Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Economie > La France se Tiers-Mondialise ?

La France se Tiers-Mondialise ?

Le 14 mars 2013, le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) a publié son Rapport sur le développement humain 2013.

"Le premier Rapport sur le développement humain (1990) a introduit une nouvelle manière de mesurer le développement en faisant la synthèse des indicateurs d'espérance de vie, de niveau d'études et de revenu, pour aboutir à un indicateur composite du développement humain, l'IDH... L'IDH établit un minimum et un maximum pour chaque dimension, appelés balises, et indique ensuite la situation de chaque pays par rapport à ces dernières (dont la valeur varie entre 0 et 1)". (source : PNUD)

Il s'agissait de trouver un indicateur de développement qui soit plus englobant, plus "humain" que le simple PIB par habitant.

Depuis 1990, le PNUD calcule la valeur de l'IDH (indice du développement humain) pour de nombreux pays et établit un classement.

Dans le rapport 2013, le PNUD recalcule les valeurs de l'IDH pour chaque pays de 1980 à 2012, car "dans la mesure où les organismes statistiques internationaux améliorent en permanence leurs séries de données, les données présentées dans ce Rapport, y compris les valeurs de l’IDH et les classements, ne peuvent être comparées à celles publiées dans les éditions précédentes. Pour l’IDH, les tendances calculées, selon des données cohérentes, à des intervalles de cinq ans entre 1980 et 2012 sont présentées dans le Tableau 2".(RDH 2013, page 152).

Autrement dit, si vous essayez de dégager des tendances à partir de données publiées depuis plus de trente ans, vous avez tout faux. Pendant tout ce temps, le PNUD aurait publié des statistiques établies au pifomètre. Je veux bien l'admettre pour des pays du Tiers Monde où l'élaboration des statistiques peur poser problème, mais en ce qui concerne les pays développés, l'argument me semble un peu spécieux.

A moins qu'il faille "retravailler" les statistiques pour montrer que trente ans de néolibéralisme ont accru le bien être sur l'ensemble de la planète.

En dépit de l'avertissement du PNUD, je me suis intéressé à l'évolution de l’IDH de la France dans les différents Rapports sur le développement humain publiés depuis 1993.

Il apparaît que la valeur de l’IDH de la France est passée de 0,969 à 0,893 c’est-à-dire une baisse de 0,076 point ou encore de 7,84 % en 22 ans. L’évolution est marquée par une tendance régulière à la baisse dans les années 1990, suivie d’un redressement dans le milieu des années 2000 qui précède une baisse sévère jusqu’en 2010, puis la situation semble s’améliorer légèrement jusqu’en 2012.

L’évolution du classement de la France s’apprécie dans le graphique suivant.

En 1990, la France se situait au 8ème rang mondial dans le classement selon l'IDH. En 1995, on ne sait pas trop pourquoi, nous passions au 2ème rang derrière le Canada. Il devait faire bon vivre chez nous à cette période là. Il me semble pourtant me souvenir qu'il y avait eu pas mal de "bruit" cette année là. Après, s'amorce une dégringolade dans le classement à partir de la fin du millénaire, la France passe du 12ème rang en 2000 au 20ème en 2012.

De 1995 à 2012, la France a perdu 18 places au sein du classement mondial, ce qui représente quasiment un recul d'un rang tous les ans. Si la tendance se poursuit on peut craindre que notre pays se retrouve au 60ème rang du classement selon l'IDH en 2052, c'est à dire au niveau du Panama, juste après Cuba et avant le Mexique.

La question qu'il faut se poser dès à présent est comment enrayer cette marche, qui semble inéluctable, vers les tréfonds du classement, cette marche vers le "Tiers Monde".

Se poser cette question pourrait conduire à la mise en cause des politiques néolibérales de libre échange des biens et des capitaux, de casse des services publics, de mise en concurrence des salariés sur l’ensemble de la planète…

Comme le PNUD fait partie du « machin » (Cf. de Gaulle) qu’on appelle ONU, instrument néolibéral, il est évident que le fonctionnement du thermomètre doit être modifié pour laisser apparaître une tendance contraire : une amélioration de l’IDH, c’est-à-dire du développement humain.

 C’est ce que propose pour la France le rapport sur le développement humain 2013.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes néolibéral…

 

NB. Pour 1995, la valeur 0 indique que la valeur de l’IDH est non disponible.

Sources : PNUD, RDH 1993, 1998, 2002,2007/2008,2010, 2012.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • ecolittoral ecolittoral 18 mars 2013 14:49

    IDH ! Indice de DEVALORISATION humaine.

    Les bases de calcul sont : Les revenus, l’éducation(par l’écriture et la lecture), l’accès aux soins(produits pharmaceutiques et technologiques).

    Un Brésilien disposant de « soins » par les plantes, d’un revenu de un dollar US, ne sachant ni lire, ni écrire, cultivant sa terre, aura un IDH de 0,4. 
    Peu importe qu’il soit instruit des connaissances orales et visuelles.
    Peu importe qu’il soit autonome, socialisé, intelligent...
    C’est un pauvre !!!!

    Un Français, chômeur ou employé précaire avec un BAC+, la CMU, à 800 euros/mois, non auto producteur(100% consommateur), isolé, sous anxiolytique aura un IDH de 0,8.
    Ce serait un « développé » ?

    Le « machin » a pondu son « machin » qui ne dit rien sur les capacités de développement des humains. Il a juste pondu son indice de dévalorisation humaine. Un ensemble de formules mathématiques avec une multitude de variables que l’on peut bricoler quand les résultats déplaisent.

    La France se tiers mondialise ou les développés redescendent de leur nuage ?

    • yoananda 18 mars 2013 23:47

      Un peu caricatural mais j’ai plussé quand même.

      Le problème du brésil n’es pas qu’il y a des petits cultivateurs gentil tout plein, mais qu’il y a des hordes de gens qui vivent la misère, la précarité, l’insécurité dans les bidons villes.
      Alors oui, il y a un ou 2 illuminés heureux, mais ils existent aussi en France.


    • loxias loxias 18 mars 2013 17:32

      Cher Monsieur Conte,

      Merci de toutes ces explications, tableaux et statistiques, mais on vous croit sur parole : il suffit de descendre dans la rue. smiley


      • mme ANTONIOZ-DEGAULLE nous avait prévenu....l’abbé pierre aussi

        le TIERS MONDE EST CHEZ NOUS la cee vu l’exemple du MALI N EST QUNE GROSSE

         BAUDRUCHE EN FORME DE COFFRE-FORT

         POUR L ALLEMAGNE C EST FACILE DE TIRER L EUROPE VERS LE HAUT AVEC LES SALAIRES DE 2 EUROS/JOUR POUR SES TRAVAILLEURS DE L EST qui bouchent les trous de leur politique néo-natale CATASTROPHIQUE : a la femme allemande les ptits boulots et précaires SEULS LES HOMMES ONT DROIT AU CDI. !!!!!!!

        IL VA ETRE FACILE DE NOUS METTRE AU NIVEAU DES SALAIRES GRECS...........
        ESCLAVAGE OU SERVAGE VOILA CE QUE VEUT LE NOUVEL ORDRE mondial DES BANKSTERS


      • Jonas 18 mars 2013 20:24

        Cher monsieur Conte.


        Je reprends un extrait de votre courriel concernant l’indice du PNUD , organisme de l’ONU sur l’IDH 2012.

        « La question qu’il faut se poser dès a présent est comment enrayer cette marche qui semble inéluctable vers les tréfonds du classement., cette marche vers le Tiers Monde ».

        Ce poser cette question pourrait conduire à la mise en cause des politiques néolibérales de libre échange des biens et des capitaux, de casse de services publics, de mise en concurrences des salariés sur l’ensemble de la planète« .

        Pour votre gouverne le terme de »Tiers monde« est obsolète depuis longtemps , quant au néolibéralisme , voyant le classement de cet IDH pour les 26 premiers pays.

        1) Norvège- 2) Australie-3)Etats-Unis- 4)Pays-Bas- 5)Allemagne- 6)Nouvelle-Zélande-7)Irlande- 8)Suède- 9)Suisse- 10)Japon- 11)Canada- 12)Corée du Sud- 13)Hong Kong- 14) Islande- 15)Danemark- 16) Israël- 17) Belgique- 18) Autriche- 19) Singapour- 20) France- 21) Finlande-22) Slovénie- 22) Espagne- 24) Liechtenstein- 25)Italie - 26) Luxembourg- 27 ) Royaume -Uni etc.


        BRICS : 85) Brésil-  55) Russie- 136) Inde- 101) Chine- 122) Afrique du sud.

        Cuba, 59 eme et le Venezuela 72 eme pourtant , ils ne sont pas néolibéraux et les services publics sont pléthoriques.

        Quelques autres pays . Algérie 94 eme- Turquie 90 eme- Arabie saoudite 57 eme- Koweït 54 eme- Qatar 36 eme -etc.

        En 1980 , les créateurs de cet indice se sont dits , il n’ y a pas que le PIB, trouvons autre chose , un indicateur qui agrège en une seule donnée les critères de la qualité de vie, LE NIVEAU D’EDUCATION etc. 
        La mondialisation existe pour tout le monde , seulement , elle est profitable pour certains et posent des problèmes pour d’autres , comme la Grèce- l’Espagne- L’Italie- La France etc pour des raisons propres a chaque pays. 

        Je rappelle pour certains internautes , que la Norvège avant 1962 ( même année que l’Indépendance de l’Algérie) était un pays pauvre. Avec son pétrole et des hommes de grandes qualités et compétents pour gérer le bien du pays. La Norvège fait partie des pays les plus riches avec des fonds souverains importants. 

         » Le feu tue, les idées périmées aussi". Maréchal Foch

        • antyreac 18 mars 2013 22:06

          On devrait dire la France se clochardise 

          C’est se voit tout les jours dans nos rues de toutes les villes de France.

          • yoananda 18 mars 2013 23:43

            Arf,
            l’auteur ne sait pas ce que c’est le libéralisme apparemment. A tout les coup encore un fonctionnaire qui croit que le but ultime de toute vie (probablement dans l’univers) c’est d’obtenir une rente pour ne plus être soumis a la loi (de la jungle) du marché !

            Accuser le libéralisme sans même savoir ce que c’est, juste pour le plaisir de, parce que après tout, si le climat se réchauffe c’est sûrement le libéralisme. Si les baleine disparaissent, c’est sûrement le libéralisme, si des gens croient que le monde a été créé il y a 6000 ans, c’est le libéralisme, s’il y a de dictatures dans le monde, c’est a cause du libéralisme. Il parraitrait même que Darth Vador était libéral !!! La preuve est faite !!! Harro sur le libéralisme.

            D’abord, l’auteur confond libéralisme et mondialisme. Ensuite, si on enlève le libéralisme on met quoi a la place ?
            * le communisme et ses dizaines de millions de morts et de pauvres ?
            * l’islamisme et sa charia ?
            * le royalisme et son arbitraire ?
            * le nazisme ? le fascisme ?
            * etc...

            Le libéralisme, c’est la liberté d’entreprendre en particulier, et la liberté de penser et de s’exprimer en général.
            La concurrence de tous contre tous, évidement, ça défavorise les neuneus (pas les pauvres, qui ont la possibilité de s’élever dans un système libéral).
            En face du libéralisme on a l’étatisme, c’est à dire « les clients d’abord » (clientélisme) qui fait qu’un gugus qui travaille mal ou pas sera rentier sur le dos d’un autre gugus qui lui travaille, invente, prends des risques !

            Il ne faut pas confondre libéralisme et économie de marché, ni même libéralisme et mondialisme, ou libéralisme et éuropéïsme.

            Si on doit expliquer ce qui coule la France, il y a 2 facteurs essentiels :
            * l’euro
            * l’immigration

            L’euro fausse tous les mécanismes de stabilisation « naturels » des économies nationales, a la faveur de l’état qui peut ainsi dépenser autant qu’il veut pour faire plaisir a ses électeurs plutôt que de chercher l’optimum économique
            L’immigration (la politique immigratoire massive) coûte 70 milliards, qui amène des gens déphasés culturellement parlant, et démotivés par la décadence de notre société, subventionnés pour être paresseux, ce qui crée un poids mort dans les écoles et fait baisser le niveau global des études.

            Je résume les facteurs, j’ai expliqué en détail, chiffres a l’appui sur mon blog.

            Le libéralisme à sûrement sa part dans l’histoire, mais alors faut pas pousser mémé dans les orties pour autant.


            • Jonas 20 mars 2013 15:53

              @yoananda.


              Je vous rejoints sur beaucoup de points et notamment sur l’immigration. Attention, je parle de l’immigration sans contrôle et anarchique qu’encourage certaines ONG devenues des petites entreprises qui vivent grâce a plusieurs subventions ( communes, départements, régions+ l’Etat). Bureaux-salaires-restaurants-hôtels -voitures sont payés par le contribuable. En réalité ce sont des fonctionnaires déguisés.

              La France bât le record des ONG/Entreprises ou associations de toutes sortes. 1, 5 millions, avec un budget tout confondu de plus de 2 milliards d’euros. ( SUBVENTIONS)

              Ces ONG/Entreprises font du marketing et transforment une goutte de pluie en torrent et un incendie accidentel , en ravage dû a la misère et à la pauvreté .
              Au début de l’année, elles n’ont aucun budget , elles le construisent au fur et à mesure des accidents de la vie. 

              La France emprunte pour faire marché l’Etat, mais distribue l’argent emprunté sans contrôle ni vérification.


              1) En Chine, pays dont la croissance flirte avec un chiffre à 2 points laisse mourir des africains de faim et sans soins et, doivent se débrouiller pour trouver l’argent nécessaire pour retourner dans leur pays. L’Etat Chinois ne fournit aucune aide. Sans parler des agressions et des vols dont les africains sont les victimes..

              2) Des étudiants boursiers malgaches n’ayant pas reçus de leur pays depuis des mois l’argent nécessaire pour vivre et se soigner sont dans le même état . Les hôpitaux refusent de les soigner et certains sont morts faute de soins.

              3) En France il y a l’AME , AIDE MEDICALE D’ETAT, qui est réservé aux immigrés en situation irrégulière , justifiant de 3 mois de présence sur le territoire français et des ressources déclarées inférieures à 600 euros par mois. Ce dispositif a été créé sous Jospin en 2000 , par Aubry et Kouchner , au départ il était de 45 millions , aujourd’hui en pleine déconfiture de l’économie de la France , il revient à + de 750 millions d’euros.

              A Cuba, en Corée du Nord, au Venezuela, en Biélorussie, en Birmanie, au Viet-Nam, en Turquie, en Indonésie et dans beaucoup de pays arabes qui ne sont pas des régimes libéraux au sens que certains aiment bien haïr . Rien de tout cela n’existe.

              Il n’ y a pas d’Emmaüs , les gens n’ont déjà rien pour eux , comment peuvent donner aux autres.


            • Jean-Louis CHARPAL 18 mars 2013 23:45

              En France, les Gouvernements passent, l’ultra libéralisme reste.

              On ne doit donc pas s’étonner de cette clochardisation galopante !

              Et on a pas tout vu.

              L’ austérité, aggravant un chômage de masse déjà à un très haut niveau, va enfoncer encore plus le pays dans la misère. 


              • yoananda 18 mars 2013 23:54

                La France est le denier pays communiste du monde (56% du pib provient de l’état, plus qu’en Chine !!! 1er pays de l’OCDE), qu’est-ce que le libéralisme a a voir la dedans ???

                C’est dingue de lire des âneries pareilles.

                Genre, je sais rien, je connais rien, mais je sais pourquoi le pays va mal ...

                Le pays va mal a cause de l’inculture des gens... ça c’est sûr.


              • PYA PYA 19 mars 2013 00:49

                D’accord avec Jonas
                On peut effectivement se poser des questions sur ce genre d’analyse. Certaines réactions ici même ( mais surtout sur la page face book ) montrent à quoi cela peut conduire : rejet de l’autre, l’étranger, l’UE... en tout cas repli sur soi.

                Or qu’est ce que la France à l’échelle du monde ? un gros confetti.
                Et la population française ? 1% de l’humanité ! 
                Qu’est qui fonde notre niveau de vie actuel ? les conquêtes militaires de nos ancêtres depuis la Renaissance jusqu’au début du XX° siècle, et l’exploitation des richesses de ces territoires.
                Qui s’est faite, Yoananda, à la fois de manière étatique ( notamment avec le mercantilisme de Mr Louis XIV ), et de manière très libérale.... pour les marchands de chez nous. Le commerce triangulaire, la traite transatlantique, la spoliation des terres indigènes en Algérie comme dans la plupart des colonies au profit du colon ( ... ) se faisait tout autant au nom de la toute puissance d’une armée technologiquement mieux équipée, que d’une soit disant supériorité de la race blanche, ou du libéralisme d’entreprise : On pourrait aussi quantitativement opposer à vos morts du Goulag ou des camps nazis, le nombre de victimes que tout cela a occasionné (avec une technologie moins avancée, d’ailleurs ). Pour ne pas parler de l’exploitation actuelle d’adultes et d’enfants prisonniers ou réduits en esclavage...

                Mais AU NOM DE QUOI  aujourd’hui, où la France n’est plus une très grande puissance, sa population revendique-t-elle d’être considérée comme privilégiée ?

                Evidemment  nous ne pouvons que nous inquiéter que le néo Libéralisme, qui par nature ne fait pas de sentiment, inspire les règles de la mondialisation en cours : il n’a aucun intérêt à améliorer les conditions de vie et de travail des habitants de ces territoires devenus « pays en développement », et l’incapacité consommatrice des nôtres, progressivement paupérisés, est vite compensée par l’émergence de classes moyennes bien plus nombreuses dans les « BRICS »

                C’est donc une mondialisation qui partage les richesses de notre planète de manière équitable, et qui donne à chaque être humain les moyens de vivre décemment que nous devrions réclamer à grands cris enthousiastes, plutôt que d’hurler avec les loups de la finance, ou du fanatisme xénophobe qui se rejoignent parfois dans leurs arguments : par exemple chez Yoananda. smiley 


                • yoananda 19 mars 2013 02:30

                  et voila la gauche bien pensante avec ses arguments éculés ...
                  Si tu met le mot « immigration » dans ta phrase alors on te réponds ’xénophobie’ sans même te lire, ce qui est de la diffamation pure et simple.

                  J’ai critiqué l’immigration et non pas les immigrés. La politique immigratoire qui nous fait dépenser trop alors qu’on n’en a pas les moyens (de leur donner du travail, de les intégrer) etc...

                  mais bon, il y a des réflexes conditionnés qui sont bien ancrées chez certains qui croient penser alors qu’ils ne font qu’aboyer.


                • yoananda 19 mars 2013 02:43

                  Les immigrés ne sont pas victimes de la xénophobie fantasmée, mais bien de la politique de gauche qui les rends assistés, les faits venir en masse et les empile dans des immeubles, qui n’est pas fichue de créer des vrais emplois, et qui n’a pour seule politique que le mariage gay et la marchandisation du ventre des femmes.

                  Mais oui, c’est sûr, c’est le libéralisme le grand méchant qui exploite les peuples.
                  La colonisation c’est d’ailleurs la gauche qui est derrière, ne l’oublions pas. Et les propos ultra racistes de Jules Ferry ?


                • Joannès de Divonne 19 mars 2013 02:04

                  C’est la marche de l’histoire....
                  L’histoire ne s’est pas encore arrêtée....
                  Réagissons avant qu’il ne soit trop tard.
                  Avant que l’homme soit tellement malheureux, inéduqué et malléable qu’il ne verra même plus les vices du système (Cf les romans de science fiction dystopiques).
                  L’IDH évalue aussi en partie la capacité de l’état autoritaire à formater les esprits.
                  L’éducation ah ah ah ah


                  • julius 1ER 19 mars 2013 13:12

                    Les immigrés ne sont pas victimes de la xénophobie fantasmée, mais bien de la politique de gauche qui les rends assistés, les faits venir en masse et les empile dans des immeubles, qui n’est pas fichue de créer des vrais emplois, et qui n’a pour seule politique que le mariage 


                    @joananda

                    tu traites les gens d’incultes, mais dans l’histoire l’inculte c’est toi !!!!!
                    c’est ton copain Giscard d’Estaing qui a mis en place le regroupement familial en 1976, qui a provoqué une explosion de l’immigration, alors avant de dire n’importe quoi, il faut s’informer !!!
                    De plus dans les années 60/70 les syndicats, en particulier la CGT était opposé à l’immigration massive, j’ai encore en mémoire un petit fascicule imprimée par la CGT, ou justement elle dénonçait ce système de mise en concurrence des travailleurs français face à l’immigration massive mais c’est le patronat qui réclamait à cors et à cris plus d’immigration et pour cause , c’est toujours l’effet du surnuméraire qui crée la baisse tendancielle des salaires plus il y a de monde pour un poste et plus les salaires baissent , rien de nouveau sous le soleil !!!!!!!!!!! alors avant d’attribuer les méfaits de l’immigration massive à la gauche on se documente, d’autant plus que la gauche depuis 1958 n’a été au pouvoir en tout et pour 
                    tout qu’une quinzaine d’années alors que la droite totalise 40 années de règne et çà ce sont des chiffres et des faits pas du blablabla, du café du commerce !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! 

                  • RogerTroutman RogerTroutman 19 mars 2013 02:38

                    Le constat est fait. Que ce soit un indice comme l’IDH, le retour de maladies qui avaient été éradiquées de notre pays (coqueluche, tuberculose, gale), le niveau scolaire en chute libre (12% des jeunes sont illettrés en sortant de l’école primaire), tout montre que la France a glissé dans la tiers-mondisation. Inutile de dire "si ça continue comme ça, dans 15 ans blabla" : on y est déjà.
                     
                    On apprenait hier que 75% des demandes reçues par le Samu Social émanaient de familles originaires d’un pays extérieur à l’UE, et que ces demandes avaient doublé depuis l’année dernière. Les hôpitaux de tous les centres urbains de France sont également occupés à dépister la drépanocytose chez 30 à 80% des nourrissons (selon la région), une maladie qui ne touche que les populations d’Afrique et du Maghreb.
                    Les jeux sont faits. 200 000 immigrés arrivent en France chaque année, dont 80% sont originaires du continent africain, et dont bon nombre sont illettrés. Arrivent aussi avec eux des maladies, des problèmes sociaux, une nouvelle classe pauvre qui est socialement inintégrable : langue et mœurs différentes, volonté de se regrouper par affinités ethnico-raciales et religieuses, éducation au mépris et à la haine de la France par SOSracisme et consorts, éducation des jeunes à l’« émancipation » par le rap et le foot, rêves de grosses berlines allemandes et économie parallèle, salafistes ayant pignon sur rue dans de plus en plus de quartiers...

                    La ville moyenne de province où je vis est, depuis longtemps, une ville ouvrière et populaire. Depuis toujours le chômage, la maladie, la pauvreté marquent cette ville. Mais je peux vous assurer que depuis une quinzaine d’années on a franchi un nouveau cap : dans les rues on ne voit pratiquement plus que des boucheries halal, des taxiphones, des kebabs, et des DAB de banques. Il y a des Roms et autres réfugiés de l’Est qui déambulent dans les rues, des bagarres entre Turcs et Kurdes et des manifestations géantes pour/contre le PKK. Sans même évoquer les habituelles « racailles » en jogging qui crachent partout et urinent au milieu des places publiques, les rues grouillent de « blédards » qui ne parlent pas Français, ne travaillent pas, et interpellent vulgairement toutes les filles qui passent dans leur champ de vision. Derrière chaque poussette que vous croiserez se trouve une femme voilée, voire en burqa, mais rarement une autochtone. Le mur de la boucherie halal qui est en bas de mon immeuble est tagué des mots : « ville de rebeu », et « algérie en force ». Avant il y avait aussi « sénégal la trik » mais il a été effacé par les services municipaux. Chaque soir de match de foot gagné par une équipe du Maghreb voit les rues envahies de drapeaux étrangers, de scooters faisant du rodéo et de voitures faisant des burnout sous les yeux de la police qui n’intervient pas de peur de « stigmatiser » ou d’« amalgamer ». Dans les transports en commun, certains font profiter à tout le monde de leur musique : du raï vocodé entrecoupé de rap en franco-arabe. Les jeunes sont tous habillés hip-hop, persuadés qu’être descendant de berbère ou de kabyle habitant en France fait de vous un représentant parfait de la culture urbaine afro-américaine. Ils s’insultent à longueur de temps : nique ta mère, fils de pute, la chatte à ta grand mère, j’te casse ta bouche, sale boloss, etc. Ils crachent partout où ils sont, dans la rue, dans les halls d’immeubles. Quand ils ont fini une canette de Coca, ils la laissent tomber là où ils sont. A ce niveau là, on ne parle même plus de degré zéro de l’éducation. On est en deçà de zéro.

                    Pendant ce temps, nos élites, politiciens systématiquement "éternellement liés à Israël", intelligentsia des médias, pseudo-philosophes va-t-en-guerre, pseudo-sociologues, présentateurs de télé (qui ne se contentent pas de présenter, mais vous disent aussi quoi penser), chanteurs aux pieds nus, etc nous demandent de vivre ensemble. Les menteurs et les escrocs qui-se-fichent-de-la-France-mais-sont-attachés-à-Israël, ainsi que les traitres qui-se-soumettent-à-l’idéologie-dominante-par-peur-de-perdre-leur-place, vous disent de vivre ensemble. Ils vous demandent de voir ça comme une chance, un dialogue des cultures. De quelle culture parle-t-on ? De la culture rap-ghetto-gang-afro-américain à laquelle s’identifient tous les maghrébins et noirs nés en France ? Ou alors, en rentrant du travail, je devrais aller me joindre à un groupe de réfugiés kosovars ou de clandestins tunisiens pour leur demander de m’apprendre des danses traditionnelles de leur pays ?


                    • le moine du côté obscur le moine du côté obscur 25 mars 2013 08:32

                      Le tableau que vous décrivez est effrayant mais je le pense réaliste. Mais quand vous exposez ce genre de vérité vous avez tout un ramassis de gauchistes qui vont vous traiter de racistes et/ou de pro Le Pen. Mais Le Pen dit pas mal de vérité. Je suis africain noir et j’ai vécu des années en France pour des raisons professionnelles, c’est un pays que j’apprécie mais ce n’est pas chez moi. Je pense que la France est le pays des français et cette « invasion » est mal venue. Moi-même j’étais mal à l’aise quand je vivais en France et je voyais des comportements typiquement africains dans les rues, dans les gares de train et dans les stations de métro. Je pouvais comprendre que les français soient mal à l’aise face à ces comportements qui leur sont étrangers. Mais vous dites bien l’élite française perd son temps à faire des courbettes à Israël au lieu de s’occuper des problèmes français. Comme si le peuple votait pour eux pour qu’ils se mettent en collusion avec une puissance étrangère. J’étais à Lille en 94 et je suis repassé dans les années 2000, ce que la ville avait changé. Je crois que ceux qui n’aiment pas la France, n’ont rien à faire en France. Tous ces jeunes qui chantent la gloire de leur pays d’origine n’ont qu’à y retourner pour voir. Ils n’ont pas à faire chier les français qui sont eux aussi des victimes de la politique irréfléchie et criminelle d’une élite qui ne cesse de crier sa haine de la France. Après Sarkozy « l’américain » on a des israéliens maquillés en France et qui prônent le métissage forcé comme cette raclure d’Attali. 


                      Malheureusement je crois que ça va péter parce que le français est menacé d’extinction. L’âme française est menacée et ça risque de dégénérer. Je crois que de plus en plus de français comprennent le danger et vont réagir. Moi personnellement je soutiens les patriotes français et je dis à ceux qui n’ont pas compris que le combat gauche/droite est dépassé ! Ce sera lutte « à mort » entre les français amoureux de leur patrie et les « chevaux de Troie » mondialistes qui infestent la classe politico-médiatique dominante. Dans ce combat il y aura malheureusement des dommages collatéraux. Je ne demande pas aux immigrés de comprendre même s’il faut essayer de les sensibiliser. Ceux qui refusent de comprendre même s’ils sont victimes dans bien des cas, risquent de payer les pots cassés. 

                    • lloreen 19 mars 2013 09:05

                      Comment enrayer la marche vers le « Tiers-Monde » ?
                      C ’est bien simple.
                      D ’une part mettre les escrocs directement responsables de l’ arnaque sous les verrous.
                      La preuve de l’ arnaque dans le lien suivant.

                      http://www.myspace.com/tom_heneghan_intel/blog/

                      Et la France retrouvera les couleurs qu’elle avait avant le holp-up sur les comptes de la nation en 1973,lorsque la banque Rothschild a propulsé son directeur,Georges Pompidou dans le fauteuil présidentiel.

                      Les islandais ont compris la leçon.
                      Et leur le renait comme le phénix de ses cendres.

                      La révolution pacifique islandaise :

                      http://www.dailymotion.com/video/xu9txn_liberation-de-l-islande-referendum-nationaliser-dette-revolution-pourquoi-la-censure-demission-du-go_news?start=3#.UUgZQWeiTSw

                      Les islandais rédigent leur nouvelle constitution :

                      http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/06/16/democratie-participative-lislande-reecrit-sa-constitution-avec-facebook-et-twitter/

                      Les responsables du désastre financier devant les tribunaux :

                      http://www.wikistrike.com/article-islande-le-proces-qui-en-fait-trembler-plus-d-un-104163567.html

                      Une partie de la dette hypothécaire de la population islandaise annulée :

                      http://www.express.be/business/fr/economy/une-autre-leon-tiree-du-nord-lislande-procede-a-lannulation-dune-partie-des-emprunts-hypothecaires-de-ses-citoyens/166179.htm

                      L’ Islande renait.

                      http://blogs.mediapart.fr/blog/la-garnie/240112/apres-son-refus-de-payer-sa-dette-l-islande-fera-le-triple-de-la-croissan

                      Rien que nos ne puissions faire chez nous...

                      Nos devons rappeler d’ urgence à nos « représentants » que notre nation s’appelle la France, que notre monnaie s’appelle le franc et que la Banque de France a le monopole de l’ émission et du contrôle des finances dans notre pays.

                      L’ euro est la monnaie de l’union européenne (ds banques privées).
                      Qu’ ils gardent leur monnaie de singe et remballent leur système inique de l’argent-dette.

                      Leur dette est ILLEGITIME et ces gens USURPENT des fonctions.

                      Mobilisons nous le 13 avril 2013 à 14h dans toutes les villes de France pour le leur faire bien comprendre.

                      http://www.lepouvoirmondial.com/manifestations/

                      Pétition en ligne :
                      http://stoppaying.wesign.it/fr


                      • ecolittoral ecolittoral 19 mars 2013 09:43

                        Et c’est reparti pour un tour ! La France est un pays communiste. ...C’est à cause de l’immigration. C’est à cause d’Israël. Et, pourquoi pas les extraterrestres pendant qu’on y est ?


                        Le sujet...c’est l’article ! Pourquoi la France, se trouve t elle dans une situation si catastrophique ? Si c’était le seul pays dans cette situation, on pourrait se poser la question. Mais ce n’est pas le cas. On peut en conclure que les causes sont communes à l’ensemble des pays en difficulté.
                        Si j’utilise l’indice de DEVALORISATION Humaine, je parle d’indices « comptables ». Normal puisque des formules et des variables permettent de modifier « la réalité virtuelle » et de faire croire tout ce qu’on veut.

                        Si j’utilise les Indicateurs de VALORISATION Humaines, je dois reconnaître que :
                        - Partout dans le monde, des groupes d’humains font ce qu’ils peuvent pour vivre...tout simplement.
                        - Des groupes d’humains font ce qu’ils peuvent pour contrôler la planète entière et appliquer la gouvernance mondiale. Objectif déclaré et reconnu par les « dirigeants ».
                        - Des groupes humains se laissent manger sans réagir...pour le moment.
                        - Des individus haut placé pensent que « ça suffit » et qu’il faut faire autrement.
                        - etc.

                        Pour en revenir à la France, les groupes d’individus qui changent les choses sont nombreux et variés. D’autres accusent les voisins. D’autres attendent...
                        La mutation se fait par « le bas ». Nous n’avons pas grand chose à attendre « d’en haut ».
                        Parceque la valorisation humaine suppose un minimum de considération pour le genre humain.
                        Et, « en haut » on ne sait que compter. Parcequ’on a un IDH de 0,98 voire 1 !

                        • Asp Explorer Asp Explorer 19 mars 2013 09:45

                          L’explication la plus simple, c’est que l’IDH n’est pas un indicateur fiable. Contrairement au PIB, ce n’est pas une donnée comptable et objective, mais dépend de toutes sortes de sources plus ou moins subjectives, et calculées de façon plus ou moins rigoureuse d’un pays à l’autre.

                          Néanmoins, il faudrait être aveugle ou bien jeune pour n’avoir pas remarqué une dégradation importante des conditions de vie dans notre pays. Elle ne date pas de quinze ans, elle date des années 70 pour la classe ouvrière, c’est plus récemment qu’elle a rattrapé la classe sociale à laquelle nous appartenons. Le déclassement social, le chômage, l’insécurité, la dégradation du cadre de vie, tout ça n’émeuvait personne quand ça ne touchait que les riches, mais maintenant que les fils de journalistes se retrouvent à vendre des nuggets chez Quick, il faut bien inventer un indicateur pour l’expliquer.


                          • Bernard Conte Bernard Conte 19 mars 2013 10:12

                            Je pense qu’il n’y aura plus de nouveaux commentaires et je vais faire une réponse globale.

                            Tout d’abord, le titre de l’article est un brin provocateur, mais il caricature à peine.

                            Ce mois-ci sort la deuxième édition, revue, corrigée et augmentée (en format poche), de mon bouquin : La Tiers-Mondialisation de la planète.... Pour info, il est édité aux presses universitaires de Bordeaux et je ne touche pas de droits d’auteur, les éventuels bénéfices sont utilisés pour la publication d’autres ouvrages moins vendus.

                            Dans mon bouquin, je commence par définir le libéralisme et le néolibéralisme (1er chapitre).... alors pour ceux qui pensent que je ne sais pas de quoi je parle... !!!

                            Ma thèse est que le néolibéralisme (instrument du capitalisme financiarisé) a succédé au capitalisme régulé (keynésianisme au nord et nationalisme clientéliste au sud) pour tenter de dépasser la crise des années 1970 (pour faire court).

                            La mondialisation, la délocalisation des productions, la mise en concurrence des salariés sur l’ensemble de la planète, le libre-échange des biens, des services et des capitaux... vise à rehausser les profits de certains... la pseudo compétitivité indispensable servant de leitmotif.... à l’ajustement structurel... à la baisse ininterrompue des « coûts » salariaux.

                            Cet ajustement va euthanasier les classes moyennes et étendre la structure sociale du Tiers-Monde d’avant les « miracles » à l’ensemble de la planète. La structure sociale sera polarisée (riches-pauvres) ou encore la société deviendra duale.

                             Or l’ajustement structurel néolibéral (par la Troïka en Europe) se heurte à un obstacle politique du fait de la démocratie qui peut porter au pouvoir des forces hostiles au néolibéralisme, instrument du capitalisme financiarisé.

                            Pour renverser (ou contourner) cet obstacle, il faut rendre la démocratie virtuelle. Faire en sorte que les peuples n’aient plus aucune influence sur les décisions que les concernent...

                            Cela implique l’atomisation du pouvoir de l’Etat central (vers le haut -Europe, INstitutions internationales - et vers le bas - décentralisation), cela implique aussi la mise en place du règne des « experts » et des « juges » (non élus) qui dictent ce qu’il faut faire, ce qui ne peut être fait et qui sanctionnent... en nous présentant leurs décisions comme issues de recettes naturelles, apolitiques, de bonne gestion, de « bonne gourenance », alors que ces décisions sont éminemment politiques...

                            Tout ce système est mis en place avec la complicité de nos élites, politiques, économiques, intellectuelles, médiatiques...

                            Changer les choses, impliquera, entre autres, la restructuration de nos élites... Tout cela plus le reste est dans le bouquin ainsi et dans des articles que j’écris...


                            • lloreen 19 mars 2013 10:52

                              « Tout ce système est mis en place avec la complicité de nos élites, politiques, économiques, intellectuelles, médiatiques... »

                              A titre d’information,je vous indique qu’une plainte a été déposée contre la BBC ne concernant, pour l’instant, que la façon tout à fait malhonnête et partiale avec laquelle elle a désinformé l’ opinion britannique au sujet des attentats du 11/9.

                              http://www.reopen911.info/News/2013/02/25/une-opportunite-historique-de-remettre-en-cause-la-couverture-du-119-par-la-bbc/

                              Nous avons justice en France également...


                            • julius 1ER 19 mars 2013 13:27

                              je suis d’accord avec vous sur la définition du néo-libéralisme qui n’ a rien de libéral car s’il était libéral il ne pourrait tolérer l’existence de monopoles privés, philosophie complètement antinomique à l’essence même du libéralisme et la définition du marché, il ne peut y avoir de marché et de concurrence si d’emblée la plus grosse part du marché est captée par des monopoles privés............... or par deux fois aux états-unis , une fois sous Roosevelt et une autre fois 40 ans avant lui il y a eu des lois anti-trusts de votés, justement pour fluidifier le marché or il semble que depuis la « la fameuse fin de l’histoire »de Fukuyama, les gens ont oublié ce que signifiait un marché pas « encadré »avec tous les résultats désastreux que l’on voit se mettre en place sous nos yeux jour après jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!


                            • COVADONGA722 COVADONGA722 20 mars 2013 06:35

                              «  »Changer les choses, impliquera, entre autres, la restructuration de nos élites...«  


                              restructuration !! bonjour, malgré le justesse de vos propos le ton mesuré de ceux ci révèle que vous procédez de cette élite .Cela sera a nous ceux que cette élite trahis depuis 1968, ceux que cette élite efface socialement et culturellement , ceux que cette élite vendue aux banksters interlopes et aux ordres des apparatchiks cooptés bruxellois vouent à la terreur économique concomitante de l’envahissement du sol .Cela sera a nous non pas de restructurer mais d’éradiquer ces élites.Cher monsieur une guerre nous est faites à celle ci doit répondre une terreur faisant passer 1793 pour »peanuts".


                              Asinus : ne varietur

                            • Jonas 20 mars 2013 16:24

                              A M.Bernard Conte

                              (...)

                              « Les vieilles industries nationales ont été détruites et le sont encore chaque jour. Elles sont supplantées par des nouvelles industries dont l’adoption devient une question de vie ou de mort pour toutes les nations civilisées, industries qui n’emploient plus des matières premières indigènes, mais des matières premières venues des régions les plus lointaines , et dont les produits se consomment non seulement dans le pays même , mais dans toutes les parties du globe.
                              A la place des anciens besoins, satisfaits par les produits nationaux, naissent des besoins nouveaux, réclamant pour leur satisfaction les produits des contrées et des climats les plus lointains. A la place de l’ancien isolement des provinces et des nations se suffisant à elles -mêmes se développent des relations universelles , une interdépendance universelle des nations
                              Et ce qui vrai de la production matérielle ne l’est pas moins des productions de l’esprit. Les oeuvres intellectuelles d’une nation deviennent la propriété commune de toutes, L’étroitesse et l’exclusivisme nationaux deviennent de jour en jour plus impossibles ; et de la multiplicité des littératures nationales et locales naît une littérature universelle. etc (...)

                              M. Bernard Conte , ce petit extrait n’est pas de Joseph Schumpeter, mais de Marx et Engels dans le » Manifeste du Parti Communiste".

                            • alinea Alinea 19 mars 2013 14:18

                              Quelle heure est-il ? Pourquoi plus de commentaires ?
                              Quelqu’un plus haut dit : c’est la faute au libéralisme, s’il neige, s’il pleut mais en donnant néanmoins des exemples qui sont bel et bien dus au libéralisme ; plus de baleines, c’est la folie des nippons !
                              Mais bon, oui, au fond, c’est la faute de l’homme - auquel j’éviterai de mettre un grand « h »- et quoiqu’il fasse l’homme au petit h, il fait mal !
                              Mais il aime à s’auto étudier, à s’auto mesurer, cela lui donne l’impression de faire quelque chose ;il invente des mesures, cela marque l’esprit, comme les « moyennes », les pourcentages ou les sondages ; c’est fou ce qu’on se regarde. Cela n’a pas l’air très utile, en tout cas ne change pas les choses ; ceux qui le pourraient se fichent comme d’une cerise de ces études et ne changent rien, même pas par fierté !
                              On travaille l’esprit à le mettre dans une concurrence, pas une émulation, une course, à qui sera premier et en même temps, tout le monde s’en fout !
                              D’ailleurs tout le monde se fout de tout parce que personne ne maîtrise rien ; à part - mais « truc » là haut dira que j’ai mauvais esprit- Monsanto,Bayer et consort, en gros : la chimie, l’agroalimentaire la pharmacie et, le nucléaire ! Que des amis des bêtes !
                              Ce qui est insoutenable aujourd’hui, de par le monde, c’est que tout est devenu malsain, tout est pervers, menteur, hypocrite, on ne retrouve plus l’once d’un élan naturel, même dans la violence !
                              Et pour nous soigner... les ci-dessus nommés !
                              Bon courage à nous, hommes de bonne volonté !


                              • alinea Alinea 19 mars 2013 14:48

                                Actias : vous opposez l’État au libéralisme ; c’est vrai, c’est une définition basique mais je ne suis pas sûre qu’elle tienne la route car les États sont pieds et poings liés aux financiers !
                                Vous parlez de dépenses publiques plus haut, mais ces dépenses sont pour partie faites pour les entreprises !
                                Il faudra encore beaucoup de temps et beaucoup de travail pour que l’homme puisse faire quelque chose de sa liberté !
                                J’ai peur que nous n’en ayons pas le temps !
                                La moindre culture anarchiste vous enseigne que l’État enrichit les riches, c’est sa seule fonction ! Alors, dans ma bouche l’ultralibéralisme veut dire le capitalisme « décomplexé », indécent, amoral et mortifère ! Que l’État sert ! et quel que soit cet État !!


                              • PYA PYA 20 mars 2013 01:49

                                @ Yonanda : "et voila la gauche bien pensante avec ses arguments éculés ...
                                Si tu met le mot « immigration » dans ta phrase alors on te réponds ’xénophobie’ sans même te lire, ce qui est de la diffamation pure et simple.« 

                                Julius 1er semble avoir fait taire yonanda. Tant mieux ! Je n’avais moi pas le courage de répondre à ce galimatias d’invectives, d’ »arguments éculés« ( eh oui ! ), et de clichés sans grand intérêt, que j’avais bien lus, contrairement à ce qu’il laisse penser. J’ai au passage trouvé savoureux le »certains qui croient penser alors qu’ils ne font qu’aboyer« .

                                Peut être me suis-je trompé en émettant la possibilité que cet intervenant, qui se permet de traiter ceux qui ne sont pas d’accord avec lui de » fonctionnaire qui croit que le but ultime de toute vie... c’est d’obtenir une rente pour ne plus être soumis a la loi (de la jungle) du marché« tienne un discours xénophobe : c’est vrai que l’on peut critiquer l’organisation de l’immigration et ses méfaits sans détester les étrangers. Mais je ne crois pas avoir fait de diffamation : son discours, manifestement »libéral« , montre que Yonanda, comme le dit Julius 1er, est plutôt du côté de ceux qui exploitent que du côté des exploités. Il aime la loi de la Jungle, parce qu’il se sent lion, je suppose. J’espère pour lui qu’il comprendra, quand il sera vieux et fatigué, que de plus jeunes non seulement lui prennent sa place, mais lui piquent ses économies ... au nom de la sélection naturelle !

                                Car c’est justement cet »argumentaire" que l’’on retrouve ensuite,développé d’une langue bien mieux maîtrisée, chez Roger Troutman, qui nous dresse un tableau apocalyptique propre à effrayer bien des bonnes consciences.

                                Quand on veut faire un procès en diffamation, on évite de se focaliser  sur un seul point du propos que l’on veut contredire. J’aurais aussi aimé qu’il me donne d’autres contre exemples que Jules Ferry, dont les « propos ultra racistes » avaient au moins une intention civilisatrice, ce qui n’est pas le cas de bien des colonisateurs.

                                Quant à la phrase : "la politique de gauche ... qui n’est pas fichue de créer des vrais emplois, et qui n’a pour seule politique que le mariage gay et la marchandisation du ventre des femmes."... qu’on me permette d’éclater de rire, tant c’est ridiculement réducteur ! smiley

                                C’est dans ce genre de phrase que se révèlent les convictions aveugles de l’auteur. 

                                Moi je dirais : Cette gauche qui n’est pas fichue de donner le droit de vote aux étrangers qui vivent et travaillent chez nous depuis plus de 5 ans. smiley


                                • COVADONGA722 COVADONGA722 20 mars 2013 06:23

                                  Cette gauche qui n’est pas fichue de donner le droit de vote aux étrangers qui vivent et travaillent chez nous depuis plus de 5 ans




                                  Yep qu’elle essaie seulement , elle sera balayée par la rue , cela serait un bon début 
                                  pour la jacquerie sociale et identitaire qui ne saurait tarder !

                                  Asinus : ne varietur



                                  • Asp Explorer Asp Explorer 20 mars 2013 09:48

                                    Exemple de tiers-mondisation en marche : je suis myope, je porte les mêmes lunettes depuis 8 ans, il est temps que j’en change. Oui, mais comme aucun opticien ne m’en fera sans ordonnance, je dois prendre RDV chez un ophtalmo. Ça tombe bien, je suis en congé cette semaine, je téléphone donc à mon spécialiste « habituel », qui me dit qu’il peut me prendre... fin avril (on était le 19 mars). J’en essaie un autre, c’est mieux, je peux avoir un rendez-vous le 13 avril. Le troisième me dit que je dois le rappeler demain, peut-être, si jamais il y a un désistement... Finalement, le huitième ophtalmo consent à me prendre le lendemain (aujourd’hui, donc). Il y a seulement huit ans, j’avais eu un rendez-vous tout de suite, là on me fait poireauter un mois sans que ça dérange personne.

                                    Précision : j’habite à Paris. Au XXIe siècle.


                                    • clodius clodius 20 mars 2013 21:28

                                      IDH c’est n’importe quoi, l’important ce n’est pas d’avoir un beau diplôme et un gros revenu.
                                      Il faut tenter de rester en bonne santé, et de bonne humeur, ce qui n’est pas toujours facile...
                                      Hum comment juger un pays, en comptant les sourires peut-être (c’est une image ...mais ?)


                                      • clodius clodius 20 mars 2013 23:50

                                        Je suis satisfait de mon cerveau, il est tout petit, mais il rend encore de nombreux services.
                                        A première vue je n’envie pas le tien... 


                                        • Jean-Louis CHARPAL 24 mars 2013 17:42

                                          La clochardisation généralisée guette la France certes, mais pas seulement elle.

                                          Le logiciel ultra libéral fonctionne partout :

                                          Etats-UInis : 47 millions de pauvres.

                                          Allemagne : 12 millions de pauvres.

                                          Quand le partage des richesses ce fait en mode « pâté d’alouette » - une alouette pour les 99% qui créent les richesses et un cheval pour les 1% qui les confisquent - il ne peut pas y avoir d’autres résultats !


                                          • RICHES BANKSTERS LOBBYISTES ELUS DE LA CEE UNISSEZ VOUS VITE LE RETOUR AU

                                            SERVAGE OU A L ESCLAVAGE suivez l’exemple ALLEMAND ( travailleurs de l’est )

                                            banksters elus lobbyistes UNISSEZ VOUS POUR UNE CHASSE AUX PAUVRES................

                                            LE PEUPLE REPOND" riches heureux saluez ces pauvres en haillons qui GAGNENT VOS MILLIONS ( retour vers 1900....quel progrès ,,,,,,,,,, ?????????)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès