Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Comment instaurer une constituante citoyenne ?

Comment instaurer une constituante citoyenne ?

De l’abstention aux collusions d’intérêts, en passant par les abus de pouvoir, notre système d’état représentatif est en crise. Plus que la Ve République monarchique, valable uniquement pour un De Gaulle intègre, le problème sera quasiment le même tant que les citoyens n’écriront pas eux même les lois.

De l’abstention aux collusions d’intérêts, en passant par les abus de pouvoir, notre système d’état représentatif est en crise. Plus que la Ve République monarchique, valable uniquement pour un De Gaulle intègre, le problème sera quasiment le même tant que les citoyens n’écriront pas eux même les lois.

Partant du postulat qu’il faut chercher la « cause des causes », (Hippocrate et Etienne Chouard), la constitution apparait comme la source de notre impuissance politique.

Des politiciens professionnels protégeraient avant tout leur pouvoir, ainsi que les intérêts financiers et économiques de leurs sponsors avec lesquels ils ont développé une consanguinité malsaine, sinon dangereuse pour leur progéniture… ainsi, les citoyens sont les seuls aptes à écrire le texte fondateur.

La question devient : comment imposer une constituante citoyenne alors que le peuple n’a pas les manettes décisionnelles ?

La réponse la plus directe : en commençant la constituante

On peut espérer que la pression populaire via le projecteur médiatique obligerait la caste politique à soumettre officiellement cette constitution citoyenne à référendum.

Cette constituante serait sur un temps relativement long, une ou deux années, minimum.

Le moyen serait un protocole clair et simple, donc facilement duplicable, en toute ville de France, en toute assemblée citoyenne.

Une piste d’organisation de ces assemblées citoyennes :

Serait discuté, débattu 1 article de l’ébauche de constitution par ville, par assemblée un jour donné

1 jour, plusieurs villes, plusieurs articles

La trame de départ pourrait être la wikiconstitution élaborée sur le site d’Etienne Chouard, travail citoyen et pluriel avec compte rendu, synthèse qui sera ajoutée à la constitution citoyenne. Sujet prévu 1 mois à l’avance le temps de potasser

Partage du temps des assemblées (au 1/3 du temps disponible)

1 – ceux qui le souhaitent annoncent le sujet (relatif à l’article du jour) qu’ils veulent voir débattu et voté ET/OU font une « proposition » touchant l’article discuté

2 – Débat

3 – Vote

Après le vote, l’équipe technique prend ½ heure, les points majoritaires mais contradictoires seront mis au vote une seconde fois.

Pendant la séance, un autre vote a lieu (par écrit) où chacun indique le n° d’article qu’il souhaite voir débattu et voté la séance suivante.

Reste les questions : qui fait le compte rendu et l’inventaire des propositions qui seront mis au vote ? Comment le débat est il intégré aux propositions sur l’article questionné ?

Le débat : Chaque intervention orale acquiert un « n° » voire une « proposition n° » qui seront rappelés en préambule aux éventuelles réponses et lors de la mise au vote

Si un désaccord persiste, les 2 options sont consignées et seront mises au vote.

Les moyens audiovisuels et internet seront une huile dans ce moteur.

Cela peut sembler compliqué ou bordelique, mais si nous ne commençons pas nous même un processus constituant citoyen, l’attendre de nos élus serait une illusion

 

Notes :

http://etienne.chouard.free.fr/wikiconstitution/index.php?title=Accueil


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Guy BELLOY Guy BELLOY 23 juin 2012 10:55

    Bonjour Citoyen,
    « Cela peut sembler compliqué ou bordelique, mais si nous ne commençons pas nous même un processus constituant citoyen, l’attendre de nos élus serait une illusion »

    Cela semble effectivement compliqué d’autant plus que nombre de français se désintéressent de la politique (cf le taux d’abstention record au 2è tour des législatives) par écoeurement ou par méconnaissance. Si cette Vè république qui constitue un véritable déni de délocratie pouvait être remplacée (comme le souhaitaient Montebourg et Mélenchon sans entrer dans les détails), ce serait déjà un progrès. Question : comment constituer un groupe de pression allant dans ce sens ?

    http://decryptages.blog4ever.com/blog/lire-article-558299-9374840-j_ai_reve_d_un_pays___.html


    • Chiitedeservice subcommandante 23 juin 2012 12:34

      très optimiste ! mais c’est toujours la meme histoire : controle du monde


    • YVAN BACHAUD 24 juin 2012 15:27

      Pour le R.I.C j’ai tiré au sort 150 personnes , après plusieurs milliers de coups de fils, en demandant aux tirés s’ils voulaient revoir les 11 pages du TCE. 

      Entre 1 sur 7 et 1 sur 30 selon les régions accpetaient MAIS qaund il a fallu commencer a « travailler » sur une forum PAS UN SEUL n’a accepté..

      LES FRANÇAIS NE VEULENT PAS TRAVAILLER POUR RIEN.
      Il faut d’abord obtenir le RÉFÉRENDUM D INITIATIVE CITOYENNE ou POPULAIRE et après ETIENNE pourra faire sa proposition de Constituante tirée au sort. Cela devrait être adopté je pense et a ce moment là les gens accepterons de participer APRES leur tirage au sort.
      Il ne sert a RIEN de tenter de faire des « shadows constituantes privée » au niveau des communes ou pas.
      D’ailleurs il faut bien sûr UNE SEULE CONSTITUANTE tirée au sort.


    • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 11:27

      @ Guy Belloy,

      le désintérêt vient plus de l’écœurement que de la méconnaissance à mon avis, très fort taux d’abstention Et fortes audiences télévisées des débats politiques

      en lisant le texte du blog indiqué par votre lien, c’est intéressant, j’ai retenu comme très pertinent, au delà de la critique justifiée de la Ve République :

      - proportionnelle intégrale ou forte aux législatives
      - réel référendum d’initiative citoyenne
      - « réforme » du 4e (ou 5e) pouvoir : les médias
      - mandats courts et non renouvelables

      par contre, je n’ai pas dû chercher au bon endroit, je n’ai pas trouvé la réponse à la question que vous posez sur les groupes de pression

      alors, il est trop tôt pour dire que seul le nombre fera pression...« seul » pas vraiment l’unique voie, mais d’ors et déjà, il ne faut pas compter sur les médias


      • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 23 juin 2012 11:56

        Encore du constructivisme institutionnel... on se croirait en 1789... on voit comment ce genre d’aventure se termine.


        • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 12:24

          par la fin de la monarchie, par le suffrage universel, par l’abolition de l’esclavage, par l’abolition des droits féodaux, par un prix maximum des produits de première nécessité, par l’interdiction de l’agiotage et de l’accaparement des récoltes ?

          il y a eu du bon tout même...sûr que la contre-révolution a commencé elle aussi en 1789

          si vous faites allusion à « la terreur », sachez que Danton était vendu à la cour, que les royalistes et les girondins, aujourd’hui les ultra libéraux, cherchaient à couvrir Robespierre du sang du peuple

          enfin, nous sommes en 2012, la route vers la démocratie sera pacifique


        • Guy BELLOY Guy BELLOY 23 juin 2012 13:04

          Le citoyen est, volontairement, sous-informé pour mieux être manipulé ; ce n’est pas un scoop.
          Beaucoup n’ont pas la culture politique minimum pour appeler à des réformes. Seuls existent quelques bloggeurs, ou chroniqueurs isolés sur certains sites comme celui-ci. Avec le temps, ils peuvent former une (très) petite communauté d’habitués mais sans réels contacts ou projets communs. Comment dès lors former un « groupe de citoyens républicains » qui puisse peser ? J’ai bien peur que ça ne reste du domaine de l’utopie...

          Vous écrivez ;« On peut espérer que la pression populaire via le projecteur médiatique obligerait la caste politique à soumettre officiellement cette constitution citoyenne à référendum ».

          Si cette pression populaire manifestait massivement pour un changement de constitution, ce serait déjà un progrès. Mais la majorité est déjà retombée dans la routine métro-boulot- « télé dodo ».


          • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 13:34

            en effet « métro-boulot-télé-dodo ».....alors il faut que la discussion citoyenne passe par la télé

            j’suis peut être idéaliste mais il me semble que la très grande majorité a, à un moment ou un autre, conscience de l’intérêt général et peut s’en préoccuper

            je sais pas, « métro-boulot-télé-dodo » est notre rythme, notre vie, vous avez un peu raison

             


          • Guy BELLOY Guy BELLOY 23 juin 2012 15:50

            On ne peut compter sur la télé qui est et restera « sous contrôle ».
            Si, au sein de certains sites comme celui-ci, pouvait se développer une certaine forme de solidarité pour proposer l’établissement de pétitions qui rencontreraient l’adhésion, ce serait déjà un pas. Il faudrait aussi que cessent les querelles stériles et que les « bonnes volontés » responsables entraînent une « dynamique ».
            ¨Par exemple, beaucoup sont d’accord pour passer à une 6è constitution, même des personnes d’horizons différents telles que Montebourg et Mélenchon. Reste à proposer les idées. C’est ce que j’ai essayé humblement de faire à propos de mon article en référence ci-dessus. Vous avez relevé quelques points intéressants, ce dont je vous remercie parmi lesquels :

            - proportionnelle intégrale ou forte aux législatives
            - réel référendum d’initiative citoyenne
            - « réforme » du 4e (ou 5e) pouvoir : les médias
            - mandats courts et non renouvelables

            Nous sommes nombreux à pouvoir nous réunir autour d’idées communes car de bon sens.
            Alors qu’attendons-nous ?


          • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 16:56

            @ Guy,

            que les pétitions prennent un poids institutionnel et deviennent des Référendums d’Initiatives Citoyennes

            que sera l’étincelle qui enclenchera le mécanisme démocratique citoyen ? comment transformer ces pétitions en un acte plus qu’informatif ?

            qu’attendons nous ? à tout cela je ne sais rien, vous posez la bonne question en tout cas

            quelqu’un parlait des « révolutions des ventres vides » dans un autre article, puissions nous y parvenir sans arriver à cette triste extrémité !

            un parti électoral pourrait amener du bon, la constituante (par des non éligibles), le référendum révocatoire, et d’initiative citoyenne du Front de Gauche étaient de bonnes choses, sans parler de la planification écologique

             


          • YVAN BACHAUD 24 juin 2012 15:07

            Bonjour,

            Le Rassemblement pour l’initiative citoyenne propose de se réunir sur un objectif simple, unique, obtenir l’instauration du référendum d’initiative citoyenne par cet article 3 modifié de la Constitution.( En bleu et italique le texte ajouté.)

            « Article 3 :
            La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum d’initiative citoyenne, en toutes matières et notamment constitutionnelle et de ratification des traités ; cet article ne peut être modifié que par voie référendaire. Si la loi organique fixant les modalités de ce référendum n’a pas été promulguée dans les six mois suivant l’adoption de cet article, des élections législatives anticipées seront organisées. »

            Si nous disposons du RIC nous pourrons tenter de faire adopter TOUTES les autres réformes.Nous savons que 82 à 88% des Français sont pour le principe du RIC/RIP. Ce qui est pas mal.. 

            par CETTE VOIE ETIENNE pourrait déposer une proposition de loi visant à mettre en place une Constituante tirée au sort. !

            Il pourrait aussi mettre au points avec ses amis SA PROPRE Constitution française et la soumettre au peuple pour qu’il lui donne ou pas force de loi.

            Nous proposons des modalités de RIC qui permettent aux citoyens d’intervenir a tout moment mais sans gêner le gouvernement par des protestations n’ayant pas fait la preuve d’un très très large soutien mettant très probablement la majorité gouvernementale en minorité..


          • citoyenrené citoyenrené 24 juin 2012 18:09

            @ Yvan,

            Bonjour,

            en effet, le RIC comme porte d’entrée vers la démocratie,

            les « shadows constituantes », l’expression est cruelle, mais fondée, ce serait un pari risqué pour que, chemin faisant, cette constituante entre dans la lumière médiatique, puis légitime, sous la pression du peuple, nombreux, inarrêtable ( entre rêve, espoir et divagation)

             une manière d’utiliser l’importance moderne de l’image, des assemblées « physiques » d’électeurs, des discussions et votes citoyens en direct, et en image

            le RIC est peut être un moyen plus direct, mais alors, vous me permettrez une question :

            comment instaure t’on ce RIC ?

            - par pression populaire ? des millions dans la rue pour cela, ce serait légitime mais ça me parait tout aussi aléatoire que mon ébauche de proposition de shadow constituante physique

            - par pétition ? malheureusement informatif

            - porté par un parti politique ? minoritaire puis contagion aux « partis de gouvernement »..le Front de Gauche propose le RIC...et puis dans ce cas de figure, il nous faut attendre les prochaines élections ! ça se fera tôt ou tard, mieux vaut tôt

            - influer sur le PS pour qu’il le fasse dans sa mandature, 

            le RIC est peut être la voie rapide, j’ai loupé la semaine passée le débat constructif entre vous et Etienne Chouard sur opinews, et je vais de ce pas voir le lien que vous indiquez sur le RIC, sans doute trouverai-je les réponses aux questions ci-dessus

            je suis pour la voie la plus rapide, et si possible avant « la révolution des ventres vides »

            merci pour votre intervention en tout cas


          • Stalouk 25 juin 2012 15:54

            « Le RIC comme porte d’entrée vers la démocratie »

            Oui en théorie, mais en pratique ça risque de coincer : Comme dirait Etienne, « ils ne nous le donneront jamais » en parlant des élus.

            La seule solution que je vois actuellement est de continuer ce travail d’information, de pédagogie, pour diffuser un maximum nos idées.
            Internet est un vecteur formidable, et tant qu’on en dispose il faut en profiter.

            Je vois de plus en plus d’articles sur AgoraVox qui parlent de ce qu’est réellement la démocratie, et comment espérer un jour l’instaurer.
            Moi même je suis tombé par hasard sur une conférence d’Etienne Chouard sur Agora : Hop, un de plus convaincu !

            Ecrire des articles, commenter les articles qui parlent du gouvernement représentatif comme de la démocratie, faire tourner les vidéos à sa famille, ses amis, ses collègues...
            Devenez des virus !

            Merci d’en faire partie avec ce bel article.


          • citoyenrené citoyenrené 25 juin 2012 17:37

            @ Stalouk,

             vous dites «  La seule solution que je vois actuellement est de continuer ce travail d’information, de pédagogie, pour diffuser un maximum nos idées. »

            Mais alors, il nous faudrait attendre de convaincre combien de personnes sur les 40 millions d’électeurs ?  pour que la bascule s’opère, que l’appropriation par les politiques soit inévitable ?

            sachant qu’il faut atteindre aussi nos anciens et « la ménagère de 40 ans » parfois éloignés d’internet, d’Agoravox…bon, c’est un préjugé

            le Front de Gauche propose le RIC, sur quel périmètre je ne sais pas, ainsi que le référendum révocatoire

            là encore, nous faudra t’il attendre que le FdG soit au pouvoir ? ce qui arrivera mais quand ?

            information, communication & échange sont bien sûr nécessaires, et la propagation virale est remarquable mais, s’il vous plait, trouvez un chemin encore plus rapide smiley


          • Stalouk 26 juin 2012 09:01

            @René

            Nous sommes tous pressés, car l’urgence grandit de jour en jour, mais un chemin plus rapide est pour l’instant dangereux. Il faut prendre notre mal en patience.

            Si on tente d’imposer nos idées par un parti, des élections, ou même « par la force » (manifestations etc..) nos élus résisteront : Et ils sont bien plus puissants.
            Ils peuvent discréditer avec des arguments fallacieux (Populistes ! Fascistes ! Antiparlementaristes !), contrôlent la majorité des médias (effectivement « la ménagère de 40 ans » ne lis pas AgoraVox, mais le Monde et regarde TF1 si on suit les préjugés) etc...

            Bref, un rapport de force est à notre désaventage actuellement.
            Il faut donc continuer de diffuser nos idées, et ne pas attendre de signal pour les mettre en oeuvre, la bascule interviendra quand elle doit intervenir.
            En effet, on ne PEUT PAS imposer la démocratie, forcer les gens à gouverner.
            Il n’est pas sur du tout que le peuple veuille la démocratie d’ailleurs, la nature humaine a plutôt tendance à prouver qu’on aime obéir.

            Et pour le FdG, j’y ai cru quelques temps, mais je pense, peut être à tord, qu’une constituante organisé des pros de la politique comme Mélenchon ou le PC, n’aboutira qu’à une nouvelle entourloupe.


          • citoyenrené citoyenrené 26 juin 2012 19:10

            @ Stalouk,

            vous m’avez convaincu,

            en plus, le risque d’entreprise de « disqualification » à engager un rapport de force sans assise populaire massive, et bien, et bien, je n’y avais pas pensé.......merci

            « Il faut donc continuer de diffuser nos idées »


          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 23 juin 2012 14:34

            Bonjour


            Replongez vous dans l’histoire et vous verrez que la plupart des réformes liées aux privilèges aristocratiques ont été acquises au cours les Etats Généraux, avant le démarrage « officiel » de la révolution.

            Du fait d’une trop grande mansuétude de Louis XVI, une bande de canailles et d’ambitieux a envenimé les choses en coagulant ce que Paris comptait de voyous et d’ivrognes les poussant à l’émeute avec la prise de la Bastille, symbole à la fois ridicule et sanglant de notre système républicain

            Quant au suffrage universel, égalitaire, il est un non sens absolu.

            Pour finir lisez ceci


            Et ceci




            • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 17:24

              @ Axel

              les points que j’ai cités datent au plus tôt de 1791 !

              pour vos liens, le 1er j’ai arrêté de lire à « bienfait de la royauté » pour qui ? la cour et les aristocrates ? et « pays calme et prospère avant 1789 », là encore pour qui ? l’aristocratie et les négriers ? oui très prospère

              si vous arriviez à vos fins, vous seriez balayé par les affairistes et l’oligarchie ! votre seul moyen est de mettre le peuple du côté d’un retour de l’aristocratie, que le peuple, ces serfs, quémande qu’on lui mette un chef sur la tête, un baron par canton !

              si vous m’indiquez des liens, à mon tour, de faire suivre cette formidable conférence audio d’Henri Guillemin sur la Révolution Française et sur Robespierre donnée au cern en 1971

              http://cdsweb.cern.ch/record/902811


            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 23 juin 2012 17:43

              Les préjugés relatifs à la vie des français sous l’Ancien Régime ont décidément la vie dure...


              Mais qu’importe, au moins réalisez-vous que la Révolution Française n’a été qu’une révolution bourgeoise, qu’au servage a succédé le salariat...

              Je défend des principes rudes, certes, mais ces principes sont en accord avec la réalité humaine, la Loi Naturelle si vous préférez, et fondés sur la valeur des individus.

              Les institutions étatiques doivent être réduites au strict minimum, aux questions d’intendance devrais-je dire, et intervenir le moins possible dans la vie des gens.

              Nos vies ne dépendent pas d’idéaux philosophiques imposés à tous, mais bien de ce que chacun de nous est capable d’inventer, de créer, d’apporter à la collectivité.

            • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 18:01

              @ Axel,

              que la bourgeoisie ait pris la place de l’aristocratie en 1789, et bien, sans être historien, je le sais depuis que, très jeune, un oncle prof d’histoire l’ait expliqué à un repas de famille, confirmer par cette passionnante conférence

              par contre celle de 1791 avec Robespierre n’est pas due à la bourgeoisie

              cette conférence de Guillemin semble ne pas vous intéresser... quelques soient vos opinions, vous en retirerez quelque chose

              « la loi naturelle » = la loi de la jungle, détruire l’état, la force publique, que les faibles crèvent, l’humain ne fait alors plus société , vous êtes plus loin que les ultra-libéraux, libre à vous


            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 23 juin 2012 18:37

              Je ne vois pas pourquoi ce serait la loi de la jungle... c’est ce qu’on entend toujours.


              Le totalitarisme contre une supposée loi de la jungle... qui plus est souvent corrompu. Beurk.

              Vouloir étouffer ce que nous avons de meilleur en nous est-ce la solution ? L’Egalité qui vise à la promotion des médiocres (on le voit tous les jours, en politique ou dans les entreprises) est-ce la solution ? La dictature de la majorité est-ce la solution ?

              Vous avez le droit de vouloir monter votre utopie constitutionnaliste, si vous y parveniez, je m’octroierait le droit d’y désobéir smiley.

              (PS : je n’oublie pas votre lien, que je ne manquerai pas d’écouter)

            • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 19:15

              @ Axel,

              c’est intéressant

              « loi naturelle » fondée sur la valeur des individus... en fonction de quoi est définie la valeur d’un individu ? son compte en banque, sa lignée ou sa force physique.

              je ne vois pas en quoi les valeurs républicaines empêchent l’individu de donner le meilleur de lui même...« Liberté, Égalité, Fraternité » me semble suffisamment large, voir contradictoire, pour permettre l’épanouissement de chacun

              à l’inverse, des règles, des lois et une présence étatique sont nécessaire pour étouffer le pire qui est en nous, autre qu’une pression morale ou je ne sais quoi

              en politique électorale, on ne voit pas les médiocres, on voit les pires !, n’est ce pas Alain qui disait que l’homme bon ne veut pas gouverner...

              « dictature de la majorité » c’est à dire que dans une démocratie, dans société, dans une communauté, il est plus logique de laisser choisir la majorité, plutôt que les minorités, ou un unique homme providentiel

              ou alors « pas de règles, pas d’état », c’est pas tout à fait de l’anarchisme mais la différence est maigre

              désobéissez, désobéissez, mais avant, venez faire vos propositions et voter à la constituante

              merci d’avoir lu l’article, merci pour l’échange, et merci pour feu Guillemin si vous entendez sa conférence


            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 23 juin 2012 21:53

              René,


              Vous n’avez jamais, dans votre vie, rencontré des médiocres ? Des ambitieux, des cupides, des menteurs, des traîtres etc... à côté de cela vous avez sûrement rencontré des gens pour lesquels vous avez eu de l’estime, de l’admiration, des gens qui vous ont appris, qui vous ont grandi ...

              Les hommes ne sont pas égaux. C’est la vie.

            • alinea Alinea 24 juin 2012 00:09

              Dans certaines circonstances, les médiocres se dépassent, les ambitieux rabattent leur caquet,les cupides souffrent. Pour les autres, peut-être n’y a-t-il rien à faire !


            • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 24 juin 2012 14:25

              Rassurez vous comme vous pouvez smiley


              Et restez un(e) parmi d’autres.

            • citoyenrené citoyenrené 24 juin 2012 14:43

              @ Axel,

              je suis d’accord avec Alinéa, les gens changent selon les circonstances, et tout au long de leur vie

              vos propos feraient penser que l’on est figé une fois pour toutes...et quoi, figé à quel moment ? à 20 ans, 10 ans, 2 ans, avant la naissance ?

              « on est pas fait du même bois » finalement, je crois que cet ancien proverbe, plus de dire que l’on est tous différent, c’est entendu, signifie qu’une personne est en son sein un maelström de différence


            • mortelune mortelune 23 juin 2012 16:31

              Merci citoyenRené pour ce bol d’air qui rappelle au peuple qu’il est encore capable d’être libre et responsable. 


              • citoyenrené citoyenrené 23 juin 2012 17:27

                Merci Mortelune d’avoir lu


              • alinea Alinea 23 juin 2012 22:28

                Si on attend le pouvoir par les urnes, on peut toujours courir !
                Dans son village, son quartier, entre amis, créer des collectifs et réfléchir ; avec quelques bonnes volontés qui s’instruisent, d’autres qui s’informent, d’autres qui inventent ; au début, ça peut être n’importe quoi : l’important c’est d’enclencher l’intérêt pour la chose publique.
                Notre constitution, il faut déjà l’avoir, la lire, l’étudier, voir ce qui ne va pas ; puis oser inventer des trucs. C’est petit à petit que nous ferons notre nid. Je pense qu’il ne faut pas avoir peur d’être inefficace au début ; échanger, coopérer, ce n’est pas si difficile avec Internet.
                mais je crois qu’il va falloir attendre septembre ; crise ou pas crise, tout le monde va foutre le camp en vacances ! On peut se tenir au courant ici même !!


                • citoyenrené citoyenrené 24 juin 2012 00:14

                  @ Alinéa

                  l’intérêt pour la chose publique existe chez la très grande majorité je crois ou rêve, un intérêt prégnant, dormant en ces temps de « crise » mais qui peut surgir à la surface en milles feux

                  pour la constitution, elle n’est pas si dure à trouver, bon, à lire, parfois indigeste, sur le site de l’assemblée nationale, on peut pas leur enlever ça, nous enlever ça, c’est au peuple cette assemblée nationale

                  http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/constitution.asp

                  oui pour le reste, l’inefficacité, la recherche, l’échange, le tout accéléré par l’internet

                  néanmoins, il faudra à un moment ou à un autre, que le peuple impose ses choix, le moyen le plus rapide est, à mon avis, de commencer cette constituante, qu’elle s’impose chemin faisant, dans l’enthousiasme populaire, le peuple, nombreux et inarrêtable

                  ça ou la « révolution des ventres vides », ou le référendum d’initiative citoyenne comme porte d’entrée vers la démocratie, ou autres choses


                • alinea Alinea 24 juin 2012 00:00

                  Je suis partante Démosthène ! je ne pars jamais en vacances, et pendant les heures chaudes de l’après-midi !! j’ai tout mon temps !


                • YVAN BACHAUD 24 juin 2012 15:17

                  Bonjour,

                  Vous avez un forum http://forum.ric-france.fr/index.php?board=18.0  sur lequel vous pouvez proposer des modification des articles de la Constitution française qui ne vous conviennent pas.
                  Il n’y a pas besoin de 2 ou 3 ans pour réviser a fond la Constitution 6 mois sont largemlent suffisant.. Ce serait aux Constituants d’en décider..
                  A+
                  Yvan

                • citoyenrené citoyenrené 24 juin 2012 00:00

                  @ Démosthène

                  sans préjuger ce qui pourrait résulter de cette constitution citoyenne, j’opterais personnellement pour le tirage au sort mélangé à de la démocratie directe et très peu de représentativité, en tout cas en mandat court et non renouvelable

                  à - 384, -322 av jc, Démosthène a peut être participé à ce système politique, non ? je ne suis pas expert ni dans ce haut personnage, ni dans l’histoire de la démocratie athénienne et l’avènement du tirage au sort

                  j’ai oublié d’insérer dans l’article l’extrait de discours limpide de Emmanuel-Joseph Sieyès, un des « barons » de la Revolution française, Discours du 7 septembre 1789 :


                  "Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer.

                  S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique.

                  Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants."

                  limpide, non ?


                  • alinea Alinea 24 juin 2012 00:05

                    Quelque soit le mandat, : unique ( non cumul) et non renouvelable. Cela me semble être la première nécessité pour sortir de la professionnalisation.
                    Tirage au sort ( sur le mode expliqué par Chouard , inspiré de la manière grecque) pour la constitution.


                  • citoyenrené citoyenrené 24 juin 2012 00:25

                    tout à fait d’accord...« sortir de la professionnalisation »...argh que ne l’ai je point indiqué en gras !

                    suivant les formidables travaux d’Etienne Chouard, je suis parti directement de la cause des causes, la constituante citoyenne, de laquelle découlerait tout le reste, « reste » que j’aurais dû préciser...je cherchais comment instaurer cette constituante le plus directement et surement possible....

                    mais vos remarques sont très pertinentes


                  • Vipère Vipère 24 juin 2012 15:22

                    Yvan BACHAUD

                    Vtre lien ne fonctionne pas ???


                    • intercepte 24 juin 2012 21:52

                      Pour l’assemblé si un député avait comme projet de léguer tous ces pouvoirs aux électeurs de sa circonscription.

                      Ca fais une belle constituante citoyenne si plusieurs débutés son élu avec ce même projet.

                      Si, les électeurs de la circonscription vote sur internet en majorité contre un projet de loi il les suit. Si des électeurs font des propositions de loi ou questions, leur député les propose...


                      • citoyenrené citoyenrené 25 juin 2012 09:15

                        @ Intercepte,

                        c’est intéressant, et ce serait une bonne solution

                        cependant, toujours ce distingo sur les législatives : élections locales ou nationales

                        mais si plusieurs députés se « dévouaient », ça aurait de l’allure

                        le Front de Gauche va dans cette voie, je crois avoir entendu parler d’assemblées législatives citoyennes....sans parler du référendum d’initiative citoyenne et du référendum révocatoire

                        ou autre chose : commuer les votes blancs en députés citoyens...avec cette règle, l’abstention baisserait et les citoyens seraient directement à l’assemblée, en 5 mandatures, plus aucun député professionnel

                        mais vous avez une bonne idée en tout cas

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès