Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Abstention 2012 : Entretien avec Vincent Vauclin

Abstention 2012 : Entretien avec Vincent Vauclin

  • D’où vient l’idée pour une telle mobilisation ?

Le paysage politique Français est intégralement verrouillé.

Derrière l’illusion du multipartisme, nous faisons face à une pensée unique à laquelle souscrivent la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle. Cette idéologie, au pouvoir depuis plus de 40 ans, va à l’opposé des principes fondamentaux de notre nation, et de la civilisation.

Les différences entre les partis majoritaires ne sont que de degrés, non de nature. Tous défendent le capitalisme, le mondialisme, et l’idéologie moderne que nous combattons.

Nous ne pouvons pas cautionner ce système politique dévoyé, mais entendons plutôt le dynamiter ! Nous entrons alors en dissidence, c’est-à-dire dans un processus pré-révolutionnaire qui vise à délégitimer la domination oligarchique.

L’enjeu le plus central est donc, à mon sens, celui de la légitimité. C’est cette « guerre de légitimité » que nous entendons mener, tant sur le plan économique que sur le plan politique, et par laquelle nous cessons purement et simplement de participer au processus de domination que nous dénonçons. C’est une question de cohérence tactique, mais c’est aussi un positionnement moral.

  • Qu’est-ce que l’abstentionnisme peut changer ?

A très court terme, les chances de changements sont minces.

Mais semaines après semaines, mois après mois, l’apparente légitimité du pouvoir s’érode. Et de ce point de vue, l’abstention participe à dévoiler cette domination, à la faire apparaître pour ce qu’elle est, dans sa nudité abjecte débarrassée de ses oripeaux démocratiques. C’est là l’enjeu central : les « citoyens » ont pris l’habitude de nommer « république » un régime qui en est l’antithèse.

Brecht disait que « la provocation est une façon de remettre la réalité sur ses pieds », et l’abstention, d’une certaine façon, est une forme de provocation politique qui, en sortant des schémas de pensée imposés, court-circuite le processus de domination.

  • Vous êtes combien à vous abstenir de voter ?

L’abstention a atteint un niveau historique en France, signifiant ainsi à ceux qui en doutaient la profonde crise dans laquelle s’enfoncent ces institutions, dans lesquelles plus personne ne croit.

Voici quelque chiffres qui parlent d’eux-même : aux élections européennes de 2009, l’abstention fut de 59,4% ; aux élections régionales de 2010, elle fut de 53,7% ; et aux élections cantonales de 2011, elle fut de 56%.

Le cas de l’élection présidentielle est cependant particulier, la mobilisation électorale y étant généralement élevée. Mais le plus important n’est pas tant le taux de cette abstention, que les motivations qui la sous-tendent. L’abstention est généralement associé à un désintérêt pour les questions politiques. Par notre action, nous entendons au contraire mettre en avant un véritable positionnement politique dissident, revendiqué et cohérent.

  • Quelle est l’alternative proposez-vous au vote et au système actuel ?

Diverses solutions sont avancées pour en finir avec cette domination.

La question fondamentale, à mes yeux, est institutionnelle : c’est le mode de gouvernement en lui-même qui doit être repensé. Nous défendons ainsi la reconnaissance du vote blanc, du référendum d’initiative populaire, et la réalisation d’une véritable démocratie à l’échelon local (communal ou cantonal) sur le modèle suisse par exemple. Le processus électif en lui-même doit être remis en cause : pourquoi les citoyens devraient-ils élirent des représentants pour plusieurs années, sans les connaître, ni avoir de quelconques outils pour vérifier la réalisation de leurs promesses, et les révoquer en cas d’échec ?

Sur ce point, je partage les idées que développe brillamment Etienne Chouard sur le tirage au sort (également désigné sous le terme de « clérocratie »). C’est un système de désignation de représentants selon les principes inspirés de la démocratie athénienne, et qui me semble être une alternative particulièrement intéressante à l’élection, puisqu’il constitue un rempart institutionnalisé contre toute dérive oligarchique.

  • Si vous étiez élu président demain, quel seraient les premiers trois changements que vous entreprendriez ?

Par définition, le système politique Français est verrouillé. Il serait absolument illusoire de croire qu’une quelconque alternative pourrait émaner « légalement » de ce système, en particulier via l’élection présidentielle.

Mais si je devais entreprendre trois changement majeurs et immédiats, ils seraient tous subordonnés à l’exigence d’un retour à une souveraineté Française intégrale : sur le plan politique, par la sortie de l’Union Européenne (application de l’article 50 du Traité de Lisbonne) et de l’euro ; sur le plan économique, par l’abrogation de la Loi du 3 Janvier 1973 relative à la création monétaire (reprise maintenant dans le Traité de Maastricht, article 104 ; et dans le Traité de Lisbonne, article 123) ; et sur le plan militaire, par le retrait de la France de l’OTAN, et donc du commandement intégré de cette organisation (ce qui impliquerait de fait la fin de l’ensemble de nos opérations extérieures sous mandat de l’OTAN, notamment en Afghanistan).

  • Est-ce que vous préparez des actions pour partager vous idées et pour inciter les gens à ne pas voter ?

Notre campagne « Abstention 2012 » vise précisément à soutenir cet élan abstentionniste, et à en diffuser les principes sur internet comme sur le terrain.

Plusieurs idées sont discutées, tel que l’occupation simultanée de bureaux de vote (qui serait tout à fait légale), l’organisation d’une votation populaire pour une assemblée constituante (référendum auto-organisé), ou encore le lancement le jour des différents scrutins de BankRun ciblés sur plusieurs institutions bancaires impliquées dans la crise que nous subissons (un BankRun est mouvement massif de citoyens retirant de la monnaie aux distributeurs un même jour, créant ainsi un effet boule de neige susceptible de priver l’institution financière de liquidités).

Cette dernière idée permet, selon moi, de mettre en lumière le cœur de la domination : la Banque, et d’attirer ainsi l’attention sur ce pouvoir financier tentaculaire et transnational, dont le milieu politico-médiatique n’est en réalité qu’une excroissance…


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • sinique sinique 24 mars 2012 06:52

    Et bien , cette initiative bien expliquée et bien diffusée me parait tout à fait réaliste à long terme . Je vote pour !! 


    • Catart Catart 24 mars 2012 17:50

      bonjour,

      Au 1er tour
      celui qui se retrouve chez un candidat ??? c’est son droit vote pour son poulain...rien à dire, celui qui ne se retrouve nul part MAIS qui veut faire son acte citoyen se déplace et vote blanc c’est son droit et il est logique avec sa pensée, celui aussi ne se trouve pas représenté et qui a un ras le bol débordant de nos élus va à la pêche ..c’est son droit...

      Mais pour le 2ème tour les choses sont bien différentes imaginons que comme d’habitude moins 1 fois l’UMPS soit encore là pour nous berner...avec le coup de blanc bonnet et bonnet blanc...
      Nos premiers vote blanc et abstention vont faire la même chose...ok... Mais nos petits électeurs de Mélenchon et Bayrou qui durant des mois et des mois ce sont défoncés pour mattraquer et massacrer à juste titre le duo Sarkolande... ils font QUOI ???
      Ils vont se vendre chacun de leur côté à un Dieu qui n’est pas le leur...sans parole comme dirait Mélenchon ??? pire vendre leurs idées aprèes la prise de la Bastille ??? NON pour une fois vaille que vaille, pas de risque FN, alors que ces millions d’électeurs ridiculisent par le vote blanc ou l’abstention l’UMPS et participent à élire le roi des ridicules.

      OK regroupons nous mobilisons nous pour un appel au vote blanc et à l’abstention comme cela on a une chance et c’est la seule de peser au 2ème tour sur l’élection.

      je passe ton article sur notre site...merci

      je signale que mon article du 6 mars sur le vote blanc « 2012 l’année du vote blanc » est censuré par la meute des modérateurs à la solde des « demi-gros »... ??? scandaleux pour des gens qui veulent le changement pour demain en faisant déjà pire que ceux qu’ils attaquent... ???

      http///www.indigne-je-propose.fr/


    • TROP FACILE L ’ABSTENTION OU LE VOTE BLANC ET INUTILE SOUS LA 5...EME REPUBLIQUE

      -alors que jl melenchon propose avec le fg et pcf d’avoir une vraie gauche a coté des socialisuse qu’on ne doit pas laisser seuls. (je vous le concède...)

      NON A L’ ABSTENTION OU LE VOTE BLANC....OUI A L INSURRECTION CIVILE AVEC UN BULLETIN DE VOTE................


    •  rectif « a coté des socialistes »


    • Marc Blanchard Marc Blanchard 24 mars 2012 07:47

      Tout à fait d’accord avec l’auteur. Le vote blanc ne compte pas et la qualité de notre pouvoir ne mérite pas le moindre effort. Ce n’est que par l’abstention qu’ils prendront conscience qu’on les méprise, même si comme les morpions ils vont s’accrocher jusqu’au bout...


      • Nanar M Nanar M 24 mars 2012 08:58

        Délires fachos tout simplement.


        • Jonathan Moadab Jonathan Moadab 24 mars 2012 09:30

          Je suis partagé... Il est tellement facile de dénigrer l’abstention qu’une autre solution me semble meilleure à savoir : voter blanc et que des citoyens relèvent eux-mêmes le nombre de bulletins blancs (il suffit de voir les fiches de dépouillement)

          Nous aurions (si nous pouvions avoir un observateur par bureau) ainsi un chiffre précis du nombre de personnes qui refusent de cautionner le système ou qui sont en désaccord avec le système.

          Plus de bulletins blancs que les voix du premier des candidats : grosse fessée. 

          En plus, cela est en accord avec le plan de monsieur Vauclin, qui souhaite mettre en place une occupation des bureaux de vote ! 


          • JL JL1 24 mars 2012 09:54

            L’abstentionnisme est aussi haïssable que le vote utile.

            Au premier tour on choisit : il y a toujours un candidat pour défendre nos idées.

            Au deuxième tour on élimine. Si on estime que les deux candidats se valent, et qu’on ne peut en éliminer un sans donner quitus à l’autre, alors, oui, il convient de s’abstenir.

            Mais je le répète : s’abstenir au premier tour n’est ni rationnel ni raisonnable.


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 24 mars 2012 13:56

              Je suis en total désaccord avec ce que vous affirmez.

              « Au premier tour on choisit : il y a toujours un candidat pour défendre nos idées. »

              Vous parlez peut être pour vous !

              Par ex moi comme l’auteur cette article on est pour la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN.
              Aucun candidat présents à cette élection ne propose cela. Alors, on vote pour qui ?

              Le système est verrouillé, il est impossible de se présenter à cette élection sans être soutenu par un grand partis car ils contrôlent la quasi totalité des parrainages. En effet, les maires sans étiquettes ne parrainent personne à de rares exception près.

              Dès lors pour avoir 500 parrainages, il faut que soit le PS, soi l’UMP vous les donne.
              Les 8 autres candidats y compris Le Pen ou Mélenchon (à 14% d’intentions de vote pourtant !) ne seraient pas présents au premier tour si les grands partis ne leur avait pas donné leurs parrainages. De Villepin ou Corinne Le Page ont fait les frais de ce système pourtant ce sont des personnalités politiques connues.

              A la base le système de parrainage a vocation à empêcher les candidatures fantaisistes style dédé l’abeillaux ou la candidate du parti du plaisir. Pas à empêcher un ancien premier ministre de se présenter. Ce n’est qu’un ex je ne soutien pas M De Villepin mais il devrait être présent à cette élection.

                


            • sinique sinique 24 mars 2012 20:18

              Tout à fait d’accord pour dire que le premier tour n’offre pas nécessairement un candidat possible !!! 

              Et si dans ce cas , nous nous rendions pour aller voter avec un bulletin « spécial abstention » , pour cause de pénurie de candidat convenable ? ...et qu’il y ait effectivement un contrôle sur ces bulletins ! 
              Quant à croire que Mr Villepin , avec un carnet d’adresses d’ancien premier ministre , n’ait pas pu trouver 500 parrainages !!! Ben voyons , nous ne connaitrons jamais les aimables pressions , pour ne pas dire plus , qu’il a dû rencontrer ...
              En France , nous ne sommes pas prêts de voir une femme ou un homme providentiel arriver , tant il est vrai que pour faire ses armes en politique il faut avoir traversé le marigot puant de toutes ces tambouilles , juste le temps ( quelques années quand même ! ) de se faire accrocher quelques solides casseroles , quelques renvois d’ascenseurs , et de se faire prendre par la barbichette ( si , si , ça fait mal ! ) . Rester parfaitement intègre ? Je ne crois pas la chose possible à un certain niveau de pouvoir . Ceci dit , ce n’est même pas ce que je demande à un homme politique ! mais juste un peu de mesure et d’écoute ferait déjà l’affaire ...bon je retourne me coucher sur mon nuage ...

            • Frabri 24 mars 2012 18:47

              Dans le « peuple des abstentionnistes » il y en a qui sont pour l’« abstention active »

               http://cochonoux.free.fr/40.00_Abstention_Active.html

              L’oligarchie ça suffit vive la démocratie Hervé Kempf

              http://www.regardpublic.net/2011/04/revue-l%E2%80%99oligarchie-ca-suffit-vive-la-democratie/

              Pour une vraie démocratie, il y a le Plan C d’Étienne jChouard

               http://etienne.chouard.free.fr/Europe/


              • mardouk 24 mars 2012 19:31

                OK avec vous


                • @VAUCLIN EST TU SUR DE NE PAS ETRE UN SOUS-MARIN DE SARKOFN.... ???


                • lulupipistrelle 24 mars 2012 20:40

                  Mes idées non plus ne sont pas représentées... mais je vais voter au premier tour dans l’espoir de changer le second tour... JUSTE POUR LE FUN.

                  Au second tour, si le candidat que j’aurai choisi pour le premier tour n’est pas présent, je m’abstiens.
                  Je ne crois pas en un avenir meilleur,à l’initiative des gouvernants, et je déteste les électeurs des candidats les mieux placés.


                  • Mmarvinbear Mmarvinbear 26 mars 2012 13:00

                    Abstention, piège à cons !

                    J’adore les articles de ce genre, qui font fi des vérités les plus élémentaires.

                    "Derrière l’illusion du multipartisme, nous faisons face à une pensée unique à laquelle souscrivent la quasi-totalité des candidats à l’élection présidentielle.«  : donc, vous admettez que ce n’ est pas le cas, et qu’il existe des candidats qui ne se réclament pas de la Pensée Unique ( un concept qu’il faudrait définir plus sérieusement, chaque parti et chaque mouvement considère son adversaire comme étant un suppôt de cette Pensée Unique ).

                    J’imagine que l’élu de votre coeur doit plafonner à 0,5 % des suffrages, ce qui explique votre rancoeur.

                     »Nous ne pouvons pas cautionner ce système politique dévoyé, mais entendons plutôt le dynamiter !"
                     : Ne savez vous pas que ce système est soutenu par une part massive de la population ? Vous prétendez défendre la démocratie, mais en fait, vous la combattez !

                    pourquoi les citoyens devraient-ils élirent des représentants pour plusieurs années : parce qu’une action sociale et politique a besoin de durée parfois pour produire des effets ?

                    sans les connaître, ni avoir de quelconques outils pour vérifier la réalisation de leurs promesses : et Internet ? C’est maintenant facile de voir, en croisant les sources, si l’élu travaille effectivement à son programme.

                    et les révoquer en cas d’échec  : cela existe déjà. Ce sont les élections suivantes.

                    « C’est un système de désignation de représentants selon les principes inspirés de la démocratie athénienne »  : la démocratie athénienne était en réalité une forme d’oligarchie. La très grande majorité de la population était de fait exclue du pouvoir politique pour des raisons de sexe, d’origine ou de statut social. Les hauts postes étaient réservés aux citoyens ayant les plus hauts revenus ! C’est un retour au pouvoir censitaire que vous prônez !

                    "Mais si je devais entreprendre trois changement majeurs et immédiats, ils seraient tous subordonnés à l’exigence d’un retour à une souveraineté Française intégrale«  : le programme de l’extrême-droite, en clair... Pas celui du FN, mais des Identitaires, des Souverainistes, nostalgiques de la croix gammée.

                     »tel que l’occupation simultanée de bureaux de vote (qui serait tout à fait légale)«  : faux ! L’article 113 du code électoral est formel ! : »(...), quiconque, soit dans une commission administrative ou municipale, soit dans un bureau de vote ou dans les bureaux des mairies, des préfectures ou sous-préfectures, avant, pendant ou après un scrutin, aura,(...), empêché ou tenté d’empêcher les opérations du scrutin, ou qui en aura changé ou tenté de changer le résultat, sera puni d’une amende de 15 000 euros et d’un emprisonnement d’un an ou de l’une de ces deux peines seulement.« 

                     » l’organisation d’une votation populaire pour une assemblée constituante (référendum auto-organisé)«  : vous êtes au courant que le résultat ne serait pas considéré comme légal ?

                     » ou encore le lancement le jour des différents scrutins de BankRun ciblés sur plusieurs institutions bancaires impliquées dans la crise que nous subissons"  : un dimanche, seuls les distributeurs seraient accessibles. Vous semblez ignorez que les retraits sont doublement limités : par les capacités du distributeur en premier lieu, et par une sécurité intégrée sur votre carte bancaire, avec une limite dépendant de la nature de la carte ( en général, on ne peut pas tirer plus de 1500 euros sur sept jours, les cartes illimitées étant très rares et assez couteuses à posséder ).

                    Bref, il est visible que non seulement vous ne connaissez pas la moitié du savoir requis, mais qu’en plus, vous dissimulez un mouvement fasciste sous couvert de la défense de la démocratie.


                    • Vincent Vauclin (la Dissidence) Vincent Vauclin (la Dissidence) 28 mars 2012 14:59
                      • « Ne savez vous pas que ce système est soutenu par une part massive de la population ? Vous prétendez défendre la démocratie, mais en fait, vous la combattez ! » :

                      Erreur, n’importe quel quidam critique le système politique, et la classe politique. Le fameux « tous pourris », qui n’est pas dénué de fondements objectifs...

                      • « parce qu’une action sociale et politique a besoin de durée parfois pour produire des effets ? » : 

                      Le système représentatif fonctionne sur cet idée : on voit le résultat. La vérité est que cette impossibilité de révocation des élus durant leurs mandats permet la corruption, la tromperie, la manipulation (« après moi le déluge ! »)...

                      • « et Internet ? C’est maintenant facile de voir, en croisant les sources, si l’élu travaille effectivement à son programme.  »

                      Et l’on constate en effet que la majorité des élus trahissent le Peuple de façon systématique (cf. Traité de Lisbonne par exemple, ou le MES).

                      • « et les révoquer en cas d’échec  : cela existe déjà. Ce sont les élections suivantes. »  :

                      Et il est généralement trop tard, tant les forfaits perpétrés durant 5 ans sont légions...

                      • « la démocratie athénienne était en réalité une forme d’oligarchie. La très grande majorité de la population était de fait exclue du pouvoir politique pour des raisons de sexe, d’origine ou de statut social. Les hauts postes étaient réservés aux citoyens ayant les plus hauts revenus ! C’est un retour au pouvoir censitaire que vous prônez !  »

                      S’inspirer du principe de tirage au sort n’est pas calquer un modèle vieux de plus 2000 ans ! Vous faites dans le réductionnisme simpliste. C’est malhonnête.

                      • « Mais si je devais entreprendre trois changement majeurs et immédiats, ils seraient tous subordonnés à l’exigence d’un retour à une souveraineté Française intégrale » : le programme de l’extrême-droite, en clair... Pas celui du FN, mais des Identitaires, des Souverainistes, nostalgiques de la croix gammée. 

                      Vous êtes à la limite de l’injure publique. La souveraineté nationale est la base de la démocratie ! La nation est un concept trans-courants, le principe de souveraineté est inscrit dans notre Constitution... Malhonnêteté de votre part, ou réelle inculture ?

                      • « tel que l’occupation simultanée de bureaux de vote (qui serait tout à fait légale) »  : faux ! L’article 113 du code électoral est formel ! : « (...), quiconque, soit dans une commission administrative ou municipale, soit dans un bureau de vote ou dans les bureaux des mairies, des préfectures ou sous-préfectures, avant, pendant ou après un scrutin, aura,(...), empêché ou tenté d’empêcher les opérations du scrutin, ou qui en aura changé ou tenté de changer le résultat, sera puni d’une amende de 15 000 euros et d’un emprisonnement d’un an ou de l’une de ces deux peines seulement. » 

                      Il ne s’agit pas d’empêcher l’expression du scrutin. Tout citoyen peut être présent au bureau de vote qui est un lieu public. Nous sommes donc effectivement dans la stricte légalité, puisqu’il s’agit d’une occupation parfaitement pacifique et non-violente.

                      • « l’organisation d’une votation populaire pour une assemblée constituante (référendum auto-organisé) » : vous êtes au courant que le résultat ne serait pas considéré comme légal ? 

                      Vous êtes au courant que ce qui relève aujourd’hui de la légalité n’a aucune légitimité ?

                      • « ou encore le lancement le jour des différents scrutins de BankRun ciblés sur plusieurs institutions bancaires impliquées dans la crise que nous subissons »  : un dimanche, seuls les distributeurs seraient accessibles. Vous semblez ignorez que les retraits sont doublement limités : par les capacités du distributeur en premier lieu, et par une sécurité intégrée sur votre carte bancaire, avec une limite dépendant de la nature de la carte ( en général, on ne peut pas tirer plus de 1500 euros sur sept jours, les cartes illimitées étant très rares et assez couteuses à posséder ). 

                      Justement, le principe du BankRun est de se fonder sur les capacités limitées des DAB, et des limites de liquidités des institutions bancaires. L’idée étant justement de priver l’institution financière de liquidités, et provoquer ainsi une faillite du système en s’attaquant à son coeur : la finance.

                      • Bref, il est visible que non seulement vous ne connaissez pas la moitié du savoir requis, mais qu’en plus, vous dissimulez un mouvement fasciste sous couvert de la défense de la démocratie. 

                      Les lecteurs seront juges que l’incompétent sur ces questions ici, c’est vous.
                      Quand à cette réduction au fascisme, elle est ridicule : il suffit de connaître un minimum de ce qu’il y a sous ce terme pour comprendre que nous n’avons aucun rapport avec le fascisme. 
                      Le seul vrai fascisme étant aujourd’hui, objectivement, au siège de la commission européenne, à celui de la BCE et du FMI...


                      Vincent Vauclin






                    • Mmarvinbear Mmarvinbear 9 avril 2012 14:15

                      "Erreur, n’importe quel quidam critique le système politique, et la classe politique. Le fameux « tous pourris », qui n’est pas dénué de fondements objectifs...«  : sur quoi vous basez-vous ? Sur des conversations de comptoirs ? Un bar rempli ne constitue pas une majorité, vous le savez ?

                      Ce n’est pas parce que l’on critique un système qu’on veut forcément le rejeter. Quand au »tous pourri« , c’est de l’amalgame. C’est prétendre que tous les instituteurs sont pédophiles quand un d’entre eux se fait prendre la main ou il ne faut pas !

                       » Le système représentatif fonctionne sur cet idée : on voit le résultat.«  : si vous avez une autre idée, je suis preneur ! Mais comment voulez vous construire un établissement ou un service de façon rapide et efficace si en cours de réalisation, le responsable est remplacé et que son successeur décide de faire table rase et de recommencer ailleurs ? Imaginez-vous la constrution d’une école étalée sur dix ans ?

                       »S’inspirer du principe de tirage au sort n’est pas calquer un modèle vieux de plus 2000 ans ! Vous faites dans le réductionnisme simpliste. C’est malhonnête.«  : ce n’est pas de la malhonnêteté, c’est de l’exemple. Il est facile de dévoyer un tel système de la façon que les athéniens l’on fait. Ajustez quelques critères, et vous transformez un système à priori équitable en caste fermée. Négligez les critères et vous autorisez n’importe quel incompétent à ruiner un système et à pourrir la vie de ses concitoyens.

                       »Vous êtes à la limite de l’injure publique. La souveraineté nationale est la base de la démocratie !« 
                       : La souveraineté nationale intégrale est un concept désormais défendu uniquement par les partis et les mouvements d’extrême droite. Le monde change, et désormais, des questions ne peuvent plus être réglées de façon optimale à l’échelle d’une nation, mais à celle d’un continent. Ce qui importe, c’est de garder le contrôle des décisions, et l’abstention aux européennes, prônée par les souverainistes, ne donne pour résultat que d’affaiblir la France d’avantage, au profit de ceux qui se rendent aux urnes.

                       »Nous sommes donc effectivement dans la stricte légalité, puisqu’il s’agit d’une occupation parfaitement pacifique et non-violente.«  : Quel en serait l’intéret ? Esperez-vous intimider d’une façon ou d’une autre les gens pour les dissuader de voter ? Dans ce cas, vous tombez sous le coup de la loi. Dans le cas contraire, si votre but est simplement de poireauter, vous vous rendez ridicule aux yeux de tout le monde.

                       »Vous êtes au courant que ce qui relève aujourd’hui de la légalité n’a aucune légitimité ?«  : et qui affirme et prouve cela ? Vous ? Quelle autorité possédez-vous pour faire une déclaration si péremptoire ? La qualité de citoyen ne suffit pas à vous autoriser à décider pour tous les autres, vous êtes au courant ?

                       »Justement, le principe du BankRun est de se fonder sur les capacités limitées des DAB, et des limites de liquidités des institutions bancaires. L’idée étant justement de priver l’institution financière de liquidités, et provoquer ainsi une faillite du système en s’attaquant à son coeur : la finance.«  : sauf que les capacités de liquidité des banques excèdent largement les possibilités des cartes en circulation. De plus, que croyez-vous qu’il se passera une fois les DAB asséchés ? ils se mettront hors services et seront ravitaillés dès le lendemain ! Tout ce que vous arriverez à faire, c’est emmerder les gens le dimanche soir qui eux auront vraiment besoin d’un billet.

                       »Quand à cette réduction au fascisme, elle est ridicule : il suffit de connaître un minimum de ce qu’il y a sous ce terme pour comprendre que nous n’avons aucun rapport avec le fascisme. «  : une des caractéristiques du fascisme est qu’il se réclame d’un »véritable démocratie« , rejetant les institutions en place, pronant une » démocratie directe« . Les mouvement fascistes font également leur beurre en taxant les politiciens de corrompus (votre »tous pourris") et en promettant le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière.

                      Tout ce que vous faites.


                    • le journal de personne le journal de personne 2 avril 2012 14:51

                      Avril en vrille !
                      Ils ne cherchent pas midi à 14 heures
                      Ils le trouvent à 14 heures
                      Les abrutis
                      Pour eux, l’argent ne fait pas le bonheur
                      Il fait tout juste le leur
                      Les abrutis
                      Ils vont voter pour le mieux placé
                      Parce qu’ils ignorent que ce sont eux qui l’ont si bien placé
                      Les abrutis
                      Ils se sentent tellement différents
                      Mais ce sont toujours les mêmes
                      Les abrutis
                      Ils veulent terroriser le terrorisme
                      En regardant à travers un prisme
                      Les abrutis
                      Plus extrêmes que les extrêmes
                      Ils font naître de nouveaux problèmes
                      Les abrutis
                      Après les noirs et les juifs voici venu le temps
                      De stigmatiser les arabo-musulmans
                      Les abrutis
                      Qui nous bernent et nous cernent
                      Avec des vessies en guise de lanternes
                      Les abrutis
                      Ils disent que l’occident est sorti de sa minorité
                      Parce qu’il a décrété qu’à part la sienne y a pas d’autre liberté
                      Les abrutis
                      La civilisation des objets
                      Ne peut être supérieure aux larmes d’un seul sujet
                      Les abrutis
                      Ils éteignent la lumière et allument la télé
                      Pour y déceler dans le noir toute leur néantité.
                      Les abrutis
                      Ils découvrent l’histoire dans les journaux
                      Ignorant qu’elle est écrite pour eux, vaches, cochons, veaux
                      Les abrutis
                      Si on leur présente le Christ d’un côté et la vérité de l’autre
                      Ils choisiront le présentateur comme seul apôtre.
                      Les abrutis
                      Les électeurs ou les élus
                      Je ne sais pas... je ne sais plus
                      Les abrutis
                      Au mois d’avril, ne vous découvrez pas d’un fil !
                      Mais au mois de mai, ne faites pas ce qui vous plaît !

                      Ne votez pas, je vous en supplie... 
                      Pour celui qui vous a rendu si petits !

                      http://www.lejournaldepersonne.com/2012/04/avril-en-vrille/


                      • @MMARVINBEAR

                        TRES BONNES PROPOSITIONS..............

                        beaucoup plus précises que celles de VAUCLIN........

                        REJOIGNEZ NOUS..................POUR L’ INSURRECTION CIVIQUE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires