Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Fruits et légumes à prix coûtant place de la Bastille !

Fruits et légumes à prix coûtant place de la Bastille !

60 tonnes de fruits et légumes à prix coûtant

17 tonnes de fruits et légumes ont été vendues à prix coûtant jeudi 21 sur la place de la Bastille. Au total, 60 tonnes auraient été vendues. Les consommateurs ont ainsi pu réaliser de bonnes affaires ! L’opération, lancée par la fédération de Paris du PCF et le syndicat paysan Modef avec des producteurs du Sud-Ouest, a été organisée pour « protester contre les prix pratiqués dans la grande distribution et faire acte de solidarité entre producteurs et consommateurs », précise le communiqué du ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi qui annonçait l’opération. Dès 8 heures du matin, toutes sortes de fruits et légumes étaient à la portée des consommateurs pour un prix très avantageux : prunes, pommes, brugnons, poires, salades, pommes de terre, tomates, melons, etc. Une centaine de producteurs du Modef étaient présents sur place afin de discuter de la situation et faire pression sur le gouvernement.

De son côté, le gouvernement a pleinement soutenu cette initiative qu’il juge très positive. Il souhaite même aller plus loin en facilitant l’organisation de ventes au déballage (augmentation des surfaces de vente) pour permettre d’écouler les fruits et légumes d’été dans un contexte de chute des cours. Le communiqué des ministères de l’Economie, de l’Agriculture et du secrétariat d’Etat au Commerce indique en effet que « les températures en dessous des normales saisonnières que la France a subies en juillet et début août ont eu des conséquences négatives pour la production de fruits et légumes d’été, comme pour la consommation de ceux-ci ».

Le prix des fruits et légumes en nette hausse depuis un an

Cette initiative arrive à point nommé alors que le pouvoir d’achat des Français est en baisse et que les prix de l’alimentation continuent à augmenter. Une étude de la fédération Familles rurales (premier mouvement familial de France) a en effet dévoilé que le prix des fruits avait augmenté de 15 % en un an et celui des légumes de 10 % (les haricots verts ont eux augmenté de 86 %). L’association, citée par Le Nouvel Obs, dénonce le flou qui entoure l’origine des fruits et légumes, et regrette les « significatives disparités de prix d’un département à l’autre, allant parfois du simple au double, pour un même produit et dans une même surface de vente ».

Les distributeurs, inquiets de la chute des cours, souhaitent organiser des ventes au déballage les 22, 23, 29 et 30 août, dans les supermarchés, hypermarchés et les aires de stationnement de centres commerciaux. Ces opérations sont habituellement soumises à une autorisation délivrée par les préfets dans un délai minimum de trois mois. Ainsi, les membres du gouvernement concernés (la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, le ministre de l’Agriculture, Michel Barnier, et le secrétaire d’Etat au Commerce, Hervé Novelli) ont fait parvenir une circulaire aux préfets afin de leur demander de réduire ce délai d’attente.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • impertinent3 impertinent 22 août 2008 11:32

    C’est une excellente chose. Mais cela m’amène à poser une question : pourquoi les producteurs ne pratiquent-ils pas largement la vente directe ?

    Pratiquement tout le monde serait gagnant. Les producteurs parce qu’ils obtiendraient un prix plus élevé que celui, misérable, offert par les centrales d’achat. Les consommateurs parce qu’ils payeraient moins cher que dans une grande surface. La planète parce qu’une importante diminution des transports impliquerait une dimunution de la production de gaz à effet de serre.

    Les seuls perdants ? Intermédiaires et grandes surfaces ! Mais alors là, je dois dire que je m’en contre-fout !


    • geko 22 août 2008 11:33

      "De son côté, le gouvernement a pleinement soutenu cette initiative qu’il juge très positive"......."Les distributeurs, inquiets de la chute des cours"

      Le gouvernement ne va pas aller à l’encontre d’une telle initiative lorsque le français moyen voit son pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil ! Pour peu il va peut-être en profiter pour "libérer la croissance" sous couvert du fantasque rapport attali, et offrir la France à l’oligopole de la distribution

      Les distributeurs ne sont pas inquiets de la chute des cours mais de l’image délétère que leur donne ce type d’initiative. Vu le printemps pourri qu’il a fait, la saison ne s’annonçait pas bonne, ils ne font que réagir à cette opération rondement menée ! La mauvaise saison ne fait qu’exacerber un problème récurrent depuis plusieurs années. Le métier de la grande distribution c’est faire de la marge sous contrainte de normes sanitaires !

      Je n’ai qu’un mot en conclusion : AMAP


      • foufouille foufouille 22 août 2008 12:54

        les AMAP peuvent aussi vouloir se goinfrer. le panier/kg est souvent tres cher


      • geko 22 août 2008 13:26

        Pour l’instant rien à redire et si l’envie t’en prends tu peux toujours faire tes réclamations directement au producteur et éventuellement changer de crêmerie : Si je prends l’exemple de toulouse, il existe une cinquantaine d’AMAP légumes, viandes et fromages !


      • foufouille foufouille 22 août 2008 13:37

        chez moi y en a pas

        c’est combien le prix/kg a toulouse ?


      • geko 22 août 2008 14:30

        Ca doit tourner aux environs de 2 à 3 euros/kg tous légumes de saison confondus ! Mais je ne raisonne pas au kilo : Le principe d’une amap est de dépasser la relation client-fournisseur en partageant les risques et les bénéfices avec le producteur, en s’engageant sur une période dans le cadre d’une association !

        Cet été j’ai cédé mon panier à un ami, je me suis mis au potager ! je sais ça fait ringard mais je ne regrette pas, c’est gratifiant et les saveurs je ne les retrouve même pas sur les produits de mon marché (j’ai comparé) ! Ca ne m’étonne pas, j’ai appris récemment que tous les légumes du marché proviennent du même fournisseur (sauf quelques retraités tolérés sur la place), ce qui confirme le commentaire d’Alpo ci-dessous ! Le seul marché 100% producteurs que je connaisse se trouve à Samatan dans le Gers à 3/4 d’heures de route ! Ha oui j’allais oublier celui de Saint Aubain sur Toulouse !


      • foufouille foufouille 22 août 2008 16:12

        2 a 3€ le kg : pour les riches donc

        au lieu d’enrichir les centrales tu enrichit le culto qui doit donc gagner 2 ou 3 fois plus

        du coup ce culto se retrouve ds les 10% de plus riches........


      • geko 22 août 2008 16:46

        Je ne m’estime pas vraiment riche foufouille, ma seule richesse étant de n’avoir aucun crédit sur le dos ! Le producteur ne l’est pas non plus mais vit décemment et moi je m’y retrouve dans la qualité des produits ! Les kilos n’ont jamais déterminés l’apport nutritif !

        Tu as déjà passé tes journées dans un champ à ramasser des légumes foufouille ?


      • foufouille foufouille 22 août 2008 20:37

        estime et etre "riche" ......

        j’ai deja ramasse les legumes et meme ete ouvrier viticole

        le fait est que c’est aussi cher qu’au super. je vois pas l’interet de goinfrer le culto ou le super + centrale

        10% des gens gagnent plus de 2600, si le culto veut gagner plus il est pareil que les super ( truc avarie en moins pour l’instant)

        le logo AB a ete detourne a un tel point que les oeufs ab sont moins bon que les oeufs "plein air"

        pareil pour le recyclage qui fait uniquement de l"insertion"


      • geko 23 août 2008 00:23

        foufouille

        j’ai l’impression que tu n’as aucune idée de ce que veux dire être riche financièrement parlant ! Et si tu as un problème dans ton rapport à l’argent tu le te gères comme un grand garçon. Personnellement ça ne me gène pas que des gens qui bossent bien gagne plus d’argent que moi ! Je ne viens pas sur AV pour parler de la taille de mon slip mais pour échanger des idées et recueillir des infos !

        A bon entendeur salut !


      • foufouille foufouille 23 août 2008 11:07

        la nourriture est essentielle pour vivre. or si les legumes sont trop cher, les micards peuvent peu en acheter

        si le culto accusent les hyper de faire grimper les prix, ils doivent pas non plus vouloir faire la meme chose. ds ce cas ils sont exactement comme ceux qu’ils critiquent

        toutefois tu es libre de te priver pour enrichir le noble culto qui veut gagner 5000€


      • Alpo47 Alpo47 22 août 2008 11:59

        La publicité et le titre "Vente à prix coutant", est quelque peu abusive, car les producteurs se sont conservés une marge bénéficiaire sur ces produits.
        Par exemple, les salades proposées à 0,75€, quittent généralement le producteur aux alentours de 0,30€, voire moins.

        Rappelons tout de même qu’on peut acheter aux producteurs, sur les milliers de marchés fermiers que l’on trouve partout en France. Attention, dans les grandes villes, ce sont des revendeurs professionnels, donc marge supplémentaire.

        Chez moi, en province, au marché fermier, pêches et nectarines sont à 2€ le kilo , alors qu’ils sont à 3,20€ chez les revendeurs professionnels.

        Bon, ceci dit, les agriculteurs ont bien fait de se conserver une marge bénéficiaire, démontrant tout de même les marges excessives des intermédiaires, notamment les centrales d’achat.
        Il est heureux qu’ils puissent gagner correctement leur vie, surtout pour ce travail difficile et ingrat.


        • tmd 22 août 2008 12:02

          Hier soir à la radio, dans un reportage un agriculteur expliquait que le prix de revient de ses tomates était de 1,50 euros, alors qu’il les voyait en vente à 2,50 euros dans les grandes surfaces. Il était choqué !

          Mais raisonnons un peu. La magasin ne fait même pas x2. Ceux qui connaissent le petit commerce savent pourtant que c’est un minimum. La marge du magasin est de 1 euros sur le prix du kilo de tomates. Mais il faut bien aussi que le magasin tourne, c’est un beau (ok, pas toujours) bâtiment, il est chauffé, les légumes ils sont stockés au frais. Et puis dans le magasin il y a des employés, qui aiment bien recevoir leur paye en fin de mois (et ils trouvent que ce n’est pas beaucoup). Alors on dit que c’est pour les actionnaires, mais regardez les comptes, ce dividende, c’est quoi : 2 ou 3 centimes d’euros sur le kilo de tomates !

          Dans le cas présent, la distribution était assurée par des bénévoles. C’est un coup de pub, c’est tout. Ces bénévoles ont aussi besoin de vivre. Ils ne peuvent pas vivre en faisant de la distribution bénévole tous les jours.

          Quant-au prix des haricots considérés comme prohibitifs à 4 euros le kilo. J’invite ceux qui le pensent à venir en ramasser, à compter combien de temps il leur faut pour en ramasser un kilo. Ils réfléchiront peut-être aussi que ce n’est pas si cher que cela.


          • geko 22 août 2008 12:29

            Vous parlez de grandes surfaces ensuite de petits commerces et vous revenez sur les actionnaires !!!!


          • Alpo47 Alpo47 22 août 2008 12:41

            Le prix d’achat de la tomate au producteur n’est pas de 1,50€ (un rêve pour lui), mais de 0,50€.
            Il me semble que ça change de beaucoup votre calcul.


          • Alpo47 Alpo47 22 août 2008 12:44

            @tmd
            et j’ajoute que vous omettez de nombreux intermédiaires du circuit de distribution. Transporteur, centrale d’achat, revendeur, si vous pensez que le magasin achète directement au producteur (? ???????).
            Quand on sait pas ...


          • foufouille foufouille 22 août 2008 12:52

            ds un reportage de m6, on parlait de 25c pour la tomate polonaise et de 79c pour la tomate hors sol en plastique francaise
            le 1.5€ doit etre le prix de la centrale hyper, avant il y encore la coop agricole qui elle aussi est souvent louche


          • tmd 22 août 2008 12:56

            Il y a de nombreux intermédiaires, oui. Et ils se partagent tous la marge de 1 euro. Et c’est cette marge de 1 euro qui permet aussi à plein de gens de vivre. Je cherche juste à montrer que ce que l’on montre en permanence comme l’unique cause de l’augmentation ne me semble pas si énÔrme que cela.

            Et puis finalement au lieu de se plaindre, il faut agir ! (Au lieu de se trouver des excuses) Les solutions ont déjà été citées dans les commentaires ci-dessus. AMAP, achat direct au producteur, achat sur les marchés (directement au producteur attention, pas aux revendeurs commercants) ou cultiver son propre jardin (quand c’est possible toutefois). Je l’applique depuis de nombreuses années, cela me convient parfaitement.


          • foufouille foufouille 22 août 2008 13:11

            les tomates espagnoles a 4.5............ ont pas une marge a un euro
            prix culto 0.50 prix de vente 2.50 = 2
            tomate etrangere a 2 euro, prix d’achat tres faible, marge plus grosse
            les gens ont pas a mal manger pour que certains puissent bien vivre


          • Alpo47 Alpo47 22 août 2008 13:42

            tmd,
            Mais, bou diou de bou diou, l’écart entre 0,50, prix d’achat MAXIMUM au producteur et 2,50, prix de vente au consommateur, ça fait pas 1 euro, mais 2 euros.

            C’est vous qui faites les courses ?


          • foufouille foufouille 22 août 2008 12:48

            reste a savoir si les legumes ont aussi un gout de plastique.........


            • tvargentine.com lerma 22 août 2008 12:56

              Etrange,voila que le PC fait dans le marketing maintenant

              Ils ont fait une vente en plein Paris,chez les riches ,car tout le monde sait que La Bastille c’est un quartier tres coté !

              C’etait donc uniquement un coup de pub !

              La prochaine fois Me Buffet,faite encore mieux,installez un stand à Paris-Plage !

              (étrange,on nous dit que les pauvres vivent en banlieue et eux ils vendent à cassé chez les bobos ???)


              • foufouille foufouille 22 août 2008 13:04

                relit tout

                ils ont rien a voir avec MG

                ils ont aussi fait les banlieues



              • foufouille foufouille 22 août 2008 13:24

                les lieux de vente fruits et légumes du jeudi 21 août :Seine et Marne, Val de Marne, Seine St Denis, Haut de Seine, Yvelines. pour le Val de Marne :Alfortville, Boissy, Bonneuil, Champigny, Chevilly, Créteil, Fontenay, Gentilly, Yvry, La Queue en Brie, Orly aéroport, Orly ville, Chennevières Ormesson, Complexe Rungis, Villejuif, Vitry, Valenton.
                Horaires : matin aux environs de 9 H à 12 H et de 16 H à 19 H


              • nephilim 22 août 2008 14:41

                lerma n’a pas de probleme de pouvoir d’achat ,il crache donc sur les initiatives qui permettent un court moment de payer un peu moins.Ca c’est du civisme, de la fraternité !!!
                C’est vrai lerma que ce ne serait jamais venu de la part de l’ump ce genre d’action.......................eux preferent organiser des garden party à l’Elysée avec notre argent.


              • maxim maxim 22 août 2008 21:17

                du temps de Mitterand et des ministres communistes aussi il y avait des gardens party à l’élysée avec notre fric !....


              • foufouille foufouille 22 août 2008 21:31

                tout a fait ump=ps. umpoups. UMPS le parti unique des ripoux et des lerma


              • Matéo34 Matéo34 22 août 2008 13:04

                @ L’auteur,

                Bonjour,

                Une petite erreur dans le titre : la démarche du PCF et du MODEF n’est pas la vente à prix coutant mais à priix rémunérateur... C’est à dire que le paysan inclut sa marge dans le prix et pas seulment ses couts de production. Le but, outre montrer les abus des centrales d’achats, qu’une politique peut permettre d’avoir des prix rémunérateurs sans pour cela assommer les acheteurs.

                Je suis sceptique quant au soutien du gouvernement  smiley ... Ce dernier fait croire qu’en faisant des déballages des fruits et légumes qui risquent d’etre perdu, cela va faire baisser les prix au consommateur (ce dont je doute) mais cela ne va pas rendre le travail plus rentable pour l’agriculteur ( a defaut, faillite et perte des terres arrables, etc...). C’est à l’opposé de l’opération du MODEF et du PCF : la question n’est pas de payer moins chere, c’est de payer un prix qui permette à l’un de vivre de son travail (et ainsi de garder une agriculture de proximité et d’etre fier de son travail) et que l’autre ait accès aux fruits et légumes sans que cela pèse lourd dans son budget... Deux logiques qui s’opposent donc.

                Après, pour ce qui est des commentaires :


                - Je veux bien qu’on accuse les intermédiaires de tous les maux mais eux aussi, ils travaillent et apporte un service ( a mon avis, il est complètement illusoire de supprimer les grandes surfaces, tout le monde ne va pas sur les marchés), c’est à mon avis plus un controle et des critères pour fixer les prix qui permetteraient de limiter les abus et d’assurer un bon salaire aux salariés du secteur.


                - S’il faut encourager les AMAP et autres initiatives, il ne faut pas non plus se faire d’illusion : elles pourront jouer un role si on revoit la PAC et elles ne répondent pas à tous les besoins. Puis les paysans gardent bien heureusement leur liberté. A titre d’exemple, je connais un agriculteur dans l’Indre qui cultive bio, il préfèrent vendre sa production de sarrasin à un groupe agro alimentaire en Bretagne qu’au minotier du coin car cela lui rapporte plus.

                Sinon, chapeau l’artiste : arrivé à dire que c’est une initiative du MODEF et du PCF d’entré de jeu alors que sur France 2, ce ne fut dit qu’en toute fin de reportage... faut oser ! a la limite de la correctionnelle de la bien pensance...

                Bonne journée.


                • Adrian Adrian 22 août 2008 13:51

                  Un contrôle des prix ? Je vois déjà les étalages vides et les grandes queue devant les magazins....


                • maxim maxim 22 août 2008 14:59

                  les producteurs qui font la vente directe ,c’est pas nouveau ,dans plein de villes du Sud Parisien ,sur les parkings ,il y a les camions de maraichers qui viennent vendre les produits de saison ....mais à part qu’il n’y a pas la commission des intermédiaires ,les prix sont ceux que l’on trouve sur le marché ,c’est vrai que les produits sont plus frais ,et encore .....

                  quand au prix coûtant ,sur quelle base ce prix coûtant ,c’est à dire sans la marge ? c’est à dire travailler pour rien donc à perte ?

                  donc des gens ont produit ,travaillé,conditionné,transporté ,à l’oeil ,pour les beaux yeux du Parisien ?

                  comment vont ils payer leur personnel ,rembourser les emprunts ,parce que souvent tout ce qu’ils ont est en réalité aux banques ,et l’échéance arrivant il faut payer ...

                  donc cette opération ,menée dans un quartier symbolique comme la Bastille par le PCF ,n’était qu’un opération politique ,si c’était dans un but de nourrir la population de Paris à bon prix ,faites la division de 60 tonnes pour 4 ou 5 millions d’habitants ,il n’y a même pas assez des noyaux et des épluchures pour satisfaire tout le monde !....

                  voulez vous parier avec moi que le PCF a financé les manques a gagner de ces producteurs ?

                  donc une opération poudre aux yeux ........

                  un petit rappel ...

                  en Mai 68 ,la société ou je travaillais avait fabriquée un faux piquet de grêve pour avoir la paix vis à vis des grêvistes ..

                  une camionnette du PCF et de la CGT réunis ,musique et drapeau rouge en supplément s’était arrêtée ..

                  un type avec un porte voix avait braillé " camarades ,vous faites la grêve contre les patrons buveurs de sang ,nous allons vous soutenir dans votre lutte ,les Communistes vont nourrir vos familles !...ne vous occupez plus de rien ,nous nous chargeons de tout !"

                  sur ce ,distribution d’un paquet de bonbons et d’un paquet de café pour chacun ,

                  on ne les a jamais revus !


                  • foufouille foufouille 22 août 2008 16:18

                    le prix coutant s’entend pour la centrale ou l’hyper

                    vu le prix qui leur est paye, ils ont aucun mal a faire moins cher........ theoriquement
                    toutefois certains voit le moyen de tripler leur salaire en profitant de la solidarite des gens et de la haine du "bourgeois directeur/actinnaire"

                    pareil pour les AMAP un salaire double ne leur suffit pas, il leur faut 3x plus...........


                  • tomper 22 août 2008 23:13

                    Une vaste fumisterie encore une fois,
                    Le Modef est une petite entreprise syndicale qui a besoin de faire parler d’elle ; elle a rameuté chez pas mal de syndicats des usines du coin, les femmes des adhérents ont pu venir acheter quelques légumes plus cher que dans la grande surface du coin ; ben oui, car ces syndiqués vendent à leur coopératives à un prix qu’ils ignorent un moins à l’avance ;

                    Tous autant, que vous êtes, commentateurs que je viens de lire, pas un de vous ne connait visiblement le système agricole, aussi complexe que la France en est capable de produire ; tout cela organisé avec la bienveillance du PCF qui n’a rien d’autre se mettre sous la dent, çà me fait de la peine pour eux ; Le gouvernement n’en a juste rien à foutre, seulement ils veulent pas passer pour des "méchants" en le disant ouvertement ; mais ils n’en ont RIEN à foutre !

                    Comme pour le conflit géorgien en ce moment, ou le français moyen pense "méchant russe" pour son confort intellectuel, on aime faire des raccourcis du genre "méchante grande surface, gentil paysan" dans ce pays.




                    • tomper 22 août 2008 23:20

                      Dire que les fruits et légumes sont de plus en plus chers, c’est une des nouvelles tartuferies à la mode ; Verrez vous jamais une mère de famille dire : " Non non, les prix baissent ! "

                      vu dans des grandes surfaces (la mienne), cette semaine : raisin italia cat 1 : 0.99 le kg

                      melon cal 12 direct producteur 1.50 le lot de 2

                      tomate grappe cat xtra : 0.89 le kg

                      et j imagine que ne suis pas le seul ;

                      chiffres officiels : sur les 6 premiers mois, augmentations FEL moyenne : +1.57%


                    • Tony Pirard 24 août 2008 22:41

                       Le PCF adore un ëtatisme et act tout démagogique... !


                      • jak2pad 26 août 2008 02:07

                        dialogue entre "foufouille", toujours aussi bête, et des anti-foufouilles pas très dégourdis

                        que voulez-vous, les grandes surfaces vous entubent en long, en large et en travers, tous les jours QUE DIEU FAIT, parce que vous êtes des paresseux ,et sans imagination

                        quand on réfléchit un petit peu, et qu’on se fatigue un petit peu, on gagne sans problème contre les grandes surfaces : déjà on cesse d’y aller, ensuite on recherche d’autres lieux, p.ex. les libres-cueillettes, et Auchan se bouffe lui-même ses garriguettes !!

                        aucun problème

                        les fruits et légumes sont des prodits périssables, et si Auchan et acolytes font du 60%, c’ est à cause de votre bêtise

                        si vous n’achetez plus, Auchan va être mal, très mal, et baisser vite fait

                        mais nous sommes en France, le pays béni de l’irresponsabilité à tous les étages, et donc vive les loosers !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Marie24


Voir ses articles







Palmarès