• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La France doit refuser le rachat des chantiers de Saint-Nazaire par (...)

La France doit refuser le rachat des chantiers de Saint-Nazaire par Fincantieri !

Ces dernières années, la France a laissé racheter tout ou partie de trop nombreuses entreprises, alors que d’autres solutions auraient pu être choisies. Aujourd’hui, c’est le tour de STX France, le chantier naval de Saint-Nazaire, véritable fleuron industriel, qui, après avoir été racheté par des Norvégiens, puis des Coréens, pourrait être croqué par des Italiens, si notre gouvernement reste passif.

 

Pourquoi ne pas repasser sous pavillon Français ?
 
L’histoire des chantiers de Saint-Nazaire est un peu trop typique de ce qui se passe dans notre pays. Cette entreprise est un fleuron industriel Français, la seule filiale rentable du groupe Coréen, qui l’a racheté en 2010, en rachetant l’entreprise Norvégienne qui avait racheté ce qui était alors Alstom Marine en 2006… Elle dispose d’un savoir-faire unique en matière de production de très grands bateaux, elle est profitable, et elle a un carnet de commande qui lui assure d’ores et déjà 10 ans d’activité  ! Bref, il semble évident qu’elle pourrait voguer seule. Mais ses résultats attirent logiquement la convoitise de Fincantieri, qui se renforcerait en la rachetant, tout en permettant au Coréen d’alléger sa dette.
 
On pourrait se dire que le rachat par Fincantieri, le seul à déposer une offre auprès du tribunal de commerce Coréen, est une bonne solution, une solution européenne qui permettrait à notre continent de se renforcer et dominer la construction navale. Mais cela pose deux problèmes. D’abord STX France n’a nullement besoin de se rapprocher de quiconque, étant donnés ses résultats. Ensuite, il est évident que si Fincantieri la rachète, alors, elle pourra récupérer des commandes, du savoir-faire, en somme dépecer cette très belle entreprise, comme l’ont fait tant de repreneurs d’entreprises Françaises, comme Pechiney, Arcelor ou Alstom récemment. Voilà pourquoi l’Etat doit s’opposer au rachat.
 
Et le mieux, c’est que la France peut le faire puisque nous avons 33% du capital d’STX France, avec un droit de préemption. Aujourd’hui, mieux vaut nationaliser l’entreprise, quitte à remettre une partie du capital sur le marché ensuite, pour protéger ce fleuron industriel national. Mais, on peut craindre que le PS ne laisse faire ce rachat contre de belles promesses, qui ne vaudront pas plus que celles de GE avec Alstom, qui a fini par fermer Belfort et licencier des centaines de salariés, chose qui était parfaitement prévisible dès 2014 derrière les belles paroles d’Arnaud Montebourg. Après tout, ils ont laissé Nokia racheter Alcatel ou encore le Chinois Dongfeng prendre une part de PSA à un prix un peu trop intéressant.
 
Voilà pourquoi les promesses du secrétaire d’Etat à l’Industrie, Christophe Sirugue, qui soutient que l’Etat « posera ses conditions  » et « veut garder le site à Saint-Nazaire, les sous-traitants, la stratégie et la propriété industrielle  », n’ont absolument aucune crédibilité. Le passif est trop lourd pour croire que ce rachat se finira bien pour les chantiers, tous ceux qui y travaillent, et la France. Malheureusement, il n’y a pas grand chose à espérer d’un tel gouvernement. Pas étonnant que les étasuniens votent pour quelqu’un comme Trump, qui, quoi qu’on en pense, n’hésite pas à monter au créneau pour protéger les emplois industriels en faisant pression sur les industriels, comme Ford et GM actuellement.
 

 

En 2014 déjà, il fallait défendre une autre solution que le dépeçage d’Alstom par Siemens ou GE. Aujourd’hui, après être passé sous pavillon Norvégien, puis Coréen, avoir menacé de passer sous pavillon Chinois, et aujourd’hui, être sur le point de passer sous pavillon Italien, il faut que l’Etat joue son rôle et défende une solution nationale : STX France a tout pour prendre son indépendance.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Victor 6 janvier 09:17

    Le dépeçage des veaux est indispensable
     
    Les chinois ne se contentent plus de dette à la con. Il faut des terres, des usines, des immeubles.
     
    Les glands remplacés ont besoin d’argent pour financer le grand bétonnage, la surponte des 9 sœurs à Coulibaly, les 50% de chômeurs des colonies et leur Ipeds et écrans plasma achetés en Chine justement.
     
    Vous avez entendu parlé du déficit de Boobaland ? Aucun pays africains où du Maghreb n’a inventé d’industrie (l’Algérie n’a rien développé depuis 50 ans a part faire vendre son pétrole par des étrangers, c’est notre avenir)
     
    Là où la Corée a 3 marques de bagnoles internationales, le Maghreb n’en a aucune
    ... Boobaland est dorénavant anthropologiquement un veau à dépecer.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 09:59

      @Victor
      La Syrie va être reconstruite, les Syriens rentreront chez eux, vous allez perdre votre gagne pain....


    • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 12:32

      @Fifi Brind_acier


       reconstruite par l’UE via notre pognon et dans moins de 5 ans elle sera certainement re-bombardée par ceux qui l’auront reconstruite pour chasser un barbus haineux ou un autre imberbe....

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 22:23

      @zygzornifle
      Meuhh non, c’est la Russie, la Corée du nord, la Chine et l’ Iran qui vont reconstruire la Syrie, Bouygues va en manger son chapeau !


    • zygzornifle zygzornifle 11 janvier 09:31

      @Fifi Brind_acier


       Alors si la Russie reconstruit la paix sera durable tant que les ricains ne foutront pas la merde suivi par les caniches européens la truffe sur leurs culs ......

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 09:58

      Je ne sais pas combien de temps il faudra « au pseudo gaulliste » Herblay pour lire les Traités européens ....


      Article 63 du TFUE, en application du Traité de Maastricht : fin du contrôle des mouvements de capitaux. Les capitaux doivent circuler librement à l’intérieur de l’ UE et avec les pays tiers, c’est à dire le reste du monde. Le Gouvernement français ne peut plus s’opposer, ni aux sorties de capitaux pour délocaliser, ni aux capitaux qui entrent en France pour acheter le patrimoine et les entreprises françaises....

      Avant Maastricht, Mittal n’aurait pas pu acheter et démanteler Arcelor.
      Il fallait l’accord du Ministre des Finances et du Directeur du Trésor.
      Mais ça, c’était avant ...

      • flourens flourens 6 janvier 10:51

        @Fifi Brind_acier
        et oui, nos politiques ont abandonné toute autorité à l’Europe, ils sont donc complètement impuissants, du coup pourquoi ne pas s’en passer, mais bon, toutes leurs gesticulations et propos virils ne sont que foutage de gueule, si on veut retrouver notre marge de manoeuvre et la possibilité d’intervenir il faut, soit quitter l’Europe, soit en modifier le socle en profondeur, pas d’autres alternatives, mais nos politiciens sont soit trop laches soit trop corrompus (les deux sont possible) pour le faire, seul maintenant le peuple peut le faire, s’il ne le fait pas, il est complice


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 11:26

        @flourens
        Détrumpez-vous ! Ils sont tous « pour une Autre Europe » !

        Ce qu’ils oublient juste de dire, c’est que l’article 48 du TFUE impose l’unanimité (pas la majorité qualifiée), pour changer une virgule aux Traités.
        Il faut que les 27 pays soient à 100% d’accord sur chaque phrase des Traités.


        Plus la crise de l’ Europe s’approfondit, plus les 27 pays sont divisés, sur les paradis fiscaux, sur les travailleurs déplacés, sur les frontières, sur les euro bonds, sur l’immigration, sur la Russie, sur l’ OTAN, sur le rôle de la BCE etc, etc

        Alors trouver l’unanimité sur quoi ?
        Voilà ce qui explique que les Traités ne soient jamais remis à plat, ils ne sont d’accord sur rien.
        L’Europe n’est pas réformable, voilà pourquoi il est nécessaire d’en sortir.

      • HELIOS HELIOS 6 janvier 13:15

        @Fifi Brind_acier


        Fifi... une telle obstination ne s’appelle plus de la conviction, mais de l’imbecilité !

        ... puisque vous dites que les 27 pays de l’UE ne peuvent pas avoir un accord commun sur quasiment tous les sujets, il en est un pour lequel il seront tous d’accord : REFORMER L’UE

        Un de ces jour, ils vont etre d’accord pour modifier les conditions de fonctionnement de l’UE parce qu’au moins une mesure ne leur convient pas, même si ce n’est pas la même mesure pour chacun d’eux.

        Alors, au lieu d’essayer d’aider ceux qui tentent d’accélérer le mécanisme, vous refusez de vous allier ou même de ne pas contredire ou au minimum etre silencieux, vous etes parfaitement contreproductif et surtout vicieux.

        On en conclu que votre discours n’est qu’une position et vos actes en sont a l’opposé.

        L’UPR est donc une merde qui ne souhaite que d’obtenir plus d’Europe en soulignant ce qui ne marche pas : l’’Euro, l’Otan etc... et en descendant tous ceux qui sont sincères.

      • HELIOS HELIOS 6 janvier 13:24

        @HELIOS

        ... suite, sur STX :

        La France, indépendament de l’Europe, n’a plus de politique nationale. 

        La classe politique, financée par des entreprises transnationales et multinationales, elles mêmes apatrides sont en fait des employés de cet univers mondialisé pour lequel les etats n’ont d’interet que pour installer des régulations commerciales a leurs avantages - regardez l’antique zonage des DVD, et plus recement la limitation geographique d’internet (georepérage/geofencing).

        STX fait partie de ces entreprises qui font saliver toutes les banques et tous les « groupes » dont l’unique objectif est financier... Les bateaux, ils s’en foutent completement, comme des entrepreneurs, des sous traitants etc et le zones geographiques ne les importent que pour les mecanismes fiscaux

        il faut que les etats se defendent, il faut que la France retrouve son administration, la vraie administration, celle qui a une vision pour notre pays.

      • Ar zen Ar zen 6 janvier 14:07

        @HELIOS

        Prenez au moins le temps de lire et de comprendre l’article 48 du TUE. Ce n’est pas grand chose.

        L’article 5 de la constitution française précise que le président de la République est le garant du respect des traités. L’article 55 de la même constitution dispose que les traités ont une force supérieure aux lois nationales. Et vous parlez « d’accélérer le mécanisme » ?

        Oui, effectivement, il est prévu à l’article 48 du TUE que les traités peuvent être modifiés. C’est vrai. Mais le processus est très complexe. Il requiert, en fin de circuit, l’unanimité. Et pas seulement l’unanimité du conseil européen mais également l’unanimité de tous les parlements nationaux. Pourquoi ? Parce qu’une fois modifiée, une disposition d’un traité est applicable par tous les Etats membres. Et s’il y a deux, trois ou de multiples dispositions à changer, il faut se rendre à l’évidence que les changements s’appliqueront à tous les membres. Et aucun pays n’est d’accord avec son voisin. L’unanimité ne se fera jamais.

        La seule solution, comme le propose l’UPR, est le « Frexit » sortir de l’UE. Maintenant vous pouvez bien avoir vos rêves. C’est pour cette raison que vous refusez de prendre acte de l’article 48 du TUE. Il est incontournable maintenant à moins de désobéir à la constitution française. Mais ceci est une autre histoire, celle qui entraînerait la destitution du président de la République pour manquement à sa charge. Mais ceci, ceux et celles qui préconisent la « désobéissance » refusent de le voir. Le président de la République en France n’est pas tout puissant. Il a des prérogatives, certes, mais il a aussi des devoirs. Les autres institutions de la République sont là pour s’assurer que chacun respecte la constitution c’est à dire la loi fondamentale de notre pays. Mais vous pouvez penser autrement.


      • HELIOS HELIOS 6 janvier 14:54

        @Ar zen

        ... bonjour Ar Zen,


         Je vais faire comme vous, je vais insister lourdement certes, mais fermement parce que vous savez pertinemment que ce que vous affirmez et donc, peut être discuté !

        Nous avons discuté de ce sujet ici, et je vous recopie la phrase qui invalide votre message :

         si le président de la république décide de demander par l’intermédiaire d’un référendum au peuple de France s’il (le peuple) souhaite dénoncer le traité de l’UE (et le TFUE), (en raccourci donc en sortir), il peut le faire et ne pas en respecter le contenu, c’est a dire les articles 48 et 50. (ne pas respecter le contenu du traité dénoncé)

        J’ai rajouté en italique souligné la précision qui permettrai une autre interprétation de la phrase.
        Donc, ce n’est pas trahir la constitution, bien au contraire d’exiger l’avis et donc l’assentiment du peuple de France, pour modifier les points litigieux de la constitution.

      • Durand Durand 6 janvier 19:20

        @Ar zen



                                « Mais vous pouvez penser autrement. »


                 

                           C’est bien ce qu’on fait, Dunoeud !


                         On arrive même à penser autrement AUSSI ! 




                                     Incroyable, hein !






      • Durand Durand 6 janvier 19:27

        @jesuispascontent




                              Et l’Arsène qui nous harcèle avec ses math... 



                              C’est pas du crime en bande organisée, ça ?!!!





      • Durand Durand 6 janvier 19:35

        @Ar zen                   



                        Suite...

                

                   «  Mais vous pouvez penser autrement. »




                         Prétentieux, va... !




      • Vipère Vipère 6 janvier 19:36

        @Durand

        Pas de panique, ils travaillent pour le camp adverse, à force d’arguments pseudo juridiques, et toujours en l’absence de 500 signatures, le mouvement microscopique fera pschitt à brève échéance ...

        C’est mathématique ! smiley

        Alors, laissons-les se défouler...


      • lloreen 6 janvier 19:46

        @Fifi Brind_acier
        « Je ne sais pas combien de temps il faudra « au pseudo gaulliste » Herblay pour lire les Traités européens .... »

        Et je ne sais pas combien de temps il faudra à madame ou à monsieur Fifi B. que ces traités sont NULS ET NON AVENUS parce que tous les signataires sont des imposteurs.


      • Vipère Vipère 6 janvier 19:54

        Qu’est ce qu’un micro parti et à quoi ça sert et, l’UPR en est un, parmi tant d’autres :



      • Durand Durand 6 janvier 21:01

        @HELIOS




        Profitez en pour demander à l’Arsène ce qu’il trouve d’illégal dans le programme de MLP puisque dans cette même discussion, il écrit :

        « Je comprends parfaitement bien votre commentaire. Sans une approche de « désobéissance » aux traités et à la constitution, rien de ce que dit MLP ou JLM ne serait possible. »

         
         Pour mémoire :







      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 22:27

        @HELIOS
        C’est quoi ce délire ? Article 48 du TFUE : il impose l’unanimité des 27 pays pour changer une virgule aux Traités européens.

        "Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives."


        Comme ils sont divisés sur tout, vous pouvez toujours attendre l’unanimité !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 janvier 22:30

        @Vipère
        L’UPR est le 5e Parti de France par le nombre de ses adhérents.
        C’est le 1er site politique le plus fréquenté de France.
        Il s’autofinance et ne dépend pas des banques.


      • HELIOS HELIOS 7 janvier 00:12

        @Fifi Brind_acier


        ... vous faites exprès de ne pas comprendre :

        Quand on dénonce un traité, on se fiche éperdument de son contenu !

        ... et cette dénonciation, par consultation directe du peuple, vaut règle constitutionnelle.

        Alors l’article truc, 48, 50, leur unanimité, durée etc, et tous les autres n’ont de valeur que si l’executif français, la représentation nationale et bien entendu les français, souhaitent les utiliser, partiellement ou entièrement.

        Pour une question de bonne éducation, la France respectera « probablement » la majorité des conditions, si celles ci n’entravent pas la volonté des français. et vous savez ce que vaut la bonne éducation, dans la politique comme dans les affaires !

        Il n’y a qu’une seule possibilité de contrainte pacifique contre la France : une plainte déposée par.. les 26 autres pays de l’UE devant la cours de La Haye. C’est pas demain que cela arrivera... L’autre possibilité pas pacifique du tout, c’est la guerre. La France l’a vécu plusieurs fois dans son histoire et ce n’est pas demain non plus que les 26 autres pays et l’OTAN vont engager une guerre avec nous.

        Cessez de faire semblant, vous arrivez a démontrer la limite de votre esprit.

      • HELIOS HELIOS 7 janvier 00:21

        @HELIOS... (@Fifi Brind_acier)


        Je précise.... nous n’en sommes pas là non plus.

        En effet, comme des millions de français et d’Européens, ce n’est pas l’Europe qui me gène, nous y sommes et le bout de continent que la France occupe, ne va pas larguer les amarres pour aller s’accrocher ailleurs.

        La France est européenne et le restera.

        Le problème vient essentiellement de l’UE (et de ses contraintes révisables également (comme l’Euro, l’OTAN par exemple)

        Marine Le Pen, comme d’autres veulent commencer, en toute logique, veut demander la modification du traité de Lisbonne. C’est ce qu’on appelle la « renégociation »

        Si celle-ci n’abouti pas comme les français le souhaitent, alors la France est en mesure de dénoncer unilatéralement le traité tel que je vous le décris dans la réponse ci-dessus.

        bien à vous.

        Note  : l’élection présidentielle n’est pas l’élection d’un parti, mais d’un président. en votant pour Marine Le Pen vous ne votez pas pour le FN.

        Lors des élections legislatives qui suivront, si vous votez pour une majorité de députés de sensibilité souverainistes, vous aurez probablement des députés favorisant la « renegociation » avec succes.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 08:29

        @jesuispascontent
        Grand démocrate, non ? Vous êtes pour la liberté d’expression politique, à condition que ce soit celle qui vous convient.
        Vous savez que l’ UPR est censurée par les médias dominants depuis 10 ans ?
        L’UPR ne peut se développer que sur Internet.


        - L’UPR est devenu le 5e Parti de France par le nombre de ses adhérents - plus de 14 000.
        - C’est le 1er site politique le plus fréquenté de France
        - L’UPR s’autofinance et ne dépend pas des banques.

        Et si cela vous dérange ,ça fait exactement le même usage, capito ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 09:09

        @HELIOS
        Il me semble que le FN envisage de renégocier les Traités, non ?
        Alors il est obligé de passer par l’article 48 qui impose l’unanimité des 27 pays sur chaque article des Traités.
        Si vous ne comprenez pas ce qui écrit dans les Traités, faites une formation spécifique.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 09:13

        @HELIOS
        Dénoncer ne veut rien dire.
        Si le FN veut sortir de l’ UE & de l’euro, la seule marche à suivre, c’est l’article 50.
        Si le FN veut renégocier les Traités, c’est l’article 48 du TFUE.


        La primauté du Droit européen.
        « La primauté du droit européen sur les droits nationaux est absolue. »

        Si ce n’est pas clair, faites-vous expliquer ...

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 09:18

        @HELIOS
        Et quel est l’intérêt de ne pas utiliser les procédures prévues ??
        La GB va sortir de l’ UE par l’article 50, où est le problème ?


        Les Traités européens relèvent du Droit International, chaque pays est libre d’en sortir par les procédures prévues, où est le problème ?
        Vous voulez violer le Droit International comme Mélenchon ?
        Vous savez que Poutine est totalement allergique au viol du Droit International ?

      • Et hop ! Et hop ! 7 janvier 09:55

        @Fifi Brind_acier : Vous devez être capable de comprendre que MLP propose des négociations préalables avec l’UE dont elle sait qu’elles n’ont aucunes chances d’aboutir puisqu’elles remettent complètement en cause sa domination, mais qui sont nécessaires pour que son projet de sortie de l’UE puisse se justifier par l’intransigeance de l’UE.

        La propagande de l’UE a fait que les électeurs ont peur d’une sortie de l’euro et de l’UE.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 12:05

        @Et hop !
        C’est qui l’ UE ? ça existe Monsieur UE ou Mme UE ?


        Les Traités n’ont pas été signés avec la Commission européenne ou avec Junker !
        Ils ont été signé par chaque pays avec chacun des autres pays.
        Voilà par exemple une photo des signatures lors du Traité de Rome.

        Les Traités européens sont des Traités internationaux, ils relèvent du Droit International. Chaque modification doit être approuvée par chacun des autres pays pour être appliquée. Cela veut dire qu’il faut l’accord des 26 pays pour changer une virgule aux Traités.
        Il faut donc l’unanimité des 27 pays, c’est ce qu’explique l’article 48.

      • Durand Durand 7 janvier 14:19

        @Et hop !



        Rien n’empêche MLP de proposer une négociation aux 26 dans un cadre diplomatique ordinaire.

        L’article 48 n’est donc pas un passage obligé pour modifier les traités si les 26 sont daccord pour négocier dans un autre cadre. ( voir convention de Vienne à ce sujet )

        Et si l’un des 26 n’est pas daccord, MLP appèlera à voter pour le frexit par l’article 50, voilà tout...







      • Jonathan Livingstone 7 janvier 14:40

        @jesuispascontent
        Seriez vous de ceux qui veulent faire taire les autres au nom de la liberté d’expression ? O_o


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 janvier 06:55

        @Durand
        Mais oui, bien sûr, Marine le Pen va changer les Traités comme bon lui semble !
        Bien sûr que l’article 48 est le passage obligatoire, vous croyez que les autres pays ne le savent pas ?


      • zygzornifle zygzornifle 6 janvier 12:29

        Dommage personne ne veux racheter l’Elysée et sa couvée de lapins crétins ..... 


        • non667 6 janvier 14:36

          le programme pc/ps de 1981 prévoyait de nationaliser les banques !
          à l’époque on n’en parlait pas parce que c’était inimaginable de privatiser quoi que ce soit pourtant c’est ce qui est arrivé et le ps y a pris largement sa part comme aurait dit rocard !
          pourtant quelques choses aurait du nous mettre la puce à l’oreille en 1981 ! ils ne sont pas revenu sur la loi pompidou -giscard -Rothschild de 1972 qui enlevait à l’état le pouvoir de battre monnaie pour le donner aux banques mais aussi quelques mois après l’arrivé au pouvoir du ps est apparu au journal de midi l’expert financier du ps pierre uri (membre du bildelberg ) venu rassurer les banquiers (notemment rotschild ) en leur disant que la nationalisation ne les spolieraient pas !
          leçon :le ps peu faire sans que les gauchistes bougent 100 fois plus pire que le fn ne pourrait se permettre sans déclancher une grève générale illimité  ! et ça les capitalistes et autres medef le savent très bien depuis 1983 !


          • microf 6 janvier 14:54

            Pauvre France même la pauvre Italie qui économiquement va très mal, veut s´achêter des entreprises en France, entreprises vendues par les autochtones de souche, après, on viendra nous dire que ce sont les musulmans et les immigrés qui sont les problèmes de la France.


            • Spartacus Spartacus 6 janvier 16:01

              Les souverainistes.....

              Des vrais nationaux socialistes

              Les voici devenir des spécialistes de l’investissement en chantier Navals.
              Demain ils vous diront quelle doit être impérativement la paire de chaussettes que vous devez porter.



              • Doume65 6 janvier 16:10

                « La France doit refuser le rachat des chantiers de Saint-Nazaire par Fincantieri ! »
                Veux pieu, mais illusoire. L’auteur a-t-il entendu parlé de l’UE, et des lois qui la régissent ? Redescendons sur terre !


                • JDCONSEIL 6 janvier 18:43

                  Ne vaut-il pas mieux être associé aux Italiens plutôt qu’aux Coréens ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 janvier 12:20

                    @JDCONSEIL
                    La question n’est pas là, mais dans l’intérêt stratégique des entreprises françaises et des emplois qui vont avec. Avant Maastricht, le Gouvernement avait son mot à dire sur ce qu’il pensait de l’intérêt stratégique pour telle ou telle entreprise. Et à s’y opposer s’il l’estimait nécessaire.


                    C’est fini, les Gouvernements depuis 1992, assistent en spectateur aux délocalisations et aux achats des entreprises françaises. Comme cela se solde généralement par des licenciements et des pertes de pouvoirs stratégiques, la classe politique s’agite et « remue de l’air » pour cacher qu’elle n’a plus la main, ni le pouvoir de s’opposer à quoi que ce soit ...

                    C’est la même chose en agriculture, les Etats ont été dépossédé de toute décision stratégique.
                    L’agriculture ne dépend plus des compétences des Etats, mais de la Commission européenne.
                    Le Foll est impuissant à défendre l’agriculture familiale et de terroir français, mais promet tout et n’importe quoi, plutôt que d’avouer que le Gouvernement n’a plus la main ....

                    Voici la répartition des compétences dans l’ UE.
                    Les compétences exclusives relèvent de la Commission européenne.
                    Et les compétences dites « partagées » aussi, la Commission doit donner son accord, c’est donc elle qui décide en dernier ressort.
                    Dans tous ces domaines, les Etats ont aussi perdu la main. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès