Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Sarkozy mots pour maux, décrypté mot pour mot...

Sarkozy mots pour maux, décrypté mot pour mot...

Parfois nous pourrions nous croire dans un hôpital où le patient estime l’amélioration de son état de santé à la détérioration de l’état de santé de ses voisins ...

Habile communicant vous pourrez apprendre comment ne jamais répondre aux questions sans que cela ne se remarque, comment faire de vos échecs des succès .

Mais si vous décryptez plus loin les déclarations il ne faudra pas venir vous plaindre, il ne vous a pas menti hier, malheureusement ...

Le discours de Nicolas Sarkozy du jeudi 05.02.2009...

 

Première partie des questions.

Je n’ai pas eu l’impression que Nicolas Sarkozy répondait aux questions des citoyens lors du premier reportage.

Chaque question pertinente soulevée par un citoyen donnait lieu à une longue logorrhée au bout de laquelle nous avions tous oublié les questions d’origine.

Façon élégante de ne pas répondre aux questions de façon claire et précise.

La question la plus pertinente d’un entrepreneur : -« On a besoin de quelques milliers ou quelques dizaines de milliers d’Euro pour s’en sortir et on ne les obtiens pas »

L’entrepreneur du bâtiment parlait en fait des crédits accordées par les banques, Nicolas Sarkozy n’a pas répondu à cette question un peu trop dérangeante...

Il était bien plus aisé de rebondir démagogiquement sur « la crise est injuste », nous dire qu’elle est mondiale et sans précédent. (sans blagues)

Nous n’avons donc rien appris de sa première intervention et n’avons obtenu aucune réponse aux questions posées par les interviewés .

 

L’argent donné aux banques .

« Les prêts aux banques ne coûteront pas un centime aux Français »

« J’utiliserai l’argent que rapporteront ces prêts nous le consacrerons à la politique sociale ».

Les 320 milliards d’Euro potentiels pour aider les banques ne coutent pas un seul centime aux Français.

Mieux encore, les premiers 25 milliards d’Euro dors et déjà prêtés dégageront un intérêt d’un milliard quatre cent mille Euro fin 2009, qui servira intégralement à financer la politique sociale.

Il va sans dire que Nicolas Sarkozy va avoir très besoin de financer... ... les nouveaux demandeurs d’emploi générés par la crise...

-« Je voudrai dire aux Français que les responsables qui disent que nous avons prêté l’argent des Français sans contrôles et au détriment des Français, ils mentent »

L’argent public est bien celui des citoyens que je sache, le contrôle de son usage par les banques est extrêmement limité.

Tout juste une « médiation » dans les conditions d’attribution de certains crédits, une bataille juridique en perspective pour les entrepreneurs aux abois.

Fallait-il laisser les banques couler avec nos économies ? Non !

Fallait-il contrôler contractuellement l’usage fait de cet argent ? Oui !

Fallait-il fixer des règles d’attribution des crédits en forçant les banques à en prêter un pourcentage précis ? Oui !

-« Nous avons sauvé toutes les banques car nous n’avons pas voulu qu’un seul des Français ne perde un centime de ses économies »

C’est une réalité, tous les Français n’ayant pas investi dans des placements à risque n’ont rien perdu.

A ma connaissance c’est le cas de tous les pays, tous ceux n’ayant pas investi dans des placements à risque n’ont rien perdu de leurs économies, ce n’est pas une gloire Française ...

Ceux ayant investi dans des plans d’épargne action ont perdu la moitié voire plus, de leurs bénéfices .

Cependant un bénéfice est une monnaie sonnante et trébuchante, comment se fait il que le bénéfice puisse sortir des caisses alors qu’il était bel et bien gagné, c’est bien une perte... 

Un conseil aux titulaires de plans d’épargne action, à l’avenir lorsque vous aurez des bénéfices conséquents, retirez votre argent du plan d’épargne action dès que possible.

Avec le capital de base et les bénéfices, réinvestissez le montant total de votre plan d’épargne action ailleurs.

Au moins en cas de baisse des actions vous ne perdrez pas les bénéfices de votre premier investissement...

 

La question du pouvoir d’achat des Français soulevée par Laurence Ferrari a fait l’objet d’une esquive de Nicolas Sarkozy qui y a répondu : -« un milliard quatre cent millions d’Euro de bénéfices fin 2009 ».

Le bénéfice dégagé par des prêts de l’état aux banques qui ne dégagera jamais de pouvoir d’achat pour les Français que je sache ...

 

La rupture.

« La rupture n’a jamais été un objectif, c’est tout juste un moyen », « le cœur de ma campagne c’était réhabiliter le mot travail, récompenser le travail », « il fallait moderniser la France pour créer plus d’emplois » .

Le mot travail précaire a été réhabilité effectivement, les employés d’hier ont perdu leur emploi, les autres sont au chômage technique, les chiffres du chômage ont bel et bien augmenté...

Encore une question éludée convertissant un échec en succès psychologique...

 

Travailler plus pour gagner plus est-ce toujours d’actualité ?

Ce à quoi Nicolas Sarkozy répond : « Le partage du travail a été une erreur économique, historique, une erreur sociale historique »

Je pense que le président ne regarde pas l’augmentation exponentielle des contrats à temps partiel, en intérim ou précaires.

S’il se rendait dans la première agence ANPE venue, il verrai que le sens du mot « partage de la précarité » n’a jamais été aussi vrai .

 

La réforme du lycée .

« Des manifestations en France il y en a très souvent. Si on doit arrêter chaque réforme lorsqu’il y a une manifestation alors mieux vaut ne pas faire de réforme ».

Nicolas Sarkozy est fermement déterminé à mener à terme sa politique d’autonomie des établissements.

Il n’a absolument pas su rassurer les citoyens, qui craignent qu’à terme, les études secondaires deviennent payantes comme aux USA ...

C’est certain, « ce qui se conçois bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément », ce qui n’est pas vraiment le cas de la finalité du projet de réforme des Lycées et des Facultés, Sarkozy ne nous a pas du tout rassurés .

Sarkozy déclare -« je trouvais que nous n’avons pas été assez clair »

Monsieur le président, rassurez vous vous n’avez pas été plus clair qu’avant au sujet de la réforme du lycée !

 

Seconde série de propos des Français .

Des entrepreneurs disant que les banques n’accordent pas de crédits, ce sans même regarder les dossiers.

Des citoyens prouvant qu’ils gagnent bien moins qu’hier.

Difficultés à retrouver un emploi et baisse des salaires.

« J’ai deux gamins au chômage c’est quoi pour eux l’espoir, il n’y a rien du tout pour eux. »

Nicolas Sarkozy n’a répondu à aucune de ces questions dérangeantes, Guy Lagache est arrivé sur le plateau .

Guy Lagache -« Plus de deux millions de chômeurs en France .Votre plan de relance pour sauver l’emploi d’un montant de 26 milliards d’Euro va sauver et créer combien d’emplois et surtout d’ici combien de temps »

Nicolas Sarkozy «  Nous allons tout mettre en œuvre pour conserver la croissance dont nous avons besoin pour créer des emplois, phénomène mondial, la semaine dernière dans la seule journée de jeudi, les USA ont détruit 75 000 emplois, au mois de décembre l’Espagne a connu 200 000 chômeurs de plus en un seul mois, l’Allemagne pareil, les USA sont à un million et demi de chômeurs de plus. »

« Cela fait quatre mois que nous gagnons entre 40.000 et 50.000 chômeurs par mois, nous avons avec François Fillon mobilisé tous les investissements qui dormaient dans les cartons de l’État pour donner du travail aux entreprises en anticipant ces dépenses »

« J’ai fait le pari d’une politique de relance par l’investissement pour donner du travail à nos entreprises »

Nicolas a décidé de déclencher tous les investissements des marchés publics « qui dormaient dans les cartons » en anticipant ces dépenses.

Pourquoi pas, les prix du marché sont à la baisse et cela risque de créer un petit nombre d’emplois. (provisoires donc précaires)

La décision de lancer les grands chantiers actuellement n’est pas idiote, un bon point. 

Dans le cadre du travail ou du chômage partiel, désormais le chômage partiel serai indemnisé à 60% du salaire brut au lieu de 50%, ce qui calmerai les conflits sociaux .

« Je vais recevoir toutes les organisations patronales et syndicales le 18 février prochain.. ... comment on indemnise mieux le chômage partiel » . « J’espère que l’économie va repartir en 2010 ».

Les plans sociaux divers dont : L’aide aux chômeurs, les CDD, l’augmentation des allocations familiales, les durées de cotisation, les impôts sur les premières tranches de l’imposition seront discutées avec les partenaires sociaux le 18 février prochain.

En somme, à l’ouest rien de nouveau... Wait and see !

L’accumulation des propos présidentiels donnait l’impression d’un inventaire à la Prévert des plus séduisants.

C’est très marketing, ça donne l’impression que c’est déjà gagné et tout le monde peut s’y reconnaître .

Décidément Sarkozy m’a appris une chose : Un propos avéré ou non, démenti ou non, il en reste toujours quelque chose .

 -« Il n’y a que 17% de gens qui gagnent le SMIC, si on augmente le SMIC cela signifie que nous laissons 83% des gens de côté »

Là Sarkozy nous prend pour des imbéciles, les SMIC est également l’étalon du taux horaire de tous les précaires, les intérimaires et les temps partiels du pays .

Augmenter le SMIC signifierai que potentiellement que tous les salariés seraient en droit de demander une augmentation.

 

Supprimer la première tranche d’impôts sur le revenu. 

« Nous nous préoccupons des classes moyennes inférieures », a affirmé Nicolas Sarkozy « Comment lutter contre la crise pour protéger ceux qui sont les plus exposés ? », « comment aider les classes moyennes ? »

En offrant des chèques emploi service de de à cinq heures par semaine.

(1/4 d’heure au matin et 1/4 d’heure au soir peut être ?)

Là j’ai une piste concrète pour notre président : Revenir sur la mesure injuste du bouclier fiscal faisant porter la solidarité nationale sur les seules classes intermédiaires.

Un patron gagnant entre 100 et 1 200 années de SMIC en une seule année, est-il raisonnable et juste qu’il soit taxé comme s’il gagnait que 64 000 euros par an ?

Je suis contre la mesure de Barak Obama visant à limiter les salaires à 500 000$.

Ces 500 000$ serviront à verser des dividendes aux actionnaires mais pas à la solidarité nationale.

Je suis personnellement pour que nos patrons gagnent autant qu’ils le peuvent mais qu’il payent les impôts proportionnellement à leurs revenus sans aucun bouclier fiscal.

Pourquoi : Les économies que les entreprises feraient sur le salaire des patrons serai reversé aux actionnaires sous forme de dividendes sans participer à la solidarité nationale.

 

Il faut revoir le partage des profits dans les entreprises .

« Sur 100 de bénéfices, il devrait y en avoir 33 pour les salariés, 33 pour les actionnaires et 33 pour que l’entreprise investisse » faire « preuve de souplesse ». « C’est pas forcé qu’on doit avoir les mêmes règles dans chaque secteur, dans chaque branche. Ça pose également le problème des salariés qui sont dans des secteurs très difficiles, où les marges sont très faibles »

Sauf que, comment dans une entreprise privée, par quel miracle ces entreprises se laisseront imposer quoi que ce soit par le pouvoir exécutif sans passer par le pouvoir législatif ? 

Sachant que ce même Nicolas Sarkozy nous a vendu son libéralisme économique « pour ne pas faire fuir les entreprises et qu’elles ne délocalisent pas à cause de leur manque de liberté ».

Est-ce que ces consignes d’état sont réalisables, est-ce qu’elles ne vont pas à l’encontre du travail éducatif de libéralisme économique qu’il nous a inculqué depuis sa pré-campagne présidentielle ?  

« Comment on arbitre entre le souhait légitime des actionnaires de gagner de l’argent avec les entreprises et la demande des salariés d’être associés aux bénéfices des entreprises dont ils ont contribué à créer la richesse ? »

Nuance Monsieur Sarkozy, toute la richesse et la valeur ajoutée est crée par les salariés. Les actionnaires par leur empressement et les investissements en produits financiers font perdre de l’argent aux entreprises.

C’est bien là une des principale leçon de la crise et le principal constat de la détérioration des conditions de travail .

 

Industries et banques .En finir avec la taxe professionnelle pour 2010.

« Qu’on crée une usine Renault en Inde pour vendre des Renault aux Indiens est justifié, mais qu’on crée une usine en Tchéquie pour vendre des voitures en France, ce n’est pas justifié »

« l’on supprimera la taxe professionnelle en 2010 parce que je veux que l’on garde des usines en France »

« On ne peut pas dire on va supprimer pour l’industrie automobile mais pas pour l’industrie sidérurgique ou textile », a-t-il ajouté. "Je ne peux pas dire aux actionnaires pour le coup : ne délocalisez plus, relocalisez, et en même temps leur laisser des charges et des contraintes qui font qu’ils ne s’en sortiront plus"

 

La taxe professionnelle qui ne représente que 30% de notre surcoût par rapport à nos concurrents, serait compensée par un impôt du même montant décidé en partenariat avec les collectivités locales, très certainement sous forme de taxe carbone .

Ce qui équivaut à dire que le transfert de la charge financière de la taxe professionnelle se ferait à la charge des citoyens par le biais de taxes (carbone notamment).

Le pouvoir d’achat des Français serait encore un peu plus amputé par le président de la perte du pouvoir d’achat.

Franchement bravo, les entreprises ne perdent pas d’argent, elles font moins de bénéfices nuance ...

Depuis des années, les entreprises ont fait des bénéfices, ont-elle fait dans les sentiments, non, au contraire elles ont délocalisé pour faire plus encore de bénéfices.

Désormais que les entreprises font moins de bénéfices, il est demandé aux citoyens par le biais des multiples taxes, de venir au secours des entreprises .

Encore une fois depuis la décentralisation, les écarts de budgets de fonctionnement entre les différentes collectivités locales continuera de se creuser inexorablement.

Toutes les collectivités locales n’ont pas la santé financière de Neuilly et des Hauts-de-Seine !

Une petite ville comme Gandrange aura beaucoup de difficultés à compenser la taxe professionnelle avec 2 500 habitants par exemple. (Peut-être avec une taxe carbone trois fois plus chère qu’à Neuilly ?)

Je suis curieux de savoir par quels pouvoirs magiques, le président va pouvoir empêcher les conseils d’administration de multinationales privées de délocaliser.

Les conseils d’administration seraient-ils totalement soumis aux désidératas de Nicolas Sarkozy ?

 

L’industrie automobile auto satisfaisante.

« la différence de coût entre construire une voiture en Tchéquie et en France est de 1000 Euros »

Les primes à la casse de l’automobile a permis de ne pas perdre autant de ventes de voitures neuves que nos voisins.

Mais à quel prix pour tous les contribuables ?  

Cela n’a pas empêché les usines Françaises de placer leurs employés au chômage technique et licencier les intérimaires .

Donc les Français payent deux fois : Une fois pour les primes à la casse et une autre fois pour financer le chômage des employés licenciés.

 

Refonder le capitalisme.

"Je suis plus que choqué par le système de rémunération des traders [...] comme au loto, on gagnait même quand on avait fait des bêtises", s’indigne Nicolas Sarkozy "J’ai vu ce que M. (Barack) Obama a décidé, je suis en train d’y réfléchir, moi je ne suis pas trop pour une règle générale", a-t-il ajouté. Mais "mettre tout le monde sous la toise (NDLR : plafonner les salaires comme Obama), je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure formule".  

Pourtant, le fait que des grands patrons puissent gagner plus tout en délocalisant ou en étant en situation d’échec ne le choque pas …

Les traders sont choquants, les grands patrons partant avec des parachutes dorés, ou étant augmentés alors même que leur entreprise est en train de sombrer le choque beaucoup moins …. CQFD 

S’attirer la foudre des classes moyennes et des exécutants c’est sans souci, mais s’attirer la foudre des grands patrons est hors de question

« Je désire une position commune des Européens sur les règles du capitalisme » « Nous devons contrôler la transparence des paradis fiscaux » « les agences de notation »

Vœu pieu, est-ce que Nicolas réussira fédérer l’Europe entière, voire le monde, dans les règles du capitalisme .

Cependant, juste après il nous dit que : « la city (Londres) est indexée sur les États Unis », donc que l’Angleterre comme les USA ne suivront pas ses projets ...
 

Les Fonctionnaires .

"pas de dépenses publiques supplémentaires" ,"règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux" , "Je n’engagerai pas de dépenses publiques supplémentaires, notamment sur la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux" .

Pourtant il y a tromperie sur la notion, remplacer les fonctionnaires n’est pas une nouvelle dépense publique mais un simple maintien des postes existants.

Pourquoi ne pas déplacer les emplois publics vers les secteurs publics qui en ont besoin, comme la justice par exemple.

Est-il normal que pour une plainte pénale il fasse attendre entre trois et cinq ans ?

Le but est de faire des économies sur le service public...

 

Les paradis fiscaux.

« Si on fais pas les réformes structurelles qui s’imposent, les gens se révolteront et ils auront raison »

Nicolas le révolutionnaire, qu’il prenne garde, si ses projets de réforme échouent il pourrait être accusé d’incitation au trouble de l’ordre public .

C’est enregistré …
 

La T.V.A

Superbe idée de baisse de TVA à 5,5%, reste à savoir comment sera financé le manque à gagner avec des « caisses vides » trois mois après son élection ...
 

Au sujet de Bernard Kouchner.

"C’est un homme pour qui j’ai beaucoup d’amitié, en qui j’ai grande confiance"  

Nicolas Sarkozy dit qu’il n’est pas un homme à lâcher les autres, c’est une expression assez comique au souvenir David Martinon, « Nous te soutiendrons à mort ».

Nous savons tous ce qui est advenu de David Martinon ...

A ce sujet, tant de gens de son gouvernement ont un passé étant en conflit d’intérêt avec la France, qu’il ne saurait se comporter d’une autre façon sans inquiéter certains de ses ministres …

Quelle accumulation de richesses de nos élus, quels régimes de retraite spéciaux, et en plus ils peuvent travailler pour des intérêts étrangers dans les périodes de vache maigre...

Nous comprenons mieux pourquoi nos politiques sont en total décalage avec ce que vivent les Français.

 

Méditations personnelles :

Si nous en croyons nos économistes, il semblerait que la sortie de crise sera annoncée par la révision au "juste prix" de l’immobilier, d’après les spécialistes ...

 

Traduction : Lorsque des sociétés de gestion immobilière, des agences immobilières et des particuliers seront ruinés parce que leur bien aura été acheté plus cher que sa valeur réelle, là nous sortirons de la crise, les actifs toxiques seront sortis du marché ....

Je ne suis pas économiste mais on m’a toujours dit "quand le bâtiment va, tout va".

Donc lorsque l’immobilier sera au "taux juste" nous pouvons prévoir la VÉRITABLE CRISE puisque nombre de personnes vendront à perte, d’autres auront des biens qui ne valent plus rien, le marché immobilier se crispera.

En clair le plus dur est à venir, nombre d’entreprises de construction risquent de fermer leurs portes.

Voici déjà deux ans que Nicolas Sarkozy m’apprenait que la croissance du pays repose sur la consommation, aussi je suis très étonné qu’il n’ait rien prévu à ce sujet...

Le professeur ne met pas en pratique ses propres cours ?

Nous ne sommes pas tous des Doc Gynéco, certains écoutent tout de même....

Les experts Européens estiment dors et déjà, que la croissance Française pour 2009 sera négative de plus de 1% à la vue du plan de relance Français.

Donc moins de consommation, moins d’emplois, moins de pouvoir d’achat... 

Exportation et importations de hors zone Euro ne correspondent que de 12% à notre économie, l’Europe pourrait parfaitement vivre en autonomie Européenne.

Les doutes de Nicolas Sarkozy au sujet de son éventuelle candidature à sa propre succession en 2012 relève du comique, Nicolas Sarkozy sait très bien qu’il n’a plus la cote depuis le jour ou il nous a dit : - « Pourquoi voudriez-vous que je continue de vider des caisses qui sont déjà vides » .

Plus personnellement j’attends que : -« Les frais de soins dentaires et les lunettes devraient être beaucoup mieux remboursés, car on ne porte pas des lunettes par coquetterie et qu’il n’est pas possible d’aller chercher du travail avec une dent en moins ».

Et avec beaucoup plus de dents en moins que quatre, est-ce que c’est possible ?

 

Conclusion : Après quasiment huit heures d’analyse de l’intervention télévisée de Nicolas je n’ai rien appris du tout, à part qu’il faut attendre .

Comme à chacun des discours de Nicolas Sarkozy j’apprends beaucoup sur la communication et la capacité à faire fléchir les questions jusqu’à les faire oublier.

Sarkozy dit publiquement qu’il ne ment jamais : Ce sont donc les citoyens qui ne comprennent pas le Français !

 

Référence télévisée de l’article .


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Mouche-zélée 11 février 2009 13:21

    @ Tous

    Quelques précisions :

    Politique sociale.
    25 milliards d’Euro dors et déjà prêtés dégageront un intérêt d’un milliard quatre cent mille Euro fin 2009, qui servira intégralement à financer la politique sociale.
    Il va sans dire que Nicolas Sarkozy va avoir très besoin de financer... ... les nouveaux demandeurs d’emploi générés par la crise...

    Sauf que l’état emprunte à 3% ce qu’il prête à 4%, donc le bénéfice ne sera pas celui attendu ….

    Les non dit du "président du pouvoir d’achat"  :
    Les salaires n’évoluent même pas au rythme de l’inflation :
    En 2005, les salaires du secteur privé ont évolué plus favorablement qu’en 2004.
    Ainsi, le salaire mensuel de base a crû, en euros constants, de 0,9 % contre 0,4 % en 2004 et 0,3 % en 2003.
    Cette évolution reste cependant en deçà des évolutions observées entre 1996 et 1999 (+1,1 % en moyenne
    annuelle).
    Elle est plus favorable pour les ouvriers (+1,2 %) et les employés (+ 1,1 %) que pour les
    cadres (+ 0,5 %) et les professions intermédiaires (+ 0,6 %).
    Toujours en 2005, la hausse des salaires
    est particulièrement marquée dans la construction (+1,8 % en euros constants.
    Source INSEE


    A cela ajoutons le cercle vicieux qui se prépare : Je suis curieux de voir ce qui va se passer lorsque les nouveaux chômeurs seront en fin de droit = RMI = moins de consommation = perte de la croissance = perte de l’emploi ....
    Le cercle infernal, juste après viendra la baisse des prix de l’immobilier qui va entraîner son cortège de scandales financiers et de pertes séches pour les propriétaires et les investisseurs ...

    "Petites erreurs de communication"  :
    Sans compter les pertes de ce qui a été investi dans la société DEXIA en prises de participation qui auraient déjà perdu 50% de leur valeur .  (hé oui, nous aurions dors et déjà perdu des l’argent)

    420 millions d’Euro sur 5 ans pour entrer dans l’OTAN est-ce bien raisonnable en pleine crise ?


    Un Grand merci à Léon


    Un Grand merci également à
    Sylvain Raotoarison pour cet article qui porte sur France télévision .

    Un Grand merci à
    E-Fred qui compléte ce commentaire avec son article sur l’OTAN.

    finissons par de l’humour noir pour changer ...


    • Pierre R. Chantelois Pierre R. Chantelois 12 février 2009 07:30

      La mouche

      Un travail d’orfevre et de comptable. Minutieux, froid, sans prétentions aucunes, il instruit point par point sur une situation autrement plus inextricable qu’on voudrait laisser entendre. Je reste abasourdi par le gouffre entre les promesses et les résultats. Et je suis davantage abasourdi par la place qu’occupe de plus en plus le mensonge dans la politique quotidienne.

      Redoutable et efficace, vous avez bien su discerner l’artifice du vrai et mettre en valeur le jeu de la vérité et du mensonge.

      Pierre R. Chantelois


    • Mouche-zélée 12 février 2009 11:42

      Pierre

      Hé oui, le mensonge est devenu la règle en politique, déjà de Gaulle disait " La politique c’est d’abord une volonté, ensuite c’est des réalités" . (pragmatique)

      La politique est inversée désormais : Les acteurs se calibrent sur LEUR réalité ressentie, puis y adaptent leur volonté, ensuite le discours se veut optimisé pour atteindre le résultat .
      "La politique c’est d’abord une impression, des projets partisans, un bel emballage pour faire habiller les projets d’habits démagogiques" (subliminal)

      La finalité du politique n’est plus celle de l’intérêt général mais de la comptabilité mondialisée, l’homme n’est plus la valeur essentielle.
      Le plus comique en France, c’est que la gauche prend des références hitoriques de droite, la droite des références de gauche. (Ségolène De Gaulle, et Nicolas Jaurès)  smiley


    • Yena-Marre Yena-Marre 11 février 2009 14:01

      Bonjour ,
      D’accord avec vous dans l’ensemble , sauf lorsque vous nous présenter le mec comme un " habile communiquant ". La preuve il ne convainc personne , hormis les toutous lécheurs qui passent leur temps à expliquer sa politique . 


      • Mouche-zélée 11 février 2009 14:19

        C’est bien la seule chose qu’il ai travaillé à fond et qui lui permet de se sortir de tout "la communication" ...
        J’ai employé ce terme ironiquement, un "habile communiquant" n’est pas un habille maître d’oeuvre .
        A l’étranger, il est vu comme un énervé qui brasse du vent, qui est trop familier et qui a un égo surdimensionné .
        J’ai passé du temps sur son discours, juste pour démontrer avec quelle imprécision il répondait aux question, tout son art de l’esquive .
        J’en ai fait un article au bout de 5 heures d’écoute ...

        Le danger pour lui est le même que pour Louis XVI, l’autisme royal peut conduire le roi à sa perte ...  smiley
        Son programme de campagne démagogique était déjà enterré dès son 3 ème mois, "pourquoi voulez-vous que je continue à vider des caisses qui sont déjà vides"

        Le seul véritable but du personnage est désormais très clair : Aligner la France sur de l’ultralibéralisme économique .
        Exactement au moment où les USA sont en train de devenir "un peu plus socialistes", crise oblige ...
        C’est pas de chance pour lui, la France est toujours à contre courant  smiley

        C’est ballot  smiley


      • L'enfoiré L’enfoiré 11 février 2009 18:00

        Yenna-marre,

         Je suis plus d’accord avec La mouche. Tout est certainement préparé. 
         Mon article en attente de publication le prouvera, mais cela ne veut pas dire qu’il y parvienne....


      • LE CHAT LE CHAT 11 février 2009 14:34

        J’utiliserai l’argent que rapporteront ces prêts nous le consacrerons à la politique sociale". il a dit à la fin de l’année , c’est parce qu’il sait que les français croient encore au père Noël ! smiley


        • Mouche-zélée 11 février 2009 15:02

          Admettons que ses plans de bénéfice se réalisent ...

          - Il faut déduire l’inflation du bénéfice final .

          - Si il arrive à bénéficier de ces 1 milliard 400 000 €, qu’est-ce que cela représente sur un budget social de plus de 40 milliards d’euro ... ?

          Juste de quoi absorber une partie du coût de sa mesure de réévaluation du chômage technique, ou une partie des 300 000 chômeurs de plus qui deviendront vite des RMI’stes de plus ...
          Il ne faut pas oublier que les premiers touchés sont ceux qui étaient déjà précaires, en intérim ou en CDD, la fin de droit des allocations ASSEDIC sera rapide, la crise longue à se résorber, la relance un idéal.

          On nous parle de plan de relance alors que ce n’est pas de cela qu’il s’agit, il est question de plan d’urgence pour sauver des entreprises, nuance ...  smiley
          On n’en est pas à donner un coup d’accélérateur, nous en sommes au bouche-à-bouche pour que le patient survive.


        • Mouche-zélée 11 février 2009 16:38

          Sawford

          Je me suis fait violence, des heures à me le repasser et à mettre en pause à chaque phrase...
          Exercide difficile mais très instructif  smiley


        • L'enfoiré L’enfoiré 11 février 2009 18:01

          Merci La mOuche pour avoir pris le temps d’analyser tout cela.


        • Jojo 11 février 2009 19:03

          Shawford, Eriofne Bonjour,

          Bravo Tsé-Tsé, vraiment.
          Ce n’est pas mon président. Généralement par simple auto- censure, j’essaye d’éviter les billets qui lui sont consacrés. Mais là, je ne regrette pas d’être venu. Instructif et plaisant merci.
          Quand je pense que vous vouliez quitter AV. Non mais ça ne va pas ?

          PS : J’ai fait une recherche en arabe sur l’affaire hollandaise. Je n’ai rien trouvé de probant non plus.
          Tout juste, une lettre ouverte qui ne dit pas grand-chose et une radio aux idées un peu trop marquées qui aurait fait part il y a quelques mois d’un sit-in de protestation suite au refus du prénom Massilia devant le consulat concerné. (Si je prends des gants, ça n’est pas tant pour ne pas faire de vagues, mais c’est juste par égard pour un ami.)


        • Mouche-zélée 11 février 2009 19:12

          Jojo

          Merci pour le compliment, c’est un peu beaucoup L’enfoiré qui m’a appris à écrire moins tête baissée, sinon avant, hum hum ...

          Pour les Pays Bas, j’ai recherché, je puis dire deux choses :

          - Le journal "source" est protestant et d’extrême droite .

          - Nombre de sites voulant donner caution à cette "info", ont dit qu’elle émanait de l’AFP pour lui donner du crédit.
          A quoi sert de mentir quand c’est vrai ?


        • L'enfoiré L’enfoiré 11 février 2009 19:23

          Salut Jojo,

           Oui, il y a des moments oùil faut prendre son temps, prendre du recul, s’abstenir du goût du scoop comme le fait très souvent les auteurs d’ici et d’ailleurs.
           Il n’y a pas que Sarko qui a mal aux dents aujourd’hui.
           Les adminstrateurs de Fortis se payent la grande cuite.
           BNP Paribas peut s’accrocher ses pubs de fusion au clou. Sarko avait bien peu soupesé son affaire aussi.
           Les Pays-Bas feraient bien de se rend compte que la Belgique ne compte pas pour des prunes.
           Véritable tsunami dans la finance.


        • Mouche-zélée 12 février 2009 13:01

          Shawford

          Une piste en attendant l’enfoiré smiley


        • anny paule 11 février 2009 17:39

          Bonjoue,
          Je vous trouve bien aimable de parler de "communication" pour qualifier le discours du Président... pour moi, son propos est celui d’un camelot, d’un batteleur comme on en trouve encore quelques uns sur nos foires ou marchés... 
          Le bas niveau de langage m’est insupportable... déjà, même sans parler du contenu...
          Mais vous avez totalement raison de démolir une argumentation qui n’en n’est pas une : il prend vraiment ses "administrés", (nous tous, en l’occurence) pour des C.... !
          Sa "règle des trois tiers" m’amuse beaucoup ! (1/3 pour les salariés, 1/3 pour les entreprises, 1/3 pour les actionnaires)... elle me rappelle certains Etats Généraux (Clergé, Noblesse, Tiers Etat)... mais à ce moment-là, si je ne m’abuse, ça avait assez mal fini... côté chef !


          • Mouche-zélée 11 février 2009 18:14

            Exact

            J’ai tenté de mettre de côté mon ressenti personnel identique au votre et de faire "un minimum objectif" .
            Pas d’attaques personnelles, pas de ressenti, pas d’avis personnel.
            (le moins possible)
            Une analyse qui tente d’être honnête en s’appuyant sur ses incohérences ou ses "mensonges" ou "oublis".

            Je compte bien me battre avec les mêmes armes que lui, seule cette méthode peut être crédible, sinon nous retombons inévitablement dans la critique : "Vous écrivez avec votre coeur mais pas avec le cerveau, vous avez un esprit partisan"

            J’ai tenté de faire le job que j’attend des journalistes, de ceux qui étaient sur le plateau entre autres : "répondez à la question Monsieur le président, ne nous écartons pas du sujet"

            Je n’ai pas joué la complaisance mais la carte de ses propres propos, qui se retournent contre lui au final .


          • Céphale Céphale 11 février 2009 19:51

            La grande imposture de Sarkozy, c’est sa prétendue « culture du résultat ».

            http://www.fr-deming.org/CultResultat.pdf


          • Mouche-zélée 11 février 2009 20:05

            Céphale

            Merci beaucoup pour le PDF  smiley
            Une des grandes impostures en matière de résultat, c’est qu’un grand patron du CAC40 peut même gagner plus alors que sa société délocalise ou est en grande difficulté ...
            Les salaires de ces gens là sont décidés par un comité annuel et non pas indexés sur leurs résultats smiley

            Sarkozy a crée le bouclier fiscal, était-ce au nom du résultat ?
            Non, car il sait que ces gens ne dépenseront pas plus au quotidien, ils investiront ce qu’ils ne payent pas en impôts dans des produits boursiers ou achèteront de l’immobilier.
            Mais rien ne sera ré-injectée dans l’économie réelle, sauf très ponctuellement .

            Un type qui gagne 1 200 années de SMIC en un an, ne peut pas faire 3 600 repas par jour  smiley
            Ceci-dit, les grands patrons Français sont ceux qui gagnent le plus en Europe, il faut dire que les salariés Français sont parmi les plus produtifs d’Europe mais pas les plus payés...


          • millesime 11 février 2009 22:59

            une sugggestion ou proposition :
            que les chefs d’entreprises qui délocalisent leurs sociétés, se délocalisent par la même occasion eux et leur famille...(leur famille appréciera mieux ainsi les bienfaits de cette délocalisation.. !)


          • Mouche-zélée 11 février 2009 23:18

            millesime

            Là c’est la proposition AOC, niveau équitable je trouve cela génial .
            Les big boss aiment que leurs gamins aient les APL pendant leurs études, voire le RMI , mais ils n’aiment pas participer à la solidarité nationale par le biais des impôts .
            Poutant ils aiment la qualité de vie en France, mais ils ne veulent pas y participer ...

            En fait, ils nous jouent la comédie de l’alrtuisme quand il le faut, mais eux même n’y croient pas, ils savent que pour être au dessus de la mêlée ils faut écraser les autres et faire quelques victimes ....  smiley



          • ddacoudre ddacoudre 11 février 2009 20:30

            bonjour mouche zélée

            un gros boulot, dans ce domaine tu ne searas pas au chômage d’articles.

            cordialement.


            • pasdessous 12 février 2009 09:04

              "420 millions d’Euro sur 5 ans pour entrer dans l’OTAN est-ce bien raisonnable en pleine crise ? "


              on paye et on a payé pour sortir de l’OTAN, maintenant il faudrait qu’on paye pour y retourner. je reve ou quoi


              • Mouche-zélée 12 février 2009 12:37

                @ ddacoudre
                Il me donne dors et déjà pas mal de travail d’archivage pour recenser toutes ses prouesses.
                Le chômage, tout dépend ce que les gens appellent "le chômage"...
                Si c’est le fait de ne rien faire, alors je fais partie de la "France qui se lève tôt et qui se couche tard".
                Si c’est le fait d’être bénévole et de ne pas être payé, là je suis "un chômeur" .
                Je ne suis même pas demandeur d’emploi, mais demandeur d’un emploi rémunéré  smiley

                @ Pasdessous
                J’ai trouvé cela comique 420 millions pour l’OTAN, d’autant plus que dès trois mois à la présidence il disait : "Pourquoi voulez-vous que je continue à vider des caisses qui sont déjà vides "
                Après ça ils nous dit : "on peut me prêter bien des défauts mais menteur, non", Hum, hum smiley


              • Fergus fergus 12 février 2009 09:54

                Bravo pour cette analyse, Mouche-Zélée. Et pour ses conclusions.
                Cela dit, pas tout à fait d’accord avec la petite contradiction soulevée par Yena-Marre concernant les qualités de communiquant de Sarkozy.
                A l’évidence, notre HyperTout est un redoutable communiquant, mais sa communication est restée une communication de campagne électorale basée sur la séduction, le populisme, l’approximation, la manipulation, mais aussi, et sa dernière prestation l’a clairement démontré, le mensonge. Une communication de campagne destinée à créer de l’espoir, à susciter l’adhésion, à bercer d’illusions.
                Or Sarkozy est désormais confronté à la réalité, et le peuple Français commence à se rendre compte qu’il est mené en bateau par un capitaine incertain et désorienté. C’est pourquoi ce type de communication ne passe plus : les Français attendent des actes, et Sarkozy botte en touche. Ce n’est à l’évidence pas ce que l’on attend d’un chef d’Etat, surtout lorsqu’il prétend, à grand renfort de rodomontades, régler tous les problèmes du pays.


                • Mouche-zélée 12 février 2009 12:25

                  Fergus

                  Le petit Nicolas, a oublié de grandir en même temps que son rôle.
                  -"C’est pourquoi ce type de communication ne passe plus : les Français attendent des actes, et Sarkozy botte en touche. "
                  C’est une forme d’autisme, notre saigneur a très peu d’interaction avec la vie réelle donc il est très décalé, un peu comme l’était Louis XVI ... 
                  "Le peuple demande du pain, donnez lui dons de la brioche..." , le cynisme en phase terminale smiley

                  J’ai retenu des phrases essentielles :

                  Nicolas nous a dit "Responsable mais pas coupable ce n’est pas mon genre", "on peut me prêter bien des défauts mais menteur, non", "je désire être jugé sur mes résultats à la fin de mon quiquénat"...
                  J’ai l’impression que sur ces phrases il se met lui même un Sig sur la tempe en attendant la fin de son quinquénat .

                  Pour les gaffes ....

                  De mon côté, je me fais un stock de ses mensonges et de ses gaffes pour lui tailler un "costume sur mesure" incontestable...


                • Fergus fergus 12 février 2009 13:13

                  Sur les gaffes et les bourdes, il y a de quoi faire, en effet. Et cela ne date pas d’hier : durant la campagne électorale, il a même fait largement jeu égal avec Ségolène ! Mais il était de bon ton alors de ne monter en épingle que celles de la socialiste. L"héritation" (pour héritage) de Sarkozy valait pourtant bien la "bravitude"...


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 février 2009 10:40

                  Oui, moi aussi, j’en ai marre de voir Sakozy qualifié partout de grand communiquant ou d’habile communiquant. A cette aune, le camelot qui me vend "trois casseroles, non, quatre casseroles, pour le prix de deux, non, pour le prix d’une seule casserole !!!" est un habile commercial, et pourquoi pas, un expert en stratégie commerciale. Celui qui me met un cran d’arrêt sous le nez et me dit "file moi ton portefeuille", cest un expert en persuasion, et l’escroc aux assurances, présente habilement ses bilans

                  S’il était si habile que ça, pourquoi croule-t-on sous les articles qui démontrent que personne ne s’y est laissé prendre, à part les habituels laquais de l’audio-visuel ?

                  L’autre jour, j’entendanis Christophe Barbier interviewé, vous savez, le mec à l’écharpe rouge de l’Express, le pote à Carla. A propos de l’argument débile de Sa Majesté sur les 17% de Français au SMIC, et que ce serait injuste de les augmenter, vu que 83% restants n’auraient rien... Eh ben ce guignol restait pantois devant une telle habileté, une telle force de conviction  : comme il disait, "c’est seulement le lendemain qu’on se rend compte qu’il y a quelque chose qui cloche dans ce raisonnement". Ils’est naturellement bien gardé de dire ce qui clochait (vous pensez : augmenter les pauvres, c’est injuste pour les plus riches, c’est vachement dur à comprendre), mais les voilà, nos experts médiatiques. C’est seulement le lendemain qu’ils se rendent compte qu’il y a quelque chose qui cloche, et encore !


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 février 2009 11:53

                    Pardon, j’ai oublié de dire que l’article est très bien fait, et décortique très bien les manques de cette fameuse communication exceptionnelle.... smiley


                  • Mouche-zélée 12 février 2009 12:06

                    Vilain petit Canard


                    - "17% de Français au SMIC, et que ce serait injuste de les augmenter, vu que 83% restants n’auraient rien..."


                    C’est balot de dire que d’aider 17% des plus pauvres est injuste, il a bien créé le bouclier fiscal pour 2,5% des Français ... (certains disent 100 000 foyers pour les plus optimistes)


                    - "j’en ai marre de voir Sakozy qualifié partout de grand communiquant "

                    Nous ne faisons pas l’éloge de ses capacités personnelles, nous ne faisons que féliciter les médecins et les coatchs en communication.
                    Assurément il bénéficie d’un suivi psychologique et médical rapproché, ses tics ont disparu, sa sudation également, ses gestes désordonnés également ....
                    Tout ça sent la béquille chimique à plein nez
                    .

                    Nous faisons passer des tests psychologiques à des fonctionnaires ayant des rôles "sensibles" mais nous ne faisons pas passer de tests psychologiques à nos présidents, pourtant ils ont les codes nucléaires et les pleins pouvoirs.
                    Ce n’est pas un sous marin de 130 personnes qu’un président met en danger mais 65 millions d’habitants  smiley


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 février 2009 13:40

                    @ Mouche
                    Je n’arrive pas bien à comprendre si vous me reprochez d’avoir écrit ce que j’ai écrit , si vous avez bien lu ce que j’ai écrit, ou quoi ?


                  • Mouche-zélée 12 février 2009 13:53

                    Vilain petit canard

                    Bien au contraire smiley
                    Je vous ai parfaitement compris, j’en ai profité pour ajouter une couche d’ironie et de cynisme au dessus smiley
                    Cela peut porter à confusion, mais nous sommes sur la même longueur d’ondes.
                    Je n’ai pas voulu me servir de l’article pour faire un procès à charge, mais sur les commentaires je me lâche  smiley


                  • Vilain petit canard Vilain petit canard 12 février 2009 16:04

                    Ah ben c’est plus clair comme ça. Dans l’après-midi, je passe plus difficilement en mode second degré... smiley


                  • Varsass 12 février 2009 11:09

                    dechiffrages.blog.lemonde.fr/2009/02/07/betisier-presidentiel/

                    Un article très interressant sur l’intervention du schtroumpf farceur, qui prouve, documents à l’appuie, que tous ses chiffres sont complètement faux (ignorance crasse ou malhonetteté ?)


                    • PtitLudo PtitLudo 12 février 2009 11:50

                      Le canard enchaîné revient également sur tous les mensonges (y compris par omission) de jeudi dernier.


                      • morice morice 12 février 2009 12:22

                         petit faiseux ?


                        • Mouche-zélée 12 février 2009 12:52

                          @ Vargass
                          Je me méfie des chiffres, "les chiffres sont la forme la plus évoluée du mensonge".
                          Souvent il nous est parlé en terme de comptabilité analytique, alors qu’au sujet de l’état la comptabilité est totalement transférable d’un poste à l’autre sur décision de l’exécutif .
                          C’est absurde de comparer la comptabilité d’un état à celle d’une entrerise .

                          @ PtitLudo
                          Saine lecture smiley  smiley

                          @ Morice
                          Si seulement c’était vrai "petit faiseux", mais même pas, il est grand "dé-faiseux" .
                          Chez moi on dit "une grande gueule et des petits bras" ou "terreur des bacs à sable" , c’est pareil chez toi ?
                          C’est un méchant ptit gars, qui fais du dégât sitôt qu’il s’exite. Un mauvais garçon ....  smiley



                        • alberto alberto 12 février 2009 12:59

                          Mouche-zélée : Félicitation pour la quantité (et la qualité) du travail que représente la rédaction de ton article !

                          Pour ce qui est des qualités d’illusioniste de notre super communicant : plus de doute pour ceux qui hésitaient.

                          Mais, pour rappel, n’oublions pas que notre Communicator en chef bénéficie du soutien de quasiment la totalité des grands médias y compris France télévision, ce qui l’aide beaucoup à faire avaler ses couleuvres...

                          Bien à toi.


                          • Mouche-zélée 12 février 2009 13:50

                            Alberto

                            Télévision.
                            Là aussi il a menti, il faut qu’il y ai 2/3 de contre à l’assemblée nationale pour faire opposition à la nomination du patron de son choix à la tête de France télévision ....

                            Ayant la majorité parlementaire à l’assemblée nationale, il ne subira jamais 2/3 d’opposition CQFD

                            Très bon article de Sylvain Rakotoarison à ce sujet  smiley


                          • brieli67 12 février 2009 13:34
                             
                            550 OOO ou presque , officiel ce chiffre relevé par le Monde
                            550 OOO gardes à vues en 2008 sur notre territoire.

                            Queue dalle sur cette chape de plomb sécuritaire qui pèse sur la France....
                            sauf que le petit Frère ..... comme par hasard s’est fait "visité" à Neuilly !

                            Ma pomme "caucasienne" mais très voyageuse se fait contrôler deux à trois fois par mois..
                            Pourtant je n’erre pas dans les bas-fonds ni ne trifouille dans le vice et la came ni ne worke dans le black et ne cède aux pot-de-vins /bakchiches....

                            Devant, l’ampleur du phénomène et de ses dérives, le silence de marbre des journalistes devient de semaines en semaines inhumain et intolérable. 
                            On nous impose un discours sublimé éthéré, très loin de nos problèmes quotidiens :
                            le panier de la ménagère, l’accès à nos drogues @ tabac vin cannabis cocaïne etc@, l’accès aux NTIC avec tous nos PC vérolés et spammés
                            sans parler des harcèlements des Banques des assurances .. et de certaines administrations.
                            sans parler du mobbing harcèlement moral professionnel sexuel...

                            Pour les questions_réponses, on n’égraine pas la liste de Proust et on remplit les cases
                            Le journaliste, le gendarme, l’officier de la PJ reformule. C’est si dur ou si compliqué ?


                            SINON un tour sur ce site s’impose
                            http://www.transparence-france.org/

                            • Mouche-zélée 12 février 2009 14:01

                              Brieli 67

                              Vous n’avez pas remarqué qu’il y a quelques années les voitures qui brûlaient le premier janvier étaient très largement médiatisées .
                              Désormais avec la Sarko-TV, il peut en bruler 30% de plus sans que cela ne fasse trop de bruit dans les médias ...

                              Il faut que tout le monde ai l’impression que tout va bien depuis qu’il est devenu notre seigneur et maître ...
                              Pourtant les chiffres sont clairs ...

                              1.147 véhicules ont été incendiés au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, contre 878 durant la même période de l’année précédente, soit une hausse de 30,64%,
                              Tout est fait pour ne pas faire de publicité au manque de résultats malgré une débauche de moyens policiers, voire une dérive totale (délit d’outrage etc...)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

m


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès