Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La démocratie en un coup

La démocratie en un coup

La démocratie en un coup.

 

Le droit de vote ne sert plus à grand’ chose (*).

On sait que la politique française n’est plus « déterminable » par les institutions de la République (*). Puisqu’elle est fixée dans des traités par lesquels quelques politiciens (*) ont fait le choix de transférer le pouvoir de décision aux dirigeants de l’industrie bancaire et des professions qui y sont liées. Et puisque les mêmes ont enchaîné l’avenir de la France aux intérêts conjoncturels de l’ami américain (*).

Ce qui implique que lorsque les citoyens votent, ils ne font que désigner des individus qui (qu’ils soient labellisés UMP / les Républicains, ou qu’ils soient étiquetés socialistes), feront la même chose. Parce ces derniers y sont obligés par le texte desdits traités. En plus du fait que ça plait à ceux qui tiennent le haut du pavé et que ça rapporte à certains.

Il y a cependant une faille dans la terrible mécanique (*) à la construction de laquelle MM. Pompidou, Giscard d’Estaing, Mitterrand, Sarkozy et Hollande ont mis la main (*) .

La faille c’est (ô paradoxe ! )… le président de la République.

Pourquoi ?

Parce que dans le cadre juridique français actuel, le président de la République a la maîtrise des engagements de la France : « le président de la République négocie et ratifie les traités » (article 52 de la constitution).

 

Ce qui lui permet, TOUT SEUL, sans avoir besoin d’une majorité parlementaire ou de l’accord préalable de qui que ce soit, de sortir (1) la France du traquenard dans lequel on l’a faite tomber.

Surtout si (2) les dirigeants politiques d’à côté préfèrent continuer à priver leurs peuples de l’exercice de leurs droits souverains. S’ils refusent encore de travailler à la construction d’une Europe politique et démocratique (qui se substituerait à l’actuelle association de libre échange au fonctionnement de laquelle il est interdit aux peuples de se mêler, y compris et surtout lorsqu’ils en souffrent). Et s’ils préfèrent toujours que le vieux continent s’enfonce sans cesse plus dans un statut de colonie américaine (*) .

 

Ce qui fait que la partie n’est pas jouée. Quoi qu’en disent ceux qui menacent les peuples de catastrophes (indéterminées) si on leur casse leur jouet, leur jeu et … leur gagne pain.

Et qu’elle est jouable, ainsi qu’il vient d’être dit, en un coup. Sans qu’il y ait besoin ni d’attendre ou de préparer un grand soir, ni d’espérer un miracle.

 

Les candidats à l’élection présidentielle qui veulent rendre ce service feraient bien de renoncer, chacun en ce qui le concerne, au plaisir de se faire imprimer des bulletins de vote.

Pour s’entendre sur un nom, l’un des leurs ou celui d’un autre, susceptible d’additionner les voix des citoyens qui ont fini par comprendre que l’on se moquait d’eux et qu’ils n’étaient pas forcés de l’accepter. Au lieu de les éparpiller (3).

Citoyens qui, pour recouvrer leurs droits et comme lorsqu’il s’agit de renouer avec la vie, seraient alors incités à ne regarder, pour une fois, et ne serait-ce qu’une fois, ni la tête, ni la couleur des chaussettes du médecin.

 

Marcel-M. MONIN

m. de conf. hon. des universités,

docteur d’Etat en droit.

 

( *) pour les explications détaillées et les références, v. nos précédents articles sur « Agoravox », notamment : « pouvoir économique et pouvoir politique : pour une séparation des pouvoirs » ; « la souveraineté nationale appartient … au peuple ». Pour un commentaire des dispositions de la constitution, v. « Textes et documents constitutionnels depuis 1958. Analyses et commentaires ». Dalloz-Armand Colin.

(1) à moins qu’il ne passe (« opportunément » vu les sommes colossales en jeu) de vie à trépas.

(2) hypothèse invraisemblable (v. notamment les données économiques) après que le président de la République française aura annoncé sa décision.

(3) Alors que dans le même temps, les « primaires » organisées au sein de l’UMP/LR et du PS ont pour fonction de réduire à deux les candidats à la continuation du système. L’un de ces derniers pouvant être amené, pour boucler l’affaire, à se désister pour l’autre au deuxième tour.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Sozenz 7 mai 18:41

    On sait que la politique française n’est plus « déterminable » par les institutions de la République (*). Puisqu’elle est fixée dans des traités par lesquels quelques politiciens (*) ont fait le choix de transférer le pouvoir de décision aux dirigeants de l’industrie bancaire et des professions qui y sont liées. Et puisque les mêmes ont enchaîné l’avenir de la France aux intérêts conjoncturels de l’ami américain

    en resumé : on paye à vie un gratte papier , qui est juste là pendant 5 ans , pour mettre sa signature en bas de traités .


    • Sozenz 7 mai 18:47

      ps : citoyens , citoyennes , Vous savez ce qu il vous reste à faire . qu ’ au moins quand vous sortez du taff vous n ayez pas l impression de taffer comme des malades pour un salaire de misère alors que d autres ont juste la mains droite ou la main gauche pour saluer et signer .
      sortons de cet UE...


      • Ouallonsnous ? 8 mai 19:41

        @Sozenz

        Le temps est venu du choix d’un nouveau paradigme sociétal pour l’humanité renouant avec son histoire depuis 7000 ans dont les aboutissements sont les révélations sociales et scientifiques au bénéfice des humains depuis le siècle des Lumières.

        Listons donc les mesures à prendre et appliquer, dans le cadre des Nations Unis, libérées de l’emprise des USA, du sionisme et de leurs clients, par les peuples du monde pour se débarasser de la corruption induite ;

         

        1/ La réécriture et remise en vigueur de la charte des nations unies, amendée à la lumière des événements de ces dernières décennies et obligeants les Etats à tenir parole concernant les principes des règles relatives à la démocratie, aux libertés publiques et privées et bien évidemment au respect du droit  international et des droits de l’homme tels que définis dans la déclaration de 1789.

         

        2/ L’évacuation et la fermeture de toutes les bases militaires disséminées de par le monde et menaçant la souveraineté des états voisins, l’interdiction des mers du globe aux marines militaires des agresseurs mondialistes anglo-yankees, l’interdiction dans les cieux internationaux du vol de leurs aéronefs militaires.

         

        La rupture de toutes les relations commerciales avec les pays anglo-yankees jusqu’à ce que leurs populations aient repris le pouvoir sur l’oligarchie capitalo-mondialiste qui les oppriment.

         

        Dans l’immédiat, cela passe par l’extension de la campagne BDS des intérêts sionistes israéliens à ceux de l’oligarchie anglo-yankee et des ses dominions !


      • colere48 colere48 8 mai 10:46

        « Mon esprit impatient de toute espèce de joug ne peut s’asservir à la loi du moment. »
        Jean-Jacques Rousseau


        • colere48 colere48 8 mai 10:55
          La question du « travail » est le levier de l’asservissement des peuples , la « démocratie » européenne est experte en la matière.... les junkies sont asservis à leur pourvoyeur !



          « Le travail est l’opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué. »
           Boris Vian

          « Celui qui ne dispose pas des deux tiers de sa journée pour lui-même est un esclave, qu’il soit d’ailleurs ce qu’il veut : politique, marchand, fonctionnaire, érudit. »
           Friedrich Nietzsche

          • Le421 Le421 8 mai 17:44

            Le droit de vote ne sert plus à grand’ chose...

            D’autant plus qu’à peine élu, on renie immédiatement les belles paroles et on continue dans le même (mauvais) chemin...

            En 2017, par exemple, le choix réel ne sera qu’entre droite (PS), droite (LR) ou droite (FN).

            La fable de l’abstention* est soigneusement entretenue par ce même bord politique.
            En effet, le gars purement de droite qui ne trouve pas son candidat de Bayrou à Le Pen, il est forcément, à minima Normand, à maxima complètement taré.
            En conclusion, les votes blanc ou nul sont surtout à comptabiliser à gauche, chez les vrais, s’entend !!

            *Description de l’abstentionniste comme un mauvais citoyen qui ne remplit pas ses obligations, etc, etc... Alors qu’en fait, on ne lui offre pas de choix réel. Sans compter que certains pensent que légitimer des escrocs, ça commence à bien faire !!


            • BA 8 mai 18:08

              La construction européenne est anti-démocratique.


              1- Premier exemple. Le traité de Maastricht. Le 2 juin 1992, par référendum, le peuple danois dit « non » au traité de Maastricht. Que croyez-vous qu’il arriva ?

              Réponse :
               
              Le peuple danois fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Maastricht !


              2- Deuxième exemple. Le traité de Nice. Le 9 juin 2001, par référendum, le peuple irlandais dit « non » au traité de Nice. Que croyez-vous qu’il arriva ?

              Réponse  :

              Le peuple irlandais fut obligé de revoter une deuxième fois : il y eut un nouveau référendum sur le traité de Nice !


              3- Troisième exemple. Le traité établissant une Constitution européenne. Le 29 mai 2005, le peuple français vote « non » par référendum. Le 1er juin 2005, le peuple néerlandais vote « non » par référendum.


              Que croyez-vous qu’il arriva ?

              Voyant le résultat des référendums en France et aux Pays-Bas, les européistes décident de suspendre les référendums prévus dans les autres pays ! Les européistes veulent bien consulter les peuples, mais à condition que les peuples votent « oui »  ! Si les peuples commencent à voter « non », les européistes suspendent les référendums ! Et ça, ce n’est pas de la démocratie, peut-être ?!

              En 2005, quels sont les peuples qui auraient dû être consultés par référendum ?
              - Le peuple danois aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
              - Le peuple irlandais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
              - Le peuple portugais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
              - Le peuple tchèque aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.
              - Le peuple anglais aurait dû être consulté. Le référendum est suspendu jusqu’à nouvel ordre.


              4- Quatrième exemple. Le traité de Lisbonne. En réalité, le traité de Lisbonne reprend 98 % du texte de la Constitution européenne, mais la grande différence est que, cette fois-ci, le traité de Lisbonne N’est PAS soumis à référendum !

              Le traité de Lisbonne est adopté par les parlements des Etats européens.

              Une seule exception : le peuple irlandais est consulté par référendum. Le 12 juin 2008, le peuple irlandais vote « non » au traité de Lisbonne. Que croyez-vous qu’il arriva ?

              Comme d’habitude, on a refait voter le peuple irlandais une deuxième fois !


              Conclusion :

              La construction européenne est anti-démocratique. Elle doit être détruite.


              • Ouallonsnous ? 8 mai 19:52

                @BA

                Comme écrit plus haut, cela va beaucoup plus loin que les référendums qui s’inscrivent, tout de même, dans un fonctionnement « normal » de la démocratie ;

                Le temps est venu du choix d’un nouveau paradigme sociétal pour l’humanité renouant avec son histoire depuis 7000 ans dont les aboutissements sont les révélations sociales et scientifiques au bénéfice des humains depuis le siècle des Lumières.

                 Les mesures à prendre et appliquer, dans le cadre des Nations Unis, libérées de l’emprise des USA, du sionisme et de leurs clients, par les peuples du monde pour se dèbarasser de la corruption induite ;

                 

                1/ La réécriture et remise en vigueur de la charte des nations unies, amendée à la lumière des événements de ces dernières décennies et obligeants les Etats à tenir parole concernant les principes des règles relatives à la démocratie, aux libertés publiques et privées et bien évidemment au respect du droit  international et des droits de l’homme tels que définis dans la déclaration de 1789.

                2/ L’évacuation et la fermeture de toutes les bases militaires disséminées de par le monde en dehors des zones d’intérêts légitimes de certains états et menaçant la souveraineté des états voisins, l’interdiction des mers du globe aux marines militaires des agresseurs mondialistes anglo-yankees, l’interdiction dans les cieux internationaux du vol de leurs aéronefs militaires.

                La rupture de toutes les relations commerciales avec les pays anglo-yankees jusqu’à ce que leurs populations aient repris le pouvoir sur l’oligarchie capitalo-mondialiste qui les oppriment.

                Dans l’immédiat, cela passe par l’extension de la campagne BDS des intérêts sionistes israéliens à ceux de l’oligarchie anglo-yankee et des ses dominions !


              • sparker808 (---.---.48.194) 9 mai 15:06

                @Ouallonsnous ?

                Et commenkonfé ??


              • Ouallonsnous ? 9 mai 18:38

                @sparker808

                Tout d’abord, en redevenant nous mêmes, en nous souvenant ce que c’est d’être français !

                Connaissez vous BDS, et en l’appliquant à tous ce que l’on tente de nous imposer par la pub et la désinformation  ?


              • zygzornifle zygzornifle 10 mai 17:13

                il est déjà dur de subir ses chefs il est encore plus stupide de les élire ....


                • zygzornifle zygzornifle 31 mai 08:17

                  “Il n’y a point de plus cruelle tyrannie que celle que l’on exerce à l’ombre des lois et avec les couleurs de la justice.” Montesquieu

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marcel MONIN

Marcel MONIN
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès