Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La Fête des voisins

La Fête des voisins

Le 27 mai 2008, aura lieu la neuvième édition de la Fête des voisins, destinée à rompre l’anonymat et à développer la solidarité entre voisins. Créée par Atanase Périfan, fondateur de l’association Immeubles en fête, cette journée toute particulière inscrite dans le projet « Pas de quartier pour l’indifférence » tente de raviver la convivialité quelque peu éteinte entre gens du même quartier ou du même immeuble.

Dès sa mise en place, l’idée a fait fureur et le nombre d’adeptes ne cesse de croître. Ainsi, son succès est tel que depuis 2004, l’événement est devenu européen avec la Journée européenne des voisins. L’année dernière, près de sept millions de voisins se sont rencontrés autour d’un buffet, dont cinq millions en France. Soutenue par certaines mairies et bailleurs sociaux, la Fête des voisins repose sur les valeurs essentielles d’entraide, d’union et de partage. Cette année, le thème de la fête sera principalement axé autour de la solidarité et visera à promouvoir et généraliser les petits services gratuits que l’on peut rendre à ceux qui vivent à nos côtés. C’est donc l’opportunité de passer un bon moment et de (re)découvrir les vertus de la solidarité.

Pourtant, un sondage d’il y a quelques années a révélé que pour la moitié des Français, le voisin idéal était celui qu’on ne voit jamais. La Fête des voisins est-elle alors vraiment l’occasion de faire connaissance avec ceux et celles que l’on croise en coup de vent tout au long de l’année, ou est-ce un simulacre de convivialité auquel on ne peut couper ? Pour Desproges, le voisin est « un animal nuisible assez proche de l’homme ». Alors, qui est cette étrange créature que l’on rencontre parfois au détour d’un couloir et avec laquelle on converse de manière fugace sur les aléas de la météo, ou les bruits causés par les nouveaux, ces jeunes qui n’ont décidément « plus aucune valeur » ? De la voisine de fac s’étalant sur la table, victime de narcolepsie soudaine, suite aux excès… révisionnels de la veille, en passant par le voisin atteint de mélomanie nocturne, à Mme « Michu » désireuse de faire partager sa passion des pots de yaourts, le voisin est multiple. La plupart du temps, on échange avec lui « des mots sans chaleur dans le même ascenseur » (Francis Cabrel). Et puis voilà qu’il vient se plaindre du bruit et c’est alors que l’on pense que décidément « les voisins sont tous de sal’gens » (Georges Brassens) sauf leurs épouses… Il est vrai que l’on préfère toujours aux voisins, les voisines... Mais finalement tout rentre dans l’ordre car « rien ne rend plus tolérant au bruit d’une soirée chez un voisin que d’y être invité », comme l’a souligné Franklin P. Jones. Et puis, il ne faudrait pas oublier que « voisin » est avant tout synonyme d’analogue et de ressemblant…


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 12:01

    Chez nous dans ma partie de campagne on fait la fête des voisins depuis quelques années .C ’est très bien , on fait connaissance avec les nouveaux , on passe un bon moment , chacun emène qui un cake l’ autre une tarte , tapenade , je fais les choux à la crème , on est sous le platane , il fait beau , c ’est bien .


    • Gül 23 mai 2008 12:20

      Dommage qu’il ait fallu instaurer un jour spécifique pour faire renaître une communication qui se devrait d’être naturelle et qui a été oubliée de notre monde fou, fou, fou....

      Chez moi, la fête des voisins, ça peut être tous les jours ! On se croise, on se parle, on continue chez l’un ou l’autre autour d’un verre et pris dans l’ambiance, on finit par diner.

      Quand ma voisine déprime, elle vient sonner à la porte, quand on fait un BBQ on les invite, les enfants sont ravis de jouer ensemble, bref c’est simple ! Pas besoin d’un jour particulier.


      • Gazi BORAT 23 mai 2008 15:06

        @ GüL

        Bonjour !

        Parfaitement de votre avis.. La convivialité ne s’instaure pas par la mise en place d’une exhortation à la fête venue d’en haut..

        L’indifférence est le résultat de conditions de vie dégradées par une économie qui ne met plus l’humain au centre de ses préoccupation, par la volonté de mise en place d’une concurrence généralisée entre les individus dans le droit fil des dogmes libéraux, par l’augmentation de la productivité qui rogne sur le temps disponible du citoyen, par la marchandisation des loisirs qui voit confier ceux ci à des entreprises spécialisées plutôt que soumise à la libre organisation par les intéressés, etc, etc..

        Lorsque Léon Paul Fargue, gendre de Marx, plaida pour le droit à la paresse, il insista sur la nécessité des loisirs pour la restauration des forces des travailleurs. Aujourd’hui que ces loisirs sont marchandisés, m^me le dégagement d’un supplément de temps libre ne changerait rien à cette donne.

        Seul un changement social radical, ce que d’aucun aurait appelé naguère une révolution, pourrait y changer quelque chose.

        Le "travailler plus" cher à Nicolas S n’est qu’une vaste fumisterie destinée à amuser le prolo..

        Faire la fête avec ses voisins, oui ! Mais quand on veut, et sans être obligé de repousser à coups de projectiles les CRS venus empêcher nos élans hédonistes !

        Tek yol devrim !

        gAZi bORAt


      • Gül 23 mai 2008 17:16

        Bonjour Constant,

        Voilà, erreur réparée pour ma part.


      • armand armand 23 mai 2008 17:34

         

        Gül ve Gazi :

        Iyi günler...

        Et si au moins Nico ouvrait les jardins de son Palais tous les ans... ou toutes les semaines, pour encourager à la fête ?

        Avec gigantesques marmites de helva, défilés, fanfares...

        Mais j’oubliais, n’est pas fastueux qui veut, et les traditions se perdent...

        Padisahimiz bin yasa  !


      • Gazi BORAT 23 mai 2008 19:16

        @ ARMAND

        Excellente réflexion..

        Nos dirigeants d’autrefois savaient être dispendieux et parfois offraient à leur peuple ordinairement affamé distribution de victuailles, feux d’artifices à l’occasion de la célébration d’évènements comme leur avènement ou leur mariage.

        Aujourd’hui, certains semblent avoir gardé le goût de l’absolutisme, de la pose narcissique, de la posture du monarque.. Mais hélas...

        Ils pensent que le bon peuple se satisfait de la diffusion de leurs frasques dans Gala, des images télévisées de leurs f^tes au Fouquets, de leurs silhouettes entr’aperçues sur un navire de rêve, de leurs marivaudages dans des parcs d’attraction...

        Mais de distribution de victuailles et de feux d’artifices... nenni !

        Tout compte fait, l’Ancien Régime avait parfois quelques attraits !

        gAZi bORAt


      • Gül 23 mai 2008 19:47

        D’un autre point de vue, mon ami, un peu de melon tout juste récolté, du beyaz peynir, et une bonne bouteille de raki...avec de bons amis et dans l’intimité d’un petit jardin de banlieue, ce n’est pas mal non plus, non ?

        Contentons-nous de ce que nous pouvons faire nous-mêmes, attendre après eux, c’est déjà être malheureux.

        P.S. : Armand, malgré cette dernière réflexion, merci de votre post qui m’a bien fait sourire.


      • armand armand 24 mai 2008 17:59

        Ah, Gül - bir peri kadar güzel !

        Là vous touchez un point sensible - kavun, peyni raki... le délice absolu....

        affiyet olsun


      • tvargentine.com lerma 23 mai 2008 14:09

        Voila ,c’est fait

        Il manquait plus que la fête aux beaufs des voisins

        Une journée à rayer du calendrier


        • Gül 23 mai 2008 14:11

          Vous n’y êtes pas souvent convié, Lerma ?


        • Gazi BORAT 23 mai 2008 15:14

          @ GüL

          En fait, Lerma ne dit pas TOUTE la vérité.. Il adore la f^te des voisins.

          Muni de son appareil de mesure des décibels, il attend que l’aiguille bascule dans le rouge et.. hop ! bondit sur son téléphone, appelle les CRS, dénonce le tapage nocturne et se repait du spectacle depuis sa fenêtre...

          Sa vision du monde :

          gAZi bORAt


        • Gül 23 mai 2008 17:15

          Brrrr ! Là, c’est moi qui ai froid !

           


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 14:25

          On va faire une journée des Lerma sur Ago...


          • maxim maxim 23 mai 2008 15:23

            ouais ...

            on devrait faire des Lerma d’or ,d’argent ,de bronze ...

            des Morice de platine ,de vermeil ,de chocolat .....

            excellente idée la journée Lerma ....

            la pause Morice également ....on est invité à apporter son tapis de prière !


          • Gazi BORAT 23 mai 2008 17:14

            @ maxim

            Un tapis de prière est totalement inadéquat pour un pique-nique.. sa surface est trop réduite !

            gAZi bORAt


          • Gül 23 mai 2008 19:17

            Ca, pour sûr !!!

            mais on peut en faire un tapis volant pour retrouver Mecnun et Leyla....


          • Gazi BORAT 23 mai 2008 19:51

            @ Bin bir geceyin Güllüsü...

            Aaahhh Mecnun ve Leyla, ne güzel bu eski hikayetler !

            J’apprécie aussi la poésie de l’histoire de ce Kerem qui, tant il atteint un si haut degré dans l’état amoureux qu’il spontanément s’enflamma...

            J’avais lu dans la presse l’année dernière le procès d’une jeune femme turque, amoureuse délaissée et un peu déboussolée, qui arrosa d’essence son amant endormi sur le canapé du salon et l’enflamma... Dans le mode opératoire de son crime, il m’avait presque semblé qu’elle avait répondu à une impulsion conditionnée par la structure de ces contes dont l’origine se perd dans des temps bien ante islamiques...

            Tout comme les contes de Grimm furent la compilation de l’inconscient collectif germanique et ont marqué de leur empreinte le courant romantique allemand, ces contes des mille et une nuit sont la compilation des mytes du Proche Orient.

            Certains de ces mythes se sont intégrés tant au christianisme qu’à l’Islam, comme la légende des sept Dormants d’Ephese.. Ici chrétiens persécutés, là compagnons du Proph^tes, traqués par leurs ennemis, réfugiés dans une grotte et sauvés des investigations de leurs poursuivants par la grâce d’une araignée tissant sa toile à l’entrée de la grotte où ils se sont réfugiés, une colombe ayant miraculeusement et bâti son nid, et pondu des oeufs..

            A ce propos, il est des petites sculptures, sur le côté des mosquées turques, qui sont de petits bijoux et qui généralement passent inaperçus. Güvercinin sarayi.. Les palais des pigeons.

            Ils prennent la forme de mosquées en miniatures, sculptées dans la pierre et accrochées aux parois des saints édifices. Ce sont des pigeonniers, bâtis pour abriter un couple d’oiseaux..

            Les spécialistes voient dans ces coutumes et dans cet amour des Turcs pour les animaux non pas la marque de l’Islam, mais des survivances du chamanisme de l’Asie Centrale originelle...

            Sur ce Gül Hanimeffendi, Iyi geceler..

            gAZi bORAt


          • Gasty Gasty 23 mai 2008 19:58

            Je suis d’avis à ce que la journée du lerma soit le 31 Mai.

            Pourquoi ? Retournez voir ici , c’est vraiment une belle journée.


          • Gül 23 mai 2008 19:59

            Iyi geceler Gazi Borat


          • Gül 23 mai 2008 22:41

            Constant,

            Ephèse et son extraordinaire bibliothèque, Ephèse et ses allées, même celle des prostituées, Ephèse et ses théatres...

            Constant, Ephèse..., quelle merveille !....

            Bonne nuit, nous avons plein d’araignées à la maison, nous ne les tuons pas, nous les poussons gentiment dehors !


          • Gazi BORAT 24 mai 2008 12:47

            @ Constant dans l’erreur

            A propos des similitudes entre la légende des "Sept Dormants d’Ephese" et la Sourate de la Caverne :

            Outre l’appeau que vous avez cité, il existe aussi en Turquie une ...

            .... très rafraichissante en été, à l’ombre d’une grotte avec vue sur la mer Egée !

            Pour ma part, je reste persuadé que, si ces deux mythes ont si bien traversé les siècles, c’est qu’il se greffent sur un fonds légendaire encore plus ancien et propre au Proche Orient..

            gAZi bORAt


          • Gazi BORAT 24 mai 2008 13:06

            @constantdanlayreur (suite)

            Phénomène curieux : la page wiki correspondant au premier lien a disparu quelques minutes après le commentaire... et je n’ai malheureusement pas triuvé d’images satisfaisantes de ces pigeonniers installés sur les murs extérieurs des mosquées...

            Une autre institution curieuse propre à l’islam turc : les cliniques pour cigognes et les fondations religieuses crées dans ce but. L’une d’elle fonctionne encore à Istanbul dans le complexe qui dépend de la mosquée d’Eyüp..

            gAZi bORAt

             


          • Gazi BORAT 24 mai 2008 20:34

            @ Constant danslayreur

            Bonjour et désolé de vous avoir froissé par la mauvaise orthographe de votre pseudo.. si vous observez mes commentaires, vous remarquerez que je suis coutumier des inversions de lettres et autres fautes de frappe. Celle-ci était dépourvue de toute intention.

            D’autre part, votre démarche de recherche constante est chose louable et me rappelle cette phrase que ma mémoire attribue àIbn Rouchd :

            • Si l’un voit l’éclair à l’est, qu’il regarde vers l’est.. Si pour l’autre c’est à l’ouest, qu’il regarde vers l’ouest.. Moi, ce qui m’intéresse, c’est l’éclair dans sa fulgurence, non dans l’endroit qu’il touche...

            Pour en revenir au fonds commun légendaire, j’éviterai donc d’y mêler les textes révélés. Il existe, dans d’autres sources, plus périphériques, des versions différentes de mêmes récits. D’Asie centrale nous viennent ainsi des petites historiettes édifiantes, que l’on retrouve aussi bien parfois dans le soufisme que dans le bouddhisme zen chinois.

            Les petites aventures de Nasrettin Hoca (Nasrettin Mullah pour les Iraniens) portent cette délicieuse irrévérences que l’on retrouve dans certains récits des maîtres zen.

            Une petite de Nasrettin Hoca :

            • Nasrettin Hoca sur un chemin, avec un disciple... Il aperçoit un lièvre mort en travers de sa route. Il se baisse, l’examine : il est encore chaud.. Nasrettin Hoca le saisit et l’enfouit dans son sac.
            • Son disciple est choqué : "Comment, Maitre, vous n’allez tout de même pas manger cet animal.. Il n’est pas "halal", nous ne savons même pas comment il est mort !"
            • Nasrettin Hoca "Allons, réfléchis ! C’est Dieu lui-même qui l’a tué.. Comment animal ne pourrait-il pas être nourriture plus licite ?"

            Une autre :

            • Nasrettin Hoca en bateau sur la Mer Noire, pris dans une tempête terrible... Un membre de l’équipage : "Hoca, fais quelque chose, nous allons tous périr noyés !"
            • Nasrettin Hoca, levant les yeux vers le ciel : "Ô Dieu, si tu nous tire de cette tempête, je te promet de construire une mosquée dont le minaret atteindra les étoiles !"
            • Un marin :"Mais Hoca, tu es inconscient.. Jamais tu ne pourras tenir pareille promesse !"
            • Nasrettin Hoca "Si Dieu est capable de nous sortir de cette tempête, in sera capable de m’aider à batir le minaret promis !"

            @ Weinstein

            Semblables historiettes édifiantes existent dans la tradition juive...

            Si les hommes tenaient plus compte de la sagesse de ces traditions populaires communes à tous les peuples, peut-être ferions de grands pas dans la résolution de stériles conflits..

            gAZi bORAt


          • Gül 25 mai 2008 00:54

            Merci infiniment de cette charmante attention Constant. Ce soir tout spécialement vraiment pas dans l’erreur !!!


          • Gasty Gasty 23 mai 2008 14:28

            destinée à rompre l’anonymat et à développer la solidarité entre voisins.

            Lorsque les politiques ne cessent de monter les gens les uns contre les autres, il est préférable de faire partie d’un gettho de chomeurs ou bien de rmistes pour pouvoir se parler. Du privé , du public et du fonctionnaire , la répartition doit etre comment ? En cordiale intelligence ou en stupide association contre le ou les minoritaires affublé malgré eux d’un bon samaritain " pisse en love" qui n’a toujours rien compris. Pour ceux qui ont de la répartie, ça peut devenir amusant , mais vite pénible pour les autres.

            Comme dit Gül, c’est tous les jours , pas une journée.

             


            • Gasty Gasty 23 mai 2008 14:34

              Très bon exemple ce lerma, le seul jour ou il pourra s’inviter à la fête sans y avoir été invité. Je note cet aspect indéniablement positif de la journée. ( pour lui)


            • Castor 23 mai 2008 14:28

              Moi, mes voisins sont tous vieux et sourds...

              En plus, j’ai beau leur rappeler que je les ai invités, ils se souviennent plus et je reste avec mon jambon purée pour 12 (il n’ont plus de dents non plus, d’où le menu adapté).

              Mais ça a de bons côtés, ils ne râlent pas quand je fais démarrer ma moto le matin et ils ont oublié en milieu de matinée que je ne les ai pas salués aux aurores en rentrant d’une cuite.

              Sinon, merci l’auteur et bonjour à Gül, qui sait pourquoi je suis venu ici avant d’aller chez Morice.


              • Gül 23 mai 2008 14:32

                Salut vilain rongeur !


              • maxim maxim 23 mai 2008 15:18

                et bien nous à Fontainebleau ,malgré cette fête des voisins annoncée par affiches pour la première fois cette année ..

                je ne sais pas si il y aura beaucoup de monde ,ici c’est à peine "bonjour !" que ce soit dans la résidence où j’habite ou dans les maisons plutôt closes et cossues que l’on rencontre ici ...

                il y a des gens que je vois depuis des lustres et avec lesquels nous n’avons jamais échangé un seul mot .

                par contre il y a des voisines pas vilaines du tout ,mais elles sont prises et je ne me fais plus tout jeune ,dommage


                • Castor 23 mai 2008 15:21

                  Salut Maxim,

                  si les maisons voisines dont tu parles sont vraiment closes, il y a de fortes chances pour que tes mignonnes voisines ne soient "prises" que par intermittence, si tu vois ce que je veux dire...

                  Du coup, tu retrouves toutes tes chances et ton âge n’est plus un handicap !


                • maxim maxim 23 mai 2008 15:27

                  et puis à mon âge ...

                  on dégaine peut être moins vite ,mais on met dans le mille à tous les coups ,on gaspille pas les cartouches en tirant dans n’importe quel sens !


                • Gül 23 mai 2008 16:19

                   Excellent, c’est la grande forme aujourd’hui !

                   


                • armand armand 23 mai 2008 17:26

                  Bien dit, Maxim. Et le général Lee s’est toujours opposé à l’emploi de carabines à répétition car il estimait qu’on devait viser juste, , constater les effets de son tir, recharger et recommencer s’il le fallait. Remarquez ce coquin de Gallifet disait qu’à partir d’un certain âge, on se répétait pour tout, sauf en amour...


                • maxim maxim 23 mai 2008 18:52

                  Armand ...

                  à un certain âge ,c’est la mémoire qui fait défaut ..

                  à la fin de chaque séance de tir ,on ne se rappelle plus forcément combien de coups on a tiré ,et il nous faut recommencer pour retrouver le compte exact !


                • maxim maxim 23 mai 2008 18:57

                  Orange ...attention ...

                  vous parlez de meilleurs rapports du monde et par derrière ...( ça devient chaud !!!!!)

                  à titre indicatif ,toutes les voisines ne sont pas forcément d’accord ,il faut négocier ou y aller par surprise !


                • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 17:13

                  Quand la fête des voisins est terminée je vais faire la fête à la voisine ...


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 23 mai 2008 17:48

                    OK Constant ,

                     

                    j ’attends dimanche , c ’est la Sainte Sophie , je lui ferai un petit sophisme ...


                  • orange orange 23 mai 2008 17:23

                    Pour moi la fête des voisins c’est pour faire voir que à chacune et chacun qu’il exsiste des rapports le meilleur du monde et par derrière une fois chacun chez soi ça se critique.

                    J’habite un immeuble de 11 étages. Je connais que très peu de gens car je n’ai guerre le temps de m’occuper de se qui se pass chez les autres. Une chose est sur ici, ça se critique, fais beaucoup de bruit.

                    Par contre, lorsque je rencontre une voisine et qui me parle de ses souccis, je reste bien à l’écoute, car , je ne veux pas rester non plus indifférente, comme beaucoup le sont.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès