Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > L’analyse technique, c’est merdique

L’analyse technique, c’est merdique

Si vous connaissez la bourse, vous connaissez forcément l’analyse technique, ce terme fourre tout qui désigne un ensemble de méthodes de ’’prévision des cours de bourse’’. Moi j’ai essayé, je trouve ça vraiment merdique, et je vous explique pourquoi...

Quand j’ai commencé le trading, j’ai fait comme tout le monde.
 
C’est à dire que j’ai cherché à gagner de l’argent, et donc à prévoir les évolutions du marché. C’est donc tout naturellement que j’ai fait connaissance avec l’Analyse Technique. Au premier abord : LE SAINT GRAAL. L’analyse technique me proposait tout un éventail de techniques faciles à appliquer pour prévoir ce que va faire le marché. Formidable me direz-vous, mais plus j’en apprenais, plus je déchantais...

Déjà, aucun indicateur ou aucune technique n’a tout le temps raison. Bon, ok, ça permet de mettre plus de chances de son côté qu’au casino, mais il y a aussi d’autres problèmes... Parce que des indicateurs, il n’en existe pas des dizaines, mais plutôt des centaines, voire des milliers, de nouveaux ’’supers indicateurs de la mort qui tue’’ faisant leur apparition tous les jours. Et il y aura TOUJOURS un indicateur qui contredira l’analyse effectuée avec les indicateurs que vous aurez choisis...

Sur les actions, la solution est simple. En effet, il suffit de connaître les indicateurs qui sont le plus suivis. Comme ça tout le monde a les yeux rivés sur la même chose, et tout le monde tire les même conclusions, donc tout le monde agit dans le même sens.
 
En d’autres termes, si tout le monde pense que ça va monter, eh ben ça monte pour la simple et bonne raison que tout le monde achète... Rien de magique la dedans, c’est juste du suivisme, du moutonnage. C’est comme si une multitude d’investisseurs s’accordaient pour acheter (ou vendre) ensemble. On appellera ça l’auto réalisation de l’analyse technique.

Mais sur le Forex, c’est pas pareil... Les volumes sont tellement monstrueux (les fameux 3000 milliards de dollars journaliers...) et les intervenants tellement nombreux et différents que le phénomène auto réalisateur n’y a pas sa place, ou alors reste anecdotique et réservé à des signaux flagrants.

Alors on multiplie les indicateurs, on essaie de les confirmer entre eux, on se prend la tête à programmer son logiciel d’analyse, on fait des analyses graphiques qui ne ressemblent plus à rien pour au final ne pas être plus sûr de ses décisions que si on avait fait jouer le ’’feeling’’.

Mon avis c’est que tout ça c’est des conneries.

Vous croyez que des traders légendaires, style Jesse Livermore (Rest In Peace) faisaient de l’analyse technique ? Il n’avait même pas de graphiques, et encore moins de PC !! Le trading, c’est du feeling, et c’est tout. Après on peut se servir de telle ou telle chose pour développer son feeling, mais au final, on en revient toujours à son intime conviction.

Le feeling, c’est pas un mot cool pour parler du hasard, mais ça ne peut venir qu’avec l’expérience. On enregistre inconsciemment des réactions de marché, des mouvements et configurations qui se répètent, des niveaux importants, etc... Et on en fait la synthèse sans même s’en rendre compte, pour arriver à une décision de trading plus ou moins judicieuse, mais en tout cas de plus en plus pertinente à mesure que l’expérience augmente.

Bien sûr, tout n’est pas à jeter dans l’analyse technique, en particulier en ce qui concerne le chartisme (support, résistances, tendances, configurations graphiques particulières), mais si on en fait trop, on prend le risque de se réfugier derrière sa ’’science’’ en passant à côté de l’essentiel : Le développement d’un vrai feeling et d’une véritable expérience de trading.
 
Le travail d’un trader ne doit pas se résumer à faire des calculs ou à tracer des graphiques. Au contraire, un trader doit consacrer la plupart de son temps à observer le marché, à s’en imprégner.

Alors il n’y a pas de secret...Faut s’entraîner ! Plusieurs solutions pour ça : Déjà les comptes démo. Les résultats y sont complètement biaisés vu que dans ce cas les émotions n’interviennent pas, puisque c’est pas du vrai pognon, et que vous n’avez donc pas peur de le perdre, et pas grand chose à faire d’en gagner plus... Mais bon, c’est déjà un début, et mis à part l’argent, tout le reste est vrai, et ça fait donc gagner en expérience.
 
Une autre solution consiste à ouvrir un compte réel et de jouer TRES TRES petit. Beaucoup de broker proposent des ’’mini lots’’ de 1000 dollars. Avec un lot de 1000 dollars, le ’’pip’’ vaut 10 centimes... On peut donc se tromper sans se ruiner, et même si les sommes sont ridicules, l’adrénaline est bien là !

Pour les débutants qui ne souhaitent pas perdre de temps en étudiant n’importe quoi, voilà ce que je recommande :

  • Supports et résistances
  • Lignes et canaux de tendance
  • Moyennes mobiles
  • Quelques configurations graphiques (triangle, tête-épaule...)

ET C’EST TOUT !
 
Copyright (c) 2009 ConseilForex.com. Tous droits réservés.

Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Crea 12 octobre 2009 16:27

    Personnelement ca fait 4/5 ans maintenant au moin que je trade sur le forex et un peu de metaux précieux, et j’avou ne mettre jamais vraiment basé sur tout ce qui est graphique. Enfin au debut si, je voulais regarder plein de truc, essayer de faire le tour de plein de site pour voir la « tendance » qui disait quoi et tout, mais bon au final après mon premier millier de dollar perdu sur l’EUR / USD j’ai fini par faire confiance à mon « feeling » comme dit au dessus qui s’affine au fur et à mesure par l’expérience acquise et après avoir « compris » certain indicateur principaux ! Bon c’est sur que sans l’AT à la base j’aurai galérer pour reconnaitre d’instinct certaine configuration.

    Et même si je suis pas crésus ca me permet d’arrondir les fins de mois et d’être pépére.

    Sinon article sympa, j’aime beaucoup le style engagé. Faut continuez comme ça !

    Crea


    • fwed fwed 12 octobre 2009 16:28

      Article sympa,

      Pourriez vous, dans le futur,nous faire des décryptage de ce qui se passe concrètement dans le monde de la finance ?

      « Mais bon, c’est déjà un début, et mis à part l’argent, tout le reste est vrai »
      Alors que dans la réalité c’est du vrai argent privé-antidémocratique appartenant à l’usurocratie.
      http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=Accueil


      • Sinbuck Sinbuck 12 octobre 2009 16:34

        Un trader sincère, ça existe ?

        Et oui sur agoravox !

        Cela étant le feeling est très difficile à percevoir, si ce n’est par augmentation de l’expérience comme l’explique l’article.

        Etant donné que la hausse est bien « repartie » (bourse) après la crise, j’imagine qu’une nouvelle dégringolade va se reproduire dans moins de trois ans (l’éternité en terme de prévision pour les économistes) si rien n’est fait... Je parle de régulation drastique et nécessaire pour « faire recoller » l’économie et la fiance.

        • Asp Explorer Asp Explorer 13 octobre 2009 10:20

          Je partage votre prévision concernant le prochain cycle de croissance, qui ne devrait pas durer plus de 3-4 ans. En revanche, j’y vois des causes différentes. Il ne s’agit pas d’un problème de régulation, comme voudraient nous le faire croire les gouvernements. Il ne s’agit pas d’un problème de trading ni de paradis fiscaux, qui n’ont strictement rien à voir avec la crise actuelle. Il ne s’agit même pas d’une crise du capitalisme au sens strict du terme. La cause de nos malheurs vient du fait que, dans le but de relancer l’économie après la crise immobilière de 90-91, les « grands de ce monde » ont décidé d’injecter massivement des liquidités dans le système en baissant les taux d’intérêt, ce qui a permis de créer artificiellement de l’argent. L’hypertrophie bancaire n’est que le résultat planifié d’une politique d’états, qui a donné naissance à la croissance miraculeuse - qui a duré 9 ans - des années 90, et à la bulle financière qui s’en est suivie. Mais celle-ci a crevé à partir d’août 2000. Donc, pour répondre à la crise des années 2000, on a décidé d’injecter massivement des liquidités dans les système en baissant les taux d’intérêt, ce qui a permis de créer artificiellement encore plus d’argent. La croissance mondiale des années 2000 - 6 ans - est le résultat de cette politique, de même que la bulle financière qui l’a accompagnée. Celle-ci a crevé l’an dernier, comme chacun sait. Quelle courageuse et novatrice politique nos éclairés ont-ils décidé de mettre en oeuvre pour relancer la croissance ?

          Injecter massivement des liquidités dans le système en baissant les taux d’intérêt, ce qui a permis de créer artificiellement des quantités d’argent comme on n’en a jamais vu dans l’histoire humaine.

          Le résultat est assez prévisible.


        • non666 non666 13 octobre 2009 11:16

          Tiens je suis , je remet 10 000 de plus sur la table.
          Je fournis meme les balles neuves.

          En fait depuis 9 ans, ce qui a aussi contribué a la formidable « croissance » des etats unis c’est paradoxalement la mefiance dans le dollar.
          L’Irak, l’Iran, le Venezula l’ont dit haut et fort mais toute l’asie l’a confirmé dans les marchés de devises.
          Partout les banques centrales ont « re-evalué » leur reserves de change en baissant notablement la proportion de dollar au profit de l’Euro , du yen et meme du yan....

          Du coup le seul pays qui est OBLIGE (pour ’linstant) d’accpeter des dollars, ce sont les etats unis... Le dopage de leur economie vient de la.

          Si on y ajoute le fait que la fed ne communique plus sur les masses M1 (les billets imprimés) , qu’il manque plusieurs milliers de milliards de dollar dans les comptes de la fed de justificatifs sur l’usage de la monnaie emise , on comprends mieux ce qui se passe.
          C’est un bete phenomène inflationniste .
          Mais la ou pour des pays qui n’ont pas le privilège de battre monnaie pour les transactions internationales subissent immediatement les consequences de leur inflation, les etats unis l’exportait jusqu’a present.
          Ils ne payaient donc jamais les consequences de leur inflation tant que le commerce mondial augmentait et s’exprimait UNIQUEMENT en dollar....

          Les consequences , on les connait, le retour des dollars aurait du provoquer l’effondrement du dollar . Comme dans ces contes pour enfant ou la sorcière triche avec la vie en buvant un elixir rare et precieux qui l’empeche de vieillir et qui d’un coup ne trouve plus le composant necessaire... Le vieillissement est magiquement acceleré et la sorcière meurre ; c’est bien fait !

          Seulement voila, dans notre economie mondialisée, les DSK, Trichet et autre amis des etats unis nous incitent a « soutenir le dollar » , à financer l’economie la plus riche du monde en prelevant sur les autres....
          Pas de plan du FMI pour stabiliser les finances US en coupant ses credits militaires, comme pour l’Argentine, la corée, la Turquie ou toutes les nations au bord de la banqueroute a un moment.

          Non, balles neuves et on recommence.

          La dernière invention a été de NOUS refiler la dette des menages US en surnotant les « subprimes » puis une fois acheter par les europeens et les asiatiques en revelant qu’ils ne valaient plus rien !
          Il faut bien l’absorber cette enorme bulle née d’une inflation de 50 ans !
          La prochaine etape est l’effondrement du dollar qui comme nous devrions tous le savoir N’A PAS COURS LEGAL AUX ETATS UNIS.
          En effet la creation de la fed a bien été signé par Wilson, mais jamais ratifié par le senat....

          Du cout en cas de faillite ils nous regarderons bienb droit dans les yeux et nous dirons : vous avez été victimes de la fed ?
          Nous aussi....


        • xa 13 octobre 2009 13:17

          @non666

          http://www.federalreserve.gov/releases/h6/current/h6.htm

          C’est M3 qui n’est plus suivi par la FED.


        • Crea 12 octobre 2009 18:35

          Je viens de faire un tour sur son site c’est pas mal du tout en faite, et c’est pas ennuyant à lire pour le sujet ! Dont certain article vraiment cocasse, et un peu « borderline » du style celui la !

          Crea


          • Gourmet 13 octobre 2009 10:52

            Oui, rien de neuf sous le soleil.
            L’analyse technique c’est un peu les diagrammes zodiacaux de l’astrologie : ça fait joli, ça fait scientifique. Bref, ça fait vendre mais ça ne sert NULLEMENT à prédire l’évolution d’un cours.

            L’analyse technique ça ressemble fortement aux conseils d’achat que l’on trouve ça et là sur Usenet : si la plupart des boursicoteurs suivent la tendance donnée par un outil, forcément, l’outil se révèlera juste et un autre boursicoteur aura eu raison de suivre les indications données par l’outil.
            Aucune notion de prévision là-dedans, juste de la manipulation de masse.

            Justement, je pense que parti d’un ensemble de quelques outils simples, l’analyse technique a été dévoyée de son but originel qui était de dégagé des tendances.
            Elle est devenu un faire-valoir, un attire-moustique.
            Le temps que le moustique se rende compte qu’il s’est fait piéger : il est trop tard.

            Avec l’AT, il faut donc éviter de partir dans de gros délires à base de chandelles mais, comme vous le dites, s’il ne faut en fait que se focaliser sur les fondamentaux l’analyse technique permet tout de même de les trouver.

            De toute manière, les traders qui réussissent des coups le doivent SURTOUT à leur connaissance du marché et leur capacité de synthèse des informations glanées ainsi qu’accessoirement, à quelques tuyaux bien placés.

            L’analyse technique ne leur sert alors qu’à dégager des tendances, débroussailler, filtrer, faire le ménage.

            Il existe depuis des années des progiciels capables, à partir de réseaux neuronaux et de logique floue, de traiter des dizaines de modèles à la seconde sur des millions de points afin de tenter de découvrir LE modèle qui fonctionne le mieux pour une valeur donnée.
            Avec de tels progiciels l’analyse technique est reléguée à la miniature pour gamin loin, très loin de la voiture de course qu’on veut nous faire avaler.

            db


            • Internaute Internaute 13 octobre 2009 12:33

              Voilà une grande question que l’analyse technique. D’un point de vue purement physique, l’analyse mathématique du passé ne prédit le futur que s’il existe une loi. Autrement, la seule chose qu’on fait est de modéliser le passé. En matière boursière il n’existe aucune loi.

              Le pire sont tous les algorithmes basés sur des moyennes. En effet la moyenne introduit un retard à l’allumage qui fait que vous êtes toujours entrain de regarder dans le rétro, et même assez loin.

              Le système (Points & Figures) est intéressant car il gomme le facteur temps et donne une vue synthétique du comportement d’un cours.

              Pour suivre un peu le sujet depuis quelques années j’en suis arrivé aux conclusions suivantes :

              Tous les analystes se trompent, en moyenne. La base de leur erreur vient de l’imprévisibilité des événements dans le temps. Par exemple, beaucoup disent que le dollar va chuter à cause de l’augmentation de la masse monétaire et dans 20 ans nous verrons qu’ils auront eu raison. Le problème pour l’investisseur est de savoir si il va chuter la semaine prochaine, dans 6 mois ou dans 10 ans. Des exemples comme celui-là il y en a des centaines. Sur les grands mouvements on ne se trompe pas trop à long-terme mais c’est sans utilité pour l’investisseur.

              Combien d’analystes ont-il prévu en mars dernier que Soitec allait voir son cours multiplé par 6 en 7 mois ?

              A court terme le mouvement brownien est complètement aléatoire. J’ai fait une analyse du Cac40 sur une année (avec Excel c’est facile). A la question - combien de fois le cours d’un jour suit la tendance de la veille et combien de fois change-t-il de sens la réponse est : 128 fois il suit la tendance et 127 fois il change de sens. C’est exactement le tirage du pile ou face.

              La seule analyse valable est l’analyse fondamentale, celle qui a enrichi Ben Graham, Warren Buffet et la vingtaine de milliardaires qui l’appliquent. A mon avis elle n’est pas à la portée de n’importe qui, ne serait-ce que pour obtenir les bonnes informations.

              Reste le feeling comme dit l’auteur. C’est une qualité qui est trés proche du sens politique. Il s’agit de sentir où va la foule.


              • R.L. 13 octobre 2009 12:49

                Analyse technique ou non, la bourse n’est -dans les faits -que de la pure spéculation et sert (et encore qu’une infime partie) qu’à certaines entreprises... parfois.
                En fait, on ne produit rien. Ni biens ni services.
                Les gens cyniques, les rentiers, ne se gêneront pas de dire qu’on ne pollue pas pendant ce temps !


                • Montagnais Montagnais 13 octobre 2009 13:09

                  Les « règles » de la finance auxquelles vous croyez, les « analyses techniques », avec ou sans électronique, que vous évoquez, ne sont qu’écrans de fumée, pour distraire la veuve de Carpentras, les jeunes perdreaux de l’année du 203..

                  Et pas désespérer totalement le petit retraité qui vote UMP et pousse quelques fifelins sur le CAC ou le Forex, Alrosa ou Grumman (Shit, je viens de donner deux bon tips..)

                  La Haute finance, celle dont on dit Vive la Finance !.. ne s’embarrasse pas « d’analyse », vous savez bien..

                  #1 Faut être au moins trois, ou plus, en parfaite confiance, complicité.. Disons O, Z, Y..

                  #2 Faut avoir les premiers milliards, jouer en salle d’initiés (pas l’argent de la quête du dimanche, même Neuilly)

                  #3 Faut avoir l’appui de l’Oligarchie (pas difficile, on en fait partie..). Mais, c’est naturel à notre niveau, rien d’illégal d’ailleurs à ce qui suit..

                  - O vend un fafiot à Z pour un milliard

                  - Z revend le fafiot à Y pour deux milliards

                  - Y refile le fafiot à O pour Quatre milliards, qui le revend pour huit.. Ainsi la suite..

                  Moi, je l’ai acheté 16 et revendu 22 le mois suivant, pas gourmand. Mes banquiers, des amis, m’ont facilement accordé un mois de crédit. Ils ne l’auraient pas consenti au premier venu, fusse-t-il sorti de Dauphine.

                  On va pas s’arrêter, on s’enrichit !.. (certes, on s’est fait une petite bouffée de chaleur en 2008.. Mais c’est reparti).

                  Me trompe-je ? Vous pourriez me démontrer que notre mécanisme ne fonctionne pas ? Merci..

                  NB : Vous pouvez être assuré que ce que nous possèdons aux Iles Caïmans, à Monaco ou au Delaware ne doit rien à l’enseignement du Professeur Carole Gresse ni à personne.


                  • Asp Explorer Asp Explorer 13 octobre 2009 19:37

                    « Beaucoup de gens gagnent de l’argent », mais bizarrement, je n’en ai jamais rencontré. C’est toujours « l’ami du copin du cousin de mon boulanger » qui a fait fortune sur le forex avec la méthode de Glükstenberg-Dzjrski... jusqu’à ce qu’il se ruine.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 13 octobre 2009 14:09

                    @L’auteur,
                     D’accord et pas d’accord.
                     J’ai fait tout cela. J’ai passé à l’analyse technique, mais il y a l’analyse du PE qui permet d’avoir une idée si une action est chère ou non. Les courbes xo permettent d’avoir une meilleure idée des tendances.
                     Comme je le dis dans mon article en ligne actuellement, il y a les impondérables. Les effets dominos et autres, les mauvaises prises de paramètres ou leur mauvais
                     Mandelbroth avec ses fractales a étudié les phénomènes et a bien vite compris que seul les moments de calme peuvent espérer avoir des rapprochement avec les courbes... normales.
                     Sinon, attendre le cycle suivant. C’est la loi de la Bourse.
                     Un petit cours ? Spéculons en paix
                     Alors merdique ? Tout dépend de la couleur de la m...


                    • ThePiptaker 13 octobre 2009 20:56

                      Bonjour,

                      L’analyse technique c’est merdique est avant tout un titre choc...

                      Mais je parle également de mon expérience. Pour moi, l’analyse technique m’a donné les bases me permettant de tirer quelque chose d’un graphique. Des principes simples d’analyse chartiste sont selon moi les piliers indispensables si on veut acquérir de l’expérience sans partir dans tous les sens.

                      Par contre, quand vous évoquez des techniques comme les fractales, je dis STOP. Je milite pour un trading accessible, et une démystification de cette discipline. Pas besoin d’être mathématicien pour espérer gagner en bourse !

                      Ces techniques sont ce qu’elles sont, et marchent certainement pour certains, mais je pense surtout aux débutants qui s’intéressent au trading : Quelle mauvaise manière d’aborder les choses que de se bourrer la tête avec des indicateurs à n’en plus finir !

                      De mon côté, j’ai rapidement lâché l’analyse technique, tout en suivant de loin son évolution, et je suis loin d’être mécontent du résultat. J’irais même plus loin en disant que je serais éventuellement capable de former quelqu’un pour gagner réellement en tradant, et avec des principes fondamentaux de chartisme (je veux dire que c’est pas un don que j’ai).

                      Mais je respecte tout de même cette discipline, malgré le titre de l’article. Je pense tout simplement qu’il faut être conscient que compliqué ne rime pas forcément avec efficacité...

                      Et bravo pour votre site, par contre, c’est normal que le post vers lequel vous nous dirigez date de 2005 ?

                      ThePiptaker
                      ConseilForex.com


                    • Lucrezia 13 octobre 2009 15:42

                      La seule analyse technique qui vaille la peine...c’est le bon tuyau ou encore le « délit d’initié » sur une perspective de mise sur marché d’un nouveau produit, de résultats, ou bien de nouvelles parts de marché ...Et hop ...les cours s’envolent...

                      Mais encore faut-il avoir accès à ces informations et au bon moment, c’est à dire avant tout le monde. Et qui mieux que les Banquiers sont au courant de toutes les bons plans puisque à la source des prêts ou bien des validations de résultats.

                      Sinon, mieux vaut placer son argent sur un rendement de bon père de famille : beaucoup moins risqué !


                      • gnarf 14 octobre 2009 21:34

                        J’ai bosse plus de dix ans sur le calcul des risques et les systemes de trading plus ou moins automatises.

                        Vous dites qu’il reste ca de valable :

                        • Supports et résistances
                        • Lignes et canaux de tendance
                        • Moyennes mobiles
                        • Quelques configurations graphiques (triangle, tête-épaule...)

                        Meme pas. Prenez excel, et fabriquez un cours aleatoire.
                        Dans la cellule A1 mettez le cours de depart...par exemple 100.0
                        Dans A2 la formule suivante =A1*EXP((ALEA()-0.5)*0.05)
                        Recopiez A2 sur quelques centaines de cellules en dessous A3...A10...
                        Faites le graphique de ce cours aleatoire.

                        Voila un graphique qui represente un cours parfaitement aleatoire, donc il n’y a aucune causalite entre les cours precedents et suivants. Et pourtant vous y verrez tout ce que vous citez. triangles, tete-epaules, supports et resistances, canaux...

                        Conclusion : n’importe quel signal aleatoire presente ces motifs. Ca ne sert a rien. C’est juste un « signe » pour se reconforter avant de placer comme si on lancait une piece en se disant...si ca fait 3 fois pile j’y vais.

                        Plus vite vous aurez fait TOTALEMENT votre deuil de l’analyse technique, plus vite vous progresserez. C’est un attrape nigauds dangereux qui peut mener a la ruine, car il donne l’illusion d’une rationalite de l’evolution des cours.


                        • JL JL 14 octobre 2009 21:44

                          @ Gnarf : bravo. Pas mieux.

                          Mais ! Mais ce qui compte ce n’est pas d’avoir raison, ce qui compte c’est d’avoir raison contre les autres. Par exemple, un canon n’est pas vrai : il est efficace. Une théorie n’a pas à être vraie, elle a à être efficace. En l’occurrence l’efficacité est de produire un gain. Si tout le monde adopte une théorie qui me fait gagner de l’argent, alors pour moi au moins elle est efficace, je me moque de savoir si elle est vraie. Non ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ThePiptaker


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès