Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bitcoin chez Monoprix : de la fausse monnaie qu’il faut interdire (...)

Bitcoin chez Monoprix : de la fausse monnaie qu’il faut interdire !

Il y a quelques jours, François Lenglet, pourtant généralement bien inspiré, a consacré son billet au fait que Monoprix devrait prochainement accepter les bitcoins pour payer ses courses. Nullement choqué par ce qui n’est que de la fausse monnaie, il y voyait une annonce de notre avenir. Grosse erreur.

En réalité, un retour en arrière
 
Il y a quelque chose de fascinant avec bitcoin. Peut-être parce que certains y voient une innovation symbole de la modernité et de notre avenir, ils n’arrivent pas à voir la réalité de ce qu’est ce phénomène de foire dont on parle tant. D’où le fait qu’une partie d’entre eux arrivent même à imaginer que notre avenir sera rempli de différentes monnaies, souvent émises par des entreprises technologiques étasuniennes, comme Google ou Facebook. Avec des citoyens qui ont une opinion souvent très mauvaise de leurs gouvernements et de l’Etat, cette idée peut apparaître comme une évolution moderne et logique de nos sociétés, une nouvelle possibilité offerte par la technologie, qui pourrait même faciliter notre vie.
 
Mais cette interprétation de l’histoire repose sur une méconnaissance de l’histoire monétaire, rappelée par The Economist dans un papier sur sur les conséquences des crises financières. En effet, les grands pays n’ont pas toujours fonctionné avec une monnaie centrale (fût-elle partagée avec d’autres pays). Par exemple, les Etats-Unis ont expérimenté, à partir du début du 19ème siècle, une période d’anarchie monétaire où chaque banque pouvait émettre son propre dollar, le système dit de « la banque libre ». Mais la grande instabilité de ce système et les nombreuses crises financières qui l’accompagnèrent, poussa les banques à mettre en place en 1913 la troisième banque centrale des Etats-Unis, la Fed, garantissant une seule monnaie, le dollar, et qui joue toujours un rôle comparable aujourd’hui.
 
Les gouvernements doivent interdire son usage

En réalité, l’émergence du bitcoin est un formidable retour en arrière, un oubli des leçons du passé, outre une profonde escroquerie. Car le statut du bitcoin n’est pas clair. Pour certains, y compris des investisseurs, il s’apparente à une forme de placement. Mais ce n’en est pas un dans la mesure où il ne s’agit ni d’une action d’une entreprise qui a des revenus et dégage du profit, ni d’une créance qu’un débiteur doit payer. Pour d’autres, il s’agit donc d’une nouvelle forme de monnaie. Mais chaque monnaie repose sur un Etat et en général une banque centrale. La valeur de la monnaie repose sur les actifs de l’Etat et de sa capacité à lever des impôts dans la durée. Et quelle monnaie verrait son cours fluctuer d’une manière aussi délirante dans le temps, décuplant en valeur en 2013 avant de s’effondrer.

Rien de cela ici. En fait, les bitcoins sont des billets de Monopoly qui auraient fini par prendre de la valeur sans pour autant reposer sur quoique ce soit de concrets. Il y a quelque chose de fascinant à constater qu’aujourd’hui, beaucoup, y compris parmi les plus intelligents, finissent par prendre des billets de jeux de société pour de la vraie monnaie ! Le discours technique autour de ce phénomène n’est qu’un leurre. Il s’agit tout bonnement de fausse monnaie et il est incroyable qu’elle finisse par commencer à être acceptée et que les gouvernements laissent faire sans même réfléchir au fait qu’un tel précédent autorise de facto n’importe qui à créer sa monnaie pour devenir riche à l’avenir.
 
Il est temps d’agir, rapidement. Non pas pour faciliter l’usage des bitcoins dans les commerces, mais bien au contraire pour interdire toute utilisation ou même achat de bitcoin dans notre pays car il s’agit purement et simplement de fausse monnaie qui mine un fondement mal compris de nos sociétés : la monnaie.

Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

62 réactions à cet article    


  • prolog 19 avril 2014 10:13


    Bah, l’euro et le dollar par exemple ne sont adossés sur rien, créés à partir de rien et ne doivent leur valeur qu’à la confiance des utilisateurs...comme le bitcoin.
    La différence c’est, qui en contrôle la création ? L’euro est créé par les banques privées au travers du prêt donc dans la pratique on ne sait pas trop qui décide... comme le bitcoin.
    Donc oui, on a des billets d’un monopoly différent mais je ne vois pas trop la différence.
    Et si M. Monoprix a envie d’être payé en bitcoins, ou en haricots, je ne pense pas que ca serve à quelque chose de l’en empêcher.


    • ObjectifObjectif 19 avril 2014 21:03

      La différence c’est que les règles de créations des unités de bitcoin sont fixées pour l’éternité, et que chacun peut vérifier que ces règles sont respectées car toutes les transactions sont publiées.

      En outre, la création des bitcoin est formellement l’achat d’un service de calcul informatique, donc c’est actuellement la seule monnaie basée sur une valeur tangible...

      Cela dit, ce n’est pas une monnaie idéale, et la plus grande erreur serait de la prendre au sérieux. : c’est à mon avis le plus grand canular de l’histoire, juste après le $ (et l’€ qui n’est qu’un autre nom du $ puisque le change est « libre »).

      cf mon autre commentaire http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/bitcoin-chez-monoprix-de-la-fausse-150896#forum4006023


    • amiaplacidus amiaplacidus 20 avril 2014 11:08

      Je ne me prononce pas sur le bitcoins, mais lorsque je lis dans l’article :

      « ...François Lenglet, généralement bien inspiré ... »

      et qu’il y a quelques jours je lisais dans un autre article :

       « ... Jean-Marc Sylvestre, économiste reconnu.... »

      « ... et Elie Cohen, aussi économiste de renom,... »

      .
      Je ne peux m’empêcher de penser que si l’avenir économique de la France est entre les mains de rigolos du genre des trois précédents, il y a matière à s’inquiéter. Par exemple, Lenglet, lors de ses passages à la télé n’arrive même pas à faire rire les enfants.

      En voyant cela, on se dit que, décidément, les Français ne comprennent
      rien à l’économie et qu’ils érigent en statues des outres pleines de vide.

      En revanche, les économistes qui savent à peu près de quoi ils parlent, ceux-là, on les expédie aux USA, par exemple Thomas Piketty.


    • ALF 21 avril 2014 13:09

      Le bitcoin repose sur la confiance parce qu’il est rare par construction.

      L’euro le dollars, etc, reposent sur la contrainte à les utiliser et sur la promesse ... des politiques ... de ne pas en produire trop d’une part, mais aussi sur l’interdiction légale des alternatives que sont traditionnellement l’or, l’argent et le cuivre.

      Vivre le Bitcoin !


    • Radix Radix 19 avril 2014 10:16

      Bonjour

      Le bitcoin est une variante moderne de la pyramide de Ponzi !

      Radix


      • zmed 19 avril 2014 16:19

        95% de la monnaie en circulation dans le monde et de la fausse monnaie et est fabriquée par les banques . Réveillez -vous au lieu de vous formalisez sur le bitcoin, allez voir comment notre système financier etla monnaie fonctionnent. et comment les banquier sont devenus des faussaires..


      • Radix Radix 19 avril 2014 16:32

        Bonjour

        Qui contrôle le cours du bitcoin ? Quand on voit ses fluctuations délirantes on peut penser que certaines personnes spéculent dessus et comme les utilisateurs sont peu nombreux par rapport aux monnaies officielles, la chute est aussi rapide que l’ascension !

        Cela aurait été inventé par des traders pressés que cela ne m’étonnerait pas !

        Radix


      • trevize trevize 19 avril 2014 18:25

        La différence par rapport à un système de ponzi, c’est qu’on ne vous promet pas que c’est LE moyen pour gagner de l’argent rapidement sans rien faire. C’est une expérience, et vous pourrez lire partout qu’il est conseillé de « ne pas y investir plus que ce qu’on peut se permettre de perdre » La couleur est clairement annoncée.

        Ce genre de système, à échelle plus locale, peut être une excellente solution pour nous sortir du marasme économique tout en reprenant le pouvoir de création monétaire.


      • Petrus Amritam Romanus Petrus Romanus 19 avril 2014 19:00

        Bonjour

        "Quand on voit ses fluctuations délirantes on peut penser que certaines personnes spéculent dessus et comme les utilisateurs sont peu nombreux par rapport aux monnaies officielles, la chute est aussi rapide que l’ascension !"

        Certaines personnes spéculent sur le bitcoin comme elles spéculent sur n’importe quoi... Le nombre d’utilisateurs n’est qu’une variable parmi d’autres. La quantité de monnaie disponible entre les mains d’un nombre limité en est une autre...

        Par exemple, sur quoi était fondée une banque - d’initiales SG - à prendre à elle seule une position de 50 milliards d’euros sur le DAX  ? Sur le fait d’en imputer à posteriori l’abus sur un lampiste ?


      • zmed 19 avril 2014 19:53

        Regardez cette emission, et je suis certain que vous aurez un autre regard sur le Bitcoin. Cette monnaie est bien moins manipulé que toute les monnaie nationales.

        Quand bitcoin remplacera les assureurs et les notaires...

      • zygzornifle zygzornifle 19 avril 2014 10:27

        Fausse monnaie ? On a bien des Fauxcialistes au pouvoir ça va bien avec .....


        • Pere Plexe Pere Plexe 19 avril 2014 12:21

          L’auteur n’a visiblement rien compris à ce qu’est une monnaie...

          Oui le Bitcoin ne repose sur aucune valeur tangible...comme les autres monnaies.Ni plus ni moins.
          Une monnaie ne vaut que par sa crédibilité.Et celle du Bitcoin vaut bien celle du dollar Us.
          Concernant son potentiel facteur d’instabilité il sera là encore,comme pour les autres monnaies, de plus en plus faible à mesure qu’il sera universellement utilisé.
          Personne n’a intérêt à faire plonger une monnaie qu’il possède et utilise ! Et l’histoire nous montre qu’il n’y a pas besoin de cette monnaie pour créer de graves désordres monétaires.
          La vraie différence est que cette monnaie échappe au contrôle du secteur bancaire traditionnel.Et que celui ci n’est pas prêt à accepter de perdre ce pouvoir aussi puissant que rémunérateur ! 


          • daqwqmp+coneu4 19 avril 2014 14:28

            Boah, le bitcoin n’est pas mieux ou pire que les monnaies usuelles ; le système monétaire actuel n’est peut-être pas encore totalement prêt à y passer certes. C’est sûr que ça renverse un peu les institutions qui régulent les thunes à l’heure actuelle ; mais ça présente des avantages qui devraient plaire à beaucoup de monde.

            Plus besoin de faire transiter l’argent par n comptes pour en masquer l’origine officielle :super :

            Comme toujours, l’argent ne reste qu’un outil, tout dépends des utilisations qu’on en fait. Si les gens n’étaient pas aussi avides, la valeur du bitcoin serait bien plus stable, l’usure ne serait pas aussi commune, tout le monde mangerait à sa faim et pourrait se loger, le Ciel serait bleu la journée (pas gris) et couvert d’étoiles la nuit (pas noir-violet-orange avec quelques points blancs ci-et-là), etc.


            • claude-michel claude-michel 19 avril 2014 14:41

              Notre société part a vau-l’eau... !


              • trevize trevize 19 avril 2014 14:53

                Pure réaction de peur face à l’inconnu, au nouveau.
                Les crypto-monnaies sont une technologie récente, bitcoin est une expérimentation, ce qui explique en partie son instabilité.
                Cette techno est peut-être l’une des clés de notre avenir, l’important pour une monnaie c’est la confiance que ses utilisateurs ont en elle, si les peuples du monde veulent s’emparer de cet outil, alors il sera un moteur de changement. Pourquoi vouloir systématiquement interdire ?? Personne ne vous oblige à utiliser ces systèmes, alors laissez donc tranquilles ceux qui souhaitent les utiliser !


                • ablikan 20 avril 2014 03:40

                  C’est pas la premiere fois qu’il tappe sur le bitcoin, considerant ses autres articles et commentaires, il ne fait aucun doute que cet individu sait ce qu’il fait.


                • oncle archibald 19 avril 2014 14:58

                  Law fut un financier d’une espèce fulgurante et éphémère, sans passé et sans lendemain. Il est venu, il a ébloui, il a disparu. Ce que les français moyens de son époque ont retenu est peu flatteur pour lui : « les écus sont des écus, les assignats sont des torche-cul »…. 


                  Une majorité de gens qui lui avaient fait confiance se retrouvèrent ruinés, avec des « bitcoins » qui ne valaient plus rien. Une petite minorité, souvent issue de rien, s’était au contraire taillé une énorme fortune dans l’affaire… Il y a toujours des malins pour faire du fric avec rien ….

                  • mortelune mortelune 19 avril 2014 15:42

                    Très bon article évidemment très mal noté par les imbéciles qui là encore font la preuve de leur grande crédulité fasse aux gadgets que leur proposent les mafieux. Quand on est idiot à ce point on ne devrait pas avoir le droit d’être français.


                    • trevize trevize 19 avril 2014 16:00

                      Des insultes n’ont jamais fait une bonne argumentation... pas plus que le flot de préjugés dont est fait cet article. Tout cela ne fait que dénoter une profonde incompréhension. Bitcoin est une expérience, nul ne peut dire jusqu’où elle ira, mais elle a au moins le mérite d’exister, et sa vocation est des plus nobles : redonner le pouvoir de la création et du contrôle monétaire à ses utilisateurs.
                      Ce n’est pas en râlant, maudissant et insultant les initiatives qu’on réglera nos problèmes. Essayer de se renseigner, comprendre comment ça fonctionne, pointer précisément les failles et tenter de trouver un moyen de les sécuriser, c’est sûr que c’est beaucoup plus difficile, mais ça apport une bien meilleure satisfaction.


                    • zmed 19 avril 2014 16:22

                      Et toi tu me montre que ton ignorance crasse sur ce qu’est la monnaie. Va t’acheter un cerveau...


                    • daqwqmp+coneu4 19 avril 2014 16:27

                      Je résume cette argumentation en 3 points :

                      1. vous êtes débiles
                      2. vous utilisez des trucs de débiles fournis par des mafieux
                      3. vous êtes idiots

                      Voici une contre-argumentation entre 4 points :

                      1. En quoi utilisez une monnaie alternative est une stupidité ? « Il n’y a que les idiots qui ne changent pas » comme on dit.
                      2. Gadgets ? J’ai une connaissance qui s’est fait 100.000€ en tradant du bitcoin, et tout en travaillant à côté. C’est pas mal pour du gadget. (Par gourmandise, cette connaissance a presque tout perdu)
                      3. Mafieux ? Depuis quand les Mafieux font des mathématiques aussi sophistiquées ? Dans ma tête c’est surtout des rapides de la gachettes.
                      4. Je m’en fou je suis être humain avant d’être français.

                    • zmed 19 avril 2014 16:24

                      Mon propos etait pour mortelune


                      • BlueTemplar BlueTemplar 19 avril 2014 16:50

                        C’est pas très honnête de mettre le graphique d’une place de marchés qui a fait faillite (même si c’est un tout autre sujet de discussion qui mérite qu’on s’y attarde) et d’impliquer que c’est le cours du bitcoin réel, qui, lui, après des sommets à plus de $1000 est en ce moment à une descente relativement lente a environ $500 :
                        http://bitcoincharts.com/charts/bitstampUSD#rg360ztgSzm1g10zm2g25zv

                        Ce qui est intéressant à remarquer, c’est que chaque bulle puis éclatement de bitcoin est moins volatile que la précédente...

                        Et c’est assez marrant d’appeler le bitcoin une fausse monnaie alors que c’est très probablement celle qui est la plus difficile à contrefaire...

                        Aussi, le bitcoin c’est bien plus qu’une monnaie : c’est un protocole ! (Un peu comme l’http qui a permis la Toile telle qu’on la connait aujourd’hui, le bitcoin en tant que protocole a l’air d’avoir un grand avenir devant lui...)


                        • Stof Stof 19 avril 2014 17:24

                          Cette critique du Bitcoin pourrait s’appliquer point par point au dollar et à l’euro depuis qu’ils ne sont plus liés à l’or.


                          • christian pène 19 avril 2014 17:28

                            l’État est le premier faux monnayeur de la République française... : c’est bien lui qui fabrique de la fausse monnaie dont certains se souviennent sans doute dans les années 48 quand la dévaluation fut de 48% après une inflation de 75%.....actuellement c’est la BCE qui est le premier faux monnayeur en Europe

                            les citoyens doivent au contraire chercher à se passer de l’euro ou toute monnaie officielle sauf le franc suisse ......qui ne cesse , à cause des autres monnaies, de s’apprécier....


                            • zmed 19 avril 2014 19:45

                              C’est faux, l’état ne fabrique plus de monnaie. Elle a déléguée ce job aux banques privées. Ensuite ces même banques prêtent a l’état français contre intérêts sa propre monnaie.
                              Après on s’étonne de la dette , des économies a faire, etc.... Bref , on vire les fonctionnaires et privatise toute le reste ....

                              ON EST VRAIMENT DANS UN MONDE DE Tarés !!!


                            • foufouille foufouille 19 avril 2014 17:39

                              d’habitude l’auteur est plus sérieux. il a rien compris ou il sont plusieurs


                              • Le Gaspésien 19 avril 2014 18:49

                                Pinsolle est très critiqué sur ce sujet.

                                Je lui donne pourtant raison. En effet, il y aura toujours une différence entre une Nation et une mafia. Et même si la Nation fait des conneries grosse comme elle. Et encore même si les Nations fabrique de la fausse monnaie( l’inflation de monnaies est plutôt du fait des Banques et ce, depuis les Grandes Découvertes.)

                                Ah la Souveraineté des Nations face à la puissance des mafia. Qui n’a pas compris en réalité ?


                                • colere48 colere48 19 avril 2014 18:52

                                  Le Bitcoin apparait comme une monnaie anti-système
                                  A ce titre elle a un succés et un avenir
                                  le nombre d’adeptes et proportionnel au nombre de personnes dégoutées, ecoeurées, par le système !
                                  Tous ce qui semblera aller contre sera estimé.... On en est qu’au début


                                  • Le421 Le421 19 avril 2014 19:22

                                    Monnaie anti-système... Ca navigue dans toutes les sauces les sauces ce mot anti-système. D’ailleurs, ça commence à me gonfler « grave ta mère elle chausse du 2 » tellement plein d’escroc intellectuels ou financiers se revendiquent anti-système.
                                    Le bitcoin, gadget fait au départ pour faire la nique aux traders professionnels est rapidement devenue une monnaie de singe utilisée par les trafiquants de toutes sortes (drogue, armes, médicaments, argent sale) permettant d’acheter anonymement et de passer un coup de blanco sur des transactions inavouables.
                                    Vous filez sur TOR, vous achetez une lampe de chevet aux U.S., payée en bitcoin l’équivalent de 1000€ et vous trouvez un magnifique 357 à l’intérieur. Sauf si, par la plus grande des malchances, le colis a été vérifié. 1 « chance » sur 100.000.
                                    Et de toute façon, c’est intraçable.
                                    En plus, le bitcoin n’a aucune stabilité. Il peut varier de 10 fois sa valeur du jour au lendemain. Comme à la bourse, si vous êtes « informé », c’est tout bon.
                                    Sinon, la quenelle, vous l’avez bien plantée !!


                                  • trevize trevize 19 avril 2014 20:20

                                    Contrairement à ce que vous pensez, chaque bitcoin a une histoire, et son parcours peut être retracé, à tout moment on peut savoir qui ont été les possesseurs successifs du bitcoin en question ; pas comme l’argent classique, qui lui n’a pas d’odeur.

                                    Je n’ai pas bien compris le coup du 357 dans la lampe, mais il me paraît totalement fallacieux. On peut faire la même chose avec de l’argent classique.

                                    je me contenterais de banalités :
                                    -aucune création humaine n’est parfaite, surtout au début (pour l’instabilité)
                                    -on ne peut juger que de ce que l’on connaît
                                    -gardons-nous de jeter le bébé avec l’eau du bain


                                  • ablikan 20 avril 2014 03:43

                                    >trafiquants de toutes sortes (drogue, armes, médicaments, argent sale) permettant d’acheter anonymement et de passer un coup de blanco sur des transactions inavouables.

                                    Vous ne le comprenez pas encore mais c’est precisement ce qui fait tomber le bitcoin dans la section anti-systeme, Julian Assange aussi prend les bitcoin depuis que visa et mc ont jugé (tranquille dans leur coin) qu’ils avaient pas besoin de lui comme client...


                                  • rocla+ rocla+ 19 avril 2014 20:12

                                    le mieux c’ est trouver une nana bien gaulée au lieu de mettre

                                    sa bite dans un coin .

                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 avril 2014 20:25

                                      Et encore moins dans un coin-coin ,vu la loi sur la sensibilité animale ...


                                    • rocla+ rocla+ 19 avril 2014 20:29

                                      pas de ça chez nous …. smiley


                                      • ObjectifObjectif 19 avril 2014 20:51

                                        Merci beaucoup pour l’humour de cet article ! Bien joué.

                                        Bitcoin est aussi un immense poisson de 1er avril, c’est seulement quelques lignes de code informatique que chacun peut lire, qui exécutent quelques règles de comptabilité très simples et que chacun peut vérifier.

                                        Le surprenant, c’est que des gens comme vous prennent cela au sérieux.

                                        Toutefois le plus surprenant est que vous preniez encore plus au sérieux les systèmes de comptabilité que vous appelez des « monnaies ».

                                        Car les règles n’en sont même pas publiées ! Par exemple en France, la constitution prévoit que la loi doit définir « le régime d’émission de la monnaie. »
                                        (article 34 http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-du-4-octobre-1958/texte-integral-de-la-constitution-du-4-octobre-1958-en-vigueur.5074.html#titre5).

                                        Or personne (et en particulier pas mon député pourtant responsable d’écrire les lois) n’a pu trouver un seul article de loi en France ou au niveau européen qui définisse le régime d’émission de la monnaie : vérifiez par vous-même.

                                        Personne ne peut vérifier que les transactions faites en euro respectent des règles, car les transactions sont gardées totalement secrètes : rappelez vous le scandale de la publication des transactions de clear stream... Avec bitcoin toutes les transactions depuis le début sont en ligne, seule l’identité des personnes est rendue anonyme par un numéro de compte, comme pour tous les comptes en monnaie officielle, et la police (et la NSA) sait exactement qui est derrière par l’utilisation des adresses IP.

                                        Aucune corruption n’est possible avec bitcoin, car tout est visible : est-ce la caractéristique qui ne plait pas aux représentants politiques ?

                                        Aucun vol n’est possible non plus, et si quelqu’un voulait faire des achats illégaux avec le bitcoin, il n’aurait vraiment rien compris : le $ est imbattable pour cela, demandez en afghanistan... ou à HSBC ( Accusations de blanchiment - HSBC payera 1,9 milliard de dollars pour clore les poursuites américaines ).

                                        Dans l’ordre de l’obscurité et de la malfaisance, ce sont donc bien les monnaies officielles qu’il faudrait interdire en premier au niveau national.

                                        Et au niveau personnel, il faudrait enfin comprendre que travailler pour des Euros, c’est une blague, car ils sont effectivement créés comme des billets de monopoly : la banque d’Angleterre vient de l’avouer publiquement et officiellement. Scoop : La Banque d’Angleterre démonte les dogmes !

                                        Ce que j’expliquais il y a déjà quelques années smiley Bancopoly : le jeu qui fait fureur !

                                        Il faudra surtout aller au delà de l’euro et au delà du bitcoin : Pour un système monétaire équilibré !


                                        • zmed 19 avril 2014 23:14

                                          Excellent !!

                                          Si bitcoin fait autant parler, et que beaucoup succombe a cette monnaie , c’est que cette monnaie est très loin de l’imaginaire que les médias en donne. Tout le monde sait qu’un jour ou l’autre le dollars s’effondrera, et qu’il emmènera dans sa chute le système monétaire actuel qui n’est qu’une immense escroquerie.. Bitcoin pourra etre une des solutions qui naitra de ces ruines ...


                                        • Le421 Le421 20 avril 2014 20:46

                                          la police (et la NSA) sait exactement qui est derrière par l’utilisation des adresses IP...

                                          Moi, petzouille du Périgord, je planque mon IP comme je veux et quand je le juge nécessaire.
                                          Alors, j’imagine les escrocs professionnels !!
                                          Bon. Je dois me tromper.
                                          En tout cas, y’en a qui ont du souci à ce faire...

                                          PS : N’oubliez pas de moinsser, les buses anti-système !!  smiley


                                        • coinfinger 19 avril 2014 21:10

                                           Plusieurs ignorances à combler d’urgence dans cet article .
                                           1) Bien avant la monnaie et aprés pendant plusieurs millénaires ont été utilisés pour les échanges divers moyens qui n’étaient pas de la fausse monnaie mais des moyens de circulation pour les échanges .
                                           2) Toutes les monnaies fiduciaires d’état comme le $ et l’euro ont fini dans la catastrophe et il s’agit justement de notre actualité .
                                            3) La création de la Fed s’est faite dans une grande ambiguité et suite à une grave crise financiére , largement organjsée par la Jp Morgan banque connue pour sa volonté centralisatrice .
                                           4) le bitcoin n’est pas conçu à l’origine pour étre une monnaie , mais un moyen de circulation . S’il a été trés , (trop ) rapidement dévoyé et est utilisé à des fins spéculatives ce n’était pas sa vocation .
                                           5) le graphe ci dessus est faux le bitcoin n’est jamais descendu à 100$ .

                                          Enfin pourquoi vouloir interdire quelque chose qui ne s’impose à personne ?
                                          Alors que cette expérience pourrait étre utile pour s’affranchir des banques qui elles s’imposent à nous ? 


                                          • ObjectifObjectif 19 avril 2014 21:37

                                            Je dirais même plus : vu que les règles absolues et inchangeables du bitcoin sont les seules publiées et vérifiables, on peut dire que c’est la seule « référence fixe » dans le zoo des monnaies.

                                            Donc la variation d’un « taux de change » bitcoin montre en fait la variation de la valeur des autres monnaies, et ce sont elles qui sont volatiles.

                                            Sans compter que cela va être le moment de discuter comment calculer des taux de change, alors que l’on sait que le libor est manipulé, et que le concept même de valoriser toute une masse monétaire sur les dernières transactions enverrait en prison n’importe quel comptable d’entreprise.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès