Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Impôts, droit social : Uber, Airbnb et Deliveroo se moquent du (...)

Impôts, droit social : Uber, Airbnb et Deliveroo se moquent du monde

Uber, Airbnb et d’autres font l’admiration de certains, par leur croissance et leur modèle d’affaires, construit sur l’exploitation d’actifs des particuliers. Mais derrière l’attrape-gogo de l’économie dite collaborative, il y a des sangsues addictives élevées par les marchés, qui savent parfaitement jouer sur toutes les failles de nos réglementations pour passer outre toutes les règles de la vie en société.

 
Payer le moins d’impôts et donner le moins de droits sociaux
 
Trop de personnes, fascinées par les changements apportés par ces entreprises, ne parviennent pas à voir que leur modèle est souvent l’inverse des contes de fée véhiculés par leurs communiquants. Il faut dire que malheureusement, la présentation idyllique faite trop souvent par les médias n’aide pas à la prise de recul. Heureusement, petit à petit, le brouillard se dissipe. On sait depuis longtemps qu’Uber est un professionnel de la désertion fiscale. Mais Airbnb ne semble pas moins doué pour éviter de contribuer à la société qui lui permet pourtant d’exister. Comme le rappelle Marianne, alors que l’entreprise ferait environ 65 millions de chiffre d’affaires en France, elle n’en déclare que 5 millions et a limité sa facture fiscale à 69 168 euros en 2015, en utilisant un montage avec sa filiale Irlandaise !
 
Mais il n’y a pas que dans le domaine fiscale que ces sangsues addictives se moquent du monde. On sait déjà qu’Uber exploite de manière éhontée ses chauffeurs, au point que, même aux Etats-Unis, des actions commencent à être entreprises. En France, l’entreprise a récemment baissé autoritairement de 20% leur rémunération ! La faillite d’un des acteurs de la livraison à domicile de repas, Take Eat Easy, lève un voile sur les pratiques de ces entreprises qui ont trouvé le moyen de livrer des repas sans cuisiniers  ! Ceux qui livrent les repas préparés par d’autres ne sont même pas employés mais des autoentrepreneurs aux droits microscopiques. A Londres, ce mois-ci des livreurs de Deliveroo se sont mis récemment en grève pour dénoncer leur nouvelle condition misérable de rémunération.
 
Ce qui frappe finalement le plus ici, c’est à quel point les Etats sont responsables et passifs. Responsables car ils ont passé les lois qui permettent à la fois la désertion fiscale, dans des proportions tellement fortes qu’il s’agit purement et simplement d’un vol légal, mais aussi le contournement des droits sociaux, avec ce statut d’autoentrepreneur qui ne devrait pas pouvoir être utilisé par Uber ou Deliveroo, d’autant plus quand cela leur donne un avantage compétitif par rapport à des concurrents. Mais le pire est que cela contribue à la déconstruction de notre modèle social et à l’affaiblissement de notre Etat. C’est pourquoi il est effarant que nos dirigeants soient si passifs à ce sujet, laissant l’URSAAF en France et les cours de justice aux Etats-Unis le soin de remettre en cause ces abus flagrants.
 

Même si cela peut être un peu répétitif, il est essentiel de bien répéter tous les côtés obscurs du modèle d’affaires de Uber, Airbnb ou Deliveroo. Leur croissance et leur valorisation ne doivent pas faire oublier le caractère destructeur, déloyal et antisocial de leur modèle.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 20 août 08:47

    Regardez ces bouffeurs de gamelle de l’état pleurnicher pour que les autres « payent » des impôts pour alimenter leur rentes statutaires.......


    Critiquer l’économie qui crée des emplois, permet a des gens de toutes conditions de tous lieux, de tous ages avec de faibles diplômes de s’en sortir.....Logique quand sa gamelle est à charge su secteur marchand.

    Il est vrai que ces gens là, souvraino-gauchistes eux veulent que les emplois soient des privilèges, des régimes spéciaux de castes, chargés de contraintes taxes......

    Gauchiste souverainiste de la gamelle de l’état payer des impôts aujourd’hui c’est pas « participer à la société » mais surtout participer à la gamelle de La caste accaparatrrice des obligés de l’état....

    Quand on sait que 100% de l’impôt sur les société ne suffit même pas a alimenter la gamelle de statutaires en nombre dithyrambique, leurs retraites iniques spéciales et cumulables, les emplois fictifs, emplois de copinages, l’ absentéisme pharaonique, la durée de travail sous-minimaliste, le travail bâclé et la responsabilité inexistante, le favoritisme, l’échec dans tous les domaines de l’état, le phagocytage politique, l’accaparation de la redistribution.....

    Il est donc logique que l’argent recherche à garder son argent, plus productif et nécessaire aux emplois dans des secteurs d’avenir que de la voir prélevé pour payer des emplois privilèges de l’état gérer à la branlette d’entre soi.

    L’argent est plus utile à la société dans les mains du secteur marchand qui le rend productif et social pour tous que dans les mains de l’état qui le rend clientéliste et dirigé sur sa caste et ses intérêts de rentes statutaires.... 

    • flourens flourens 20 août 10:38

      @Spartacus
      ha !!!!!! la logorrhée de Spartacus quel délice, il va de soi qu’il ne se soigne pas, beurk, la sécu une invention goumunisse, qu’il ne prends pas les transports en commun, beurk encore goumunisse, qu’il ne prend bien entendu aucun congé, beurk beurk beurk, triplement goumunisse, qu’il ne voudrait surtout pas toucher de retraite, caca boudin goumunisse, qu’il n’appelle jamais les pompiers ni le samu, pas beau, c’est payé par les impôts qui sont caca
      c’est la démonstration éclatante du syndrome de Stockholm, il ne fait pas partie des 1% qui ont 99% des richesses grace entre autre à des dispositifs fiscaux, mais il les soutient corps et âme, c’est beau l’abnégation envers ses maitres, chapeau
       enfin pour résumer sa pensée, c’est les bienfaits de l’esclavage


    • Spartacus Spartacus 20 août 12:03

      @flourens


      En général les gauchistes ont toujours contre mes arguments qu’une seule réponse...
      l’attaque ad personnam et le procès d’intention ad personnam sur ce que soi disant je penserais...

      Il est vrai que quand la gamelle du revenu par le statut, iniquement comparable au revenu par le mérite ajouté de droits différenciés de caste corporatiste, il n’y a aucun argument qui puisse être justifiable.

      Alors il ne reste que la réponse des faibles a personnam, et les autres qui ayant pleinement conscience de leur hypocrisie intellectuelle, feignent de ne pas comprendre la vérité et ne répondent jamais.


    • Jean Pierre 20 août 16:02

      @Spartacus

      Les entreprises comme Amazon, Uber et quelques autres ne font pas disparaître les fonctionnaires (cela se saurait) mais d’autres entreprises du secteur marchand (libraires, taxis, hoteliers, etc) en se développant sur des vides juridiques leur donnant des opportunités de concurrence déloyale. Il est inéquitable que le libraire indépendant finance par ses taxes et impôts les infrastructures (routes, réseaux) qui sont utilisés gratuitement par son concurrent Amazon (domicilié fiscal au Luxembourg) qui, en plus, va le faire disparaître.
       Un véritable libéral part du principe que sur un marché libre et non faussé, les meilleures entreprises vont émerger. Sauf que ces nouvelles entreprises ne se développent absolument pas sur un marché libre et non faussé mais au contraire sur des possibilités nouvelles de fausser le marché (Internet, existence de paradis fiscaux). 
      Les autorités ont donc le devoir de rétablir une concurrence libre et non faussée. 
       Par exemple, l’Etat ayant toléré depuis trop longtemps que l’activité de taxi soit liée à l’achat d’une licence (archaïsme digne de l’achat des charges sous l’ancien régime), il doit racheter ces licences, les supprimer et établir des conditions égales et libres d’exercice de la profession dans un cadre réglementaire et fiscal égal pour tous. Ce qui signifie que si Uber exerce ses activités en France, le domicile fiscal d’Uber doit être en France, comme ses concurrents.
      Finalement, je suis plus libéral que vous.



    • Yvance77 Yvance77 20 août 16:58

      @Spartacus

      Je ne suis ni gauchiste ni libéral vu que je les mets au feu tous les deux ... mais quel tissu de connerie. Le jour où vous aussi ôterez vos œillères libérales vous y verrez sans doute clair. 

      Ces sociétés (l’on peut ajouter Amazon et tant d’autres) ...surfent sur des règles qui les arrangent pour se détourner de tous leurs devoirs d’imposition et ce peu importe le pays. Ils trichent tous simplement. Il ne créent rien ... ces services existaient bien souvent mais différemment (un libraire ou cela sent bon le livre neuf c’était le cas non ?) mais étaient payés un minimum là il réduisent à l’esclavage et gare à celui qui bronchent où baissent la cadence. 

      Cessez bordel de dire qu’il génèrent des emplois, non ils détruisent d’abord des vies qui auraient été correctement rétribuer ... l’ubérisation et misère pour tous comme nouvel étendard de la vertu sociale ... en voilà un bonne blague !

    • Alren Alren 20 août 17:03

      @Jean Pierre

      J’approuve à 100% votre commentaire, très bien écrit !


    • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 20 août 17:53

      @Jean Pierre

      Il n’y a aucun vide juridique.

      Les lois existent et devraient être appliquées immédiatement.

      Mais nos gouvernement successifs n’ont jamais eu les couilles
      de s’attaquer à ces monstres destructeurs, déloyaux et antisociaux.

      En France, le XXIe siècle sera celui de la destruction et du pillage généralisé.


    • Jean-Yves TROTARD Jean-Yves TROTARD 20 août 18:44

      @Spartacus
       

       « Sur ce que soi disant je penserais » 

       Vous écrivez que « l’économie cree des emplois » ! Comment prendre au sérieux ces halucinations  ?
                 


    • Spartacus Spartacus 20 août 18:58

      @Jean Pierre

      Amazon, Uber emploient des centaines de personnes et sont les emploi d’avenir.

      Le libraire indépendant et ses taxes finance la caste des obligés de l’état, leurs privilèges et le croit à la gabegie....

      Les taxis subissent l’interventionisme de l’état qui a ostracisé le nombre de licence contre la loi du marché et la libre création d’entreprise.

      Quand a Amazon ou Uber ils mettent leur siège social ou ils veulent, puisque leur zone de chalandise c’est le monde entier et pas le petit quartier « France » ou de dithyrambiques cohortes de vaches sacrées sont des intouchables à vie.

    • Spartacus Spartacus 20 août 19:05

      @Yvance77

      Savez vous ce que gagne un chauffeur UBER ?

      C’est environ 3600€/mois net....(Déclaré) plus peut être des pourboires...Ce qui est correct pour des décalés des diplômes et du piston.

      Pour des personnes peu diplômées, qui n’ont aucun avenir dans l’économie délabrée léguée par la manipulation des marché pour les copains de l’état, c’est super....


      Et vous caste de statutaires crachez sur eux parce qu’ils ont un moyen de s’en sortir sans passer par la caste de ne pas demander a vous pour gagner leur vie....

      A vomir les gauchistes, et souverainistes, à vomir......

      Enfermés et atrophiés intellectuellement des réalités dans leur prison d’emplois privilégiés....

      La résistance aux changements des gauchistes est anti-sociale.


    • Jean Pierre 20 août 19:38

      @Spartacus
      J’ai plutôt l’impression qu’il y a une saine résistance au pillage de notre pays par ces entreprises prédatrices qui n’apportent rien mais pompent au maximum l’économie réelle et utilisent les infrastructures locales sans contribuer à leur création et à leur entretien. Leurs gains partent dans des paradis fiscaux pour ne pas être réinvestis en France.

      Vous dites que ces entreprises créent des emplois... Cette forme d’économie se développe très rapidement et le taux de chômage augmente. Cherchez l’erreur.
      Vous savez très bien que ces entreprises n’ont aucune préoccupation sociale. Elles recherchent le développement rapide, l’élimination des concurrents, la position dominante et la capitalisation boursière spéculative. Rien à voir avec l’emploi, le maintien d’u tissu économique durable, la satisfaction des besoins. Elles font ce que vous mettez au dessus de tout : l’argent facile et rapide, et c’est uniquement pour cela que vous les défendez. Les conséquences à plus long terme leurs sont totalement indifférentes.



    • Spartacus Spartacus 21 août 09:41

      @Jean Pierre


      Réveil, vous faites partie des décalés de la réalité....

      Le marché Franco Français n’existe plus. Même le dernier des Mohicans artisan grâce a des plateformes peut proposer ses production au monde entier. 

      Et les infrastructures existent tout aussi bien voir mieux qu’en France pour un impôt moins cher.

      Quand on a une zone de chalandise mondiale et un fonctionnement immatériel on met son entreprise ou ont veut. Point.

      Et maintenant si dans un coin des accapareurs ne veulent pas s’adapter à la concurrence fiscale car ils sont trop nombreux et ont pris l’habitude de brûler le pognon, tant pais pour eux.

      Les premières victimes de l’impôt sur les sociétés sont les travailleurs.... https://www.letemps.ch/economie/2016/07/13/surprise-limpot-entreprises-frappe-58-salaries

      L’indécence c’est votre caste qui critique ces entreprises qui créent des emplois, ces nouveaux concepts alors que nous vivons dans un chômage de masse ou depuis 40 ans il n’est jamais descendu en dessous de 7%.

      Et se sont toujours nos mêmes concitoyens victimes au chômage, la caste accaparant à vie les emplois privilégiés de statutaires et leur bloquant l’entrée par leur privilèges. 

      Ces nouvelles entreprises sont une solution pour eux, alors que votre caste n’est qu’une porte fermée et réticente aux changements et favorise les statuts, les monopoles d’emplois par des normes, et les rentes à vie.

    • mmbbb 21 août 09:54

      @Jean Pierre Spartaccus n’avance pas que des arguments idiots . Par exemple cela a ete repris par la presse internationale, en particulier une emission passee sur TV5 en Suisse sur le millefeuille administratif francais dont le seul but est de maintenir des postes de fonctionnaires en surnombre Tout le monde sait que notre pays n’a pas l administration la plus efficiente malgre les budgets alloues et le taux de prélèvements qui hisse notre pays dans le peloton de tête des pays les plus taxes Cette semaine dans C dans l’air au sujet des balances qui ont remis des listings sur les comptes dans les paradis fiscaux figurent certains hauts fonctionnaires De plus ils ne sont pas loyal ils devraient être pendus . Si nous avions des resultats economiques brillants Spartaccus pourraient être cloues au pilori mais helas ce n’est pas le cas. La problematique est desormais assez simple Par exemple certains facteurs d’enceintes ont leur bureau d’ingenierie en France et le tout est soustraite a l’etranger en Chine en particulier Les produits reviennent et sont testés et doivent rentrer selon des criteres d un cahier des charges precis .C’est ainsi que vous pouvez vendre en europe . A contrario ce serait impossible


    • kader kader 22 août 00:42

      @Spartacus
      l’argent a t il été crée pour servir l’homme ? ou l’homme pour servir l’argent ?

      tu vas nous faire aussi l’apologie du paiement de la dette aussi ?

      le capitalisme americain cest ouvrir la porte du poulailler au renard...

      d’ailleurs qui est le propriétaire réel de tous ces gens ?
      Vanguard group, Blackrock, FMR, ou State Street ?

      Actionnaires principaux de la Fed, Monsanto, Apple, Google, Microsoft, IBM, Exxon, Mac Donald’s, Pepsico, Mondelez International (n*1 de l’agroalimentaire mondial), Paramount, Goldman Sachs, Bank of New York Mellon, City Group, Jp Morgan Chase, Honda, US Bancorp, Philip Morris, Imperial Tobaco, Bank of America

      Actionnaires de : Nasdaq, Facebook, Altice (Patrick Drahi), Yahoo, Wells Fargo, Deutche Bank, Banque Lazard, Morgan Stanley, HSBC, Lockheed Martin, Alcoa Inc. Altria Group, AT&T, Boeing, Washington Post, The New York Time, E bay, Amazone, Caterpillar, Coca- Cola, Pepsi co, General Electric, Rolls Royce, Trip Advisor, Unilever, Nestlé, Siemens, Allianz, General Motors, Ford, Renault, Daimler, Chrysler, Fiat, Bmw, V A G, Harley Davinson, Halliburton, Hewlett-Packard, BASF, Intel, Motorola, Nokia, Cisco, Xerox, 3M, Johnson & Johnson, Novatis, Merck & Co, Pfizer, Bayer, Roche, Teva, Sanofi, Procter & Gamble, Time Warner, Walt Disney, Viacom, CBS Corporation, NBC Universal, E-bay, Amazone,Samsung, Mitsubishi, LG, Vivendi, Nestle,Total, BP, Publicis, AirBus Eads, Axa, Bnp Paribas, Illiad, Havas, etc, et de la plupart des sociétés européennes cotés en bourse et des agences de notation. Il n’est pas possible de les dire toutes il y a en des milliers.

       


    • Spartacus Spartacus 22 août 08:55

      @kader
      L’argent n’est qu’un moyen pour faciliter l’échange entre les individus.

      Il n’a aucune prétention sociale ou sociétale. 
      Ce sont les individus qui lui prêtent un rôle.

      Vous voulez vivre comme une poule dans un poulailler ?

      La majorité de ces entreprises ont des fonds de pensions comme actionnaires, ce sont des retraités lambda qui mettent en commun leurs économies pour bénéficier d’une retraite.
       Fond d’Europe du nord ou d’Amérique du nord.
      Dans ces pays les gens font quasi tous partie des 10% des plus riches de la planète.

      Sans ces capitaux pas de travail pour les millions d’employés de ces entreprises.
      La majorité des salariés de ces entreprises citées gagnent plus que la moyenne des autres salariés a poste comparable......

      Vous les haïssez ? Vous avez un problème avec l’argent et la richesse des autres.

    • jeanpiètre jeanpiètre 22 août 20:45

      @Jean Pierre
      jrès bon commentaire, mis à part la tirade sur les taxis, pourquoi l’état donc l’impôt racheterrait des licenses octroyé à l’origine gratuitement, sous pretexte que les taxis ont eux même organisé un marché ? ils ont eux même sauté à pieds joints dans une pyramide de ponzi

       c’est un peu comme si l’état garantissait vos pertes au casino, il ne le fait (à tord) que pour les banques

    • zygzornifle zygzornifle 20 août 09:24

      le droit social !!!! nos enfants devront se renseigner sur Wikipédia pour savoir ce que c’était......


      • straine straine 20 août 09:36

        « Leur croissance et leur valorisation ne doivent pas faire oublier le caractère destructeur, déloyal et antisocial de leur modèle. »
        Heu ....., n’ont-ils pas été créés pour détruire les acquis sociaux en homogénéisant les coûts de production au moins-disant ?


        • Le paysan hystérique Le paysan hystérique 21 août 02:36
          Toute réforme tenté sur le modèle politico-économique actuel auras le même impact. Que laver une pomme à grande eau, comme elle est pourrite jusqu’à la moëlle, elle n’est pas plus comestible pour autant.

          Nous prenons pour acquis que ce que nous connaissons est absolu, pourtant l’histoire de l’homme à plus de cent milles ans, le modèle actuel n’est qu’une infime pustule sur cette dernière.

          Même avec l’aveu systémique de la fragilité de la base sur la quelle repose l’accumulation de leur bénifice lors de la crise de 2008. Le dernier appel des maîtres du mondes à une prise de conscience de leur part, pour élaboré une solution viable face aux défis actuels de l’humanité, toujours sans réponse.

          Alors les pièces du puzzle se place tranquillement sur l’échiquier géo politique et comme d’habitude de grand malheur précéderas le changement, dans le fond, notre niveau de compréhension moderne n’est pas plus évoluer que nos aieux, à part la modernité. Car malgré leur défaut, les riches ont autant intérêts que nous pour préserver la vie sur terre, d’une manière ou d’une autre. En démocratie, c’est à nous de décider, si nos différences superficielles dominent encore notre libre pensée. Impossible d’élaboré quoi que se soit sur ce qui nous unis, devant un tel constat ils prendront la décision pour nous !


          Très bon texte, merci, bien à vous !

          • mmbbb 21 août 09:36

            Tout ceci est tres gentil mais lorsque le monopole existe les collectivites territoriales ne se genent pas exemple la navette Lyon ST Exupery 15.90 € place adulte aller simple Si ce n’est pas du foutage de la gueule du citoyen Le billet de certain trajet par Easy en Europe 60 € . Alors oui on peut être contre Uber c’est facile mais je prendrai ce service offert . Il faut arreter de nous prendre pour des cons


            • petit gibus 21 août 10:28
              Le système ultra libéral qui nous est imposé par l’UE
              et suivi par notre actuel gouvernement socialiste ! ! !
              passe naturellement par la suppression 
              de toutes règles de vie en société

              Ne pleurnichon pas nous allons de toute évidence en reprendre
              encore plus pour 5 ans en 2017 smiley

              Que ne ferions nous pas pour essayer d’être « compétitif »
              dans ce monde ou l’absurdité est le dogme sacré 
              pour l’organisation de nos sociétés ? ? ?





              • tashrin 22 août 12:15

                Bien evidemment qu’ils se foutent de vous
                Et qu’on crie au genie economique pour des gens dont le seul merite est d’avoir trouvé une faille permettant de s’affranchir des taxes et autres cotisations qui plombaient leur compte de resultat, créant au passage un nouveau mecanisme d’esclavage basé sur des corvées journalières, comme à la bonne époque, c’est très révélateur des valeurs et de l’etat de notre société...
                La participation au fonctionnement commun ? Rien à foutre
                La protection sociale des gens qui travaillent pour moi ? Rien à foutre
                La maximisation des profits privatisés ? Yabon...
                La collectivisation des pertes éventuelles ? Ca c’est le bonus !

                Mais ne vous inquietez pas, la récré est finie
                 - les etats commencent à reagir (procedures en cours contre la plupart des gros acteurs concernés pour récupérer une partie du manque à gagner fiscal notamment)
                 - les URSSAFF commencent à faire preuve d’un peu plus d’agressivité (actions en salariat deguisé notamment, avec rattrapage de charges sociales à la clé)
                 - les controles sont de plus en plus frequents, que ce soit Airbnb, uber ou autres. Regulierement des chauffeurs qui ne declarent pas leur activité (faute de pouvoir payer des cotisations ET vivre simultanement, du coup ils choisissent le plus urgent, vivre) à cause des prix trop bas se font controler puis redresser (social, fiscal, la totale...).
                Et ca pique tellement que ca aura forcement un impact sur les commanditaires... a condition que le nombre de controles soit suffisamment efficace pour etre dissuasif


                • petit gibus 22 août 12:38
                  @tashrin

                  « Mais ne vous inquietez pas, la récré est finie »

                  Ah que je voudrais partager ton optimiste !

                • ika (---.---.151.86) 25 août 11:15

                  @tashrin bien d’accord avec vous ! 


                  C’est exactement cela ! alors que d’autre prônent cela en disent que cela crée des emplois ! 
                  Oui et non cela crée effectivement des emplois non salarié ! des Autoentrepreneurs voir même aucun emplois déclaré ! 
                  des personnes qui bosse comme des fou pour gagner pas grand chose 

                  Economie du partage des miettes ! et création de la misère social ! bienvenu dans l’ubérisation !



                • Ika (---.---.207.58) 22 août 17:40

                  Spartacus tu fait erreur sur uber Je suppose que tu ne connais pas de chauffeur et livreur sinon il t’aurais dit à quel point c’est devenu difficile d’en vivre

                  http://l.leparisien.fr/ohEh-ArgP

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès