Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > BCE et FED même combat

BCE et FED même combat

Pour prolonger quelque peu mon dernier article "l'argent-dette, instrument de domination" nous avons assisté ces derniers jours à une manoeuvre concertée entre la FED et la BCE.

La 1ère salve a été tirée par Mario Draghi lorsqu'il a annoncé que la BCE allait racheter de la dette souveraine d'une façon illimitée, pour autant que les maturités de ces dettes soient inférieures à 3 ans. Aussitôt, tous ce que le monde "bien-pensant" compte en spécialistes de tous bords a applaudi devant un tel courage. Enfin, la BCE sortait de sa léthargie, et utilisait la "grosse bertha" si, si, j'ai entendu le terme, noyé dans les "bazooka" et autres substantifs martiaux. Bref, tout ça avait plutot l'air d'une déclaration de guerre aux vilains marchés qui voulaient imposer des taux proches de l'usure à ces pauvres pays tellement endettés...

Et le pire, c'est que cela marche. Et là, ma parole, mais c'est à tomber à la renverse ! Sont-ils tous devenus inconscients ? Personne ne pose la question de savoir qui détient la dette des Etats ?

Car enfin, pour acheter quelque chose, encore faut-il que qelqu'un le possède. Et là, comme disait le regretté Coluche, "je vous le donne, Emile" eh bien, ce sont les mêmes qu'on baptise "marchés" quand ça peut arranger, mais qu'on désigne "banques ou fonds" entre gens du même monde.
 Non, vous ne rêvez pas, Monsieur Mario s'engage à racheter sans limites les dettes "souveraines" que certains qualifient de "pourries" actuellement en possession des banques. Bien évidemment, les banques en question ne sauraient résister à un tel appel. Tenez, je vais vous donner un scoop : je suis persuadé que les banques vont racheter de plus en plus de dettes, rien que pour faire plaisir à Monsieur Mario en lui revendant aussitôt.

Un petit problème subsiste, car même s'il n'est pas convenable de parler d'argent entre gens du monde, il va bien falloir que quelqu'un paye. Devançant l'argument, Monsieur Mario nous tranquilise : cela se fera à périmètre monétaire constant. Autrement dit, on va imprimer des beaux billets tout neufs et on va détruire des vieux billets en quantité égale. Alors là, rien à dire, la combine est nickel... Sauf que, pour compenser l'argent qu'on va donner aux banques, il va bien falloir qu'on le retire de quelque part, et ça, c'est une question qui n'est pas abordée. On ne peut pas penser à tout. D'autant plus que la valeur intrinsèque de ces dettes qui, n'en doutons pas, seront rachetées à leur valeur nominale, ne représente pas le meilleur des placements. In fine, c'est encore une fois la "générosité" des contribuables qui sera sollicitée.

Le lendemain, c'est au tour du cousin Ben d'annoncer que la FED va racheter des créances immobilières pour 40 milliards de $ par mois, c'est-à-dire environ 500 milliards de $ par an.Comme il n'est pas spécifié de date de fin, on peut se demander s'il existe une limite dans le temps à l'exercice...

Dans les 2 cas, nous avons une curieuse similitude : faire acheter par des banques centrales des dettes plus ou moins (et plutôt plus que moins) frelatées. Cette opération aura pour seul et unique bénéficiaire le système bancaire. Mais, après tout, si tout le monde trouve cela normal...


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 16 septembre 2012 11:52

    On en revient toujours au même problème  : la remise en cause ou non de la propriété privée et de la libre disposition et circulation des capitaux :

    http://2ccr.unblog.fr/2012/04/18/mettre-au-pas-la-finance/

    et ce n’est pas nouveau, Marx avait deja trés bien cerné le probleme, voir ce petit rappel :

    http://2ccr.unblog.fr/2011/01/07/la-dette-publique-et-la-bancocratie/


    • ctadirke 17 septembre 2012 08:03

      Parenthèses

      La révolution française tant admirée ayant été faite par des bourgeois et à leur bénéfice finalement s’ils avaient gardé leur tête sur les épaules , la SECONDE déclaration des droits de l’ homme - oubliant les devoirs et moins mythique que la PREMIERE - déclarait la propriété inaliénable. 

      Pas cosn les bourgeois ddont certains furent ensuite les vrais propriétaires de la Banque de France crée par le Corse anti-français qui avait besoin de leur argent pour faire la guerre et donner des royaumes à sa famille

      Il faut être nul et ignorant pour admirer Buonaparte


    • Peretz1 Peretz1 16 septembre 2012 19:54

      C’est là toute l’astuce : l’art et la manière de prêter l’argent qu’on a pas. Bravo les banquiers. C’est de la prestigiditation. En fait ils jouent sur le temps. Mais on ne le maîtrise pas. Donc un énorme retour de bâton est possible.


    • Yvance77 16 septembre 2012 14:06

      « Mario Draghi lorsqu’il a annoncé que la BCE allait racheter de la dette souveraine d’une façon illimitée »

      A un moment donné, il va falloir que tous ces responsables NON ÉLUS par les peuples donnent des réponses claires également dont la première est :

      - Combien depuis 2009 d’argent a t-on donné aux banques pour racheter leurs actifs et titres pourris ?

      Et secondo :

      - Combien reste t-il à éponger ?

      A ces simples questions de bons sens, on a droit aux réponses qui s’imposent !


      • bigglop bigglop 16 septembre 2012 18:35

        Bonjour à tous,

        Merci @Cliquet pour cet article très complet et détaillé.

        Tous les politiques, décideurs et médias européens sont obnubilés par une prétendue crise de l’euro qui n’est qu’un aspect de la crise financière mondiale et du dollar, monnaie de réserve et d’échange internationale.

        Comme vous l’indiquez dans votre article l’or retrouve un rôle de premier plan dans le monde. Parmi les nombreuses explications sur les ’’causes’’ justifiant les conflits avec l’Irak, la Lybie, peu de spécialistes évoquent le paiement du pétrole en or et non en dollar. Kadhafi était en train de mettre en place, avec ses partenaires, un dinar or à travers une organisation bancaire indépendante de la BIS (Bank for International Settlements) au fonctionnement opaque.

        Pour répondre, en partie, à @Yvance77 :

        Le communiqué de presse de Michel Barnier :
        "La crise financière a montré combien les pouvoirs publics étaient mal équipés pour faire face aux difficultés de banques actives sur les marchés internationaux. Afin d’assurer la continuité de services financiers essentiels pour les citoyens et les entreprises, les États ont été contraints d’injecter des fonds publics dans les banques et de leur accorder des garanties pour un montant sans précédent : entre octobre 2008 et octobre 2011, la Commission européenne a approuvé environ 4 500 milliards d’euros d’aides d’État en faveur des établissements financiers, ce qui équivaut à 37 % du PIB de l’UE1. Si elles ont permis d’éviter des faillites bancaires et une désorganisation économique à grande échelle, ces mesures ont pesé sur le contribuable et grevé lourdement les finances publiques, sans régler la question de savoir comment gérer les grandes banques transfrontalières en difficulté."

        Le 12 septembre, la Cour Constitutionnelle de Karlsruhe a dit oui au MES mais sous la condition d’une limitation de ses engagements à 190 mds € et toute augmentation des engagements sera soumise au Bundestag, ce qui soulève des interrogations sur l’application de l’article 9-3 des statuts du MES : "Les Membres du MES, irrévocablement et inconditionnellement, s’engagent à payer sur demande l’appel de capital effectué par le Directeur Général conformément au présent paragraphe, cet appel devant être payé dans les sept (7) jours suivant la réception de ladite demande."

        Les parlementaires français, n’ont même pas eu le courage de réclamer une telle limitation. Ils ont même abandonné en rase campagne le respect du principe de subsidiarité

        Ils ont aussi oublié leur « refus » du Pacte Budgétaire au mois d’aôut 2011

        En conséquence, notre Parlement peut être comparé à une chambre d’enregistrement qui inaugurera les chrysanthèmes après les abandons successifs de notre souveraineté pour la Commission, le Conseil, la BCE et les eurocrates qui n’ont jamais été élus démocratiquement.

        Ils ont aussi applaudi le programme "Outright Monetary Transaction’’ de la BCE et Draghi (analyse rapide à compléter) qui n’est qu’un mécanisme de sauvetage des banques européennes et du système financier payé, à la fin, par les citoyens qui devront recapitaliser la BCE à terme. Le caractère ’’illimité’’ est abusif, car tôt ou tard, la BCE se retrouvera confrontée, pour la ’’stérilisation’’ des collatéraux détenus à la détention d’actifs réels et liquides en quantité, valeur suffisante. Avec les pertes potentielles de ces ’’collatéraux’’, il faudra prévoir une gestion prudente des provisions. A terme, pour ’’sauver l’euro’’ (et les banques), les états de l’eurozone devront recapitaliser la BCE, mais comme ils risquent d’être exsangues........


      • millesime 17 septembre 2012 22:40

        il y avait 30 000 milliards de $ d’actifs-fantômes à épurer dans le monde occidental qui avaient envahi le système économique et financier mondial (mais surtout occidental) à la fin 2007
        La moitié d’entre eux environ ont disparu depuis 2009.
        Ils ont été en partie ressuscités par la volonté des grandes banques centrales et en particulier la FED avec ses quantitative Easings 1 et 2 (2300 milliards) ce sont donc de l’ordre de 20 000 milliards de ces actifs-fantômes qui vont s’envoler en fumée dans les mois à venir et ce sous l’effet des mégas crises US en gestation... à suivre !

        http://millesime.over-blog.com


      • borowic 16 septembre 2012 14:37

        La regle d or la seule celle qui n est pas ecrite mais qui est appliquee systematiquement c est que les banques doivent toujours gagner de l’argent meme si elles sont mal gerees.

        C est du vol pur et simple.


        • travelworld travelworld 16 septembre 2012 18:55

          Le dernier payeur est toujours le contribuable, ou alors il faut faire une guerre, Hitler a essayé mais ça n’a pas marché ; Napoléon a réussit dans un premier temps, l’Italie a été un modèle du genre, mais.....le contribuable paye alors avec son sang ou celui des autres (la grande armée était composée de 2/3 d’étrangers !)


          • Peretz1 Peretz1 16 septembre 2012 19:58

            Effectivement : du sang et des larmes. Il faut noter les noms de ces dirigeants politiques sans envergure. A la lanterne je vous dis...


            • kemilein 16 septembre 2012 21:12

              l’argent créer peut être inflationniste ou pas, en tous cas il sera indexé sur la production, raison pour laquelle vous aller manger de l’austérité (travailler gratis pour les banques ou rembourser les crédits qu’elles ont fait en achetant des dettes - sauf que là est le comique ce sera pour rembourser votre propre argent oui oui, puisque la BCE (normalement) est « publique » ou presque puisque les actionnaires majoritaire sont les Etats)

              question donc bien plus pertinente est, pourquoi les états laissent-ils les banques faire de l’argent sur votre dos (alors qu’ils sont sensé vous représentez a ce qu’ils disent) et qu’en plus vous allez travailler pour Eux, or si Eux c’est « vous » (ce qui devrait être le cas) pourquoi travailler ??

              que ce donc ces étranges états ? (bien que je sois parfaitement contre le libéralisme je ne défendrais pas non plus des états iniques et corrompu)


              • bonnes idées 16 septembre 2012 21:57

                Le monde est trop complexe pour vouloir le modifier et chaque changement si infime qu’il soit se répercute à grande échelle.L’humanité dans son ensemble doit trouver des solutions car ce mode de vie n’est pas un échec mais juste une impasse. Simplement le monde s’est installé tout seul et seulement avec du temps mais cela ne marche pas. Dés lors un système équitable et anticipé sur de longues périodes doit être mis en place rapidement sinon c’est le « big crunch », le chocolat qui croustille. Entre nous et discrètement ce n’est pas de savoir comment mais quand le monde va t-il s’embraser ? j’ai confiance en ce secret, vous resterez des tombes je l’éspère. 
                Je demande simplement à ceux qui ont trop puisé dans notre vieille terre de redonner un peu de leurs richesses à cette vieille femme fatiguée d’avoir eu trop d’enfants. Que le grand cric me croque si je me trompe. Nous devons cesser de croire que l’équilibre d’une société vient de son déséquilibre. Ce n’est pas vrai et tous les mains dans les mains nous pouvons construire un monde meilleur ou l’homme et la femme ne se suffirons pas à des choses médiocres et sans intérêt.
                Dans ce bordel orchestré personne n’a donc d’enfant, de parent, de frère et de soeur, d’ami d’enfance, de boulanger, de belle-mère ? c’est quoi la grande finale, une guerre de derrière les fagots bien viscieuse Nord contre sud ?
                baaah,


                • lloreen 16 septembre 2012 22:38

                  C’est le début de la fin des banksters.
                  Pour l’instant, cela concerne Barclay’s Bank.

                  http://www.cftc.gov/ucm/groups/public/@lrenforcementactions/documents/legalpleading/enfbarclaysorder062712.pd f


                    • paul 17 septembre 2012 00:13

                      Il y a d’une part , les pitreries de Super Mario pour nous obliger à renflouer les banques .
                      Une vieille affaire depuis la loi Pompidou en 1973 , qui a confié la création monétaire aux banques, jusqu’au traité Merkozy ou TCGC qui pourrait être voté grâce aux socialistes. La honte !

                      Il y a d’autre part , le contenu de la dette, dont le montant, soit dit en passant, est voisin de celui des intérêts versés aux banksters depuis 1973 justement .
                      Payer à qui,et à quelles conditions ont été contractés les emprunts . C’est ce que demande un collectif pour réaliser un audit citoyen qui permettrait un vrai débat public .
                       Il est composé de syndicats, d’associations, « des économistes atterrés » dont F.Lordon, des personnalités comme S.Hessel, A.Mnouchkine .
                       Il faut en finir avec les discours culpabilisateurs propagés par les médias . Cet audit a été réalisé dans d’autres pays, notamment en Équateur où l’audit a permis d’identifier 35 % de dette illégitime ou illégale qui n’a pas été remboursée ,malgré les menaces des marchés financiers . Et la croissance de ce pays est repartie à la hausse.
                      Un audit qui permettrait, entre autres, de mettre le nez dans l’Agence France Trésor, chargée de gérer la dette publique « dans l’intérêt du contribuable ». La composition de cette agence discrète fait penser au renard dans le poulailler .
                      Les temps prochains permettront de connaitre les limites de la passivité du citoyen qui sent la corde se resserrer autour de son cou .


                      • bigglop bigglop 17 septembre 2012 00:55

                        A @Paul,

                        Sur l’Agence France Trésor, le site d’Etienne Chouard, en rajoutant Philippe Mills DG de l’Agence FT Cordialement


                      • plancherDesVaches 18 septembre 2012 14:33

                        TRES bien vu, Paul.

                        Il n’y a QUE l’Equateur qui a réussi à rouler les créanciers. A ce jour.


                      • bonnes idées 17 septembre 2012 12:09

                        Une révolution silencieuse voilà ce que redoutent les égoïstes. Les grands argentiers de ce monde tirent les ficelles de notre avenir, et les choix qu’ils décident sont à mon sens des plus mauvais. Comme le dis si bien Greenpeace (à côté de la plaque) un acte local pour un effet global". Mais comment reprocher à cette génération qui a tant souffert de la guerre de ne connaître que ce style de vie. Lavez-vous rien qu’à l’eau froide pendant quelques jours et on en reparle. Laissons partir à la retraite cette génération de damnés née au mauvais moment et au mauvais endroit.

                        Pourtant il suffirait d’un peu de simplicité dans la vie pour apaiser une certaine montée de la violence. Je me comprends.


                        • anar75 anar75 17 septembre 2012 17:52

                          Ahhh si Ron Paul avait été mieux écouté par les Américains...

                          Les gens sont devenus comme les politiques, une vision à court terme. Le soucis donc, ils vont attendre de se casser la gueule pour réagir.

                          Une austérité provoquée par la fermeture de La FED aurait bien remis les choses en place...

                          Le président Woodrow Wilson, qui a signé la loi de la Réserve Fédérale, dira plus tard avec regret (25 Septembre 1919) :
                          « Je suis un homme malheureux, j’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est dorénavant contrôlée par un système de crédit.
                          Nous ne somme plus un gouvernement de libre opinion, ni un gouvernement de conviction de vote majoritaire, mais un gouvernement sous l’emprise d’un petit groupe dominant ».

                          Pour vous faire voir ce qui nous attend si on ne fait rien :

                          « Une puce en chacun de nous serait le système monétaire universel par excellence, euh, parce qu’il n’y aurait pas d’échapatoire et que vous seriez totalement à la merci de ceux qui contrôlent cette puce ». G. Edward Griffin (auteur de : The Creature from Jekyll Island : A Second Look at the Federal Reserve)


                          • lloreen 17 septembre 2012 21:11

                            Voici le lien en français.

                            Ed Griffin :la créature de Jekyll Island

                            http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/67/15/03/Rothschild/Conf-Ed-Griffin-Creation-FED.pdf

                            A faire absolument découvrir à votre entourage.
                            Chacun qui manipule un euro est leur esclave, parce qu’il est impliqué dans LEUR système.


                          • lloreen 17 septembre 2012 21:51

                            Tous ces escrocs,qui arrosent les apparatchiks non élus de l’union européennes sont des malfaiteurs en association qui doivent être déférés devant les tribunaux.
                            Les islandais l’ont fait.
                            Il nous reste à prendre la suite.Ces gens sont totalement ILLEGITIMES.
                            Tous les pays asservis par l’union européenne doivent utiliser exactement les mêmes remèdes que l’Islande : ce pays a valeur d’exemple pour tous ceux qui veulent sortir des griffes de ces arnaqueurs.

                            http://www.wikistrike.com/article-les-banquiers-detestent-l-islande-107538988.html

                            http://www.wikistrike.com/article-islande-le-proces-qui-en-fait-trembler-plus-d-un-104163567.html

                            L’Islande annuleune partie de la dette hypothécaire de ses habitants

                            http://www.express.be/business/fr/economy/une-autre-leon-tiree-du-nord-lislande-procede-

                            a-lannulation-dune-partie-des-emprunts-hypothecaires-de-ses-citoyens/166179.htm

                            La révolution islandaise :

                            http://www.dailymotion.com/video/xqfqlr_la-revolution-islandaise_news

                            L’Islande réécrit sa constitution :

                            http://www.wikistrike.com/article-revolution-loin-des-medias-l-islande-reecrit-entierement-sa-constitution-99142021.html


                            • plancherDesVaches 18 septembre 2012 14:32

                              L’Islande est en train de payer et continuera de le faire.

                              En effet, c’est le FMI qui a remboursé les créanciers anglais et hollandais et, à son tour, l’Islande doit rembourser le FMI.

                              Essayez de vous renseigner sur les liens entre « investisseurs » chinois et Islande. Et, surtout, demandez-vous pourquoi...


                            • human right 17 septembre 2012 21:57
                              blanchiment de la dette, pour que la machine financière continue à l infiniiiii ! la planche à billet va t elle sauver le systeme financier ou détruire la monnaie ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

cliquet


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès