Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Lettre ouverte aux députés

Lettre ouverte aux députés

Mesdames, Messieurs les députés,
 

Je vous écris aujourd’hui afin de vous interpeler sur la situation de la France et des français. J’ai 25 ans, je suis citoyenne française et j’ai grandi avec les valeurs de la République. C’est pourquoi, je garde foi en elle, et en ses institutions.

Je vous écris à vous, Mesdames et Messieurs les Députés, car je garde l’espoir que vous demeurez, siégeant à l’Assemblée Nationale, parmi les principaux garants de nos institutions. Vous arrivez au terme de votre mandat de députation. Vous êtes sur le point de faire le bilan de votre action, de vos cinq années passées à l’Assemblée Nationale. Au-delà de vos différentes familles politiques, vous partagez tous, je veux le croire, les mêmes valeurs républicaines, la même volonté de servir le peuple français. Votre qualité d’élu du peuple au suffrage direct prouve que vous adhérez aux règles démocratiques qui régissent notre nation. Plus encore, votre qualité de Député à l’Assemblée Nationale vous confère le devoir d’exercer un véritable contre-pouvoir à l’exécutif, dans un souci de pondération républicaine.

Malheureusement, je constate que sur certains sujets essentiels (l’intégration européenne ou les affaires étrangères par exemples) votre vote ne reflète pas la volonté dans sa diversité mais une idéologie de caste.


De la Constitution européenne

Il ne s’agit pas d’un sujet mineur. Nous avons hérité d’une Constitution française, texte fondateur de notre Nation, objet premier du pacte républicain. Nous avons dit non à l’adoption d’une Constitution Européenne grâce au référendum de 2005.

Pour la majorité des concitoyens et moi-même, vos votes successifs qui ont permis la ratification du traité de Lisbonne en 2008 peuvent être qualifiés de « haute trahison ». Je souligne que la loi réformant le crime pour Haute trahison, votée en 2007, est tombée à point nommé…

Vous avez sciemment désavoué la volonté populaire, celle la même dont vous tirez pourtant votre légitimité. Pire encore, vous avez consenti à servir des intérêts particuliers, rendant les riches tout puissants au détriment de l’intérêt général. Et vous poursuivez dans ce vice, en organisant minutieusement le démantèlement de notre propre pays ! En êtes-vous seulement conscient ? J’en doute, l’hémicycle remplissant pour certains d’entre vous la fonction de dortoir !

Je ne vous juge pas. « Errare humanum est, perseverare diabolicum ». Or vous faites preuve de persévérance dans votre grand projet européen. L’aplomb avec lequel vous imposez aux français vos plans d’austérité pour sauver ce projet me fait douter de vos compétences, voire de votre honnêteté.

Il s’agit de lois que vous défendez becs et ongles contre notre volonté. Ces lois engendrent directement des contraintes économiques très concrètes pour les français. Par vos décisions tyranniques, vous condamnez des milliers de personnes à la misère. Vous brisez des vies. Vous assassinez froidement. Vous n’êtes pas l’huissier qui procède à l’expulsion, le policier qui arrête, le pompier qui répond à la misère de notre société. Vous, vous êtes tranquillement assis sur les bancs de l’Assemblée Nationale, coupés de notre réalité.

Cette insensibilité doit-elle être imputée au montant de vos rémunérations mensuelles s’élevant à plus de 20 000 euros, hors mandat local (maire, conseiller général ou régional) ? Dois-je vous rappeler que le smic mensuel est aujourd’hui à 1096 euros net ?

Force est de constater que la corruption de vos esprits n’a pas de limites !


Du retour dans le commandement intégré de l’OTAN

Comme si l’avilissement de La France par les technocrates européens ne suffisait pas, vous avez pris la décision en 2009 d’un retour de celle-ci dans le commandement intégré de l’OTAN à 330 voix pour et 238 voix contre. Vous avez ainsi obligé l’Armée française à intervenir dans des conflits injustifiés qui desservent l’intérêt de la France. Vous avez justifié cette réintégration par la nécessité pour la France de retrouver sa place sur l’échiquier politique du monde, alors même que cette décision hypothèque clairement l’indépendance de notre politique étrangère.

Pourtant, la position de la France était claire, grâce à la décision du Général de Gaulle en 1966. En sortant du commandement intégré de l’OTAN, il avait clairement signifié à nos alliés et au monde l’importance de notre indépendance militaire et diplomatique. C’était un gage pour peser dans les relations internationales. Je rappelle que cette position a permis à Jacques Chirac de s’opposer à la guerre en Iraq. Il est choquant qu’aucun débat public n’ait précédé votre décision à l’Assemblée Nationale. Je suis convaincue que votre vote ne reflète pas du tout la volonté du peuple français sur ce sujet majeur. Et pourtant, c’est aux français que vous demandez de se « serrer la ceinture » pour continuer votre projet européen illusoire, tout en continuant à financer vos exactions militaires. Vous ruinez la France et détériorez son rayonnement autour du monde, alors qu’elle fut durant plus de 40 ans et grâce au Général de Gaulle, un phare pour le droit des peuples à disposer d’eux mêmes.

Quelle volte-face ! De principal opposant à la guerre en Iraq il y a 9 ans, notre pays est devenu le premier promoteur de la guerre en Libye. Les maigres butins de guerre convoités par certaines de nos entreprises ne sont rien face aux vies détruites. Dorénavant notre pays alimente clairement le « Choc des Civilisations ».

Sachez que le peuple n’est pas dupe. Les médias français ont certes dit la vérité sur les mensonges proférés à l’ONU pour justifier la guerre en Iraq, mais ils n’ont pas fait leur travail concernant les soi-disant bombardements sur Tripoli et autres affirmations de la FIDH qui ont justifié la guerre en Libye (sur ce sujet précis, merci à Julien Teil pour son documentaire citoyen).

Où est votre enquête parlementaire sur les faits qui ont justifié l’entrée en guerre de notre pays ? Vous êtes-vous basé sur de simples allégations ? Avez-vous avalé des couleuvres ?

Alors même que le temps serait venu de prendre vos responsabilités, de tirer les conclusions de vos erreurs, vous abandonnez vos prérogatives et laissez dériver notre pays vers l’abîme.

Vous devriez pourtant faire le choix d’une sortie de l’Union européenne, accompagné d’une sortie de l’OTAN, ce qui permettrait à la France de retrouver son indépendance, sa souveraineté, sa force. Vous nous avez imposé un carcan idéologique, économique dont nous ne voulons pas et dont nous souffrons.

Qu’avons-nous aujourd’hui comme recours ? Les élections présidentielles, doublées des législatives, c’est à dire l’éternel bipartisme et ses faux débats clivant ? Quelle hypocrisie, quand on sait que quelque soit le Président élu, le programme économique finalement appliqué sera décidé à Bruxelles.

L’enjeu est donc la reprise de notre souveraineté par tous les moyens que nous ayons en notre pouvoir.

Post-Scriptum : afin de prouver que cette lettre ouverte est non partisane, je tiens à remercier dans une liste non-exhaustive les interventions de Martine Billard, député du groupe GDR, Roland Muzeau, député et président du groupe GDR, Marc Dolez, député du groupe GDR, André Gerin, député du groupe GDR, Jacques Dessalangre, député du groupe GDR, Jean-Pierre Kucheida, député du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, André Chassaigne, député du groupe GDR, Christian Paul, député du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, Nicolas Dupont-Aignan député n’appartenant à aucune liste, Daniel Paul, député du groupe GDR, Jean-Paul Lecoq, député du groupe GDR, Jean-Paul Bacquet, député du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, Michel Sordi, député du groupe UMP. Lors du débat sur le Traité de Lisbonne, elles furent la preuve qu’il existe encore des voix dissidentes à l’Assemblée Nationale. Malheureusement ces voix sont bien trop rares ; elles n’en sont que plus précieuses.


Jennifer Cingouin (et Raphaël Berland)


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (107 votes)




Réagissez à l'article

109 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 23 décembre 2011 10:15

    Superbe votre lettre, tellement juste et traduisant parfaitement une opinion grandissante qui commence à ouvrir les yeux.

    Mais le piège est immense, bien conçu, l’ennemi invisible, nos libertés inefficaces. Car qu’est-ce qu’une liberté qui ne débouche pas sur l’action ?

    En ce qui concerne ces chers députés « ils font leur job ». Elus par le peuple, pour conserver un semblant de démocratie, ils défendent le clan du fascisme libéral. Grassement payés pour ça.

    La première action devrait-elle celle-ci : « Occupons l’Assemblée nationale ! » Car le peuple veut reprendre une parole qui lui a été volée.


    • JahRaph JahRaph 23 décembre 2011 13:34

      Oui, Occupons l’Assemblée Nationale, nous en discutions justement hier soir. Profitons que ce ne soit pas encore punis par la loi (à ma connaissance) pour brûler publiquement des drapeaux européens !!! ^^


    • bo bo 23 décembre 2011 15:52

      Chère Ariane,

      Bien que vous ayez mis « font leur job » entre giillemet et que la phrase qui suit exprime bien dans quel sens il le font...merci d’éviter cette expression qui même accompagnée ainsi...est devenue insupportable pour bon nombre d’électeurs et ...de contribuables.
      Ces députés (sénateurs et autres élus..), je ne pense pas qu’ils défendent « le fascisme libéral »...J’ose dire c’est pire : ils ne défendent RIEN sauf leur EGO démesuré et un attachement à des partis digne des plus grandes dictatures.
      Ils ne croient en rien et méprisent leurs électeurs (l’un a dit un jour devant moi : en France, il y a un mot miraculeux pour résoudre tout problème : SUBVENTION.......)

      A cette belle lettre adressée au députés, il manque celle adressée à la caste des « journaleux » avachis dans la luxure du léchage de bottes en tout genre...cette profession qui s’est sabordée honteusement (heureusement ARTE a présenté il y a 2 jours la vision de 18 journalistes étrangers de notre Président : superbe travail et beau cadeau pour ...2012).
      Souhaitons que cette émission donne l’envie à d’autres journalistes de redevenir dignes et de faire enfin leur travail....

      Bien amicalement


    • Ariane Walter Ariane Walter 23 décembre 2011 16:41

      merci pour vos justes remarques. Bien à vous aussi.


    • Jean 23 décembre 2011 17:37

      Une autre vision de la société : la démocratie et non un ersatz.
      (en démocratie, dépenses -30%, impôts -30%, endettement -50%)

      Le tirage au sort à étudier sérieusement :
      en finir avec les partis donc les lobbies, groupes de pression sur le législateur.

      Depuis des siècles nous sommes conditionnés à être dominés par des chefs de clan, féodaux, rois, ... ; et aujourd’ hui par l’ oligarchie.

      On se fait croire à nous-même, qu’ il n’ y a pas d’ autre solution, encouragés en cela par l’ oligarchie. Des exemples contraires existent qui fonctionnent bien, démocratie même partielles. Vidéos : voir Etienne Chouard
      http://www.dailymotion.com/video/xlz6kr_debat-entre-etienne-chouard-et-yvan-blot-sur-la-democratie-reelle_news

      Une association : http://www.democratiedirecte.fr/

      Et un parti, à voir : http://www.lepf.fr/

      Avantages : Une démocratie par tirages au sort, élimine le pouvoir des partis donc des lobbies, assure les parités, en particulier hommes/femmes, fait de nous des citoyens (pas qu’ au bureau de vote), élimine l’ aberration de la professionnalisation de la Politique, qui appartient à tous, réduit la délinquance (tous deviennent des citoyens, responsables...), etc.


    • appoline appoline 23 décembre 2011 19:11

      Ariane,


      J’ai apprécié la justesse de votre lettre ô combien réaliste. L’incompétence qui règne dans l’hémicycle est presque palpable.

      Bo,

      Je suis sure que notre nain de jardin a dû forcer sur le lexomil après le reportage, car les journalistes l’ont habillé pour quelques hivers et ce, à juste titre, je suis satisfaite de constater que la cécité n’a pas touché tout le monde.

    • JennyJen JennyJen 24 décembre 2011 02:34

      Chères lectrices et chers lecteurs,

      Voici mon adresse e-mail si vous souhaitez me contacter directement, pour rejoindre notre Cercle des Volontaires et pour discuter de projets concrets et de synergies.

      jennifer-cing@hotmail.com

      N’hésitez pas à me relayer vos initiatives ! Merci encore pour vos commentaires et vos votes smiley


    • Constant danslayreur 24 décembre 2011 12:35

      Pour éviter les automates qui ratissent large, les spams etc vous devriez demander la suppression de votre com et réécrire votre adresse en la codifiant légèrement façon jennifer-sing(avec un c au lieu du s) chez chaud courrier com


    • Constant danslayreur 24 décembre 2011 12:35

      Oups, merci pour l’article


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 décembre 2011 10:18

      @ Ariane Walter


       Bien de votre avis. Voici une lettre parfaite, importante.... mais aurons nous un autre coup d’épée dans l’eau. Le Systeme laisse passer les critiques... quand il n’y a pas menace d’une action qui pourrait chager les choses.

       J’attire votre attention sur fait que mon article pour une primaire au centre d le’ échiquier politique pour susciter une candidature qui briserait la duo-cratie PS UMP n’a pas été repris dans les « best of » de la semaine, même s’il avait eu plus de commentaires qu’une trentaines des articles qui ont été repris.  Une hypothèse qui faisait peur comme une étincelle par temps de mistral.... ?  Ou voulait-on éviter de diffuser le brillant commentaire que Asselineau avait mis personnellement à cet article ?


      Pierre JC Allard

    • JahRaph JahRaph 26 décembre 2011 02:17

      @PJC Allard : je suis de votre avis : votre article est très intéressant (ainsi que la réponse de M. Asselineau)

      Bien que vous le dites dans votre article, vous ne le dites pas frontalement : le vrai débat pour 2012 sera un débat Européistes / Souverainistes. Ce débat, il va falloir l’arracher à nos politiques et à nos médias, car ils n’en veulent à aucun prix.

      Pour la question du coup d’épée dans l’eau, sachez que nous avons quelques tours dans notre besace que nous jouerons en temps utile smiley

      La question centrale, à mon avis, c’est de fédérer les souverainistes (ce qui rejoint ce que vous appelez « primaire au centre »), et de convaincre les électeurs des candidats européIstes qu’ils sont dans l’erreur. Mais au vu du compte à rebours 2012, et pour avoir connu un petit peu les « chapelles » de certains des candidats que vous nommez, je peux vous dire que c’est presque MISSION IMPOSSIBLE : trop de fortes personnalités, trop de division.

      C’est pourquoi il me semble plus pertinent de lutter pour une Constituante (pas de compte à rebours, moins de problèmes de « chapelles » et d’ego, unité plus facile à atteindre).

      Qu’en pensez-vous ?

      Bien cordialement,


    • Fergus Fergus 23 décembre 2011 10:21

      Bonjour, JennyJen.

      Sauf sur de rares sujets de société où leurs opinions peuvent s’exprimer plus ou moins librement, les députés sont avant tout des personnes qui font carrière et entendent préserver leurs intérêts personnels. C’est pourquoi, dans l’écrasante majorité des cas, ils sont fidèles aux consignes de vote données par leur parti.

      Godillots ils étaient, godillots ils sont, et godillots ils resteront. C’est le prix à payer dans un pays où les institutions sont depuis longtemps dévoyées et où la démocratie est sans cesse bafouée. D’où la nécessité de changements profonds passant par l’émergence d’une nouvelle Constitution plus respectueuse des droits des citoyens.

      Cordialement.


      • Jason Jason 23 décembre 2011 14:45

        D’accord Fergus. Une assemblée constituante, mais pilotée par qui ? Si c’est les mêmes, c’est pas la peine de se déplacer.


      • JahRaph JahRaph 23 décembre 2011 15:18

        @Fergus : nous ne souhaitons pas donner dans le « tous pourris ». Ceci dit, vous avez lu dans nos pensées en abordant la solution d’un nouvelle Constitution. Le modeste Cercle des Volontaires dont nous faisons partie propose actuellement comme solution comme sortie de la crise conjoncturelle et structurelle, une CONSTITUANTE. Nous ne sommes bien sûr ni les seuls, ni les premiers.

        @Jason : « D’une assemblée constituante, mais pilotée par qui ? Si c’est les mêmes, c’est pas la peine de se déplacer. ». C’est tout l’enjeu de l’organisation d’une assemblée constituante. Mais l’écueil que vous souligné peut être (et sera) évité.

        Bien cordialement,


      • chacaldu06 chacaldu06 23 décembre 2011 16:15

        Bonjour à Fergus et JennyJen, (et à tous !)

        Les députés et sénateurs sont, comme le dit (trop) gentiment Fergus, des gens qui font carrière...et somnolent lors des débats, quand ils sont présents...

        Ils n’en oublient pas pour autant de voter des lois d’amnistie quand ça les arrangent (voir 1990), de voter des lois qui assurent leur petit confort et avantages en nature (train, avion gratos, frais de « bouche », pension et logement à vie pour certains, caisse noire de l’Assemblée, prêts à taux insignifiant, et j’en oublie...).

        Quand on parle de diminuer (un peu...) le montant de leurs « émoluments », ils s’insurgent (à part quelques uns...) violemment : PAS TOUCHE AU GRISBI ! 20.000 € mensuels,hé, ho, ça ne se lâche pas comme çà...Sans parler de la débrouille, pour ne pas dire autre chose...

        Leur seul but (crucial !) est de se faire réélire pour continuer à se faire du gras... sur le dos de qui ?

        En zappant, je suis tombé par hasard sur un reportage qui montrait une prétendue séance de travail (le truc contre les Turcs) à l’Assemblée : ils étaient 20 clampins...

        Alors, que pas un galapiat de cette caste de profiteurs ne prétende jamais me demander l’ombre d’un soupçon de respect...

        Honte sur eux, détenteurs d’un mandat de représentation confié par nous, le Peuple, mandat destiné à l’origine à défendre nos intérêts... et non les leurs !

        Il est grand temps de remettre les pendules à l’heure, et ça, nous seuls pouvons le faire par une refonte complète de la démocratie, en établissant des règles drastiques pour les élus en cas de faute ou corruption (saisie des biens et de (tous !) les comptes bancaires, vrai contrôle judiciaire des amis, parents et relations d’affaires...).

         Ils sont tous dans un des boat-people de la politique et les voies d’eau se multiplient...

        @+

        PS : Itou pour les députés européens, peut-être même pire...


      • Jean 23 décembre 2011 17:39

        Ils n’ ont pas besoin d’ être nombreux lors des débats ni même d’ écouter, puisqu’ ils (elles) votent selon les ordres reçus.


      • pissefroid pissefroid 23 décembre 2011 18:33

        Nouvelle constitution, avec une assemblée constituante élue à la proportionnelle.

        Le choix des candidats présentés devrait probablement faire l’objet d’un consensus par l’ensemble de la société civile (essayer de tenir compte de l’ensemble de la population d’une manière équitable).


      • JahRaph JahRaph 23 décembre 2011 19:33

        @Pissedroif : tout-à-fait, c’est pourquoi nous pensons qu’il ne faut pas se diviser ou s’éterniser sur le débat tirage au sort / élection des constituants. Il ne faut pas perdre de vue l’essentiel.


      • Henri François 24 décembre 2011 17:11

        A l’auteur et Fergus,
        Pour sûr qu’il faut changer de Constitution, mais avant tout il faut - et c’est urgent - interdire le « professionalisme » chez les représentants du peuple, qu’ils soient maire, conseiller, député, ministre ou Président.
        Un mandat de cinq ans dans UN SEUL POSTE, non rémunéré (mais défrayé) et renouvelable UNE SEULE fois. Ensuite interdiction à jamais de postuler à nouveau. Sachez que chez les « hommes politiques » il ne s’agit pas seulement d’une profession grassement payée et d’une carrière souvent très longue mais aussi d’un héritage de père en fils et petut fils etc...
        Pourquoi pas ensuite introduire dans la Constitution le fait d’avoir, pour le pouvoir, Président compris, à rendre des comptes au peuple à sa demande par la voie de comités de citoyens disseminés sur tout le territoire, destinés à recueillir les avis du peuple sur des problèmes graves et en demander des solutions ou explications aux élus.
         Pourquoi encore les cumuls de mandats ? Pourquoi deux Chambres ? Pourquoi tant de députés et de sénateurs, un demi-millier à chaque fois ? Pourquoi des palais pour les uns et les autres, des Hôtels Lassay et Elysée en passant par le Luxembourg dont les enytretiens coutent une fortune à l’Etat ? Pourquoi tant de ministres et tant de secrétaires d’Etat alors que la majorité des lois sont européennes et décidées à Strasbourg ou Bruxelles ?
        Pourquoi dans le pays, des Conseils municipaux, généraux, territoriaux etc... etc.... ? 
        Sachez enfin qu’ils ne sont pas seulement godillots mais aussi et surtout corrompus et qu’il est ahurissant d constater que des hommes politiques condamnés par la justice, se soient retrouvés au bout de quelques années une fois encore au plus haut niveau de l’Etat.. 
        Bien à vous deux.


      • Vipère Vipère 26 décembre 2011 02:50

        A Fergus, Jah, Chacal,

        Une nouvelle Contitution et de nouvelles institutions pour casser l’ancienne dynamique et les vieux rélexes des serviteurs de l’Etat, « les hauts fonctionnaires » qui sans cela se reformeraient au triple galop pour se remettrent au services de leurs anciens maîtres, banquiers, multi-nationales, politiciens, lobby !!!

        S’il subsiste un seul maillon, la quadrature infernal du cercle renaîtrait IMMANQUABLEMENTde ses cendres !!! 

        La Constitution serait bien entendu d’initiative populaire et devra écarter les politiciens professionnels au profit de citoyens ordinaires.


      • JahRaph JahRaph 26 décembre 2011 03:10

        @Vipère : tout à fait d’accord !!


      • 25 ans ET DEJA AUSSI FAUX DERCH...

        quelle relève.... !!!!!!!!!!!


      • JahRaph JahRaph 31 décembre 2011 02:54

        Breton, mal poli, n’ayant rien d’intéressant à dire, mais le disant quand-même....

        Quelle classe !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


      • Atlantis Atlantis 23 décembre 2011 10:23

        En fait, la lettre, qui est quand même très bien écrite, n’aborde pas suffisamment de points essentiels à changer rapidement. Le programme de l’UPR est bien plus complet à mon goût, dans la directe ligne de cette lettre, quoique moins révolutionnaire dans sa conclusion (ce qui est logique, vu l’objectif). Espérons toutefois que nous n’aurons pas à aller jusqu’à la guerre civile (autant appeler les choses par leur nom) pour faire tomber les traitres à la nation.


        • jaja jaja 23 décembre 2011 10:52

          Bof.... qu’attendre de députés qui sont soit au service du chef de bande du Fouquet’s soit rêvent de prendre sa place pour se mettre au service des mêmes....

          J’espère quand à moi que la réaction se fera au niveau des peuples européens en évitant tous les dangers du repli nationaliste signifiant que les exploités ont des intérêts communs avec leurs exploiteurs. Ce qui évidemment est absurde.....

          Le changement souhaité ne peut se faire que par un soulèvement populaire et non par l’action d’une Assemblée nationale et de députés vendus à l’oligarchie capitaliste.
          Si ce soulèvement se fait dans un seul pays européen il n’y a alors pas de choix autre que de quitter l’UE et de sortir de l’euro...

          C’est d’ailleurs ce qu’exigent les anti-capitalistes grecs à l’heure actuelle tout en étant partisans d’une Europe des travailleurs avec socialisation des moyens de production et d’échange....

          Dans les deux cas il est bien sûr indispensable de sortir de l’OTAN.... et de rapatrier toutes les troupes françaises hors des pays qu’elles occupent....


          • al.terre.natif 23 décembre 2011 14:17

            « j’’espère quand à moi que la réaction se fera au niveau des peuples européens »

            N’oublions pas que ces députés sont également des citoyens, qui peuvent être sensibles aux mots ... bien que j’ai du mal a y croire.

            Très bon article !


          • JahRaph JahRaph 23 décembre 2011 17:09

            Qui ne tente rien n’a rien, comme le dit célèbre adage !

            Voici donc un lien vers le site de l’assemblée nationale, pour obtenir l’adresse e-mail de n’importe quel député :

            http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp?legislature=13


          • Jonathan Moadab Holly_Crapp 23 décembre 2011 11:08

            Ca serait super si chaque internaute prenait le temps d’envoyer cette lettre par mail à son député !

            http://www.assemblee-nationale.fr/qui/xml/liste_alpha.asp

            Bravo Jennifer et Raphaël ! Voilà le genre d’initiative citoyenne qu’on aime voir :)


            • al.terre.natif 23 décembre 2011 14:20

              il faut contacter chacun son député, mais sur un sujet précis.

              Certains sites le proposent, par exemple Alimentons 2012, qui propose de signer une pétition et qui permet également d’envoyer un mail à son député.

              A voir !


            • Jason Jason 23 décembre 2011 14:41

              Ca serait super si chacun envoyait une lettre à un (son) député. C’est ce que j’ai fait, et l’essentiel se trouve sur ce site sous le titre « Lettre à ceux qui se disent socialistes ».

              A part une poignée de réponses sur Avox, le député en question m’a répondu qu’il en tiendrait compte pour la campagne 2012. J’ai noté que, jusque-là, aucun des sujets d’intérêt général que j’ai abordé n’a été mentionné dans son parti. En d’autres termes il a mieux à faire que d’écouter les propos du citoyen lambda. Car la course au mandat est plus importante que ce que pensent les électeurs.

              La politique des députés, jeu de tractations, de compromis, d’alliances, et de faire valoir, n’a rien à voir avec mes (ou nos) préoccupations.

              La démocratie représentative à la française est vermoulue. Elle le restera tant que les élus ne seront pas obligés de rendre compte régulièrement, tous les 6 mois, de leurs actions à leurs électeurs. Les mandats doivent être révocables par des jurys citoyens munis de solides dossiers.

              Mais jamais le parlement (Sénat et Chambre) n’accepteront de telles procédures.

              Le système est là pour durer. Lettres ou pas. « La vanité est le ressort des monarchies » disait-on autrefois. Je cherche en vain celui de notre démocratie.

              Merci, cependant pour ce vibrant article.


            • l'Ami Ricoré l’Ami Ricoré 23 décembre 2011 17:22

              C’est fait !


            • Jean 23 décembre 2011 17:41

              leur écrire c’ est leur attribuer une importance que nous leur dénions !


            • Jason Jason 23 décembre 2011 18:25

              @ Jean,

              On peut se demander si ce conseil que Machiavel donnait au Prince ne s’applique pas : « Faites en sorte qu’on ait besoin de vous ».

              Ce qui vicie la démocratie, c’est le clientélisme. Difficile à déceler.


            • al.terre.natif 25 décembre 2011 18:27

              @Jean
              Non, leur écrire leur fait simplement reprendre conscience qu’ils représente des citoyens qui ne leur laissent plus carte blanche ! Ils subissent la pression des lobbys ? Et bien le plus grand lobby dont ils devraient entendre la voix exclusivement, c’est nous ! Alors donnons de la voix, et faisons leur comprendre que maintenant nous reprenons en main notre destinée !

              Tous à vos stylos / claviers !


            • le journal de personne le journal de personne 23 décembre 2011 11:32

              Le toc des civilisations

              Je crois que notre époque a renoncé à la vieille opposition entre l’universel et le particulier.
              Pour consacrer la seule véritable opposition entre le particulier et le particulier.
              Les particuliers vont devoir s’affronter pour toujours et à jamais.
              Particuliers contre particuliers
              Luttent à mort... pour une vie de lutte
              Mal nécessaire... pour un bien universel

              http://www.lejournaldepersonne.com/2011/12/le-toc-des-civilisations/


              • Joe Liqueur 23 décembre 2011 14:40

                @ L’auteur

                Si vous ne connaissez par l’UPR, ce parti devrait vous intéresser. Son programme consiste avant tout à faire sortir la France de l’UE (donc de l’euro) et de l’OTAN.


                • JennyJen JennyJen 26 décembre 2011 02:16

                  Joe Liqueur,

                  Je connais l’UPR et c’est, selon moi, le programme politique le plus intéressant, mais le problème est toujours le même : c’est un petit parti...

                  Malheureusement, malgré la bonne volonté de ceux qui le soutiennent (big up à TEPA !), je ne pense pas qu’il sera présent au deuxième tour.

                  D’après moi, la solution ne passe pas par les élections présidentielles (médias bloqués, bipartisme), mais par une constituante soutenue par un maximum de personnalités engagées. 

                • Agor&Acri Agor&Acri 23 décembre 2011 14:48

                  Votre lettre à 2 mérites principaux :

                  1/ elle dit des choses justes
                  2/ elle incite nos élus à se ressaisir, tant qu’il est encore temps,
                  et à sauver leur honneur
                  avant qu’ils ne soient massivement et définitivement catalogués comme traîtres à la Nation et laquais d’une oligarchie engagée dans une course en avant suicidaire...
                  et avant que, la tête plantée au bout d’une pique, ils paient le prix de leur trahison.

                  Par ailleurs, elle s’inscrit dans la même philosophie qu’un forum qui m’inspire depuis bientôt 3 ans :
                  LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

                  dont l’auteur écrivait déjà, début 2009 :
                  __________________________________
                  Les premières actions pouvant être mises en oeuvre immédiatement et simplement,
                  c’est d’abord de faire circuler ces questions sur cette autre vision du système, dans lequel le diktat des financiers ne laisse à ce jour plus guère de place à une vraie Démocratie.
                  C’est déjà d’informer, d’éclairer, d’alerter nos proches (familles, amis, collègues,...)
                  C’est aussi de solliciter nos élus (maires, députés,...) sur ces sujets (notamment à travers les réseaux sociaux ou leurs Blogs)

                  ...c’est de contribuer, un peu chacun, à rendre la « Chose Publique » afin que la « République » ne puisse plus faire mine d’ignorer ces questions.
                  Citoyens, électeurs et contribuables = chacune de nos voix doit compter triple dans ce débat.

                  L’objectif est que davantage de nos élus questionnent les instances de l’Etat sur ces sujets, l’objectif est que ces thèmes soient abordés dans les Medias de masse (faire sauter la chape de plomb)

                  L’objectif est que soit stigmatisé non plus celui qui ose s’exprimer mais celui qui entrave l’expression.

                  L’objectif est que soit stigmatisé non plus celui qui met en doute un système inique et cynique mais celui qui s’est appliqué à défendre l’indéfendable et à faire obstruction aux discours porteurs de bon sens (qu’il soit économiste, journaliste ou politique).

                  L’objectif est de peser sur les politiques
                  pour que les décisions gouvernementales à venir permettent de reprendre une partie du terrain abandonné aux loups,
                  pour regagner du pouvoir Démocratique
                  ...pour qu’on ne se retrouve pas placé devant le fait accompli avec toujours plus d’instances centralisées et mondialisées...et toujours plus éloignés de nous.

                  Sans doute nous sommes-nous trop souvent laissé placer sans broncher devant des faits accomplis.
                  ...
                  ________________________________________

                  l’un de ses derniers messages, agrémenté d’un humour qui ne gâte rien,
                  porte d’ailleurs sur :
                  Le mépris souverain
                  SILENCE DES LOUPS MESSAGE N° 43


                  A lire en complément de cette lettre ouverte.  smiley



                  • Vipère Vipère 23 décembre 2011 15:43

                    Bonjour à tous et à JennyJenn et Raphael

                    Excellent billet qui traduit le désanchentement général des français dans un constat sévère et implacable, à l’égard de la classe dirigeante ! Une caste déshumanisée qui vit dans un monde parallèle, qui n’est pas le mien, le vôtre, celui de la France Populaire et des français.

                    Ce matin, j’écoutais des radotages sur les ondes radiophoniques que je vous livre ici : « Les Français sont les plus pessimistes au monde » !

                    Il y a de quoi être pessimiste ! Ceux qui sont optimistes dans ce contexte économique de récession, sont des nantis à l’abri du besoin. Les autres savent que s’ils ne peuvent pas payer leur loyer ou honorer l’ emprunt bancaire de leur maison, les huissiers se précipiteront sur eux comme une meute de chiens pour changer les serrures et ou saisir le bien, puis les jeter à la rue. 
                     
                    La suite tout le monde la connait. Il suffit de regarder les pauvres diables assis sur le trottoir, vivant au jour le jour, même pas sûrs d’avoir un lit au chaud le soir venu. Et ceux ne sont pas les élus politiques qui lèveront le petit doigt  ! l’infâme Péceresse, libérale juq’à la moelle, retiraient aux associations caritatives 5 Milliards d’Euros pour acheter des gilets pare-balle à ses policiers. Que les pauvres crèvent, ainsi en a décidé Pécresse, la fossoyeuse de misère !

                    Quelles sont les filets de sécurité garantissant aux français moyens la dégringolade dans le caniveau dès lors que la puissance publique est toujours accordée pour l’expulsion sans qu’une solution de relogement soit trouvée ?
                     
                    Et que disent les auxilliaires de l’Etat, le Préfet, l’huissier, le policier qui gardent un toit sur la tête ? « qu’ils font leur boulot » !!!

                    Et le pire -entendu de mes oreilles- émanant de braves bourgeois bienpensants « tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à payer » !!!

                     
                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès