Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Mettons fin à la « souffrance » des élus

Mettons fin à la « souffrance » des élus

Phobie fiscale, ou administrative, amnésie, bonne foi qui cache des pathologies plus graves, voilà quelques maladies qui guettent nos élus. Une épidémie qui risque de s’étendre si nous n’y prenons garde.

Ils sont actuellement une soixantaine, les parlementaires en délicatesse avec le fisc, qui a épluché consciencieusement leurs déclarations faites dans le cadre de la transparence de la vie publique. Ils sont beaucoup plus, en réalité, les élus de tous niveaux en délicatesse avec la déontologie.

Les nouvelles maladies qui semblent faire des ravages dans les rangs de nos édiles méritent qu’on s’y attarde et qu’on trouve rapidement les remèdes.

Malades ou incompétents ?

Le récent cas de phobie administrative que l’on croyait limité à Thévenoud, connait désormais une variante parmi les rangs de la droite. C’est ainsi que trois parlementaires de cette tendance ont pris les devants en révélant leurs démêlés avec le fisc. Pour l’un d’entre eux, il s’agit d’un « manque d’attention » dans l’évaluation d’un bien immobilier dans sa famille depuis les années 30. Idem pour le second, par ailleurs titulaire d’un compte en Suisse non déclaré depuis 1981 et qui plaide la bonne foi avec des arguments border line (« Dans mon esprit cet argent n’était pas à moi, c’était un héritage »).

Le troisième plaide la bonne foi dans une affaire de sous-évaluation d’un bien immobilier détenu dans le cadre d’une SCI et qui a comme conséquence de le faire échapper à l’impôt sur la fortune.

Tout irait bien dans le meilleur des mondes si ces braves gens n’étaient pas chargés de voter la loi qu’ils contournent allègrement aujourd’hui à leur profit, avec mention spéciale à Gilles Carrez, député depuis 1993 et Président de la commission des finances, et à Philippe Marini, Rapporteur général du budget à la commission des finances du Sénat dont on a peine à croire qu’ils ne connaissaient pas les dispositions fiscales qu’ils ont examinées de près.

L’incompétence à ce niveau relèverait du grand art, mais on a du mal à y croire, à moins que ce soit une maladie contractée dans les rangs des assemblées que l’on pourrait appeler amnésie fiscale, premier symptôme d’une maladie dégénérative qui devrait conduire les intéressés à un abandon de leurs mandats et une hospitalisation dans des services spécialisés.

Un risque d’épidémie croissant

L’amnésie, la « bonne foi » ou la phobie administrative semblent être des arguments courants chez ces malades du pouvoir, à tel point qu’on se demande si ces pathologies ne devraient pas faire l’objet d’une inscription sur la liste des maladies professionnelles, car à côté de ces trois exemples récents, de nouveaux foyers se déclarent : c’est par exemple un ex président de la république et son chef de parti qui déclarent ne pas être au courant de la disparition de 18 Millions d’euros pendant la dernière campagne. Un comble pour des gens prompts à stigmatiser les autres des pires turpitudes fiscales ou sociales.

Ce sont également ces élus locaux, conseiller de Paris pour l’une, qui critique la politique de logement social de la Ville tout en bénéficiant d’un logement social, d’un Maire de la Seine Saint Denis qui cumule une coquette indemnité d’élu avec des allocations chômage ou bien encore une élue des Hauts de Seine qui fait de même. Et les exemples sont légions !

Toute pudeur semble abandonner certains édiles une fois en poste et on pourrait ajouter à ces « malades professionnels » ceux qui plongent en toute conscience la main dans le pot de confiture et connaissent actuellement des démêlés avec la justice dont on ne connaîtra les résultats que dans 5 ou 10 ans, une fois les projecteurs et tous les recours éteints, et suffisamment de points accumulés pour couler une retraite paisible.

Des symptômes de mieux en mieux connus…

… mais des effets secondaires mal maîtrisés. Tout se passe en effet comme si cette forme de maladie provoquait des troubles sélectifs de la mémoire et un sentiment de supériorité et d’impunité excessifs. Or nous avons besoin d’élus performants intellectuellement et non de malades à la conscience altérée pour conduire les affaires du pays et l’aider à se redresser.

Comment expliquer en effet que la stigmatisation des demandeurs d’emploi et d’allocataire supposés fraudeurs soit courantes alors même que l’on voit rarement nos élus monter au créneau pour dénoncer la fraude sociale des entreprises (travail au noir en particulier) et la fraude à la TVA sinon par des troubles cognitifs ? Dans le premier cas, ce sont 2 ou 300 millions qui sont en jeu, et dans le second entre 30 et 40 milliards.

Fort avec les faibles et faible avec les forts, voilà le symptôme le mieux connus désormais de ces maladies professionnelles.

Pour une prise en charge urgente

« Tous ne mourraient pas, mais tous étaient atteints », voilà ce qui risque d’arriver si un véritable plan d’urgence sanitaire n’est pas rapidement mis en place.

Soigner les addictions, serait le premier volet de ce plan. Il consisterait à interdire strictement tout cumul de mandat et l’exercice de plus de deux mandats successifs. Le retour à une activité professionnelle normale comme sure de désintoxication, serait de nature à éradiquer la maladie.

L’éloignement, c’est-à-dire l’interdiction de rentrer dans une enceinte élective dès la survenue des premiers symptômes d’amnésie fiscale, de prise illégale d’intérêts ou de mise en examen pour escroquerie, constituerait le second volet du plan. Il va de soi que les indemnités de toute nature perçues seraient suspendues jusqu’à l’éventuelle guérison de l’intéressé qui retrouverait alors ses droits et reprendrait son mandat à la place de son suppléant.

Dans certains cas, l’internement dans des établissements adaptés, c’est-à-dire conçus pour éviter tout risque de récidive ou de contamination, s’avèrerait nécessaire, avec mise sous tutelle des intéressés, déclarés incapables majeurs.

Enfin, ce plan ne serait rien, sans prévention qui consisterait à éduquer le citoyen et à le dissuader de voter pour tout candidat qui ne renoncerait pas explicitement à ne pas cumuler de mandats et à se retirer immédiatement de toute fonction élective, sans droit à pension, en cas de symptômes avérés.

 

Nous avons besoin de représentants lucides pour conduire les affaires de notre pays, aussi, je ne doute pas un seul instant que les parlementaires non encore atteints sauront prendre rapidement les mesures sanitaires qui s’imposent. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2014 10:39

    Complément à mon article :
    Parmi les prises en charge, n’oublions pas la participation à des groupes de parole dans les bureaux des juges.


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 29 octobre 2014 12:14

      svp lire le livre du juge anti terrorisme M TREVIDIC « qui a peur du petit mèchant juge »
      3 SORTES DE CITOYENS :

      - LES CITOYENS SANS DENTS QUI VIVENT DANS DES MAISONS DE PAILLE taillables et corveables a merci

       sur lesquelles soufllent..............................DES VENTS COMME LE VENT DE LA justice

      - LES BOURGEOIS ET CADRES vivent dans des maisons de bois...DONC POURSUIVABLES
      et punissables

      -les HABITANTS DES CHATEAUX DE PIERRE PUIS DE BRIQUE APRES LA DESTRUCTION RECONSTRUIT EN BRIQUES
      ILS HABITENT DANS DES CHATEUX REGIONAUX ET A PARIS ET ONTS TOUS LES DROITS MAIS AUCUNE OBLIGATION !!!!!!!!!!!!!!!

      rappelez vous du mechant loup et des « 3 » petits cochons paille bois pierres ou briques

      NON 1789 EST OUBLIE  !! REFAISONS LA CETTE REVOLUTION !!!!!!!!!!!


    • Piotrek Piotrek 27 octobre 2014 11:46

      Et c’est bien le problème comme vous le dites : Ils devraient voter contre leurs intérêts.

      Après le phénomène Cahuzac, tout le monde devrait être convaincu qu’une foret de garde-fous menaçant ne suffirait pas. Même pris la main dans le sac, sous les projecteurs et les caméras ils vont crier au complot et accuser tous les autres.

      Même si on en euthanasiait quelques un pour l’exemple, on n’assisterait pas à une vague de guérison miraculeuses.

      Il faut un grand changement, virer tout le monde (en garder deux ou trois pour nous faire visiter les dessous de tapis) et changer le système de sorte que l’abus, la triche, la dissimulation, la malice, la trahison soient extrêmement affaiblis, voire techniquement impossibles.

      La bonne volonté, la morale... ne doivent plus êtres des paramètres variables dans la politique. (vive Etienne Chouard)
      Bon article


      • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2014 20:18

        Bonjour PIOTREK

        La morale ! un mot dont le sens tend à disparaître chez les élus


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 octobre 2014 21:03

        « 47% des membres du Congrès américain sont devenus millionnaires pendant leur mandat. »
        Si l’exemple vient des sommets de l’ Empire, faut sortir de l’ Empire. Article 50.


      •  C BARRATIER C BARRATIER 27 octobre 2014 16:10

        Bon article, humour jaune...

        Il se pourrait que les citoyens se réveillent, car la corruption est généralisée. On se fait de plus en plus élire pour défendre des intérêts particuliers. Ou bien ça a toujours été, mais ça se voit plus. On en épingle de plus en plus...mais si ça se trouve leurs électeurs revoteront pour eux.

        Voir en table des news :

        Elus en échec de transgression de la loi républicaine

         

        http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=132


        Bravo en tout cas pour les durcissements de la loi mais il reste à faire. Au fait Quid de la boite à fraudes qui est la réserve parlementaire ?

        Clientélisme-pillage de fonds publics, réserve parlementaire - prises d’intéret

         

        http://chessy2008.free.fr/new/news.php?id=254

         


        • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2014 20:17

          Bonjour C BARRATIER
          Ah ! la fameuse réserve parlementaire qui créé des obligés notamment pour les sénateurs qui fertilisent leurs territoires à coup de subventions/achats de voix.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 2014 07:09

          Michel Drouet,
          Moins ils ont d’idées intelligentes, plus ils ont besoin d’argent pour le faire savoir et convaincre les réticents de voter pour eux....


        • anny paule 27 octobre 2014 17:01

          Bon article qui pointe bien les pathologies de nombre de nos élus de tout bord !

          J’ajouterais, en plus des remèdes proposés, l’obligation, pour tout candidat, d’avoir exercé une profession durant une dizaine d’années avant de pouvoir prétendre à un mandat électif, et l’interdiction de « faire une carrière politique ».
          Actuellement, ce sont majoritairement des gens qui ne connaissent rien de la vie de leurs concitoyens qui gouvernent. Ils sont dans l’entre-soi et, certains de leur impunité et de leur « supériorité », ils vont très loin dans le mépris et les excès en tous genres... Si nos représentants étaient représentatifs du tissu social dans sa globalité, ils seraient certainement plus respectueux des lois, du bien commun et de l’intérêt général.
          C’est d’un véritable changement dont nous avons besoin... Une révolution copernicienne serait la bien venue., la démocratie retrouverait son sens. 

          • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2014 20:15

            Bonjour anny paule

            C’est ce que j’appelle des élus hors sol qui transmettent leur « charge » aux petits copains des partis qui ont préalablement fait une première carrière dans les cabinets des collectivités ou des ministères. On tourne en rond : il n’y a aucun renouvellement.


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 octobre 2014 12:21

            65000 ELUS AU LIEU DE 6000O NECESSAIRES

            3O00 COMMUNES AU LIEU DE 36600

            IL Y A UNE CHAPPE DE PLOMB QUI COUVRE LES ELUS DES 2 CHAMBRES ET UNE EST

            INUTILE:LE SENAT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

            ON NOUS CACHE TOUT MEME LES MEDIAS A COMBIEN NOUS REVIENNENT CES PARASITES ???


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 30 octobre 2014 12:23

            650000 ELUS AU LIEU DE 6000O NECESSAIRES

            3O00 COMMUNES AU LIEU DE 36600

            IL Y A UNE CHAPPE DE PLOMB QUI COUVRE LES ELUS DES 2 CHAMBRES ET UNE EST

            INUTILE:LE SENAT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

            ON NOUS CACHE TOUT MEME LES MEDIAS A COMBIEN NOUS REVIENNENT CES PARASITES ???

            RECTI 650000 ELUS AU LIEU DE 60000


          • gogoRat gogoRat 8 novembre 2014 11:37

             Plus qu’un renouvellement ( pour des Iznogoud à la place du calife ?!) nous avons besoin d’un rééquilibrage structurel !
             Si des élus fautent, c’est qu’il y a erreur de casting de la part du peuple.
             « Erare humanum est ... sed perseverare diabolicum »
             
             Il semblerait que nous commettions 2 erreurs majeures dans notre système de légitimation :

            •  1°) nous cherchons à désigner des délégués qui nous incarnent, au lieu de nous contenter d’arbitres qui ’auraient qu’à prendre en compte nos ’doléances’ (propositions autant que critiques)
            •  2°) nous acceptons à tort pour les élus un privilège jamais accordé ailleurs : nous nous interdisons de les virer quand ils finissent par exaspérer manifestement la majorité !
              ( Au lieu de votes synchronisés à périodes fixes et calculées, chacun devrait pouvoir utiliser en permanence, à tout moment, un égal pouvoir d’expression citoyenne )

          • Michel DROUET Michel DROUET 8 novembre 2014 11:55

            Bonjour Gogorat

            L’idée d’un pouvoir de révocation citoyen est intéressante.


          • JL JL 8 novembre 2014 12:02

            ’L’idée d’un pouvoir de révocation citoyen est intéressante.’’’

            Pour quoi faire ?

            Fillon aurait demandé que la Justice accélère son processus à l’encontre de Sarkozy pour l’empêcher de de se présenter en 2017. En prenant leurs désirs pour des réalités, ses partisans pourraient bien en effet, être tentés d’enfourcher cette idée de révocation.


          • christian pène 27 octobre 2014 18:00

            on mettra fin à la souffrance fiscale des élus en en limitant le nombre (900 parlementaires) ; mais il reste les 500.000 autres élus à divers niveaux : PAS FACILE d’en réduire le nombre , Hollande ne s’y est guère essayé.....

            c’est vrai que la gouvernance , c’est une affaire INTER-MINABLES, les rebuts de l’école républicaine


            • Michel DROUET Michel DROUET 27 octobre 2014 20:12

              Bonjour

              Sur les 540000 élus, il y a beaucoup d’élus municipaux qui ne touchent aucune indemnité. Il y en a finalement peu qui sont touchés par une pathologie fiscale, mais c’est encore beaucoup trop puisque ce sont les parlementaires qui votent les lois qui sont principalement concernés.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 2014 07:12

              C’est surtout beaucoup pour nous réciter TINA sur tous les tons....


            • gogoRat gogoRat 8 novembre 2014 14:03

               Si ce raisonnement est pertinent, il n’exclue pas des alternatives à notre système de pouvoir ...
               
               D’abord, on comprend bien qu’avec une désignation par le sort la proportion d’indélicats parmi les mandatés serait très probablement la même que pour l’ensemble du peuple ....
               Le fait d’envisager que cette proportion reste respectée avec les actuelles élections en dit long sur le peu de vertus correctives accordées à ce dispositif de légitimation.
               
               Mais se rendre compte que la proportion de ’cleptomanes pathologiques’ ne relève que d’une pathologie incurable n’est pas une attitude de résignation : cela devrait au contraire nous inciter à nous demander comment le principe de sélection naturelle (darwinisme) à pu, à partir d’un taux d’échec bien plus fort dans les mutations aléatoires de nos gènes, arriver à aux phénomènes si sophistiqués que nous sommes !

               Il semblerait qu’en fait, à l’opposé du principe de sacralisation et de privilèges accordés à nos mandatés, c’est le rapide rejet massif imposé par les lois de la nature, qui opère si merveilleusement.
               En rejetant le rejet pour nos sélectionnés art-ificiellement (par nos très singulier scrutins), nous nous privons du principe essentiel de correction, sans lequel nous arrivons à l’opposé de nos objectifs !


            • Bastienou Carcajou 27 octobre 2014 20:17

              Notre société ressemble de plus en plus à l’Empire romain quelques décennies avant sa chute définitive.

              Nous pouvons comparer notre situation avec la période s’étendant de 350 à 410.

              L’Empire est tombé en 476.

              Cordialement


              • Vipère Vipère 27 octobre 2014 20:34

                *

                « Soigner les addictions, serait le premier volet de ce plan. Il consisterait à interdire strictement tout cumul de mandat et l’exercice de plus de deux mandats successifs. Le retour à une activité professionnelle normale comme sure de désintoxication, serait de nature à éradiquer la maladie. »


                Pathologie imaginaire et mauvais diagnostic du Bon Docteur KNOCKE ! nos élus ne sont pas plus malades que vous et moi... ! cessons de jouer les garde-malades...

                La vérité est ailleurs ! une fois élus, nos bons élus se croient intouchables, élevés au rang des dieux qui n’ont plus de compte à rendre aux manants que nous sommes.

                Ils FLAMBENT avec notre argent ? ils ne risquent pas gros, ils se sont votés des lois qui les mettent à l’abri de réelles sanctions et puis, les votants les remettent en selle, malgré les malversations avérées, ce qui les absout du péché de corruption, n’est-ce pas ballot ???

                • soi même 27 octobre 2014 20:52

                  Rien de plus con c’est article, la raison, ce n’est pas en guillotinant les élus que l’on va changer les mœurs !


                  • Michel DROUET Michel DROUET 28 octobre 2014 09:29

                    Mais non ! Si les élus sont malades, leur discernement est altéré. Ils sont par conséquent irresponsables et dispensés de peine CQFD !


                  • Bastienou Carcajou 28 octobre 2014 17:47

                    Il ne s’agit pas de changer les mœurs de la société ou la société elle-même, mais les agissements des élus.

                    Dans Candide, Voltaire écrit : « mais dans ce pays-ci il est bon de tuer de temps en temps un amiral pour encourager les autres. » On peut supposer que quelques élus exécutés, les autres réfléchiraient et qu’ils y regarderaient à deux fois avant de se payer aussi ouvertement notre fiole.

                    Cordialement


                    • vesjem vesjem 28 octobre 2014 10:09

                      aux dernières nouvelles et aux dires du journaliste belge auteur d’un article plus avant , un nouveau traumatisé est en gestation , manu aurait un compte en suisse ;

                      si c’est le cas , comment vont-ils étouffer le malaise 

                      • Ruut Ruut 28 octobre 2014 15:39

                        Pourquoi devoir déclarer ce que l’état connait déjà ?
                        Il y a des impôts locaux, des taxes d’habitations.
                        Tout les revenus sont connus.

                        Toutes les transactions au black sont traçables via les banques ou les achats de bien sans les ressources adéquates (légalement déclarées par les employeurs).
                         
                        La lutte contre la fraude n’est simplement pas faite car elle n’est pas voulue.
                        le fait de devoir déclarer ce que l’état connait déjà mieux que le déclarant est un gaspillage de ressources et d’argent.


                        • vesjem vesjem 1er novembre 2014 22:46

                          @ruut
                          Pourquoi devoir déclarer ce que l’état connait déjà ?

                          les pots de vin sont ignorés du fisc , c’est une des raisons des comptes offshore , ou suisse ou ailleurs


                        • Michel DROUET Michel DROUET 28 octobre 2014 15:56

                          Bonjour Ruut

                          Je vous concède que la lutte contre la fraude fiscale et sociale n’est sans doute pas la priorité du gouvernement actuel ni celui des précédents, d’ailleurs
                          Je cite dans mon article les 30 à 40 milliards qui sont dans la nature qui pourraient sans doute améliorer considérablement les comptes de l’Etat, au lieu de prélever de nouvelles taxes ou supprimer des aides.
                          Mais voilà, les élus nous montrent actuellement qu’ils peuvent faire partie eux mêmes des fraudeurs et par conséquent cela explique peut être le manque de volonté combative en ce domaine.
                          Par contre, le fait pour les parlementaires de déclarer leurs patrimoines les met en face de leur responsabilité et à l’arrivée le constat de leur duplicité est plus évident que si on s’était contenté de reprendre leurs déclarations individuelles : dans ce cas ils auraient crié à la stigmatisation et à l’abus de pouvoirs des services fiscaux.


                          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 1er novembre 2014 17:48

                             en ce jour de TOUSSAINT je prie pour que 90% DES ELUS DEGAGENT !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                            JUPPE PENSE QU EN VIRER 50% CE SERAIT SUFFISANT il est vrai que dans certains ministères !!!!!!!

                            les hauts fonctionnaires sont mieux payés que leurs ministres incompétents§§§§§§§§§§ NORMAL CE SONT EUX QUI SE TAPENT LE BOULOT les clowns
                            tristes de ministres sont en CDD avec 2 ANS DE DEMI PAYE ET 3 ANS D ’ASSEDIC  !!!!!!

                            AU DESSUS DES LOIS POUR TOUT VOIR BALKANY THEVENOUD ET CAHUZAC ET 60 AUTRES DEPUTES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                          • Merci-mytho Merci-mytho 28 octobre 2014 18:35

                            Un grand merci pour cet article ! Il semble bien comme vous le faites remarquer que cette « maladie » du mytho touche les hommes politiques aussi bien à droite qu’à gauche. C’est exaspérant de découvrir que chaque semaine d’autres hommes politiques ont encore menti, élus par les citoyens c’est un vrai manque de respect vis à vis d’eux ! 


                            • Michel DROUET Michel DROUET 28 octobre 2014 18:38

                              Bonsoir

                              Il n’existe aucun vaccin et ces maladies frappent indifféremment droite et gauche.
                              Peut-être faudrait-il procéder à une décontamination de l’Assemblée Nationale et du Sénat, des fois que...


                            • fcpgismo fcpgismo 29 octobre 2014 08:34

                              Une des solutions possibles :



                              • alinea alinea 29 octobre 2014 11:22

                                Si « le peuple » avait envie de s’intéresser à la chose publique, de manière plus massive, ça irait mieux ! Mais il faut bien constater que la dépolitisation fait le plein de voix ! Quand je dis le plein de voix, je ne parle pas de l’abstention, le vote, déjà, est une démission de soi qui ressemble de plus en plus à choisir l’article dans la gondole, en tête de rayons !
                                Le pouvoir et ses abus sont complétement laissés aux élus : avez vous idée du poids qu’il faut soulever, ne serait-ce que dans un village, pour proposer quoique ce soit ?
                                Il n’y a plus de contre-pouvoir, les gens sont trop occupés, à je-ne-sais-quoi de bien plus excitant ! La mode est à « ne pas se prendre la tête » ; discuter, c’est discutailler, réfléchir, c’est fatigant ; et cela n’est pas seulement vrai en politique, dans tous les métiers c’est pareil !!! Sans parler du temps qu’on ne se donne pas ; il semble que pour la plupart « la vie est ailleurs » !!
                                Alors, je vois mal l’avenir....


                              • Michel DROUET Michel DROUET 29 octobre 2014 15:42

                                Bonjour alinea

                                Bonne analyse de la situation


                              • dixneuf 29 octobre 2014 11:56

                                Carrez, ISF, fiscalité européenne

                                 "le seuil d’imposition à l’ISF a été relevé à 1, 3 million d’euros" mais la première tranche est à 800.000.et 1.300.000 c’est aussi le seuil de la 2ème tranche, au taux de de 0, 50% Je ne suis pas étonné de l’ignorance de M. Carrez et je le crois de bonne fois : qui connait vraiment tout de l’ISF ? - Qui sait qu’un bouclier fiscal existe toujours et qu’une catégorie de contribuables peut payer le cumul IRPP/ISF au taux de 75% sur ses revenus AU PREMIER EUROS, VOUS AVEZ BIEN COMPRIS ? AU PREMIER EUROS ; sans abattement ni coefficient familial - Que pour un célibataire et une famille nombreuse, même tarif : tu touches 100, tu payes 25 si tu peux utiliser le « bouclier » sinon ça peut monter à 100% ? Même au téléphone un fonctionnaire des impôts, là pour renseigner, l’a découvert. > Pour s’en rendre compte, il suffit pourtant de regarder la dernière page (la 4ème) de l’imprimé de déclaration N° 2725 SK et de faire le calcul.

                                 > Etonnez- vous ensuite du nombre de ceux qui passent la frontière et des pertes induites. > A côté, les 75% de Hollande A PARTIR DE 1. 000. 000 d’euros de revenus, c’est un cadeau !

                                > Et si M.Carrez est de bonne fois, cela démontre la complexité de cet impôt improductif et néfaste, mais son cas à plutôt tendance à me réjouir : qu’a-t-il fait pour l’alignement de la fiscalité et du social en Europe ? Quand finira-t-on de nous bassiner avec la « construction de l’Europe » ? Avez-vous déjà vu une construction s’élever avant ses fondations ?


                                • Shev 29 octobre 2014 23:20

                                  Très belle article, lucide et je le souhaite efficace..


                                  => A FORCE DE LE REPETER/RAPELLER... :
                                  -on va devoir malheureusement monter à Paris
                                  -on va devoir déloger quelques pavés (« têtes) 
                                  -on va devoir les jeter les pavés/ »têtes"

                                  Pr enfin repartir sur de nouvelle base..

                                  Je le souhaite et je(ON) sera là pr un nouveau 1789..et non le 68 bobo/aristo complètement inutile.

                                  Ne pas oublier que l’histoire ne fait que se répéter...
                                  =>REPETONS LA, PR/PAR/DU PEUPLE mes enfants rois.

                                  • smilodon smilodon 29 octobre 2014 23:28

                                    C’est bien le monde nouveau des choses qui se voient, se disent ou se lisent !...Enfin !.... C’est bien !.... Ces gens qui nous gouvernent font plus mal que pis !..... Si certains en doutaient encore, ben non !...Ils sont tout pareils à tout le monde (tout « l’immonde ») !... Ils ne sont là que (QUE) pour le FRIC !......C’est pas juste pour « nous » qu’ils ont choisi la « politique » !....C’est d’abord pour se remplir les poches !..... Vous le saviez pas ??? Faut pas le dire ???... Ahhhhhh....Désolé !...... Votez pour eux !....Ils ont besoin de vous !.....Mais ne soyez pas trop dupes !...Pas « pour vous » !... C’est pour EUX qu’ils ont besoin de vous !.....Si vous n’avez pas encore compris ça !.......Alors je ne sais plus bien comment vous expliquer !.....Continuez donc à voter !.... Un jour, comme ils le promettent tous, ça ira mieux !..... Un jour !..... Ou une nuit peut-être, allez savoir !.. Mais voter encore !.. Surtout, votez toujours !......Un jour ou une nuit, tout ira mieux !.. Ils l’ont promis !.. C’est même passé à la télé !!...Votez !.?... Et si ça ne marche pas de votre vivant, envoyez donc vos enfants voter !.. Et vos petits-enfants !... Et ainsi soit-il !... Ainsi resteront-ils !.. Tant que les cloportes vivront, le roi des cloportes survivra !..... Votez, encore, toujours et à jamais !.....Et « croyez » !... Tout va changer, promis, juré, craché !.....Un jour.........................................Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès