Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La police dans les potagers ?

La police dans les potagers ?

L’information avait filtré en 2013 et certains sites en avaient parlé….

Mais personne n’y croyait trop.

Eh bien ça y est, ils vont oser ces technocrates de Bruxelles rendre illégales la pousse, la reproduction et la vente de végétaux non testées par cette nouvelle autorité, une de plus, appelée l’Agence européenne des variétés végétales.

La culture privée des légumes serait ainsi interdite au nom de raisons sanitaires.

A qui vont-ils faire croire que c’est la santé qui prime ?

De fait la Commission européenne va confier le contrôle de l’approvisionnement à des multinationales comme Monsanto….à des sociétés qui utilisent à grandes doses les produits dangereux comme les pesticides et les désherbants.

Monsanto peut d’ailleurs doublement se féliciter puisqu’en plus l’Union Européenne vient d’annoncer le 6 juin 2014, l’autorisation des cultures OGM !?

C’est le débarquement sur nos côtes de tous les produits du géant …..

Ce n’est pas la liberté qu’on nous offre mais le monopole assuré des grands groupes qui assurent directement ou indirectement la « mal bouffe » et la fin programmée de la culture libre.

La Commission européenne n’a pas peur du ridicule quand elle appelle sa loi :

« Des règles plus intelligentes pour des denrées alimentaires plus sûres : la Commission propose un paquet législatif primordial pour moderniser, simplifier et renforcer la filière agroalimentaire en Europe ».

De qui se moque-t-elle ?

Des petits producteurs, des circuits militants et des familles qui cultivent leur petit jardin et qui s’échangent des semailles.

Les contrevenants risquent demain une amende de centaines d’euros s’ils n’obéissent pas aux diktats de Bruxelles !

Des fonctionnaires assermentés ou des policiers vont-ils demain pouvoir rentrer dans les jardins et les potagers pour verbaliser.

Evidemment nous n’en sommes pas encore là…. La loi va surtout viser à normaliser, contrôler tous les circuits de distribution….

Le petit jardin familial serait « hors loi », espérons-le !

Ce qui est certain c’est que les règles « plus intelligentes » visent à empêcher d’une manière ou de l’autre toute culture qui n’entre pas dans les normes.

J’espère qu’un vent de protestation va se lever pour que cette loi ne soit pas votée.

Il nous resterait en cas de sortie de ces textes iniques à nous déclarer INSOUMIS !

Jean-François Chalot



Sur le même thème

La biodiversité est en danger
Art et culture autochtones
Europe : d’une crise utile et du projet d’accord transatlantique (TAFTA)…
Au printemps, partez à la découverte des jardins secrets du Limousin
Le rapport du CIDE sur les réseaux pédocriminels en France et ailleurs


Les réactions les plus appréciées

  • Par colere48 (---.---.---.168) 10 juin 10:04
    colere48

    Va falloir d’urgence réaffuter les fourches !

    On pourrait penser que ces technocrates sont de grands malades, pour ma part je suis enclin à penser que ce sont des corrompus soumis aux multinationales dont le rêve est, un jour, de nous facturer l’air qu’on respire !!

  • Par Gabriel (---.---.---.98) 10 juin 10:33
    Gabriel

    Gardez toujours des graines de ce que vous avez semé car demain, toutes les semences et pousses vendues seront issues et contrôlées Monsantos. Avec l’accord de libre échange transatlantique, une société tel que Monsantos pourra porter plainte contre un état qui refuse de vendre ses produits sur son territoire. C’est la porte ouverte à tous les empoisonneurs de la planète, du poulet javellisé en passant par les viandes et les poissons nourris aux cadavres etc... Un état n’aura plus les moyens de protéger sa population fasse à ces multinationales qui déverseront leur M... dans tous les commerces. Leurs puissances financières leurs permet d’acheter le droit d’assassiner.

  • Par kane85 (---.---.---.105) 10 juin 10:20
    kane85

    Il y a plein de fourches par chez nous... Et puis plein d’autres outils rigolos pour virer les connards de technocrates qui viendraient se perdre par ici ! Il y a aussi pas mal de fusils de chasse...

    Même les gendarmes se méfient quand ils viennent « rendre visite » dans nos campagnes...

    Il faudrait beau voir qu’on essaye de nous empêcher de cultiver ce que l’on veut !

  • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 10:56
    alinea

    Insoumis, nous le serons ! mais ils ne viendront pas dans nos jardins ! imaginez le nombre de flics qu’il faudrait nommer pour cela !

    Il faut acheter ses graines chez Kokopelli, puis apprendre à les conserver ; le troc de graines, c’est vieux comme le monde, ce qui est malheureux c’est que plutôt que cela reste une évidence pour tous, cela deviendra une résistance !! La résistance, ça donne la pêche aux résistants, mais tous les autres se plieront aux injonctions du business !!

Réactions à cet article

  • Par colere48 (---.---.---.168) 10 juin 10:04
    colere48

    Va falloir d’urgence réaffuter les fourches !

    On pourrait penser que ces technocrates sont de grands malades, pour ma part je suis enclin à penser que ce sont des corrompus soumis aux multinationales dont le rêve est, un jour, de nous facturer l’air qu’on respire !!

    • Par Rupert (---.---.---.175) 10 juin 15:56
      Rupert

      Ne t’emballe pas .

      C’est un canular  smiley

      Le but est de faire de l’agitprop  smiley et c’est tout

    • Par doctorix (---.---.---.162) 10 juin 16:37
      doctorix

      La résolution américaine 875 proposée par Monsanto n’était pas un canular : mais elle n’est pour l’instant pas passée :

       « il avait été aussi prévu un projet de loi aux USA pour interdire les jardins familiaux biologiques car ils pourraient contaminer les cultures des agriculteurs chimiques, à moins de prouver qu’on a fait tous les traitements chimiques pour tuer les parasites ! 
      C’était une méthode pour augmenter le monopole des agriculteurs classiques et de l’industrie chimique, et pouvoir arrêter les dangereux terro-ristes du jardinage biologique !
      On n’entend plus parler de ce projet qui doit être maintenu sous le coude pour le ressortir le moment voulu ! »
      Si le Codex Alimentarius passe, ça passera aussi.
    • Par zelectron (---.---.---.130) 16 juin 09:46
      zelectron

      En revanche un pays autorisant les OGM pourra voir des agriculteurs d’autres pays venir s’approvisionner chez lui.

      et puis qui fait-on de la dissémination des pollens polluants les cultures d’autrui, « autant en emporte le vent » ?

      Quid de la culture des plantes millénaires non enregistrées ? là c’est à la commission de prendre en charge leurs homologations à ses frais, de part le droit de l’antériorité patente et qui plus est traditionnelle.

      Nous n’allons tout de même pas traduire la commission devant les tribunaux, n’est-ce pas ?, quoique ...

      La commission européenne outrepasse sa fonction en proposant ces mesures abscons !

  • Par kane85 (---.---.---.105) 10 juin 10:20
    kane85

    Il y a plein de fourches par chez nous... Et puis plein d’autres outils rigolos pour virer les connards de technocrates qui viendraient se perdre par ici ! Il y a aussi pas mal de fusils de chasse...

    Même les gendarmes se méfient quand ils viennent « rendre visite » dans nos campagnes...

    Il faudrait beau voir qu’on essaye de nous empêcher de cultiver ce que l’on veut !

    • Par kane85 (---.---.---.67) 11 juin 10:36
      kane85

      Le problème évoqué par plusieurs posts est celui des produits phytosanitaires utilisés par les particuliers faisant leur propre jardin.

      Certains vont jusqu’à avancer qu’il y a plus de danger dans une tomate faite maison que dans une tomate industrielle... Pourquoi pas si le particulier en question n’a pas conscience du danger des dis produits et en déverse plus qu’il ne faut.

      Un jardin sans produit est possible mais demande un travail constant :

      - Désherbage à la main quand le sol est humide. 

      - Mélange de plantes qui s’entraident.

      - Lombricompostage et utilisation du compos (ph neutre) pour l’amélioration du sol ainsi que du « thé de lombric » pour donner du punch aux plantes pendant la saison.

      - Broyage et mise à composter des résultats de taille d’hivers ou de printemps.

      - Paillage des plants avec le broyat pour éviter l’herbe et la déshydratation trop rapide du sol.

      - Préparation du terrain pour l’hiver : paillage d’herbe coupée qui se dégradera, de compost et d’un peu de fumier des poules de la maison... Les vers feront le reste.

      - Bâchage des terres pour l’hiver de manière à ne pas avoir à désherber à la saison. De plus, cela favorise le travail des vers.

      - Pas de labourage !! (Surtout pas dans notre terrain argileux !!! Cela ramènerait l’argile sur le dessus) Travail manuel sur les 15 centimètre de surface avec une griffe.

      - Rotation des cultures d’une saison sur l’autre pour éviter de fatiguer le sol.

      - Utilisation de trucs dits de « grand mère » pour régler les petits problèmes de nuisibles et de maladies : feuilles de tomates macérées dans l’eau contre pucerons, bicarbonate de soude en pulvérisation contre l’oïdium, élimination manuelle des plus gros nuisibles tel que les doryphores (s’il y en a bien sûr), mise en place de pièges à base de bière contre les limaces... etc

      Pas mal de travail donc ! Mais le résultat est un pur bonheur !

      Notre terrain n’a reçu aucun produit phytosanitaire depuis 37 ans... Je pense que si je donne des tomates quelqu’un, il peut les manger sans même les laver !!!

    • Par lsga (---.---.---.105) 11 juin 10:42
      lsga

      Tout à fait d’accord avec vous, quand c bien fait, il n’y a rien de mieux.

       
      Mais, comme vous le dites vous mêmes, c’est énormément de travail. La plupart des jardiniers amateurs préfèrent recourir à l’armement de la chimie lourde. Donc en effet, la plupart des tomates « du jardin » sont beaucoup plus toxiques que celles qu’on trouve en super-marché.
    • Par kane85 (---.---.---.67) 11 juin 13:13
      kane85

      Cela dépend aussi de qui. Si un citadin pur jus se met en tête de faire pousser quelques tomates sur le petit lopin de terre de son pavillon de banlieue, il y a fort à parier qu’il utilisera un maximum de produits phytosanitaires parce qu’il ne sait pas vraiment jardiner et qu’il veut y passer le minimum de temps.

      Par contre, ceux qui jardinent depuis longtemps et sont plus dans la campagne ont commencé à se rendre compte des problèmes que posent ces produits pour la santé depuis déjà un bon bout de temps.

      Dans mon voisinage, je n’ai rencontré personne qui utilise de ce genre de produit... mais est-ce parce qu’on est dans une région où il y a pas mal « d’écolo » ?? Nous sommes à 70% en zone « confédération paysanne » et la ferme d’à côté a le label « lait bio »...

      D’un autre côté, presque tous réutilisent leurs propres graines... Il y a t-il une relation de cause à effet ?

      Il n’y a qu’une voisine assez éloignée qui continue à déverser du roundup sur le bord de la route et le long de sa clôture pour éliminer les « mauvaises herbes »... Curieusement, elle était Parisienne smiley

  • Par Gabriel (---.---.---.98) 10 juin 10:33
    Gabriel

    Gardez toujours des graines de ce que vous avez semé car demain, toutes les semences et pousses vendues seront issues et contrôlées Monsantos. Avec l’accord de libre échange transatlantique, une société tel que Monsantos pourra porter plainte contre un état qui refuse de vendre ses produits sur son territoire. C’est la porte ouverte à tous les empoisonneurs de la planète, du poulet javellisé en passant par les viandes et les poissons nourris aux cadavres etc... Un état n’aura plus les moyens de protéger sa population fasse à ces multinationales qui déverseront leur M... dans tous les commerces. Leurs puissances financières leurs permet d’acheter le droit d’assassiner.

  • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 10:56
    alinea

    Insoumis, nous le serons ! mais ils ne viendront pas dans nos jardins ! imaginez le nombre de flics qu’il faudrait nommer pour cela !

    Il faut acheter ses graines chez Kokopelli, puis apprendre à les conserver ; le troc de graines, c’est vieux comme le monde, ce qui est malheureux c’est que plutôt que cela reste une évidence pour tous, cela deviendra une résistance !! La résistance, ça donne la pêche aux résistants, mais tous les autres se plieront aux injonctions du business !!

  • Par gaijin (---.---.---.199) 10 juin 11:07
    gaijin

    espérons que cette nouvelle menace contre nos libertés élémentaires soit la graine d’une prise conscience massive ......

  • Par SergeL (---.---.---.171) 10 juin 11:25
    SergeL
    La voix du Vent - Semences de transition
    http://vimeo.com/58485887
    "Jean-Luc Danneyrolles, agriculteur de Provence et Carlos Pons, réalisateur Espagnol, organisent un voyage vers Grenade à la rencontre du mouvement social alternatif, entre agro-écologie et changement de paradigme. Ils engagent un cameraman et partent lors des grands froids de février 2012, avec pour tout moyen d’échange et seule richesse : des semences paysannes.

    Le témoignage d’un mouvement qui prend de l’ampleur... Un autre monde est possible, ici et maintenant."

    • Par Graffias (---.---.---.216) 10 juin 11:49
      Graffias

      Bonjour


      Le cameraman c’est Ugo je l’ai reconnu. J’ai pris beaucoup de plaisir à participer aux stages organisés ce printemps. J’espère vous avoir donné l’énergie pour remonter la deuxième serre. Et vous avoir partagé ma première culture de radis qui doivent pousser un peu partout car le triage des graines s’est fait par un jour de mistral.

      C’est ça l’idiotie des loi de Bruxelles les graines sont sauvage elles poussent partout. Nous les mettons en terre en ligne et nous les collectionnons pour notre plus simple bonheur.

  • Par Karol (---.---.---.199) 10 juin 11:31
    Karol

    Contre cette bande de technocrates sous la coupe des multinationales et quand la loi est inique et inhumaine, contre cette dictature froide, il ne reste que l’insoumission et la résistance.

  • Par Graffias (---.---.---.216) 10 juin 11:33
    Graffias

    Bonjour


    Moi je constate qu’aucun chef cuisinier étoilé ne s’en émeut pourtant ils possèdent tous un potager. Aucune école d’hôtellerie qui forme les futurs chef ne s’en émeut non plus. Ont ils une dérogation je suis curieux de le savoir. Car leur silence dans ce combat est plus qu étrange. 
    Ensuite les variétés plantées ne sont pas du tout adaptées pour la vente en grande distribution. J’aurais honte de vendre mes légumes au marché ils dépérissent en quelques heures sous le soleil. Cela reste de la consommation très locale. J’aide un petit semencier du coin et lui ai proposé l’idée de protéger quelques légumes de la région par le label AOC. Il n’a l’air pas très motivé et pourtant cela pourrait sauver sa petite activité.

  • Par pens4sy (---.---.---.106) 10 juin 11:38
    pens4sy

    La réduction de la population mondiale tout en enrichissant le haut de la pyramide financière, tel est le plan de Monsanto et & Associates.

  • Par Slipenfer (---.---.---.155) 10 juin 12:00
    Pillippe Stephan

    un coup dur pour les

    AMAP
    Association pour le maintien d’une agriculture paysanne on se réapproprie l’essentiel !
  • Par juluch (---.---.---.130) 10 juin 12:13
    juluch

    C’est pas un fake ???

  • Par Txotxock (---.---.---.67) 10 juin 12:36
    Txotxock

    Ça sent le hoax à plein nez…

  • Par zygzornifle (---.---.---.9) 10 juin 12:47
    zygzornifle

    Magnifique encore une raison de plus de voter FN.....

    Quand on vous dit que cette Europe est plus dangereuse que toutes les épidémies que la planète à connue....
    Continuez à les soutenir, avec les accords de libre échange seul les cultures américaines seront licites......
  • Par zygzornifle (---.---.---.9) 10 juin 12:50
    zygzornifle

    Vous aimez l’Europe ?? Elle vous le rend bien ......

  • Par joyeusetés (---.---.---.119) 10 juin 12:57
    joyeusetés

    Voulez-vous la recette du purin >>>>>>>>>>>>>>>>>>>d’ortie à jeter sur le parlement Européen , je n’habite pas loin de Strasbourg , j’en ai fait 20 litres que je suis prêt à arroser sur les parlementaires de l’UE et de leurs lobbies.

     smiley

  • Par foufouille (---.---.---.52) 10 juin 13:17
    foufouille

    c’est du vent inapplicable. comme les compteurs d’eau sur les puits
    on est pas en zunie

  • Par Loatse (---.---.---.42) 10 juin 13:19
    Loatse

    @Chalot

    Je pense que les ogm ont été introduites comme alternative à ce que l’on appele « culture traditionnelle » soit des semences non modifiées mais qui nécessitent si l’on veut obtenir un rendement maximum, des épandages massifs de pesticides..

    Comme cela fait un bout de temps que nos agriculteurs ont optés pour le tout chimique au détriment du bio... le résultat est là qui se réjoute à divers facteurs de pollution tout aussi nuisibles : acidification des sols, quasi disparitions des abeilles.

    Il y a également un défi de taille à relever soit comment nourrir sept milliards d’humains (chiffre en expansion, le monde s’enrichissant de quatre humains de plus par seconde), sans prendre le risque de réduire la planète en une terre stérile, comment faire également pour que les cultures résistent au stress dû aux variations climatiques, soit trop ou moins de précipitations et à la pollution atmosphèrique ?

    C’est bien suite à un « j’en foutisme général »en matière d’écologie aussi bien pour le commun des mortels qui pollue comme s’il était tout seul, les rivières, les sols, l’air, les industries, les politiques ; Qu’on en est réduit à retirer du marché les semences dites traditionnelles (sans viser particulièrement le potager perso) qui nécessitent et beaucoup d’eau et des quantités importantes de pesticides...

    Evidemment la solution la meilleure, NORMALE est le bio... mais qui dit bio dit aussi moindre rendement et donc prix plus élevé pour le consommateur et, pour nos politiques au niveau mondial de manifester une volonté sans faille de réduire la pollution dûe notamment aux transports aérien dont les rejets dans l’atmosphère acidifient nos sols avec du strontium, du baryum, de l’aluminum, du souffre etc...

    Mais l’on préfère adapter des semences à l’environnement, les rendre résistante à la pollution générée en grande partie par le trafic aérien et les rejets des industries... tout en cherchant à augmenter le rendement sous couvert parfois de philanthopie (sauf que c’est un cercle vicieux qui nous amènera à adapter de plus en plus les semences à un surcroit de pollution).

    Vos fourches ne résoudront pas de surcroit l’équation suivante soit :

    Comment garantir un revenu décent aux agriculteurs tout en permettant au consommateur de manger un produit sain mais plus onéreux poussé dans un sol sain... ?

    sinon... ca fait un peu loin le svalbard pour aller chercher des graines dont on ne pourra bientôt plus rien tirer, meme dans son potager.. smiley

    Bref pour conclure, s’en prendre aux conséquences (les Ogm) sans chercher à remédier aux causes, sans présenter des alternatives qui tiennent la route, c’est comme donner des coups de fourches dans l’eau...


    • Par Ronfladonf (---.---.---.65) 10 juin 13:55
      Ronfladonf

      Juste, si on veut obtenir un rendement maximum, la culture NE NECESSITE pas des pesticides


      Simplement, arroser de produits chimiques ets plus simple au début que d’associer les bonnes plantes entre elles et s’occuper vraiment de son champ. C’est tout le problème des très grandes exploitations. On veut marger un max (donc payer le moins de personnel possible) et donc on a besoin d’outils qui nous simplifient la vie et qui fonctionnent facilement à très grande échelle.

      On veut désherber un champs de 100 Ha ? oui pour le cultivateur il est plus simple de prendre son tracteur et de répandre ses quelques quintaux de Round’up au début. 

      En chine par exemple, on veut éviter les vres dans les fruits ? on épand des tonnes de pesticides par Ha quitte à être obligés de faire la pollinisation « à la main ensuite » puisqu’avec nos insecticides on a tué certains insectes comme les abeilles.

    • Par oncle archibald (---.---.---.221) 10 juin 15:39

      « Comment garantir un revenu décent aux agriculteurs tout en permettant au consommateur de manger un produit sain mais plus onéreux poussé dans un sol sain… ? »

      Je m’élève contre cette affirmation. Les légumes achetés au supermarché produits par des « industriels de l’agriculture » sont beaucoup plus chers et bien moins bons que ceux achetés sur les places et les marchés, produits par des artisans. Seulement voilà, il faut accepter de passer du temps à faire le marché, et aussi accepter de marcher un peu (ou beaucoup), car ils se trouvent (les marchés) en général dans les places de centre ville, loin des stationnements gratuits …

      Il y a aussi des petits malins, c’est à dire des revendeurs de merdouille agro-industrielle importée du sud de l’Espagne du Maroc ou même parfois d’Amérique du sud, qui viennent sur les marchés concurrencer les « vrais » artisans maraichers. Pour leur défense, comme ils se contentent de marges bien moindres que les supermarchés, ils vendent la même chose nettement moins cher.

      Ils sont souvent aussi moins chers que leurs voisins petits producteurs, mais c’est bien compréhensible, les produits ne sont pas les mêmes et on peut comparer avant d’acheter. Vive le marché, vive la vieille mémé à laquelle j’achète des blettes délicieuses.
    • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 20:00
      alinea

      Le jour où l’on enseignera aux jeunes autre chose que la bonne dose de saloperies à mettre sur leurs plantes, on aura fait un pas dans la bonne direction !! Ce n’est plus du formatage là, c’est de l’assassinat !!

    • Par sagesse (---.---.---.160) 12 juin 20:58

      Produire un maximum pour après détruire ses récoltes lorsque les cours s’effondrent et que cela coûte plus cher de les ramasser que de les laisser pourrir ??? l’agriculture est devenu un marché de dupe. On veut surtout y faire de gros profit, on se fiche de nourrir toute la planète ou d’apporter une nourriture saine, non, ils veulent gagner de l’argent à tout prix, quitte à nous enlever notre dernière liberté : le potager sponsorisé par Kokopelli à qui je souhaite longue vie smiley

  • Par popov (---.---.---.193) 10 juin 13:29

    Je cultive des tomates russes (région de la Mer Noire) et je récupère des semences tous les ans.

    Mais ils ne les trouveront pas. Je les cache derrière mes plants de cannabis.

  • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 13:35
    lsga

    rappelons quand même qu’il a été démontré que les « petits » cultivateurs, et plus que tout, les amateurs, sont ceux qui utilisent le plus massivement des engrais et désherbants toxiques.

     
    En France, il est déconseillé aux femmes enceinte d’accepter les légumes du voisin.
     
    Pour rappel : les engrais bio restent des engrais. 
    • Par popov (---.---.---.193) 10 juin 14:11

      @Isga

      Vous placez le fumier de poules et le compost de broussaille dans votre liste d’engrais toxiques ?

    • Par Pyrathome (---.---.---.110) 10 juin 14:41
      Pyrathome

      Isga, j’ai la confirmation :
      Tu es un imbécile, enlève ce bonnet ridicule, tu ne le mérite pas...

    • Par Xenozoid (---.---.---.112) 10 juin 14:54
      Xenozoid

      isga s’en fout, il est là pour être et a choisi d’être,son choix,il a trop de haine qui ne transpire que l’acteur, ce n’est pas un con il n’existe pas.Point

    • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 16:12
      lsga

      N’oublions pas qu’en général, ce qui est bon pour une plante est mauvais pour un animal, et vice-versa.

       
      Le petit jardinier amateur a l’habitude d’abuser des engrais, des pesticides, des désherbants, pour avoir de TRÈS grosses tomates bien juteuses et bien sucrées pour se vanter devant ses voisins. Ses tomates sont à fuir comme la peste : c’est du poison. 
       
      Personnellement, je n’accepte JAMAIS de manger quoi que ce soit qui vient d’un jardin amateur non contrôlé. Le rêve de Round Up : que toute l’agriculture soit sur le modèle non contrôlé de ces petits jardins empoisonnés.
       
       
      La toxicité des pesticides Bio est avérée :
    • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 16:17
      lsga

      concernant les fiantes en général, elles sont en effet extrêmement toxique, et une femme enceinte doit s’en tenir le plus éloigné que possible :

       
       
      Cultiver ses propres légumes : pourquoi pas.
      Accepter ceux du voisin : JAMAIS. 
    • Par Nestor (---.---.---.76) 10 juin 16:50
      Nestor

      Salut Isga,

      « les engrais bio restent des engrais. »

      C’est vrai une molécule reste une molécule et un atome reste un atome, mais le problème en soit c’est pas spécialement les engrais c’est les désherbants, les insecticides, les fongicides et toutes ce style de merdes ...

      Les engrais NPK ou autres qu’ils soient d’origines chimiques ou fumier, lisier ou macération de composte restent des atomes ou molécules NPK ...

      Mais Isga tu vas tout de même pas te mettre aussi à défendre des firmes comme Monsento ? Tu devrais allez faire un tour en Inde pour te donner une idée de ce que ce style de firme peut engendrer !

    • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 16:55
      lsga


      Le rêve pour monsanto : c’est le potager amateur, sans contrôle, avec sur-consommation d’engrais. La production agricole en Inde : ce n’est presque QUE des potagers amateurs, et en effet, Monsanto s’y gave.
       
       
    • Par colere48 (---.---.---.168) 10 juin 17:01
      colere48

      les engrais bio restent des engrais.

      et Is Gaga reste Is Gaga  smiley
      c’t’a dire un spécimen rare, une mutation unique, une espèce à lui seul
      La Connerie personnifiée , La Connerie royale, grandiose, somptueuse !
      De la Connerie Bio élevée sous la mère  smiley smiley

    • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 17:05
      lsga

      colère48 : j’ai mis deux liens au sujet de la toxicité des engrais et insecticides bio.
       

      Le petit potager amateur gavé d’engrais et de pesticide est toxique. 
      Certes, avec le Bio, c’est un peu mieux : mais un excès reste un excès. 
    • Par colere48 (---.---.---.168) 10 juin 17:15
      colere48

      Le petit potager amateur gavé d’engrais et de pesticide est toxique.

      Et encore bien moins qu’avant ! Dans les années 50 encore les maraichers des plaines parisiennes arrosaient leur champs avec la marde de Paris !

      Non le danger est partout
      MAISl’idée que des multinationales puissent se faire du blé avec le poison qui nous tue NON
      Je préfère le poison GRATUIT traditionnel et ancestrale  smiley  smiley 

    • Par Nestor (---.---.---.76) 10 juin 17:26
      Nestor

      Salut Popov

      « Vous placez le fumier de poules et le compost de broussaille dans votre liste d’engrais toxiques ? »

      Les plantes ne consomment que des atomes ou des molécules ...

      Pour l’azote il y même trois sortes ... urée, amoniaque (NH4+) nitrique (NO3-) La plante consomme normalement l’azote sous forme nitrique, elle peut consommer l’azote sous d’autre forme mais c’est que le sol ne contient pas d’azote nitrique, en principe si tel est le cas la plante jaunie ...

      Le problème avec l’azote c’est que quand elle est sous forme nitrique elle est chargée négativement ( NO3-) et que le sol (C-A-H (complexe argilo humique) est lui aussi négatif donc toute l’azote qui est sous forme nitrique si elle n’est pas consommée par la plante n’est pas retenue dans le sol, elle est lessivée car rejetée ...

      C’est ce qui se passe souvent quand les gens mettent trop de fumier ou de lisier comme en Bretagne ... Un hectare de maïs va consommer 200 unités (kg) d’azote pure si tu étant l’équivalent de 600 unités sur un hectare tu auras 400 unités (kg) qui seront lessivés et qui se retrouveront dans les sources et les ruisseaux ...

      Pour gérer en bio c’est plus difficile qu’en chimique, car pour bien faire il faudrait analyser pour savoir la quantité, le pourcentage que tu as dans ce que tu t’apprêtes à mettre ...

      Je dis ça en dessus c’est juste pour l’info, c’est clair que c’est pas en faisant ton jardin bio que tu vas polluer tout les ruisseaux et les sources de ta région ! smiley

       

    • Par rocla+ (---.---.---.249) 10 juin 17:32
      rocla+

      sous la grand-mère même ... smiley

    • Par Nestor (---.---.---.76) 10 juin 17:34
      Nestor

      J’ai oublié de préciser que l’azote sous forme uréique met autour d’un mois pour passer sous forme ammoniacale et que de forme ammoniacale pour passer sous forme nitrique il lui faut 15 jours de plus ...
       

    • Par lsga (---.---.---.105) 10 juin 18:05
      lsga

      bon, t’as l’air calé Nestor.

       
      On est bien d’accord qu’un excès d’azote est toxique, que cet azote soit d’origine « bio » ou pas ?
        
    • Par coinfinger (---.---.---.59) 10 juin 18:13

      Vous avez tout à fait raison , on reconnait là le prolétaire embourgeoisé ou le bourgeois en voie de prolétarisation .

    • Par Nestor (---.---.---.76) 10 juin 18:36
      Nestor

      « On est bien d’accord qu’un excès d’azote est toxique, que cet azote soit d’origine « bio » ou pas ? »

      L’azote d’où qu’elle provienne reste l’atome d’azote (N) ...

      Par contre niveau nocivité ça dépend de sa forme ... L’azote sous forme ammoniaquale (NH4) sert par exemple à nettoyer ... Style produits ménagés ...

    • Par Aristoto (---.---.---.189) 10 juin 18:40
      Aristoto

      lsga,

      Concernant l’automatisation de l’agriculture vu récemment ce reportage.

      Mention spéciale pour la traite de vache genre : « Ha et si j’allais me vider un peu les mamelles !!! » smiley De vrai coquine ces grosse bebettes !

    • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 20:03
      alinea

      On vous moinsse Isga, mais vous avez raison ; seulement sur la quantité de saloperie déversée sur la terre, les professionnels tiennent quand même le haut du pavé !!
      Ah ! les bonnes gens crédules, marre depuis tous ces siècles de se faire chier à sarcler, biner,.. le progrès, c’est tellement bon !

    • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 20:29
      alinea

      On peut toujours essayer de mettre du crottin frais sur ses légumes, on ne le fera pas deux fois !! Par contre au pied des rosiers en février, c’est tout bon !!

    • Par sampiero (---.---.---.151) 10 juin 21:55

      Je suis membre actif d’une FREDON (fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles). 

      Je connais bien le sujet et peut vous dire que la masse de pesticide achetés par des particuliers pour leur jardinets est considérable.
    • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 22:34
      alinea

      Et beaucoup doublent la dose pour être sûrs... et ne pas gaspiller.... mais sur la surface totale des terres cultivables, c’est quand même peu de chose !!

  • Par coinfinger (---.---.---.207) 10 juin 14:00

    Insoumis et Insoumissable vous pouvez m’y compter .
    Des individus capables ne serait ce que de penser une telle loi , je ne vois qu’un traitement possible pour l’éradication : La guillotine . Et encore c’est pour garder des convenances , un écartelement précédé d’ingurgitations de pesticides en public , tout parlementaire et commissaire contraint au spectacle , de façon à ce que ce genre d’idées ne les effleurent plus . Maintenant je suis ouvert à tout autre idée de supplice du moment qu’il soit plus affreux ..

    • Par Ronfladonf (---.---.---.65) 10 juin 14:32
      Ronfladonf

      Des idées j’en ai plein

      A base de petite cuillère, de pince à épiler, sel, citron, ... (le tout bio)

      Mais ça ne servira à rien
      Le seul moyen reste de simplement leur retirer le pouvoir qu’on leur donne en votant pour eux

      Toute initiative visant à démonter le pouvoir actuel est la bienvenue

    • Par alinea (---.---.---.206) 10 juin 20:30
      alinea

      RMI, plus travaux forcés dans des cultures bio ; soupe le soir et dodo ! au moins, ils seront utiles à quelque chose !!

  • Par Loatse (---.---.---.42) 10 juin 15:06
    Loatse

    L’utilisation de semences dans les jardins privés n’est pas réglementée par la législation de l’UE. Les jardiniers amateurs peuvent acheter tout type de semence ou de matériel végétal et vendre leur matériel en petites quantités. Ils peuvent choisir d’acheter du matériel qui n’a pas été soumis à essai et enregistré et dont l’identité, la santé et la qualité seront uniquement garanties par le producteur dudit matériel (matériel de niche).

    Voici le texte original qui a donné lieu a interprêtation erronée :

    http://europa.eu/rapid/press-release_MEMO-13-398_fr.htm

  • Par Loatse (---.---.---.42) 10 juin 15:20
    Loatse

    sinon, nonobstant que boulotter des pesticides (inclus ou pas dans la semence) ce n’est vraiment pas souhaitable, modifier génétiquement du riz pour qu’il fabrique des racines plus longues et nécessite moins d’eau, ça c’est génial !

    http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/decouverte-d-un-riz-ogm-pour-lutter-contre-la-secheresse_1271337.html

    Allez y, moinsser ! smiley

    • Par Xenozoid (---.---.---.112) 10 juin 15:42
      Xenozoid

      c’est la même recette que le riz « jaune »au philipine pour caré le manque de vitamine dans certain riz sous couvert d’humanisme,et qui ne marche pas, si je me rappelle c’était un firme allemande, je te laisse cherché toi qui veut être moinsser

  • Par scylax (---.---.---.82) 10 juin 16:55

    L’économie administrée de l’UE s’apparente de plus à l’URSS. Ca devrait ravir tous les marxistes léninistes d’Agoravox. Mais ils sont tellement inconséquents qu’ils sont contre ce processus inexorable.

  • Par claude-michel (---.---.---.199) 10 juin 17:05
    claude-michel

    Bruxelles nous pompe l’air...y a pas quelques djihadistes pour faire sauter cette baraque avec son contenu.. ?

  • Par Claude Simon (---.---.---.21) 10 juin 17:10
    Claude Simon
    Soit l’article joue sur la peur, soit Monsanto est dans l’erreur, puisque :

    « Le principe de subsidiarité est une maxime politique et sociale selon laquelle la responsabilité d’une action publique, lorsqu’elle est nécessaire, doit être allouée à la plus petite entité capable de résoudre le problème d’elle-même. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Princi...).

    Quand au fait que jardiner comporte un risque, il n’est certainement pas supérieur aux risques de santé induits par l’agro-business. Il n’y a pas de preuve à ce sujet, uniquement des suspicions.
  • Par Aita Pea Pea (---.---.---.162) 10 juin 17:45
    Aita Pea Pea

    Comme dit Michéa ,faudra bientôt planquer ses pieds de tomate derrière ses pieds de cannabis.

    • Par Ruut (---.---.---.197) 10 juin 18:45
      Ruut

      Non le gène de stérilité se propagera aux semences normales.
      Il te faudra planter tes tomates dans un bunker a air contrôlé sous lampes a UV pour éviter toute contamination par le gène Terminator.

      Triste époque...

  • Par Esprit Critique (---.---.---.164) 10 juin 17:50

    Ce phénomène n’est que le résultat d’une corruption Généralisée, massive de toutes les instances Européennes. Je doute qu’il reste encore un seul fonctionnaire, un seul élu, un seul nommé, qui ne soit vendu a un Lobby.

    Aujourd’hui les marchands de semailles, mais souvenez vous, il y a quelques années, nos pourris corrompu sont soudain été pris d’’un besoin de changer la définition du produit « Chocolat », par une baisse de qualité,( plus de saloperies annexes autorisées, brutalement et durant quelques mois, effondrement des cours du cacao ruine des pays producteurs, etc....Il y a quelques mois on a commencé a nous montrer des reportages pour nous expliquer que le prix du chocolat va exploser et devenir une denrée rare ....

    Il y a quelques jours dans un journal économique, je lis que « Nestlé » ; le plus grand groupe alimentaire mondiale est en passe de s’être assuré le contrôle majoritaire de tout le marché mondial du chocolat du producteur au consommateur !!!

    Celui qui voudrait enquêter sur qui , a acheté « l’Europe » comme outils d’un coup d’état planétaire sur le chocolat, trouvera ici quelques indices. Je ne laisserai pas trainer mon portefeuille devant un quelconques députés européens qui vote ces textes.

    Pour corser le tout, les escrocs qui dirigent cette Europe, on besoin de laisser s’amuser, quelques idéologues et illuminés divers, c’est ainsi que ces tarés on voté des interdictions au modeste jardinier que je suis, d’acheter dans l’avenir les quelques produits de traitement dont je peut avoir besoin en quantité extrêmement faible, parce que je ne suis pas agriculteur, je suis « ingénieur », a la retraite mes connaissances en chimie et biologie sont bien au dessus de la moyenne des viticulteurs qui m’ont employé !!!!

    Mais pour cela aussi je dois arrêter de Jardiner....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires