Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Le Net, une toile… d’araignée ?

Le Net, une toile… d’araignée ?

Le Darpa est une agence du département de la défense des Etats-Unis chargée de la recherche et du développement de technologies à usage militaire. Ce projet a réellement abouti en 1966 lorsque Lawrence G. Roberts (chercheur au MIT puis au DARPA), le National Physical Laboratory et surtout la Rand Corporation ont mis au point le réseau Arpanet qui devient officiellement Internet le 1 janvier 1983. (voir Lawrence Roberts, sur wikipedia.org).
La Rand Corporation est un think tank américain spécialisé dans l’aide décisionnelle, la recherche et l’analyse dans le domaine des nouvelles technologies. C’est une institution puissante qui a eu des membres prestigieux comme Condoleezza Rice ou Donald Rumsfeld, avec un budget évalué à 230 millions de dollars en 2008.
 
Plus tard, en 1989, Tim Berners-Lee, informaticien au CERN (Organisation Européenne
pour la Recherche Nucléaire) a développé un lien hypertexte qui utilise Internet. Le World Wide Web était né. Le 30 avril 1993, le CERN a annoncé que le World Wide Web sera gratuit pour tous car il entre dans le domaine public (voir aussi : http://press.web.cern.ch/press/PressReleases/Releases2003/PR04.03FWeb10Years.html
 
Il est intéressant de noter que le World Wide Web consortium dont le sigle est W3C est noté www. La lettre w qui correspond à la sixième lettre de l’alphabet hébreu a pour valeur numérique 6 (la gematria) et donc, www = 666. Drôle de hasard, surtout lorsque l’on sait que la date choisie pour le lancement, le 30 avril, est traditionnellement associée à la nuit des sorcières, dite nuit de Walpurgis, date du suicide de Hitler et de la création de l’’Église de Satan à San Francisco par Anton LaVey. De plus, le logo se passe de commentaires.
 
Rapidement, cet outil est devenu le plus grand fournisseur d’informations instantanées, il s’est aussi transformé en un remarquable outil de résistance ou de militantisme... Mais la liberté d’expression sur Internet pourrait bien être mise à mal un jour.
 
Lockheed Martin, Microsoft et le Darpa préparent en effet un Internet militaire du futur. Leur but est de mettre au point un nouveau protocole réseau militaire. Lockheed Martin a décroché un contrat de 31 millions de dollars avec le gouvernement américain pour travailler à réinventer TCP/IP. Microsoft est associé aux travaux. D’après les déclarations de John Mengucci de chez Lockheed Martin, l’objet principal du contrat consiste à anticiper les possibles attaques : “Les nouvelles menaces et attaques réseaux requièrent des concepts de protection révolutionnaires. Avec ce projet [...] nous travaillons à renforcer la cyber-sécurité et à nous assurer que les combattants pourront combattre en dépit de cyber attaques.” Ne faut-il pas plutôt y voir la volonté de créer un nouveau réseau plus contrôlable ?
 
Par ailleurs, une nouvelle loi en préparation aux Etats-Unis pourrait couper le robinet aux internautes. La Cybersecurity Act of 2009 ou plutôt The Rockefeller-Snowe Cybersecurity Act , si elle est votée, permettra de limiter ou de couper l’Internet aux USA. Il s’agit de la section 18 de la loi S 773 proposée par le sénateur John (Jay) Rockefeller et la sénatrice Olympia Jean Snowe . « Le président peut déclarer un état d’urgence en cybersécurité et ordonner la limitation ou la fermeture du trafic internet en provenance ou vers tout gouvernement fédéral compromis ou tout système réseau critique ».
 
De plus, la création d’un poste de conseiller national à la cyber-sécurité (NCA) est prévu. Il rapporterait directement au Président des États-Unis.
 
John Fontana, journaliste sur Network World, s’en inquiétait dans son article du 4 avril 2009 dernier intitulé « Bill would give Obama power to shut down Internet, networks during cyber attacks. Des voix critiques demandent que cette phrase (la section 18, ndlr) soit plus clairement définie. « C’est une loi de grande envergure. Il semble que le président puisse complètement couper internet ou demander à des sociétés comme Verizon Communications d’en limiter le trafic. Il y a largement de quoi être inquiet », assure Leslie Harris, présidente du CDT (Center for Democracy and Technology (CDT), qui défend les valeurs démocratiques et les libertés constitutionnelles à l’ère du numérique ».
 
La sénatrice du Maine Olympia Jean Snowe a d’ailleurs affirmé que cette loi « favorisait l’utilisation des tribunaux militaires au détriment des tribunaux civils » afin de lutter contre le terrorisme.
 
De plus, cette proposition de loi se retrouve au cœur de l’actualité. Mercredi 24 mars 2010, le Comité du Commerce Science et Transport a approuvé la Loi de Cybersécurité S 773 qui est en discussion au sénat actuellement.
 
La lutte contre le terrorisme est donc encore une fois de plus mise en avant afin de restreindre les libertés. Certains parlent de la révision de la section 18 de cette loi qui, si elle passait en l’état, permettrait au président des USA de totalement contrôler le Net.
De plus, tout ceci fait étrangement penser à Ésaïe 59.5 : « Ils couvent des oeufs de basilic, Et ils tissent des toiles d’araignée. Celui qui mange de leurs oeufs meurt ; Et, si l’on en brise un, il sort une vipère. » Ou bien Job 8.14 : « Ses certitudes sont fragiles, sa sécurité n’est qu’une toile d’araignée. »
Chez les Aztèques, l’araignée est le symbole du dieu des Enfers. Dans la mythologie grecque, Arachné voulut se mesurer à Athéna en tissant une toile et elle fut punie car nul ne peut être l’égal des dieux.
 
N’oublions pas ce que Jean-Claude Juncker Premier ministre, ministre des finances luxembourgeois, gouverneur de la Banque mondiale de 1989 à 1995 ancien gouverneur de la BERD et du FMI président actuel de l’Eurogroupe, déclarait dans l’hebdomadaire allemand Der Spiegel n°52/1999 p136 :
« D’abord nous décidons quelque chose, ensuite on le lance publiquement. Ensuite nous attendons un peu et nous regardons comment ça réagit. Si cela ne fait pas scandale ou ne provoque pas d’émeutes, parce que la plupart des gens ne se sont même pas rendus compte de ce qui a été décidé, nous continuons, pas à pas, jusqu’à ce qu’aucun retour ne soit possible... »
http://www.spiegel.de/spiegel/print/d-15317086.html (Jean-Claude Juncker ist ein pfiffiger Kopf."Wir beschließen etwas, stellen das dann in den Raum und warten einige Zeit ab, was passiert...).
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2010 18:29

    Bonjour,

    " «  D’abord nous décidons quelque chose, ensuite on le lance publiquement. Ensuite nous attendons un peu et nous regardons comment ça réagit. Si cela ne fait pas scandale ou ne provoque pas d’émeutes, parce que la plupart des gens ne se sont même pas rendus compte de ce qui a été décidé, nous continuons, pas à pas, « Exactement comme une souris ou un rat devant une tapette.

     » Rapidement, cet outil est devenu le plus grand fournisseur d’informations instantanées, il s’est aussi transformé en un remarquable outil de résistance ou de militantisme..." c’est même lui qui a mis en péril, en échec, le formidable plan foireux de la grippe pandémique. et c’est même de lui qui détient la vérité quant à l’espoir de survie de la planète face au grand méchant complot planétaire...n’en déplaise aux grands argentiers du grand manitou sauf ma pomme.

    Celui qui se domine est plus fort que celui qui domine le monde entier, et l’immense avantage du net, c’est qu’il représente tout le monde et que personne n’y domine personne.


    • Pierre Crépeau 24 avril 2010 11:28

      Merci Gilles pour ce billet qui fait fuir tous les commentateurs....
      Même nos trolls favoris restent muets.
      Je lisais aujourd’hui sur le blog de Paul Jorion ce billet de François Leclerc qui commentait la derniére réunion du G20 :
      « ce qui continue de dominer dans cette crise, c’est bien davantage la totale improvisation dans laquelle les gouvernements européens tentent de la gérer »

      ,La réunion du Bilderberg group se déroulera prés de Barcelone du 3/06 au 6/06/2010.
      Elle suivra de quelques semaines la réunion de la Commission Trilatérale qui se tiendra à Dublin du 6/05 au 10/05, pendant les élections allemandes donc.
      Cela ne s’improvise pas aurait pensé Platon.

      « On appelle les réalistes de cette manière parce qu’ils estiment que les mathématiques rendent compte de quelque chose de réel. À leurs yeux, celles-ci sont une » science «  : celle qui décrit le monde particulier où vivent les entités mathématiques. Pour eux donc, les mathématiciens ne sont pas des inventeurs mais des découvreurs : ils mettent à jour les objets cachés de ce monde qui aux yeux du commun des mortels demeure invisible.(...) » … car alors que les pythagoriciens disent que les choses existent par imitation des nombres, Platon affirme qu’elles existent par participation — un simple changement de terminologie « (ibid. 987b, 11-15). » (Paul Jorion)


      • aspic aspic 24 avril 2010 11:47

        Article poignant !
        On dirait q’un chapître de liberté unique est en train de se fermer !
        En citant ces textes bibliques, sans tomber dans du mysticisme, il serait bien de relire le chapitre 13 du livre de l’apocalypse en sachant qu’il s’agit d’une prédiction des choses à venir, dans un contexte précis :
        -suite a une descriptions d’une puissance oppressive (durant une très longue période) on aperçoit la venu d’une autre puissance qui puise sa force
        dans celle du passé, ressemble à un agneau (innocence, image du Christ), mais « parle comme un dragon ». Donc l’apparence de la chrétienté mais des actions de destruction.
        Le nr 666 dévoile son identité et évitera d’être marqué par la marque de la bête, qui

        « fait que tous, petits et grands, les riches et les pauvres, les hommes libres et les esclaves, reçoivent une marque sur la main droite ou sur le front,
        et que nul ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom » Apoc 13:16

        Beaucoup de chrétiens protestants (de diverse dénominations) ont toujours eu une grande aversion pour le www de peur dêtre controlé, induit en erreur ou séduit
        par la nouveauté.
        Il y a un lien profond avec le monde des conspirationnistes et de temps en temps des théories divers sortent : un lien avec les codes barres dans les supermarchés
        et la marque de la bête, des nanotechnologies cachées dans des vaccins etc...
        (Alex Jones infowars : http://www.infowars.com/, Jane Burgermeister :http://www.theflucase.com/)

        Difficile de savoir comment réagir à ces informations, comme toujours fondées sur certaines vérités et beaucoup de spéculations...
        Faut-il continuer à utiliser le web ouvertement ou sous de façon anonyme ? Acheter des pigeons voyageurs pour nos communications ? 
        J’opte personnellement pour l’utilisation intensive de ce moyen « magique » de communication, tant que c’est encore possible et je me demande s’il ne faudrait pas créer une version européenne des sites d’information PREP, avant que le volcan Islandais Katla nous remets dans l’aire des glaces...
         smiley
        (http://www.americanpreppersnetwork.com/2010_01_01_archive.html)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès