Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Les immigrés contribuent positivement à la croissance française

Les immigrés contribuent positivement à la croissance française

Pour apaiser la controverse à propos des effets de l’immigration, il n’y a rien de tel que la consultation des statistiques de l’INSEE. Elles montrent que les immigrés renforcent le potentiel économique de notre pays et que leur activité constitue une précieuse source d’emplois pour tous ceux qui résident sur notre sol.

Certaines personnes, obsédées par la présence d’immigrés sur notre territoire, cherchent systématiquement à démontrer qu’elle freine le dynamisme français. Or une lecture apaisée des rapports de l’INSEE ("Tableaux de l’économie française 2005/2006","Les immigrés en France" ) ouvre des perspectives beaucoup plus favorables. Nous y avons puisé tous les chiffres qui sont cités dans l’article (1).
 
L’immigration est une composante importante du PIB français
 
Les économistes ont l’habitude de synthétiser le dynamisme économique d’un pays à l’aide d’un indicateur de richesse : le produit intérieur brut (PIB). On peut le considérer sous deux angles complémentaires. En termes de richesses supplémentaires (valeur ajoutée) puis de dépenses nouvelles. Quel que soit le point de vue, l’impact de l’immigration est considérable :
 
-Les 3,2 millions d’actifs immigrés sont à l’origine de 6% du PIB français (99,6 milliards d’euros de valeur ajoutée brute en 2004 pour un PIB global de 1648 milliards d’euros- chiffres 2004)
 
-Si l’on considère le PIB sous l’angle des dépenses, les immigrés sont à l’origine de 13% du "chiffre d’affaires" global de notre économie (investissement et consommation réunis, pour un montant de 219 milliards d’euros). 
 
A l’heure où l’on s’inquiète du "déclassement" de notre pays, ces chiffres indiquent le traumatisme économique qu’occasionnerait un repli nationaliste. Repli d’autant plus préjudiciable que le solde commercial du à l’activité des immigrés est positif (il représentait 10% de l’excédent commercial en 2004).
 
L’Immigration accélère la croissance économique
 
A court moyen terme, la croissance de l’offre de biens et services se développe au rythme de l’investissement qui vient grossir le stock de capital productif. Notre économie, qui souffre d’un manque d’investissement, ne peut se passer des dépenses productives réalisées à l’intérieur des entreprises conduites par des immigrés. Elle sont particulièrement soutenues puisque leur montant représentent 14,5 % de l’investissement total (25 millards d’euros) 
 
A ceci s’ajoute l’effet d’entraînement des flux migratoires : lorsque l’économie est prospère, de nouveaux immigrés intègrent le territoire économique et y ajoutent de l’activité, ce qui accelère la croissance. On devine tout l’avantage que retirera notre pays d’une réouverture de l’immigration économique lorsque la crise sera terminée. Le déclin des flux migratoires est rarement un signe de vitalité économique.
 
L’immigration est une source d’emplois pour tous
 
Il existe 3,2 millions d’immigrés en activité, ce qui représente environ 13% de la main d’oeuvre occupée. Ceux qui craignent que ces emplois se subsituent à de la main d’oeuvre "autochtone" négligent les retombées positives de l’ensemble des dépenses (consommation et investissement) qu’effectuent les immigrés. Ces derniers achètent, louent, investissent et alimentent l’ensemble de l’économie. Dans la mesure où, comme nous le disions plus haut, ils sont à l’origine de 13% des dépenses effectuées en France, et en rapportant cette proportion à l’emploi total, on peut évaluer le potentiel de créations d’emplois à 3,2 millions. L’impact est sans doute plus important si l’on estime que les immigrés, qui appartiennent aux couches sociales modestes, achètent de biens et services de préférence peu couteux et riches en main d’oeuvre. 
 
 
On entend parfois que la France n’aurait plus les moyens de son immigration. Nous dirions plutôt , qu’aujourd’hui comme à la fin du XIXième siècle, elle n’a aucunement les moyens de s’en dispenser
 
 
 
 
 
(1) Tous les chiffres que nous citons sont tirés d’une synthèse réalisée par Gérard Pince. Nous ne partageons pas ses conclusions mais ses données sont fiables et clairement présentées. 

Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

207 réactions à cet article    


  • Relladyant icare 22 mai 2009 23:46

    Il faudrait un peu d’esprit d’analyse. Balancer des chiffres, c’est bien, mais savoir les interpréter, c’est encore mieux, je te donne un coup de main

    « Les 3,2 millions d’actifs immigrés sont à l’origine de 6% du PIB »

    >>Donc les immigrés constituent, sur les 28 millions d’actifs en France, 11.4%. Et ils ne rapportent que 6% du PIB, c’est à dire qu’ils font baisser la moyenne. Donc certes ils rapportent 6% du PIB, mais surtout ils rapportent moitié moins que les autres.

    Qui plus est, cet article parle de ce que rapportent les immigrés actifs, mais ne dit rien ce que coutent les immigrés inactifs...


    • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:19

      Où est le problème ?

      Les immigrés occupent souvent des postes à moindre qualification et à moindre productivité ? Doit-on en déduire qu’il aurait-il de sots métiers « qui font baisser la moyenne » ?

      Comme ils ne se distribuent pas au hasard dans la population active occupée on ne peut comparer directement leur productivité moyenne à celle des non immigrés .

      Sauf si vous démontrez que le livreur de pizza espagnol est moins rapide que le livreur breton, ou que l’architecte d’origine tunisienne est moins efficace que l’architecte picard.


    • Jordan Jordan 23 mai 2009 19:07

      @ l’auteur

      vous vous foutez de qui ? votre lecture du site est tous ce qu’il y a de mensongere.

      exemple :
      Chaque année,l’immigration coûte aux contribuables36,405 milliards d’euros

      Ces immigrés s’ajouteraient aux 4 826 000 immigrés de plus de 18 ans, dont
      2 400 000 immigrés actifs.
      Les dépenses consenties pour eux, toutes choses égales, seraient, en eurosconstants, de :1,486 milliard d’euros = 71,76milliards deuros / 4,826 millions x 100.et les recettes, de :
      1,899 milliard d’euros = 45,573 milliards d’euros / 2,4 millions x 100.
      La différence est de : 0,413 milliards d’euros = 1,899 - 1,486.
      Pour résorber les 36 milliards d’euros il faudrait 87 ans ! = 36 / 0,413


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 mai 2009 20:13

      Intéressant, mais ce n’est pas le coeur du probleme. Le coeur du problème, c’est le profil démographique que l’on veut pour la France. Nous avons les moyens de ce que nous voulons, mais on paye toujours trop cher pour ce qu’on veut ne veut pas. D’abord décider.



      Pierre JC Allard



    • blh 23 mai 2009 01:35

      j’ai rarement vu autant d’imbécilités venant d’un monsieur qui se dit économiste.
      On se pose immédiatement la question : qui vous paie ainsi, monsieur le je raconte n’importe quoi ???
      Des chiffres... bien sur... vous en voulez ? Suffit de taper sur google et tout tombe... mais quant à les analyser, c’est autre chose.
      Tout ce brulot sous-entend en fait que les français de souche ne sont que des bons à rien et que vive les immigrés qui travaillent pour nous.
      Vous prenez les gens pour des cons, monsieur le je sais pas trop qui ???
      A dégueuler un dimanche soir.


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:22

        Totalement absurde.

        Ce sont vos « amis » qui triturent les données de la comptabilité nationale pour délivrer un message xénophobe (cf gérard Pince cité dans l’article). Or un regard, même rapide, sur ces données montre que les immigrés apportent bien une contribution essentielle à notre économie.
        Puisque les chiffres vous donnent tort il ne vous reste que votre colère.


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:26

        Vous connaissez peu d’économistes alors...

        En revanche l’ignorance n’a jamais servi personne.


      • karg se 23 mai 2009 10:28

        Pourtant il a raison :

        http://www.springerlink.com/content/t7w7611u2870w420/
        fiscalement en Autriche c’est rentable

        http://economics.ca/cgi/jab?journal=cpp&view=v15n4/CPPv15n4p424.pdf
        Au Canada ça rapporte (je sais ils filtrent, mais bon on peut le faire aussi, je suis pas contre l’immigration choisit mais je suis réaliste sur la faible attractivité de la France)

        http://www.accessmylibrary.com/coms2/summary_0286-29086005_ITM
        Néanmoins quand ya besoin de bras, ça sert à rien d’attirer des cerveaux.

        il est largement prouvé que l’effet sur les salaires est marginal.

        http://econoclaste.org.free.fr/dotclear/index.php/?2006/04/13/463-effets-economiques-de-l-immigration-seconde-partie-salaires-et-emploi

        Que leurs compétences sont complémentaires des nationaux (les immigrés vont pas dans un autre pays pour être au chomage)

        http://notsneaky.blogspot.com/2007/02/immigration-at-reason-and-elsewhere.html

        Et que même des mouvements massifs peuvent être encaisser sans mal, pourvu que l’économie soit dynamique

        http://economistes.blogs.liberation.fr/chiffrage/2007/03/emploi_et_immig.ht ml


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:40

        Blh,

        Vous lire est un enchantement.

        Savez vous pourquoi la France a besoin des immigrés ?

        Parce que nous sommes une nation vieillissante, riche et épargnante ....et que les immigrés sont jeunes, industrieux (mais oui) et à revenu modeste.
        Ils font fructifier notre abondante épargne sous forme d’investissements ou de consommation. Bref, économiquement ils sont le complément idéal des autochtones.

        Plaisant non ?


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 11:06

        Farkan,

        Il existe des synergies dans la vie. Vous êtes sur le point de le découvrir. Bravo.


      • karg se 23 mai 2009 11:08

        Va expliquer ça a cette bande de consanguins.


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 11:09

        Karg se,

        Vous avez du boulot...mais vous tenez le bon bout


      • karg se 23 mai 2009 11:29

        A défaut de pouvoir les combatres de suite, on peut en rire. http://fafbook.com/forum/topic/19


      • kristof 23 mai 2009 15:01

        KARG SE :
        « Au Canada ça rapporte »

        non ça rapporte pas :

        http://www.montrealgazette.com/columnists/many+immigrants/817196/story.html


      • oncle archibald 23 mai 2009 16:33

        ainsi il suffit d’écrire : « LA FRANCE EST UNE CHANCE POUR LES IMMIGRES » pour se faire taxer de xénophobie par l’auteur de cet « article » (de bazar !) , c’est extrêmement significatif sur la lucidité de l’auteur et ses capacités d’analyse !


      • appoline appoline 23 mai 2009 16:47

        @ L’auteur,

        Petit département pas si éclairé que ça. Pas besoin d’être xénophobe pour comprendre que les étrangers se bercent pour beaucoup de l’air du temps en France. Avec votre raisonnement vous auriez pu finir votre article en clamant « pauvre France, que n’aurait-elle fait sans ses étrangers ».


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 17:57

        Vous être trop bon,

        Utiliser des supports statistiques d’une grande banalité pour indiquer ce que les immigrés produisent ce n’est pas rédiger un « brulot » comme vous dites mais énoncer tout simplement un fait. Cela vous horrifie. Qu’y puis je ?


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 17:59

        apoline,

        Vouv vivez vraiment dans un monde peu élaboré....


      • Marianne Marianne 23 mai 2009 18:26

        Les immigrés sont une chance pour la France et la France est une chance pour les immigrés. Comme cela, ça vous va ?

        Ce que vous dîtes des immigrés peut s’appliquer à toute les catégories de population. Qui ne travaille que pour son pays ou sa patrie et pas pour lui-même est ses enfants ? Vous ?

        Quant à la réponse de bhl sur le travail de l’auteur, elle est manifestement écrite sous le sceau de la surprise. Surprise d’apprendre que vos certitudes qui prônent l’exclusion ne sont pas fondées sur des faits vérifiés. Eh oui, bhl, pour votre gouverne, il existe des personnes dont la profession est d’observer les réalités économiques sociales.

        Et heureusement pour nous tous, il existe d’autres personnes qui ont appris à lire et analyser ces données. Si ne voulez pas recevoir l’information pour ce qu’elle est - un fait observable - c’est votre problème, restez dans votre ignorance ou votre aveuglement, comme vous voudrez. 


      • Marianne Marianne 23 mai 2009 18:29

        Le Post ci-dessus est adressé à Farkanscheltabres et à blh.


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 18:59

        Farkan,

        relisez l’article svp et concentrez vous.


      • Le petit département éclairé 23 mai 2009 19:13

        Farkan,

        Vous êtes totalement dans l’ignorance des règles de calcul du PIB.

        Les richesses produites chaque année comprennent la production réalisée par tous les résidents et cela quelle que soit leur nationalité. Les revenus des immigrés s’ajoutent de façon comptable à la richesse nationale, ce qui ne dit rien bien sur de tous les effets secondaires positifs que cela entraine pour toute la collectivité.


      • Marianne Marianne 23 mai 2009 22:53

        « Marianne, je conteste pas vos chiffres, en fait je m’en contrefous, des chiffres (quand je compte je n’aime pas) ».
         
        Vous voulez dire : quand j’aime je ne compte pas, je présume...

        Je ne vous ai pas parlé de chiffres mais des motivations des immigrés et des non-immigrés. Mais si vous voulez parler de chiffre.. ? Non vous n’aimez pas les chiffres ?
        Bon disons que les chiffres servent à mesurer des quantités : de personnes, de blé, de travail, de profit, etc... et que ces quantités et les rapports d’échange, de valeur exixtant entre elles sont des indicateurs de la santé économique d’un groupe donné.


      • Jordan Jordan 24 mai 2009 00:15

        Si vous estes économiste,vous estes un bien mauvais comptable. D’un coté il faut voir combien rapporte un émigré qui travaille,et d’un émigré qui ne travaille pas. Les deux cas ont un coup pour la France.

        Le coût réel de l’immigration en France
        par Jean-Paul Gourévitch,
        expert international en ressources humaines, spécialiste des migrations.

        1) Les besoins de la population immigrée ayant augmenté, les dépenses sont supérieures aux rentrées des cotisations et des impôts.
        2) Les immigrés et leurs enfants représentent 6,8 millions de personnes, soit 11 % de la population métropolitaine.
        3) La politique qui tend à réduire les conflits et à favoriser le métissage social se distribue entre coûts de l’immigration et coûts de
         l’intégration.
        4) Les pays d’origine n’ont développé aucune approche des dépenses consenties, ni des bénéfices engrangés par la migration.
        5) 72 % de l’aide au développement (7,8 milliards d’euros en 2007) vont à l’Afrique.
        6) La composante « police des étrangers » du programme « immigration et asile » (billets d’éloignement, fonctionnement et
         accompagnement sanitaire et social < des Centres de rétention administrative) coûte 79,2 millions d’euros.
        7) La perspective de quadrupler ses gains représente un facteur décisif d’incitation au départ.
        8) En 1984, des élèves de l’ENA notèrent que les immigrés percevaient 8 milliards de francs de plus qu’ils ne cotisaient à la Sécurité sociale.
        9) 15 % de la population de moins de 18 ans est responsable d’environ deux tiers des actes de délinquance.Soit un total de 48,19 millions d’euros.
        10)Le total des dépenses sécuritaires consacrées à l’immigration s’élève à 5,2 milliards d’euros.
        11)Au total, les coûts fiscaux et sociétaux imputables à l’immigration s’élèvent à près de 12,8 milliards d’euros.
        12)Les prestations sociales constituent 14 % du revenu moyen des ménages immigrés, contre 5 % de celui des ménages non-immigrés.
        13)Le revenu fiscal moyen des habitants des zones urbaines sensibles est de 10 540 euros contre 17 184 pour la moyenne nationale.
        14)Sur les 57,10 milliards d’impôts sur le revenu payés par la population française, la part des immigrés s’établit à 4,83 milliard .


      • nico333 24 mai 2009 00:37

        Parce que nous sommes une nation vieillissante, riche et épargnante ....et que les immigrés sont jeunes, industrieux (mais oui) et à revenu modeste.
        Ils font fructifier notre abondante épargne sous forme d’investissements ou de consommation. Bref, économiquement ils sont le complément idéal des autochtones.

        Plaisant non ?

        Parceque vous ne savez pas qu’on peut faire fructifier son epargne en investissant directement dans les pays plus jeunes ? au bresil ? en inde ? en chine ?
        Vous etes vraiment certain qu’il faut m’imposer des voisins maliens polygames pour faire fructifier votre epargne ? Vous debarquez d’ou ? des fiveties ?

        Remplacer une population blanche viellissante par une population jeune et africaine, ce n’est pas « un complement » c’est ’’un remplacement’’.

        Une nation a une vocation qui ne se reduit pas a faire fructifier l’epargne de ses vieux.


      • karg se 24 mai 2009 13:25

        Pourtant ils continuent a faire rentrer du monde, en triant il est vrai, mais quand même.


      • Bill Lumbergh Bill Lumbergh 23 mai 2009 02:20

        Comme on vous l’a déjà dit, c’est vous même qui sortez vos chiffres et les interprétez comme ça vous chante.
        Moi ce que je vous propose c’est de vous confronter pour une fois à la réalité du terrain : allez dans les agences ANPE où les files d’attente n’ont jamais été aussi longues et le nombre d’emplois proposés jamais aussi bas.
        Allez dans les agences CAF où de la même façon les files d’attentes n’ont jamais été aussi longues et les dépenses sociales aussi élevées.
        Allez dans les agences d’interim qui ferment les unes après les autres car tous les emplois qui y sont proposés sont désormais pris par des travailleurs clandestins, au mépris des lois de ce pays.
        Allez-y et revenez me dire que l’immigration de masse que nous subissons aujourd’hui est une bonne chose.


        • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:24

          Argument classique qui tombe totalement à plat.

          La comptabilité nationale raisonne globalement et avec le souci des interdépendances que l’on ne peut apercevoir au niveau individuel.


        • Bill Lumbergh Bill Lumbergh 23 mai 2009 14:39

          Votre raisonnement en terme de richesse de la nation ne tient pas.
          Si en effet la richesse de la France augmente, il a été démontré maintes fois que les écarts entre les revenus augmentent eux aussi. Autrement dit, les revenus des plus aisés augmentent, ceux des classes moyennes et des moins aisés chutent, inexorablement.
          L’élément du travail de l’immigration, qui s’effectue toujours dans une logique de tirer les salaires vers le bas et de soustraire une partie du revenu pour le « renvoyer au pays » ne peut donc fonctionner à long terme. Cela tient notamment du fait que nous ne sommes plus dans une logique d’immigration de travail comme il y a 40 ans mais bien dans une logique d’immigration de masse et humanitaire.
          Qui oserait dire que l’immigration est une nécessité dans un pays où le taux de chômage frise avec les 10% ?


        • Le petit département éclairé 23 mai 2009 17:54

          Qu’il est lassant d’avoir à répetet les mêmes choses.

          J’ai travaillé sur la base statistique que tous les gens intéressés par la question utilisent. J’ai même utilisé des chiffres retraités par des personnes qui tentent de démontrer les méfaits de l’immigration.

          Les chiffres sont à la disposiiton de tous. Leur interprétation est libre... du moins pour l’instant.


        • Marco Marco 23 mai 2009 03:18

          Je me demande quel est le but de cet article...

          Qu’est-ce que l’auteur, qui est économiste comme moi je suis curé, veut prouver ? que l’immigration est une chance pour la France ?

          Voilà encore le genre d’article qu’on ne peut lire qu’ici sur Agoravox ou sur le site de site de Jack Lang et qui décrédibilise totalement ce site. Sérieusement qui va adhérer à de telles choses ?

          En plus ce genre d’article produit généralement l’effet inverse escompté c’est à dire une profonde répulsion, c’est comme quand Christine Lagarde vous dit que la crise est fine et que la croissance va bien en France toujours en s’inspirant de ces fameuses statstiques INSEE, attention hein c’est du sérieux...


          • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:29

            Marco

            Bingo, vous avez compris.


          • fouadraiden fouadraiden 23 mai 2009 04:18

            Bonjour à tous,

            quelle définition donnez- vs ds votre article au mot central, immigré , cher petit département éclairé. pourriez -vs si possible ns éclairer .merci


            devinette, un américain ou un anglais qui viennent pour travailler chez vous, sont-ce des immigrés ou autre chose ?


            • karg se 23 mai 2009 10:29

              Parce que pour toi cela n’en est pas ? Donc il y aurai les bon, les blancs, et les mauvais, les pauvres bronzés et/ou bridés ?


            • fouadraiden fouadraiden 23 mai 2009 11:32

              heu moi a priori je m’en fous, simplement je constate que l’article se développe autour d’un mot qu’esprit éclairé n’a pas pris le soin de définir préalablement.

              un immigré , c’est quoi au jsute dans vos esprits, un mot magique peut-etre ?


            • Le petit département éclairé 23 mai 2009 11:47

              Bonjour,
              « l’esprit éclairé » , comme vous dîtes, vient à vous.

              L’immigration, au sens stric, désigne les personnes nées à l’étranger et présentes sur le sol francais. Certaines sont françaises.
              Les études tendancieuses, que je mentionne dans mes deux articles, ont une vision bizarre de l’immigration puisqu’ils y incluent les descendants des immigrés nés en France. Ca les arrange et j’aurais du préciser la fausseté de leurs décompte. Toutefois, même en étendant à l’envie le périmètre de l’immigration, comme certains le font, leurs conclusions quant au supposé fardeau qu’ils représentent pour la France s’avèrent fausses. A l’arrivée, cela disqualifie encore plus ce type d’étude (voir Gérard Pince).


            • fouadraiden fouadraiden 23 mai 2009 11:56

              « L’immigration, au sens stric, désigne les personnes nées à l’étranger et présentes sur le sol francais. Certaines sont françaises. »


              pas très claire ta définition esprit éclairé.


              puis immigration est-il égal à immigré.c’est la notion d’immigré , la personne immigrée, qu il faudrait chercher à préciser....


            • blh 23 mai 2009 04:40

              En plus, ces stats datent de 5 ans ; avec le nombre d’immigrés en croissance plus qu’ énorme, les traitements de données, moyenne, variance et autre critères de position , sont bien évidemment entachés d’erreur, sans oublier les nombreuses faillites de sociètés...
              Bref, un fake, ou un foutage de gueule ?


              • Le petit département éclairé 23 mai 2009 10:30

                Blh,

                Bientôt les vacances, à vous d’actualiser ces données. Vous reviendrez de bien des erreurs.


              • sisyphe sisyphe 23 mai 2009 05:25

                Il est effectivement dommage, sur un sujet aussi serieux, et aussi important, que l’auteur se soit contente de citer des chiffres, sans les analyser, et se content d’approximations.

                Il n’en reste pas moins qu’effectivement, l’immigration est largement positive pour la France, comme le montrera un prochain article, documente et analytique.

                Maintenant, il faut s’attendre, comme d’habitude, au deferlement, sur un tel sujet, des vociferations de tous les souchiens consanghuins, et de tous les petit dupont-lajoie de basse-cour ; normal, classique, previsible, et inevitable ; mais, evidemment, totalement derisoire.

                En reponse, sur le precedent article sur le sujet, a vontropmachin, sur (je cite) « l’iniquite du droit du sol’ ; je voudrais simplement lui dire que, pour que lui-meme soit francais, il a bien fallu qu’un de ses ancetres en beneficie, de la loi du droit du sol ; parce que, sinon, si loin qu’on remonte, comme il vient, comme nous tous, de zoulouland.... ben, il serait toujours zoulou, lui aussi.
                CQFD

                Sinon, sans la loi du sol ; on se refererait a quoi ?
                La loi du sang ?
                Il existe un »sang francais" ?
                Reconnaissable comment ? Grace a ses genes bleu-blanc-rouge ??

                Ce serait d’ailleurs extremement rigolo, de s’en referer a la loi du sang, parce qu’on s’y apercevrait du patrimoine genetique commun des mediterraneens (donc des bons francaouis), beaucoup plus important avec les africains, qu’avec les peuples nordiques !

                Amusant, non, les consanguins ?

                Allez, je vous laisse a vos pastagas ; bonne bourre, et a tobien...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Prospero


Voir ses articles







Palmarès