Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Quand la liberté sur internet est sensiblement menacée...

Quand la liberté sur internet est sensiblement menacée...

Le Mouvement Zeitgeist déplore avec stupéfaction la décision de la justice américaine qui a fermé ce jeudi 19 janvier, 18 sites internet, dont les services très populaires de téléchargement direct et de streaming, Megaupload et Megavideo. Cette action s'est faite dans le cadre d'une vaste procédure judiciaire soutenue par le FBI. Ce sont 7 personnes et 2 sociétés qui ont été inculpées aux États-Unis.

Créé par le mystérieux Kim Schmitz, un informaticien allemand, Megaupload fait partie des 100 sites les plus fréquentés au monde, selon la plupart des classements. Dans l'annonce du Bureau Fédéral , ce site est désigné comme une entreprise criminelle internationale et les sept personnes inculpées sont accusées de conspiration, de violer le droit d'auteur et de blanchiment d'argent. Elles risquent jusqu'à 20 ans de prison.

La veille, mercredi 18 janvier, les acteurs du web ont multiplié les initiatives pour protester contre la loi antipiratage américaine SOPA. En effet, la branche anglaise de Wikipédia a fondu au noir pendant 24 heures ; un logo spécial anti-SOPA était affiché du côté de Google ; et le jeu Minecraft a quant à lui été rendu indisponible...

Le projet de loi SOPA a été introduit à la Chambre des représentants, à la fin du mois d'octobre, par Lamar Smith, représentant du Texas. Il permettrait que des sites utilisés quotidiennement, notamment ceux proposant des contenus générés par les utilisateurs, soient théoriquement bloqués. De plus, certains liens cliquables pourraient être bloqués dans les courriels ou sur les réseaux sociaux. Avant les amendements, les textes prévoient même le retrait du référencement de certains sites dans les moteurs de recherche et une précision économique permettrait aussi de geler les comptes financiers de ces sites, notamment par le biais des services de paiement électronique de type PayPal.

Face à ce raid fédéral et aux préparatifs liberticides de la SOPA et de la PIPA, projet de loi déposé en mai au Sénat, le collectif Anonymous a attaqué et mis hors service en quelques heures les sites du ministère de la Justice américaine, le Groupe Universal Music, la RIAA (industrie américaine du disque), l'association Américaine Motion Picture, le site du FBI, et celui de la Maison Blanche. En France, ce sont les sites hadopi.fr et UniversalMusic.fr qui ont été saturés en guise de représailles.

Les sites de partage de fichiers culturels, artistiques et d'informations tels que Megavideo, Youtube, Wikipédia, Wikileaks et bien d'autres ; sont la preuve évidente de l'invalidité des notions liées au profit, allant à l'encontre de l'épanouissement intellectuel de l'ensemble des citoyens du monde. Ces plateformes libres représentent une menace pour le système d'échange monétaire mais sont clairement dans l'ère du temps. Les innovations technologiques et structurelles offrent aujourd'hui de grandes possibilités pour l'élévation intellectuelle et sociale de notre communauté humaine, mais ces voies de changement sont bridées et combattues avec ferveur par un état d'esprit d'un temps dépassé. Il est urgent de changer cet état d'esprit, de faire évoluer le « zeitgeist » dominant.

Dans un monde où l'argent est roi, l'éducation gratuite, la culture libre, la coopération par l'open source... sont menacées. Se libérer des menaces monétaires qui pèsent sur notre évolution est nécessaire pour améliorer notre qualité de vie et motiver radicalement notre innovation. L'outil structurel qu'est internet permet la réalisation de cette communication mondiale, libre, gratuite et ouverte à tous. N'est-il pas autant d'intérêt général qu'individuel que de défendre une telle liberté ?

Internet est un outil robuste et c'est sur celui-ci que reposent de nombreuses contestations. Cependant, notre résistance doit être à la hauteur du danger réel et ne doit pas se limiter à une contestation virtuelle. De nombreux individus, entreprises, groupes et mouvements sont prêts et défendent déjà la liberté d'accès à l'information, l'éducation et la communication.

Aujourd'hui, la structure d'internet est attaquée. Demain, seront peut être visées les méthodes éducatives en remettant en cause la liberté, le lien social, le partage, la coopération, la fraternité, l'instruction libre et l'épanouissement. Ce sont les fondements de la société citoyenne qui sont visés.


Il est clair que chacun devra se positionner...Quel choix ferez-vous ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • lemouton lemouton 21 janvier 2012 09:50

    à l’auteur..
    Tres bon article... à faire ciculer.. smiley

    Mais comment se défendre ??

    En s’enfonçant dans des couches plus profondes du net ??
    En demandant leur position à nos élus, ou candidats ??
    En se tournant vers les logiciels libres ?

    J’avoue que je suis assez démuni devant l’apathie de la masse de nos concitoyens.. smiley


    • lemouton lemouton 21 janvier 2012 16:26

      Bin.. je t’avoue que l’air de rien, je résiste déjà... et cela sans m’en rendre compte... smiley

      pas de produit de marque,
      pas de dépense culturelle « à la mode » (ex « Intouchables ») on le verra dans 2 ou 3ans
      pas de dépense culturelle « à l’aveugle », (si je paye un DVD, je l’ai déjà vu gratos et aimé)..
      pas de logiciels proprio, (enfin j’essaye..)
      pas de box à la maison, mais un modem routeur « perso »
      pas de pc de marque, mais assemblé par bibi
      pas de mise à jour de soft (du moins pas en automatique..)
      pas de google, mais ixquick
      pas de google map, mais wikimapia
      pas de win7, pas de vista, mais un bon xp pro sp3 de contrebande, ou un linux au choix
      et un bon abonnement à la médiathèque de ma ville, dernier bastion d’échange culturel !! smiley

      je suis un héros !!
       smiley
       


    • Bruno Bruno 21 janvier 2012 11:25

      Internet doit rester libre, le prétexte financier évoqués par ceux qui veulent contrôler internet est un abus, une atteinte aux libertés d’echanges et d’expressions, ces personnes usent de tous artifices pour contrôler internet car internet leur fait peur , internet permet de communiquer rapidement et ces personnes trouvent cela dangeureux pour leurs business pour leurs magouilles, alors oui nous devons tous nous battrent pour qu’internet rest libre et si les majors de la musique ou de la vidéo se plaignent des copies alors qu’ils réfléchisent sur leurs coûts de vente et à eux de trouver une parade ou un codage sur leur produit afin qu’il ne soit pas copié !
      Une étude a démontré que 95% des personnes téléchargeant sur internet ne peuvent pénaliser les ventes des majors puisque ces mêmes 95% n’achéteraient pas en boutique les produits téléchargés, le manque à gagner cité est donc faut !
      Battons nous contre Hadopi, Sopa, Pipa internet doit rester libre il ne peut être contrôler sauf si l’on veut museler la démocratie !
      Je soutiens par la même l’action du collectif Anonymous et je souhaite que les politiques se positionnent sur le sujet internet !

      http://www.lemoder.fr


      • jeanclaude 21 janvier 2012 12:26

        Quelle naïveté de croire que les états vont laisser internet absolument libre.

        Cela n’est jamais arrivé dans l’histoire. Au nom de quel principe voudriez-vous que cela perdure maintenant ?

        La démocratie existe depuis longtemps à des degrés divers. Cela n’a jamais entraîné que les citoyens doivent disposer d’une liberté absolue « trans-nations ».

        Les choses rentrent dans l’ordre de la réalité macro-temporelle.


        • Morgane Lafée 21 janvier 2012 12:52

          Très bon article.

          Pour me faire l’avocat du diable, j’ai parmi mes relations pas mal d’éditeurs de DVD et j’entends tout de même leur colère en ce qui concerne le « piratage » de leurs produits (« piratage » entre guillemets car ce n’est pas le terme qui convient, mais ça c’est encore un autre problème). Le problème, c’est que le modèle actuel de distribution des produits culturels, qui consiste à appliquer les modalités de l’offre réelle au virtuel, n’est pas du tout adapté aux modes de consommation actuels. Tant que les distributeurs, les éditeurs et les labels ne comprendront pas qu’il faut adapter l’offre au consommateur, on aura un problème et les gens continueront de télécharger en masse.
          En même temps, en ce qui concerne mes connaissances (dont certaines travaillent chez de petits éditeurs ou dirigent des collections avec une stratégie de niche), c’est aussi parce qu’ils paient les droits d’exploitation très cher. Ce que je veux dire, c’est que la réflexion doit se faire à tous les niveaux : au niveau de la distribution des produits mais aussi en amont, au niveau de l’achat des droits par les éditeurs, de la production, etc. C’est tout un système qu’il faut repenser en profondeur.

          A noter toutefois que les gros téléchargeurs de films ou de musique sont également ceux qui achètent le plus, en réalité. Ce sont des gens qui ont une consommation massive et ils leur faut bien faire une sélection de ce qu’ils achètent, histoire de ne pas se ruiner (vu les prix, c’est inévitable). C’est ça qu’on oublie toujours de préciser.
          Ces gros consommateurs achètent aussi beaucoup en occasion. Le FBI va-t-il également faire fermer GIbert Joseph ? Gibert qui n’est pas exempt de reproches puisque, pour un produit qu’ils revendent à 5 ou 6 euros, ils ne donnent que 0,50 centimes au revendeur... Tant qu’on se fera arnaquer comme ça, les gens téléchargeront.
          Ou bien ils revendront sur e-bay, priceminister ou amazon. Le FBI va-t-il aussi faire fermer ces sites sous prétexte que l’achat d’un produit d’occas empêche l’achat d’un produit neuf ? Je vois pas trop la différence entre ça et le téléchargement, en fin de compte.

          De toute façon les Américains se croient tout permis avec Internet et je pense que la création d’un Internet parallèle devra se faire un jour ou l’autre si on veut garder nos libertés.
          Ces atteintes à la liberté vont très loin puisque les Américains veulent aller jusqu’à interdire l’usage de pseudo sur Internet... On en est là !

          On arrive progressivement dans un monde de surveillance permanente et de fichage, qui n’est pas sans rappeler celui du roman 1984. Mais le plus grave, c’est qu’on s’y habitue. A chaque nouvelle loi liberticide de plus, il y a une vague indignation pendant quelques temps puis les gens s’y font et au bout d’un moment ils trouvent ça normal. Je citerai en exemple le cas des caméras de surveillance.


          • foufouille foufouille 21 janvier 2012 13:34

            "Ou bien ils revendront sur e-bay, priceminister ou amazon. Le FBI va-t-il aussi faire fermer ces sites sous prétexte que l’achat d’un produit d’occas empêche l’achat d’un produit neuf ? Je vois pas trop la différence entre ça et le téléchargement, en fin de compte."

            ca commence a se faire pour les jeux videos
            revente impossible d’occas


          • appoline appoline 21 janvier 2012 15:40

            On ne pourra plus télécharger gratuitement la divine voix de Carla, snif, mais bon que le nain se console, grâce au droit d’auteur, il pourra mettre quelques piècettes dans la tirelire de Julia, ben oui, de supprimer le téléchargement ne lui donnera pas plus de voix à sa maman.


            • aspic aspic 21 janvier 2012 22:53

              Mais non ! Je viens de tester à la minute : allez sur You tube, tapez mp3 carla bruni, attendez un peu puis
              utilisez un outil pour transformer la video en mp3 !
               smiley


            • appoline appoline 22 janvier 2012 12:58

              Merci mais je ne tiens pas à me niquer mon lecteur mp3 smiley


            • Galekal 21 janvier 2012 15:59

              Zeitgeist ? Ce ne seraient pas les auteurs d’un navet complotiste et apocalyptique qui a circulé un peut partout sur la toile en se faisant passer pour une géniale critique du capitalisme ?

              Si cela continue, on va avoir face à face les intégristes du droit d’auteur et les grands pontes de la théorie du complot. Cela promet.

              Duel au sommet entre des pointures intellectuelles. smiley


              • Nicolas Z Nicolas Z 21 janvier 2012 17:55

                Il est toujours bon de remettre ces infos à jour et de ne pas rester sur des a-prioris. 

                Je t’invite à te renseigner plus sur le mouvement, en voyant le dernier film (« Moving Forward » janvier 2011) ou en cherchant des infos à droite à gauche.


                Il n’y a que la mentalité de ce système qui dure depuis plus de 2’000 ans qui n’évolue pas.

              • Galekal 21 janvier 2012 18:48

                A Nicolas.

                Je vais jeter un coup d’oeil sur ta doc. Il ne faut pas en vouloir à mon oeil s’il est parfois vilain car il est volontiers sceptique. smiley


              • hunter hunter 21 janvier 2012 18:41

                salut à tous,

                Question de le mouton plus haut : comment se défendre ?

                Une première étape, installer un OS libre, et virer windows !

                Télécharger des versions gratos et c’est légal des OS libres, car si ça continue comme ça, les OS libres seront déclarés illégaux, puisque ça fait un manque à gagner pour Gates !!!!!

                Allez hop, au boulot ! L’installation d’un linux proposera de détruire l’os windows :répondre oui, et continuer !

                Bon courage !

                H /


                • Galekal 21 janvier 2012 18:51

                  Linux, j’adore. Là, je suis en dual boot Gentoo/Lion 10.7.2 légalement acheté sur un pc home made x79 i7 3930K watercoolé et ça arrache bien. smiley


                • lemouton lemouton 22 janvier 2012 10:57

                  Bonjour hunter..

                  tu confirmes ce que j’ai écrit plus haut à 16h25

                  Non..non.. pas détruire win.. tu vas effrayer et dérouter les néophytes..

                  Mais plutot leur faire installer Mint en dual boot avec leur win...

                   smiley


                • Binitials 21 janvier 2012 19:23

                  Ce qu’il se passe est grave. Il faudrait une protestation massive mondiale


                  • Ruut Ruut 21 janvier 2012 22:25

                    Le droit d’auteur est une aberration.
                    Si nous poussons son concept a son maximum, un droit d’auteur sur le dictionnaire, reviendrais a devoir payer pour chaque utilisation de mots de la langue sous droit d’auteur.

                    Pour rémunérer les auteurs le plus simple est un montant payé sur chaque abonnement internet, reversé aux auteurs au prorata des téléchargements de son œuvre.
                    Attention aux robots.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès