Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Interview avec Cheikh Fall, un « noyau » de la blogosphère sénégalaise

Interview avec Cheikh Fall, un « noyau » de la blogosphère sénégalaise

Aujourd’hui nous vous proposons une interview avec Cheikh Fall.

Mais avant de passer aux questions, voici une présentation de notre interlocuteur :

Cheikh Fall est un Cyber-activiste - blogueur et initiateur du projet web social-démocratie sunu2012. Développeur web de formation, chef de projet web et formateurs, Cheikh est concepteur de plus d'une vingtaine de sites web et aujourd'hui administrateur de trois portails d'informations au Sénégal.

Formateur en recherche documentaire sur les IST (Informations Scientifiques et Techniques) et outils 2.0 .

Expert du système de Gestion de Contenu Joomla (membre du core team) et aussi formateur. Il est le Coordonnateur régional du programme de Formations ouverte et à distance à l'Agence universitaire de la Francophonie. 
En 2010, Cheikh Fall a initié la première plateforme web citoyen au Sénégal : http://www.ruepublique.net/ dont il est administrateur et rédacteur en chef.

En 2011, il est initiateur et concepteur de la plateforme web www.sunu2012.sn pour la couverture et le monitoring de l'élection présidentielle au Sénégal en février 2012. Sunu2012 est un projet web conçu sur la base d'une initiative citoyenne et volontariste pour la transparence d'un processus démocratique. Il a su compter sur le soutien de l'association des blogueurs sénégalais pour la réussite de ce projet qui aujourd'hui à fait rayonner le Sénégal qui a su consolider la démocratie.

Créateur du hashtag #sunu2012 sur twitter devenu célèbre à cause de l'élection présidentielle au Sénégal en février 2012, Cheikh Fall est l'un des initiateurs du hashtag #kebetu sur twitter. Hashtag utilisé par défaut par les sénégalais et par d'autres qui souhaitent partager ou exploiter de l'information sur le Sénégal.

Lauréat du troisième prix du concours meilleur site web amateur en 2004 organisé par l'Ecole supérieure polytechnique et l'Agence universitaire de la francophonie. Créateur du premier portail éducatif pour les élèves de terminal. Aujourd'hui, la plus grande passion de Cheikh Fall c'est de façonner une réelle identité derrière son pseudo « cypher007 » sur twitter et de partager toute une passion autour des nouveaux médias à travers son blog http://gloomedia.blogspot.com

Une telle expérience nous permet d'affirmer que @cypher007 est un noyau de la blogosphère sénégalaise. Ainsi nous avons envie de lui poser quelques questions comme celles-ci :

 Qu’est ce qui vous a inspiré dans le blogging ?

J'ai toujours compris que le Web était tout d'abords « Partage ». C'est un outil qui nous sert toujours beaucoup plus quand on essaye de servir les autres. Pour moi le blogging est avant tout le vecteur du grand changement dans cet écosystème informationnel où « liberté d'expression » reste toujours un sujet brûlant. Personnellement, quand j'ai découvert internet en 2000, je me suis toujours demandé comment les autres faisaient pour alimenter cet espace et nous permettre d'exploiter le contenu pour en tirer profit. À force de me poser cette question et à force de me rendre compte que jusqu'en 2004, toutes les informations que j'avais eu à exploiter dans mes recherches étaient des productions européennes ou américaines. Ma grande surprise fut de remarquer que la façon de participer des Sénégalais comme des africains à cette géante toile était limitée à la consommation et non à la production. Je me suis donc vite donné comme objectif de faire de la production de contenu, même en son temps, je devais payer des droits d'auteur car mon projet n'était rien d'autre que de saisir de A à Z tous les cours, mes devoirs corrigés et mes sujets de la classe de terminal pour lancer mon premier site baccalauréat hébergé chez yahoo. Depuis, j'ai en moi ce virus de la production de contenu sur internet et c'est bien à partir de ce moment que j'ai eu en moi ce petit côté « blogueur ». Bien évidemment, ce fut une suite logique quand la blogosphère a explosé.

 Depuis combien de temps êtes-vous blogueur et quels sont les thèmes traités sur votre blog ?

J'ai commencé à blogguer depuis 2004. À son temps, j'utilisais les pages Yahoo Geocities pour générer des pages en html avec du contenu sur différents thèmes. Après, j'ai été chez Free et Dromadaire pour ensuite découvrir avec beaucoup de surprises les possibilités que nous offrait la plateforme Webzinemaker. Cette dernière me permettait de générer des pseudo sites internet avec des rubriques et un menu fonctionnel. Entre 2004 et 2012, beaucoup de choses ont changé, beaucoup de nouveaux outils de gestionnaire et diffusion de contenu ont été déployés. Internet a évolué en offrant de nouveaux métiers et c'est justement l'évolution de cet outil dont les nouveaux médias qui constituent les thèmes majeurs traités sur mon blog gloomedias.blogspot.com.

 Nous avons remarqué que vous avez effectué des voyages à l’étranger, pouvez-vous nous parler un peu de ces invitations ?

Effectivement, après le succès de #sunu2012, j'ai été à plusieurs reprises invités à parler du modèle de la « Soft-Revolution » sénégalaise. Comment nous avons intégré les nouveaux médias aux processus électoral durant l'élection présidentielle de février 2012. J'ai été donc invité par Canal France International (CFI), par le Panos et Irex International à Tunis lors de la journée mondiale de la liberté de la presse 2012 pour faire une communication sur Journalisme et démocratie 2.0 : nouveaux acteurs et nouvelles attentes et participer à la session plénière : La liberté de la presse, un vecteur de transformation des sociétés : les nouvelles voix, les jeunes et les médias sociaux . J'ai été aussi invité par CFI au 4M à Montpellier pour faire animer un atelier sur Le fact-checking : une arme de vérification massive du discours politique ?. J'ai durant ces différents voyages accordé une dizaine d'interview aux journalistes étrangers dont 20 minutes en France, BondiBlog en Tunisie ...

 Avez-vous une anecdote pour nous dire un peu comment les autres perçoivent la blogosphère sénégalaise ?

La petite histoire que je pourrais vous raconter est en rapport avec la couverture de l'élection présidentielle de février 2012 et de la campagne qui l'a précédé. Le réseau des blogueurs de la blogosphère sénégalaise s'était donné comme mission de couvrir toutes les manifestations de contestations de la candidature de Abdoulaye Wade et tous les rassemblements ou meetings politiques. C'était sans compter sur la situation particulière qu'imposaient les forces de l'ordre et les autorités interdisant l'accès à certains endroits. Il nous a fallu confectionner de fausses cartes de presse pour pouvoir accéder par exemple à la place de l'indépendance ou dans les conférences de presse des partis politiques ou du M23. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de me retrouver à côté du commissaire Harona Sy ou d'être pris comme un infiltré par les manifestants car je me retrouvais très souvent des deux côtés. D'énormes risques ont été pris par les blogueurs, journalistes-citoyens durant la campagne électorale. Aujourd'hui, je peux raconter cette histoire avec le sourire et c'est grâce à la démocratie que je dois cela.

 Avez-vous des projets pour cette blogosphère sénégalaise et pourquoi pas africaine ?

Personnellement, le projet le plus important à mes yeux pour la blogosphère sénégalaise, c'est d'abord la pérennité de sunu2012 et la réussite de son rôle avant-gardiste en tant que sentinelle de la démocratie sénégalaise et aussi un outil incontournable de fact-checking du programme et discours politique de l'actuel président de la république. C'est un travail sérieux et prenant. Seul, je n’y arriverai pas. C'est en ce sens que je lance à nouveau un appel à la blogosphère sénégalaise pour une implication plus efficace pour la réussite de ce projet.

Sinon, en dehors de sunu2012, je fais partie de l'association des blogueurs sénégalais avec à sa tête Basile Niane. Nous envisageons avec cette association et dans les jours à venir organiser des sessions de formations, des ateliers et des séminaires autour des thématiques concernant le blogging. Un projet de « Blogger scool training » est en cours et sera bientôt lancé pour les collèges et lycées.

Sur le plan africain, avec des amis et cyber-activistes ivoiriens, nous avons initié un projet regroupant les activistes africains francophones pour la défense de la démocratie et la sensibilisation à la démocratie participative dans nos différents pays.

Quels conseils donnerez-vous à un blogueur ?

Il n'est jamais facile de prodiguer des conseils à un blogueur car il doit être par essence libre et indépendant. Le blogueur doit se sentir à l'aise dans son élément. À aucun moment, il ne devrait être sous l'effet de la pression ou sous le contrôle ou dicta de qui que ce soit. Sa liberté d'expression, son autonomie et sa maîtrise de son sujet font de lui un blogueur. Il est difficile de se faire connaître dès publication de notre premier billet, mais c'est en continuant à bloguer et à s'améliorer qu'on finit par devenir un blogueur pertinent et influent. Faudrait que les blogueurs sénégalais s'activent d'avantage pour occuper la toile à leur manière.

 Rappelez-nous l’URL de votre blog et comment les internautes pourront-ils vous suivre sur les réseaux sociaux ?

Mon blog est accessible à l'adresse http://gloomedias.blogspot.com/ . J'ai aussi deux autres blogs à caractères participatifs. L'un est un blog web citoyen participatif à partir duquel chaque blogueur peut créer son compte rédacteur et soumettre ses billets : http://www.ruepublique.net/. Il vise à encourager la production de contenu par les journalistes-citoyens à leur manière sans vraiment se soucier des normes de rédaction journalistiques. L'autre http://kebetu.blogspot.com/ par contre, se présente beaucoup plus comme une plateforme de micro-blogging. Les internautes ont la possibilité de poster des informations résumées en maximum deux phrases avec une image en illustration. Une façon bien sénégalaise de faire du #kebetu à travers un blog. C'est en quelque sorte inspiré de twitter avec ces 140 caractères. Voilà, sinon la meilleure façon de me suivre sur les réseaux sociaux, c'est de follow tous mes comptes à partir de mon http://flavors.me/cypher007/

Nous remercions monsieur Cheikh Fall de sa disponibilité et d’avoir accepté de répondre à nos questions.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • bert bert 25 août 2012 00:54

    OO7 alchimiste......pipo

    top na$ 
    choisy la reine et bourg le roy

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Seydou Badiane

Seydou Badiane
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires