Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Quand le web 2.0 est aussi un web solidaire ...

Quand le web 2.0 est aussi un web solidaire ...

Dans le cadre de l’opération Vos voyages pour leurs rêves lancée en partenariat avec Go Voyages et le site Globonautes, Dominique Bayle, cofondatrice de l’association Petits Princes a répondu à quelques questions.

L’événement Vos voyages pour leurs rêves permet aux internautes de faire reverser 5 euros à l’association pour tout article proposé et publié sur Globonautes.com.

A sa création en 1987, l’association Petits Princes a été la première en France à réaliser des rêves pour des enfants gravement malades. Depuis plus de 21 ans, les bénévoles accompagnent les enfants et leur famille tant que dure la maladie. Plusieurs rêves seront réalisés pour un même enfant en fonction de ses traitements et hospitalisations.

Quels sont les rêves dont vous font part les enfants ? Y a-t-il des rêves qui vous ont « marqué » ?

Les rêves des enfants sont chaque fois différents même s’il est vrai que certaines thématiques reviennent plus fréquemment que d’autres. La plupart des enfants que nous suivons sont passionnés par le sport (assister à un match, aller dans les paddocks sur un Grand Prix de Formule 1), la culture et les voyages (monter les marches du festival de Cannes, découvrir le Canada ...), l’armée et l’aviation (voler en hélicoptère, conduire un char, découvrir la Nasa), ou encore les animaux (nager avec les dauphins, devenir entomologue, voir les lions blancs ….). 

Parmi les rêves qui m’ont le plus marqué, il y a celui d’Aurélie que nous avons réalisé dans les années 90. Elle était passionnée par le monde des cosmonautes. L’équipe a organisé un projet au Space Camp de Patrick Baudry. La petite fille de 7 ans avait une grave pathologie qui touchait sa jambe et réduisait totalement sa mobilité. Nous étions sa maman et moi obligées de la porter. Lorsqu’elle a revêtu l’habillement complet du cosmonaute et qu’elle est entrée sur le sol reconstitué du terrain accidenté de la Lune, elle était totalement portée par son rêve et est restée debout presque une demi-heure. Sa maman et moi avions les larmes aux yeux. 

Les rêves que nous réalisons sont autant de passions qui stimulent l’enfant malade et l’aident à retrouver espoir et confiance.

Y a-t-il des rêves qui ont été particulièrement difficiles à réaliser ?

Au début de Petits Princes, certains rêves étaient plus difficiles à réaliser que d’autres car nous ne bénéficions à l’époque pas des mêmes soutiens de partenaires qu’aujourd’hui, après 20 ans.

Je pense au rêve d’un jeune garçon qui n’était jamais venu à Paris. Nous avons organisé ce rêve pour lui et sa famille, avec visite de la capitale, Tour Eiffel, diner dans un grand restaurant … Le garçon était en fauteuil roulant et nous nous sommes vite rendu compte qu’il était presque impossible de faire tout ce que nous aurions aimé lui proposer car la ville Lumière n’était pas accessible !

Les rêves peuvent être difficiles à réaliser du fait des pathologies et des traitements lourds des enfants mais jamais parce qu’ils sont irréalisables. Nous travaillons en lien étroit avec les équipes soignantes et faisons en sorte que l’enfant soit au mieux pour réaliser son rêve. L’enfant malade ne se met pas en danger et ses rêves sont tout simplement ceux des enfants de son âge.

En moyenne, combien de rêves d’enfants sont réalisés par an ? Comment l’association parvient-elle à les concrétiser et à les mettre en place ?

L’association Petits Princes a pris en charge plus de 1160 familles et a déjà réalisé 3300 rêves depuis sa création en 1987. Nous travaillons en lien étroit avec une centaine de services pédiatriques partout en France.

De nombreuses demandes sont adressées chaque jour à l’association Petits Princes par les familles, les enfants, leur entourage ou les équipes médicales, paramédicales et pédagogiques.

Le comité consultatif de l’Association étudie chaque demande de rêve et statue sur la prise en charge ou non d’un enfant. Il est composé de permanents, de médecins et de bénévoles de l’Association.

Lorsque le dossier de l’enfant est accepté, tout est mis en œuvre pour donner vie à ses rêves.

Chaque projet nécessite une semaine à un an de préparation. Tout au long de l’élaboration du rêve, l’Association, la famille et l’équipe hospitalière sont en contact.

En quoi consiste l’événement « Vos voyages pour leurs rêves » ? Quel a été le déclenchement et la logique de cette opération ?

Sans la générosité de partenaires privés comme Go Voyages, nous ne pourrions continuer de réaliser les rêves des enfants car l’Association ne perçoit aucune subvention publique. C’est une grande fierté pour Petits Princes de s’associer à une marque dont les projets et l’image sont en adéquation avec sa mission. L’opération « Vos Voyages pour leurs Rêves » est très cohérente car les thèmes sont très liés et ont du sens. Elle permet aussi à l’Association de bénéficier d’une visibilité importante auprès des médias et du grand public et nous en sommes ravis. Grâce à ce partenariat et à la mobilisation des rédacteurs, plusieurs rêves pourront être réalisés.

L’association Petits Princes existe aujourd’hui depuis plus de 21 ans. Avez-vous des projets futurs quant à son développement, son organisation ?

Aujourd’hui, l’association Petits Princes réalise un rêve tous les deux jours. Une centaine de projets sont en préparation.

Actuellement 14 salariés et 50 bénévoles œuvrent activement pour réaliser les rêves des enfants. Nous avons toujours besoin de recruter des bénévoles pour la réalisation des rêves qui puissent s’engager dans la durée avec une présence de deux jours par semaine à nos côtés. 

Pour plus d’information : www.petitsprinces.com

Illustration : Dominique Bayle
Crédit photo : Maeva Smircic


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Yannick Harrel Yannick Harrel 10 février 2009 11:12

    Bonjour,

    Très belle initiative qui je l’espère rencontrera le succès escompté, et qui démontrera a minima qu’Internet n’est pas le vil repaire de pédophiles et d’amateurs d’idéologies surannées que certains tentent de faire accroire...

    Bon vent à cette association et à vos plumes (numériques) les voyageurs ! smiley

    Cordialement 


    • foufouille foufouille 10 février 2009 14:50

      plutot que de realiser des reves couteux, cet argent permetrait aux gamins de partir en vacances


      • Manuel Atreide Manuel Atreide 10 février 2009 15:06

        @ foufouille ...

        Les enfants dont s’occupe cette association ne sont pas des enfants pauvres à qui on fait l’aumône d’un rêve "couteux" une fois dans leur vie. Ce sont des enfants gravement malades, souffrant de pathologies lourdes comme des leucémies, cancers, ou maladies génétiques ou orphelines.

        Le premier rêve de ces enfants serait de vivre comme leurs camarades de leur âge : aller à l’école, apprendre, sortir, faire du sport, partir en vacances.

        Mais pour eux, bien souvent, les vacances c’est quand ils sont en état d’y aller. Et, crois moi, cela n’arrive pas toujours très souvent. Car, tout de même, tu fais comment pour mener une vie normale quand ton organisme se bat contre une maladie telle qu’une leucémie, ou une tumeur cérébrale ?

        Lutter contre de telles maladies recquiert une énergie de tous les instants, l’acceptation de passer une partie de sa vie dans une chambre d’hôpital et des souffrances qui sont parfois indicibles. Le moral joue un rôle central dans la durée car pour vaincre de tels obstacles, il faut le vouloir.

        Alors permettre à ces enfants de réaliser un rêve, quelque chose qui leur tient vraiment à coeur, ce n’est pas un luxe. C’est leur donner la chance de se battre mieux, plus longtemps et quand même, se sortir de cette prison qu’est la maladie.

        Argent mal dépensé ? Je ne crois pas non. Pas du tout

        Manuel Atréide


      • foufouille foufouille 10 février 2009 16:41

        la maladie je connais bien
        combien coute en moyenne ces reves ?
        au quotidien ca leur remontera pas beaucoup le moral longtemps


      • herbe herbe 10 février 2009 20:31

        Merci de faire découvrir cette possibilité merveilleuse de réaliser des rêves !

        Désolé de revenir un peu sur une réalité moins merveilleuse hélas, avez vous cette information inquiétante sur le sujet web ? :

        http://www.accessoweb.com/Nous-sommes-foutus-L-adresse-IP-n-est-plus-protegee_a4796.html
        http://www.korben.info/la-collecte-dadresses-ip-autorisee-en-france-bordel.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès