Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La fusion entre la DGI et le Trésor Public : la hiérarchie se (...)

La fusion entre la DGI et le Trésor Public : la hiérarchie se soigne

Après avoir réuni tous les cadres supérieurs de l’ex-DGI, devenu Dgfip, leur Directeur général leur a annoncé un alignement sur les salaires du Trésor Public qui sont effectivement plus élevés. Mais pour les autres, les cadres intermédiaires et les sans cadres, ils n’ont pas été évoqués. Certainement parce qu’il n’y a rien à leur offrir.

10000€ à 11000€ par an de plus pour la hiérarchie fiscale, décidée en très haut lieu lors d’une séance de "pince fesse" habituelle à cette administration.

Et que justifie cette mesure extraordinaire en faveur du gratin de l’ex dgi, un alignement sur leur homologue du Trésor Public. Cette mesure a le mérite d’apprendre que le Trésor Public paye mieux sa hiérarchie que celle de l’ex-dgi.

Comment cette substantielle augmentation de 20% sera relayée par la presse. Je crois qu’on lira que les fonctionnaires se soignent comme lorsqu’on parle du statut des fonctionnaires et qu’en creusant l’article, il s’agit des conservateurs des hypothèques,des TPG et autres caches dorées du ministère des finances.

Mais quoi pour les sans grades ou l’encadrement intermédiaire que l’on serinne à longueur de journée avec la rentabilité, les objectifs,les menaces de suppression de poste si les objectifs ne sont pas atteints : RIEN. De là à conclure que le discours actuel sur la moralisation du capitalisme conduirait ipso facto donc à la "démoralisation" de la Fonction publique.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Jihem Jihem 12 février 2009 16:21

    gradguy,

    Quelles sont vos sources ?
    Je suis étonné par l’énorme écart annoncé, sachant que les postes de la fonction publique dépendent des mêmes indices applicables à tous les fonctionnaires.


    • gradguy 12 février 2009 19:50

      Je le tiens de source sûre je peux vous l’assurer. Les IP ne vont pas gagner de l’indice qui répond effectivement à une grille mais dans la fonction publique et notamment au ministère des finances, la faiblesse des traitements est comprensée par des primes qui représentent 30% en moyenne de leurs revenus. Ces revenus ne sont d’ailleurs pas pris en compte dans leur retraite ce qui explique qu’un fonctionnaire part en retraite avec 75% de son traitement mais avec 50% de son salaire effectif. Le coût budgétaire pour 2000 IP est de 22 millions d’euros par ans : il faut d’en rendre compte et ce sera compenser par quoi à votre avis : suppression de poste, management renforcé soit des conséquences importantes pour ceux qui n’ont rien toucher.


    • Lairderien 12 février 2009 16:25

      Dans ce cas précis il faut remplacer capitalisme par "Elite autproclamée" ou "autocooptée"

      mais effectivement, à l’annonce de la fusion DGI/Trésor, le principal problèmes des fonctionnaires des différentes directions a été de savoir qui conserverait les bonnes places restantes, forcément en diminution et la dessus, s’est freffé la revendication de l’harmonisation des salaires et primes diverses.

      Comme d’hab’ pour ces messieurs et dames de la haute direction l’harmonisation s’est faite par le haut. Bon soyons juste, comme après la fusion il restera moins de postes, l’Etat pouvait se permettre de redistribuer une partie des traitements économisés pour calmer ses valets zélés.

      Pour le menu peuple restant de cette administration, c’est à dire 90% des fonctionnaires, rien nada, pas un kopek !!!


      • Pasca£ 13 février 2009 09:32

        il faut remplacer capitalisme par "Elite autproclamée" ou "autocooptée" et "démocratie" par "aristocratie élue"


        • Jihem Jihem 13 février 2009 11:59

          Gradguy,

          suppression de poste, management renforcé soit des conséquences importantes pour ceux qui n’ont rien toucher.

          A quoi servirait cette fusion proposée au départ par Strauskhan/Sauter ? Pourquoi cette réorganisation dans la fonction publique serait-elle insupportable alors que nous avons tous connu celà dans le privé sans subir de traumatisme.

          Il faut cesser de pleurnicher sur les suppressions de postes, car les moyens de traiter l’impôt ont considérablement évolué.


          • delamothe delamothe 13 février 2009 13:50

            L’article dénonce l’hyprocrisie des élites qui au nom d’argument de petit branleur technocrate et de think tanks prétentieux en profite pour mettre la main dans le bocal pour se servir. L’efficacité, l’autonomie , la rentabilité toutes ces conceptions de travail qui pourraient etre intéressante ne sont que des caches misères d’une république bananière...


          • tomasi75 13 février 2009 13:55
            Article tres interressant en voici d’autres :
            http://voxx.over-blog.com/

            • idyllique 14 février 2009 08:03

              D’autant que ce sont les fonctionnaires classés en catégorie B (bac+2) qui se tapent tout le boulot + l’encadrement des gestionnaires (ces fameux cadres de proximité non reconnus dans leur statut vieux de 60 ans et avec une feuille de paie de moins en moins motivante face à l’explosion du fameux coût de la vie !) seule carotte les primes semestrielles conditionnées à nos évaluations et pour les encadrant. (Les primes un palliatif empoisonné pour tenter de rattraper les salaires du privé, mais qui ne compteront pas dans le calcul des pensions de retraites  !)
              Dans ma direction, j’encadre une équipe de 15 personnes et régulièrement j’exécute aussi le job de gestionnaire pour combles les absences (nous ne sommes pas assez nombreux et il faut pallier aux congés et rtt annuels, maladie, maternité, formatiion...). J’ai 2 attachés d’administration (cadres A) au-dessus de moi qui font le même job de contôle et validation, passent bcp de tps en réunion, animent quelques réunions et nous régurgitent à tour de rôle (il faut bien occuper les journées) la bonne parole de la hiérarchie...
              Mais je vais pas me plaindre, j’ai des amis dans la fonction publique hospitalière qui galèrent et bossent plus de 50h/s et sont coincés quelque part au moyen-âge de leur grille indiciaire : un scandale ! On assassine bien les hôpitaux et l’on décourage tous les personnels d’un secteur incontournable pour une société moderne  : une médecine de pointe et une prise en charge médicale efficiente du malade. Je parle des logisticiens, des administratifs, des services techniques (et oui, pour que l’infirmière ou le médecin puisse bosser, il lui faut une logistique béton, des outils ad hoc et maintenus, côté "back office" !) et il semble que ce soit de moins en moins le cas en raison du manque de moyens (problème de recrutement également les salaires ne sont pas assez attractifs à l’hôpital, les "compétents" préfèrent de loin le privé ).
              Evidemment mieux vaut être un "haut" fonctionnaire (comme les grands patrons du cac 40) pour avoir les avantages associés et natures diverses à un vrai salaire !
              Ou président de la république pour s’autoaugmenter aux frais du contribuable !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

gradguy


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès