Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Economie > Ce laisser-passer qui produit chômage et pauvreté

Ce laisser-passer qui produit chômage et pauvreté

Il faut reconnaître à The Economist une belle ouverture d’esprit, puisque, malgré son attachement au libre-échange, quand il ne publie pas des démonstrations de l’intérêt du protectionnisme asiatique, comme pour le riz, il publie des études pointant certaines limites de l’anarchie commerciale, comme les conséquences du libre-échange entre la Chine et les Etats-Unis.

 
Pékin détruit les emplois et les salaires outre-Atlantique
 
C’est une étude qui apporte de l’eau au moulin de Donald Trump, qui propose des droits de douane à 45% sur les produits Chinois, même si cela ne surprendra pas les alternatifs, prévenus il y a longtemps par des intellectuels comme Maurice Allais, Emmanuel Todd ou Jean-Luc Gréau. Le constat des universitaires n’est vraiment pas révolutionnaire, même s’il est satisfaisant de le lire ici : « les travailleurs des pays développés ont beaucoup plus souffert de la croissance de la Chine que les économistes ne le pensaient possible (…) l’exposition soudaine à la concurrence étrangère peut pousser les salaires et l’emploi à la baisse pendant au moins une décennie ». La Chine est passé de 2,3 à 18,8% des exportations de produits manufacturés dans le monde en 22 ans, et des monopoles dans certains domaines.
 
L’étude évoque des gains à long terme mais note aussi que 44% des pertes d’emplois industriels aux Etats-Unis de 1990 à 2007 ont été provoquées par la Chine, que mille dollars d’importations chinoises poussaient les salaires à la baisse de 500 dollars dans un secteur donné et le perte de 2,4 millions d’emplois du fait de ces importations, ce qui se lirait dans les déficits commerciaux entre les deux pays. Début 2013, la bible des élites globalisées avait également rapporté une étude d’économistes de la Fed et de Yale qui concluait que le commerce avec la Chine avait coûté aux Etats-Unis 30% de ses emplois industriels. Et cela est logique tant les écarts de prix du travail restent colossaux aujourd’hui : les pays les plus développés jouent perdants à moins de développer un modèle économique non réplicable.
 

 

Le plus effarant est le manque de progrès du débat sur le protectionnisme aujourd’hui, malgré toute cette littérature, ou la publication du livre « Inévitable protectionnisme  » par des journalistes écrivant dans des médias peu ouverts à ces thèses. Bref, le combat ne fait que commencer.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Loatse Loatse 2 mars 12:49
    Quel roublard ce Trump ! 

    L’Allemagne elle, s’en tire apparemment bien pour l’instant avec la chine... si elle importe aussi massivement que nous, elle exporte vers ce pays 3 fois plus que la France.

    Mais et il y a un mais, qu’en est il du pouvoir d’achat des salariés allemands ?

    C’est là, peut être que réside la problématique occidentale... le pib, la richesse produite par nos exportations, n’est pas pour autant synonyme d’emplois pour le pays exportateur ; Les groupes qui exportent en chine réalisent de substantiels bénéfices mais quid du pouvoir d’achat du salarié français, américain ou allemand qui travaille pour ces groupes ? Si celui est payé des clopinettes, il se tournera inévitablement vers les produits chinois d’importation (ce que je constate de visu) . Des nouilles chinoises aux cosmétiques, jouets pour enfants, chaussures, vêtements...électroménager. Un phénomène qui touche aussi dorénavant les classes moyennes.

    Ce sont donc des milliers de petites entreprises qui sont impactées.. (fournisseurs, sous traitants compris) des milliers d’emplois en moins.

    quoi de plus rusé que de faire croire à ses potentiels électeurs aux chômage que la chine est responsable de leur situation et que des taxes à l’importation suffiront à inverse la tendance..

    A mon humble avis et après moultes reflexions :), la meilleure façon de protéger les entreprises occidentales de la concurrence chinoise, c’est que celles ci redonnent du pouvoir d’achat à leurs salariés. Lesquels seront alors plus enclins à se tourner vers les produits de consommation nationaux supérieurs qualitativement...

    soit faire le contraire de ce qui est préconisé.(baisse des salaires)


    • straine straine 2 mars 16:37

      @Loatse
      "la meilleure façon de protéger les entreprises occidentales de la concurrence chinoise, c’est que celles ci redonnent du pouvoir d’achat à leurs salariés. Lesquels seront alors plus enclins à se tourner vers les produits de consommation nationaux supérieurs qualitativement..."

      Il faudrait au moins 2 décennies pour relocaliser notre industrie, une augmentation du pouvoir d’achat ne ferait qu’augmenter de manière significative et, proportionnelle le déficit de la Balance du Commerce Extérieur.
      Qui aura le courage politique de taxer les importations pour relocaliser l’industrie et accessoirement la recherche ?


    • HELIOS HELIOS 2 mars 17:18

      @straine
      ... il faut bien commencer par quelque chose : les droits de douanes, la taxe ecologique ou la TVA sociale, peu importe la manière.


      La re-industrialisation peut etre tres, tres rapide, il faut juste vouloir. L’euro fort est une solution car elle oblige les entreprises locales a ajuster leur prix aux clients interieur et exterieur, pas au taux de crédit dont ils moins besoin.


    • julius 1ER 2 mars 18:00
      la meilleure façon de redonner du pouvoir d’achat aux salariés aux chômeurs et aux citoyens en général c’est de mettre en place un revenu citoyen qui permettra de donner plus de souplesse aux entreprises quand à l’ajustement des ses coûts tout en laissant un vrai « matelas amortisseur » au citoyen salarié en cas de coup dur...
      coup dur ...en clair possibilité de survivre aux licenciements et aussi de laisser le cycle production/ consommation se faire sans trop d’a-coup car ce qui se passe en ce moment avec la politique de l’offre
      c’est qu’on est revenu aux cycles de surproduction et de sous consommation... donc crise sur crise !!!

      je note que ce sont les finlandais qui sont en train de mettre ce système en place et sur ce point bien plus audacieux et moins crétins que ceux qui déforêstent le code du travail au titre que cela va créer de l’emploi !!! 






    • V_Parlier V_Parlier 2 mars 21:47

      @Loatse
      Je cite ces deux passages :
      1 - "quoi de plus rusé que de faire croire à ses potentiels électeurs aux chômage que la chine est responsable de leur situation et que des taxes à l’importation suffiront à inverse la tendance..« 
      2 - »la meilleure façon de protéger les entreprises occidentales de la concurrence chinoise, c’est que celles ci redonnent du pouvoir d’achat à leurs salariés"

      Cet oxymore me montre que les bisounours existent toujours bel et bien en France. Hollande disait ça aussi (avant d’être élu...). D’ailleurs je ne parlerais pas naïvement de responsabilité de la Chine elle-même mais de ceux qui ont accepté les conditions permettant la délocalisation en masse pour revendre à bas prix(*) sans aucun droit de douane pertinent : Du court-termisme suicidaire. Mais non pouvons discourir à l’infini, maintenant c’est déjà bien trop tard. Nous passerons inévitablement par le crash des économies de l’UE avec tout ce que ça entrainera. Ce n’est pas pour rien que la constitution a été modifiée comme on le sait... (et non, l’Allemagne ne va pas bien du tout, elle a mis plus de temps pour dégringoler, c’est tout).

      (*) Bas prix : En fait calculé juste assez bas pour étrangler la concurrence restant sur place. Mais pas si bas que ça, faut pas rêver. Si on délocalise c’est aussi pour la marge !


    • julius 1ER 3 mars 14:48
      ). D’ailleurs je ne parlerais pas naïvement de responsabilité de la Chine elle-même mais de ceux qui ont accepté les conditions permettant la délocalisation en masse pour revendre à bas prix(*) sans aucun droit de douane pertinent : Du court-termisme suicidaire. Mais non pouvons discourir à l’infini

      @V_Parlier

      Déjà lorsque l’on parle de l’économie chinoise on oublie ’(? ????) de dire que le boom de l’économie chinoise est du à l’implantation massive de sociétés occidentales avec des transferts massifs de technologie, toutes les multinationales sont implantées en Chine et ce sont les produits fabriqués là-bas que l’on revend ici .... il faudrait déjà que ceci soit clair déjà dans tous les esprits !!!!

      je pense que la plupart des gens n’ont pas encore compris le jeu des multinationales, j’en veux pour preuve le nombre ahurissant de « conneries » racontées sur ce sujet alors il faut sans doute rappeler le success story de Danone dans les années 90 ....

      Danone qui fermait des usines modernes et rénovées en France pour les installer en Roumanie pays qui venait d’entrer dans Europe simplement pour produire là-bas à bas-coûts dans des usines flambant neuves ..... on remarquera au passage que la Roumanie a de belles usines sur son sol mais que le niveau de vie de la population ne décolle guère, car le salaire roumain moyen continue à être très bas ....... 

      mais malgré ce genre d’arguments accablants personne ne veut mesurer l’impact du jeu des multinationales et surtout personne ne fait rien et surtout pas les politiques !!!!

      aussi on va continuer à déplorer les effets négatifs de la mondialisation en pleurant des larmes de crocodiles sans que personne ne cherche à remettre en cause les « règles du jeu » qui sont elles bien réelles aussi la misère et la paupérisation vas s’accroitre en France simplement parceque personne ne veut vraiment exposer les vrais problèmes et par conséquent trouver les solutions à ces problèmes !!

    • zygzornifle zygzornifle 2 mars 18:43

      la pauvreté va s’intensifier avec la migration en cours ....


      • V_Parlier V_Parlier 2 mars 21:51

        @zygzornifle
        Il est vrai qu’on se demande si le plan n’est pas réellement une autodestruction planifiée. Dans le cas contraire, n’importe qui pris au hasard ne pourrait pas diriger plus mal l’UE (commission, parlement) et ses gouverneurs locaux (comme Hollande, Merkel...) que ne le font ceux en place.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès