Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Faut-il avoir fait son service militaire en France pour être (...)

Faut-il avoir fait son service militaire en France pour être antimilitariste ?

La sortie d’Eva Joly a suscité contre elle non seulement des réactions xénophobes mais une étonnante unanimité autour de « notre armée, qui se bat aujourd’hui sur beaucoup de terrain »(M.Aubry)

Il est de bon ton aujourd’hui, surtout le 14 juillet, de célébrer les vertus de notre république qu’on ne s’étonne guère de voir bafouées le reste de l’année. Mais la quintessence de notre république se situe-t-elle dans notre armée ? Eva Joly a-t-elle tort de proclamer que « le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14 Juillet parce que ça correspond à une autre période ».

Grève aux Armées ?

Nous ne sommes plus menacés par les armées étrangères. On nous a longtemps seriné que l’essentiel de notre protection résidait dans la dissuasion nucléaire. On a supprimé le service militaire de conscription. Notre armée actuelle est une armée de métier qui intervient essentiellement comme gendarme du monde. Le gouvernement l’engage presque toujours sans consultation du Parlement et les seuls à s’émouvoir sont les familles des soldats. Normal, la plupart des Français savent que tous les métiers comportent des risques et que l’on de donne pas de médailles à ceux qui meurent sur un chantier. On s’apitoie sur le sort des soldats tués en mission et c’est normal. C’est triste. Mais cela fait partie des risques du job. On mourait d’ailleurs beaucoup plus au combat autrefois.

Est-il vraiment scandaleux de rêver « que nous puissions remplacer ce défilé par un défilé citoyen où nous verrions les « enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent ». Cela me fait penser aux fêtes de la Jeunesse des années d’après-guerre. C’est peut-être un peu ringard mais on pourrait creuser l’idée d’une célébration de la fête nationale qui ne soit pas guerrière. Comme celle de la « Méridienne verte » de l’an 2000, avec son « incroyable piquenique » ou comme le défilé de J.P. Goude le soir du 14 juillet 1989, pour la célébration du bicentenaire de la Révolution. Celui-là avait suivi le traditionnel défilé militaire. N’aurait-il pas pu le remplacer ? D’ailleurs, en 1791, le 14 juillet dont on célèbre l’anniversaire depuis 1880, avait pris l’allure d’une « fête de la Fédération », civile et non militaire. Ce n’est que depuis 1919 qu’on défile sur les Champs-Elysées. avec quelques interruptions pour des variantes d’itinéraire. Auparavant, on faisait cela à l’écart, sur l’hippodrome de Longchamp. Il s'agissait de montrer le redressement militaire de la France après la honteuse défaite de 1871 et d'entretenir dans l'opinion publique l'esprit de mobilisation pour recouvrer, grâce à l'armée, les provinces perdues d'Alsace-Moselle.

Les défilés militaires sont d’ailleurs bien illusoires. Celui du 14 juillet 1939 fut magnifique, même dans la simple ville de Metz où j’y assistai, à l’âge de près de 5 ans. Devant un tel déploiement de force mon père se disait persuadé que « les Boches n’avaient qu’à bien se tenir ! » On vit ce qu’il en advint quelques mois plus tard !

Si l’on voulait vraiment entretenir ou créer un lien entre l’Armée et la Nation, il nous faudrait une armée à l’image de l’armée suisse, une armée de citoyens-soldats prêts à tout moment à se mobiliser pour la défense du sol national. Nous n’avons, hélas, qu’une armée de type néo-colonial qui se justifie par un discutable « devoir d’ingérence » à géométrie variable (Afghanistan et Libye, mais pas Syrie ou Birmanie). Les amateurs de défilés militaires pourraient toujours se faire plaisir à un autre date, le 8 mai ou le 11 novembre, par exemple. Mais il est vrai que le temps est en général moins clément ces jours-là ! On continuera donc la tradition militariste et cocardière et l’on fera défiler ad vitam æternam l’armée et la police le 14 juillet pour la plus grande joie des badauds. Et tant pis pour Eva Joly. Elle ne sera d’ailleurs jamais présidente de la République. Alors pourquoi tout ce cinéma autour de ses propos à peine antimilitaristes ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 11:47

    RECTIFICATIF
     La date de la fête de la Fédération est le 14 juillet 1790 et (non 1791).

    L’llustration date du début des années 70, au moment de la contestation dans le Contingent, notamment traduite par la création de « comités de soldats ».
    (extraite de « Des dessins pour le dire 1/ » d’E.Kolemans ; ed. BoD)
    Elle rappelle un hymne naguère très prisé par une partie de notre peuple qui défilait, elle, sans armes, le 1er mai.


    • non666 non666 18 juillet 2011 12:35

      Ah, si tous les hommes du monde faisaient se donnaient la main ...
      cela ferait une vaste ronde qui fairait le tour du monde...
      Une plume dans le cul, une fleur derriere l’oreile et tout le monde s’aimerait !

      Le viel insituteur de gauche post soixante -huitard vient siffler l’air de la vengeance à l’heure ou on met l’armée française a mort.
      C’est leur job de mourir a ces connards !
      Pourquoi les faire defiler, en plus.

      Pour s’installer, le nouvel ordre mondial a besoin de nombreux idiots utiles.
      A gauche, par exemple , il faut des pseudos pacifistes de posture qui condameront la guerre (parce que c’est barbare de tuer) et confondrons les outils (l’Armée...) avec ceux qui les manient (les gouvernements qui donnent les ordres , derriere.
      A gauche, il faut aussi des « anti-racistes » qui justifieront aupres des classes populaires de la necessité de faire entrer le tiers monde sur notre sol pour mettre en concurrence le travailleur français avec le moins gourmands immigré d’Afrique.
      A droite , il faut que l’ancien employé de la Banque Rottschild (pompidou) donne aux banques le droit de battre monnaie en lieu et place des banques centrales nationales en obligeant les etats a s’endetter sur les marchés privés...

      Ce sont les Bouyghes et les Rottschild qui doivent bien se marrer envoyant gauche et droite se battre et s’entredechirer sur les sujets qu’ils imposent et qui servent tous leurs interets !

      Aujourd’hui, ils veulent finir de tuer les Etats nations et mettre a mort toute chance d’avoir une Europe grande puissance.
      On ridiculise les armées nationales grace aux pions de gauche, on glorifie l’armée US grace aux series TV.

      Il reste juste un petit probleme.
      Lorsqu’on chie trop longtemps sur ceux qui vous protègent , il arrive un moment ou ils laissent passer les barbares : demmerdez vous
      Ceci est valable pour les militaires, les gendarmes, les policiers de tout poil.
      Bien sur le nouvel ordre mondial a deja SA solution : si vous voulez etre protegé, il va falloir payer...
      Demandez donc aux allemands et aux correns combien ils ont du payer pour la PREMIERE GUERRE DU GOLFE...
      Non, ils n’ont pas eu le choix.
      La pute n’a jamais le choix quand le maquereau tape suffisament fort, elle finit toujours par payer ce que le boss demande.
      La loi LOOPSI est deja la prefiguration des futuires compagnies privées de secvurité.
      Pour l’instant on autorise les compagnies de renseignements privées.
      Mais on a deja autorisé les prisons privées et ses gardes chouimes sous payés....

      Ne vous marrez pas trop, les enseignants.
      Pour l’instant etre prof de l’En est un privilèges de nationalité française mais bientot, la aussi, avec des ecoles uniquement privées, il n’y aura plus de raisons de faire des « discriminations ».
      Et ne croyez surtout pas qu’ avec l’effondrement des systemes de retraites du privé, le contribuable continuera a payer les retraites de ces connards du public partis a 55 ans apres une carriere a mi-temps (un instituteur fait 24h /semaine, 35 semaines par an...)
      Chacun pour sa peau ?
      OK

      L’armée ne sert a rien, les vieux enseignants ne servent plus a rien non plus...
      Quand aux menaces, il faut etre bien naif pour croire qu’il n’y a plus de menaces.
      tant que les etats unis ne seront pas à terre, il en restera au moins une debout.

      Demandez aux irakiens, aux afghans , aux colombiens, aux cubains, aux sioux, aux apaches...


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 13:18

        Le vieil instituteur de gauche post soixante-huitard a lui, au moins, donné 28 mois de sa vie à l’armée française dont 19 en Algérie, sous les armes, à « pacifier » des populations qui ne voulaient majoritairement plus de la France.
        Qu’a donné pour sa part « non666 » à la Nation ?


      • Mmarvinbear Mmarvinbear 18 juillet 2011 15:33

        Sa salive ?


      • non666 non666 18 juillet 2011 16:55

        « Le vieil instituteur de gauche post soixante-huitard a lui, au moins, donné 28 mois de sa vie à l’armée française dont 19 en Algérie, sous les armes, à »pacifier....«  »

        Ca c’est bien, bravo !


        « des populations qui ne voulaient majoritairement plus de la France.

        Ces populations auraient pu retourner d’ou elles venaient : de la peninsule arabique , par exemple. Les arabes aussi sont des colons en ces terres, on l’oublie souvent.
        Et si ils avaient été aussi maltraités qu’ils le disent et que le repetent les gauchistes de tous poil et les liberaux apatrides, ils ne seraient pas revenus aussi nombreux sous le joug de leur ancien bourreau, non ?
        Non à la France !
        Bon , on s’en va !
        Ok, on vous suis....


         »Qu’a donné pour sa part « non666 » à la Nation ?"
        5 ans , mais moi j’avais choisi d’etre face aux rouges.
        Pas de bol, ils se sont effondrés sans combat.


      • chuppa 18 juillet 2011 17:40

        « le vieil instit » n’avait pas le choix. C’était l’Algèrie ou la prison....... Alors arrêtez les violons


      • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 17:45

        C’est vrai. On pouvait aussi s’insoumettre. Peu l’ont fait et cela leur a coûté cher.
        Quant à ceux qui sont partis sans le vouloir, ils ont subi leur 27-28 mois d’armée en faisant à peu près ce qu’on leur demandait et en attendant la quille. Bon nombre ne sont malheureusement jamais revenus.


      • titi 18 juillet 2011 14:05

        Au contraire je pense que si il est des commémorations militaires à « alléger » ce serait plutot celles du 8 mai et du 11 novembre qui sont résoluement tournées contre nos voisins d’outre Rhin.

        Supprimer le défilé à la raison qu’il ne représente plus la France, cela pose une question de fond. Qu’est ce qui représente la France ?
        Les associations ? Je me marre. Eva Joly ? Je me marre encore plus fort.
        Il est d’ailleurs à noter que la date de naissance de la France est déjà l’objet de querelles partisanes.

        Que le défilé soit supprimé pour raison budgétaire me parait être le seul argument valable.
        Si c’est pour le remplacer par des « étudiants, citoyens », etc... cela veut dire que ce seront des « collectifs machins » ou des « association citoyennes pouetpouet » déjà abreuvées de subventions qui défileront. Aucun doute que dans 5 ans le budget du défilé aura triplé si laissé entre les mains de ces budgetivores.


        • titi 18 juillet 2011 14:29

          « Si l’on voulait vraiment entretenir ou créer un lien entre l’Armée et la Nation, il nous faudrait une armée à l’image de l’armée suisse, une armée de citoyens-soldats prêts à tout moment à se mobiliser pour la défense du sol national. »

          Dois je vous rappeler qu’en Suisse, le citoyen soldat doit 3 semaines de service par an à son pays ?
          La contrepartie de l’armée « citoyenne » les français ne sont pas prêts à la payer... manquerait plus que cette période de service tombe pendant les vacances d’Aout !!! Vous n’y pensez pas !!!


          • non666 non666 18 juillet 2011 17:03

            Entierement d’accord.
            J’estime meme que le droit de vote devrait etre subordonné a l’exercice du service national et que les l’Etat devrait assurer le suivi avec sa main gauche de ce que sa main droite fait.
            Il est innadmissible que certains se soient fait reformer P4 pour tincapacité a vivre en collectivité et se soient enseuite retrouver dans l’education nationale...au hasard.

            De plus, le service national garanti qu’aucune force etrangère ne pourra impunement prendre un pays sans s’exposer.
            Les resistances irakiennes et afghannes montrent qu’a terme, l’occupant doit finir par payer un prix du sang bien trop elevé.


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 17:16

            "Il est innadmissible que certains se soient fait reformer P4 pour tincapacité a vivre en collectivité et se soient enseuite retrouver dans l’education nationale..."

            C’est vrai ! Mais à une certaine époque, on réformait à tour de bras parce qu’on avait trop de conscrits et qu’on préparait la fin du service national. Au temps de la guerre d’Algérie, on ne réformait pas : on prenait même les boîteux ! Et les bigleux se retrouvaient aux services auxiliaires.


          • titi 18 juillet 2011 17:24

            « Il est innadmissible que certains se soient fait reformer P4 pour tincapacité a vivre en collectivité et se soient enseuite retrouver dans l’education nationale.. »

            Là encore la Suisse nous montre la voix...

            Les exemptés qui ne peuvent accomplir leur devoir envers la patrie, doivent pour compenser s’acquitter d’un impot supplémentaire.
            Cela vaut également pour les handicapés.


          • non666 non666 18 juillet 2011 17:35

            1) trop de concrits ?
            C’est une legende urbaine véhiculées par ceux qui essayaient de se donner bonne conscience pour frauder l’impot du sang que represente le service national.
            Nous aurions pu envoyer plus de gens en cooperation dans les pays qui ont besoin d’aide ou remplir davantage le taux de disponibilité des effectifs des unités activées
            En Allemagne , ils ont un service civil pour les pacifistes qui aide les personnes agées, par exemple
            Service social, service « vert » , il y avait des besoins pour bien des appelés.
            Maintenant, soyons lucide.
            Les ONG representent un bizness bien trop lucratif pour laisser des gens non payés prendre la place des « logisticiens » d’organisation qui depensent 90 % de leurs subsides publics en salaires internes et frais de com....


            2) preparation de la fin du service national ?
            PMersonne ne pouvait prevoir officielement la fin de l’URSS de façon aussi brutale.
            De plus ce n’est pas parce qu’une des deux bètes est morte que l’autre ait céssé d’etre une menace comme l’on montré les guerres d’Afghanistan , d’irak,...
            ...et rien ne garanti qu’une autre menace ne va jamais apparaitre.
            Chine, islam, : commander c’est prevoir.
            Chirac a mis fin au SN pour essayer de se racheter un brevet de gaullisme, en fin de parcours.
            Sauf que DeGaulle ecrivait « vers l’armée de metier » a une epoque ou l’outilo nouveau que representait les divisions blindés semblait trop complexe pour des « putains d’appelés de merde »...(copyright armée française)


          • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 17:53

            @non666

            Il a existé du temps du service militaire obligatoire, quand le droit à l’objection de conscience a été reconnu, un service civil d’un temps double de celui du service militaire, souvent à l’office national des forêts. Quant à la Coopération, elle coûtait cher au Pays et les places étaient comptées. Il y avait souvent plus de candidats que de postes.




          • CONSEILS AUX MARCHANDS D ARMES DUGOUVERNEMENT....COPE..MR POM OU MR MAM...OLIER

            AUTOLICENCIEZ VOUS AVANT D ETRE MIS EN JUSTICE EUROPEENNE

            VOUS AVEZ PEUT ETRE VENDU LES ARMES QUI TUENT NOS JEUNES EN AFGHANISTAN


          • Clavdio 18 juillet 2011 15:58
            Il est vrai que le 14 juillet est marqué dans notre tête à nous les enfants de la IVème république, des vrais, des patriotes qui aurions donner notre vie pour notre drapeau et qui étions obligés de nous découvrir devant cet emblème que nous respections avant tout.
            Le vent et le temps a passé....
            Giscard à ralenti la marseillaise, ouvert l’ère moderne, mangé chez les plébéiens. Sans changé la solde il a mis un galon en plus aux uniformes des soldats.
            François a, accéléré le chômage, la venue d’étrangers et concouru à la perte du nationalisme(rendu responsable des guerres passées), supprimé la morale à l’école, l’éducation civique, les chants des enfants aux monuments aux morts.....
            Les profs 68tards ont laissé aux suivants une drôle de m...., plus de discipline aucun respect des valeurs et de la personne, c’est un autre débat)
            Jacquot a, supervisé tout en accélérant l’entrée d’étrangers, donné les clés aux énarques, supprimé le service militaire, accepté la double nationalité.
            Nicolas hérite des bobos et des sauvageons, les uns pillent la bourse, les autres les banlieues. Son pole d’intérêt semble être ailleurs. Les « révoltés » s’attaquent aux mairies, postes de police... On minimise, s’excuse presque, en tout cas plie devant ces hordes d’étrangers a double nationalité qui exigent tout et cassent toutes les infrastructures et symboles de la nation d’élection et non à l’autre, celle de cœur qu’il ne connaissent même pas.
            Les politiques qui s’offusquent actuellement, sont pratiquement de ceux qui n’ont pas fait leur service militaire ou par piston ont été exemptés, ils sont dans leur raisonnement aussi bête qu’EVA qui elle n’en a pas fait parce qu’elle n’en avait pas à faire.
            - Eux parce que c’est une manœuvre intéressée pour garder leur place douillette, donc vile
            - Elle parce qu’elle n’a pas perçu l’impact de ses rivaux.
            A mon avis, étant donné le constat de tout ce que ces beaux messieurs ont fait pour la France du fric et non pour la France profonde(nous), Je me demande pour employer leurs jargon très spécieux, s’il ne vaut pas mieux faire de la rentabilité et à moindre frais, porter simplement une gerbe sur la tombe du soldat inconnu qui doit avoir les coudes râpés à force de se retourner dans son cercueil.
            J’ignore les gens qui n’ont pas le courage d’afficher leur propre nom par peur de représailles éventuelles, ou simplement pour ne pas être reconnu de la famille, des voisins ou de l’employeur, voyez qu’il faut des soldats ou des policiers pour défendre les faibles, les lâches et les trouillards...
            Claude SAINT ETIENNE

            • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 16:17

              C’est vrai qu’on lit sur les forums des propos débiles ou injurieux postés par des irresponsables qui se cachent derrière un pseudo parfois curieusement illustré.

              Cela dit, concernant la double nationalité, le problème mériterait un examen spécifique sérieux. On peut comprendre la volonté de garder des attaches avec son pays d’origine. Mais sans cracher sur le pays d’accueil. Ce n’est pas le cas d’Eva Joly qui dit être devenue française par choix.
              Ce qui est lamentable, c’est que des Français, nés en France de parents étrangers ou bi-nationaux, se sentent, par exemple, plus Algériens que Français ! La logique voudrait qu’ils choisissent la nationalité de leur cœur, au lieu de profiter d’une nation qu’ils abhorrent.
              L’ennui, c’est que ceux-là, qui ne sont peut-être qu’une minorité, empêchent de voir ceux qui se sentent Français parce qu’ils le sont, quelles que soient leurs origines ou leur couleur de peau. Encore faudrait-il qu’on les traite toujours en Français à part entière à égalité avec les vieux Français de souche.

              Toutefois, l’attachement à un pays ne signifie pas ipso facto l’attachement à sa politique militaire et à « la musique qui marche au pas » qui n’intéressait pas G. Brassens.


            • titi 18 juillet 2011 17:22

              « ipso facto l’attachement à sa politique militaire »

              Le problème du « fait divers » Eva Joly, c’est que comme pour le reste des questions de société en France, on y mélange politique politicienne.

              La politique militaire de la France on peut bien entendu être contre.
              Et on le montre en glissant son bulletin dans l’urne pas en affirmant à des jeunes gens qu’ils se font tuer pour rien (ce qui reste à démontrer... comme l’inverse)

              Il fut un temps pas si lointemps où la France a perdu environ 80 militaires dans un conflit qui n’était pas le sien, sous mandat de l’ONU, et cela en moins de 18 mois... c’était au Liban il y a 30ans.

              On ne peut que s’étonner des réactions de certains sur le conflit Afghan alors même qu’ils étaient présents dans les gouvernements qui ont envoyé nos para se faire exploser pour le Liban. Il ne faudrait pas que l’armée francaise soit l’otage de la politique puante qui va dégouliner pendant les prochains 12 mois.

              L’ironie de l’histoire c’est que le jour le plus sombre pour l’armée Francaise a été celui de l’attentat de l’immeuble « Drakkar »...
              Eva Joly n’en descend peut être pas, mais elle aurait pu choisir un autre symbole.


               


            • LE CHAT LE CHAT 18 juillet 2011 16:29

              ceux qui font leur service militaire en Russie ont autrement plus de raisons de devenir antimilitaristes !


              • Clavdio 18 juillet 2011 16:48

                Entièrement d’accord. Tous les instits n’ont pas fait leur boulot, tous les militaires non plus. Hélas d’autres critères, notamment le manque d’instruction, de civisme, le chômage, la drogue etc... Cachent les bons éléments et j’en connais beaucoup a qui je confierai les clés de ma maison alors qu’à certains autres... Même dits de souche, certainement pas.
                Pour les pseudos, je comprends parfois les jojo, polo, bébert ou autre diminutifs dans des postes sympas et non agressifs. Mais je trouve que le propre de l’homme est d’affronté les contradictions dans ses actes, se cacher sous des pseudos et autres photos est le fait des pleutres...
                Je suis un ancien militaire marine nationale, j’ai sauvé des vie humaines(notamment des enfants), ne demande aucun remerciement c’était mon boulot, la seule guerre que j’ai faite était le rapatriement des comoriens de Zanzibar à l’époque de Lumumba. Je demande seulement du respect et accepte toutes contradictions objectives même avec les antimilitaristes à condition qu’ils ne soient pas bornés. Pour moi chacun a le droit de défendre ses valeurs et de toutes choses ont peut en tirer des enseignements.
                Un élève de la république des années 50 qui remercie son institutrice(maintenant).


                • non666 non666 18 juillet 2011 17:19

                  Defendre la transparence de l’identité reelle est facile pour ceux :
                  * qui defendent une opinion consentuelle
                  * qui defendent les interets de leur employeur
                  * qui n’ont pas signé de clause de confidentiualité et qui ne sont pas en conflit interieur avec les clauses ethiques, les règles de vie communes des citoyens entre eux
                  * qui aimeraint garder leur emploi quand ce qu’ils denoncent, ce sont les violations des règles de leurs employeurs et qu’ils n’ont pas l’immunité syndicale.
                  * qui aimeraient retrouver un emploi sans etre etiqueté

                  D’ailleurs , je me permet de faire remarquer que ce sont aussi les raisons qui ont imposées le vote secret ou plutot, le secret du vote.
                  De plus a l ere numerique , on s’afficher sous un nom qui fleure bon l’honnette homme et dissimuler une autre identité, d’autres interets et d’autres solidarités.

                  Dassault, Ferrat, Auteuil , Berry , Bruel, cela fleure bon le terroir de nos campagnes, non ?
                  Ces gens ont parfois interférré dans l’actualité avec des decision tres politique et utilisent volontier au moment des presidentielles leur notoriété pour nous inciter a voter pour untel ou pour untel.
                  Quels sont leurs vrais noms ?
                  Nicolas Sarkozy de nagy Bosca a t’il été elu sous son vrai nom complet ou sous un nom de scene ?
                  Je veux bien recevoir une leçon sur ces sujets mais attention, j’ai quelques arguments.


                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 17:01

                  Il est bon en effet que les « anti » ne soient pas bornés. De la mesure avant toute chose ! Mais c’est le propre de la jeunesse d’être excessive. Il y a donc beaucoup d’« anti » très déterminés parmi les jeunes. J’étais personnellement beaucoup plus antimilitariste dans ma jeunesse que maintenant. J’ai depuis rencontré des militaires remarquables et d’autres qui l’étaient moins. Comme chez les civils !. Et je ne suis pas assez naïf pour croire qu’on puisse se passer de défense nationale. Mais je ne pense pas qu’il faille vouer aux gémonies et insulter Eva Joly parce qu’elle voudrait remplacer le défilé du 14 juillet par une manifestation civile ! La République française, c’est quand-même autre chose que le défilé militaire sur les Champs-Elysées !


                  • Clavdio 18 juillet 2011 17:24

                     Il n’y a plus de vétérans de cette époque, les pics ont fait place aux gadgets sophistiqués.Peut être que le temps de remplacer cette revue d’armes est venu, pourquoi pas ?
                    En effet, mieux vaut intégré le militaire dans ses tâches de tous les jours que de l’ignorer le reste du temps, pour ce jour du 14 juillet, le porter aux nues, et encore, juste pendant le défilé.
                    Eva Joly a servi la France et elle n’a pas, me semble t-il, à rougir de ses services puisqu’elle s’est employée à assainir un certain milieu pas net, celui qui justement aujourdh’ui lui donne des leçons. Dommage que cette fille ne se présente pas seule, elle aurait fait un tabac a commencé par moi qui n’ai plus de référend, droite comme gauche


                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 18 juillet 2011 17:37

                      @titi
                      « pas en affirmant à des jeunes gens qu’ils se font tuer pour rien  »

                      Il est rare aujourd’hui que les jeunes soldats qui se font (hélas !) tuer le sont pour rien.
                      Je ne sais plus quel écrivain du siècle dernier a écrit « On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des marchands de canon ». Aujourd’hui, c’est la Patrie qui se fait marchand de canon ! Les soldats meurent toujours pour ceux qui les envoient. Mais meurent-ils toujours pour la Patrie ? Ils meurent souvent trop tôt pour assister aux réconciliations qui suivent...
                      Et puis, ils meurent quelquefois, comme les marins en mer, les maçons tombés d’un échafaudage, les métallurgistes dans une cuve en fusion, les flics en mission... pour la solde (et la famille qu’elle fait vivre). Ce n’est pas honteux. Mais pas plus glorieux pour le soldat que pour les autres.


                      • titi 18 juillet 2011 17:59

                        Un écrivain du XVIIIè siècle affirmait, lui, que mourrir pour la « Nouvelle France » s’était mourrir pour rien, pour « des terres glacées ».
                        Cet écrivain c’était Voltaire, et ces terres glacées c’est le Québec qui est devenue la deuxième communauté francophone du monde.

                        Moralité :
                        1. on ne sait pas ce que réserve l’avenir : ce qui est important aujourd’hui sera insignifiant demain... et l’inverse.
                        2. Les écrivains feraient mieux de s’occuper de vendre leurs livres.


                      • Triodus Triodus 19 juillet 2011 11:26

                        Anatole France.

                        Cdt


                      • Clavdio 18 juillet 2011 17:41

                        Je suis un vétéran des essais nucléaires, à ce titre je me bat contre le pot de fer, j’ai écrit à mon député, au président, et toujours sous mon nom propre et pourtant j’ai un commerce et ne me cache pas. Ouvertement j’informe mes clients sur mon combat, certains ne sont pas d’accord et nous ne sommes pas fâchés pour cela. J’ai pourtant tout à perdre mais le faisant dans la transparence et dans le respect et la vérité je n’ai rien à craindre, mes revendications sont acceptées et connues de tous.


                        • Clavdio 18 juillet 2011 17:53

                          Sans ouvrir une polémique stérile. Il est quand même dommage de voir le même jour, passé sur l’avenue le cercueil d’un soldat tué pour sauver deux polichinelles, qui justement , à peu près au même endroit sablent le champagne, et n’ont eux, et les milliers de fêtards, aucun regard dans la direction du convoi de celui qui fut indirectement leur sauveur.


                          • lacenaire 18 juillet 2011 21:18

                            http://www.facebook.com/group.php?gid=296776651113&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;                                         reconduire sarkozy a la frontiere 


                            • Yohan Yohan 18 juillet 2011 21:35

                              Que pensent les kmers verts de l’opération Paris Plage à bobo, qui nous coûte la peau des fesses, en créant des embouteillages dans la capitale pendant tout l’été ? Certes, le défilé est cher, mais il ne dure qu’un jour. Un petit jour de célébration pour tous ceux qui paient de leur vie leur engagement , c’est loin en effet des orgies d’été du Néron parisien.


                              • QuelaVéritésoit 18 juillet 2011 22:20

                                Un défilé d’un jour = 2 x (une opération d’un mois, dont plus de la moitié est financé par l’évenement lui-même (locations, ventes...)


                                Paris plage : 3 millions de participants
                                Défilé : 8000 fusils ...et un public nombreux, ou un large public suivant les sources (bas ouaip, pas de chiffres donnés)

                              • QuelaVéritésoit 18 juillet 2011 21:57

                                Perso, j’ai fait parti de la dernière fournée d’appelé, la dernière année... 

                                eh bin putaing, qu’est ce que c’est con un militaire... 
                                Pour avoir vécu dans de nombreux pays avant mon service (et après d’ailleurs), dont certains étaient nos ennemis lors de la guerre froide... entendre les conneries et mensonges que pouvait raconter les hiérarchies lors des cours de propagande..

                                Mais finalement, un plaisir immense, le dernier jour, quand nous avons mis les chaines et les canedas sur le portail de la base d’Hourtin, et à savoir que plus jamais un jeune n’aurait à fréquenter, forcé, un tel environnement.

                                • titi 18 juillet 2011 23:01

                                  JDois je rappeler que si l’armée francaise d’il y a 15 était un ramassis de cons (c’est ce que vous semblez dire), c’était un armée... de civils.. puisque d’appelés.

                                  Ce « ramassis de cons », c’était le miroir de la société francaise.

                                  A la votre !


                                • QuelaVéritésoit 18 juillet 2011 23:52

                                  Faux... la hiérarchie était déjà professionnelle...


                                • titi 19 juillet 2011 09:53

                                  Bah non...

                                  puisqu’il les appelés pouvaient devenir sergents voire aspirant et sous lieutenant pour ceux qui avaient fait la préparation.

                                  A noter que le plus gros connard que j’ai rencontré lors de mon service était un aspirant appelé...


                                • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 19 juillet 2011 11:15

                                  Les militaires ne sont pas plus cons que les civils. Il y a des militaires cons comme il y a des civils cons. Et quand un civil devient militaire (simple bidasse, gradé, sous-off ou officier) il reste ce qu’il était avant. Cependant quand l’Armée lui donne un pouvoir, il peut devenir plus despotique que s’il était resté civil. Quant au bidasse, l’irresponsabilité qui lui est demandé (on ne lui demande que d’obéir aux ordres : « La discipline...etc. ») peut le rendre plus con qu’auparavant ! C’est la conception de l’Armée, de son organisation, de sa discipline interne qui peut faire problème.

                                  Certains ont fait des propositions pour l’améliorer ( Jaurès, p.ex avec « Vers l’armée nouvelle », Ch.Hernu, je crois et d’autres sans doute) . J’ignore ce qu’il en est advenu depuis que j’y ai goûté. Mais si l’on en croit les critiques qui sortent parfois de la Grande Muette, tout ne va pas pour le mieux sous l’uniforme !

                                  Par ailleurs, il n’est pas inutile également de se demander à quoi sert cette armée (défense de la Patrie, conquête coloniale, ingérence plus ou moins faussement philanthropique, répression ouvrière, conquête du Pouvoir... On a tout connu dans notre pays !).


                                • lsga lsga 19 juillet 2011 12:42

                                  Moi, je fête le 14 juillet à ma manière, et j’invite tout le monde à faire pareille :


                                  Pour le 14 juillet, choisissez un bourgeois bien gras, ou un fils à papa bien lâche, et passez le à Tabac en chantant « A ÇA IRA ». 

                                  • Jacques Jourdanet 3 septembre 2011 23:20

                                    Merci pour cet article et vos réponses auxquelles je souscris le plus souvent (entre anciens instit. « Ecole émancipée », ça n’est guère étonnant !). J’apprécie entre autres que vous défendiez la personne qui est derrière chaque militaire, en indiquant que les militaires ne sont pas cons par essence mais que le système leur fait parfois/souvent (?) prendre des postures con...testables.
                                    Cela ne m’empêche pas de demeurer par conviction antimilitariste (objection de conscience qui m’a valu un service civil double du temps du service militaire) et de fonder beaucoup d’espoir sur les actions civiques non-violentes (désobéissance civile, notamment).
                                    Merci encore.
                                    Très cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès