Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La reconquête du fret par le transport ferroviaire

La reconquête du fret par le transport ferroviaire

Le marché du fret ferroviaire vient de s’ouvrir, et de nouveaux opérateurs vont venir animer ce marché que la SNCF a laissé dépérir depuis de nombreuses années. Dans mon message du 7 avril sur ce sujet, je vous avais signalé le handicap structurel du transport ferroviaire qu’est l’existence de ruptures de charges inévitables (sauf embranchement fer privé) au chargement et au déchargement (chez fournisseur et client final) mais aussi le manque de qualité dans le service fourni, qui ne correspondait pas aux attentes du client.

J’en concluais que le challenge pour tous les opérateurs, anciens ou nouveaux, était de reprendre des parts de marché sur le transport routier, dont on connaît les nuisances par ailleurs.

La Commission européenne vient de faire un bilan européen sur l’évolution du fret ferroviaire à la suite de la première libéralisation mise en place en 2003. Ce sont la Grande-Bretagne, les Pays Bas, l’Autriche, l’Allemagne et la Suède qui ont libéralisé le fret ferroviaire en premier, et les résultats sont particulièrement parlants, puisque ce type de fret a augmenté dans ces pays, respectivement, entre 1995 et 2004, de 70 % (Royaume-Uni), 67 % (Pays Bas), 36 % (Autriche), 24 % (Allemagne) et 8 % (Suède). La Commission constate également que la part de marché de l’opérateur historique a peu baissé puisqu’elle est encore de 85 % en Allemagne et aux Pays-Bas et de 70% au Royaume-Uni, ce qui sous-entend qu’il est encore possible d’augmenter largement de type de fret.

La France, qui, dans le même temps, n’a pas ouvert son marché, a au contraire perdu 6 % de trafic de 1995 à 2004, mais surtout 17% entre 2000 et 2004. Elle est de ce fait le dernier pays européen en matière de reconquête de ce marché sur la route !

La Commission européenne en conclut : "Les Etats Membres qui ont procédé le plus tôt à la réforme de leurs chemins de fer en introduisant la concurrence dans le fret, enregistrent aujourd’hui les meilleurs résultats".

L’objectif des 25, auquel nous avons adhéré, est que la part de marché du fret ferroviaire remonte en 2010 au niveau qui était le sien en 1998.

Nous verrons si la libéralisation de ce secteur qui se met en oeuvre confirmera les résultats obtenus par les pays qui nous ont précédés...


Moyenne des avis sur cet article :  4.31/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Stephane Klein (---.---.101.8) 11 mai 2006 12:42

    Interessante comparaison, mais certains diront ’comparaison n’est pas raison’ pour se dedouaner d’une remise en cause.


    • Jojo2 (---.---.158.64) 11 mai 2006 13:11

      Les variations en % du fret ferroviaire préexistant n’ont aucun sens. S’il était quasi nul, il est logique qu’il puisse augmenter de 70% en ajoutant deux trains par mois. Il faut donner ces % par rapport au fret total.


      • Jojo2 (---.---.158.64) 11 mai 2006 13:12

        Ca n’empèche pas que c’est encourageant smiley


      • Renaud D. (---.---.76.246) 11 mai 2006 16:43

        Un chef d’entreprise affrétant des wagons m’a raconté qu’il mettait des GPS afin de les pister sur le réseau. Cela lui permettait de tarabuster la SNCF quand sa marchandise restait trop longtemps dans une gare de triage. Un jour la SNCF l’a rappelé pour lui demander où étaient ses wagons...

        No comment !


        • usine (---.---.165.86) 12 novembre 2006 14:12

          Bonjour, Journaliste à L’Usine Nouvelle, je prépare un sujet sur le fret SNCF. L’idée est de comprendre l’origine des dysfonctionnements souvent évoqués et d’identifier d’éventuelles solutions qui pourraient améliorer cette activité. J’ai lu avec intérêt votre commentaire et je souhaiterais évoquer avec vous un sujet que vous avez l’air de bien connaître. Merci de votre attention. Salutations


        • thomas rudelle (---.---.46.142) 11 mai 2006 16:48

          le fret ferroviaire a un fort potentiel et le ministere des transports le sait tres bien. Seulement pour que la sncf fret s’en occupe il faudrait qu’elle se modernise ce qui equivaudrait à des mois de greves nationales (contre quotidiennement des greves locales aujourd’hui pour un oui ou pour un non). Aussi le gouvernement plutot que d’agir frontalement avec panache prefere laisser pourrir la sncf fret et ouvrir à la concurrence. Maintenant que la sncf a été séparé de son infrastructure (rff) c’est beaucoup plus facile d’etre rentable dans le domaine ferroviaire.


          • Agnès (---.---.228.198) 11 mai 2006 22:22

            Vu sur : http://www.fne.asso.fr/GP/actualite/Cp/cp_030406.pdf

            Marc VERON, Directeur Général de Fret SNCF, s’est vu, quant à lui, attribuer le premier Hérisson de plomb pour condamner le volet suppression de dessertes de son Plan Fret. Le deuxième hérisson de Plomb est offert au Sénateur des Pyrénées Orientales Jean-Paul ALDUY, auteur d’un amendement à l’origine de l’assouplissement de la loi Littoral, ouvrant ainsi la voie au bétonnage des côtes françaises.


            • (---.---.162.15) 11 mai 2006 22:33

              Ce n’est pas de 8% ou de 70% que le frêt ferroviaire devrait augmenter, mais de 1000 % au moins ! Et il est évident que la concurrence libre et non faussée avec le frêt routier ne le permet pas du tout. L’Europe en ce domaine est complètement « à côté de la plaque », comme ceux qui s’esbaudissent sur ses résultats en la matière.

              Am.


              • (---.---.224.18) 12 mai 2006 16:03

                L’état français ne peut faire de gros investissement pour plusieurs raisons :

                Le remboursement de la dette publique, La contrainte de l’Europe (règle viennent de chez eux, Les fonctionnaires (SNCF..) peu ambitieux.

                Ce manque de projet est une catastrophe pour la France. Qui plus est, le pétrole se met à manquer sur la planète. Donc le prix de baril ira qu’à la hausse. On peut ne pas être d’accord sur mes arguments mais les évènements actuels révèlent l’importance de solutions alternatives. Le transport ferroviaire sera la clé en Europe lors d’un choc pétrolier. Oui, la biomasse, l’hydrogène ne remplacera pas le pétrole pour mettre dans nos voitures. Donc nous devons travailler sur la consommation de l’énergie non sur la production.

                IL faut comprendre le pourquoi de la privatisation ? Cela est nécessaire, vu l’incapacité de l’état d’investir, de trouver des capitaux venant de l’extérieur. C’est un mal pour un bien, car j’aurai voulu que l’état retrouve de sa grandeur pour affronter l’avenir.

                Mais l’état ne se rattraper, tout simplement en aménager l’économie ferroviaire pour attirer les investissements du privée. Cela est évident de fixer aussi des règles pour éviter les dérapages de certaines entreprises mal intentionnées.


                • nono (---.---.94.25) 13 mai 2006 11:00

                  La concurence a du bon ... regardé l’apport de free télécom dans le marché de l’internet et de la téléphonie...

                  Etant passionné de train l’argument qu’avancé les syndicats de la sncf en prenant le cas du réseau britanique est démago....

                  Le réseau britanique etait en mauvais etat et mal entretenu par le propritaire des infastructures.

                  Ensuite en France il faut savoir que le réseau est nettement en meilleur état et mieux entretenu par réseau Ferré de France.

                  Ensuite il faut savoir qu’il existe en france déja une trentaine de ligne voyageur locale exploité a des fins touristiques par des exploitants privés... http://www.trains-fr.org/

                  En 30 ans d’exploitation ces lignes n’ont connu aucun accident ferroviaire grave...

                  je dit bien aucun. Et la maintenance des voies pour la grand majorité des voies est faite en internet ou par des société privé.

                  Sachant qu’en plus ces associations remettent en circulation du matériel d’époque dans le cadre de leurs politiques de conservation du patrimoine ferroviaire. Et que ce matériel malgré ces apparences a subit des modifications techniques pour répondre aux normes de sécurité actuelle.

                  Il existe des exploitants ferroviaire privé plus important comme la CFTA. http://www.cfta.fr/ Qui est une filliale de veolia environnenement...

                  La cfta s’est aussi attaqué au fret marchandise ...

                  Dans les evolutions du trafic ferroviaire on pourrais tres bien immaginé que certains conseil regional propritéaire du matériel TER retire l’exploitation du réseau régional a la sncf au profit par exemple de ces exploitants des réseaux touristiques.

                  Les avantages sont
                  - avoir un personnel sous une convention collective qui permettrait de réduire les charges de personnel de 20 a 30 % par rapport au salaire du personnel de la sncf. Et avec des salaires respectable...
                  - un vivier de personnel passioné par leur métier et le service rendu au client bien loin des motivations du personnel de la sncf... Dont la motivation est l’acquisition de la sécurité de l’emploi et des salaires elevés et des protections sociales propre a la sncf. Dont le régime spécial de retraite que la sncf devra mettre fin car elle est dans l’incapacité de finance a moins de le faire avec les impots des FRançais (est ce de la solidarité j’en doute )

                  Il faut savoir que les exploitations a caractere régional en synergie avec les dessertes nationales existaient déja dans le cadre des chemins de fer départementaux.

                  C’etait des lignes secondaires (ecartement plus petit que la sncf) qui etait a confier a des exploitants privé locaux et pas a la sncf...

                  ces reseaux ont disparu dans les années 50 a cause de la voiture et du pétrole bon marché.

                  Ensuite le milieu des passionés de train est aussi une force.

                  Quand des passionnés de train ce mettent ensemble pour construire une premiere locomotive hybride Cela donne railpower la premiere locomotive hybride http://www.railpower.com Railpower est une société créer par des passionnées de train pour construire c’est locomotive hybride.

                  On est bien loin des mamouths de l’industrie ferroviaire, de ces prix et de la corruption qui va avec... Constructeurs, ingenieurs, etc en france tout le monde croque et les pme sont ecarté de ces marchés... Entre ingenieurs polytec et des mines ... et syndicats qui refusent de s’adapter a l’economie de marché... toute façon il la rejette...

                  Les régions devrait peut etre étudier serieusement et accompagner la gestion de leur trafic ferroviaire régional...

                  Car il y a un vivier a ne pas négliger avec les exploitants des train touristique...

                  Autre exemple un conducteur de train peut faire aussi receveur (vendre les billets) comme un conducteur de bus sur une petite ligne exploité par un autorail... a la sncf le statut des conducteurs de train ne le permet pas...

                  Différence de salaire des conducteurs de train
                  - Un conducteur de train sur la convention collective du privé touche 1800 euros net et travaille 35 heures
                  - contre 2200 euros net a la sncf plus tous les avantages et travaille 25 heures (voir ci-dessous)

                  Dans les 2 cas il s’agit de salaire en début de carrière

                  En matiere de charge de personnel, voila ce que cela donne a la sncf pour un conducteur de train sncf....

                  Salaire : de 2 200 euros net en début de carrière (2 smics) à 3 200 EUR (4 880 EUR net conducteur TGV) en fin de carrière.

                  Plus

                  - prime de fin d’année,

                  - prime de travail (édifiante prime, qui tend à expliciter qu’on n’a pas besoin de travailler pour être payé ; ainsi en 1988 un apparatchik de Ceaucescu, en visite à Paris, interrogé sur son travail, avait-il répondu : « j’ai un emploi : pourquoi voulez-vous que je travaille ? » mais...son régime n’a pas survécu)

                  - prime de parcours, (il paraît qu’il faut se déplacer, quand on conduit des trains...ce qui n’est sans doute pas évident)

                  - prime de TGV (dont la pénibilité des tâches est bien connue, il faut visiter !)

                  - prime de charbon (vous avez bien lu)

                  - gratification de vacances (peut-on rêver plus belle expression ?)

                  - gratification annuelle d’exploitation,

                  - indemnités pour heures supplémentaires, (voir plus bas la durée de travail)

                  - allocation de déplacements (non imposable comme avantage en nature) etc.

                  Pour un conducteur TGV de 40 ans le salaire net Annuel toutes primes et avantages confondus s’élevait en 2002 à 75.000 €

                  Les régions etant propriétaire du matériel voyageurs TER (Train express Régionaux) ont se demande pourquoi elles contineunt a confier leurs exploitations a la sncf... elle ferait mieux d’accompagner la professionalisation des exploitants des réseaux ferroviare touristique... compte tenu du potentiel qui existe chez ces exploitants...


                  • (---.---.162.15) 16 mai 2006 11:07

                    Pouvez-vous comparer avec un conducteur d’avion ?

                    Am.


                  • cris de lyon 2 décembre 2008 15:43

                    tu trouve que les opérateurs fonctionnent mieux maintenant qu’ils sont privés, ont ne doit pas vivre dans le même pays (certes je n’ai pas encore essayé free), mais quelque soit le FAI, je doit payer plus pour en avoir moins que d’autres et encore je suis citadins !!



                  • Stephane Klein (---.---.101.8) 17 mai 2006 13:49

                    Rien investi dans le Fret ?

                    Il m’a semble que l’Etat avait ete autorise par Bruxelles a refielr a la SNCF quelques milliards pour acheter plusieurs centaines de loco neuves dediees au fret : ces locos vert-gris qui patentent dans le triages ou qu’on voit tracter des convois a vide.....

                    Le fret a ete liberalise, le trafic passager le sera biento (Air France a deja annonce vouloir operer des TGV), je me rejouis de ne plus devoir subir la SNCF et ses syndicalistes rougeots tout droit sortis du XIXe siecle.


                    • Stats (---.---.8.145) 17 mai 2006 14:58

                      C’est un gag très classique en stats de mélanger corrélation et causalité. « Il y a une très forte corrélation entre basse température et utilisation du chauffage donc le chauffage donne froid ».

                      Si vous regardez le dessin sur la page 9 de ce livre : http://www.rff.fr/biblio_pdf/dos_p_audit_reseau.pdf

                      vous constaterez qu’il y a également une forte corrélation entre les éléments corrélés dans cet article et le niveau de dépense publique.

                      Donc on aurait aussi bien pu conclure : « plus on privatise, plus l’état dépense ».


                      • nono25 (---.---.56.144) 17 novembre 2006 10:39

                        Bonjour, je pense que pour un passionné de train, il faudrait te renseigner mieux que ca sur nos salaires. Je t’invite a venir dans un dépot faire quelques journées de la vie d’un conducteur et tu pourrais changer d’avis.Ca fait 8 ans que je suis a la sncf et mon salaire est de 2200€ net TOUTES PRIMES CONFONDUES.De nombreuse primes sité n’exhistes pas, les primes existantes concerne les periodes de nuit, les types d’engin conduit, les passages frontieres, les KM parcourus.Je ne denigre pas le salaire, qui est superieure a la moyenne francaise, mais travailler la nuit comme le jour, les jours feries,les week end, 1 annees sur 2 avoir des vacances pendant l’ete, avoir 1 annees noel avec sa famille et une annee nouvel an en alternance, avoir des periode ou on ne connais pas le travail que l’on va faire donc pas les horaires, bien pour prevoir, et quand meme avoir la responsabilite de centaines de passager en cas de faute professionnel, excuse moi mais je ne trouve pas que je vole mon salaire. je peut te dire que ma femme et mes enfants aimerais me voir plus souvent aussi. Et encore une chose,tu pense ce que tu veux des cheminots, mais une chose est sur c’est qu’un conducteur de train n’arrive pas en retard pour le plaisir, une correspondance, un voyageur en retard, un probleme sur la voie etc... sont autant de probleme qui peuvent survenir et engendrer un retard, et crois moi quand je te dis qu’on fait tout derriere pour « tirer dessus au maximum » a savoir tout faire pour regagner du temps et limiter le retard a l’arrivée. je m’arrete là, car ca serait avec plaisir que je t’apprendrais les particularite du metier de conducteur de train, mais il y en aurait encore pour beaucoup de temps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès