Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Si ça c’est la France, alors je ne suis plus Français

Si ça c’est la France, alors je ne suis plus Français

Le débat sur l’identité nationale, manœuvre grossière du « Prez », afin de glaner des voix à l’extrême droite, lors des prochaines échéances électorales, amène des évidences.

Quelle est l’identité de la France qui nous est proposée ?

Il y a trois mots sur les frontons de notre république : Liberté, Egalité, Fraternité.

La France est-elle encore une terre de liberté  ?

On peut se poser sérieusement la question lorsqu’on entend Eric Raoult critiquer Marie NDiaye, le dernier prix Goncourt, et la soumettant au devoir de réserve, au seul fait qu’elle ait osé critiquer le gouvernement actuel.

« Je trouve détestable cette atmosphère de flicage, de vulgarité…Besson, Hortefeux, tous ces gens-là, je les trouve monstrueux » avait elle déclaré lors d’un entretien publié cet été par le magazine « les inrockuptibles » lien

Le ministre de la culture, appelé pour donner son avis, reste très silencieux.

lui d’habitude si bavard...

La France est-elle un pays de liberté lorsqu’on constate la multiplication des radars, des caméras de surveillances ?

Michelle Alliot-Marie a décidé d’en tripler le nombre passant de 20 000 à 60 000 caméras installées. lien

C’est d’autant plus improductif que l’expérience anglaise, avec 1 caméra pour 14 habitants n’aurait permis que de résoudre 3% des délits de rue.

Alors, le projet "Mam" : une caméra pour 1000 habitants ne risque pas d’être plus efficace, et creusera le budget de l’état plus d’un demi-milliard d’euros.

Julien Coupat, mis en prison plus de 6 mois suspecté sans preuve d’avoir voulu saboter une voie ferrée, a dû se demander pendant ces 6 longs mois où était la France pays de la Liberté  ?

Il a fallu trois demandes de remise en liberté pour l’obtenir enfin, le 28 mai dernier, sous condition de payer une caution de 16 000 euros, et de pointer régulièrement dans un commissariat. lien

La France est-elle au moins un pays d’égalité ?

Comme le dit l’INSEE dans son rapport paru récemment, la modification de l’impôt a creusé les inégalités. 8 millions de français vivent sous le seuil de pauvreté, soit moins de 908 euros par mois, alors qu’en même temps, 133 000 personnes, soit le 1% des salariés à temps complet ont en moyenne un salaire brut de 215 000 euros. lien

L’acceptation de salaires monstrueusement disproportionnés, allant jusqu’à 340 fois le smic pour les plus nantis, sachant pertinemment que cela provoque d’autant de pauvreté d’autre part n’est-elle pas la preuve d’une inégalité flagrante, et scandaleuse ?

Il nous reste la Fraternité.

La France est-elle un état fraternel ? çà reste à prouver. N’est-elle pas plutôt celle de l’égoïsme forcené, basé sur la règle bien connue, que le meilleur gagne, et tant pis pour le perdant ?

N’est-elle pas aussi celle de la trahison ?

Combien sont-ils à ce jour à avoir déserté leur camp, pour quelques carottes présidentielles ?

Est-ce çà le modèle qui nous est proposé ?

N’est-elle pas aussi celle de la lâcheté qu’il y a, à renvoyer dans un pays en guerre, des femmes, des enfants, et des hommes venus trouver refuge ici ?

Si la France est devenue le pays ou la délation est organisée, encouragée par en particulier Eric Besson, et d’autres, comment peut-on s’identifier à cette France là ? lien

Est-ce compatible de défendre les valeurs de la France et de s’exiler physiquement, uniquement pour mettre à l’abri son patrimoine, tout en acceptant de faire dépenser à l’Etat 1,9 million d’euros pour son concert « gratuit » à Paris, un certain 14 juillet ?

C’est pourtant ce qu’à fait Johnny Hallyday, empochant sans scrupules le pactole que son ami Sarkozy lui avait offert, en piochant dans nos poches déjà vides. lien

Et il n’est pas un exemple isolé.

Les listes noires des paradis fiscaux, devenues grises, en attendant d’être blanchies, comme l’argent qui y est planqué peuvent changer de couleur mais pas de statut. L’un d’eux est en plein cœur de l’Europe, ce sont les Ports Francs, à Genève. lien

Pour ceux qui auraient raté «  pièce à conviction » sur FR3 le 16 novembre voici le lien pour revoir l’émission sur ce thème.

Si c’est la France que l’on nous propose, alors je ne suis pas français, je suis citoyen du monde, un monde différent dont les frontières seront autres, celle qui partage d’autres valeurs :

Des valeurs solidaires, démocrates, républicaines, libertaires, égalitaires.

Définitivement.

Les frontières sont génératrices de guerres qui font ériger des murs, lesquels finissent toujours par tomber.

Déjà la résistance s’organise.  Lien

Comme disait un vieil ami africain :

« Se croire plus intelligent que son ami, c’est compromettre l’amitié ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

188 réactions à cet article    


  • Voris 18 novembre 2009 11:02

    Et l’UMP de poursuivre sa croisade pour l’identité nationale, traduire : identité avec le Front National :

    BHL (Besson, Hortefeux, Le Pen), le trio penseur de la France d’Après.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:33

      Paul,
      au sujet de BHL, (l’autre) il a du avaler sa cravate l’autre jour,
      bernard Laporte disait hier sur Canal lui avoir passé un savon au téléphone, pour des accusations non ,justifiées, lequel BHL à du s’excuser platement..
      c’est ce qu’on appelle du courage ?


    • Plum’ 18 novembre 2009 11:34

      Tant que la France que l’on nous propose voudra nous faire chanter un hymne nous exhortant à abreuver nos sillons par un un sang impur, on sera mal barrés... On ferait mieux effectivement de mettre en avant la trilogie Liberté Egalté Fraternité et d’en faire mieux respecter les valeurs.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:41

        Plum’
        merci d’évoquer cet hymne patriotique,
        le sang « impur » (!) qui coule dans les sillons, et le reste...
        sarko veut la faire chanter dans les écoles,
        à quand le verre de lait obligatoire ?
        on se retrouve en plein Pétainisme...
        pauvre France.
        tu ne méritais pas çà.


      • Massaliote 18 novembre 2009 12:58

        « à quand le verre de lait obligatoire ? »
        Seul un bobo dans votre genre peut critiquer cette mesure, en période de restrictions, ce « petit rien » était appréciable. Meu non, fallait le cracher parce que le gouvernement il était pas bien. Propos digne d’un rejeton de traficoteurs au marché noir.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:09

        Massaliote,
        dites moi, vous êtes à l’aise dans cette France ou on nous propose le « tablier gris » dans les écoles, les flics pour surveiller si tout se passe bien, les radars un peu partout, la biométrie pour surveiller tout ce beau monde,
        et la cour de sarko.
        il n’ose meme plus se pointer en public lors du congrès des maires, prétextant un empêchement (visite chez son dentiste ?)
        il préfère en inviter quelques uns plus tard, triès sur le volet.
        lorsqu’il sort, maintenant, il invite les vieux militants UMP à la retraite, pour lui faire une haie d’honneur, comme à Valence, ou il leur a payé un pot, sur nos impots,
        elle vous plait cette France ?
        celle ou on encourage la délation,
        ou on dit rien sur la trahison,
        ou on essaye de bâillonner un prix Goncourt ?
        réponse attendue.


      • Massaliote 18 novembre 2009 15:01

        Vous confondez la France et la Sarkozitude. Ma France à moi a davantage de dignité et de grandeur même si la clique au pouvoir aux ordres des tenants du NOUVEL ORDRE MONDIAL fait tout pour la faire disparaître.

        Ma France à moi est éternelle et ce ne sont les pantomimes du Guignol en chef et de ses groupies, non plus que celles de ses opposants exemplaires (forcément exemplaires) tout aussi « bien pensants » qui me feront confondre mon pays avec l’ image frelatée qu’en donne nos merdias.


      • zigpus 18 novembre 2009 16:17

        ok pour le bémol à l’article d’Olivier Cabanel que je lis avec plaisir.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 17:39

        Massalliotte,
        justement non,
        c’est bien de la France de Sarkozy qu’il s’agit,
        et les mauvais démons de la république refont surface chaque fois qu’un individu pareil prend le pouvoir,
        avec ses belles paroles, et ses promesses,
        le réveil est difficile pour les démocrates qui n’ont pas encore tout à fait compris où on les emmenaient,
        comme dans les années 30 en Allemagne.


      • Massaliote 20 novembre 2009 09:43

        Etre Français, découvrez ce que c’est dans le commentaire de mon compatriote :
        Identité Nationale : C’est un choix ! Je ne le connais pas mais cet homme là est mon frère./


      • olivier cabanel olivier cabanel 20 novembre 2009 10:18

        Massaliotte,
        c’est mon frère aussi.


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 11:43

        Shawford,
        il y a d’autres manières d’utiliser un doigt...
        Besson nous a montré l’exemple :
        le poing fermé, et le majeur dressé.
        rires


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:42

        Abgeschiedenheit
        l’impression d’un grand flou artistique,
        qui dit tout, et son contraire,
        vous contestez, mais vous me faites penser à ce cher pierre Dac
        « contre tout ce qui est pour, et pour tout ce qui est contre, »
        confusion mentale ?
        vous devriez éclaircir votre commentaire,
        si possible ?


      • Stéphane Antonini Stéphane Antonini 18 novembre 2009 19:56

        @ Abgesmachin
        « vous faites comme un chien, là où l’on vous dit de faire. »
        Décidément, cette métaphore, elle vous plait, hein ? Combien de fois vous nous l’avez sortie en 6 mois ?


      • italiasempre 18 novembre 2009 11:59

        Si c’est ça la France...non, mais n’importe quoi, Olivier Cabanel.

        Trois faits divers montés en épingle pour prouver...quoi au juste ? Votre démagogie ?
        Et ça se termine avec la sagesse atavique du vieux pote africain, comme il se doit.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:47

          Italiasempre
          faits divers ?
          vous acceptez, tranquillement, que quelqu’un dans ce pays puisse gagner 340 fois le smic ?
          vous acceptez tranquillement que l’on puisse renvoyer dans leur pays en guerre des enfants,des femmes, des hommes qui au nom des droits de l’homme venaient chercher refuge dans notre pays...
          vous acceptez le flicage systématique des citoyennes et des citoyens,
          effectivement, nous ne sommes pas dans le même pays.
          comme disait mon vieux pote africain :
          « laisse tomber »
          oups, non, il ne l’a pas dit, mais il l’aurait pu.


        • Kipik 18 novembre 2009 19:23

          Si italiasempre n’est pas content en France, qu’il aille se faire voir sempre in Italia...


        • italiasempre 18 novembre 2009 19:45

          Allez, ouvrez les vannes...

          Vous citez en exemple deux faits complètement marginaux -les 340 fois le smic et les trois afghans qu’on a renvoyé chez eux- pour réduire la France à ça. A ça et uniquement à ça.
          Vous voyez la manipulation ? Parce que je vais vous dire, moi je la vois grosse comme une maison.
          Pour ce qui concerne le « flicage » des caméras qui vous inquiète tellement, je vais vous mettre un lien sur le blog d’Olivier Bonnet, qui n’est pas spécialement connu pour être l’homme le plus à droite du site, en souhaitant que ça vous fasse réfléchir.


        • italiasempre 18 novembre 2009 19:48

          Kipic, poussin, vous n’avez pas en réserve une réflexion encore plus crétine ? Non ? 

          Cherchez bien.

        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 05:05

          Par italiasempre (xxx.xxx.xxx.51) 18 novembre 11:59

          Si c’est ça la France...non, mais n’importe quoi, Olivier Cabanel.

          Trois faits divers montés en épingle pour prouver...quoi au juste
          C’est marrant, de ne relever du texte, que des petits « faits marginaux » ; en squeezant  :

          - les 8 millions de personnes sous le seuil de pauvreté (une peccadille),
          - les 3 millions de mal-logés (une broutille),
          - le million de victimes de la faim,
          - les 6 millions de chômeurs ; explosion de 30% en un an (tous des feignasses),
          - les 19% de travailleurs à temps partiel,
           l’aggravation du creusement de l’écart des salaires, la paupérisation constante des classes pauvres et moyennes, les 16% d’écart de salaire entre hommes et femmes, les lois votées en douce pour instaurer une santé à plusieurs vitesses (déremboursements, augmentation du forfait hospitalier, la fiscalisation des journées maladies)....

          Quant aux expulsions, outre le scandale de renvoyer des familles chez elles, dans un pays auquel ON FAIT LA GUERRE, et où elles sont donc, en danger de notre fait (entre autres), ce n’est que la partie émergée d’un iceberg de plus de 30.000 expulsions par an, sans compter les 12.000 familles expulsées de leur logment qu’elles ne peuvent plus payer...

          J’imagine la bonne Italiasempre (quelle tâche pour ce beau pays qu’est l’Italie), douillettement installée dans son canapé, sirotant un capiteux vin classé, jetant un regard distrait et agacé, sur ces « faits divers marginaux », qui viendraient lui gâcher son plaisir.

          Alle, on zappe, pour une bonne émission people, sur les fiestas des pétasses arrosées au champagne sur les plages de Saint Tropez ; ça, c’est la France : ça pétille, c’est gai, ça danse : encore une petite coupe ?


        • italiasempre 19 novembre 2009 11:00

          Et voilà le riant sisi qui s’amène...

          Mais oui mon bon monsieur, la France est en train de crever de faim, et kes k’y font au gouvernement ? Rien du tout, ils s’empiffrent, au gouvernement, j’vous l’ dis moi, ils s’en foutent, au gouvernement !
          Pauvre sysyphe, coincé comme tu es dans les années ’70, tu fais un procès à l’économie mondiale dans son ensemble -ce qui n’est pas le sujet de l’article- et tu fais semblant de ne pas voir que c’est chez vous en France que les gens s’en sortent encore le mieux...-et ça c’est le sujet de l’article-
          On se demande bien pourquoi, hein Sisyphe ?
          Ps tes attaques personnelles, une habitude chez toi, sont juste lamentables

        • Big Mac 19 novembre 2009 11:16

          Italia sempre,

          Mais vous le savez bien la France doit accueillir toute la misère du monde, sans chômage, sans SDF, sans perte de salaire : Bref dans le monde magique des bisounours tout est possible, les ressources sont partageables à l’infini, quand il y a du travail pour 2 il y en a pour 2 millions !!!

          Eh bien prenons le même raisonnement magique pour dire que les chômeurs n’ont qu’à devenir chef d’entreprise, les SDF n’ont qu’à devenir propriétaires fonciers et les pauvres n’ont qu’à augmenter leur revenu.

          Et hop retour à l’expéditeur : yaka fauquon !


        • italiasempre 19 novembre 2009 11:33

          Bonjour Big Mac

          c’est exactement ça, mais certains sont de bonne foi, d’autres pas.

        • Gazi BORAT 19 novembre 2009 11:42

          « La misère du monde.. »

          Un discours souvent repris par les descendants d’immigrés dès la deuxième génération qui est l’appel à la fermeture des frontières.

          Leurs parents sont entrés, eux aussi souvent illettrés, sans autre bagage que leur force de travail, se sont peu à peu intégrés, aidés par un contexte de plein emploi.

          Leurs enfants, qui n’ont point vécu cela.. mais portent encore un patronyme le rappelant une origine pas toujours des plus valorisantes, se font plus « royalistes que le roi », voire plus donneur de leçons xénophobes qu’un paysan auvergnat.. et exigent la fermeture des frontières..

          Qu’ils se consolent comme ils peuvent.. mais celles ci n’ont jamais pu être étanches.. même la ligne de démarcation, pourtant mieux gardée, était franchissable..

          gAZi bORAt


        • Big Mac 19 novembre 2009 11:47

          De bonne foi je ne sais pas, mais par charité chrétienne on va leur accorder le bénéfice du doute.


        • sisyphe sisyphe 19 novembre 2009 12:04

          Par italiasempre (xxx.xxx.xxx.71) 19 novembre 11:00


          Pauvre sysyphe, coincé comme tu es dans les années ’70, tu fais un procès à l’économie mondiale dans son ensemble -ce qui n’est pas le sujet de l’article- et tu fais semblant de ne pas voir que c’est chez vous en France que les gens s’en sortent encore le mieux...-et ça c’est le sujet de l’article-

          Les années 70 ??
          Mais, ma brave dame, j’aurais bien aimé..
          Sauf que les CHIFFRES que je cite plus haut, et auxquels tu évites bien de te référer, sont bien ceux de la FRANCE DE 2009  ; ben oui ; faut suivre, madame...

          Quand au fait que « c’est en France que les gens s’en sortent le mieux » ; ben oui, mais non ; justement, comparativement aux chiffres énoncés plus haut ; si c’est ça, s’en « sortir le mieux », pour les quelques 10 millions d’exclus, ben y a encore sacrément du boulot, hein....

          Mais il n’est pire sourd que celui qui ne veut entendre, chacun voit midi à sa fenêtre, après moi le déluge, et quand on voit c’qu’on voit, et qu’on entend c’qu’on entend, on est bien content de penser c’qu’on pense, pas vrai ?


        • italiasempre 19 novembre 2009 12:35

          Tant qu’à faire, tu peux arriver jusqu’ à 40 millions de pauvres si ça te chante mais c’est encore EN FRANCE QUE LES PAUVRES S’EN SORTENT LE MIEUX.

          Et c’est bien ce qui t’emmerde, parce que du coup tes envolées d’egoistes-exploiteurs-racistes-esclavagistes ne tiennent plus debout. 
          Et la révolution ce n’est pas pour demain...

        • olivier cabanel olivier cabanel 19 novembre 2009 13:27

          Italia,
          tu devrais dire çà aux Africains, sud Américains,
          çà relativise tes propos.


        • sophie 19 novembre 2009 18:03

          italia et mcm ensemble.... on croit réver le panzerfaust du sionisme en action mais qui fait long-feu dommage à ces préposés.....


        • sisyphe sisyphe 20 novembre 2009 02:36

          @ italia simplet

          Tu es définitivement une grosse conne, dans le déni de réalité, pour justifier ton petit confort égoïste ; je te conseille d’aller tenir tes petits propos méprisants aux Restos du coeur, ou devant tous ceux qui vivent avec moins de 880€ par mois ; on verra si tu gardes ta morgue et ton cynisme

          Plus de temps à perdre avec des gens de ton espèce

          De l’air..


        • italiasempre 20 novembre 2009 10:51

          Mon petit confort ? Pauvre abruti, je bosse 9h non stop debout dans ma boite, souvent avec des fin de mois sans toucher de salaire quand je dois payer cotis, assedic, impôts solidarité et aides à la formation divers et variés. 

          Je suis une grosse conne ? On est faits pour s’entendre toi et moi alors, parce qu’en matière de connerie et débilité profonde tu restes quand même le spécialiste. 

        • Jean-paul 21 novembre 2009 02:26

          @ italiasempre
          Sysiphe oublie de te dire qu’il est parti dans un pays pauvre jouer au riche avec sa pension de France .Il ne te dira jamais quel pays .


        • Massaliote 18 novembre 2009 12:53

          « Si c’est ça la France ; je ne suis plus français »

          Moi non plus, je ne m’en remets pas.

          Quant à la fixette des bobos sur les paroles de la Marseillaise, je remarque que ces pourris insultent tous ceux des nôtres qui sont morts pour la France sur les champs de bataille ou devant les pelotons d’exécution nazis en chantant cet hymne. Même des étrangers l’ont chanté avant d’être fusillés par l’ennemi. Les paroles s’adressent aux ennemis de la France et ne font pas référence à une quelconque distinction ethnique. Mais c’est le prisme a travers lequel les chacals veulent les voir.

          Oui, tout ennemi avéré de la France doit être combattu. Je ne vois pas pourquoi son sang se devrait d’être « pur ».

          Une bonne fois pour toutes, allez donc voir ailleurs si c’est mieux. Avec un aller simple de préférence. 


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 13:49

          Calmos
          la lune ?
          on peut toujours rêver.


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 novembre 2009 14:13

          Massaliotte,
          on connait le discours,
          il a des relents de Mauras, et de quelques autres réactionnaires,
          çà s’appelait « action française »
          « la France tu l’aimes ou tu la quittes »
          et si on inversait ?
          une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre, et non pas un pays fermé.
          un pays de vieux, bardé de flics et de caméras,
          une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage,
          de Coubertin a du déjà faire plusieurs tours dans sa tombe.
          vous avez le choix.


        • Massaliote 18 novembre 2009 15:09

          « une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre, et non pas un pays fermé.
          un pays de vieux, bardé de flics et de caméras,
          une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage »

          La France a été tellement « ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre » qu’elle s’est laissée envahir et que désormais vous pouvez rêver « d’une France du foot ou le vaincu ne casse pas tout sur son passage » ? Je vous signale que les scènes d’émeute qui ont secoué toutes les villes françaises après Egypte-Algérie ne sont pas de fait de ces citoyens « inférieurs » que sont les Français de souche.


        • Gazi BORAT 18 novembre 2009 17:20

          @MASSALIOTE

          « ..ou devant les pelotons d’exécution nazis en chantant cet hymne. »

          L’un de ceux qui accompagnèrent Guy Môcquet dans la fournée de fusillés du jour, regarda en face le peloton et mourut en lâchant un :

          « VIVE LE PARTI COMMUNISTE ALLEMAND ! »

          Une certaine classe, non ?

          Mais apparemment, Nicolas Sarkozy ne goûte guère ce genre d’esprit.. ou alors, il cherche encore à comprendre le sens de cette phrase..

          gAZi bORAt


        • oncle archibald 18 novembre 2009 20:03

          « une France ouverte, conviviale, à la rencontre de l’autre » oui certes mais si « l’autre » justement il vient à ta rencontre avec une bate debase ball pour te peter les dents parce que tu pretends entrer dans « son » immeuble transformé en echope de vente de stupéfiants, tu dis quoi ?? Que la police flique tout le monde, que cette restricttion de liberté est intolerable ou bien qu’il n’y a pas assez de flics pour empecher « ces Messieurs les hommes » de nuire...

          La gauche a déjà perdu beaucoup d’élections en prétendant ne pas voir la réalité des choses .. Qu’elle réflechisse il est encore temps de ne pas se désinteresser du sort des « braves gens » au profit des malfaisants qui en rient encore et savent si bien faire vibrer les cordes du violon raciste ...

        • Loan 18 novembre 2009 20:11

          Oncle Archibald, les retraités marseillais qui vu brûler leurs bateaux sont très « heureux » d’entendre la racaille ricaner sur les vidéos.


        • Jean-paul 18 novembre 2009 22:51

          Calmos.
          Vous pensez que l’auteur est juste un vieux gauchiste aigri et depressif .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès