Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Comment la FED va prochainement « crasher » les marchés

Comment la FED va prochainement « crasher » les marchés

L'énigme est la suivante : Les revenus réels de 80% des ménages américains, y compris ceux de la classe moyenne, sont en difficulté. Ils sont en baisse depuis 1995 ; et le revenu a été transféré à la tranche supérieure des "5%" qui ont une tendance à plus épargner qu'à consommer. Voyons pourquoi la cautionnaire de cette situation appelée FED provoquera le prochain crash des marchés...

Comment est-il possible de baser une économie sur la consommation alors que 80% des consommateurs ont moins de pouvoir d'achat qu'avant ?

Une seule chose : les stimulus monétaires !

Hélas, cette seule chose qui a maquillé la réalité de la croissance du PIB OCCIDENTAL sur une période de 40 ans est sur ​​le point de disparaître.

Un recensement américain a rapporté l'année dernière qu'en 2012, 46,5 millions de personnes vivaient dans la pauvreté, le plus grand nombre jamais atteint de toute l'Histoire des Etats-Unis.

Pire encore, le taux de pauvreté a augmenté de 11,3% en 2000 et de 15% en 2012.

De nombreux chercheurs affirment que le taux de pauvreté officiel sous-estime la réalité de la situation.

Par exemple, une étude a révélé que 38% des Américains vit d'un chèque de paie à l'autre - y compris les parties hautes de la classe moyenne -.

Comment est-ce possible ?

Il s'avère que, les inégalités de revenus ont été "corrigées" par trois effets créés par les politiques monétaires accommodantes :

1- Une politique monétaire expansionniste a maintenu les taux d'intérêt à long terme plus bas que le taux de croissance depuis 1998 jusqu'à ce que la crise financière éclate en 2008.

2- Le crédit bon marché a encouragé les ménages à augmenter leurs dettes pour combler les trous de dépenses dans leurs revenus. Les ménages sont devenus esclaves de la dette, en signant des « crédits en remplacement de leurs revenus pour consommer au quotidien et acheter leur résidence principale".

3- la Fed a déversé des cascades de monnaie virtuelle provoquant une montée en flèche du prix des actifs. Ces bulles d'actifs ont "permis" à la classe moyenne docile de se sentir plus riche et d'ouvrir son porte-monnaie pour dépenser encore plus d'argent dans la consommation.

Mais la classe moyenne shootée au papier-monnaie va payer cher cette illusion de richesse...

La dernière fois que le marché était dans cette configuration, un crash s'est produit :

Lionel Ségaut diffuse des informations économiques cachées du grand public et il apprend à des milliers de lecteurs à protéger leur argent de la crise et construire leur indépendance économique sur son blog Goldup.fr, Le guide pratique gratuit "21 Jours pour Déclarer Votre Indépendance Economique" est disponible sur son site.


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 28 juin 2014 15:02

    La question n’est pas tant de savoir si le système va exploser mais surtout quand...
    Il n’y a aucun moyen de protéger son « argent », du plus petit dépôt au plus grand, tout va flamber en une seule journée, tout le monde va être nettoyé inéluctablement, y compris les états....
    Chaos, décompositions, guerres, famines....etc
    Je crois malheureusement qu’il faudra passer par là, et si tout cela est prévu voire même planifié, ceux qui auront manigancé tout ce désastre seront les premiers éliminés même en se cachant dans leurs « bunker », les gens iront les chercher partout, fussent-ils sur la lune.....pour un « Nuremberg » 2.0...
    L’enfantement dans la douleur d’un monde nouveau, quoi !


    • coinfinger 28 juin 2014 20:27

      Quand la Fed va se cracher çà pourrait étre là maintenant , tout de suite , en tout cas dans les prochains mois .
      Pour une raison qui devrait étre évidente : l’Ukraine . Il suffit que Russes et pire Chinois qui seraient solidaires balancent tous leurs $ sur le marché , au cas où les néocons seraient vraiment trop prétentieux .
      Ils y perdraient c’est sur , mais la domination US : terminée .


      • diverna diverna 28 juin 2014 22:29

        Ces courbes et ces stats peuvent être trompeuses. Personne ne veut la crise et c’est la seule raison, je pense, pour laquelle les chinois conservent des titres dont tout le monde sait que c’est de la monnaie de singe : en ce moment la Chine gagne chaque année des parts de marché et il faudrait qu’ils soient fous pour casser ça.
        Ce qui me gène c’est plutôt notre situation en France car NOUS, nous sommes interdit de faire de grandes quantités de monnaie de singe. C’est sage mais ceux qui paient la note ce sont les petits et même les moyens revenus. La société américaine fabrique des exclus à la pelle et c’est bien de le faire savoir mais les prochains à plonger comme les espagnols c’est nous et pas les américains.


        • Gandalf Claude Simon 28 juin 2014 22:51

          A moins que, afin de préserver le modèle social français de fonctionnaires et d’assistés sociaux, la bande à Valls se décide, un soir de pleine lune, de braquer la BdF, qui sait.


        • Norbert 30 juin 2014 10:54

          Les banques ne sont-elles pas les premières assistées et de loin ?


        • xmen-classe4 xmen-classe4 29 juin 2014 02:03

          bnp paribas premiere banques de france et ... aucun distributeur de billet.


          • Hermes Hermes 30 juin 2014 10:30

            Surprenante affirmation. Une petite recherche donne ce résultat (suivez le lien).

            Toutes les banques en France ont des distributeurs de billets, et en assez grosse quantités.... Faites juste attention à ce que la votre ne vous taxe pas quand vous retirez de l’argent dans le distributeur d’une autre !

            Bonne journée.


          • goc goc 29 juin 2014 02:39

            @ l’auteur
            tres bonne analyse

            A cela, il faut ajouter un mystère : alors que la FED a imprimé des $ en quantité astronomique, on n’observe qu’une très faille inflation.

            Il est un mécanisme simple qui veut que si on imprime trop de billets au point que les sommes en circulation dépassent la vraie richesse d’un pays, on déséquilibre le rapport « offre/demande » au seul profit de la demande et donc par voie de conséquence on génère de l’inflation (s’il y a plus de demande que d’offre, les prix grimpent). Or ce n’est pas le cas. Pour quelles raisons ??

            première hypothèse : l’offre est bien plus forte que prévue, en particulier celle venant de la Chine. c’est en partie vraie, mais en partie seulement

            deuxième hypothèse : La demande n’est pas aussi forte que cela. On rejoint l’article présentée ici. Il y a certainement aussi un peu de cela, mais alors si la demande est faible, donc la consommation est faible donc on n’a pas besoin d’injecter des $$ supplémentaires, alors ou va l’argent ?

            Troisième hypothèse : l’argent virtuel ainsi généré ne va pas alimenter la fabrication et la consommation, mais circule dans un cercle fermé encore plus virtuel, celui de la finance privée (par opposition à la finance ouverte au public, dépôt, épargne, achats courants, etc..). cette finance privée est un énorme cercle fermé ou circule l’argent virtuel d’une banque à un fond de placement, d’un fond de placement à une assurance, d’une assurance à un prêt immobilier et tout ça sous forme d’écritures informatiques, mais jamais sous forme de billet et encore moins sous forme de bien.

            Ce cercle est en fait un siphon tournant autour d’un trou noir qui entraine tout le monde. Et à la périphérie de ce tourbillon tel un manège infernal qui s’emballe, on trouve ces requins, ivres de puissance, la tête tournée vers l’extérieur et ne voyant pas qu’ils sont eux-mêmes aspirés par ce trou noir qu’ils ont crée puis alimenté avec la monnaie crée virtuellement au travers des bon du trésor et des prêts bancaires artificiels (c’est à dire sans même avoir l’argent qu’on est censé prêter)


            • Gandalf Claude Simon 29 juin 2014 07:45

              Il n’y a pas d’hypothèse à ce sujet en fait.


              La raison est que l’emploi n’est pas reparti avec les QE et, pas de demande, pas d’inflation (il faut se fier aux chiffres des taux d’activité de la FED de St Louis par ex), les chiffres du chômage étant trop peu significatifs.


              Les QE n’ont pas fait redémarrer l’emploi pour différentes raisons :
              - pays à bas coûts ;
              - problèmes de santé des américains ;
              - difficulté à retrouver un emploi avec une compétence qui ne sert plus ;
              - certains entrepreneurs et financiers américains n’ont pas souhaité faire repartir l’économie afin de bénéficier le plus longtemps possible du QE ;
              - et surtout pouvoir d’achat en baisse de la classe moyenne américaine depuis 1980 ;



            • Gandalf Claude Simon 29 juin 2014 07:53

              Cependant, 


              J’ai lu sur zerohedge que les chiffres de l’inflation que la FED garde pour elle, des chiffres officieux non-manipulés donc, vont de 3 à 33 % selon les biens et services en question.

              Et d’aucuns s’attendent, s’il y a éclatement de cette bulle, à une hyperinflation, du fait du transfert massif de liquidités des actifs financiers vers les biens et services.

            • coinfinger 29 juin 2014 05:25

              @goc
              Voyez vous ce schéma simplissime du ’marché’ avec une offre et une demande qui s’équilibrent en s’imposant à tous ....Il est et à presque toujours complétement iréél . Il n’a jamais existé surtout en matiére monétaire .
              Qui plus est depuis 1980 pour controler ce ’marché’ ont été créés tout un ensemble de nouveautés qui instaure une situation , jamais vue , ni connue . Tout a fait hallucinante par les moyens mis en place , les méthodes , pour aboutir à une réalité tout à fait artificielle qui fonctionne à l’envers du jeu normal ou habituel .
              Quelque chose comme des centaine de milliards de produits dérivés ? IL se vend sur le moindre marché de matiére premiére 10 fois , 100 fois plus qu’il n’existe de matiére ! Par des gens qui n’ont aucun rapport avec cette matiére et n’ y connaissent rien .
              On peut se créer des cds ( ’assurances’ contre obligations d’états) comme on veut ( pour certains ) les vendre à la baisse , ruinant un état , sans aucune raison valable , simplement pour créer un coup spéculatif dont on tirera grand profit , si on a le crédit nécessaire .
              Etc ....L’offre et la demande là c’est vraiment , vraiment , trés court ....
              Et la monnaie pour alimenter tout çà ...à volonté .


              • Gandalf Claude Simon 29 juin 2014 08:48

                L’analyse de l’auteur est intéressante. Cependant ce n’est qu’une analyse graphique.


                Vous n’êtes pas sans savoir que le QE3 est dynamique, c’est à dire re-augmenter les rachats de bons du trésor et les rachats d’actifs (pourris) immobiliers des Fannie Mae et Freddie Mac.

                D’où une situation où « la merde s’accumule au plafond » (http://www.youtube.com/watch?v=Pvm-n6gwPCY)

                • asap 29 juin 2014 19:12

                  Eh ben, vous êtes bien nombreux à commenter ce publi-reportage. J’ai eu le même coup avec la Chronique Agora (avec ce nom, ça devrait vous plaire) ! Ca fait quinze ans qu’ils m’annoncent le chaos en tentant de me vendre des parachutes à airbags. 

                  De plus Goldup, ça sent à peine l’incantation.
                  Au passage, il faut se farcir une pub pour accéder aux commentaires. C’est du grand art de queneller ainsi un lectorat aussi rebelle.
                  Pour faire court, sortez donc votre carte bleue pour vous offrir les conseils de ce boutonneux et vous aurez en main un joli dépliant qui fait tellement de vent qu’il finira probablement dans vos toilettes. Ca aérera vos gogues de cette odeur de chiasse chronique.

                  • Hermes Hermes 30 juin 2014 10:34

                    Pour la pub il faut s’outiller  !


                  • lsga lsga 30 juin 2014 10:20

                    « Hélas, cette seule chose qui a maquillé la réalité de la croissance du PIB OCCIDENTAL sur une période de 40 ans est sur ​​le point de disparaître. »

                     
                    ça fait juste 150 ans que le phénomène a été analysé et expliqué :


                    • xmen-classe4 xmen-classe4 4 juillet 2014 03:12

                      nous on est un pays surdéveloppé c’est pour cela que le prix du terrain est 20 fois celui de l’immeuble.


                      • xmen-classe4 xmen-classe4 4 juillet 2014 04:01

                        la bce veut aider les pme alors que si la bce arrete les prets aux banques et bien le prix de l’immobilier va redescendre à 30000€ le logement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lionel S.


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès