Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > L’Etat français adresserait-il une déclaration de « guerre » aux (...)

L’Etat français adresserait-il une déclaration de « guerre » aux Indignés ?

A l’encontre des Indignés présents à Paris du 17 au 22 septembre, l’Etat français a décidé de frapper fort.

Après avoir envoyé ses représentants de l’Ordre interpeler de manière violente les Indignados et les Indignés sur les trottoirs de St Germain à Paris dans la soirée du 19 septembre, puis une nouvelle fois le 21 septembre place de la Bourse, l’Etat représenté par la procureure de la République Laurence Dané, a sorti une artillerie judiciaire plutôt lourde ce lundi 31 octobre au matin à la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris.

La sévérité des peines requises sont apparues non seulement disproportionnées, mais également injustifiées à différents observateurs.

Comment faut-il comprendre une telle attitude, que certains déjà sont enclins à interpréter comme une véritable « déclaration de guerre » ?

 Est-elle le résultat d’une réaction de panique du gouvernement traduisant sa peur d’Indignés non-violents ? Cela peut au premier regard apparaitre surprenant, même si l’on ne peut exclure une telle hypothèse au vu des évènements violents qui se déroulent en Grèce, des mobilisations spectaculaires espagnoles, des déstabilisations institutionnelles générées par les Indignés anglais, de l’ampleur des répercussions de l’occupation de Wall Street ; entre autres évènements.

Mais peut-être faut-il y voir la volonté de continuer à étouffer dans l’œuf, quitte à tomber de manière plus ou moins assumée dans l’outrance, toute tentative d’expression de l’indignation en France, et notamment à Paris. En somme un message fort adressé aux indignés parisiens et français qui appellent à occuper la Défense à partir du 4 novembre.http://www.occuponsladefense.net/

 

Pourtant une telle option est manifestement très risquée. Tout d’abord parce que chaque mesure d’intimidation ou de violence policière s’est jusqu’à présent soldée par un regain de détermination des Indignés que ce soit à Paris, ou encore à Bruxelles. Ensuite parce que les partis politiques de Gauche, notamment le NPA et EELV, dont les candidats aux présidentielles monopolisent actuellement les studios de télévision et de radio, multiplient les déclarations de sympathie en direction des Indignés.

Et pourtant il faut bien constater que la décision d’une éventuelle spirale de l’oppression semble avoir été prise, accompagnée d’une tentative d’escamotage et de diversion médiatique sur le thème de l’insécurité en banlieue. En effet ce n’est évidemment pas un hasard si Claude Guéant, actuel Ministre de l’Intérieur, a fait la une des JT après s’être déplacé ce même lundi 31 au matin à St-Ouen pour annoncer qu’il allait « nettoyer » les quartiers de leurs dealers de drogue.

Sur la foi de ces observations il n’est peut-être pas abusif de penser que nous entrons de la part du gouvernement dans une phase préoccupante de radicalisation. Comme à l’époque de la réforme des retraites, les signes d’intimidation alors adressées aux dirigeants syndicaux produiront-elles le même effet sur la détermination des Indignés ?

Pour ceux et celles qui souhaiteraient prendre le temps d’une connaissance plus précise des évènements, revenons plus en détail sur les faits :

 Le lundi 19 septembre au soir, soit deux jours après la grande manifestation officielle qui s’était déroulée le samedi 17 dans l’après-midi de la Cité Universitaire à la place de la Bastille, emmenée par les Indignés venus à pied par trois routes différentes de Madrid, Toulouse et Barcelone, une première intervention policière a lieu boulevard St Germain.

 Un des marcheurs relate les faits en ces termes : « Vers 19H00 tous les marcheurs se sont mis en route, sans bloquer la circulation et en marchant sur les trottoirs. Le déplacement se voyait festif et en chanson comme à l'habitude. Un premier cordon de police est venu s'interposer devant les marcheurs pour bloquer le passage dans le quartier de Saint-Germain. Les coups de matraques et le gaz lacrymogène ont commencé à tomber sans sommation sur ceux qui tentaient d'avancer sur la voie publique, et le groupe s'est retrouvé encerclé au niveau du 139 boulevard St Germain, la police signifiant que tous allaient être soumis à un contrôle d'identité sous le motif de manifestation illégale.

Face au refus de faire le contrôle sur place, tous se sont assis et liés sur place en forme de protestation. Le sitting est resté non-violent et pacifique comme à l'habitude. La violence démesurée employée par la police (qui est censée protéger et servir le citoyen) sur les marcheurs pris en étau reste incompréhensible. Un des marcheurs est resté inconscient de nombreuse minutes, sans aucune aide des forces de l'ordre qui était plus préoccupés à éloigner les passants choqués par une telle démonstration de violence. Malgré les coups de pied, de genou, insultes, utilisation de gaz directement dans les yeux, tous ont résisté plus de deux heures avant d'être conduits dans différents commissariats pour y effectuer le fameux contrôle d'identité. Trois blessés ont été également évacués vers l'hôpital. »

Le 21 septembre, après avoir été brinqueballés depuis leur arrivée le 17 dans divers points de Paris et de sa banlieue proche, les Indignés quittent Bercy. Notre marcheur raconte : « Vers la fin d'après midi, les marcheurs ont quitté Bercy, en file indienne et en silence pour répondre aux violences policières qui avaient eu lieu deux jours plus tôt. Le signal envoyé était fort, il ne s'agissait pas d'une manifestation mais bien d'un déplacement vers un autre lieu devant les passants surpris devant ce cortège. Pendant ce temps à Notre Dame, 3 camions de police et un autobus attendaient les indignés. Un appel à la presse avait été fait pour Notre Dame, mais au vu des circonstances d'accueil plus que probables sur place, et ayant toujours à l'esprit les événements du 19 septembre, les marcheurs ont décidé de tenir l'assemblée Place de la Bourse.

Les indignés se sont assis par terre devant l'édifice de France Presse juste à coté de la Bourse. Très vite les gendarmes sont arrivés sur place et les ont encerclés. L'assemblée a quand même commencé sans prêter attention au large dispositif qui était en train de se mettre en place autour. De plus en plus de policiers ont commencé à arriver, mais aussi des citoyens et des caméras. Un streaming a été mis en place pour permettre de suivre ce qu'il se passait en temps réel.

Une première personne a été interpellée pour motif de manifestation illégale et emmenée pour un contrôle d'identité. Les indignés sur place se sont donc mis à résister pacifiquement demandant la libération de leur compagnon. Les gendarmes ont donc commencé à interpeler toutes les personnes qui étaient encerclées, parfois avec violence. Un blessé a été constaté, les pompiers n'ont pu intervenir pour le secourir, empêchés par les forces de l'ordre.

Les indignés semble avoir été interpellés par une brigade spéciale chargée de la sécurité du territoire. On leur reproche de ne pas avoir respecté deux lois : la loi du port du voile, et une nouvelle loi interdisant aux gens de s'assoir pour prier dans les lieux publics. Ceci est bien la preuve que les autorités ne savent pas quoi inventer pour empêcher le bon déroulement de la marche à Paris.

Les indignés sont un collectif pacifiste et non-violent et ont organisés beaucoup de manifestations et d'assemblées sans vandalisme et violence depuis le début du mouvement. Les indignés ne prient pas, ils s'assoient sur les places publiques pour discuter et échanger des idées. Les indignés ne se cachent pas et n'ont rien à cacher. Leurs déguisements ne comportent aucun signe religieux. »

 

Voilà donc les faits présentés par l’un des protagonistes. Que s’est-il ensuite passé dans ce fameux bus dont la « détérioration » a valu à 11 Indignés d’être poursuivis devant la 29e chambre correctionnelle ? Apparemment certains d’entre eux ayant appuyé la paume de leurs mains sur les vitres du bus ont descellé l’une d’entre elles, ce qui semble en dire long sur l’état d’entretien des véhicules de la Police…

 

Et nous arrivons à la matinée du lundi 31 octobre. Celle-ci relatée par l’AFP est lisible à l'adresse suivante : http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5j_RmVEUCpmxX1ghr-hlGXvnSo4wQ?docId=CNG.de7aa592e34150fef26338132d0fba2b.371

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.95/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 11:06

    Et puisque je maitrise particulièrement mal la création de liens dans le corps d’un article sur Agora Vox (à la rédaction : pour des béotiens de ma trempe il serait bon de leur faciliter la tâche !), voici quelque ajouts :

    Pour le détail des faits le 1er lien n’est pas le bon : au lieu de The Marches to Brussels | Scoop.it c’est Marche pacifique des indignés vers Bruxelles

    Toujours pour les faits, une série d’articles et de vidéos :

    The Marches to Brussels | Scoop.it

    The Marches to Brussels | Scoop.it

    The Marches to Brussels | Scoop.it

    The Marches to Brussels | Scoop.it


    • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 16:33

      Merci à la rédaction d’avoir nettement amélioré la situation...


      • Montagnais Montagnais 1er novembre 2011 11:35

        Merci l’Auteur pour ces si précises info’s.


        « .. réaction de panique  », expression fort à propos.

        Il va en avoir ces temps des occasions, le « gouvernement », d’exhiber ses réactions de panique.. !

        Là où la Révolution Française rejoint la Révolution Américaine.



        • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 12:23

          Merci Montagnais. Et en espérant ne pas froisser votre éventuelle modestie, je me permets de réactualiser un de vos commentaires indignés que j’avais mis de coté :

          "Le seul message qui peut rassembler tout le monde, les 99%, c’est :

           On joue plus ! 

           Remballez cosmétiques, pharmaceutiques, LVMH, Yachtes de 180 m de long, media, spectron, industrie de la réclame, industries de l’illusion, avions, SUV 4X4 à 20 pistons, « vacances de rêve Kokopipi », fusball-rugby, sport-spectacle, barbarie, pacotille, pétrole, pompes-à-chaleur-pompes-à-fric, isolation-piège-à-con, machines de guerre, centrales, bombes atomiques, sauterie, culture-industrie de la variété, crédits, écologie falsifiée nucléarisée, produits banksters, dettes, désirs préfabriqués par milliards, de plus en plus, 10% l’an.. Jusqu’à quand ?

          On joue plus ! Elle est là la solution, si ça se passe partout, en Amérique aussi, en Russie, en Chine, au Japon, en France, en Algérie, Tunisie.

           Parlez-pas de « Justice », « Démocratie », « Elections », restitution au peuple.. Tout ça viendra après, quand le peuple se sera retrouvé, libéré, quand il aura compris, qu’il se sera réveillé de son état Zombi, aura retrouvé sa joie d’être au monde sans travailler et dépenser son argent crétinement, d’obscène façon.

           Pour l’instant, tous unis : on joue plus, on croit plus au Boxon, qu’ils aillent se faire foutre, mettre, ça suffit comme position."



        • nous SOMMES BIEN EN SARKOZIE ET NON EN FRANCE...NICE LE SYMBOLE FRANCAIS DE NOTRE MAFIA POLITICO-BANCAIRE-AVOCATS D ’AFFAIRES (lesquelles...celles de notre monarque ,,, ???)

          15000 FLICS SUREQUIPES EN FACE DE 10000 JEUNES QUI VEULENT TOUT DE SUITE....UNE TAXE TOBIN SUR LE FRIC ET LES LES LOYERS ABUSIFS...DE NICE ET D AILLEURS..........

          NICE REPRESENTE BIEN...CE QUI EST POURRI EN FRANCE LE MILIEU..PEOPLE. MEDIATO .POLITICO -FINANCIER ET FOOTBALISTIQUE


          A CAYENNE LES USURIERS...LES FOSSOYEURS DU PEUPLE FRANCAIS


        • clostra 1er novembre 2011 13:13

          En 68, ils (les mêmes devenus très revanchards) ont eu très peur enfermés dans leurs bureaux.

          « Ils » ont ensuite du replacer les pavés un à un. Puis « ils » ont mis du bitume (disons, une sorte de baladur).

          Depuis, on ne sait plus trop ce qui se passe sous les pavés.

          Les indignés qu’on empêche d’avancer, ce n’est pas un problème. Mais il faudra gratter un peu avant de tomber sur les pavés.

          Avant d’en être aux émeutes de la faim - ce qui vient : réduction des aides ultra sociales, augmentation du nombre de SDF etc - il faudrait peut-être retourner voir sous les pavés si par hasard, il n’y aurait pas un potager.

          « sous les pavés, le potager »


          • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 13:35

            Retrouver « sous les pavés les potes âgés » ... de mai 68 ?   smiley

            A n’en pas douter votre slogan devrait faire florès ! 


          • al.terre.natif 1er novembre 2011 17:39

            Très belle métaphore en ces temps modernes et aseptisés.
            Un potager vaux mieux que deux pouvoir d’achat (et donc encore plus que deux promesses de pouvoir d’achat) !!!


          • côme gaudin 1er novembre 2011 20:27

             oui travaillons à l’abondance.

            Des vergers dans tous les espaces de france et plus, des terres pretes à la culture, des hommes et des femmes de belles et bonnes volontés pour semer et la suite.
            Des espaces au centres des villes et villages pour cuisiner et distribuer la nouriture,
            La création de nombreux refuges un peu plus evoluer que les tentes synthetiques.

            Une fois liberer des contraintes asservissantes de la nouriture et du toit, l’homme libre donne la meilleur partie de lui meme.

            « sous les pavés, le potager »

            sur les toits le potager, dans le jardin public le potager, sur les murs le potager.


          • bigglop bigglop 2 novembre 2011 00:55


            COUP DE SANG

            Bandes de bachi-bouzouks, zapotèques, sapajous, que la Grand Cric me Croque, cathacrèses, ectoplasmes, forbans, flibustiers, lépidoptères !!!!!!!!!!!

            Vous oubliez que le Centurion Nicolaeus de Nagy Bocza de Sarkozynum, tribu des Saligoths, commandant la cité de Vanitasvanitatum a signé le pacte du sang Brussellus-Lisbonum avec le traître druide Panorollandix, qui veut ré-enchanter la Gaule Franconia avec sa potion Amorphomania,

            Par ce pacte du sang, ils ont tous deux asservi le peuple gaulois multi-ethnique, multiculturel, trahi le Referendum Popularis de 2005 après J.C. Appelant le votum contrario des Béotarques des Centrum, Droitum Popularium et Socialum Capitalum au Congresum de Versaillas

            Hier, le centurion de Sarkozynum, Protector Factotum des peuples Europa, nous a sauvés ainsi que la Démocratie Grecque de Sophocle du péril des barbares saxons des marchadum financierum,

            Je vous propose le HAKA GAULOIS pour ces deux traîtres de la Republica Franconia :

            HAAAAANNNNNNNKKKK  HHHHUUUUUULLLLLLLEEEEEE

            On s’amuse comme on peut, comme nos « très chers » députés


          • clostra 2 novembre 2011 09:51

            Oui, très « sympa » ce HAKA du CCFD ! enfin !

            Envahissons les lieux publics pour apprendre le HAKA !

            Et puis, pour diverses raisons toutes meilleures les unes que les autres, multiplions les sittings pacifiques synchronisés dans une même ville par 10 par 100 par 1000, enchainons-nous tous comme des siamois, pour défendre nos potagers !


          • zany 1er novembre 2011 15:15

            Sans rire vous vous attendiez à quoi ? Des bisous ?

            Faire une révolution avec des pâquerettes sa marche pas des masses...

            Oui c’est mal, mais croire que manifester gentil est devenu illégale comme le droit de réunion

            Faut plus songer à des gréves générale une occupation en règle pour paralyser le pays, les dirigeants « humaniste » n’hésiterons pas une seule seconde à appeler les force de l’ordre pour conserver leurs pouvoirs/gagne pain.

            tenez aux USA ils ont le droit de manifester avec des flingues, je sais pas pourquoi il n’y a aucune violence policière...

            http://www.youtube.com/watch?v=0kEVLdD-RtY

            Après la technologie anti-émeute fait également des progrès spectaculaire

            http://www.dailymotion.com/video/xad18x_apercu-de-nouvelles-armes-anti-emeu_news

            Bousiller la nouvelle dictature ça vas pas être drôle, loin de là...

            Pour l’instant c’est qu’étudiant, c’est gentil encore, attende que les classes moyenne et les pauvre s’y mettent sa vas être autres chose, sa tirera c’est sûre...


            • côme gaudin 1er novembre 2011 20:35

              La force non violente est tres puissante.
              Il y a beaucoup de piste à étudier pour des occupations créations efficace,
              il faut repartir de zero et considerer que l’individualité est la solution.
              On frappe un groupe de manifestant, on ne frappe pas des individus neutres dans la masse.

              Le but est de bloquer ce systeme malsain destructeur, il est essentiel de transmettre les informations, de developper les potentiels individuels.

              A notre epoque les mouvement meurent en agissant en groupe apres une idée, les idées vivent par ceux qui les incarnent, l’essentiel est de faire basculer les consciences.




            • BOBW BOBW 2 novembre 2011 08:44

              « Faut plus songer à des gréves générale une occupation en règle pour paralyser le pays »

              Si les mouvements sociaux pacifiques et non violents (qui commencent à éclore et à se développer) se généralisent en février -mars,(sur un fond d’effondrement de la bourse, du cac

              40 et de la gouvernance infecte de cette Europe contaminée et nauséabonde), avant et pendant

              les élections nous pouvons avoir un espoir sèrieux que la clique de dirigeants mafiosis

              soient éjectés du gouvernement et de l’Assemblée Nationale. smiley


            • Marc JUTIER Marc JUTIER 1er novembre 2011 15:18

              Unissons nos indignations pour exiger l’abrogation de l’article 123, première étape pour nous libérer des chaînes de l’argent dette.

              Par Marc JUTIER 

              sur AGORAVOX : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/unissons-nos-indignations-pour-103363

              Gandhi, avant d’obtenir l’indépendance et la liberté de l’Inde, a commencé par un acte symbolique facilement fédérateur, pointant au cœur du système de l’iniquité. Il a commencé par la « Marche du sel ». La revendication de l’abrogation de l’article 123, la restitution de la liberté de créer la monnaie pour le bien commun, pourra bien être la Marche du Sel des peuples d’Europe, puis du monde. Unissons nos indignations, trop sélectives alors que nous savons bien maintenant comment « tout se tient ». Tant qu’à frapper la bête aux mille têtes hideuses, frappons-la tous ensemble, au cœur.


              • zany 1er novembre 2011 15:35

                Mieux, le coeur c’est le portefeuille, tape là et les force de l’ordre serons là aussi ^^

                La revendication de l’abrogation de l’article 123

                Vous ne pouvez-pas être pour l’europe car les traités signé honteusement derrière notre dos nous OBLIGE à les respecter, notre souveraineté nationale ne nous appartient plus.

                S’unir ? Quand le frigo seras vide oui ça seras possible pas avant, c’est dure mais c’est comme ça.


              • isabellelurette 2 novembre 2011 19:29

                A titre individuel et à très court terme, il faut changer de banque : quitter les grosses banques commerciales et migrer vers la Banque Postale (mais plus pour longtemps, le gouvernement va lui faire payer Dexia) et donc migrer vers la NEF ou une autre du même type.

                A moyen terme, on peut évidemment rediscuter tous les points d’un traité, dont le 123. J’aime bien l’idée de l’Europe, de la disparition des États préhistoriques, j’aime bien l’idée de l’Europe des régions, au delà des frontières actuelles .... vaste chantier.

                A ceux qui pourraient dire que cela n’est pas possible, il suffit de voir comment les gouvernements ignorent largement le traité quand il les embête et envisagent de le modifier en un week end quand ça les arrange.


                • potatoes potatoes 1er novembre 2011 16:05

                  Article à point, alors que nous regardons la Grèce se battre pour sa survie nationale.
                  Nous devons faire de même avant que la Chine nous tabasse à mort, comme elle le fait au Tibet.
                  Français réveillez-vous !


                  • Annie 1er novembre 2011 17:16

                    Merci Patrick de cet article.
                    J’ai l’impression d’un véritable « clash culturel » entre nos deux pays, puisque St Paul vient de retirer sa plainte et sa demande d’expulsion et a organisé une série de réunions consultatives avec Ken Costa (une biographie assez intéressante pour un banquier http://godatwork.org.uk/about-ken-costa) sur une réforme du système bancaire britannique, avec les manifestants auquel il a publiquement déclaré son soutien. Le premier prélat à avoir démissionné servira de médiateur entre les deux groupes.
                    Je joins la déclaration du doyen de St Paul qui réchauffe un peu le coeur : http://www.guardian.co.uk/uk/blog/2011/nov/01/occupy-london-live-coverage-of-protests-and-reaction

                    Mais une des mes premières réactions à votre article est que la France a un gros problème avec sa police, qui me semble mal éduqué, mal encadré et totalement au service d’une idéologie, ce qui me semble expliquer pourquoi les indignés en France ont tellement de mal à se faire entendre.


                    • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 20:44

                      Merci Annie,
                      quelle négociation surréaliste nous fait observer votre lien ! Toutes ces lignes de partage qui bougent, s’estompent : prélats, policier, banquier, journaliste, tout ce « beau monde » dans la tourmente, le chaos pour quelques tentes plantées sur le parvis de St Paul... L’indignation est arrivée à un tel point, qu’elle créera des failles dans tous les corps constitués. On n’en est sans doute qu’au début ! Et donc à priori les indignés devraient sans trop de contrainte pouvoir camper jusqu’à Noel....


                    • Patrick Samba Patrick Samba 2 novembre 2011 02:29

                      et les légumes soulèveront les pavés...


                    • Lorelei Lorelei 1er novembre 2011 18:08

                      les gouvernements de l’union vont taper sur les indignés vous verrez que nous en sommes au début, ils feront comme les pays arabes ils enverront leurs sbires


                      • Prometheus Jeremy971 1er novembre 2011 19:36

                        Bon ou en est ma demande de visa canadien. Je comprends pas ces pays européens où le simple fait de manifester est devenu un crime. Vous verrez qu’un jour ils vous emprisonneront pour des commentaires publiés sur agora...


                        • Prometheus Jeremy971 1er novembre 2011 21:18

                          Et puis Sarkozy est pas si petit...


                        • Zobi Aldo Rifort 1er novembre 2011 20:55

                          Peut-on être indigné par les indignés ?
                          Signé : un iconoclaste ;)


                          • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 22:13

                            C’est même parfois...indiqué. 

                            Et pour une petite mesquinerie calligraphique, parfois !


                          • Annie 1er novembre 2011 21:18

                            Rebonsoir Patrick,
                            Je vous fais vivre un peu en direct les événements, mais ils sont tellement extraordinaires que j’ai envie de les partager. D’abord la City of London corporation a « pausé » son action en justice contre les manifestants. Ensuite l’archevêque de Canterbury qui est l’un des plus hautes autorités dans l’église anglicane vient de faire paraître cette déclaration : http://www.archbishopofcanterbury.org/articles.php/2236/time-for-us-to-challenge-the-idols-of-high-finance qui s’appuie sur une déclaration du Vatican pour demander :
                            le découplage entre les activités purement spéculatives et l’économie réelle
                            la recapitalisation des banques
                            l’imposition d’une taxe robin hood. ou taxe sur les transactions financières.

                            Contrairement aux idées préconçues et surtout à l’attitude de St Paul ces dernières semaines l’église anglicane a toujours été progressiste, particulièrement l’archevêque de Canterbury qui s’est à maintes reprises élevé contre les pratiques financières et bancaires. S’il y avait une réforme du système financier et bancaire, cela voudrait dire que les banques américaines ne pourraient plus s’installer dans la cité de Londres pour échapper à leur propre législation et la crise des surprimes dans ce cas n’aurait pas pu avoir lieu. Je serai peut-être déçue mais si 200 personnes peuvent parvenir à ce résultat, que ne pouvons-nous pas accomplir tous ensemble. 


                            • Prometheus Jeremy971 1er novembre 2011 21:28

                              L’église est très critique vis à vis de la finance, il y avait bien avant l’archevêque de canterburry des textes très clairs sur ce que devrait être l’argent, et les banques dans notre monde.

                              Il y a également l’opus dei qu’on critique énormément mais dont les membres sont des laics et qui s’imposent des règles très stricts en affaire.

                              Généralement les présidents des grands groupes qui réclament l’expulsion des indignés, les tabassent, et les tuent sont athées ou croient en une seule idole : l’argent...

                              Pour ça que j’ai été très étonné de lire que l’église anglicane cherchait à expulser les indignés mais bon j’en suis plus à une désillusion près.


                              • Annie 1er novembre 2011 21:51

                                Je le dis en athée convaincue, mais St Paul et l’église anglicane sont quelque peu différents. La meilleure analogie que je puisse trouver en tout cas pour la Grande Bretagne est entre les syndicalistes de la base, et les dirigeants des syndicats qui touchent de très hauts salaires et sont complètement divorcés des préoccupations du terrain. De nombreux pasteurs ont déclaré leur soutien pour les manifestants, certains sont présents sur le parvis de St Paul. Parfois l’église peut être plus progressiste que les mouvements sociaux, et c’est aujourd’hui le cas en GB après les flottements et les hésitations de St Paul, qui a révélé des lignes de fracture entre l’establishment qui protège le statut quo et ceux essayent de vivre leurs convictions. 


                              • Prometheus Jeremy971 1er novembre 2011 23:52

                                Y a eu des morts ?

                                J’oubliais qu’on oubliait facilement... Ou peut être que la vie d’un Syrien n’a pas de valeur ?


                              • Patrick Samba Patrick Samba 1er novembre 2011 23:54

                                 Et traversant cette pyramide sociale : la déification de l’argent, la cupidité, l’individualisme forcenée, l’égoïsme, le sadisme, la perversité, l’oppression, l’indifférence, et tout autre excès (vices dit-on parfois) produisant d’autant plus de dégâts collectifs qu’ils s’opèrent à distance croissante de la base.

                                Des dégâts à l’urgence relative. Et aujourd’hui les urgences prioritaires de mon point de vue sont l’exploitation nucléaire irresponsable et les manipulations génétiques incontrôlées.

                                Fasse que l’ensemble des indignés des pays industrialisés s’en convainque.


                                • Patrick Samba Patrick Samba 2 novembre 2011 00:02

                                  Planté ! le message qui précède était destiné à suivre celui d’Orion de 22h07


                                • clostra 2 novembre 2011 10:04

                                  Hier chez Tadéi, un monsieur qui semblait bien connaître son sujet, relatait la spéculation des quelques grands groupes transnationaux sur les produits alimentaires de première nécessité...

                                  Pour dire que la finance est également dans nos assiettes, que la spéculation n’a pas de limites ! or blé, or maïs, toutes sortes d’or...

                                  Sans compter et il faut le préciser, que glaner n’est plus de mise...même les poubelles sont interdites...qu’en aucun lieu de France il n’est possible de cultiver son potager sans être inquiété !


                                  • Patrick Samba Patrick Samba 2 novembre 2011 11:10

                                    Bonjour,

                                    permettez-moi de m’indigner : JE PROTESTE ! à cette heure 100% de vote positif : ou bien ça relève du consensus à la sauce « indigné », ou bien de l’esprit des républiques bananières.

                                    Or du moins de ce dernier esprit ; ON N’EN VEUT PLUS !

                                    ON NE JOUE PLUS !

                                    SOUS LES PAVES, LE POTAGER !

                                    100% D’INDIGNES, C’EST AUTANT SUR LES PAVES ! (enfin... on verra...) 


                                    • zany 2 novembre 2011 11:56

                                      J’espère qu’il n’y ara pas de décès, la situation est catastrophique, c’est plus une fracture c’est un gouffre qui est désormais incomblable, nous sommes trop diviser...

                                      Mais bon, si révolution il y a je viendrais avec un drapeau français ou j’espére qu’on ne m’insultera pas de nazi...


                                      • Patrick Samba Patrick Samba 2 novembre 2011 13:16

                                        Tout est une question d’à propos. A chacun donc d’assumer ses provocations... J’ai cru comprendre que le nationalisme n’avait pas trop la côte auprès des Indignés. C’est un français qui vous le dit....


                                      • Patrick Samba Patrick Samba 5 novembre 2011 23:42

                                        Éteignez votre télé, ici il y a du « live-streaming », La Défense en direct :

                                        Actualutte – LIVE : Occupation de la Défense à Paris ! - Actualutte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès