Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > La représentativité actuelle est-elle un déni de démocratie (...)

La représentativité actuelle est-elle un déni de démocratie ?

Plus que jamais, nous sommes interpellés par le décalage croissant de nos institutions électorales françaises avec les aspirations citoyennes, par les organismes internationaux censés nous représenter et par les décisions de plus en plus antidémocratiques, qu'elles soient locales, régionales, nationales ou internationales. Y a-t-il une voie de sortie vers ce qu'on pourrait appeler un déni de démocratie ?

Dans notre pays où plus de 70 % des Français ne font plus confiance aux politiques (1) et où l'on constate que tous les partis ne sont plus représentatifs que d'une minorité acceptant encore de s'exprimer par les urnes, que reste-t-il du rôle premier de la fonction politique ?

Les dernières législatives grecques nous montrent aussi, avec un taux de 43 % d'abstention des inscrits et deux partis au pouvoir partagé représentant seulement 29,66 % pour les conservateurs et 26,89 % pour la gauche radicale, que le problème est généralisé (2). Les exemples sont trop nombreux à travers le monde pour être cités ici...

L'Europe impose une constitution sans tenir compte de l'avis des peuples (France, Irlande), refuse les référendums (Grèce), « démissionne » des premiers ministres pour en nommer d'autres sans passer par les urnes (Grèce, Italie), nomme des financiers de Goldman Sach à sa tête (ceux-là mêmes qui géraient la dette grecque tout en spéculant sur son défaut de paiement) et s'autoproclame, par une « délégation malsaine », régisseur réglementaire aux services des lobbyings de toute nature.

L'ONU et l'OTAN, sous couvert de « guerres humanitaires ou démocratiques », sont plus encore et toujours au service des intérêts de quelques grandes puissances comme les USA, l'Allemagne ou la France (cf. la politique interventionniste et coloniale des dernières années envers l'Afrique du Nord, mais aussi en Afrique noire,et le rapport de force perpétuel et immuable des grandes puissances émergentes comme de celles déjà établies).(3)

Les réunions internationales, telles que le G20 ou le G8, et même Rio + 20 ne sont que des vitrines vantant des « politiques économiques de développement » ou de « préservation de la planète », qui cachent une marchandisation générale des « biens communs planétaires ». Quand on préconise une « économie verte » (non-sens écologique !), pour replacer le partenariat public/privé au cœur d'un système de profit et en confisquant financièrement les terres, l'eau et les ressources naturelles diverses, à quand la taxe sur le droit de respirer un air « sain » ? (4)

Partout dans le monde, de l'oppression la plus sauvage à la loi sécuritaire votée en catimini pendant les vacances scolaires, le citoyen se voit restreindre sa marge de manœuvre revendicatrice ; des indignés espagnol, puis européens, à Occupy USA en passant par le Québec étudiant, les seules réponses données à une indignation légitime, mais non structurée, sont l'intervention policière et le vote de lois liberticides.(3)

Il n'y a pas besoin de faire le tour du monde, il suffit de regarder en face notre réalité française pour comprendre que si nous voulons arrêter cette spirale de plusieurs décennies, il faut changer notre mode de représentativité et simplifier à la fois nos institutions, tout en imposant une transparence égalitaire et un renouveau de la gouvernance.

Prenons comme exemple les trois dernières échéances électorales ; encore une fois, nous allons vous proposer un autre regard sur le monde et mettre à votre disposition trois tableaux, classés par ordre croissant de tous les résultats officiels nationaux des formations politiques, mais en y intégrant les votes blancs, les abstentionnistes et les non-inscrits, en partant d'une tranche très basse de 500 000 non-inscrits (certaines estimations en proposent le double, voire le quadruple), et en ramenant tous ces chiffres non pas au nombre d'inscrits, mais sur l'ensemble du corps électoral.

La vision que nous avons alors de ces dernières élections au regard de ces chiffres, qui disent enfin la vérité, est sans appel : le premier parti de France est plus que jamais, ce que nous appelons le BANI (Blanc, Abstention, Non-Inscrit) qui comptabilise 22,89 % au premier tour des présidentielles, 44,29 % au premier tour des législatives et 47,34 % au second (5).

Quel peut être alors la légitimité des partis politiques classiques et de leurs représentants grassement rémunérés quand le premier parti de France actuel ne représente que 21,54 % du corps électoral, qu'aucune vraie proportionnelle n'existe au sein de nos scrutins et que moins de 1 % de nos politiques sont issus de la classe dite ouvrière (6) ? Le BANI : effet de hasard linguistique ou ironie statistique ?

À l'heure où l'écologie se monétise dans les colloques internationaux ou dans des accords électoraux de couloir, où l'on paye le droit de polluer, où les voix des électeurs rapportent 1,70 € (7) [sous conditions de représentativité exigeant d'obtenir au moins 1% pour 50 candidats, NDLR], où l'on coopte par 500 signatures une classe politique toujours issue du même sérail, où, de l'extrême gauche à l'extrême droite, on ne peut penser différemment que par la sacro-sainte économie de profit au sein d'un système monétaire fractionnaire, il ne faut plus s'étonner de l'abandon et du repli sur soi des électeurs que nous sommes et des citoyens que nous ne sommes plus, comme de l'indignation qu'on voudrait nous faire croire planétaire !

On ne refait pas le monde avec seulement de l'indignation ! Il faut des solutions, et essayer de convaincre avec des exemples concrets et des applications quotidiennes ! Il faut surtout et en premier lieu réformer radicalement notre gouvernance et c'est pour cela que je vous invite à lire en cette circonstance les premières propositions d'un programme national que nous pouvons décider d'appliquer aussi au local dans ses valeurs.
Commençons par le début, acceptons le préambule de base (8), la représentativité des citoyens, et propageons une volonté ferme, déterminée et pacifique d'une transition enfin transparente (9).

L'implication du Mouvement EBR-T au sein du débat « politique » (gestion de la cité) passe par chaque échéance électorale afin d'informer nos concitoyens qu'une autre voie est possible : les municipales de 2014 ne dérogent pas à cette règle et vous êtes partie prenante d'une nouvelle forme de gouvernance proposée...

N'oublions pas : «  Ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort, qu'ils ont raison ! » (10)

(1) Étude du CEVIPOF - http://www.cevipof.com/fr/le-barometre-de-la-confiance-politique-du-cevipof/presentation/
(2) Romandie : http://www.romandie.com/news/archives/GreceElections_la_droite_en_mesure_de_former_un_gouvernement
(3) Voir l'Agora de l'EBR-T
(4) Voir en autre cet article : http://www.amisdelaterre.org/Rio-Le-monde-des-affaires-et-l.html
(5) Voir tableaux des présidentielles 2012, le 1° tour des législatives 2012 et le 2° tour des législatives 2012.
(6)  http://www.marianne.net/SlovarMarianne/Legislatives-La-parite-socio-professionnelle-c-est-pour-quand_a518.html
(7) http://lelab.europe1.fr/t/combien-vont-rapporter-les-legislatives-aux-partis-politiques-3164
(8) Le préambule au programe de l'EBR-T
(9) Le programme de l'EBR-T
(10) John Kennedy Toole - La conjuration des imbéciles (prix Pulitzer 1981)


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 20 août 2013 11:01

    il suffit de comparer le nombre de sièges au nombre de voix au 1er tour pour s’en apercevoir de suite .....


    • LE CHAT LE CHAT 20 août 2013 15:13

      @demosthène

      ai-je parlé des présidentielles ????

      à part insulter , vous proposez quoi , les promesses de proportionnelle partielle de Flamby , ça en est où ?

      non , l’urgence à l’université des socialos dont vous êtes , c’est de cracher sur le FN !

      Dalongeville vient de se prendre 3 ans ferme , le changement à Henin Beaumont c’est en 2014 ...


    • Stéphane Bernard Stéphane Bernard 20 août 2013 11:10

      Bonjour et merci de vos commentaires, mais les chiffres annoncés ne se basent pas sur des sondages, mais sur les résultats des élections et sur plusieurs études dans le temps du CEVIPOF dont une est mis en référence.


      • antonio 20 août 2013 13:07

        Votre titre à lui seul donne la réponse à cette ( fausse ) question !


        • totor101 totor101 20 août 2013 14:11

          sous la 3ème république et une tentative de pouvoir les militaires ne pouvaient être ni éligibles ni électeurs !
          reprenons ce bon exemple en l’appliquant à l’ ENA !
          parce que cette école a le pouvoir
          - administratif : les très hauts fonctionnaires en sont issus !
          - législatif : une grande partie des assemblées en sort
          - exécutif : pléthore de ministres énarques !


          • PhilVite PhilVite 20 août 2013 14:54

            La représentation est un mythe urbain, un quasi-canular.
            Pour vous en convaincre vous n’avez qu’à constater que c’est le même député qui vous « représente », vous, et votre connard de voisin !


            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 31 août 2013 10:13

              la représentation nationale nous fait honte nos ambassadeurs aussi....boillon l’ami de sarko (viré de tunisie)

              bofdy-buldingué fait de de l’évasion d’argent sale BRAVO SARKO.... QUE DE BONS AMIS VOUS

               AVEZ !!!


            • Stéphane Bernard Stéphane Bernard 20 août 2013 18:58

              et bien je vous remercie du haut niveau de vos commentaires qui se rapproche plus du billet de (mauvaise) humeur que d’une réflexion constructive ! Et dire que j’avais la prétention de pousser à la réflexion ! Merci quand même...


              • Jean de MOLAY 25 août 2013 19:15

                Non, votre analyse est constructive. Ne soyez pas décu les réactions epidermiques montrent que nous allons vers une société ingérable. Merci de votre travail.


              • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 20 août 2013 18:58

                OUI BIEN SUR..... c’est avéré et ca se vérifie tous les jours..

                l’ex ministre lefebvre ancien « dogue aboyeur » DE SARKO a été élu député des francais de l’étranger avec 7,5 % de suffrages exprimés

                -certains ( la majorité ) des ELUS NATIONAUX SONT LOBBYISTES ET CUMULARS TOUT EST DIT.....DENI DE DEMOCRATIE OLIGARCHIE 


                • HELIOS HELIOS 21 août 2013 10:22

                  Bonjour,
                  Sans polemique bien sûr, c’est tres interressant de voir qu’il existe des citoyens qui se preoccupent du probleme... et les commentaires demontrernt sans erreur possible (comme l’intervention de PhilVite - le 20/08 14:54) que le probleme n’est pas simple.

                  Mais, avant de tout casser ne serait-il pas possible d’ameliorer le systeme existant, en prenant en consideration le fait qu’aucun systeme n’est vraiment bon, sauf la loi du plus fort, qui satisfait bien sûr, le plus fort ?

                  La diversité humaine est suffisante pour justifier toutes les solutions. alors, puisque nous nous sommes engagés sur l’une d’entre elles, peu importe, et que nous considerons qu’elle n’est pas 100% satisfaisante, ameliorons là.

                  Qu’est-ce qui cloche selon vous ?... la representativité, vous dites ? ne serait-ce pas plutot le mode de scrutin ?
                  Commençons par l’ameliorer en mettant enh place deux points defaillant 1) l’acces au suffrage et 2) le mecanisme de choix dont une version « proportionnelle ameliorée » peut etre une bonne approche. (ameliorer pour ne pas avoir la tete de liste obligatoirement elue) 

                  Ensuite, regardons ce que nous avait concocté l’original de notre constitution, c’est a dire une version proportionnelle en creant deux chambres, une pour la classe « economique » (le senat) et une pour les citoyens (l’assemblée).. ; et cela semblait etre interressant si l’on considere que les lobbies n’existaient pas... avant d’etre tordus par des nombreuses pratiques.

                  Ensuite regardons bien comment fonctionne notre systeme representatif... et constatons que l’effet « tunnel » est de plus en plus affirmé (l’elu est roi pendant sa mandature, et ne peut etre controlé)... ameliorons le, surtout que les moyens de traitement de l’information sont tels qu’on peut quasiment tout demander pour exercer un controle efficace.

                  Pour l’exercice legislatif constatons qu’il ne fonctionne pas de façon optimale, ni en densité (exces ou absence de lois) ni en qualité (empilement allant jusqu’a la contradiction). L’influence des partis est intolerable dans le sens ou il nie la decision personnelle de l’elu en lui imposant une « discipline » mal venue et surtout antidemocratique.

                  Je prefererai largement qu’un grand chantier constitutionnel soit mis en place pour actualiser notre constitution plutot que de foutre un coup de pied dans la fourmiliere qui n’aurait pour effet que de redistribuer les privileges a ceux qui sont toujours les plus forts, plutot que de rehabiliter le pouvoir de decision des citoyens.... au passage, il faudra redefinir ce qu’on appelle « citoyen ».

                  Mais, ce qui tranparait aussi dans votre billet, mais qui n’est pas ecrit clairement, c’est la mise en cause de l’administration qui prends des decisions d’ampleur generale et qui ne sont pas decidée ni controlée par la citoyenneté. Qui a voté la limitation de vitesse par exemple, puisqu’a l’epoque de sa mise en ouvre le code de la route n’etait qu’une mesure administrative ? Pour vous satisfaire, ne serait-ce pas utile d’instaurer un mecanisme de limitation de la decision administrative pour s’assure de son inocuité sur la democratie ?

                  La realité humaine reste la même partout, vous ne pouvez pas la changer, autant s’y adapter et faire en sorte de minimiser les nuisances des uns sur les autres.

                  Bonne journée.


                  • Stéphane Bernard Stéphane Bernard 21 août 2013 11:08

                    Je vous invite à découvrir une solution proposée : http://www.la-democratie-participative.org


                  • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 août 2013 10:22

                    SUPPRIMONS 90% DE NOS ELUS...LEURS CUMULS ET LEUR LOBBYISME 


                    • justokor 24 mai 2014 16:41

                      J’ai lu quelques commentaires curieux affirmant que les partis qui dénoncent le fonctionnement actuel de l’Union Européenne ne devraient donc pas présenter de candidats aux élections européennes de ce 25 mai 2014 !
                      Que les auteurs de cers pertinentes remarques aillent donc expliquer à un douanier ou à un policier, qui lutte contre les malfaisants, qu’il n’a pas à essayer d’infiltrer un réseau maffieux !

                      justokor.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès