Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Economie > La Bulle financière du Schiste américain explose

La Bulle financière du Schiste américain explose

Il y a 2 ans, qui aurait pu imaginer telle débâcle ? Wall Street, la Banque Fédérale Américaine et les banques privées continuaient de déverser des centaines de milliards de dollars dans un secteur qui promettait des gains substantiels. Le Quantitative Easing américain et des taux d’intérêts proche des taux zéros enflaient les égos et les rêves des entreprises de schiste.

Cet enthousiasme aura finalement créé une bulle financière dépassant les 200 milliards $ qui est en train d’imploser sous nos yeux. Le schiste s’écroule tel le jeu de l’avion où les nouveaux investisseurs couvrent les intérêts des anciens et le scénario n’est pas sans rappeler le système Madoff. 

La révolution du gaz et pétrole de schiste américain de 2009-2015 a été conduite par des petites et moyennes entreprises qui ont financé leurs croissances avec des emprunts à hauteur de 113 milliards $ en actions et 241 milliards $ en obligations selon Dealogic. Aujourd'hui, elles s'écroulent sous leurs dettes d'autant que peu d'entreprises sont profitables au-dessous de 50$ le baril. Durant la même période les dettes des 60 plus grandes entreprises US (sur un total de 155) ont bondi de 100 milliards à 206 milliards $.

Le système de Ponzi : L’effet Madoff
Comme dans toutes les bulles spéculatives, beaucoup d’investisseurs sont entrées dans ce business sans en comprendre les mécanismes. Grâce à l’entremise des banquiers, les producteurs ont réussi à lever des sommes astronomiques alors qu’aucun d’entre eux n’aura pu démontrer une quelconque profitabilité.


Même en Europe, les grandes institutions financières comme BNP Paribas, Société générale, Crédit agricole, Deutsche Bank ou l'UBS se sont engouffrés dans la brèche aux côtés des américains JPMorgan, Citigroup, Wells Fargo ou Bank of America.

Ces grandes institutions bancaires ont engrangé des honoraires supérieurs à 740 millions $ pour leurs conseils avisés dans la restructuration des dettes ou les commissions sur la vente de ces produits à haut rendement tout en prenant le soin de se dégager d’éventuelles pertes. Mais pour celles qui n’auront pas réussi à écouler à temps leurs prêts pourris, le réveil est douloureux et les marchés boursiers sanctionnent lourdement leurs imprudences.

Trop de schiste, tue le pétrole
Paradoxalement, c’est le schiste lui-même qui s’est suicidé. En quelques années, la production pétrolière américaine est passée de 5,1 millions barils/jour (b/j) en 2009 à 9,7 millions b/j. Cette augmentation massive a déstabilisé les marchés qui étaient jusque-là régulé, à bien plaire, par l’Arabie Saoudite. Au lieu de stabiliser sa production aux besoins de l'offre, l’industrie de schiste a du extraire à maxima afin de rembourser les intérêts des emprunts.

Prises dans ce piège, les faillites se succèdent et la prochaine échéance bancaire du mois d’avril s’annonce apocalyptique, d’autant que l’Arabie Saoudite a gentiment demandé aux grandes banques de liquider leurs actifs de schiste.

La technique de schiste n’est pas morte
Les technologies de schiste développées dans les années 80 et perfectionnées depuis 2010, pourraient revenir sur les devants de la scène quand les prix retourneront de manière stable au-dessus de 70-100$ le baril et à la condition que les règles environnementales et de salubrité publique soient rangées aux oubliettes.
Les dégâts sur le schiste sont de deux sortes. L’industrie a perdu plus de 100’000 emplois et il n’est pas dit que tout ce beau monde ose retenter l’expérience quand le cycle repartira. Ainsi, il faudra à nouveau offrir des salaires et des formations de classe supérieure ce qui renchérira les coûts d’extraction.

Deuxièmement, les investisseurs n’avaient pas comptabilisé le facteur risque dans leurs investissements et cette prime se retrouvera au sommet de la liste à l’avenir. Ainsi, les financements seront susceptibles d’être plus rares et onéreux même si certains hedge funds tentent le pari de racheter pour une bouchée de pain les actifs des entreprises en faillite. Ces fonds privés ont déjà trouvé 57 milliards $ pour ce jeu de « quitte ou double ». Mais l’impact sur la grande majorité des investisseurs, qui ont perdu beaucoup d'argent, devrait avoir un effet durable. D’autant que durant la même période, les retours sur investissements dans les technologies propres, cleantech, ont augmenté de 11,3%.

Mort et né sous le règne d'Obama
Lors de la crise de 2008, l’immobilier américain avait fait plongé les marchés dans une profonde crise et aujourd’hui les Etats-Unis reviennent avec des investissements tout aussi toxiques dans l’énergie. Bien que les montants soient inférieurs, ils bousculent à nouveau l’économie mondiale ainsi que les institutions financières européennes décidément indomptables, incompétentes et incorrigibles.

Le schiste sera né sous Obama et pourrait s'éteindre en même temps que son règne. Paradoxal, pour un président qui voulait protéger le climat et l’économie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • bob de lyon 14 février 17:23

     @Duke77

     

    Les problèmes de Creys-Malville ?

     

    Le toit de la salle des machines :

    La centrale avait déjà fonctionné.

    Elle était à un arrêt temporaire pour terminer les modifications réclamées par la sûreté nucléaire ; c’est-à-dire multiplier des « sas-obstacles » pour enrayer et maîtriser une propagation rapide d’un éventuel incendie dû au sodium.

    En fonctionnement, le toit de la salle des alternateurs ne se serait jamais effondré, la température intérieure aurait fait fondre la neige, empêchant toute accumulation due à une précipitation exceptionnelle.

    À cette époque, pour avoir fait un reportage dans la région de l’Ain, où la masse de neige fut la plus importante, nombreuses toitures d’usines (Saint Gobain par exemple), de bâtisses agricoles ou de particuliers se sont écroulées.

    J’ai mesuré 1,50 m d’épaisseur sur le toit de ma propre maison de campagne.

     

    Creys-Malville est une coopération Franco-Italo-Allemande (l’Iran y a mis quelques sous).

    Les Italiens s’occupaient de la robinetterie et des alternateurs : il a fallu leur apprendre à dépasser leur technique de production pour pouvoir exploiter au moins des machines de 525 MW.

    Quant à la robinetterie, un indispensable transfert de technologie et de savoir-faire fut nécessaire… Les pressions et les gabarits pour ce genre de système leur étaient inconnus.

    Ce sont eux qui ont aussi étudié et réalisé la toiture de la salle des machines…

     

    Les Allemands ont fourni la cuve. Ce sont des gens sérieux, croit-on !

    Il y eut débat.

    EDF, fort de sa maîtrise et de ses vingt ans de retours d’expérience sur ses outils industriels, maintenait qu’une cuve en Inox offrirait la meilleure garantie de sécurité. Mais pour des raisons de coût et d’égo prussien à ménager, nos partenaires nous ont imposé une cuve en acier, qui aurait fait ses preuves à Kalkar (site allemand de production nucléaire).

    Le jour même de la pose de la cuve à Malville, il y eût une fuite à Kalkar ; l’acier made in Germany est poreux (merci la Deutsch Qualität – axiome particulièrement surfait !).

    Soulignons, que c’est à cette époque que sont mis en service des outils d’exploration et de diagnostic par radiographie et ultrasoniques plus performants.

    Deux ou trois ans auparavant, les fissures n’auraient jamais été détectées et la centrale fonctionnerait.

     

    Quant à l’histoire de la piscine, nous baignons là dans la métaphysique et l’irréel…

     

    Mais vous avez raison et c’est exact :

    - l’industrie nucléaire est dangereuse (Tchernobyl, Three Mile Island ) ;

    - l’industrie chimique l’est tout autant (Seveso, Bhopal… ) sans compter les pesticides utilisés  par nos paysans fonctionnarisés qui rendent goûteux fruits et légumes ;

    - l’industrie du pétrole, depuis sa première exploitation au XIXe siècle, est responsable, directement ou indirectement, de la mort de plusieurs millions d’individus ;

    - le  charbon ? il est encore surutilisé abondamment et pour longtemps, malgré la COP 21 (renvoi aux USA ces derniers temps) ;

    - un parc moyen d’éoliennes, pourquoi pas ? Mais c’est aussi y installer une centrale thermique à gaz pour permettre une reprise immédiate, en relais, en cas de ruptures de flux (fréquentes) ;

    - bien sûr, le solaire ! Certainement une solution d’avenir et d’appoint, qui deviendra moins chère lorsque les panneaux produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment aujourd’hui pour leur fabrication…

     

    Voilà, c’est en gros, ce que quelques-uns appellent des Rustines techniques et politiques ; donc : pour faire plaisir, pour apaiser les inquiets, sans réel bilan financier (c’est tellement facile d’obliger EDF d’acheter à un prix élevé toutes ces énergies bricolées et de les revendre au prix de sa propre production et perdant de l’argent).

    Il n’y a dans ces propositions aucune réponse satisfaisante à l’échelle d’un état, voire d’une région… (rien que pour Google et nos courriels, combien de MW/h pour alimenter et refroidir nos PC et autres machines du virtuel).

     

    Quelques rappels.

    - L’énergie nucléaire a été développée en France pour notre indépendance énergétique par une entreprise nationalisée qui avait un objectif de service public fondamental écrit par le législateur : « offrir aux Français une énergie au meilleur coût, de la meilleure qualité possible et disponible sur tout le territoire ».

     

    Les fondamentaux de cette entreprise ont été prescrits par un ministre : Marcel Paul ; il était communiste. Donc : le capitalisme, pour cette époque, il faudra laisser tomber.

     

    Mais, aujourd’hui, c’est terminé c’est le profit et la concurrence (là, je vous comprends), et si ce changement vous déplaît, il vous faudra adresser le courrier à M. Jospin

    Personnellement et en son temps, je lui ai donné mon sentiment : ce type est borné ! Plus ultralibéral qu’un socialiste ? un autre socialiste).

     

    - Creys-Malville (prototype au départ) fut construit pour détruire les déchets - les actinides divers et variés - produits par le parc nucléaire ; cette centrale devait exploiter alternativement trois réacteurs très spécialisés qui ont été construits et (devinez… nous allons rire de concert ! ) qui fonctionnent sans problème.

     

    - Les centrales en exploitation génèrent d’énormes profits (millions d’euros par jour) pour les régions où elles sont installées. Si vous connaissez un Alsacien qui milite tous les jours, autour de sa table de cuisine, pour la fermeture de Fessenheim surtout ne le dénoncez pas !

     

    - Les Suisses étaient les premiers supporters pour la fermeture de Creys-Malville ; ils reçoivent tous les jours quelques milliers de mégas Watts issus de Bugey… Ils en ont un besoin croissant… Il est certain qu’avec le CERN et Genève pas très éloignés la production hydraulique pourrait s’essouffler.

    Même modèle pour l’Allemagne avec Fessenheim…

     

    - Quelques  centrales fonctionnent depuis plus de vingt ans, mais sont-ce toujours les mêmes réacteurs ? À votre avis ?

     

    À lire : –« Dormez tranquille jusqu’en 2100 »- Jancovici

     


  • zygzornifle zygzornifle 13 février 18:26

    Quand ça ne sera plus rentable du tout la France s’y mettra ..... Bizarre que personne n’est refourgué a Hollande des avions renifleur de Shiste .....


    • Phoébée Phoébée 13 février 19:45

      @zygzornifle
      Si la momie VGE le veut !


    • franc tireur 14 février 00:53

      @zygzornifle

      n’ait du verbe avoir 

    • zygzornifle zygzornifle 15 février 13:12

      @Phoébée

       ha oui notre Raskar Kappak et ses 7 diamants de Bokassa ....


    • exocet exocet 15 février 21:56

      @zygzornifle
      15-02-2016
      « Chatel (LR) : »Nous devons être le parti du gaz de schiste et des OGM"

      Avec un prix du pétrole actuellement à environ 30 dollars le baril, ce crétin peut être pour, aucun risque que quelq’un investisse un sou dans le gaz de schiste ;

      c’est demain que ça risque de devenir risqué, lorsque le cours du pétrole remontera significativement, dans quelques années peut-être.

      Alors à nous les joies des espaces américains dévastés, des sources et puits croupis et pourris, de l’eau marron au robinet....bref, cet imbécile de Chatel est peut-être un imbécile, mais c’est un imbécile dangereux.


    • exocet exocet 15 février 22:27

      @zygzornifle
      "Quand ça ne sera plus rentable du tout la France s’y mettra ..... Bizarre que personne n’est refourgué a Hollande des avions renifleur de Shiste « 

      Eh, bien, justement, aujourd’hui que le pétrole est à trente dollars le baril, et donc le gaz de schiste absolument non rentable dans l’immédiat, voire pendant un certain temps, eh bien............chez les Républicains, leur »Président du Conseil national" (avec un pet majuscule, siouplait), Luc Chatel, vient d’y penser et déclare que LR doit être le parti du gaz de schiste et des OGM.

      Les bras m’en tombent !


    • Jason Jason 13 février 18:28

      Le gaz et le pétrole de schiste ont créé une sorte de ruée vers l’or. Beaucoup vont y laisser des plumes car ils ne pouvaient prévoir une chute du brut en-dessous de 30 $ le barril. L’exportation de pétrole, jusque-là interdite par le gouvernement US a été autorisée et les acteurs projetaient des gains substantiels. Et les prêts à très bas taux n’ont fait que doper le système.

      De tout évidence, les leçons de la crise immobilière de 2007 n’ont pas été retenues. La prudence aurait été de mise, mais l’appât du gain a été trop fort. Les USA, meneurs de jeu dans l’économie mondiale, subissent de cuisants revers. Si des banques font faillite, va-t-on encore les renflouer ?


      • Doume65 14 février 00:34

        @Jason
        « Si des banques font faillite, va-t-on encore les renflouer ? »

        Qu’est-ce qui peut bien te laisser espérer qu’on ne va pas le faire ?
        La dissociation des banques de dépôt et de spéculation a-t-elle été effectuée ?
        Non !
        Les banques ne sont-elle plus « too big to fail » ?
        Non plus !
        Ben voilà, je crois qu’on a la réponse à ta question.
        Désolé d’avoir détruit le peu d’espoir qui te restait.


      • franc tireur 14 février 01:01

        @Doume65

        parait que cette fois ci le contribuable sera épargné mais pas l epargnant , et le deposant. sauf que par ex BNP c est 2000 milliards d actifs , 60 milliards de fonds propres, mais 20 000 milliards de positions (dont une partie sur les schistes,mais combien ?) . 

      • Jason Jason 14 février 10:30

        @Doume65

        Mon propos sur le renflouement des banques était ironique. Je n’ai pas d’attaches particulières avec ce genre d’établissement.


      • steklo steklo 14 février 20:56

        @Jason
        Moi j’avais compris !


      • Jason Jason 15 février 14:06

        @steklo

        Eh bien, tant mieux. Il y en a au moins un qui peut me lire convenablement. Merci ;


      • cyberfurax 15 février 18:21

        @Doume65

        Bonsoir,

        Là, honnêtement, s’il se faisait que nous revivions ça, moi, je ne laisserai pas faire, quitte à être le seul devant la préfecture, je ne laisserai pas faire. Peut être ce jour là serons nous plusieurs à prendre nos couilles


      • Laurent 47 13 février 19:18

        Que les spéculateurs de tous poils se soient cassés les dents sur cette fausse bonne affaire, on ne va tout-de-même pas les pleurer ! On serait presque tentés de se réjouir !
        Pour celui qui a suivi cette merveilleuse aventure américaine du fracking, qui a conduit à la pollution irrémédiable des nappes phréatiques par des saloperies en tous genres ( métaux lourds, strontium, pétrole, méthane, et j’en passe ), ce type d’exploitation ne pouvait conduire qu’à une impasse !
        Et les dizaines de fermiers américains qui, attirés par l’argent facile, ont autorisé l’exploitation de ces gisements de pétrole ou de gaz sur leurs terres, n’ont plus que leurs yeux pour pleurer.
        Leurs puits sont inutilisables, tant pour leur bétail que pour eux-mêmes, et les bêtes meurent de maladies jusque là inconnues.
        Il ne leur reste plus qu’une solution : quitter l’exploitation qui les a vu naître, et s’en aller ailleurs sans même pouvoir vendre ce qui est devenu invendable ( pas d’eau, pas de vie ).
        En outre, l’OPEP, Arabie Saoudite en tête, est fermement décidée à ne pas réduire sa production, ce qui explique que le cours du brut soit aussi bas.
        En prix de revient, le pétrole de schiste doit coûter au bas mot le double du pétrole saoudien, et les compagnies pétrolières américaines qui se sont lancées dans cette aventure hasardeuse sont en train de licencier à tours de bras !
        Mais les Etats-Unis n’en sont pas à une connerie près, on peut le constater tous les jours !


        • Doume65 14 février 00:40

          @Laurent 47
          « les bêtes meurent de maladies jusque là inconnues. »
          Une bonne affaire pour Monsanto :
          Une entreprise qui sait fabriquer des plants qui résiste au Roundup devrait savoir créer des vaches OGM qui résistent aux métaux lourds. Après, y’aura plus qu’à inventer des Humains transgéniques qui résistent à l’ingestion de ces Vaches OGM qui auront accumulées les métaux lourds et de leur lait.
          Elle n’est pas belle la vie ?


        • Odin Odin 14 février 13:01

          @Doume65

           

          Pas nécessaire, avec TAFTA signé ils pourront écouler les vaches OGM ainsi que les poulets lavés au chlore dans l’E.U. en cas de refus ils nous feront payer via les nouveaux tribunaux.

           Laurent 47

          « En outre, l’OPEP, Arabie Saoudite en tête, est fermement décidée à ne pas réduire sa production »

          Le prix bas du baril est géostratégique et en étroite corrélation avec les sanctions économiques contre la grande méchante Russie qui contrecarre les plans des Etats-uniens. 


        • RICAURET 13 février 22:45

          ils étaient prés a nous faire crever avec leur schiste merdique pour s’enrichir sur nos cadavres
          alors je ne pleurerais pas sur leurs faillites que le diable les emportes très loin 


          • HELIOS HELIOS 14 février 01:34

            @RICAURET
            je reprends votre texte : 


            alors je ne pleurerais pas sur leurs faillites que le diable les emportes très loin...

             en rajoutant :

            alors je ne pleurerais pas sur leurs faillites que le diable les emportes très loin, dit il en montant dans sa voiture pour aller bosser.

          • flourens flourens 15 février 10:09

            @HELIOS
            on sent la culpabilisation, mais on ne se demande pas pourquoi il prend sa voiture, et bien pour une bonne raison, il ne peut faire autrement, ce capitalisme a aussi créé une insupportable spéculation immobilière, impossible de se loger près de chez soi, et bien entendu les transports en commun ne suivent pas, et même s’il arrivait à se loger dans son usine ou sont bureau, au nom de la logique de l’humain élément variable, il se verrait remercié, car les chinois sont moins cher, et s’il ne veut pas en plus se voir refusé pole emploi, d’accepter une place à 50 bornes de chez lui, il y va comment, en vélo, à cheval, il campe devant
            si on veut se passer de pétrole il fait faire du passé table rase et repartir vers une nouvelle société point final


          • Pyrathome Pyrathome 13 février 22:53

            On attend maintenant la venue des trolls/idiots du village qui venaient, jadis avec injurieuse véhémence, nous vanter les mérites et la gloriole du gaz de « shit »......smiley smiley


            • alinea alinea 14 février 14:19

              @Pyrathome
              Le gaz de schistes, c’est l’autonomie des pays qui n’ont pas de pétrole ! bon sang, c’est pas beau ça ?
              Finies les guerres au Moyen-Orient, finies les ingérences là où ça ne nous regarde pas... vivent les pets de vaches et le schiste... quoiqu’il va falloir choisir, là où il y a du pétrole même de schistes, les vaches ne péteront plus !
               smiley


            • sirocco sirocco 13 février 23:41

              Il n’est malheureusement pas dit que l’extraction du gaz de schiste ne sera jamais entreprise en France.

              .

              Attendez que le TAFTA nous soit imposé (les commissaires européens s’y emploient activement), que les Etats passent sous domination des multinationales notamment pétrolières, et que le prix du baril remonte. L’extraction deviendra alors tentante. On aura de la chance si on y échappe.

              .

              Et comme entre temps l’état d’urgence sera devenu pérenne (notre gouvernement s’y emploie activement), les manifestations de contestation sur le terrain seront réprimées sans ménagement.
              Il faudra peut-être trouver d’autres formes d’opposition.


              • mimi45140 14 février 00:18

                @sirocco
                Mais c ’est sur que nous y viendrons , comment faire autrement il nous faut notre dope énergétique.

                Combien de prétendu progrès n’utilisent pas de l’énergie ?, même nos pèses personnes ont maintenant besoin d’une pile et leur précision est plus mauvaise que celle des modèles à aiguille que l ’ on pouvait étalonner . 
                Tout requière une pile ou un branchement , nous casserons tout pour extraire la dernière goutte d’énergie .

              • Doume65 14 février 00:43

                @sirocco
                « Il faudra peut-être trouver d’autres formes d’opposition. »
                Paraitrait qu’il y a pléthore de Kalach dans « les quartiers »…


              • sirocco sirocco 14 février 23:50

                @Doume65

                Les possesseurs de Kalach ne l’utilisent pas souvent pour la cause écologiste  smiley


              • Doume65 18 février 10:22

                @sirocco
                C’était une métaphore, bien sûr ! Je suis contre la violence.


                • elpepe elpepe 14 février 03:12

                  La seule aberration est que le schiste est avant tout une decision strategique et geopolitique, totalement incompatible avec la logique de la finance,
                  Ma prediction est que la geopolitique va revenir en force au devant de la scene, et que le casino va devoir se passer dans l arriere cour,
                  Si tel n est pas le cas alors, l entree en scene d un 3 iem larron, la 3iem guerre mondiale sera le seul ouput de cette logique mortifere que cette article applique a une bien petite parcelle émergée de l iceberg.
                  Je n ose meme pas me referer au cataclysme ecologique, l humanite etant bien trop occupe a solder ses comptes, et partir avec la caisse, c est une préoccupation de 3iem ordre.


                  • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 14 février 09:04

                    Les USA veulent devenir aussi gros que le reste du monde, mais explosa en plein « VOL »

                    Motralité...Les grenouilles-Magouilleuses s’étalent sur le sol de leurs banques en écrasant les peuples.. !

                    • devphil30 devphil30 14 février 09:36

                      Le gaz de schiste est une ineptie écologique , une saloperie à extraire en polluant à outrance les sols.

                      L’argent pourrit tout 

                      Vous enlevez l’argent du gaz de schiste et les sols non exploité sont enfin préservé de la folie humaine 

                      CQFD

                      Philippe 

                      • gaijin gaijin 14 février 11:29

                         « qui aurait pu imaginer telle débâcle ? »
                        n’importe qui qui ne soit pas économiste et qui ne s’imagine qu’on faire surgir un nombre exponentiel de lapins d’un chapeau .....en alignant des chiffres sur un papier

                        « qui ont financé leurs croissances avec des emprunts »
                        et oui nous sommes a la fin de ce modèle qui déraille dès que tout le monde essaie de faire la même chose ......la fin de l’argent fictif ! la logique « faire le max de profits en un minimum de temps » ne résiste pas au choc du réel ......

                        " Les technologies de schiste développées dans les années 80 et perfectionnées depuis 2010, pourraient revenir sur les devants de la scène quand les prix retourneront de manière stable« 

                        tout est là : » de manière stable " il n’y aura plus de marché stable les logiques absurdes et compulsives qui animent le monde de l’argent ( c’est a dire la totalité du monde ) sont en train d’engendrer un chaos universel ou les évènements destructeurs seront de plus en plus fréquents et violents jusqu’au collapsus final .....


                        • HELIOS HELIOS 14 février 14:36

                          @gaijin
                          ... vous savez très bien que la stabilité ne marche pas. Pour gagner du fric, il faut que ce soit instable.


                          Imaginez un peu un système ou le prix du pétrole -de l’énergie- soit stable. Cela permettrait un pilotage fin, une optimisation et surement une diminution de la part de l’énergie dans la production, un arbitrage entre volume et qualité... bref tout un monde qui ne rapporte plus ni aux banques ni au requins et qui ne peut satisfaire que les masses qui se concentreraient alors sur la qualité.

                          Impossible, n’est-ce pas, comment manipuler la pénurie artificielle, l’obsolescence programmée etc ?

                        • joletaxi 14 février 14:10

                          ah, c’est le moment d’un petit apéro, et de cacahuètes vertes bien salées

                          toujours le même blabla, à croire que Gazprom paie bien

                          votre artivle plein de contresens se « tue » lui-même quand vous concluez

                          D’autant que durant la même période, les retours sur investissements dans les technologies propres, cleantech, ont augmenté de 11,3%.

                          toutes les sociétés actives dans le solaire et l’éolien sont soit déclarées, soit au bord de la faillite, aux USA comme en Europe
                          l’addition pour le contribuable US est croquignolette, en dizaines de milliards

                          si on avait un doute sur la position « citoyenne » que vous voulez défendre, en dehors de toutes les autres inepties...

                          concernant la pollution « dramatique » les gens qui meurent par milliers, et tout le barnum habituel, citez moi un cas, avéré, démontré, de pollution de nappes phréatiques, une de vos associations imbéciles a même prétendu que le sable ajouté au liquide de fracking était cancérigène

                          http://bishophill.squarespace.com/blog/2016/2/5/now-what-were-those-arguments-against-shale-gas-again.html

                          http://bishophill.squarespace.com/blog/2016/1/29/foe-to-get-its-comeuppance.html

                          et il n’y a aucune évidence d’effets adverses sur l’environnement

                          http://bishophill.squarespace.com/blog/2016/2/4/a-clean-bill-of-health-for-shale.html

                          et un MP de sa majesté est allé voir sur place

                          http://www.bishop-hill.net/blog/2015/12/15/a-fracking-corrective.html

                          et il n’y a aucun plan ,de quelque côté que ce soit.
                          Obama, dans sa campagne contre les fossiles a tenté au moyen de son « bras armé l’EPA, de contrer l’essor des shale gas, mais après de multiples enquêtes, ils n’ont rien pu démontrer( vous savez, l’EPA, à qui l’on doit la campagne anti particules, dont on se demande toujours sur quelles bases elle a été établie ?)

                          Mais avec la secte, on a droit à toutes les manoeuvres, on a vu ça avec les pluies acides, les nitrates, maintenant l les pesticides, les particules, les ondes wifi, c’est leur seule façon d’exister, comme Philipulus

                          il y a surproduction, et alors ?
                          mon père me rappelait que après le premier choc pétrolier, le fuel de chauffage se payait 27 bfrs, soit .67 euros, ... en 73
                          Si demain, Erdogan met encore un popov par terre, vous allez voir le prix du pétrole
                          et s’il y a eu une certaine progression économique aux USA, c’est en grande partie grâce aux pétroles non conventionnels, et Obama n’a rien à voir avec ce succès, que du contraire, il a tout fait, et le fera jusqu’au dernier jour de son mandat, contre les pétroles, il a déjà d’ailleurs complètement ruiné les » charbonniers"


                          • Laurent Horvath - 2000Watts.org Laurent Horvath - 2000Watts.org 14 février 16:45

                            @joletaxi

                            Cet article vous informe de l’explosion de la bulle de l’industrie de schiste aux USA. Indépendamment du fait que vous soyez pour ou contre cette technologie, sur les 155 entreprises actives dans ce domaine 42 ont déjà fait faillites.

                            L’investissement lors d’éclatement d’une bulle peut représenter parfois des opportunités ou de grandes déconvenues. Maintenant que vous êtes au courant, vous avez les cartes en main pour miser ou pas sur ces entreprises.


                          • Le421 Le421 14 février 17:29

                            @joletaxi
                            citez moi un cas, avéré, démontré, de pollution de nappes phréatiques
                            Faut pas chercher bien loin...

                            http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/06/24/en-pennsylvanie-des-nappes-phreatiques-polluees-par-le-gaz-de-schiste-jusqu-a-un-kilometre-autour-des-puits_3435325_3244.html

                            Evidemment, si on suppose que c’est encore un coup du complot judéo-maçonique ou des complices extraterrestres à peau de serpent d’Obama, alors là, je n’ai rien dit !!


                          • joletaxi 14 février 21:59

                            toujours vos références à l’immonde, le journal bien connu de la poele à frire

                            l’étude en question, d’ailleurs à la demande de l’EPA a été complètement réfutée,

                            il n’y a eu aucune suite ni d’ailleurs d’action en justice ayant donné lieu à une condamnation,alors qu’aux USA, avec une étude aussi « éclairante », les proprios auraient pu se faire des millions.

                            cherchez mieux
                            le méthane dans les eaux des puits dans ces régions est courante, et cel ne pose pas que l’on sache des problèmes sanitaires

                            avec la mouvance, à l’époque, on aurait jamais extrait aucun minerai, et surement pas du charbon,


                          • Pyrathome Pyrathome 14 février 22:17

                            @joletaxi

                            Hey Joletarpé, un petit oinj au bon shit ?? smileysmiley smiley


                          • Le421 Le421 15 février 09:32

                            @joletaxi
                            http://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/oklahoma-le-nombre-de-seismes-multiplie-par-300-a-cause-de-l-exploitation-des-sols_1718953.html

                            Là non plus, pas de problème !!

                            En fait, vous êtes pollué par la désinformation faite par les lobbies industriels.
                            Je pense que pour vous, Bayer n’a jamais fabriqué d’Atrazine, les filets de saumons d’élevage venant de Norvège n’ont jamais été traité à l’Ethoxyquine de Monsanto et Philip Morris a prouvé que ses cigarettes étaient bonnes pour les poumons.
                            D’autres exemples ??

                            Parce que la puissance des multinationales, on connaît. Et les gogos qui tombent dans le panneau sont nombreux. Les études ne sont JAMAIS menées par des organismes véritablement indépendant.
                            Ah, j’oubliais !! Le réchauffement climatique, c’est totalement du pipeau.
                            A la limite, je me félicite d’avoir diminué de 8% ma facture de chauffage par rapport à 2014/2015.
                            Du pipeau on vous dit, du pipeau...
                            Mais bien sûr !! Avec un accent circonflexe.


                          • joletaxi 15 février 11:17

                            i@Le421

                            ma parole, vous récitez vos versets ?

                            concernant les séismes, après examens, il a été prouvé, mais c’est un complot cryptojudeocapitilisticomachin, que ceux-ci, d’ailleurs très anodins, avaient pour cause la réinjection d’eaux usées dans des anciens puits, et que ces eaux provenaient principalement des industries pétrolières, rien à voir donc avec le fracking.

                            Tout le reste de vos éternelles lamentations ira rejoindre toute la saga,... je bois le dernier verre d’eau ...et autres simagrées des zinzins qui s’enchaînaient aux arbres.

                            concernant le réchauf... ? oups, changement.. oups.. dérèglement...oups chaos... oups, enfer..oups... poele à frire oups...je vous suggère d’aller consulter les relevés, avant tripotages du CRU, des plus vieux thermomètres en fonction
                            par exemple le CET affiche des t° actuellement qui ne sont pas vraiment différentes qu’en ...1798, allez comprendre ?

                            Et d’ailleurs,il est à noter que cette hystérie,sur une théorie qui n’a jamais été prouvée, et dont les bases sont loin d’être solides, orchestrée par la mouvance des petits hommes verts, a complètement mis en ruine tous les intervenants du secteur de l’électricité, que ce soit le renouvelable, le fossile, le nucléaire, la facture bien entendu sera épongée par Mme Michu, qui va voir sa facture exploser comme en Allemagne,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès