Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Le lobbying de Sanofi s’intensifie, Catherine Lemorton résiste, (...)

Le lobbying de Sanofi s’intensifie, Catherine Lemorton résiste, Montebourg pointe aux abonnés absents

Catherine Lemorton, présidente (PS) de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a répondu dans La Croix aux tentatives maladroites de manipulation de l'opinion par la Direction de Sanofi. " L’industrie pharmaceutique devrait arrêter de se poser en martyr. D’abord, les médicaments sont, chez nous, plus chers que dans la moyenne des pays comparables. De plus, les efforts demandés sur les prix concernent toute la chaîne, les industriels mais aussi les répartiteurs et les pharmaciens. Les laboratoires trouvent aussi d’autres façons de rebondir. Je vois, d’ailleurs, qu’ils s’allient avec les industriels de l’alimentation, au point que je trouve parfois étonnant de voir côte à côte ceux qui créent le diabète et ceux qui le soignent. "

Par ces propos, Catherine Lemorton attaque la récente campagne de communication de Sanofi sur son alliance avec Coca-cola pour développer des "boissons bien-être". Cette opération franco-française, avec le géant américain, n'a pour autre objectif que d'inciter les médias à parler d'autre chose que de la crise sociale que traverse le Groupe. En parallèle, le cabinet de lobbying Boury Tallon & Associés continue de pousser dans les médias français son argumentaire en 3 points :

  • L'industrie pharmaceutique va mal
  • Les chercheurs français ne produisent rien de valable
  • Nous n'avons pas d'autre choix que de délocaliser.

Dans l'article de La Croix du 24/10/2012, L’industrie pharmaceutique en pleine mutation, le schéma reste le même que d'habitude :

Reprenant point par point la communication dictée par le lobbyiste Paul Boury mandaté par Sanofi, et proche de François Hollande, le journaliste Pierre Bienvault nous explique spontanément que l'indutrie pharmaceutique va mal. Sanofi n'est pas le seul à licencier. S'appuyant sur un article de l'Usine Nouvelle, il nous dresse une liste de charrettes touchant l'industrie pharmaceutique dans son ensemble : 267 visiteurs médicaux en moins chez Merck Serono, 250 chez Takeda, 249 chez Merck, 230 chez Fournier, 225 chez Pfizer...
Avec ses 914 "départs volontaires", soit quasiment autant que tous les autres réunis, Sanofi ne fait donc pas figure d'exception. Ce qu'il omet néanmoins de préciser, c'est que les laboratoires cités ci-dessus sont des entreprises étrangères qui lancent des plans sociaux sur leurs forces de vente en France pour s'adapter à un marché en difficulté, tandis que Sanofi est une entreprise française qui démantèle une partie non négligeable de sa R&D sur son sol domestique, ce qui n'est pas pareil. Cette fois-ci, il n'est plus question de visiteurs médicaux mais de chercheurs. Sanofi, sous l'impulsion de sa Direction prévoit de délocaliser dans les pays low-cost le noyau dur de l'entreprise.

Que voulez-vous la situation est dure !

"En mai dernier, cela a été au tour de Sanofi et de son anticoagulant vedette, le Plavix, dont le chiffre d’affaires avait atteint 3,7 milliards d’euros en 2011 sur le sol américain. « Dans les deux à trois semaines qui ont suivi la chute du brevet, Sanofi a perdu près de 90 % des ventes du médicament », constate Christian Lajoux."
(...)
« Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises doivent changer leur modèle de développement pour faire face à l’évolution des connaissances scientifiques. Ces restructurations visent à redynamiser nos capacités de recherche et d’innovation », plaide Christian Lajoux, président de Sanofi France et du Leem, le syndicat des laboratoires.

Comprendre par là : "on s'est fait des milliards, mais à cause des génériques, on ne se fait plus que des centaines de millions. Et pendant ce temps, nos chercheurs ne produisent rien ! Allons voir ailleurs !"

Pendant ce temps, le PDG de Sanofi, Chris Viehbacher fustige sa R&D dans L'Expansion : Pour Viehbacher, aucun médicament n'est sorti des labo Sanofi en 20 ans :

La réorganisation de la recherche de Sanofi vise à "accroître significativement le nombre de médicaments" produits en France et ne constitue "pas une action de réduction de coûts", a affirmé jeudi le directeur général du groupe pharmaceutique, Chris Viehbacher.

En clair, ce n'est pas une question d'argent. Nos chercheurs sont des mauvais, on vous l'a dit ! On les vire !

"Vous ne pouvez pas avoir le champion de France en recherche et développement qui soit incapable de produire des nouveaux médicaments", a-t-il lancé.

"C'est absolument essentiel, non seulement pour la santé du groupe dans son entier, mais aussi pour assurer la continuité des activités" et des "27 sites de production que nous avons en France", a-t-il poursuivi.


La communication de Sanofi vient d'entamer un nouveau tournant. Par un habile chantage à l'emploi, Chris Viehbacher justifie ... un plan social ! "Si vous nous bloquez sur la charrette Recherche, vous assumerez des fermetures d'usines".

Depuis que la Direction de Sanofi a fait entrer dans la danse son cabinet de lobbying, la presse française reprend docilement un argumentaire feutré, tout en se montrant parfois un tantinet acidulée afin de donner l'illusion qu'elle sait se montrer critique et indépendante...

Au fait, quelqu'un a-t-il vu Arnaud Montebourg ? Son silence serait-il aussi le témoin de l'influence de Boury-Tallon & Associés ? Pas de panique, il n'est pas loin ! Après Armor Lux, il défile demain à Bruxelles pour Vuitton !


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • MELUCH TOI ET LE PC RENTREZ LEUR DEDANS.................

    aux mandarins des labos aux 101 deputes et senateurs du CLUB HIPPOCRATE-HIPPOCRITES

    MIS EN VEILLEUSE ET RESSUCITé PAR SANOFI....miracle sanofi peut ressuciter une liste de 101 deputes effacée par le président bappt cardiologue et député PS...DES SITES OFFICIELS...

    a la guillotines les professeurs mandarins couverts par bernard accoyer medecinsl les prs cugnenc....dubernard....pompidou (fils...sanofi n’ a pas réussi a ressuciter le père...) et ce cpn de pr debr2....QUI HURLE AU loup et en est un...

    MELUCH ET LA RUE ENVOYONS LES A LA BASTILLE PUIS AU BAGNE DE CAYENNE...EN LES FAISANT RAMER SUR DES GALERES....
    NOTRE GALERE A NOUS....ILS NOUS L ONT OFFERT...MISERE


    • Jean Umber 27 octobre 2012 15:08

      Pourquoi chercher toujours de nouveaux « médicaments »... ? Uniquement pour faire de l’argent, bien sûr, et certainement pas pour notre santé.

      C’est d’ailleurs un aveu d’impuissance et d’incompétence de la part de Sanofi, et de bien d’autres labos, qui vient d’être officialisé : « Pour Viehbacher, aucun médicament n’est sorti des labo Sanofi en 20 ans ».

      C’est tout le modèle actuel de la recherche qui doit évoluer, et pas la localisation. Le concept clé-serrure commence à faire long feu, il va falloir chercher autre chose, par exemple du côté du Pr. Luc Montagnier.


      • bigglop bigglop 27 octobre 2012 18:10

        Bonjour à tous,

        Merci @Grégoire pour cet excellent article sur lobbying de Sanofi qui complète fort utilement de précédents articles.

        Les trois justifications des lobbyistes de Sanofi sont des « cache-sexe »

        Les motifs invoqués, notamment le passage dans le domaine public du médicament Plavix, ne tiennent pas trop la route, surtout qu’après l’étude du cabinet EvaluatePharma, Sanofi pourrait devenir leader mondial.
        Par ailleurs, Total souhaiterait sortir du capital de Sanofi (3 ;22% K et 5,52% des votes), malgré une OPA réussie sur GENZYME (USA)

        Mais le risque de délocalisation de la R&D, n’est pas récent, notamment vers la Chine ou des partenariats dans d’autres pays,comme l’Inde.

        Ne plus croire les « discours » des politiques, des industriels relayés par la merdiacratie

        L’information est disponible sur le Net, cherchons-la et partageons-la


        • L"éclaireur 28 octobre 2012 01:11

          Vidéo asses longue du docteur Rath, traduction française sous-titrée et combien enrichissante sur la réalité des groupes pharmaceutiques et industriels, il parle aussi à la fin de l’alliance Sanofi et un groupe allemand et qui en a été l’instigateur, bref à voir en prenant le temps :
          http://indicescibles.blogspot.fr/2012/10/qui-construit-lunion-europeenne.html


          • visite médicale 28 octobre 2012 08:02

            il y a aussi des restructurations dans la prestation de service. Environ 250 licenciements chez CL Innovation Santé


            • calimero 28 octobre 2012 08:06

              L’alliance du secteur pharmaceutique avec l’agro-alimentaire semble pertinente. La logique de profit, la morale économique en somme, admettrait les voir créer et répandre de nouvelles maladies dont ils détiendront seuls le remède. Ca s’appelle s’ouvrir de nouveaux marchés, c’est bien pour le PIB et la croissance tout çà donc il faut le faire c’est évident et vertueux. Amen.


              • lagabe 28 octobre 2012 09:35

                quel est le second pays en valeur pour les médicaments ? La France
                En clair si on faisait comme beaucoup de pays en Europe avec des produits génériques , on pourrait diminuer de moitié cette valeur
                De plus Marisol Touraine est une ancienne de Glaxo


                • oui touraine de GLAXO....BAPT DE SERVIER CHEZ SANOFI... ET ENCORE BAPT CARDIOLOGUE DEPUTE SOCIALO...X DE PFIZER...

                  104 DEPUTES ET SENATEURS DANS LE CLUB HIPPOCRATE RESSUCITé...des hyppocrites

                  ROMNEY DEFENSEUR DU NOUVEL ORDRE MONDIAL RECOIT 600 MILLIONS DE DOLLARS DE LA BANQUE GOLDMANN SACHS...les impots amerciacains leur en ont fait cadeau.......

                  PLUS GRAVE SI L EVEQUE ROMNEY PASSE AUX USA JUIFS ET MORMONs CONTRE SALAFISTES

                  NOUS AURONS UNE BELLE GUERRE MONDIALE ATOMIQUE..1ERE BOMBE POUR L IRAN


                  • Ronny Ronny 29 octobre 2012 12:36

                    J’avais bossé avec Sanofi Aventis sur un projet européen de 3 ans... Au bout de 6 mois, et bein qu’ayant signé le contrat européen, Cette boîte annonce à ses partenaires du secteur public dont je faisais partie, que le projet ne l’intéressait plus, question « d’ orientation marketing »...

                    Je me demande donc si c’est leur R et D, que l’on fait changer de sujet tous les 6 à 12 mois en moyenne qui est mauvaise, ou si ce sont les managers qui ne connaissent rien pour la plupart à ce qu’est la R et D, et qui « pilotent » l’entreprise avec pour seul radar le cours de l’action ou les revenus des dividendes...

                    Connaissant certains de leurs chercheurs, je peux dire que ceux ci sont plutôt des bons voire des très bons. j’aurais donc comme une vague tendance à penser que ce sont les dirigeants qui n’ont rien produit de valable depuis 10 ans !

                    Et on nationalisait ces boîtes, un jour ou l’autre ?


                    • Luc le Raz Luc le Raz 29 octobre 2012 12:44

                      Manque pas de souffle le zozo...  smiley Quid du crédit d’impôts « recherche », toujours applicable alors que « Pour Viehbacher, aucun (nouveau ?) médicament n’est sorti des labo Sanofi en 20 ans » ? Si je comprends bien des chercheurs aussi rentables que les rentiers/spéculateurs/actionnaires...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès