Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par (...)

Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ?

Depuis des mois la Banque Centrale Européenne fait tourner la planche à billets. Des centaines de milliards d’euros créés. Les avez vous vu passer ? sont ils dans vos poches ? www.initiative-communiste.fr revient sur la politique d’assouplissement quantitatif de la BCE.

Assouplissement quantitatif : la BCE donne des dizaines de milliards d’euros aux banques privées !

Confronté à l’aggravation inévitable de la crise systémique du capitalisme et alors que la fuite en avant dans une pression euro-austéritaire toujours plus dure contre les travailleurs ne peut qu’alimenter la déflation pour préserver à court terme les profits de la classe capitaliste, la Banque Centrale Européenne poursuit sa politique dite d’Assouplissement Monétaire

L’assouplissement quantitatif ou « l’hélicoptère monétaire » pour les banques privées

BCE assouplissement quantitatif euroLes traités européens fixent un unique objectif à la Banque Centrale Européenne (BCE), c’est à dire à l’Euro : la stabilité des prix. C’est à dire de protéger à tout prix le Capital de l’inflation. Ils fixent également un tabou : le financement direct du budget des États qui sont donc obligés de financer leurs déficits auprès des banques privées, c’est à dire des banques détenues par la classe capitaliste. Ces même banques privées que les Etats ont du sauver en s’endettant très lourdement. Ces dernières ont donc avec la Banque Centrale Européenne le monopole de la création monétaire

Confrontée à la stagflation voir la déflation des prix au sein de la zone euro, et afin de lutter contre la spirale dépressionniste de la crise systémique du capitalisme, la Banque Centrale Européenne (BCE) s’est lancée en 2015 dans une politique dite d’assouplissement quantitatif, c’est à dire de rachat massifs d’actifs publics et privés. Car la BCE comme toutes les banques centrales a le pouvoir de créer de la monnaie. C’est même l’une de ses fonction essentielle. Mais ce qu’il faut bien avoir en tête c’est que ces rachats d’actifs se font auprès des banques privées, puisque l’Euro interdit aux banques centrales l’achat direct de titres de dettes publiques d’état sur le marché primaire. La BCE (ou plutôt les différentes banques centrales nationales) achètent donc massivement des titres de dettes publiques ainsi que des titres privés sur le marché secondaire auprès des banques privées, ces dernières réalisant au passage probablement de confortables bénéfices. Pour ce faire, 60 milliards d’actifs (40 milliards de dette publiques et 20 milliards de dette privée) doivent être rachetés chaque mois jusqu’en septembre 2016. Il s’agit en fait d’une injection massive de liquidités dans le système financier – plus de 50% du PIB annuel d’un pays comme la France – profitant directement aux banques privées. Pour reprendre l’image de l’économiste libéral Friedman, c’est comme si la Banque Centrale Européenne avait envoyé une flotte d’hélicoptères déverser une pluie de billets directement sur les banques privées. Pour fixer les idées, 60 milliards d’euros par mois, cela représente :

  • 838 canadairs C145 vidant leurs soutes remplis de billets de 10€
  • de quoi recouvrir une surface de 7000 terrains de foot
  • ou de remplir une pile de conteneurs remplis de billets de 10€ plus haute que la tour Eiffel
  •  ou une fois mis bout à bout une distance de 762000 km permettant de faire 19 fois le tour de la Terre.
  • Si ces 60 millards d’euro étaient donnés directement à chacun des 340 millions d’habitants de la zone euro, chacun toucherait chaque mois un chèque de 176€
  • 60 milliards d’euros, c’est presque trois fois le montant des prêts annuels accordés par la Troika UE BCE FMI avec le 3e memorandum grec
  • et c’est plus que le déficit budgétaire annuel d’un pays comme la France et deux fois la charge des intérêts de la dette de l’Etat français.

Imaginons que cela fasse 3 minutes que vous lisez cet article. Et bien dans le même temps la BCE vient de « donner » 4,2 millions d’euros aux banques privées !

De façon implacable, cette création d’énormes quantités d’argent n’a servi qu’à alimenter la spéculation capitaliste et les profits des monopoles bancaires de la classe capitaliste. Logique puisque c’est le but de l’Union Européenne et de l’Euro. Les travailleurs contraints à l’euro austérité salariale n’auront eu droit pour leur part qu’à la poursuite de l’augmentation du chômage et la baisse des salaires directs et indirects. Après un an de ce régime et alors que les prix sont tirés vers le bas par la baisse des prix de l’énergie et des matières premières, le risque de déflation est toujours le même en février 2016, les prix au sein de la zone euro avaient continué de reculer de 0,2% et le chômage continue de monter jetant des millions et millions de travailleurs à travers l’Europe dans la misère la plus terrible.

Sortir de l’Euro pour s’en sortir : pour le contrôle souverain de la monnaie par les travailleurs au service des travailleurs

Ce que cet « assouplissement quantitatif » démontre, c’est que de l’argent, des marges de manœuvre, contrairement à ce que répètent à l’envie les ultra libéraux du PS, du FN ou des LR ainsi que leurs chiens de gardes médiatiques, il y en a. Et le peuple n’est pas condamné à l’euro austérité sans fin qui lui est imposée au nom de l’Union Européenne et sous la contrainte de l’Euro. Les peuples, à condition de sortir de l’Union Européenne et de l’Euro et d’imposer le pouvoir démocratique de la classe des travailleurs peuvent construire une alternative de progrès social.

La France, via la Banque de France, est actionnaire à 14% de la banque centrale européenne. Si nous n’étions pas dans l’euro et en faisant l’hypothèse que la Banque de France soit sous le contrôle des travailleurs et qu’elle mène une politique d’assouplissement quantitatif de la même ampleur que celle menée actuellement par la BCE, mais non pas au service des monopoles capitalistes, mais au contraire au service de la classe des travailleurs, elle mettrait à disposition du gouvernement français en 2016 101 milliards d’euros. 101 milliards d’euros c’est une force budgétaire importante, significative. Cela représente 3600€ pour chacun des 28 millions de foyers français ou 8 fois le « trou » de la sécurité sociale.

Sachant que le montant total moyen du salaire annuel moyen dans l’industrie et les service en France est d’environ 34 000 € (d’après Eurostat), cela représente le montant des salaires et cotisations sociales de près de 3 millions d’emplois ! A comparer au 3,5 millions de chômeurs en catégorie A qui pointe à Pôle emplois. Si – dopées par la BCE – les monopoles bancaires ont affiché des bénéfices records (on parlerait de plus de 11 milliards d’euros pour les 10 premières banques européennes rien qu’au second trimestre 2015) le chômage a continué d’exploser en France. La preuve que la Banque Centrale Européenne est une arme servant à remplir les poches de l’oligarchie capitaliste en faisant celles des travailleurs.

Les médias du Capital, le parti unique capitaliste dans ses différentes tendances (du PS au FN) prétendent qu’il n’y a pas d’alternative à l’austérité, aux « réformes structurelles » imposées par l’Union Européenne pour renforcer l’exploitation capitaliste et remplir les coffres des milliardaires. Ce n’est pas vrai.

En sortant de l’UE et de l’Euro par la porte du progrès social et démocratie, comme le proposent les militants franchement communistes du PRCF, celle confiant le pouvoir et la souveraineté monétaire non pas à la dictature de la classe capitaliste mais au peuple c’est à dire à la classe des travailleurs, il serait dont possible de mettre fin immédiatement à l’austérité, de diminuer rapidement et drastiquement le chômage car l’Etat recouvrerait immédiatement les marges budgétaires utiles au financement d’une économie tournée non pas vers la spéculation et les profits exclusifs de la classe capitaliste, mais vers la satisfaction des besoins des travailleurs.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

Signez et faites signer la pétition pour un referendum pour la sortie de l’UE et de l’Euro !


Moyenne des avis sur cet article :  4.86/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • sarcastelle 27 août 12:26

    Où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ?

    .
    Cher Taktak,
    Imprimés ! Vous supposez à la BCE une technique bien élaborée ! Ne savez-vous pas que la BCE pratique encore en réalité la frappe de sesterces au marteau ? 

    • sirocco sirocco 27 août 12:34

      S’agit-il d’une nouvelle pétition ? Car il y en a(vait) une précédente...


      • Pyrathome Pyrathome 27 août 14:14
        Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ?.

        .

        Pas imprimés mais émis en numérique...genre 0+0 = la tête à toto open bar no limit....

        Disparus, envolés, bouché des trous sans fond, mais surtout débité sur votre compte pour aller créditer des paradis fiscaux in fine....

        De l’escroquerie et de la crapulerie en toute légalité émis par une entité non élue travaillant pour une infime minorité de vampires avides qui chient tous les jours sur la démocratie pour se gaver.....

        J’ai bon, là ???


        • hunter hunter 27 août 16:03

          @Pyrathome
          oui, oui 20/20 ....

           smiley

          H/


        • Pascal L 27 août 21:22

          @Pyrathome
          Pour les conclusions ce n’est pas trop faux, mais la BCE imprime bien ses billets et les loue aux banques commerciales.

          Le hic, c’est que les banques commerciales ne peuvent les faire circuler directement. Il sont censés servir de caution à une création monétaire scripturale qui elle, est électronique. En vérité, ces billets sont imprimés sans aucune contrepartie, il ne peuvent servir de caution à rien du tout. La « création » monétaire par la banque commerciale ne se fait pas en échange de bien ou de richesse, ni même en échange de ces billets, elle se fait uniquement en échange d’une dette qui n’est une richesse que pour la banque. Donc sans création de dette, pas de circulation monétaire. Il se trouve que les banques ont à peu près exploité tous les filons possible de création de dette, alors leurs billets inutilisés leur reste sur les bras et c’est ballot. Pas trop grave, puisqu’il peuvent faire eux-même un emprunt (qui avait dit « pas de confusion entre banque d’affaire et banque de dépôt » ?) pour le placer sur des places de marchés sur des placements tellement courts qu’on a pas le temps de s’en apercevoir. Inutile de préciser qu’à cette vitesse, on n’a pas le temps de créer de la richesse.

          A par ça, quand on y regarde de plus près (chiffres tout à fait disponibles Internet), on s’aperçoit que la dette (privée + publique) qui a été créé par les banques est plus du double de la monnaie scripturale en circulation. Autrement dit, il y a de l’évaporation et on aura pas remboursé la moitié des dettes que tous les comptes bancaires seront vides. Ce n’est pas grave, se dise les financiers, parce que vous pourrez toujours emprunter pour payer les dettes et finalement la maison que vous croyez posséder n’est peut-être pas si mal (pour eux).

          La valeur des billets imprimés par la BCE n’a de vrai valeur que par l’assurance que les dettes seront bien remboursées, y compris avec votre maison et non l’inverse. On pourrait donc supprimer la BCE sans que l’économie s’en trouve bouleversée et on aura déjà gagné un étage de prédation.

          La Deutsche Bank prépare les contribuable allemands à un probable renflouement (à un niveau qui peut être supérieur au PIB allemand), je n’entends rien du côté des banques française. Ont-elles perdue la parole ?

        • sarcastelle 29 août 22:55

          @Pascal L

          .
          la BCE imprime bien ses billets et les loue aux banques commerciales
          .
          1) Même si cet argent n’atterrit pas dans des poches de particuliers, peut-on y voir une raison de ne pas voir trop vite le liquide disparaître ?
          .
          2) Hors sujet, mais je profite de votre passage. Dans un sujet ancien vous évacuez l’hypothèse en effet bien mal fondée d’un Soukhoï 25 ayant descendu le vol MH 117. Vous évoquez le plafond de cet avion d’attaque au sol (sans charge externe si j’ai bien compris) comme valant 7000 m, chiffre qu’on trouve en effet dans la littérature. 
          Cependant je constate que l’allongement, la charge alaire et le rapport poussée/poids sont assez voisins de ceux d’un biréacteur d’affaires pour qu’on s’attende à un plafond beaucoup plus élevé, de l’ordre du double. Avez-vous une remarque sur ce point qui me semble obscur ? 


        • Pascal L 30 août 01:21

          @sarcastelle
          1) Il me semble que la seule raison d’imprimer autant de billets, c’est de maintenir une dépendance entre les banques commerciales et les banques centrales. A l’époque où les billets servaient à quelque chose, la banque centrale avait un vrai rôle d’émission des billets. Si la banque centrale se limitait à faire de l’émission scripturale, on trouverait curieux que cela puisse servir de caution aux banques commerciales, mais ça ne changerait pas grand chose. Par ailleurs, on parle de supprimer l’utilisation des billets de 500€ en dehors du circuit des banques. C’est vraiment confirmer que ces billets n’ont aucune valeur. En cas de problème de la banque commerciale, elle ne pourra même pas les utiliser.


          2) Je n’ai pas pris le temps de vérifier mais, en principe, les avions d’attaque au sol ont des surfaces d’aile très réduite pour améliorer leur manœuvrabilité près du sol avec une vitesse élevée (postcombustion). On se souvient du F104 ou du Jaguar Franco-anglais, mais le Learjet, voire le MD 83 ont aussi une toute petite surface d’aile. Ces appareils ont en commun de ne pas avoir une grosse autonomie.
          Côté moteur, ils n’ont pas besoin d’être sur-équipés, mais la puissance des avions d’attaque au sol sans la postcombustion n’est peut-être pas suffisante pour l’amener à la vitesse minimale pour le plafond maximum et c’est sans doute là que se trouve la limitation. Pour avoir passé une partie de mon service militaire sur une base avec des Jaguars, je peux confirmer que cela ne décolle pas sans la PC. Mais on ne peut utiliser la PC indéfiniment avec les réservoirs disponibles (une dizaine de minutes tout au plus) et si on ajoute des réservoirs, la trainée et le poids augmentent. Autrement dit, on doit pouvoir monter à une altitude plus élevée, mais le bidule est alors inutilisable.


        • tf1Groupie 27 août 14:48

          Encore un mensonge à la TakTak : la BCE ne donne pas de l’argent, elle le prête.

          Et entre autres cela permet également à TakTak d’emprunter à un taux très bas.
          Et c’est aussi le cas pour l’Etat Français qui peut ainsi limiter sa politique d’austérité.

          Pour propager les mensonges on peut faire appel à Taktak, toujours fidèle au poste.


          • Pyrathome Pyrathome 27 août 15:23

            @tf1Groupie
            Encore un mensonge à la TakTak : la BCE ne donne pas de l’argent, elle le prête.
            .

            Prêts à des taux négatifs et rachats des créances pourries.....
            Groupie, cherche pas la petite bête en jouant sur les mots, c’est du pareil au même.....
            Tu payes les vampires toi-aussi, à moins que tu n’en sois un ou que tu aimes te faire fourrer.....
            Quand tu vas t’acheter une voiture neuve, tu repars avec ta caisse et en plus on te file du pognon, pas belle la vie ?? smiley


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 27 août 15:38

            Ce sont les dépôts des banques auprès de la BCE qui ont des taux négatifs !
            https://www.banque-france.fr/economie-et-statistiques/changes-et-taux/les-taux-directeurs.html

            Une petite bête pour les alter-économistes pour qui un prêt et un dépôt, c’est la même chose...


          • Pyrathome Pyrathome 27 août 17:50

            @Robert Lavigue

            Le collabo 39/45 qui vient défendre ses maîtres nazillons,
            qui se ressemble s’assemble !!
            Bonne bourre, Bob l’éponge !! smiley


          • CoolDude 30 août 00:00

            @Pyrathome

            Ce que dit « Robert Lavigue » est exact.

            Le truc qui faut comprendre, c’est que les fonds générés par le rachat des obligations par la banques centrale Européens, ne pouvant être épargné... Ils doivent être investis sur le marché action ou sur des fonds spéculatifs, en tout cas une bonne partie, j’imagine.

            Le marché action est donc artificiellement gonflé d’une certaine manière.
            Mais quand on voit le niveau du CAC40... Ce n’est pas la joie, non plus !

            Ce qui veut dire que certains agents doivent revendre leurs actions artificiellement gonflés.
            Après que font ils avec cette plus-value ?

            Etc...

            Mais ma conclusion est presque identique : Ce n’est pas n’importe qui en profite et je ne pense pas que « cette monnaie » retourne dans l’économie réel, comme on dit.


          • leypanou 27 août 14:49

            Je pense que la directive BRRD de renflouement des banques est encore plus scandaleux que le sujet de l’article.

            Combien de Français savent que désormais, si leur banque est en position délicate, elle peut « taper » dans les dépôts au-delà d’une certaine somme -fixée à 100 000€ pour le moment, mais rien ne dit que ce sera toujours fixé à 100 000€-. Un client italien s’est même suicidé il me semble quand ses économies ont été ponctionnées.

            Y a-t-il eu des articles avec des centaines de commentaires sur cette affaire ? Non.


            • Elliot Elliot 27 août 15:14

              La BCE imprime des milliards d’Euros pour les donner aux banques afin qu’elles cessent de rémunérer l’épargne des petits : comme l’inflation est un mot tabou qui donne des crispations aggravant les graves pathologies dont souffrent nos responsables, l’abondance de monnaie sert ici à rogner sur la valeur des économies des gens de peu.

              Comme on rognait les écus sous l’ancien régime..
              Mal rémunérée l’ épargne perd en valeur absolue et participe au vaste programme de paupérisation rampante qui doit asseoir la domination des puissants dont les capitaux ( chez eux, ce n’est pas de l’épargne mais des placements, nuance ! ) continuent de s’offrir des rendements à deux chiffres.

              • HELIOS HELIOS 27 août 15:33

                 ***** contrairement à ce que répètent à l’envie les ultra libéraux du PS, du FN ou des LR ****



                Où avez vous vu que le FN rentre dans ce jeux là ?
                ...ça ne coute pas cher d’affirmer des mensonges, allez y, allez y calomniez, il en restera toujours quelque chose.

                Le FN, comme les autres souverainistes, veut redonner a La France sa souveraineté, et sans maitrise de sa monnaie, il n’y a pas de souveraineté.
                Il existe par ailleurs d’autres moyens de récupérer sa souveraineté sans abandonner l’Euro, mais je pense que si vous n’avez pas su faire la différence entre le FN et les autres, je ne vous ferai pas l’injure de vous expliquer comment on peut être souverain sans quitter l’Euro... mais cela demande d’avoir quelque chose entre les oreilles, evidement....

                de tous vos méfaits, pour une fois, celui la ne servira pas, le PC n’aura pas plus de voix..

                • sarcastelle 27 août 17:00

                  Pour aller plus loin même que Taktak, je préconise le retour à l’or strict. Plus de monnaie qui n’aie sa contre-valeur précise en métal précieux. Ainsi, plus un sou créé ex-nihilo pour le banques, les capitalistes, etc. 

                  Taktak est à l’économie ce que Cabanel est à l’énergie, c’est-à-dire qu’il est très très haut dans la compréhension des phénomènes et des rétroactions. 

                  • Enabomber Enabomber 27 août 18:09

                    @sarcastelle
                    Déjà que l’or physique est une poussière par rapport à l’or papier...


                  • Alren Alren 27 août 18:53

                    @sarcastelle

                    Chaque pays devrait donc dire et laisser vérifier combien il a d’or dans ses coffres ... alors que c’est un secret d’état, surtout aux USA qu’on soupçonne de ne plus guère en avoir, en tout cas infiniment moins que ce qu’ils émettent en dollars. Pour eux la faillite absolue serait immédiate !

                    Je pense donc que la réponse à une telle demande risquerait d’être ... désagréable !


                  • Pascal L 27 août 21:33

                    @sarcastelle
                    Le retour à l’or n’est certainement pas une bonne idée, même si à l’époque on pouvait savoir ce que valait réellement les billets. Le problème qu’il faut prendre en compte aujourd’hui est le développement quasi infini de la monnaie scripturale (les comptes bancaires) et c’est cette monnaie là qu’il faut assurer avec autre chose que de la dette. Le découplage entre la création monétaire et la dette est une vrai nécessité. Pour cela, il faut trouver d’autres richesses qui peuvent servir de caution. 

                    J’imagine très bien que si nous créons de la richesse avec de la monnaie, cette richesse, bien que future, pourrait servir de caution. On doit donc pouvoir mettre de la création monétaire dans le capital des entreprises qui investissent, mais aussi dans les caisses de l’état lorsqu’il crée la richesse (construire une école ou un hôpital par exemple). L’intérêt de cette méthode est de calquer le cycle de la monnaie sur le cycle de la création de richesse. Qu’importe si le retour sur investissement est supérieur à 20 ans, on ne détruira la monnaie qu’après cette date - par paiement de dividendes pour une entreprise ou par une amélioration du retour de l’impôt pour l’Etat.

                  • sarcastelle 28 août 20:36

                    @Pascal L

                    .
                    Le retour à l’or n’est certainement pas une bonne idée
                    .
                    Je plaisantais. Il n’est que de voir à combien devrait être le gramme d’or vu la masse monétaire contemporaine correspondant aux échanges actuels, même sans largage par hélicoptère.
                    .
                    Rappelons pour Cabanel que le prix encore supérieur du plutonium a fait songer naguère à lui faire tenir le rôle de l’or. 

                  • Pascal L 28 août 21:21

                    @sarcastelle

                    « à combien devrait être le gramme d’or vu la masse monétaire » tout à fait.

                    Le plutonium, c’est une idée géniale. Sans rien faire, il disparait doucement avec le temps et son propriétaire. On pourrait également construire des centrales nucléaires, non pour l’énergie, mais pour le plutonium que l’on pourrait écouler sur le marché et si on est pas d’accord avec son voisin, un petit peu de plutonium et hop, plus de voisin...

                  • zygzornifle zygzornifle 27 août 19:15

                    faites les poches des politiques et vous les trouverez ....


                    • njama njama 27 août 22:42

                      mais où sont passées les tonnes d’or de Khadafi ? l’or noir en bonus !!!

                      http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/sarkozy-l-otan-et-l-or-de-kadhafi-176500

                      situation qui n’est pas sans rappeler la disparition du Trésor du Dey d’Alger lors de la conquête d’Algérie en 1830

                      Une histoire qui se répète, car quand les français ont envahi l’Algérie, quelques envahisseurs s’en sont mis plein les fouilles !

                      "Après une longue enquête, Pierre Péan a retrouvé les traces de l’or découvert dans les palais de la Casbah, où étaient entassés des richesses évaluées en francs de 1830 à au moins 250 millions, soit quelques 1O milliards de francs 2001, selon une estimation minimale de Pierre-François Pinaud, historien spécialisé dans l’histoire des finances du XIXème siècle, cité par l’auteur.« 
                      Dix milliards de Dollars volés à l’Algérie par la France
                       »Main basse sur Alger, enquête sur un pillage" Juillet 1830

                      http://www.dailymotion.com/video/xjcqdv_main-basse-sur-alger-enquete-sur-un-pillage-juillet-1830_news

                      nos dirigeants des bandits de grand chemin ?


                      • JBL1960 JBL1960 27 août 23:16

                        @l’auteur = Mais il n’a jamais été prévu qu’on en voit la couleur... De l’argent, je précise.


                        • baleti 28 août 01:46

                          Mais où sont passés les centaines de milliards d’euros imprimés par la BCE ?.


                          et pourquoi ses billets sans réel valeur, ne serai t’il pas là pour partouser avec, les milliards de dollars, sans réel valeur déjà en circulation. 




                          • bonalors 28 août 06:32

                            oui votre assurance vie et compte en banque vont probablement aide a renflouer les dettes d ici peu,
                            la bce a injecte de l argent sur le marche secondaire, celui des banques entre elles qui ne se pretent plus depuis longtemps tant elles pensent qu elles ne sont plus solvables et on les comprend ...

                            en contrepartie, la BCE rachete de la dette, cad vos assurances vies et autres autres creances etrangeres, alors ca veut dire que votre interlocuteur sera la BCE, aie aie ca va faire mal au cul


                            • CN46400 CN46400 28 août 08:51

                              L’image de l’hélicoptère est absolument douteuse parcequ’elle induit l’idée que tous les européens pourraient profiter de cette manne qui tomberait du ciel. En fait seule les banques sont arrosées, et encore avec seulement des intérêts nuls ou négatifs, pas des capitaux.
                               Le pb étant que celles-ci ont un mal fou, because la crise, à transformer ces possibilités en capitaux actifs en Europe, ce qui devrait, pourtant, être leur fonction principale. Toute différente serait la situation si cette manne tombait directement sur les états, lesquels l’emploieraient immédiatement soit pour leurs dépenses courantes soit pour éponger leur dette. Le tout dopant automatiquement l’activité économique. Mais qui, en 1971, a, dans la circulation monétaire, fait passer les états derrière les banques ?...


                              • zygzornifle zygzornifle 29 août 09:27

                                Mais ou sont passées les promesses de campagne du candidat Hollande 2012 ?? parties dans les chiottes de l’Élysée via l’égout avec ses déjections caviardesques ou tout sera recyclé par l’usine de traitement des déchets socialiste et remis en circulation après un bon polissage et un coup de Febreze pour sa campagne de 2017 ...... 


                                • jef88 jef88 29 août 12:45

                                  Si cela peut arranger quelqu’un, il y a plein de place dans ma poche !
                                  et le cas échéant, j’ai une très grosse valise ..........


                                  • HELIOS HELIOS 29 août 18:49

                                    .... quand la BCE prête aux banques a taux négatif - c’est a dire que les banques payent pour que la BCE rachète leurs dettes (eh, oui, c’est comme cela que ça devrait s’appeler)... cela veut clairement dire que la BCE va contracter la masse monétaire scripturale, et que c’est vous (moi aussi) qui allons payer ces intérêts négatifs !!!


                                    Comme il n’y a pas d’impôts européens et que tout le monde a le même euro, c’est sur nos comptes (comptes courants, épargne et assurances) que les banques vont prélever ... évidement sans vous demander votre avis...

                                    Je ne sais pas s’il y a un type de contrat qui pourra ne pas etre concerné, s’il existera des seuil... bref il faut être prudent....

                                    • smilodon smilodon 29 août 23:17

                                      @ c’est pour les banques tout ce pognon !... Si les « taux d’emprunts » passent de 3 à 2 %, ça vient d’où à votre avis ???.... Ma banque me propose un taux de 1 % sur 12 mois pour changer ma bagnole ???.. Ou mon frigo !..... 1 pour cent !......... Du jamais vu !..... Si demain tout s’écroule, comme en 2008.............On est mal, patron....On est mal !....... Mais empruntez mes amis !....Empruntez !.... C’est du jamais vu !.... L’argent ne coûte plus rien !... Ou presque !..... Renégociez vos prêts !.... C’est le moment ou jamais !......... Vos « banquiers » ne sont que des « commerciaux » !..... Ils vous vendent de l’argent !.. Et l’argent n’est pas cher en ce moment !... Profitez-en !....Adishatz.


                                      • smilodon smilodon 29 août 23:24

                                        Les banques empruntent entre 0 et 0,5 % aux banques « centrales » !..... Les « machines » à billets tournent à plein !.... C’est le moment ou jamais !..... Un bon prêt immobilier ne dépasse pas 1,5 % sur 10 ans !.... Peut-être 2 % sur 20 ans !..... Négociez !......Négociez !.. Toutes le banques veulent vous vendre leur fric !........Négociez !......De toute façon, si demain le « système » se plante, on est tous morts !......... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès