Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Manifestations du 27/03/10 et Traité de Lisbonne

Manifestations du 27/03/10 et Traité de Lisbonne

Le 27 mars serait-il le point de départ voulu pour instaurer une des premières lois martiales ? NSD (no Sarkozy Day) = Onde violette (Révolution Orange ?) De quoi parle-t-on ?
 
Le 27 mars aura lieu une journée "No Sarkozy Day" calquée sur le "No Berlusconi Day" italien... No Machin Day (drôle de langue pour des mouvements non anglophones) Car ceux qui ont choisi ce nom pour ce mouvement n’ont même pas pensé une seule seconde que l’anglais est précisément la langue de l’ennemi qu’ils disent combattre, le capitalisme outrancier et le libéralisme sauvage. C’est la langue de Wall Street, Londres ou Washington tant adorée par Sarkozy « the AMERICAIN », ce n’est pas la langue du peuple français, pas plus que de tout autre peuple non-anglophone.
 
Comme en Italie et le stupide "No-Berlusconi-Day" leur ayant coûté une drastique réduction des libertés sur le net. Berlusconi ? C’est le Sarkozy italien, d’ailleurs ne s’est-il pas fait élire avec un slogan British ? "Inglese, Internet e Imprese" (anglais, Internet et Commerce). Le gouvernement Sarkozy, depuis plus de deux ans, a dangereusement laissé la France se faire envahir par l’anglicisme. CQFD : « No Machin Day c’est pas net » sur le Net... Il s’avère qu’après maintes enquêtes et analyses de tout ce mouvement, l’Etat est certainement derrière ce mouvement, comme ce fut le cas en Italie où la liberté d’expression s’est considérablement réduite pour les internautes (Confiscation des PC, coupure internet, et dans certains cas, arrestations.). Cette fois, les réactions du pouvoir risquent fort de devenir plus contraignantes si ce n’est plus dangereuses. En effet, le Traité de Lisbonne est entré en vigueur le 1er décembre. Ce qui change tout la donne ! Et que dit ce traité ? Le Traité de Lisbonne autorise à tuer des "émeutiers" !!! Le « No Sarkozy day », est un mouvement contrôlé pour créer ces conditions insurrectionnelles. Le 23, il y a eu une journée nationale de manifestation interprofessionnelle... Ce jour là, le NSD, a distribué des tracts pour appeler à manifester vers les Préfectures & Sous-Préfectures, Commissariat de police, Mairies, Tribunaux pour le 27 mars et vers les ambassades de France du monde entier.
 
Deux options se font jour : - Si le NSD obtient une forte mobilisation, il y a fort à parier qu’il y aura de la casse : Sarkozy sortira gagnant, renforcement des lois sécuritaires, voire loi d’exception (loi martiale) - Échec de la mobilisation : Sarkozy sortira une fois de plus gagnant, pas de mobilisation, les français sont donc satisfaits. Ce mouvement est entaché de mensonges, manipulations, diffamations, menaces et attaques sur la personne voire racisme (âge, religion etc ) , harcèlement téléphonique ! Bref, ce mouvement bafoue tout ce qu’il prétend défendre comme la liberté d’expression, le respect de la personne. Nous avons des centaines de témoins pour justifier nos dires. Il refuse les questions, les critiques. Il censure et banni quiconque pose des questions dérangeantes. Même la presse officielle refuse d’en parler ou de tenir compte des graves problèmes découverts autour des agissements du staff. Action Citoyenne avait annoncé son soutien au NSD. Nous étions en contact étroit avec les créateurs du groupe et le staff technique du NSD. Nous avons fait une communication officielle et nous nous sommes rendus à la conférence de presse à Paris le 1er Mars...
 
Nous avons été également en contact par téléphone avec l’un des membres du staff technique et dès le 1er contact, nous avons compris qu’il savait beaucoup de choses sur nous et sur les discours que nous pouvions tenir. Nous avons alors constaté sur la blogosphère : censure, plagiat, insulte et utilisations de personnes sans leur consentement. Nous nous sommes rendus à la conférence de presse du 1er mars et nous avons remarqué qu’il n’y avait aucun journaliste. Aucun de leurs soutiens n’apparaissent sur leur vidéo. Nous nous sommes exprimés à la fin de la conférence mais notre intervention n’apparait pas non plus.
 
Puis, nous avons tenté de nous exprimer à l’extérieur avec des personnes présentes, l’un des représentants du NSD est alors devenu réticent a la discussion et faisait tout pour mettre fin à la conversation. Nous avons par la suite posé des questions : Pourquoi le 27 et pas le 23 ? Pourquoi cette couleur violette comme la révolution orange organisée par les USA ? Pourquoi aucune des personnalités prétendues soutenir le NSD, ne s’est jamais exprimée ou a été présente sur aucune conférence ? Pourquoi cette manifestation avait pour but, au départ, de réclamer la démission du président Sarkozy et que ce n’est plus d’actualité ?
 
Tout ça, sur le forum du NSD, une heure après nous étions éjectés, commentaires effacés et bloqués ! Le NSD est un mouvement noyauté et sous contrôle d’agents de l’Etat. Ils veulent provoquer un climat insurrectionnel qui débouchera, comme le permet le Traité de Lisbonne, à une loi d’exception (Loi martiale). Le côté "brouillon" du NSD, masque la réalité et leur donne une forme de crédibilité, et de fait il attire les "moins " réfléchis, donc plus facile à entrainer dans la "casse". Ce mouvement qu’il marche ou pas, Sarko sera gagnant. Dernière chose : Pourquoi la presse officielle ne dit rien sur le NSD ? Le traité de Lisbonne autorise à tuer des "émeutiers" SOURCE AGORAVOX du 02 octobre 2009 Auteur de l’article Olivier Bonnet « Je suis journaliste indépendant (carte de presse N° 79839), diplômé en Droit et Sciences Politiques, formé en 1991 à l’Événement du Jeudi. Mon site, plumedepresse.info, nominé par le magazine Challenges dans les 7 meilleurs blogs politiques français, a déjà fait l’objet de référencements par Rézo.net, Wikipédia, la revue de presse (...) » En route vers la tyrannie « La peine de mort est abolie. Nul ne peut être condamné à une telle peine ni exécuté", proclame l’article 2 - 2 de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne. Pourtant, ce texte est discrètement corrigé : "Selon l’article 6 alinéas 1 et 3 du Traité de Lisbonne, « les droits, les libertés et les principes » de la Charte sont à interpréter en fonction des dispositions générales du Titre VII de la Charte qui en définit l’interprétation et l’application ainsi qu’en tenant dûment compte des « explications » mentionnées dans la Charte et où sont indiquées les sources de ces dispositions", explique le professeur de droit allemand Karl Albrecht Schachtschneider, interviewé par le magazine Focus-Money (article traduit par Reporterre).
 
"Pourquoi tant de complication ?", l’interroge alors le journaliste, nommé Olivier Janich. "C’est pour dissimuler les choses. On ne présente aux députés que le texte du Traité, qui est de toute façon difficile à comprendre et beaucoup trop long", répond le juriste. Une pierre dans le jardin de Nicolas Sarkozy, qui a osé appeler Lisbonne "mini-traité" et "traité simplifié" alors qu’il est évidemment tout le contraire : long de 152 pages, contenant plus de 350 dispositions de droit primaire, auxquelles s’ajoutent 13 protocoles et 59 déclarations, et complexifié à l’extrême à dessein, pour qu’on n’y comprenne rien. Conséquence de ce camouflage sur le sujet qui nous occupe : la noble prohibition de la peine de mort est rendue caduque par "l’explication" suivante : "La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire : pour assurer la défense de toute personne contre la violence illégale ; pour effectuer une arrestation régulière ou pour empêcher l’évasion d’une personne régulièrement détenue ; pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection" (article 2 - 2 de la Convention européenne des droits de l’homme) et "Un Etat peut prévoir dans sa législation la peine de mort pour des actes commis en temps de guerre ou de danger imminent de guerre ; une telle peine ne sera appliquée que dans les cas prévus par cette législation et conformément à ses dispositions" (article 2 du protocole no 6 annexé à la CEDH). Réglons tout de suite le sort de cette dernière disposition : Selon l’explication, la peine de mort peut être introduite en temps de guerre ou de danger imminent de guerre. Il s’agit là d’un cas très théorique ", croit pouvoir avancer le journaliste de Focus-Money. "Vous croyez ? Ne sommes-nous pas en guerre en Afghanistan ? Qu’est-ce qu’un danger de guerre ? Qu’en était-il de la guerre en Yougoslavie ?", rétorque Karl Albrecht Schachtschneider. " Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que l’on puisse tuer illégalement et sans ordonnance d’un juge lors d’un émeute ou d’une insurrection. Qui définit cela ?", l’interroge alors Olivier Janich. Réponse : "C’est là le problème. A mon avis, les « manifestations du lundi » à Leipzig, en 1989, pourraient être qualifiées d’insurrection, comme pratiquement toute manifestation non autorisée.
 
Prenons les émeutes en Grèce ou les manifestations récentes de Cologne et de Hambourg. Il suffit que quelques « autonomistes » lancent des pierres." Chez nous, on songe aux émeutes de banlieue ou encore aux accrochages en marge du sommet de l’Otan à Strasbourg. Cette qualification d’émeute, qui autorise donc à s’affranchir de l’obligation de ne pas donner la mort, permet en réalité de rendre légale n’importe quelle répression sanglante. Difficile de ne pas croire que c’est justement le but poursuivi : sinon, pourquoi avoir pris la peine d’inscrire cette disposition dans un texte de plein droit, si ce n’est pour se ménager la possibilité de l’invoquer ? Cette idée est exprimée dans la fin de l’interview du juriste allemand (les questions de Focus-Money sont en italiques) : " Pouvez-vous imaginer une raison pour laquelle on prend ce genre de décision ? Les gouvernements s’attendent manifestement à des insurrections. Le scepticisme à l’égard des gouvernements et de l’appareil européen ne cesse d’augmenter. La crise financière et économique accentue la pression sur la population. Donc on a l’intention de tirer sur les manifestants ? C’est ce qu’il semble. Que peut-on faire contre ça A mon avis, le Traité de Lisbonne justifie la résistance, également parce qu’il sape la démocratie. A quelle forme de résistance pensez-vous ? Par exemple à des manifestations et à toutes les formes d’opposition publique, à la voie suivie par Gandhi.
 
Manifestations qui vont être qualifiées d’insurrections. Cela évoque les dictatures. Le terme de dictature est impropre mais très usité. Depuis la République romaine, on la définit comme une législation de l’état d’urgence d’une portée limitée dans le temps. Je parlerais plutôt de despotisme, lequel peut dégénérer en tyrannie. D’ailleurs, si en octobre les Irlandais acceptent le Traité de Lisbonne, la peine de mort sera rétablie." Sur le volet anti-démocratique de Lisbonne enfin, faisant écho à notre article de décembre 2007 Traité européen : le foutage de gueule officiel, Susan George (membre du Conseil scientifique d’Attac), Aurélie Trouvé (coprésidente d’Attac) et Michael Youlton (coordinateur de la campagne irlandaise pour le non au Traité de Lisbonne), ont publié hier une tribune sur Rue89 : "Les gouvernements européens se sont ainsi mis d’accord sur des changements cosmétiques à la Constitution pour qu’elle soit plus facile à avaler » : voici ce que Valéry Giscard d’Estaing disait en 2007 du Traité de Lisbonne, frère jumeau du Traité constitutionnel européen (TCE).
 
Le 2 octobre prochain, les Irlandais iront voter sur un traité rejeté trois fois, par les Français, par les Néerlandais et par eux-mêmes. En France et aux Pays-Bas, ce traité a pu finalement être adopté en privant les citoyens d’un nouveau vote et en le confiant aux parlementaires. Mais en Irlande, une disposition constitutionnelle oblige, pour toute modification significative des traités européens, à une consultation préalable du peuple par référendum. Voilà donc le gouvernement irlandais obligé de faire revoter des citoyens qui ont « mal » voté en juin 2008. (...) quand des centaines de travailleurs de Dell se voient licenciés suite à une délocalisation en Pologne, M. Barroso accourt immédiatement pour distribuer des carottes avant le référendum : quelques millions d’euros pour la formation et le reclassement. Ceci afin que ne soit pas soulevé le fond du problème, une Europe du libre-échange sans processus d’harmonisation sociale vers le haut et où les entreprises se délocalisent là où les règles sont les moins contraignantes. (...) Les partisans du oui mettent en avant ce soutien de l’Union européenne, mais se gardent bien de dire qu’il est conditionné à des coupes drastiques dans les programmes sociaux et les fonds publics, qui poussent des milliers d’Irlandais à manifester en ce moment. (...) Si les électeurs irlandais disaient non pour la seconde fois, cela pourrait au moins offrir l’opportunité de mettre en débat, avec l’ensemble des citoyens, le contenu d’un nouveau traité, qui puisse réellement résoudre les problèmes sociaux, écologiques et démocratiques auxquels est confrontée l’Union européenne." Situation explosive du 27 Mars 2010 Le Traité de Lisbonne est un véritable danger pour nos libertés. Il y a aujourd’hui un paradigme sécuritaire qui enferme et enchaine de plus en plus le droit du citoyen au profit de l’ordre public.
 
Le point alarmant dans ce Traité parmi tant d’autres est bien celui relatif aux libéralités accordées à l’Etat en cas de situation exceptionnelle. A partir du moment où on laisse l’appréciation discrétionnaire de l’Etat dans son champ d’action, celui-ci peut se constituer comme une menace à l’encontre de ses propres citoyens. Le fait que le Traité de Lisbonne prévoit des cas d’émeutes et d’insurrections est révélateur de l’inquiétude croissante des gouvernements sur la montée en puissance des protestations citoyennes. Mais le pire et le plus grave, alors que Sarkozy nous a vendu ce Traité comme un texte pour le peuple, il est au contraire un texte pour l’Etat. Désormais, il est admis au niveau de l’élite européenne que l’appréciation de l’Etat aura la primauté sur l’appréciation du citoyen. C’est le plus grave car à partir du moment où nos gouvernements signent ce genre de Traité qui prévoit des dispositions violentes contre ses propres citoyens alors nous pouvons le prendre comme une véritable déclaration de guerre à nos libertés. Dans le cas d’une manifestation qui pourrait déborder, rien n’empêche les forces de l’ordre maintenant de tirer dans le tas s’ils "s’estiment" en situation d’émeute ou d’insurrection.
 
Ce que nous dénonçons aujourd’hui, c’est ce risque de situation explosive pour le samedi 27 Mars 2010, qui nous le savons, a été mis en place sciemment par l’Etat. Ils veulent des débordements entre les la multitude des regroupements appelés à manifester. C’est un test grandeur nature pour Sarkosy et son gouvernement. Action Citoyenne s’oppose donc rigoureusement à cette manipulation par l’instrumentalisation du mouvement "No Sarko Day" et la tentative, par exemple, de la mise en épouvantail du Collectif Cheikh Yassine qui a fort heureusement annulé leur manifestation du 27 Mars 2010 (cf.Communiqué du Collectif en date du 23 Mars 2010 sur leur blog « soutien-palestine »). Pourquoi l’Etat veut réunir le même jour plusieurs manifestations ? Alors que nous savons pertinemment les débordements voire la violence que peut engendrer l’antagonisme fort probable entre une partie des participants de chaque collectif. Il y a bien là une volonté délibérée de l’Etat de réunir toutes les conditions d’insécurité lors de ces manifestations.
 
Le 27 Mars 2010 pourrait bien être un test grandeur nature "d’un recours à la force rendu absolument nécessaire" et "pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection" comme le mentionne le Traité de Lisbonne. Si des débordements se produisent et prennent une ampleur conséquente, Sarkozy aura réussi son projet de manipulation pour faire passer ses lois oppressives conformément en application du Traité de Lisbonne. Action Citoyenne se bat contre ces méthodes et désire porter le débat au niveau national pour retirer la France au plus vite de ce Traité de la honte. Liste non-exhaustive des participants du 27 Mars 2010 : -Le No Sarkosy Day -La GUPS – Union Générale des étudiants de Palestine – à Paris qui au vu "de la situation dans les territoires Palestiniens occupés, le danger qui pèse toujours et de manière accrue sur la ville de Jérusalem, ses habitants et son patrimoine (notamment les lieux Saints), le couvre-feu imposé sur les villes de Cisjordanie appelle à une grande manifestation Samedi 27 Mars à 14h au départ de Barbès.
 
Premiers signataires de l’appel de la GUPS : APF (Association des Palestiniens en France), Association de Jumelage entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises,Génération Palestine ,CVPR-PO (comité de surveillance pour une paix réelle au Proche-Orient) ,Collectif Faty Koumba ,CIPPP,NPA ,Saint Ouen Solidarité Palestine , Respaix Conscience Musulmane, Reveil des Consciences , PIR , IJAN ,AAW ,centre Malcolm X ,la Courneuve Palestine, Peace Breather, Reveil des consciences,Marxistes unitaires -Le collectif Ni pauvre Ni soumis -Le Réseau éducation sans frontières (RESF) qui manifestera également dans plusieurs villes dont Lyon, valence, Marseille -Manifestation des anti Fascistes -Sur le forum Anarchiste révolutionnaire MARCHE puis BLOCAGE du CENTRE DE RETENTION de St Jacques de la Lande à Rennes et participation à l’action Ni pauvre Ni soumis -Collectif des SDF et mal logés notamment à Strasbourg -Le CNRBE appelle à participer à une journée nationale d’action contre le fichage des enfants . Il invite parents, enseignants, citoyens, collectifs locaux, syndicats, associations à s’emparer de cette journée afin d’organiser toutes sortes d’actions, de manifestations, de réunions publiques, de débats, de soirées de soutien. Ainsi divers groupes aux orientations opposées vont se retrouver dans la rue en même temps et aux mêmes points stratégiques des plus grandes villes de France ( Paris, Toulouse, Lyon, Marseille etc..).
 
De fait, Action Citoyenne considère que l’Etat cherche à manipuler ses citoyens et se bat contre ces méthodes d’un autre temps et nous désirons porter le débat au niveau national et nous exigeons un référendum d’initiative citoyenne pour nous prononcer sur ce traité imposé par voie parlementaire. Action Citoyenne
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • Kaoshyn 25 mars 2010 13:28

    Il est clair et c’est connu que la manifestation en tant que telle est un moyen pour l’Etat d’instrumentaliser et de manipuler les citoyens à sa propre cause. Les raisons d’être du mouvement NSD reste obscures...Manifestement ce groupement semble tendancieux..Quant au Traité de Lisbonne, certainement l’une des plus grandes usurpations de notre gouvernement à l’encontre du citoyen français de ce début de siècle. Merci Nicolas..Article très intéressant et qui permet de recadrer le contexte du 27 mars 2010. Merci pour cet article et je soutiens l’idée d’Action Citoyenne pour porter le débat au niveau national ! Ainsi que pour un référendum populaire. Ca pourrait peut-être ouvrir la voie à une politique vraiment citoyenne, pour le citoyen !


    • viva 25 mars 2010 14:50

      C’est bien essayé de la part de l’auteur, que les lecteurs s’inquiètent plutot de savoir d’ou viennent ces infos et qui les répands .....


      • ddacoudre ddacoudre 25 mars 2010 16:11

        bonjour audrey

        j’avoue ne pas mettre intéressé au sujet et je trouve pertinente tes remarques, d’autant que notre pays fut l’un des premier a former des troupes anti émeutes est assurer la formation des autres états.

        il est juste que dans ce domaines comme dans d’autres il ne manque pas de manipulateur, il fut une époques ils exerçaient dans les groupuscules qui faisaient dégénérer les manifs syndicales.

        ceci dit l’anti sarkosisme ne changerait rien a la situation c’est une regard d’ignorant, et le résultat d’une abstention qui ne trouve plus des idéaux porteur d’une espérence, le danger tu la bien souligné en est la dictature.

        dans un article j’explique que c’est la seule marge de manoeuvre du gouvernement et il va s’en servir. et ainsi ce NSD y pretter le flan, s’il est spontané.

        La politique par défaut.

         

        Comme dans l’existence nous vivons par défaut de tout connaître, nous faisons de la politique par défaut d’en disposer des pouvoirs.

        Les Français se sont exprimés par un rejet sans précédent de toutes les formes de représentations « partitaires ». 43 350 204 inscrits et 21 192 314 exprimés, le plus représentatif a obtenu 9 834 486, et celui qui est au pouvoir ump 7 497 649. Aucun d’entre eux ne peut dire que les français veulent de leur politique, pourtant nous n’entendons que cela, parce que l’abstention n’a pas de VOIX.

        Faute de cela nous pourrions penser que les analystes politiques s’intéressent aux raisons profondes de cela, car c’est leur travail, est en faire profiter la société afin de nourrir la réflexion des citoyens, quid. A l’exception d’un, les autres racolent les infos trottoirs et triturent les pourcentages minoritaires et extrapolent des stratégies politiciennes.

        Nous sommes tellement habitués à cela, à faire de la vie politique un spectacle, que chacun retrouve ses vieux réflexes conditionnant.

        Pourquoi faisons-nous de la vie politique un spectacle, parce que c’est le seul pouvoir qu’il nous reste avec celui de la sécurité intérieure.

        Le pouvoir économique ne nous appartient plus, il est la possession de la loi du marché via l’OMC et le traité de Lisbonne.

        Le pouvoir financier, il ne nous appartient plus depuis 1973 et les français le découvrent aujourd’hui.

        Depuis donc de nombreuses années (30 ans), nous votons en conscience pour des partis politiques qui nous garantissent par leurs programmes, croissance, prospérité, emploi.

        Le dernier en date celui de notre président fut la promesse du jardin de l’Eden, et le vote des régionales indique qu’ils n’y croient plus.

         

         

        Mais comme je préfère le pragmatisme même si j’ai des espérances, je préférerais que les partis et le gouvernement répondent à des questions qu’ont émises les français.

        Ils veulent réformer le capitalisme à91%, quelles sont les propositions des partis et du gouvernement.

        Ils n’ont plus confiance en l’OMC 61%, quelles sont les propositions des uns et des autres.

        Ils se méfient à 55% de l’UE, comment leur redonner confiance.

        Ils pensent que les entreprises les exploitent et sont les actrices de la vie chère à 55%, que leur proposer.

        Ils n’ont pas confiance aux banques à 63%, quelles modifications apporter au système bancaire.

        Ils n’ont pas confiance en leurs élites, partis etc. j’arrête là.

        C’est environ plus de 60% de français, soit 26 millions d’entre eux et les commentateurs vont cueillir sur les trottoirs l’écoute de Pierre ou Paul, comme les politiciens celles de leurs mandants, jusqu’à ce qu’ils trouvent dans leur propos ce qui confirment leur refus d’écouter les 26 millions autres.

        C’est 26 millions ont compris, tardivement peut-être, qu’ils ne possédaient plus ni le pouvoir économique ni le pouvoir financier, et que le gouvernement ne leur vendait que des peurs intérieurs comme toute politique, même si par leur votes antérieurs ils y ont contribués.

         

        Si les français voulaient plus de répressions, ils auraient voté massivement pour le FN or il a totalisé1 943 307 voix soit 4.48% des inscrits

        Si les français voulaient plus du jardin d’Edem du président ils auraient voté massivement pour l’UMP qui a eu 7 497 649, soit 17.3% des inscrits.

        L’union de la gauche 9 834 486, soit 22.7% des inscrits et les commentateurs saluent leur victoire par défaut.

        Si les français avaient voulu d’un grand parti de politique démocrate comme aux USA, ils auraient voté massivement pour le MoDem, or il totalise 178 858 voix soit 0.04% des inscrits.

        Si Europe écologie était l’avenir, ils n’auraient pas été que 207 435 à voter pour eux, soit 0.05% des inscrits. J’en termine avec eux.

         

        On ne peut pas passer l’abstention sous silence, certes c’était une élection régionale, mais compte tenu de la porté politique qui lui fut donné, l’on ne peut pas dire que ce fut un vote régional, dire cela est se mentir, même s’il a retrouvé un peu plus ce caractère au deuxième tour. Sans cela il y a des seuils ou la valeur d’une abstention est un choix politique, c’est le cas présent, comme ce fut celui des Européennes.

        Ainsi donc durant ces deux prochaines années la politique va se faire par défaut.

        Défaut de disposer du pouvoir économique.

        Défaut du pouvoir financier.

        Défaut du pouvoir politique.

        Que restent ils à nos gouvernants que la pulsion de mort ; la gestion de tous les désastres qu’entraine ce défaut de pouvoir.

        A savoir un retour sur les promesses illusoires d’un paradis après la mort et un renforcement sécuritaire liberticide, l’on en a n’a pas fini avec les spectacles dramatiques, et la dramaturgie des faits divers.

        Il y a de la joie en perspective. Jamais France ne fut aussi mal en point depuis 1945.

         cordialement.

         


        • Lisa SION 2 Lisa SION 2 25 mars 2010 17:38

          Bonjour Audrey,

          une information que j’ai entendue sur fr3 : lors de la cérémonie d’enterrement du policier tué, vingt gendarmes ont tourné le dos à NS qui suivait...bien sur, je n’encourage personne à tout perdre ce jour là, mais la contestation existe au sein même de la police.

          Slu DD,

          en cours, j’ai reconnu le style que tu dépouilles de plus en plus. C’est bien, il ne manque plus que la mise en page avec trois paragraphes et hop, tu passeras nickel. J’ai plussé ton article qui affichait-1. Enfin, s’il est évident que la loi du nom s’installe sur le papier, dans les faits, la lutte est énorme, manquant de solidarité puisque les amis de tes amis risquent pour complicité, mais généralisée à tous les repas. même les supermarchés sont obligés de redoubler d’annonces bidon pour ne pas voir leurs chiffre continuer à baisser. Bien sûr, ce mouvement, quand il s’installe durablement chez nous, c’est parce qu’il progresse ailleurs. a+. L.S.


        • TSS 25 mars 2010 18:06


           les images etaient bien sur FR3 et ils etaient plus de vingt à tourner le dos à notre guide bien

          aimé pendant son discours... !!


        • gimo 26 mars 2010 10:36


          WINTER

          ma pauvre journaliste votre fort n’est point la science humaine !!!!

          ci Le Traité de Lisbonne autorise à tuer des « émeutiers »

          vous croyez que la peuple qui déjà en a plein la botte 
          va laisser faire ça !! parce que une lois faite par eux le permet  !!
           c’est fait pour les cons qui on une peure bleu

           ce jour là alors les dirigeants ne serons plus ligitimes
          et le peuple vera plus exatement qui etait son énnemi 
           lui il aura son traité humain qui l’autorisera de faire de même en homme libre
          non en homme mort 
          ce jour cera pas un inrruction mais une explosion de toute les personnes qui soufrent
           vous croyez que avec une loi voter en dépis du peuple donne droit à la vie ou à la
          mort des gens 
           Tant tout est encore passable pour les plus frileux 
          mais quant il ouvrira les yeux bien grands alors plus de lois
          mais des énnemis  et une vie a défendre 
          que dieu soit avec vous soyez plus humaine et réaliste 


        • bakounine 25 mars 2010 17:32

          je reste sidéré par la volonté de certains a faire passer cette journée pour une action organisée par l’etat et de plus succeptible de mettre en place sic...........la loi martiale :)
          Qui etes vous Audrey Winter et qui manipule qui ??


          • dootjeblauw 25 mars 2010 17:52

            Article assommant. Et comment allez-vous« exiger un referendum » si vous ne voulez pas participer à une manifestation ? En soudoyant les parlementaires, en faisant signer une pétition d’1 million de Français, en opposant une opération de boycott ? Vos propositions sont les bienvenues.


            • paul 25 mars 2010 17:52

              Pour le NSD (dommage pour ce nom ), on ne sait pas trop quoi penser : le succès est souhaité ,
              mais une manipulation du mouvement dès le départ est possible et , plus grave , des débordements provoqués sont à craindre pour une récupération orchestrée : mouvements du menton et de l’épaule de l’ Agité qui pourra dire solennellement :« je suis le garant de l’ordre ,les
              voyous seront poursuivis , blablabla... » ( —>Le Pen + 10%)
              Un mouvement de contestation sociale de grande ampleur risque bien de se produire avant la fin de l’année , tant le fossé se creuse entre ceux qui subissent et la minorité qui décide .


                • gavroch gavroch 25 mars 2010 21:04

                  Bonjour à tous et toute...Pour répondre ici,comme sur l’article d’Artémis sur le même sujet à voir ici : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-no-sarkozy-day-buzz-sur-le-net-72206?debut_forums=0#forum2493488

                  A propos d’action Citoyenne :

                  Action Citoyenne est auto financé,pour l’instant (en grande partie par mes fonds propres) .

                  Et nous n’avons JAMAIS fait le moindre merchandising,comme le fait le NSD (...)

                  Action Citoyenne n’est pas un « parti » politique,ni un club ,ni un rassemblement catégoriel comme certain tendrait à le laisser penser :

                  Action Citoyenne n’est ni de gauche,ni de droite et le proclame depuis le début.
                  Action Citoyenne refuse que le religieux s’immisce dans nos débats.
                  Action Citoyenne revendique la démocratie directe
                  Action Citoyenne exige les référendums d’initiative citoyenne, d’initiative populaire.
                  Action Citoyenne exige un référendum pour sortir la France du Traité de Lisbonne.

                  et bien d’autres propositions qui seront présentées en temps et en heure.

                  Voici notre (primo) Déclaration afin que les choses soient claires :

                  - ACTION-CITOYENNE -

                   DÉCLARATION :

                  - Parce que nous nous sentons directement concernés par la vie politique, parce que nous voulons être libres et responsables, pouvoir prendre notre destin en main dans le refus de la politique partisane,

                  - Parce que nous aspirons à la paix et à la justice dans une véritable DÉMOCRATIE CITOYENNE qui ne serait pas gérée par des partis politiques, mais par l’ensemble des CITOYENS, LIBRES et CO-RESPONSABLES de leur destin collectif, nous exigeons :

                  · Une démocratie, respectueuse des femmes et des hommes dans leur individualité, leur unicité et leur spécificité.

                  · Une démocratie où la société est gérée dans la complémentarité et le partage, avec la collaboration de tous, et non pas par le droit du plus fort.

                  · Une démocratie directe, où le 1er droit sera celui la voix du peuple en favorisant l’échange et le débat, où le peuple sera consulté par voie de référendum pour tous les décisions importantes et les choix majeurs de notre société et ce pour tout l’ensemble de la population.

                  · Une démocratie où les dirigeants ne seront au service d’aucune idéologie, mais exécuteront les choix décidés par la Sagesse et le Bon Sens du peuple, par le biais des comités du peuple choisis et élus par un suffrage direct et sur la base de VRAIES COMPÉTENCES.

                  · Une démocratie où la liberté de conscience, fondement de l’autonomie et de la responsabilité individuelle, est considérée comme sacrée et où toute forme d’endoctrinement, de manipulation et de récupération démagogique est jugée comme une offense à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

                  Liens :

                   Groupe Facebook :
                  http://www.facebook.com/group.php?v...

                  Page Fans Facebook :

                  http://www.facebook.com/pages/Lyon-...

                  Et le site (en construction suite à malveillances)

                  http://www.action-citoyenne.com

                  Nadji pour Action Citoyenne


                  • dom y loulou dom 26 mars 2010 12:53


                    merci de préciser quels point vont sur quels i

                    car demander un référendum contre le traité de Lisbonne n’équivaut en rien une initiative populaire qui est une proposition de loi.

                    Juste rien à voir entre les deux et il n’est pas bon du tout de continuer à mélanger les termes.

                    Un referendum en suisse est un contre-projet citoyen à une proposition de loi du guvernement.

                    ou une initiative citoyenne qu’élabore la commission européenne pour que les citoyens puissent demander des projets de loi à soumettre au parlement européen. Sans vote citoyen à la clef.


                    quand à ce NSD... ça pue le mossad... ça pue ceux qui veulent transformer l’europe en Palestine... et l’europe n’est PAS Israel. N’y allez pas, il sera bien mieux de faire des choses constructives, même chacun dans son coin, que de faire résonner l’écho de phrases creuses comme « sarko on aura ta peau » et ttirer sur vous l’hydre de la violence.

                    Ecrivez des articles, apprenez des savoir-faire, mettez vous des services à donner en main au cas où on nous ferme les supermarchés. Que les quartiers puissent devenir relativement autonomes au cas où les banksters se mettraient en tête de nous priver de tout.

                    Arrêter de prétendre que NS ou ces politiques sont si importants dans nos vies. Mais les reprendre en main, nos vies, sans demander la lune à qui que ce soit.

                    Tout en vous souvenant que la vie répond à vos prières, qu’elle remplit vos besoins pour autant que vous lui demandiez et que vous oeuvriez dans la bonté.

                    L’Etat n’est ni Dieu ni une divinité sacrificielle. L’Etat c’est vous, affirmez simplement que vous êtes l’employeur des fonctionaires, seraient-ils présidents ou flics, c’est vous qui leur payez leur salaire. Ne leur faites donc pas le plaisir de vous croire vous-même la valetaille de ces messieur-dames qui se croient plus importants que ce qu’ils sont.

                    Ils sont, dans leur fonction, interchangeables, pas vous.

                    Inutile donc de leur hurler dessus ou de leru jeter des pavés. Les destituer suffit qund ils euvrnt en bus de pouvoir. Des lois sont établies précisément pour cela, elles concernent en premier lieu les fonctionaires, utilisez-les.

                    . Ne jetez donc pas ce pouvoir-là aux chiottes en acceptant d’être manoeuvrés comme un troupeau dans le rues et au risque de vous faire tirer dessus à balles réelles.

                    C’est un pouvoir honteux émis par des gens restreints et paranoïaques. une honte de ce traité de Lisbonne qui doit retomber sur ceux qui ont émis un droit pareil aux policiers et cela ne peut que se faire dans la dignité de la citoyenneté, pas dans la grand n’importe quoi qui semble être organisé pour demain. 

                    Oui cela ressemble fortement à un piège à la con. Attendre que les groupements opposés s’embrasent et se ruent les uns sur les autres et nos chers sionistes diront dans les journaux « tous les regroupements de personnes sont des dangers pour la sécurité ». Ne leur faites pas ce plaisir svp. 

                     La patience est dure à vivre et résorber la haine qui nous est inspirée aussi. Voilà le réel terrain de combat, car l’enjeu... c’est votre âme.

                    Plus la contestation se fait intelligemment plus ce genre de droits policiers sont inopérants.
                     
                    Ne tendez pas le bâton au fonctionnaire corrompu avec lequel il veut vous battre, contentez-vous d’engager des procédures de destitution contre lui, dans le calme.

                    Méditez ça à donf.

                     ça urge.


                  • dom y loulou dom 26 mars 2010 12:57

                    lire

                    Les destituer suffit quand ils oeuvrent dans l’abus de pouvoir.


                  • gavroch gavroch 25 mars 2010 21:21

                    @ dootjeblauw

                    Pourquoi affirmer que nous ne voulons pas participer à des manifestations ?

                    Je me suis rendu à la manif du 23 (NON par soutien à l’appel des syndicats et des partis,mais par solidarité citoyenne)

                    Participer à des manifestations dont les initiateurs ont des OBJECTIFS clairement désignés,dont le projet est clairement identifié, dont l’organisation est CLAIREMENT lisible , tant par l’environnement,que la sécurité des participants, OUI,mais,lorsque j’observe que se retrouverons tout les courants qui s’oppose (violemment Extrême droite et extrême gauche,+ anti fa, + RESF + Npa + Ni Pute ni soumis ,pro palestiens,pro Israël + et + et + cherchez et vous trouverz les appels pour le 27...)
                    Tout ceci ressemble à une poudrière en devenir...

                    Que l’on constate que tout ces mouvement n’ont aucune coordination commune et qu’ils vont se retrouver dans des villes stratégique, un samedi

                     (exemple Marseille reçoit Bordeaux en championnat(...) avec comme on le sait,un enjeu majeur pour les deux clubs ET LES SUPPORTERS...) quand on voit que le NSD appelle les manifestants vers les Préfectures - ou les sous Préfectures ou les Tribunaux,les ambassade à l’étranger (...) (étrange tout de même) on est en droit d’avoir des inquiétudes.

                    Mais,les premières inquiétudes viennent des agissements sur le web du staff ( car ,nous avons des copies des insultes,agressions verbales,commentaire effacé,etc de ces personnes se déclarant représenter les citoyens du pays(...)

                    Nous n’avons pas le désir d’empêcher de s’élever CONTRE la politique de ce gouvernement,mais d’alerter sur les dérives d’un groupe censé « nous » représenter et qui pourrait être l’instrument de l’État.

                    Nadji

                    Action Citoyenne


                    • Lilly Kayra 25 mars 2010 22:19

                      Oui la contestation est partout... Les manifestations sont une façon de contester ! J’étais à la manifestation du 23 parce que je soutien les revendications faites par les mouvements sociaux et j’y étais aussi en temps que citoyenne ... ! Il n’empèche que je suis aussi de ceux qui pensent que les manifestations à venir pouraient être récupérée à des fins autres ... et le traité de Lisbonne on sait où cela pourait mener ! Les risques sont rééls et de surcrois très bien expliqués par Nadji !

                      Quand au NSD : même si ce mouvement seùble donner de la voix et de la couleur aux revendications, derriére il y a quoi ?

                      Alors oui je suis aussi pour que la voix de la contestation soit entendue mais au dela des manifestations et que l’abstention des elections soit reconnue pour ce qu’elle veut dire : je suis donc pour que le mot citoyennté retrouve tout son sens et pour que la future politique en France prenne un nouvel essor afin de servir le peuple et non l’élite et le capitalisme a outrance qui nous a mené où nous en sommes (plus encore pour ceux qui en ont dejà trop et moins encore pour ceux qui n’ont plus rien : toujours pire jamais mieux !) ! la situation n’est plus tolérable en France... 
                      Il est temps de s’unir pour les bonnes raisons et de la bonne façon pourquoi aussi je rejoins et soutiens ACTION CITOYENNE

                      Bonsoir à tous


                      • Kaoshyn 25 mars 2010 22:45

                        Je rejoins Lilly Kayra dans son commentaire.

                        Au-delà des manifestations, c’est l’exercice d’une vraie citoyenneté que nous devons retrouvez. Ne plus déléguer à des cumulards de mandats. Mais être actif. Ca commence au niveau local puis national. C’est faisable, on a tout les moyens à dispositions.


                        • Kaoshyn 25 mars 2010 23:41

                          Que d’ignorance Pasou.


                          • ARTEMIS ARTEMIS 26 mars 2010 00:14

                            bonsoir à tous bonsoir à l’auteur

                            merci pour cet éclairage 

                            concernant les commentaires je reprendrai les propos de Gavroch qui a bien résumé la situation 

                            Participer à des manifestations dont les initiateurs ont des OBJECTIFS clairement désignés,dont le projet est clairement identifié, dont l’organisation est CLAIREMENT lisible , tant par l’environnement,que la sécurité des participants, OUI

                            j’ajouterai :

                            Participer à une manifestation aux objectifs vagues qui rassemble des citoyens modérés mais aussi des excités qui n’hésitent pas à appeler à l’insurrection dans les commentaires qu’ils postent sur facebook et autres

                            Participer à une manifestion qui va se mélanger en des points stratégiques à des groupes  qui s’opposent ( Extrême droite et extrême gauche,,pro palestiens,pro Israël etc...) je dis NON
                            Tout ceci ressemble à une poudrière en devenir...


                            • bakounine 26 mars 2010 10:48

                              je suis allé voir le site d’action citoyenne^^
                              il n’y a rien.
                              je suis allé voir sur facebook il n’y a rien hormis un petit texte banal.
                              ces gens se presentent comme des activistes mais ne font rien par contre il tente de decribiliser une réelle action citoyenne.
                              le plus drole c’est qu’ils mettent en avant l’echange, la discussion mais l’image choisie pour representer leur site est la liberté guidant le peuple d’Eugene Delacroix looooool
                              Donc si je resume ils sont contre cette manif populaire parce que d’apres eux elle peut degenerer, mais par contre se positionnent « au niveau visuel » comme des revolutionnaires armes à la mains.
                              Bande de rigolos..................................


                              • Audrey Winter 26 mars 2010 11:25

                                Effectivement sur le site il n’y a rien car comme il a été notifié plus haut par Nadji, le site est en construction.
                                Quand à Facebook, nous sommes à ce jour plus de 1700 membres, on ne peut donc pas dire qu’il n’y est rien non plus, notamment en terme de débats.
                                Le but de cet article est de vous transmettre des informations sur ce qu’il se passe et se trame au niveau du NSD, pas de donner une justification à notre association...


                              • bakounine 26 mars 2010 11:36

                                Avoir 1700 membres sur facebook ne veut absolument rien dire ^^
                                vous nêtes a l’heure actuelle qu’un petit groupe d’amis se faisant plaisir, et à coté de NSD vous ne representez rien et cette volonté de leur nuir vous discredite totalement.
                                restez donc sur facebook mdr, mais ne vous faites pas passer pour ce que vous ne serez jamais ; un mouvement reconnu citoyen.


                                • Audrey Winter 26 mars 2010 12:28

                                  Cette volonté de croire en une supériorité d’un groupe sur un autre ne rentre pas dans mes considérations, je suis une citoyenne et nous sommes tous égaux...
                                  Quand a ce que nous ne serons jamais, a moins d etre oracle, je ne vois pas comment vous pouvez le savoir. Dans les 2 cas vous n’êtes pas crédible...


                                • dom y loulou dom 26 mars 2010 13:13

                                  merci infinment bakounine de nous donner précisément cet échantillon de la pensée qui se cache apparemment derière le NSD.

                                  Vous cherchez la violence, elle est dans vos propos, vous êtes très supérieur tandis que ceux qui veulent agir en intelligence vous les conchiez.... ça en dit long sur votre réel souci de retrouver la civilisation... on doit se prosterner devant votre divinité aussi ? 

                                  autant dans le fait d’englober tout le monde dans « action citoyenne », UN groupement de personnes, un regroupement que vous conchiez tout en nous mettant tous dans ce sac ...

                                  et vous prétendez agir dans l’intérêt des citoyens ?

                                  parfois il vaut mieux se taire.


                                • Cogno2 26 mars 2010 16:32

                                  facebook mdr

                                  geek ?
                                  En tout cas, pas crédible, j’ai l’impression de lire un gamin de 14 an.


                                • Philippe D Philippe D 26 mars 2010 11:37

                                  Le jour où certains organiseront un « Stop Parano-Conneries Jour » (in french) considérez comme normal qu’ils oublient de vous y convier.


                                  Dictature, Loi Martiale...... Patin, Couffin.......


                                  • Kaoshyn 26 mars 2010 11:50

                                    bakounine vous n’êtes pas objectif, vous parlez sans avoir de vraies informations sur nous donc vous mentez.

                                    Aucunes volontés de nuire de notre part, nous rapportons des faits et rien que des faits. Encore une fois, notre article sur le NSD en lien avec celui d’Artémis d’ailleurs, n’est pas des allégations fallacieuses comme vous souhaiteriez le faire croire aux gens. Tout est vérifiable et vérifié.

                                    Concernant votre remarque Philippe D, je ne sais pas trop si c’est pour le NSD ou Action Citoyenne.

                                    Quoiqu’il en soit, notre article est une lecture linéaire du Traité de Lisbonne, ni plus ni moins. Si vous êtes convaincu du contraire, lisez le Traité. Que dire de plus...

                                    Cordialement.


                                    • bakounine 26 mars 2010 13:32

                                      Nous n’appartenons pas au meme monde c’est une evidence restez dans votre uthopie de petite bourgeoise !!
                                      vous avez le discour des pleutres, vos solutions ne concernent en rien les
                                      10 millions de pauvres en france. il y a urgence !!
                                      3 millions de chomeurs 7 millions de travailleurs pauvres vous n’etes meme pas dans cette categorie et vous voulez donner des leçons !!
                                      retournez jouer avec vos amis boboisants et laissez ceux qui veulent agir se demmerder ils n’ont pas besoin de personnes dans vos genres et encore moins qu’on leur fasse la lecon sur les lieux ou ils doivent ou ne doivent pas se rendre pour s’exprimer.


                                      • Audrey Winter 26 mars 2010 15:55

                                        Je reconnais que j ai tout de la bourgeoise, 29 ans, au chomage et vivant avec 690 euros par mois...vous avez raison je ne représente pas une majorité de français...
                                        Si vous n’avez pas d’arguments a opposer à nos idées, je vous en pris, ne tombez pas bassement dans les attaques personnelles, nous sommes adultes et plus dans une cour de récréation.


                                      • Kaoshyn 26 mars 2010 13:55

                                        Ne parlez pas sans connaître les gens.

                                        Ne parlez pas sans connaître nos propositions vu que nous n’avons pas encore divulgué notre feuille de route quant aux propositions politiques. Une fois de plus, vous parlez sans savoir.

                                        Enfin, vous n’êtes pas crédible, calmez-vous vous desservez votre groupement en étant limite vulgaire et agressif.

                                        Enfin, vous n’êtes pas crédible car nous n’êtes pas capable de débattre vu que vous passez systématiquement sous silence nos interventions. Alors que nous, nous ne faisons que reprendre vos propos et vous prouvez par A+B que vous êtes dans l’erreur. Vous vous énervez car vous êtes dos au mur.

                                        D’où vos attaques personnelles.

                                        P.S : J’ai vécu le chômage et le rmi. Donc pour votre côté bourgeois, vous repasserez.


                                        • bakounine 26 mars 2010 15:50

                                          mais je ne suis pas ennervé bien au contraire je constate seulement que votre petit groupe jusqu’a present etait inconnu d’ago vous debarquez de nul part et comme par hasard et vous vous en prenez directement à une action citoyenne le NSD.
                                          Vous etes en opposition totale avec ce que vous semblez representer par le simple fait de denigrer la journée du 27, de denigrer les personnes faisant des fautes d’orthographe alors oui lol je vous Emm...... mais tout cela avec un large sourire.
                                          Votre seul objectif etait d’etre vu un coup de pub quoi !! car je ne crois pas avoir lu une seule de vos intervention sur ce site jusqu’a hier.
                                          Vous ne meritez meme pas l’iinteret que je vous porte !! Vous pensez que descendre dans la rue c’est vouloir en decoudre cela prouve bien que vous ne connaissez rien.
                                          Salut les bobos !!


                                          • Cogno2 26 mars 2010 16:36

                                            Pourquoi insister sur le mot « bobo », c’est la nouvelle insulte ? La honte suprême ? Et c’est quoi au juste ?
                                            Le savez vous seulement, allez, dites moi ce qu’est un « bobo » que je rigole.

                                            Quand à ceux qui imaginent la révolution pour demain.... je leur souhaite de beaux rêves.


                                          • Cogno2 26 mars 2010 16:39

                                            J’ai l’impression de lire un endoctriné qui répète des slogans sans les comprendre, puis alors les « lol », « mdr », sans façon, t’es pas sur msn avec tes potes de collège.


                                          • Kaoshyn 26 mars 2010 16:08

                                            Visiblement vous êtes là juste pour nuire.

                                            Aucuns intérêts de poursuivre avec vous.


                                            • bakounine 26 mars 2010 16:55

                                              pourquoi cogno vous avez determiné des rêgles de style !! la democratie totalitariste vous va si bien !!
                                              non je lutte seulement contre ces arrivistes de la derniere heure s’autoproclamant citoyen et accessoirement actif et dans ce cas precis dans une optique pro gouvernementale qui est de dire ne sortez pas dans la rue il n’y a que des mechants qui iront :la voix de son maitre quoi.....
                                              Je vous retourne le compliment car vous, votre objectif est clair : nuire au 27 Mars et rien que pour cela vous etes autant nuisible que ce gouvernement.
                                              ps : c’est drole qd on lit cogno c’est un autre mot qui vient automatiquement à l’esprit. 


                                              • Cogno2 26 mars 2010 17:12

                                                Mon pauvre, t’es à coté de la plaque.

                                                Mais pour les règles, il existe des règles pour la langue parlée, et écrite.
                                                Ces règles sont la pour que chacun se comprenne.
                                                Or « lol » et « mdr » ne sont pas des mots que tout le monde comprends, ce sont des abréviations utilisées par les djeunzs.
                                                En les employant, tu passe pour ce que j’ai dit plus haut, un geek qui se croit sur MSN.

                                                Quant à ton 27 Mars, si tu savais comment j’en ai rien à battre, j’étais même pas au courant.

                                                Alors, quand tu auras un moment, réponds dont à ma question : « Qu’est ce qu’un bobo ».
                                                Sans quoi tu en fais que confirmer ce que je dis, tu répètes bêtement sans comprendre.


                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 mars 2010 16:57

                                                .........cono ?


                                                • Cogno2 26 mars 2010 17:16

                                                  .....cono ça veux rien dire mon gars.
                                                  T’aurais dit « connard », « ducono », ou des trucs dans le genre, j’aurai compris, mais là....
                                                  Te gènes pas, je t’appelle bien Raclure, et je le revendique.
                                                  Quand je l’emploi, je pense à un déchet, une raclure de chiotte, un truc comme ça, mais ce n’est qu’une image dévalorisante, parce qu’en te lisant, ben au bout du compte, on aboutit à ça, un truc à balancer dans la cuvette avant de tirer la chasse.

                                                  Alors arrêtes avec tes tentatives d’humour, même Bigard est meilleur que toi.


                                                • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 mars 2010 17:52

                                                  pas cono alors ?


                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 mars 2010 18:22

                                                    duconeau  ?


                                                    • Olivier Bonnet Olivier Bonnet 29 mars 2010 09:32

                                                      "Le NSD est un mouvement noyauté et sous contrôle d’agents de l’Etat. Ils veulent provoquer un climat insurrectionnel qui débouchera, comme le permet le Traité de Lisbonne, à une loi d’exception (Loi martiale)."

                                                      Mouah ah ah ah ah ah ! Du grand n’importe quoi que cet article. Si c’était vrai, il y aurait eu des débordements. J’étais au NSD Marseille : 400 personnes à peine (AFP) et une ambiance bon enfant. Faut arrêter la parano !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Audrey Winter


Voir ses articles







Palmarès