hommes ont chacun perdu l’usage de leur œil samedi soir à Villiers-le-Bel (95) alors qu’avaient lieu des échaufourées entre des jeunes et la police. Ces violences arrivent un an et demi après les émeutes de novembre 2007 déclenchées par la mort de deux adolescents qui circulaient sur des mini-motos.

« J’étais en train de manger un sandwich avec mes amis [à l’occasion d’un anniversaire, ndlr] dans le quartier de la Cerisaie, de l’autre côté de la rue qui longe les Bleuets. On a vu les CRS arriver, ça a tout de suite commencé à tirer. Et d’un coup, j’ai été touché en pleine tête » a déclaré Bruno au Figaro. Conduit à la Pitié-Salpétrière il a été opéré mardi matin. On lui a oté son œil blessé pour le remplacer par une prothèse.

« Il n’y a pas de raison de remettre en cause leur version, mais elle reste à vérifier », a expliqué à 20minutes.fr la sûreté départementale.
Leparisien qui a relaté cette affaire, souligne que les affrontements se sont déroulés en trois temps : « une patrouille de CRS a d’abord été caillassée une première fois, avant d’être à nouveau pris à partie. Puis des policiers, appelés par des riverains pour disperser un groupe bruyant sous leurs fenêtres, essuient des jets d’objets divers » Ces policiers, précisent la même source, répliquent alors par des gaz lacrymogène et des tirs de flash-ball.

S’il s’avère que les armes de défense à balles souples sont responsables de ces accidents, cela devrait relancer la polémique à leur propos, alors que plusieurs groupes de défense des droits de l’homme ont déjà exprimé leur crainte que le déploiement d’armes de ce type n’amène une augmentation des violences policières dans des situations potentiellement dangereuses (source wikipedia).

 

Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Babar

Babar
Voir ses articles







Palmarès