Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Impôts : les classes moyennes et les PME vont continuer à payer

Impôts : les classes moyennes et les PME vont continuer à payer

Droite ou gauche ? Qui remportera la prochaine élection présidentielle ? Si certains s’effraient déjà d’un éventuel succès de Marine Le Pen, force est de constater que ce succès ne pourrait qu’empêcher un duel PS-UMP au second tour. Qui imagine en effet un seul instant que la candidate du Front puisse remporter 50% des suffrages et prendre possession de l’Elysée. Cette question d’ailleurs ne posera problème qu’aux partisans des partis traditionnels. Qui profitera (à l’image d’un Chirac élu en 2002 avec 80% des voix alors qu’il avait à peine dépassé les 20 au premier tour) de la présence de l’extrême-droite au second tour ? Sarkozy qui peut à priori compter sur toutes ses troupes (à moins que Villepin ou Borloo ne viennent lui manger des voix sur le dos) ou le candidat du PS qui devra d’abord éviter que Mélenchon et les Verts (surtout si Nicolas Hulot entre dans la danse) ne l’éliminent ?


Peu importe en fait qu’il s’agisse de l’un ou de l’autre. Si « droite-gauche, même combat et même politique » peut paraître abusif (il existe des différences notables, en termes de valeurs et de culture), nul ne peut nier qu’il ne faut pas attendre grand-chose de notre futur Président. Les slogans et les promesses seront sans doute grandiloquents, paraîtront même convaincants mais la déception sera à la taille de l’espoir. Le système économique est ainsi fait qu’il n’offre que des marges de manœuvre réduites. Et que les dindons de la farce, une fois encore, seront les PME et les classes moyennes, celles qui financent en grande partie les dépenses de l’Etat pendant que les populations nécessiteuses et les riches seront sans doute encore chouchoutées, plus ou moins d’ailleurs en fonction du vainqueur mais elles ne seront pas oubliées.

Pourquoi ? Le mécanisme est simple. D’abord, vouloir taxer les richesses (notamment du capital) est illusoire. La volatilité financière est si exacerbée que la moindre tentative de mesure contraignante (du type interdiction des licenciements, taxation des revenus du capital) serait à peine envisagée que l’argent aurait sans doute déjà disparu. Il suffit de voir le nombre de grandes fortunes et de grandes entreprises françaises élire domicile à l’étranger pour en faire le constat. Ensuite, couper les vivres aux personnes nécessiteuses est dangereux. A-t-on envie de vivre reclus dans des bunkers parce que la moitié de la population en quête de nourriture serait prête à nous égorger ? Qui a lu Germinal comprendra de quoi il retourne. Et encore, à l’époque, les « citoyens » étaient encore dociles et plus facilement impressionnables. Si épargner les riches et financer les pauvres pour acheter la paix sociale (excusez la simplification mais elle est nécessaire) est devenu un leitmotiv indispensable, il importe néanmoins de faire rentrer de l’argent dans les caisses publiques. Et dès lors qui d’autre pour payer que ceux qui ont trop à perdre et pas assez à gagner pour se rebeller ? Ce sont donc les PME et les classes moyennes qui supportent (en pourcentage de leurs revenus) l’essentiel de l’impôt.

Mais pourquoi ne pas finalement s’attaquer au problème de front me direz-vous ? Pourquoi, par exemple, ne pas privilégier les PME en se disant que ce sont elles qui emploient l’essentiel des habitants du pays ? Parce que, tout simplement, une grande majorité de ces PME vit grâce aux multinationales qui n’ont de cesse de faire baisser leurs coûts de production en faisant travailler des sous-traitants. Le départ des trusts serait donc un coup dur pour l’économie française et voilà pourquoi les régions les attirent à coup de millions pour s’installer sur un territoire car au-delà de l’emploi généré directement, elles créent des emplois indirects par milliers. Pourquoi, autre exemple, ne pas se dire « puisqu’elles sont déjà peu imposées au regard de leur fortune, ne pas les taxer davantage puisque de toute façon, la France ne sera un paradis fiscal et que les partants le feront quoiqu’il advienne partir les grandes fortunes (l’échec du bouclier fiscal en atteste) ». Il s’agirait là d’un geste fort. C’est oublier un peu vite que c’est l’avoir de ces grandes fortunes, défiscalisé le plus souvent, qui alimente en argent frais l’économie du pays et permet la réalisation des projets d’envergure. Sans compter que ces grandes fortunes sont aussi souvent les mêmes à tenir les grandes entreprises du pays. L’Etat et les collectivités n’ont plus d’argent pour mener à bien ce type de démarche et par le biais de la défiscalisation, ils permettent aux riches de s’enrichir davantage.

Le problème profond n’est finalement pas tant que ce soit les classes moyennes ou les PME qui payent le prix fort. Nous avons tous à un moment ou à un autre bénéficier des politiques de l’Etat (primes à la casse automobile, allocations familiales ou chômage, bourses d’études,…) et l’impôt est un juste retour des choses dans toute société qui aspire à se dire civilisée. Non le problème est dans l’utilisation de ces fonds qui paraissent, pour la grande majorité des français, mal employés. Ni baisse du chômage, ni réduction de la délinquance, ni arrêt du creusement des inégalités ne peuvent être affichés comme résultat. La faute à qui ? A une minorité qui profite du système en abusant des aides de l’Etat sans jamais donner de contrepartie. Qui ne connaît pas autour de lui un chômeur qui ne va au pôle Emploi que pour récupérer ses indemnités ou un rentier se plaignant de payer des impôts ! Pire, cette minorité ne cesse de prendre de l’ampleur tant les valeurs qui guident notre société sont devenues individualistes et égoïstes. Avec la paupérisation et les délocalisations toujours plus nombreuses, la situation ne risque pas de s’arranger. Les classes moyennes disparaissent ainsi progressivement pendant que les PME sont les premières touchées par les crises économiques, un phénomène faisant peser davantage de pression financière sur les restants. Mais à terme qui paiera ? A moins que d’ici là, les « perdants » du système ne se rebellent vraiment. Et dans ce cas, la question du Front National pourrait devenir autrement plus préoccupante. 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 26 mars 2011 08:15

    La cour des comptes a publié un rapport intitulé « Entreprises, niches fiscales et sociales ». Les médias ne l’ont pas trop commenté et Mme Parisot l’a complètement ignoré. C’est vrai qu’en pleine bataille des retraites, cela faisait un peu désordre. Car ce rapport montre clairement que l’argent qui manque aujourd’hui  dans les caisses, s’est envolé dans les poches des actionnaires des plus grosses entreprises.lire la suite...

    http://2ccr.unblog.fr/2010/12/03/niches-en-or-massif/


    • Kalki Kalki 26 mars 2011 09:20

      « Le mec il comprend pas »

      La classe moyenne disparait

      les pme

      disparaissent

      vous allez taxer du vent

      le capital est entre les mains de quelques personnes

      400 personnes aux usa, détiennet plus que 150 millions de personnes AUX USA

      C’est le niveau d’avant a crise de 1929

      SOit tu partage

      SOit tu crève
      C’est aux choix mais c’est comme ca

      tu aura taxer la classe moyenne, et la classe inférieur, tu aura que dalle

      ce sera une spirale de la mort

      c’est tuer les gens, tuer la population

      POINT


      • Kalki Kalki 26 mars 2011 09:23

        ENtre parenhèse : c’est te tuer également

        car tu ne fais pas partie de ces 400 personnes

        et tu aura beau agir comme un chien, tu aura rien

        alors arrete d’être un chien et sache que ce qu’il te faut pour vivre

        il n’y a qu’un moyen de l’obtenri

        Le peuple doit savoir ce qu’il veut

        et SE BATTRE POUR L’OBTENIR


      • patdu49 patdu49 26 mars 2011 10:48

        et qui peut dire, si en fin de compte mon sondage ne serait pas moins crédibles qu’un autre.
         
        et que ne pourrait pas arriver d’autres résultats réellement, que ceux qu’on entend dans les médias ? avec les instituts de sondages Ipsos, harris, et compagnies ..

        Grand Sondage Populaire Elections Présidentielles 2012

        Elections 2012, si vous aviez à choisir entre ces partis, ou rapprochements, lequel préféreriez vous ?

        http://www.lepost.fr/sondage/2011/03/16/2436073_elections-2012-si-vous-aviez-a-choisir-entre-ces-partis-ou-rapprochements-lequel-prefereriez-vous.html

        • patdu49 patdu49 3 avril 2011 08:26

          déjà 6 000 votes, 25 000 visites


        • patdu49 patdu49 26 mars 2011 11:05

          les populations nécessiteuses encore chouchoutées ?

          tu sais ce que c’est d’être nécessiteux, apparemment t’as pas du y gouter beaucoup ?
          je vais t’en fouttre du chouchouté moi ...

          faudra me donner ta définition hein ..
          dailleur j’aimerai ta définition aussi de « classe moyenne » ...

          REVENUS net d’impots sur le revenu, après prestations sociales (allocs, apl, crédits d’impots etc) :

          Pour une personne seule :
          Les catégories modestes de 0 à 1 160 €
          Les classes moyennes de 1 160 à 2 150 €
          Les catégories aisées 2 150 € et plus

          Pour un couple sans enfants :
          Les catégories modestes de 0 à 1 745 €
          Les classes moyennes de 1 745 à 3 225 €
          Les catégories aisées 3 225 € et plus

          Pour un couple avec deux enfants :
          Les catégories modestes de 0 à 2 443 €
          Les classes moyennes de 2 443 à 4 415 €
          Les catégories aisées 4 415 € et plus

          1 adulte compte pour 1
          2 ème adulte ou +, ou enfant de 14 ans ou +, comptent pour 0,5 unité chacun
          enfant de moins de 14 ans, pour 0,3 unité

          exemple pierre seul, 3 enfants 15 ans, 12 ans, 4 ans.
          revenus divisés par 1 + 0,5 + 0,3 + 0,3 = 2,1
          et regarder dans tableau célibataire dans quelle tranche il se trouve.

          si net d’impot + alloc, salaires, ... revenus = 2300€
          2300 : 2,1 = 1095,23€
          Pierre est catégorie Modeste.

          evidemment ça reste encore discutable, car ça ne prend pas en compte, si foyer fiscal est proprio, héritier, a du patrimoine, ou si foyer fiscal, paye 40% de ses revenus dans un loyer à fonds perdus ...


          • patdu49 patdu49 26 mars 2011 11:18

            mettre le chomeur dégouté, qui vu les 8 millions de chomeurs et travailleurs pauvres, intermittents, précaires :

            http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-fevrier-91216

            alors qu’il n’y a que 190 000 offres d’emplois, à 80% précaires, fausses pour remplir des fichiers de boites intérim, ou périmées, ou en doublons, y compris contrats aidés ..

            en comparaison, avec un riche héritier se plaignant de payer des impots, dans la même phrases, en parlant de profiteurs du système !!! tu ne manques pas d’air mec ... je ne vois pas ce qu’il y a de comparables ...

            et tu parles de minorités, ... concernant les riches radins, c’est plutot la majorité ...
            concernant les chomeurs, c’est plutot moins qu’une minorité, une infime minuscule minorité, .. qui refuserait un emploi, correct, avec un salaire correct qui permette d’en vivre, et non pas de survivre ... et de faire des projets d’avenir, etc ...


            • JL JL 26 mars 2011 11:57

              Excellent état des lieux.

              Comment ne pas rappeler ici ces propos de Frédéric Lordon :

              « De quoi Ubu est-il fondamentalement la figure ? Du despote parasitaire. Avant l’Etat fiscal, il y a eu la servitude féodale… et après lui il y a la prédation actionnariale. …Quelle est la puissance despotique d’aujourd’hui qui soumet absolument le corps social et le laisse exsangue d’avoir capté la substance de son effort ? Certainement pas l’Etat – dont on rappellera au passage qu’il restitue en prestations collectives l’ensemble de ses prélèvements… – mais le système bancaire-actionnaire qui, lui, conserve unilatéralement le produit intégral de ses captations. »

              Despote parasitaire, c’est bien ça que votre article désigne. Je ne vois qu’une solution Qu’ « ils » s’en aillent tous ! Dehors UBU ! On fera sans lui. Comment ? On a les ressources intellectuelles et morales : il faut seulement mettre tous les jeunes et les moins jeunes au boulot ! Avec quel argent ? Celui que la Banque de France cérera. Comment elle paiera les dettes extérieures, Comme l’Islande !


              • patdu49 patdu49 26 mars 2011 12:19

                la france est le pays au monde ou il y a la + grosse concentrations de millionnaires, en millions de dollars ( fortunes et patrimoines) 1 Français sur 30.

                devant les USA 1 sur 31
                largement devant l’allemagne par exemple 1 sur 68

                la France c’est 200 milliards sur les livrets A
                la France c’est 1400 milliards sur les assurances vie

                la France, c’est des cadeaux fiscaux, des allocations, des crédits d’impots, remboursement de domestiques, etc, etc, APL qui vont dans la poche des multiproprio pour assurer des rentes, ... donations du vivant, ou héritages, toujours + détaxés, ... combines pour pas payer d’impots ( sociétés civiles immobilières etc )

                 à des personnes qui en ont pas besoin, qui épargnent alors qu’elles ont déjà des comptes pleins à craquer !! ou qu’elles vivent dans la démesure, ou jouent au monopoly grandeur nature, pour faire fructifier encore + leur fric... dans l’immobilier ou autres ( spéculations etc ..)

                Voir même pire, l’état emprunte, aux mêmes riches, vu que l’etat est endetté, pour pouvoir ensuite leur faire des cadeaux fiscaux, en leur ayant déjà payé des intérêts !!! INCROYABLE mais VRAI ...

                Et ne parlons pas de la fraude fiscal ( sous-déclarations de valeurs des patrimoines etc) , black, pots de vin, enveloppes en liquides qui disparaissent, caisses noires, évasions fiscales, sociétés écrans, etc etc ... paradis fiscaux .. abus de fric qui passent en frais, pour pas payer d’impots, .... bagnoles, restauration, colloques, séminaires bidons, voyages etc ...

                escrocs qui ont pignon sur rue, dans tout un tas de domaines .. publicités, loteries bidons, numéro surtaxés, marchands de listes, marchands de sommeil, voyants, astrologues, sectes qui dispensent des pseudos formations professionnelles et qui perçoivent des subventions, milieux medicaux qui s’en mettent plein les fouilles sur le dos de la santé des gens, et de la sécu etc .... des magouilles en veux tu en voilà ... partout .. sport national ..

                l’univers des jeux d’argent, casinos en lignes etc ... de vrais arnaques, attrappes gogo ..

                un gaspillage énorme également d’argent public ... dans la gestion de la pauvreté ... des tonnes de fonctionnaires, de bureaucraties, pour envoyer les pauvres, dans des tonnes de services pour grapiller des aides de qq dizaines d’euros, içi, dizaines d’euros encore içi ... cout de la paperasse en +, des ordis, des batiments à chauffer etc etc ...

                et les cout annexes, engendrés par la pauvreté ... sur la santé, sur la justice, sur la violence, les dégradations, les prisons, la repression etc etc engorgement des tribunaux etc ... 

                bref on marche sur la tête.


                  • Leo Le Sage 26 mars 2011 17:57

                    Aux USA ce sont les « middle-classes » qui payent le plus pourquoi en France ce ne serait pas la même chose ?
                    C’est une réalité que l’on ne veut surtout pas voir, et cela ne changera pas, sauf le jour où les classes moyennes seront nettement moins nombreuses.

                    Je suppose qu’on fera payer plus les retraités ?


                    • Robert GIL ROBERT GIL 26 mars 2011 18:49

                      Voici pour ceux que ça interressent un article sur l’evolution des impots aux Etats Unis et leur consequences :

                      http://2ccr.unblog.fr/2010/11/21/modele-americain/


                      • Yohan Yohan 26 mars 2011 19:11

                        C’est tout a fait ça. Pas besoin d’être grand clerc pour savoir ce que feront nos grands partis. L’un comme l’autre continueront de sucer la classe moyenne et de détruire le tissu des PME dont tout le monde se fiche, puisqu’on reste depuis 30 ans dans l’éternel affrontement stérile grand capital contre fonctionnaires, grands patrons contre syndicats, chacun protégeant à tour de rôle son poulain. Sauf qu’un pays qui n’a plus de classe moyenne ressemble bigrement aux pays arabes, où les riches sont souvent plus riches que les nôtres et les pauvres encore plus pauvres que nos RMistes.


                        • TSS 26 mars 2011 23:57

                          « Qui ne connaît pas autour de lui un chômeur qui ne va au pôle Emploi que pour récupérer ses indemnités »

                          il est evident que ce sont ces chômeurs renegats qui grèvent le budget de l’etat !!

                          Au fait le budget de l’Elysée qui ,à l’heure actuelle,est 20 fois supérieur à celui de l’époque

                           Mitterrand (deja élevé) cela équivaut à combien de chômeurs ?


                          • patdu49 patdu49 27 mars 2011 07:35

                            40% des chomeurs « officiels », inscrits à pôle emploi.

                            ne perçoivent RIEN, ZERO, NADA, pas un centime d’euro, même pas le RSA.
                             
                            le RSA « socle », versé aux chomeurs qui ne travaillent pas du tout, la moyenne par foyer fiscal concerné, est de env 350€ ( aussi bien donc foyer célibataire, que couple avec 4 enfants, puisque c’est une moyenne)

                            le RSA « activité », pour les travailleurs pauvres, tourne lui par foyer, en moyenne à env 170€, et ce n’est pour tout ou partie qu’une simple avance de la PPE ( prime pour l’emploi) qui avant était versée par les impots aux travailleurs les moins riches.

                            1,2 millions env de foyer au RSA socle x 350€ = 420 millions d’euros

                            0,6 millions env au RSA activité x 170€ = 102 millions d’euros ( mais comme avance de la ppe, en réalité quasi aucune dépense publique réelle suplémentaire ), voir même il récupèrent du fric, par rapport à avant, car les exonérations taxe habitation, les pertes d’APL, etc arrivent + vite qu’à l’epoque du RMI, dés reprise d’un emploi pauvre.

                            bref ne chipotons pas, 522 millions en gros x 12 mois = 6,264 milliards du budget de l’état.

                            qui repartent intégralement, dans la conso, et la TVA etc ..

                            cout baisse de la TVA restauration 3 milliards.
                            épargnes assurances vie en France : 1 400 milliards d’euros.

                            cout d’un déplacement en jet privé, (Estrosi) en 1 journée, simple aller retour US france, 158 000€, 37 années de RSA socle moyen d’un foyer, claqués en 1 journée, juste pour prendre un cocktail pour inaugurer un truc.

                            argent de poche d’un député, ministre secrétaire d’état, sénateur, etc ...
                             alors que tout est payé déjà quasimment ou gratos, et qu’ils ont des salaires énormes, et d’autres sources de revenus .. 6000€ par mois x 12 mois = 72 000€ non imposables / an soit 17 années de RSA en ARGENT DE POCHE, par an.

                            cout des 506 niches fiscales evalué à 74 milliards par an.

                            sarkozy, 2 millions d’euros env en assurances vies, placé à 4% env, ça rapporte 6000€ par mois d’intérêts mini ...

                            etc etc .. bref pour certains ça va très bien .. et j’en passe et des meilleurs ..


                            • Kalki Kalki 27 mars 2011 09:47

                              Hé les mecs

                              VOir les politiques et leur dépense : c’est du menu frettin

                              Vous vous trompez de cible, eux, bon ils travaillent ( un peu ) au moin : meme si c’est des décision a la con pour obéir a des oligarques

                              alors regardez plutot les oligarque

                              Avec des « revenu » (pour des personnes qui ne travaillent pas ) autour de million voir de millard d’euro

                              et quand on est riche c’est comme on est pauvre, on le reste

                              quand tu as cette richesse : bizarrement là : elle ne part de ton compte en banque : ca s’auto alimente

                              ils ont inventé le revenu universelle, voyez, le flux qui auto alimente des compte en banque

                              bon c’est partout qu’il le faudrait


                              • Kalki Kalki 27 mars 2011 09:49

                                Voyez vous n’en parlez pas des oligarques

                                De ces patrons de banque américains, qui se sont vu « octroyer » 900 Millard de dollar par l’état US

                                « et devant les juges » on ne sait pas ou ils sont passé

                                ca s’est passé juste avant la crise


                              • Kalki Kalki 27 mars 2011 09:52

                                Tout ne tourne pas non plus autour du fric

                                Mais le changement, ca serait pas mal si il était fait en douceur avec quelque fond

                                parceque les hommes vont s’entretuer si ils n’osent pas se retourner contre leur rois

                                aujourd’hui on a plus le drio ni d’avoir faim, ni d’avoir froid

                                si

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès