Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Ces ultra-riches qui désavouent Sarkozy

Ces ultra-riches qui désavouent Sarkozy

C'est le pied de nez de l'été. Nicolas Sarkozy se revendique comme leur ami bienveillant. Il a d'ailleurs juré ses grands dieux de ne pas augmenter les impôts. Et voilà que deux ultra-riches français, Maurice Lévy et Pierre Bergé, ne trouvent rien de mieux que réclamer publiquement, dans la lignée de Warren Buffet, à payer plus d'impôts. L'exemplarité à défaut de moralité serait-elle de retour ?

La lutte contre la dette publique prend des allures de conflit avec les marchés. Et une poignée de très fortunés, loin de s'en désintéresser manifestent ouvertement leur souhait de participer à cet effort de guerre.

Dans une tribune publiée dans Le Monde de mardi, Maurice Lévy, formule une série de propositions "pour en finir avec le déficit des finances publiques". La 238éme fortune française se fait remarquer en suggèrant une contribution exceptionnelle "des plus riches, des plus favorisés, des nantis" : "Il semblera peut-être curieux à certains de voir que le président de l'Association française des entreprises privées (Afep) préconise une telle mesure, mais il me semble indispensable que l'effort de solidarité passe d'abord par ceux que le sort a préservés. J'ai toujours considéré que la grande majorité des dirigeants méritaient leur rémunération, et pour certains plus encore. Mais je considère avec la même force qu'il est normal que nous, qui avons eu la chance de pouvoir réussir, de gagner de l'argent, jouions pleinement notre rôle de citoyens en participant à l'effort national. Oui, une contribution des plus riches s'impose à mes yeux. Et pas seulement les dirigeants. Tous ceux qui peuvent, par leurs moyens, participer à ce nécessaire effort national".

La situation actuelle est dérangeante. Pour des raisons fiscales, les plus riches soient moins imposés que les autres. Pierre Bergé juge anormale, voire amorale cette situation et demande une remise à plat du système. Avec Maurice Lévy, il partage l'idée qu'au-delà d'un certain seuil de revenus, il faut taxer davantage les hauts revenus.

Fin connaisseur des finances publiques, Jean Arthuis président de la commission finances du Sénat, confirme en se déclarant convaincu que les riches ne paient pas suffisamment d’impôts.

Une contribution exceptionnelle verra-t-elle le jour en France ? Difficile à croire même si Valérie Pécresse, ministre du Budget, a repris à son compte la possibilité d’une taxe sur les hauts revenus. Plutôt que d'alimenter les caisses publiques les grandes fortunes françaises, notamment les amis du Fouquet's, préféreront sans doute investir dans le financement de la campagne du président sortant.

Rue 89 rappelle qu'en 2010, Warren Buffet avait appelé les ultra-riches à léguer plus de la moitié de leur fortune à une fondation. Si 69, dont celle de Bill Gates, ont adhéré à la démarche, aucun Français ne figure parmi eux.

Les français n'ont pourtant pas été toujours à la traîne. Jean-Baptiste Godin le méconnu ne fût pas seulement un industriel visionnaire du milieu du XIX siècle. Il fût parallèlement un grand philanthrope déterminé à offrir aux ouvriers non seulement le confort matériel mais aussi à leur redistribuer une partie des bénéfices de l'entreprise.


Moyenne des avis sur cet article :  4.39/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 18 août 2011 11:15

    Attali vient de faire un calcul (?) pour prendre l’exemple de l’Italie où , dit il, une contribution de 1,5% des plus haut revenus effacerait la dette Italienne ... sur 10 ans. A vérifier, mais ça interpelle...

    Ailleurs, des nantis -une minorité- proposent de contribuer davantage. Que se passe t-il donc pour qu’aucun politique actuel ne reprenne cette idée (ou très timidement à gauche) et que les dirigeants ne l’adoptent ? Bon, l’ultra gauche en parle bien, mais elle n’a pas vocation à gouverner.
    A quand une fiscalité justement proportionnelle, alors que les plus haut revenus paient moins que les « classe moyennes » ? Par quelle déliquescence intellectuelle a t-on pu en arriver là ?
    Simple : le pouvoir des lobbies. Exemple typique, la restauration et sa niche fiscale très chère et qui reste dans la poche des restaurateurs.

    Sarkozy a déjà au moins 10 fois « mangé son chapeau » en reniant ses promesses antérieures, il s’accroche néanmoins à son refus d’augmenter les impots. Pourquoi, alors que cette mesure donnerait un grand bol d’air à notre dette ?
    Dogmatisme et service d’une ultra minorité.

     Ajoutons que la droite nous fait croire qu’il s’agirait d’augmenter la pression fiscale sur tout le monde, donc de réduire le pouvoir d’achat de tous, alors qu’il s’agit d’augmenter seulement proportionnellement aux revenus. Pour les plus nantis.

    Lorsque l’idéologie et le conservatisme (ou le lobbyisme) bloquent la société.


    • AnthonyL 18 août 2011 12:22

      Réaction au paragraphe à propos des restaurateurs :

      Pensez-vous vraiment que les restaurateurs qui font 80h semaine sont font partie des ultra-riches voire même des riches ?
      La plupart sont des classes moyennes, n’ont pas droit au chômage, et paient déjà l’impôt au plus fort... Il est vrai que certains gagnent correctement leur vie, mais il travaillent énormément.

      Lorsque vous serez prêt à passer à 70/80h semaine, vous verrez-vous aussi vous gagnerez confortablement votre vie... Trop facile de stigmatiser une catégorie aussi rapidement !

      Ceci exclut, il est vrai, les chaines de restauration, qui fonctionnent différemment.


    • Alpo47 Alpo47 18 août 2011 13:23

      En l’occurence, il s’agit ici de dénoncer le cadeau de baisse de TVA aux restaurateurs qui ne sert économiquement à RIEN. Personne ne les classe dans les « ultra-riches ».
      Et, à part, Sarkozy et ... les restaurateurs qui empochent la baisse de TVA (4,5 milliards), tout le monde est d’accord là dessus.
      Les restaurateurs travaillent ? Bon, c’est le choix de se mettre à son compte ... 80 heures, j’en doute fort, car ils font presque tous une journée avec une coupure.

      Et puis, lorsque l’on se lance dans une activité commerçante ou libérale, on accepte de se soumettre aux lois de la concurrence, c’est à dire que ceux qui font du bon travail s’en sortent et les autres disparaissent. La baisse de TVA a eu pour autre conséquence de sauver (momentanément) la mise aux mauvais. (Je suis également en secteur libéral)

      Pourquoi donc les contribuables doivent ils être mis à contribution, et très chèrement, pour sauver ceux qui en plus leur font de la mauvaise cuisine ?


    • foufouille foufouille 18 août 2011 14:00

      donc faut bosser 80h pour avoir de quoi vivre ?
      en plus, la plupart ne gagne pas beaucoup


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 août 2011 17:07

      « Sarkozy a déjà au moins 10 fois « mangé son chapeau » en reniant ses promesses antérieures, il s’accroche néanmoins à son refus d’augmenter les impots. Pourquoi, alors que cette mesure donnerait un grand bol d’air à notre dette ?
      Dogmatisme et service d’une ultra minorité.
       »

      C’est exactement ça. D’ailleurs je me marre en imaginant son désarroi, là-bas, au Cap-Nègre, dans le château de sa chanteuse. C’est tout son monde qui s’écroule.

       smiley


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 août 2011 17:12

      Sinon, à part ça, les bourses mondiales viennent de s’effondrer. « Francfort, Paris, Milan, Madrid... Toutes les places financières européennes dégringolent. » Lien.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 18 août 2011 17:17

      Une pensée émue pour Marie Drucker qui avait assuré mardi soir, le sourire aux lèvres, que Nicolas Sarkozy, « par son volontarisme », avait « enfin rassuré les marchés » et « sauver l’Europe de la crise ».


    • realityman 18 août 2011 18:24

      « Attali vient de faire un calcul (?) pour prendre l’exemple de l’Italie où , dit il, une contribution de 1,5% des plus haut revenus effacerait la dette Italienne ... sur 10 ans »


      La, j’aimerai bien savoir comment on fait. Parce que je me trompe peut etre mais il me semble que meme si en rassemblant tout le PNB de l’Italie ( donc tout le revenu qui peut etre généré dans tout le pays en comptant tout le monde, les riches et les pauvres ) on arrive logiquement 100% du pnb. Si on on préleve 1,5% de cet ensemble ca ne donne que....1,5% du PNB. Sachant que la dette Italienne est proche de 100% de leur pnb, ca ne devrait couvrir meme pas leur taux t’interet.

    • realityman 18 août 2011 18:28

      Ayant de la famille qui travaille dans la restauration, je dirai que des patrons qui font du 80h par semaine, y’en a mais pas la majorité. Sinon, 60h/semaine, c’est tres courrand


    • le poulpe entartré 18 août 2011 23:11

      Attali vient de faire un calcul : c’est une première mondiale. Quel est le résultat qui en serait sorti ? Une bouse, une fois de plus, ses bonnes idées qui sont à l’intelligence ce qu’un rat crevé est à la vigilance. Attali calcule en permanence les incidences collectables pour son image, son clan ou sa bande à la Madoff. Un mini nanard henri botul, le décolleté en moins.

      Les deux multimillionnaires nous donnent un beau spectacle de vaudeville. Ils veulent payer plus d’impôts. Ils insistent, le réclament, l’exigent presque. Bonté ? Soucis de la précarité du plus grand nombre ? Humanisme descendu de la voute céleste ? Conneries, que tout cela. La réalité est autre.

      L’oligarchie dans son froc. Ils sentent que le système craque de tout côté. Il faut le préserver quitte à recourir à la pire des démagogie. Autrement dit, il lâche ça, pour continuer à garder : CA.

      Perpétuer, pérenniser le système : c’est le seul objectif. Ils se sont aperçus que nous les observions et redoutent que le couvercle saute. C’est purement tactique ; de vous autres, ils n’en ont rien à foutre, strictement rien.


    • lsga lsga 19 août 2011 12:13

      « Attali vient de faire un calcul (?) pour prendre l’exemple de l’Italie où , dit il, une contribution de 1,5% des plus haut revenus effacerait la dette Italienne ... sur 10 ans »


      le fait est que c’est à ses 1,5% que l’Etat doit soit-disant de l’argent. 

    • plancherDesVaches 19 août 2011 12:33

      Alpo. Tu te fais manipuler. Comme par tout le discours officiel, d’ailleurs et, comme tout le monde.

      En l’an 0 après Lehman, novembre 2008, pour être précis, les Allemands ont calculé de façon méthodique que la suppression de l’évasion fiscale, soit, la taxation de TOUS les revenus de façon normale sans évasion...
      La suppression de l’évasion fiscale de leur pays, donc, leur permettrait de ne PLUS être endettés au bout de DEUX ANS !

      Si maintenant vous voulez continuer à croire la campagne publicitaire de Buffet, faites-le.
      Mais sachez simplement que le volume du shadow-banking croit ENORMEMENT en ce moment et les paradis fiscaux sont maintenant protégés par les simili-accords avec les pays du G20.
      Ils ont donc les coudées franches.


    • bigglop bigglop 21 août 2011 17:47

      Bonjour,
      C’est la saison des marronniers en fleurs compte tenu des circonstances : crise financière, de la dette des états européens et USA.
      Que viennent donc faire ces milliardaires français dans ce débat ? simplement s’acheter une virginité déflorée depuis très longtemps afin de pour continuer à jouir de leurs privilèges, les augmenter tout en bénéficiant des niches fiscales et de leurs comptes off-shores.
      Obama a fait adopter un texte pour lutter contre l’évasion fiscale américaine qui impose à tous les organismes financiers de révéler l’origine des fonds (personnes physiques, sociétés, trusts,...)
      donc l’identité réelle des investisseurs. Pour ceux qui ne sont pas identifiables, taxation forfaitaire de 30%.
      Le 10 août 2011, l« Allemagne et la Suisse ont signé in accord de double imposition pour régler le différend sur l’évasion fiscale :

      http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/08/10/suisse-et-allemagne-mettent-un-terme-a-leur-differend-sur-l-evasion-fiscale_1558215_3234.html

      Quid de la communication du gouvernement français, des partis politiques et des »merdias".
      C’est l’été, les marronniers sont en fleurs et cela va durer. Soyez vigilants 




    • MEME EUX ONT COMPRIS QUE C ETAIT....UN RIGOLO....

       M%EME LES RICHES LE DESAVOUENT.........QUEL Nullité


      • fourminus fourminus 18 août 2011 12:36

        Exactement : enfumage !

        Le message que ses « riches » tentent de faire passer est : il faut augmenter les impôts pour rembourser les dettes. Évidemment c’est leur intérêt puisque par définition les riches détiennent une large part de ses soi-disant dettes. Les nouveaux impôts qu’ils proposent de payer leurs seront donc en partie reversés sous forme de dividendes... pas cons les riches ! et organisés... pas comme nous...

        La méthode la plus positive pour présenter la chose pour les riches (storytelling) est de se donner en exemple : « nous, on veut payer plus d’impôts. »
        Cadeau bonux : ça leur donne le beau rôle.
        C’est l’application d’une méthode à la mode en communication : l’inversion. L’idée de base est de dire (très fort) l’inverse de la vérité. Sarkozy résume ça avec l’expression « plus c’est gros plus ça passe ».

        L’objectif des riches est d’augmenter NOS impôts pour rembourser leur soi-disant dette. Ces enfoirés « montrent l’exemple » et se foutent de nous !!
        Lorsque nous serons aussi bien organisés qu’eux la démocratie sera de retour.


      • Gabi 18 août 2011 14:09

        Pour réagir au message de fourminus :

        Oui, les riches y ont un intérêt. Pas le fait que la dette soit payée, c’est ridicule. La France conserve son triple A, la solvabilité de sa dette n’est pas remise en cause, et si ces ultra-riches ont acheté de la dette Étatique, ce n’est pas nécessairement de la dette Française.
        De plus, se faire taxer pour en récupérer une partie en voyant une créance honorée est aussi stupide que de considérer faire des économies quand on achète un produit soldé dont on n’a pas besoin.

        L’intérêt qu’ils ont dans le fait de se faire plus taxer, est que cet argent sera une bouffée d’air frais pour les finances publiques, et évitera les coupures de budget trop sèches qui ralentiraient encore la croissance de la France. Je vous invite, toi et ceux qui vont dans ton sens, à lire ce qu’a dit hier Christine Lagarde par rapport aux coupures budgétaires et à la croissance mondiale.
        C’est là qu’est leur véritable retour sur investissement, et c’est donc une stratégie win-win.

        Le danger, s’ils sont pris au sérieux et qu’une loi est faite, c’est que ceux qui tombent sous le coup de cette loi, ne partagent pas cette vision, et décident de pratiquer l’évasion fiscale qu’ils ne pratiquaient pas nécessairement avant. Il conviendrait d’ailleurs de savoir si Maurice Levy et Pierre Bergé en sont des adeptes.


        Alors que le bon sens vous hurle qu’au bout d’un certain point, il ne sert plus à rien de s’enrichir, vous ne pouvez pas croire que certains des concernés s’en rendent comptent, et pensent à plus moyen et long terme, à l’économie de leur pays ? Economie qui les nourrit.


      • jondegre jondegre 18 août 2011 11:42

        Comme Zen, Enfumage, la clef ce sont les paradis fiscaux, les exonérations d’impôts des multinationales et la loi de 73 sur la création monétaire. Qu’un riche paye ou pas les impôts sur le revenu, ça changera pas grand chose.

        Après désavouer Sarkozy, c’est dans l’ordre des choses, quand il aura bien servi, il faudra bien le remplacer par qqun de plus frais avec un autre style pour continuer la même politique (S.Khan eut été parfait ...).


        • Leviathan Leviathan 18 août 2011 12:18

          Maurice Levy, membre du Groupe de Bilderberg & membre du Club « Le Siècle » :
          http://www.jeanmarc-sylvestre.com/2011/08/14/ceux-qui-dirigent-le-cac-40-publicis-maurice-levy

          Pour comprendre comment les super-riches ne paient pas d’impôts, visionnez :
          - Pièces à conviction - Evasion Fiscale (France 3)

          Et lisez :
          - « Au coeur du Pouvoir » de Emmanuel Ratier.
          - « Faits et documents » de Emmanuel Ratier.


          • Pépé le Moco 18 août 2011 22:15

            Votre commentaire est très intéressant, concernant la participation de Maurice LEVY à la Conférence BILDERBERG en 2011.
            A ce propos, il existe une liste des personnalités qui ont participé à la Commission TRILATERAL de 2010, très intéressante également : Lien.
            On peut y voir, entres autres, les noms suivants :

            Alexandre Adler Edmond Alphandéry Jacques Andréani Patricia Barbizet Georges Berthoin Nicolas Beytout Jean-Louis Bourlanges François Bujon de l’Estang Hervé de Carmoy
            Bertrand Collomb Patrick Combes Jean-François Copé Michel David-Weill Élisabeth Guigou Anne Lauvergeon Dominique Moïsi
            Benoît Potier Denis Ranque Yves-Thibault de Silguy

            Liste édifiante et sans commentaire !


          • missionaryman missionaryman 18 août 2011 12:50

            Quel tsunami !
            Deux, pas trois, pas quatre, deux ultra-riches français, dont un doit avoit plus de 100 ans, il n’en a plus pour longtemps, voudraient payer plus de taxes...
            Quel retournement ! Une révolution !
            Je suis totalement réconcilié avec les milliardaires ! ca va dans le bon sens !


            • straine straine 18 août 2011 13:18

              l’argent n’a de valeur que dans un contexte précis, il sert à s’offrir la servitude des autres.
              pour en profiter pleinement , les autres doivent pouvoir vivre dans ce système !
              sinon chacun fait sa vie dans son monde ; les super riches avec leurs argents qu’ils ne peuvent dépenser ; et les autres, survivent comme d’habitude, en échangeant des
               services et ou du temps !
              qui a le plus à perdre ?
              http://www.on-nous-dit-pas-tout.fr


              • oblomov 18 août 2011 13:18


                « les restaurateurs qui font 80h semaine »
                Tu voulais dire « qui font travallé leurs employés au black 80h semaine. »


                • nina5530 18 août 2011 13:42

                  oui bravo oblomov vous avez raison


                • plancherDesVaches 19 août 2011 12:46

                  Heeuu.. non, Oblomov. Faut pas pousser.
                  Les employés font entre 40 et 45 heures payées 35, le reste au black. (exemple réel dans la famille.)

                  Par contre, les 70-80 heures par semaine, cela est courant pour les chefs d’entreprise. Plus près de 70, d’ailleurs.
                  C’est ainsi qu’un père d’une belle-soeur, chef d’entreprise tout juste en retraite, a failli y passer pour problème de coeur.
                  Alors pourquoi se plaindre de ne pas avoir de retraite ... elle risque peu de servir.


                • nina5530 18 août 2011 13:40

                  ouiii bravo vous avez raison


                  • francois 18 août 2011 13:49

                    ce revirement sent la fin d’une époque, pour continuer à être riche, ces nouveaux convertit au partage ont bien compris, que le fait d’ecraser les petits allait se retourner contre leurs empires, il n’ y a pas besoin d’etre economiste pour comprendre qu’un pauvre ne consomme pas , je ne crois pas à une prise de conscience humaniste, mais à une prise conscience économique.


                    • plumedange plumedange 18 août 2011 13:55

                      Vous pourriez avoir raison, j’ai un peu le même sentiment. Et je trouve que la raison économique serait aussi une bonne raison. Tout le monde ne pense t il pas à l’argent, à son intérêt ?

                      L’idéalisme n’est pas bon en politique. Il peut être dangereux. Je lui préfère un certain réalisme.


                    • dom y loulou dom y loulou 19 août 2011 13:05

                      il n’y a strictement PLUS RIEN de « réaliste » dans ce que font les banksters tous azimuts 


                      le prix de l’or varie maintenant selon les devises quand depuis des siècles il était arrimé au dollar en contre-pied

                      et si certains multimilliardaires font semblant de donner ce qu’ils reprendront par derrière c’est uniquement pour nous mettre dans le nouveau bain Maotsungien, vous n’avez plus rien ? faudra vous couper en deux pour notre beau système alors.

                      vous comprenez ?

                      Rockefeller amène les USA et tout l’occident à entrer dans des concepts poltpotiens.

                      Si la classe moyenne devait donner ainsi la moitié de ses avoirs dans un grand élan social voyons... elle disparaitrait de fait et disparaitra le dernier bastion qui essaie encore de protèger les pauvres.

                      sous les applaudissements des pauvres sans doute

                      et les milliardaires empochent tout le lot

                      restera une new pharaonie avec des faux dieux 

                      et des esclaves

                      et des gènes animaux qu’on clône avec des humains

                      terminée la citoyenneté

                      on ne la construit pas dans des festivals 


                      et les super-riches reboufferont bien pire encore, cette fois en piétinant les êtres physiquement puisque ils leur auront déjà volé tous les avoirs et détruit toutes les barrières morales qui les protégeaient encore. 

                      Qu’ont-ils à perdre de jouer les saints ainsi ? Rien puisque eux savent qu’ils ne le sont pas et qu’ils financent massacre après massacre.


                      comment ils dIsent déjà au casino ? Les jeux sont faits, rien ne va plus.

                      C’est exactement ce qu’ils disent maintenant en version Gargantua


                      et il faudrait rembourser les caissiers du casino qui nous « roulent » et leurs directeurs qui nous ont fait croire que tout l’univers porte le nom de leur petit casino de merde ?

                      comme ils se trompent

                      et si maintenant le nombre oublie que les citoyens eux ne leur appartiennent pas, les carottes sont cuites. 

                      Car dans les faits ce sont eux les DEPENDANTS de NOUS, de notre obéissance, de notre dépendance aux supermarchés, de notre travail qu’ils pillent et pervertissent 

                      rendez-vous compte de votre force si vous êtes unis 

                      moi je dis GREVE GENERALE 

                      et bonne chance, car c’est tout ce qui nous reste






                    • foufouille foufouille 18 août 2011 14:01

                      "Rue 89 rappelle qu’en 2010, Warren Buffet avait appelé les ultra-riches à léguer plus de la moitié de leur fortune à une fondation. Si 69, dont celle de Bill Gates, ont adhéré à la démarche, aucun Français ne figure parmi eux."
                      ca evites les impots en zunie


                      • fourminus fourminus 18 août 2011 16:38

                        Les fondations financées par le riches se battent pour l’intérêt des riches. A Dakar, la fondation Bill Gates a financé des formations pour sensibiliser les journalistes sénégalais au bien fait des OGM...


                      • lambda 18 août 2011 18:25

                        @ fourminus

                        vous avez raison - Bill Gates soutient évidemment les OGM puisqu’il détient 500.000 actions MONSANTO
                        D’autre part, sous un couvert caritatif, à l’aide de ses vaccins il s’occupe de la dépopulation

                        voir la vidéo (aller à la minute 2.31)


                        http://www.youtube.com/watch?v=KUsSPKzvFo4


                      • TOHT 18 août 2011 15:15

                        @MOREIGNE : vous pensais plus fin, M.Levy c’est pas celui qui il ya quelque semaines s’indignait de la création d’un tranche d’impots supplementaire, qu’est ce qui lui a fait changer d’avis. Pour Buffet c’est dans la culture US, on fait une fondation, on verse aux bonnes oeuvres sur le territoire, vous savez les indulgeances du XXI e siécle. Enfin là ou cela a changé est lorsque la destination a quitté le territoire. Ici rien de tout ca de l’enfumage pour reprendre l’adjectif des autres posteurs.


                        • simir simir 21 août 2011 10:12

                          Warren Buffet - oui Warren pas Marie Georges - a déclaré : « la lutte des classes existe d’ailleurs c’est la mienne qui est en train de la gagner »


                        • Tiberius Tiberius 18 août 2011 16:03

                          Combien d’entre vous ont lu la tribune que le PDG de Publicis a publié dans le Monde et combien d’entre vous ont donc pris connaissance de ce à quoi il assorti sa requête de payer plus d’impôt ? AUCUN j’en suis sûr, sans quoi, je ne verrais sans doute pas tant d’enthousiasme se déverser ici... smiley


                          • fourminus fourminus 18 août 2011 16:51

                            Merci pour cette référence : il y dit clairement que la condition de leur contribution « exceptionnelle » (cf point 2) est un « réduction drastique » de nos « systèmes sociaux » (cf point 3). Le but de la manœuvre est donc bien de préparer l’opinion publique a une hausse des impôts destinée non pas à améliorer la gestion de l’état « pour pouvoir à l’avenir réduire drastiquement nos coûts afin de pouvoir servir la dette » (cf point 3)

                            Pour mémoire ce sont bien les riches qui détiennent la plus grande part des titres de cette dette. Ils nous proposent donc de nous cotiser en leur faveur.
                            N’oubliez pas que dans leur vision du monde : quand les riches s’enrichissent les richesses « percolent » chez les pauvres. Sauf que je constate pile l’inverse. Nous nous appauvrissons tous...


                          • l’échodesmontagnes 19 août 2011 15:59

                            Merci également pour la source

                            ces propos sont assez hallucinants, s’cusez ma classe modeste car j’ai dû m’y reprendre deux fois pour pouvoir lire/déchiffrer entre les lignes (entre les nous qui sous-entendaient parfois les riches, et les nous qui désignait le peuple (99.9% du reste de la population, non ??) 

                            mais quand on lit ce qu’il nous propose en contrepartie de sa/ses (modeste^^) contribution(s) (dit-il exceptionnelle en plus, attention mesdames et messieurs y’aura pas de 2eme tournée) puisqu’il en appelle (aux classes moyennes je présume) à participer à l’effort national (ne voudraient-ils pas vous ruiner par hasard ? nous c’est presque fait...)

                            - réforme (il est bien pratique ce mot fourre-tout) des systemes sociaux « pour pouvoir à l’avenir réduire drastiquement nos coûts (nda ceux des dirigeants ?) afin de pourvoir servir la dette la dette », allez on leur apporte ça sur un beau plateau avec le froc bien baissé pendant qu’on y est
                            - réduction des charges sur les salaires (donc le français lambda verra donc ses droits, pardon ses acquis, remis en cause, donc moins de cotisations pour les retraites, assurance maladie, assurance chômage, etc...), faisant ainsi croire, j’aurais écrit rêvé cela aurait été au même, au français moyen que son niveau de vie sera au moins maintenu alors que ce dernier devra se ruiner auprès de mutuelles, assurances privée, etc...

                            tout ça au nom de la compétitivité...

                            si je suis bien, il nous propose purement et simplement de tout réformer pour se plier au capitalisme purement et simplement.

                            leur stratégie du choc
                            commence à s’installer on dirait...

                            « On a employé/exploité nos pères à détruire ce monde, on voudrait maintenant nous faire travailler à sa reconstruction et que celle-ci soit, pour comble, rentable(...).
                            Hébétés que nous sommes, nous serions prêts à sauter dans les bras de ceux-là même qui ont présidé au saccage, pour qu’ils nous sortent de là ! »
                            Yves Cuttar, Projectiles sur une politique post-radicale, comité invisible, l’insurrection vient, la Fabrique, Paris 2007

                            Le capitalisme ne se réforme pas, il se détruit, les ogres ne seront jamais végétariens !
                            à bas le capitalisme et ses institutions (omc, ...)


                          • Traroth Traroth 18 août 2011 17:20

                            Ces riches se foutent de la gueule du monde.

                            Des dispositifs d’envergure planétaire, comme les paradis fiscaux, certains établissements financiers ou des cabinets de conseil spécialisés, n’existent QUE pour leur permettre d’arnaquer le fisc en toute légalité. S’ils veulent VRAIMENT payer plus d’impôts, il leur suffit, DÈS AUJOURD’HUI, de cesser d’y faire appel. Le feront-ils ? J’en doute beaucoup.

                            La tartufferie n’a AUCUNE limite !!!


                            • lambda 18 août 2011 17:40

                               voilà ici l’occasion de s’impliquer en signant l’appel contre la dictature financière - ici

                              hp ://blogs.mediapart.fr/blog/les-invites-de-mediapart/180811/appel-europeen-contre-la-dictature-financierett

                               et à diffuser largement


                              • plume plume 18 août 2011 18:30

                                que vous étés naïf et crédule
                                les plus riches de cette planète sente que le vent tourne et qu’il vaut mieux être du cotes du petit peuple en colère.
                                de plus cela ferra mieux passer la pilule lorsque dans 6 mois UMPS vous annoncera un plan d’austérité et de forte augmentation d’impôts et de taxe en vous disant : oui mais les riches eux il paye plus , ils l’ont même demandé avec le sourire

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès