Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Consommons français !

Consommons français !

Je commencerai ce Post par deux exemples pris chez nos lointains voisins japonais :


- Le patron de Fujitsu a envoyé un courrier électronique à ses 100 000 salariés pour leurs demander d’acheter (à titre personnel) des produits Fujitsu. La baisse des ventes sur le sol national ainsi que dans le reste du monde met le groupe électronique dans une situation difficile.
Le patron du groupe, par l’acte solidaire de ses salariés entend ainsi limiter l’impact de la crise sur son activité.

- Toujours au Japon, mais ici l’action vient des salariés eux-mêmes. 2200 cadres de l’entreprise Toyota se sont engagés, auprès de leur société mère, à renouveler leurs véhicules personnels, avant la fin de l’année, afin de contribuer au rétablissement de l’entreprise.

En Espagne, la semaine dernière :

- Le ministre espagnol de l’industrie et du tourisme incitait ses compatriotes à consommer « MADE IN SPAIN ».

J’exprimais dans un précédent Post les mesures protectionnistes prises par les différents États. Les engagements internationaux (Union Européenne, promesses au G20 …) interdisent aux gouvernements de prendre des mesures protectionnistes par voie réglementaire. Pourtant chaque État, sous la pression de son opinion, se voit dans l’obligation de prendre avant tout des mesures nationales.
Alors que nos gouvernements tentent de faire redémarrer l’activité économique à grands coups de milliards d’€uros, ne pouvons-nous pas, nous Français, apporter notre pierre à l’édifice en consommant avant tout des produits « MADE IN FRANCE » ?

Le chiffre est tombé la semaine dernière, les créations d’entreprises ont augmenté de 1,8% en 2008 en France, alors consommons les produits de nos entrepreneurs.


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Trashon Trashon 6 février 2009 11:10

    MADE IN FRANCE : Ca nous parle d’un temps que les moins de 20 ans ........... 




    • LE CHAT LE CHAT 6 février 2009 11:40

      @Trashon

       eh oui , Georges Marchais était un visionnaire ! ceux qui crèvent la faim actuellement en Russie doivent aussi reconnaitre sa lucidité sur le bilan globalement positif du communisme ! smiley


    • ALTeRMooNDiaLiSTe ALTeRMooNDiaLiSTe 6 février 2009 15:52

      Made in France ?!?!!....
        Jean Boudreau a commencé la journée tôt, ayant réglé son réveille-matin (fait au Japon) à 6 heures. Pendant que sa cafetière (faite en Chine) filtrait le café, il s’est rasé avec son rasoir (fait à Hong-Kong). Puis il s’est habillé avec sa chemise (faite au Sri Lanka), ses jeans (faits à Singapour) et ses chaussures (faites en Corée). Après avoir cuit son petit déjeuner dans son nouveau poêlon (fait en Inde) agrémenté de fraises (de Californie) et de bananes (du Costa Rica), il s’est assis,
      calculatrice en main (faite au Mexique), pour calculer son budget de la journée. En consultant sa montre (faite à Taiwan), il a synchronisé sa radio (faite en Chine), puis est monté dans sa voiture (faite au Japon) pour continuer sa recherche d’emploi, entre deux fermetures d’usines (en France). À la fin d’une autre journée décourageante, il décide de se verser un verre de vin (fait en Californie) en écoutant Britney Spears (refaite aux
       USA !), pour accompagner son dîner congelé (fait aux USA), met ses sandales (faites au Brésil) et allume sa télévision (faite en Indonésie), et puis se demande pourquoi il n’arrive pas à se trouver un bon job payant, ici en France...
      Consommer local  ! Nous avons oublié l’essentiel et le sens commun...

    • eugène wermelinger eugène wermelinger 6 février 2009 11:49

      Il y a hélas à présent des produits qui ne sont plus trouvables dans notre pays, puisque le savoir-faire et les ateliers sont à présent ailleurs dans beaucoup de domaines. 
      Alors essayons encore, comme le demandent les auteurs, de sauver les meubles dans la maison en feu.
      De toute façon, avec la suggestion de la taxe carbone faite hier par le Président ce sera un coup dans les prix bon-marchés de produits ayant fait des milliers de km pour venir à nous. 
      Il me semble que cela procède du bons sens le plus élémentaire.

      Merci pour cet appel. 


      • LE CHAT LE CHAT 6 février 2009 11:53

        Faudra plus que les français votent pour des candidats avec un " made in hungaria" ! smiley


        • foufouille foufouille 6 février 2009 12:14

          les articles made in france a 100% ca existe pas
          il est ecrit importe ou emballer par et non fabrique en france par x
          dans le cas ou ca serait ecrit genre velo decathlon, la moitie des pieces serait etrangere, et encore ............


          • K K 6 février 2009 12:28

            Allons, vous etes trop negatif. Il existe encore bien des produits manufactures 100 % francais.


          • foufouille foufouille 6 février 2009 13:12

            tres tres rare
            aucune verification possible
            de toute maniere les matieres premieres sont etrangere
            une petite partie de la bouffe
            les vetements en chanvre, en laine (artisanal)
            le reste est minimum moitie etranger


          • manusan 6 février 2009 14:28

            ça doit se trouver chez LVMH, du 100% français.


          • Internaute Internaute 6 février 2009 12:17

            Votre idée part d’un bon sentiment mais elle empêche de résoudre les problèmes.

            Ce n’est pas au citoyen de réguler lui-même les marchés, pas plus que lui incombe sa défense personnelle ni la gestion de sa santé ni la poursuite et la punition des individus qui lui ont causé du tort. Ces questions d’intérêt public sont du ressort de l’Etat et c’est la seule justification aux impôts pharaonïques et à l’absence de liberté individuelle que nous acceptons tous. C’est ce qui fait la différence entre un pays civilisé et le Far-West.

            Les accords internationaux n’ont rien d’intangibles. Il faut arrêter de se retrancher derrière le ".. les accords internationaux nous empêchent de ...". Ils ont été préparés et signés. On peut en préparer d’autres et en signer d’autres qui annulent ou modifient ceux-là. Ce n’est qu’une question de volonté politique. Les Bush(s) ne se sont jamais gênés pour ne pas respecter les accords internationaux dés qu’ils estimaient que ceux-ci nuisaient aux intérêts des USA. Par exemple il n’ont pas hésité à se passer de l’ONU où a sur-taxer l’orimulsion.

            Notre problème en tant que citoyen et là où nous devons agir est en amenant à l’Assemblée Nationale des politiciens qui font campagne ouvertement pour la défense des intérêts français, contre le pouvoir mondial et contre la mise en concurrence des travailleurs français avec les esclaves du tiers-monde. Ainsi, l’Etat jouera le rôle qui est le sien et pour lequel nous payons déjà suffisamment.


            • plancherDesVaches 6 février 2009 15:00

              Mais le citoyen peut acheter le PLUS POSSIBLE Français.

              Petite info : les US ont dû renoncer à leur clause d’achat d’acier américains. (en gros, ils ne sont plus maîtres chez eux)
              Et vous en appelez à l’état ?


            • xbrossard 6 février 2009 12:42

              promis, je vais m’acheter une télé écran plat, un ordinateur, un appareil photo français...à zut, il y en a plus, trop tard smiley


              • plume plume 6 février 2009 12:44

                une petite astuce (information à verifier quand même)
                les 3 premiers chiffres sur la barre de code est le code du pays où le produit a été fait :

                00 a 13 USA & CANADA
                30 a 37 FRANCE
                40 a 44 GERMANY
                49 JAPAN
                50 UK
                57 Denmark
                64 Finland
                76 Switzerland and Lienchtenstein
                471 Taiwan
                480 Philippines
                628 Saudi-Arabien
                629 United Arab Emirates
                690 a 695 - Chine
                740 a 745 - Central America


                • Internaute Internaute 6 février 2009 12:55

                  Votre député a voté les lois pour supprimer la mention d’origine. Sans lui on n’en serait pas à devoir déchiffrer les codes barre.


                • foufouille foufouille 6 février 2009 13:15

                  il suffit que la societe mere soit en france
                  et rien n’empche de changer l’etiquette


                • non666 non666 6 février 2009 13:25

                  Ce a quoi on rajoutera qu’un certains nombre de pays "made in israel" sont camouflés dans les codes a barres des etats unis.
                  C’est un viel accord entre les deux pays pour eviter le boycott d’israel.
                  Ceci dit, quand on a le choix, on peut boycotter les deux d’un coup !


                • foufouille foufouille 6 février 2009 13:27

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Code-barres_EAN#Les_.C3.A9l.C3.A9ments_sp.C3.A9ciaux_EAN

                  Les codes commençant par 2 sont libres d’utilisation, il n’est pas nécessaire d’être membre du système EAN pour les utiliser. Ils ne peuvent en revanche pas servir à l’identification du producteur. Ceux-ci sont fréquemment utilisés dans les supermarchés pour des produits qui pour une raison ou une autre ne sont pas marqués du symbole EAN, comme les produits vendus à la coupe, venant d’un pays en voie de développement ou d’une petite entreprise

                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Code-barres_EAN#Pays


                • foufouille foufouille 6 février 2009 13:29

                  "

                  Les deux ou trois premiers chiffres de l’EAN indiquent dans quel pays l’entreprise est membre du système EAN.
                  La liste ci-dessous donne la correspondance entre les premiers chiffres et les pays ainsi que leur organisme de régulation national[5]. Ils n’indiquent pas toujours le pays de production, il peut s’agir du pays où est situé le siège social de l’entreprise ou l’un de ses sièges sociaux.

                  L’organisme de régulation national est chargé de l’octroi des numéros de membres pour chacun des pays.

                  Le numéro de membre est le code à 4 ou 5 positions qui suit l’identifiant du pays."


                • La Taverne des Poètes 6 février 2009 13:20

                  "Consommons le français", c’est le titre qu’on doit comprendre : pressons-le jusqu’au trognon, qu’il donne bon jus et bon gras aux actionnaires, banquiers, traders et autres PDG à parachutes dorés. Sans oublier les fêtards de l’Elysée qui ont tout le temps besoin d’accroître leurs besoins. + 9 % dernièrement encore.


                  • plancherDesVaches 6 février 2009 13:55

                    Il est vrai que....

                    Allez dire ça rien qu’au niveau voiture. Mais vous devez savoir qu’une voiture de marque française est loin d’être "made in France". Mais bon, je continue à en acheter.

                    Juste une chose : la récente grève et les manifestations des travailleurs anglais de la raffinerie Total en Angleterre... les portugais ont été obligés de rentrer dans leur pays, sans pouvoir travailler comme sous-traitant dans l’aggrandissement du site.
                    Je ne serais pas surpris, vu la montée d’un certain protectionnisme ainsi qu’une montée de nationalisme générale, le "made in" devienne un argument de vente commercial.
                    Redémarrer l’industrie en France serait une opportunité à saisir.


                    • Jojo 6 février 2009 14:32

                      Bonjour à tous.
                      Oui, la crise est bien de retour et avec elle, les replis identitaires de toutes sortes.
                      Alors chers amis, consommez gaulois et ne croyez surtout pas les oiseaux de mauvais augure qui vous disent que vous plomberiez toute la filière importation, une partie des transports et une partie du commerce, sans parler des conséquences en chaîne sur les services etc.
                      Ni ceux qui vous diraient que les importations pèsent 27% du PIB Français et ne devraient donc directement influer que sur un à deux % des foyers fiscaux de l’hexagone …
                      Mais surtout, consommez français et faites le savoir, pour que par mesure de réciprocité plus aucun européen (mais qu’est-ce que je raconte), plus aucun terrien, ne consomme plus jamais français. Quel est le risque dans ce cas, oh pas grand-chose, puisque les exportations pèsent à peine 26% de votre PIB n’est-ce pas.

                      Mais qui pourrait vous en vouloir d’essayer tout ce qui vous semble pertinent. Mais dans ce cas, vous devriez vous fier à des gens qui en sauraient un tout petit peu plus que ça. Car il n’est pas interdit de se tromper mais les conséquences à ce niveau, sont rarement anodines.

                      Depuis l’O.M.C. les mesures protectionnistes sont de plus en plus vicieuses et détournées mais pas seulement, parfois ce sont des ensembles de mesures qui n’étaient pas du tout protectionnistes au départ mais plutôt destinées à régler des problèmes locaux qui se mettent à faire’ des victimes collatérales partout ailleurs que localement.
                      Un exemple, en Algérie et pour essayer de combler le gouffre Sécurité Sociale(oui nous aussi oui), un tarif dit de référence a été instauré.
                      En gros pour ceux qui ne connaîtraient pas encore :
                      · Oméprazole : Est la Dénomination Commune Internationale d’un médicament Inhibiteur des pompes à protons et donc une molécule réduisant l’acidité de l’estomac, très utile en cas d’Ulcère ou de traitement anti-inflammatoire agressif.
                      · Mopral Est le nom commercial de la molécule mère (princeps) … française. Commercialisé en Algérie pour la forme 20mg autour de 2400 Dinars (20 Euros).
                      · Seulement voilà, il y a aussi un sacré paquet de génériques (essentiellement algériens mais également français, italiens, espagnols, jordaniens, turcs, saoudiens, marocains et mêmes indiens. Parmi ces génériques le Lomac autour de 180 DA (7,5% du pris du Mopral). Evidemment la Sécu locale ne rembourse plus que ce montant là sur l’Oméprazole 20mg. Libre à quiconque d’acheter la molécule française et de débourser la différence de sa poche. Autant dire que le voyage algérien du Mopral touche à sa fin.

                      Le cas n’est évidemment pas isolé. Et en dehors de quelques molécules qui s’imposent encore quel que soit le prix de commercialisation (peu ou pas de génériques), à terme c’est tout le marché algérien que va perdre l’industrie pharmaceutique française, alors même que les médicaments français sont ceux qui ont la meilleure réputation ici et que la quasi-totalité des médecins ont été formés sur la base de la pharmacopée française. Bref on est tout sauf dans le dé-li-bé-ré.

                      Alors imaginez ce que ce serait, si demain l’on dise en France, arrêtons d’acheter le gaz algérien et préférons lui le Russe et que par mesure de réciprocité, les algériens en fassent de même pour les produits français très nombreux encore importés… La spirale de la bêtise perdant-perdant.

                      Je viens de relire, oui je sais m’enfin bon, allez zou je poste !


                      • plancherDesVaches 6 février 2009 15:40

                        Bien vu, Jojo, avec cet exemple de commerce international et ça tombe bien, je commerce de façon international.

                        Et ai, face à des propositions d’achats de matériel hors Europe, je dois l’avouer, faussé la concurrence.
                        (avant l’intégration de la Pologne à l’Europe me reste un souvenir marquant : les ouvriers se blessaient avec les copeaux contenus dans la visserie...) (la "qualité chinoise, j’en parle même pas, tout le monde peut l’"apprécier"). J’ai donc souvent argumenté un peu plus sur l’aspect qualité face à mes clients.
                        Mais bon. Si on ne favorise pas ces concitoyens, on se tire une balle dans le pied, aussi.

                        Votre exemple aborde aussi l’aspect brevet. Droit rémunérant la création sous peine de manque de financement, ce qui, face au coût de plus en plus élevé des brevets, tue la recherche et développement.
                        Relisez bien ma phrase.
                        Cela s’appelle un cercle vicieux.
                        Et oui. Le pompage économique sait parfaitement exploiter AUSSI la création.
                        En la tuant. Car l’innovation est faite de deux courants : les moyens et le génie. Opposés mais complémentaires. On en reparlera par ailleurs, car on s’éloigne vachement du sujet, et je n’aime pas ça.

                        Maintenant, du point de vue commerce pur, si une quelconque nation sait faire mieux que la mienne, je reconnais son expertise. Mais pousse la mienne à savoir faire autant, voire mieux.


                      • brieli67 8 février 2009 15:23
                         
                        produisons français !

                        chanvre coca khat pavot absinthe ....

                      • faxtronic faxtronic 6 février 2009 16:18

                        A jojo.

                        L appel a consommer francais vise en priorite les produits asiatiques. Nenamoins, il s agit surtout d une conscience personelle. En Chine il est ouvertement demander le boycott des produits francais, l inverse ne devrait il pas se faire ? Ou bien devont nous payer les pots casses de la crise.

                        En gros, ici ce que l on veut, c est avoir de nouveau une production industrielle.


                        • faxtronic faxtronic 6 février 2009 16:23

                          En 1 mot comme en 100 : Notre balance commerciale est tres tres tres en deficit avec la Chine et nous voulons engranger des devises apres avoir perdu completement notre independance a cause de cela (cf Chine). De meme que les US. Nous voulons une balance commerciale equilibre avec ce pays. Or ce pays est imbatable au niveau des couts de productions, et il devalorise son yuan. C est un hold up. Faut il laisser faire ?


                        • Jojo 7 février 2009 13:04

                          Faxtronic Bonjour,
                          Pardon pour le retard pris à vous répondre.
                          Vous savez ce que je pense du consommer local dans l’absolu, mais j’admets qu’au cas par cas, cela puisse effectivement devenir une démarche citoyenne positive même si les résultats en sont incertains.

                          «  En gros, ici ce que l on veut, c est avoir de nouveau une production industrielle  »
                          Si vous avez un moment, je vous encourage vraiment à lire ce qu’en dit Cx2 plus bas. Passez une bonne journée.


                        • brieli67 8 février 2009 15:19
                           
                          http://fr.wikipedia.org/wiki/Om%C3%A9prazole

                          C’était suédois ! joint venture avec Merck puis par les bénefs du "mopral " achat d"une branche d’ICI-Pharma,


                          Faut vérifier avant d’écrire !

                        • Jojo 8 février 2009 15:49

                          Bonjour Brieli,
                          Je vais bien merci et vous ? La santé, la famille, tout ça ? Tant mieux.
                          Mauvaise semaine sans doute ? Ne m’en parlez pas…

                          Je ne suis pas sûr d’avoir compris (je fais ce que je peux, je vous promets ! Mais n’est pas Borat qui veut  smiley ).
                          Il est évident qu’à ce niveau il est question de multinationales, toutefois :
                          AstraZeneca met à disposition du corps médical un savoir faire et des compétences déjà largement reconnues. Avec un chiffre d’affaires de 1,229 milliards d’euros en 2007, le groupe se situe au 5ème rang des groupes pharmaceutiques en France.
                          http://www.astrazeneca.fr/AZFR/AstraZenecaFrance/defaut.htm
                          La fusion avec Merck le français apportant plutôt de l’eau à mon moulin
                          Alors, il est où le problème ? (comment ça, c’est moi le problème ? smiley )


                        • goc goc 6 février 2009 16:28

                          Le plus drole de l’histoire c’est que ce nouveau protectionnisme arrive bien trop tard, partout (sauf en Chine et en Inde), le tissu industriel a ete laminé.

                          Si demain tous les pays occidentaux se mettent a jouer les "acheter chez nous", ils se retrouveraient tres vite a ne plus rien pouvoir acheter vu qu’il n’ya plus d’usines pour fabriquer "local" et surtout plus le personnel qui va avec, soit par ce qu’il a ete viré et s’est recyclé ailleurs, soit parceque les machines ont ete vendues a l’etranger

                          la mondialisation a coupé le monde en deux : il y a ceux qui fabriquent et ceux qui consomment, et ce en sont pas les memes. On ne peut plus revenir en arriere


                          • Canine Canine 6 février 2009 16:33

                            Une télé à écran plat made in France, ça existe ?


                            • goc goc 6 février 2009 18:13

                              les ecrans plats c’est comme les frigos : le nombre de "vrais constructeurs" d’ecrans plats se compte sur les doigts d’une seule main (et meme plus proche de 2 que de 5).

                              Apres il y a pletore d’integrateurs, y compris sur le territoire francais


                            • Thierry LEITZ 6 février 2009 16:41

                              Internaute a bien résumé le problème.

                              Le différentiel de coût de main d’oeuvre est tel qu’il faudrait recourir à une taxe pour rendre moins attractifs les produits venant de MO "esclavagisée". On pourrait aussi s’attaquer aux profits exhorbitants résultant de ce différentiel... La taxe carbone pénaliserait les transports longues distances... Des voies à creuser sans doute.

                              Mais au fond, acheter F ou étranger, cela fait travailler des locaux : distri, logistique, vente, sav, et rapporte de la TVA (19,6% en l’occurence). Une bonne part de la valeur ajoutée arrive en France, vu les miettes données aux braves travailleurs chinois... Alors, c’est pas vraiment un problème d’acheter étranger.

                              Et puis se replier sur soi, c’est se limiter par l’offre et par la demande que l’on réduit à son propre sol. Qu’est-ce qui est mieux pour un fabricant : avoir 25 millions de conso Français ou 250 millions d’Européens, par ex. ? Si tout le monde se replie sur soi, la crise durera bien plus encore. Un marché, c’est vaste et imprévisible. Ca ne se remplace pas avec des emails dégoulinants de bons sentiments.

                              Mais on peu toujours essayer... le desespoir pousse à toutes sortes de tentatives...


                              • plancherDesVaches 6 février 2009 17:58

                                Vous avez "presque" raison.
                                Ne vous manque plus que d’étudier la notion de VALEUR AJOUTEE.

                                Ainsi, pour avoir travaillé dans une société de négoce qui avait signé un contrat l’engageant avec l’industrie automobile, je suis parti. La marge imposée était de 10%.
                                Vaste erreur : 10% sur des produits chinois qui vous amène plus de problèmes que de solutions par manque de fiabilité, le coup était mauvais.
                                Mon départ, parmi d’autres, a été suivi par des licenciements . Les 2/3 de la boite.


                              • faxtronic faxtronic 6 février 2009 16:45

                                un interssant article du monde :

                                http://www.lemonde.fr/la-crise-financiere/article/2009/02/06/daniel-cohen-le-protectionnisme-aggraverait-la-crise_1151724_1101386.html#xtor=AL-32280184

                                Mais bon c est une crise. A chaque crise il y a des gagnants et des perdants. Jouer la cooperation entre les blocs est optimal. Neanmoins il sufit qu un bloc decide de faire cavalier seul pour sauver sa peau d abord, et cela va etre l allali dans ce cas celui qui optera pour la cooperation se fera enculer au final.

                                Or il y a deja une veritable guerre commerciale entre les blocs. Donc...


                                • Lucrezia 6 février 2009 17:18

                                  Les Français préfèrent se tirer une balle dans le pied et continuer à acheter massivement des produits manufacturés en Asie. Il est vrai que sur le moment, cela fait du bien au porte-monnaie, mais que feront nous lorsque tous les Français n’auront plus que pour seul travail, celui de guide de musée ou serveur de restaurant ....Parce que les bons principes n’ont jamais bien nourri leur homme !!! Mais il estvrai qu’aujourd’hui afficher un certain "patriotisme" est d emauvais ton, peu braché et pas du tout intello-bobo !


                                  • Mougeon Mougeon 6 février 2009 17:34

                                    .
                                    Comme disait Coluche," pour reconnaître un produit Français, c’est facile, c’est le + cher "


                                    • Diogene 6 février 2009 21:36

                                       Pour moi, jouer au pigeon, c’est fini.

                                      Un produit francais percoit 40% de participation a la solidarité pour alimenter la Secu, le chomage, les allocs.

                                      Un produit etranger n’a rien a payer de tout cela, cela lui fait une prime de 40% !!, donc meilleur un rapport qualité prix.

                                      Ce sont les syndicats les premiers responsables de cet état de fait.

                                      Je ne veux pas les contrarier, mais j’ai fini de jouer a la vache a lait, tant que produits francais et etrangers n’auront pas la meme charge de solidarité, je n’acheterai que des produits importés.

                                      Vendez moi des produits francais avec 40% de remise pour etre a égalité de taxes avec les produits etrangers, et j’acheterai francais a nouveau.



                                      • loco 6 février 2009 23:31

                                         La question posée, "acheter français" , me rappelle des souvenirs. Plein de bonne volonté, au temps du regretté Georges Marchais ici cité, j’avais besoin d’une auto, et la campagne "achetons français" avec décor bleu blanc rouge battait son plein. Foin donc de cette coccinelle qui me tentait bien, je me tourne raisonnablement vers une 2CV Citroën, neuve. Je la reçois enfin, et découvre, au premier lavage, que les jantes portent fièrement la mention "made in portugal" (ou quelque chose de même sens, ma mémoire glisse sur le détail exact). La chose m’étonne, je m’informe, et apprends que la voiture entière était faite dans ce pays, contre lequel, d’ailleurs, je n’ai aucun grief. 
                                         Récemment, devant changer ma Renault, le modèle offert vient de pologne, je crois (twingo 2), et, blasé, je cède à la tentation et achète un modèle de marque germanique, dont on me dit qu’il est construit en fait en alsace (ou lorraine, c’est une Mini). 
                                         Acheter pour soutenir les intérêts français, oui, mais lesquels ? Ceux de l’emploi en France, des prolétaires français (même s’ils préfèrent mourir que d’être ainsi connus) ? Ou bien ceux des industriels français, des capitalistes français (qui, eux, n’ont pas d’états d’âme à être ainsi dénommés) ?


                                        • CX2 7 février 2009 02:55
                                          Oh les jolis petits nationalistes que voila ^^ !
                                           
                                          Excellente idée, consommons français les gars, ça évitera l’invasion de produits des méchants (chinois pour la plupart ?). Comme ça passons-nous des talents étrangerx, des innovations, des possibilités de développer le savoir faire français à l’international. Cassons la dynamique des PME, plus gros employeurs et bien trop orientées commerce international (les gros vilaines PM, bouh).
                                           
                                          Et puis réindustrialisons la France. Bonne idée, après tout les émissions carbones ont trop tendance à baisser.
                                           
                                          Super, comme ça on va créer des produits que personne ne voudra acheter, car non seulement ils seront moins bon, et que pour une raison bien mystérieuse, les autres pays prendraient ombrage de notre recroquevillement national. Après tout ce qu’on aurait aimé faire pour eux !!!
                                           
                                           
                                           
                                          Trèves d’ironie. Le nationalisme économique est strictement le contraire de ce qu’il faut. Se regarder le nombril c’est se passer de l’innovation, du bon sens et au final de la croissance. En plus d’encourager des dérives nationalistes plutôt malsaines (les coupables sont forcément « les autres » n’est-il pas ? Dans les années 30 l’Allemagne s’en est accommodé…). Si certaines industries ferment en France, où est le problème ? Marché peu adapté, erreurs de gestion, erreurs marketing, soucis de positionnement, absence d’innovation. En gros un marketing et une RaD trop faiblards. D’où un décalage entre le produit et les besoins des consommateurs et au final une mort naturelle de l’industrie en question. Heureusement contrebalancé par de l’innovation.
                                           
                                          Parce qu’on à l’impression que vous êtes tous défaitistes. Pour la forme, je vous rappel quelques secteurs dans lesquels la France excelle GRACE à l’exportation (vous sevez, grace aux méchants qui nous vendent leurs produits).
                                          - le lin : France premier producteur mondial grâce a la Chine
                                          - biotechnologies : on est pas mauvais, et on possède plusieurs pôles d’excellence
                                          - conseil et gestion des systèmes d’information (les boites françaises sont présentent partout)
                                          - Réalité augmentée : l’avenir de l’image et de l’informatique. La France est leader. Un gisement de croissance très important.
                                           
                                          Allez ce n’est pas exhaustif, loin de là, c’est juste ce qui me passe actuellement par la tête.
                                          Mais avant de revendiquer votre franchouillardise sous des prétextes économiques, pensez d’abord aux conséquences.

                                          • Jojo 7 février 2009 12:56

                                            Cx2,
                                            Commentaire admirable merci.
                                            Paradoxalement vous êtes beaucoup plus nationaliste dans le sens noble du terme et en tout cas soucieux du devenir économique des français que certains autoproclamés en tant que tels. Bonne journée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès