Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Pas de loyer, pas de remboursement ? Alors un impôt !

Pas de loyer, pas de remboursement ? Alors un impôt !

Toujours plus loin dans l’ignominie….Voici la nouvelle idée socialiste : vous faire payer des impôts sur le loyer que vous ne payez pas !

Les lecteurs réguliers de MVMA sont habitués au parallèle que j'aime faire entre notre statut de citoyen français du XXI ième siècle et celui de serf du Moyen Age. Le fonds de cette comparaison tient au fait que rien ne nous appartient, que tout est intrinsèquement propriété de l'Etat qui nous laisse, sous condition de versements, une jouissance limitée et réglementée de biens dont il se réserve le droit absolu de reprise et de modification unilatérale des droits d'usage.

Et bien, nous allons encore un petit peu plus loin dans le raisonnement. Nous dépassons même le stade du serf. Si aujourd'hui vous achetez votre résidence principale, vous devez acquitter un impôt supplémentaire, la taxe foncière, voire d'autre taxes si votre résidence est considérée comme "luxueuse" ou si sa quote part d'intégration dans le patrimoine vous fait assujettir à cet impôt discriminatoire et confiscatoire qu'est l'ISF. Vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez de votre "soit disant" propriété. Vous ne pouvez pas la laisser vide, pas choisir à qui la louer en fonction de critères qui sont les vôtres, pas la louer le prix que vous voulez (pas assez cher, vous êtes redressés sur la base de la valeur locative unilatéralement décrétée par le seigneur, trop cher, vous êtes condamnés par la justice du seigneur) si vous la vendez à un prix qui ne plait pas au seigneur, celui-ci s'arroge le droit de vous imposer sur la base du prix qu'il estime juste si vous avez vendu trop peu cher ou de confisquer la majeure partie de votre plus value si vous avez bien vendu. Si vous décidez de vendre, de toute manière, une part fixe de la valeur de la transaction revient au seigneur...., normal c'est lui et lui seul le vrai propriétaire. Si vous ne vendez pas, au moment de votre décès, vous ne pouvez pas décider seul de qui pourra jouir du bien que vous avez "soit disant" acquit. Il y a des règles, fixées par le seigneur, de "transmission" que vous ne pouvez enfreindre. En fonction de ces règles, une part fixe plus ou moins importante de la valeur de l'habitation ira encore au seigneur, en dédommagement versé au "vrai" propriétaire pour laisser usufruit à celui désigné.

Voilà la situation actuelle. On peut déjà considérer que nous sommes à des années "lumières" du monde que les "révolutionnaires" de 1789 ont cru bâtir. En fait de "lumières", nous nageons en plein servage. Mais le maître a toujours de zélés serviteurs, comme hier des serfs quelquefois très riches à servir bien le hobereau trop occupé à chasser ou guerroyer, qui toujours cherchent à pressurer quelque peu plus la vile canaille. Dans le genre, je vous présente le dernier né des "think tank" socialistes : "Cartes sur table". Un groupe particulièrement choyé par les bobos de Médiapart qui jusqu'à maintenant était le seul média à se faire l'écho des élucubrations des ces "politiste" (sic), "consultant spécialisé dans le domaine de l’énergie", "économiste à Harvard" (resic), "diplômé de Paris-Dauphine, engagé associatif" (re re sic) et moult "doctorants", bref de ces gens "normaux", modestes et ne cherchant pas à se monter du col. Que nous ont pondu ces zigotos qui puisse ainsi faire sortir de sa réserve bienveillante votre serviteur ?

Le REVENU FICTIF !

Accrochez vous, nous passons à la vitesse supérieure ! Ces beaux esprits partent du principe que lorsque vous avez fini de rembourser les emprunts grâce auxquels vous acquérez votre propriété principale, n'ayant plus rien à payer pour votre hébergement, vous dégagez en fait un "revenu fictif", en comparaison à celui qui reste locataire. Ce revenu fictif devra générer une taxation qui, elle, n'aura rien de fictif, croyez moi ! C'est fort, non ? Même le droit à l'illusion de la propriété est aujourd'hui contesté. Je ne vais pas vous faire un couplet sur l'aspect totalitaire du régime que nous fait vivre le seigneur qui décide de tout jusque dans les aspects les plus intimes et les plus privés de notre vie. Et bien voici encore une illustration parfaite de ce qu'est le totalitarisme. Le seigneur Etat décide de la part de votre revenu qui DOIT être attribuée à votre hébergement. Et si d'aventure, les hasards de la vie ou votre "réussite" (bouh, le vilain mot !) vous conduisent à ne plus avoir à dépenser cette part pour vous logez, alors le seigneur s'arroge le droit de vous la ponctionner pour son propre profit. Perclus de taxes, d’impôts, de redevances, que fera le serf concerné ? Il vendra et s'en ira vivre dans l'appartement collectif mis à sa disposition par le soviet de quartier qui aura reçu préalablement l'avis favorable de la cellule ouvrière de l'usine dans laquelle le Parti lui aura trouvé un emploi correspondant, dans un esprit citoyen et solidaire, aux besoins de la collectivité et non aux aspirations petit bourgeoises qui l'auront, dans sa jeunesse, conduit à faire des études choisies par esprit égoïste et non par intérêt de classe. A moins que, comme des millions d'opprimés du XXième siècle, il puisse, moyennant le paiement de l' "exit tax" déjà mise en place, choisir de voter avec ses pieds.

La bête immonde vit toujours.

Pour ceux qui aiment se faire mal : http://cst2012.free.fr/  100 propositions toutes aussi intéressantes les unes que les autres, celle que je viens de vous commenter est la N°83.....

A ce jour, personne au sein du Parti Socialiste ou au sein du gouvernement n'a jugé bon de se désolidariser de cette proposition.

Article paru sur MaVieMonArgent


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • kiouty 22 août 2012 08:16

    bouhou sortez les mouchoirs pour pleurer sur le sort de ces riches propriétaires maltraités bouhouhou smiley


    • JL JL 22 août 2012 18:25

      Kiouty,

      c’est ben vrai, ça ! Comment vont-ils pouvoir acheter des résidences secondaires si on leur prend tous leurs sous ! Les riches c’est fait pour être riche ! Pas pour payer des impôts !

       smiley

      Plus sérieusement, TDK1 dit n’importe quoi. : il faut bien que l’État trouve de l’argent, ne serait-ce que pour payer les policiers et les gendarmes qui font régner l’ordre bourgeois, sans oublier nos militaires qui protègent les intérêts de nos multinationales dans les pays pauvres ou qui soutiennent les guerres coloniales de l’Empire. Et ce ne sont pas les hyper riches qui paieront ; ni les hyper pauvres, d’ailleurs. C’est pourtant simple, non ?

      Moi j’ai une solution : on arrête de payer les intérêts des emprunts, on fait payer des impôts aux hyper riches ou bien on les fout dehors ; et je vous garanti que ça ira beaucoup mieux, très vite.

      Mais il ne faut pas compter sur ce gouvernement libéral socialiste, ou social libéral - c’est comme on veut - pour faire des choses pareilles ! Comment qui dit, tdk1 ? Faire dans l’ignominie ?


    • Robert GIL ROBERT GIL 22 août 2012 08:57

      et une autre question a se poser est celle de l’heritage :

      http://2ccr.unblog.fr/2012/03/16/l%E2%80%99heritage-est-il-legal/


      • kalagan75 22 août 2012 10:01

        c’est en france que cet impôt est le plus élevé , c’est bien pour cela que les plus riches se barrent en belgique et en suisse ! 


      • Romain Desbois 22 août 2012 08:57

        Si l’on sort du dogmatisme, la question de l’impôt ne doit avoir qu’une fonction redistributive et garder la fonction « capacité contributive ».

        Tout impôt basé sur une hypothétique valeur marchande au jour j est injuste (impôt foncier, ISF, etc...)
        Tout impôt non basé sur les revenus réels est injuste (tva )
        Tout impôt basé sur un pourcentage est injuste (prélèvement sociaux non progressif, ...)

        Pour revenir à l’impôt foncier et à l’impôt de propriété foncier.

        Cela revient à faire payer plus à quelqu’un qui a préféré utiliser ses revenus pour acquérir un bien et se sortir de la dépendance d’un propriétaire, d’un loueur au lieu de le dépenser à des biens de consommation et de loisirs.


        • BlackMatter 22 août 2012 15:15

          « Cela revient à faire payer plus à quelqu’un qui a préféré utiliser ses revenus pour acquérir un bien »


          Préférer ou pu ? Car à une époque je gagnais bien ma vie mais on ne me prêtait soit du fait que j’étais trop jeune ou encore que j’étais célibataire. Pour préférer, il faut avoir le choix.

        • Romain Desbois 22 août 2012 16:14

          Je parle à revenu et possibilité égal bien sur.


        • clostra 22 août 2012 10:03

          A nous d’essayer de comprendre l’aspect systémique.

          Politique de grande envergure pour l’acquisition de sa résidence principale.

          Taxe foncière - la même pour tous

          Après, les malins au pouvoir, verront si les gens peuvent ou non payer - ça commence à remouer à ce sujet et le temps de remouer, l’argent rentre « comme il peut », d’autant que, les années passant, il faut faire des travaux de rénovation - dégrèvés c’est vrai, partiellement - et tutti quanti.

          Tout compte fait, votre belle propriété reste aux mains des pouvoirs publics, sans qu’il en ait tous les inconvénients. Hé !


          • Fred59 22 août 2012 10:25

            Une fois n’est pas coutume, je vous rejoins sur la flagrante injustice et la contre-productivité terrible de cette mesure présentée par une "citerne d’idées’ se prétendant à la gauche du PS.

            J’ai été choqué comme vous à la leture de ce dispositif. En complément à votre article, M. Hollande a reçu ’cartes sur table’ et s’est vu remettre le package de 100 propositions.

            A l’époque où les retraites vont drastiquement se réduire, posséder son lopin/son lieu de vie est la seule façon de survivre avec peu ou pas de revenus. Cette mesure pousserait juste dans les dettes ceux qui n’ont rien d’autre au soir de leur vie.

            Qu’un tel dispositif s’applique aux résidences secondaires, pourrait en revanche se justifier.


            • BlackMatter 22 août 2012 15:19

              « En complément à votre article, M. Hollande a reçu ’cartes sur table’ et s’est vu remettre le package de 100 propositions. »


              Et ? On peut recevoir des gens et écouter leurs opinions sans les partager et envie de les mettre en pratique... C’est quoi ce délire ?

            • epicure 22 août 2012 16:55

              pour pouvoir partager leurs opinions il faudrait déjà les connaitre.
              Ce genre de réunion est donc l’occasion pour faire connaissance de leurs opinions et orientations je suppose.
              S’il appliquait les propositions de tous ceux qu’il reçoit, on aurait des centaines de nouvelles lois qui se contrediraient les uns les autres.


            • appoline appoline 22 août 2012 18:44

              La gauche : elle existe encore ? Curieux, la politique du moment n’en fait pas grand étalage.


            • Jason Jason 22 août 2012 10:52

              J’ai dit à un socialiste (et ça s’applique aussi aux autres) : débarrassez-nous du despotisme républicain, et nous réinventerons la démocratie.

              De nombreux projets existent de refonte du système fscal français. Mais ni les politiques de tous bords, ni les médias en font écho.


              • SamAgora95 SamAgora95 22 août 2012 11:08
                C’est une proposition débile qui vient de jeunes encore plus débiles, qui n’a même pas une chance d’être ne serait-ce qu’évoquée par un responsable politique important.

                Et pourquoi pas taxer les locataires de la somme qu’ils n’ont pas eu à sortir pour acheter leur maison, si vous êtes riche (4000 € par moi pour un couple) et locataire, vous serez taxé 40% sur les 300000 € (seuil minimal) que vous avez gagné virtuellement en n’ayant pas acheté votre logement.



                • mrdawson 22 août 2012 11:24

                  Ou alors taxer les locataires qui louent un logement dont le loyer est inférieur au 1/3 de leur salaire ? Théoriquement ils devraient pouvoir louer plus cher, cette différence correspond donc à un surplus financier dont ils peuvent jouir.

                  Effectivement, proposition particulièrement stupide de ce collectif. Mais ok avec vous, peu de chance qu’elle soit évoquée par un responsable politique.


                • manusan 22 août 2012 12:01

                  "C’est une proposition débile qui vient de jeunes encore plus débiles, qui n’a même pas une chance d’être ne serait-ce qu’évoquée par un responsable politique important.« 

                  dac avec vous, mais le fait même que l’équipe d’idéologue qui »conseillent" le gouvernement soit aussi abrutis pour sortir ce genre d’ineptie est très loin d’être rassurant.


                • Jason Jason 22 août 2012 11:19

                  Message que j’ai envoyé à « Cartes sur table » il y a quelques jours :

                  Quelqu’un parlait ce matin à la radio (France info, je crois) de taxer les propriétaires de maisons individuelles en résidence principale. Propos aberrants.

                  J’ai voté socialiste (dois-je m’en repentir ?), mais pas pour écouter des âneries pareilles.

                  On paie déjà la taxe d’habitation, l’impôt foncier. Pourquoi ne pas taxer tout ce qui procure un confort ou un avantage, tels la climatisation, le chauffage, la télévision (c’est dèjà fait), l’usage d’une voiture (à la place d’un taxi), les vêtements, bref tout ce qui assure les commodités de la vie quotidienne. Car, après l’investissement initial, c’est effectivement un usage non taxé.

                  Rappelons que ceux qui sont locataires ne le sont que parce qu’ils ne peuvent être propriétaires. La norme française serait donc : tout le monde locataire, et éventuellement à la rue. A propos, taxer l’usage de la rue aussi. Revenons aux pisssotières payantes. « Pecunia non olet ».

                  C’est pratiquer l’égalité par le bas avec un despotisme républicain aux fins peu avouables. Rendre tout le monde pauvre car ruiné par l’Etat, qui sert déjà de courroie de transmission au pillage des populations par la finance mondiale.

                  Si ça continue, je vais quitter la France, ce sera simplement une question de survie !


                  • BlackMatter 22 août 2012 15:25

                    « Rappelons que ceux qui sont locataires ne le sont que parce qu’ils ne peuvent être propriétaires. »


                    Ah bon !? Vous connaissez beaucoup de locataires qui renonceraient à être propriétaire si ils le pouvaient ? C’est dommage parce que c’est en parfaite contradiction avec les études d’opinion.

                  • BlackMatter 22 août 2012 16:42

                    Désolé, je viens de me rendre compte que ma réponse n’était pas appropriée.

                    J’vais lu « veulent » alors que vous avez écrit « peuvent ».
                    Sincère excuse.


                  • PtitLudo PtitLudo 22 août 2012 11:27

                    Si je choisis de rouler en vélo, je ne vais pas payer d’essence ni donc les taxes afférentes. Est-ce que je devrais alors m’acquitter des taxes correspondantes au nombre de kilomètres que j’ai fait en vélo si je les avais fait en voiture ?


                    Je pense comme SamAgora95 qu’aucun responsable socialiste n’irait avancer une proposition aussi ridicule.

                    • Jason Jason 22 août 2012 13:04

                      Comment ça,vous roulez en vélo ? Au poste, vous dis-je, et pas de discussion et refus d’btempérer. Vous avez votre permis de cycler ? Sur quel diamètre de roues roulez-vous ? Avec changement de vitesses, en plus ? Votre compte est bon.

                      Et la taxe routière, et l’impôt spécial sur les pneus, le casque, les rustines, et le kit de secours obligatoire, sans oblier l’éthylotest pour cyclistes, le tout avec 43% de TVA.

                      Ah, mais, on est en république, quand même !


                    • Zanini 22 août 2012 14:32

                      Si je choisis de rouler en vélo, je ne vais pas payer d’essence ni donc les taxes afférentes. Est-ce que je devrais alors m’acquitter des taxes correspondantes au nombre de kilomètres que j’ai fait en vélo si je les avais fait en voiture ?

                      Bien entendu, ainsi que plusieurs amendes pour excès de vitesse que vous auriez commis si vous aviez une voiture.


                    • foufouille foufouille 22 août 2012 11:40

                      "pas assez cher, vous êtes redressés sur la base de la valeur locative unilatéralement décrétée par le seigneur, trop cher, vous êtes condamnés par la justice du seigneur« 

                      jamais vu du »pas assez cher"
                      surtout du tres cher


                      • Romain Desbois 22 août 2012 13:54

                        il faut savoir que même s’il existait des proprios sympas qui vous loue peu cher , le fisc leur tombe dessus et les taxent sur la valeur locative estimée.

                        Voilà du boulot pour Duflot


                      • foufouille foufouille 22 août 2012 14:36

                        ca m’etonnerait
                        si il veut, il peut faire un bail emphyteotique de toute facon


                      • BlackMatter 22 août 2012 15:51

                        Tout à fait Foufouille.

                        Un propriétaire est taxée au niveau foncier sur la base de 50% de la valeur locative cadastrale. En revanche, les loyers, considérés comme des revenus ne sont pas taxés sur cette base.

                      • xa 22 août 2012 16:22

                        " ca m’etonnerait
                        si il veut, il peut faire un bail emphyteotique de toute facon"

                        Alors vous allez être étonné, mais le fisc conteste les valeurs locatives trop faibles qui lui apparaissent au mieux comme des dons manuels non déclarés et au pire comme la preuve d’un loyer occulte complémentaire au principal officiel ...

                        Dans les deux cas, c’est au bailleur de démontrer la réalité et l’honnêteté du loyer symbolique.

                        Sur l’emphytéose, elle n’est pas systématiquement limitée à une location à tarif symbolique.


                      • foufouille foufouille 22 août 2012 21:09

                        un bail emphyteotique est etabli par un notaire
                        (sauf si je me trompes)
                        et bien faible qu"une location classique
                        mais c’est 18a minimum


                      • xa 22 août 2012 22:42

                        Tout à fait, le bail emphytéotique nécessite l’intervention d’un notaire pour authentifier l’acte.

                        Mais la redevance n’est que GENERALEMENT modique. Elle peut tout à fait être non modique.

                        La redevance est en général modique, parce que le bail emphytéotique sert essentiellement à prêter un bien dont le destinataire sera responsable au même titre qu’un propriétaire, y compris pour les travaux et l’entretien à la charge normale du propriétaire.

                        L’emphytéose est, techniquement, une quasi acquisition. Et à ce titre sa valorisation doit être cohérente avec la valeur du bien, en tenant compte de ce que le « locataire » apportera. Par exemple, un bien est intégralement à rénover, ce qui sera intégralement à la charge du preneur, sera de facto moins onéreux, puisque le locataire devra faire à sa charge les travaux en question.


                      • foufouille foufouille 22 août 2012 23:18

                        ce qui est souvent le cas en location


                      • xa 23 août 2012 11:02

                        Ce qui est souvent le cas en location ?

                        Vous connaissez beaucoup de locataires qui doivent refaire l’étanchéité du bien à leur frais ? Vous connaissez beaucoup de locataires qui doivent payer le raccordement tout-à-l’égout ? Vous connaissez beaucoup de locataires qui doivent payer la mise au norme intégral du réseau éléctrique du bien ?

                        Des baileurs indélicats qui laissent leurs locataires se démerder avec une couche de peinture, ca existe, mais des bailleurs qui trouvent le moyen de faire payer des travaux de structure à leurs locataires sans devoir en répondre devant le tribunal ...... c’est plutôt rare.

                        Je crois que vous n’avez pas conscience de la gamme de travaux qui peuvent être nécessaire dans un bien.


                      • TANT QUE LE PS MOU....n’aura pas mis en place une taxe tobin de 1% sur les revenus boursiers et sur l’immobilier locatif (doublé pour les vieux immeubles non a jour de travaux...°)

                        LEUR ACTION RESTERA MOLLE .......................je croyais duflot........plus couillue


                      • Romain Desbois 22 août 2012 13:54

                        non une dictature choisie.


                      • Nums Nums 22 août 2012 22:01

                        Ouaip les moutons s’y complaisent très bien et c’est là le tour de force du système actuel.


                      • travelworld travelworld 22 août 2012 12:00

                        Cette proposition est idiote, moi je propose autre chose : que les biens immobilliers détenus par des étrangers hors CE soient taxés lorsqu’ils ne sont pas occupés à titre de résidence principale, nous pourrions les taxer à l’achat également.Ce qui aurai l’avantage de ne rien coûter aux français.
                        D’autre pays protègent leur foncier, comme la Thaïlande par exemple où il est impossible d’acheter du terrain pour des particuliers (saus les citoyens US).
                        A vous d’avoir des idées pour faire rentrer de l’argent dans les caisses, nous empruntons 500 millions d’Euros par jour.....
                        Une réforme du millefeuille administratif est indispensable également.....


                        • Login Login 22 août 2012 12:11

                          Arrêtez de foutre le bordel dans notre réel pour essayer de faire tomber en marche un putain de système qui vous rend plus cons de jour en jour et pensez sérieusement au matin où à jouer aux cons on viendra vous botter le cul sérieusement !
                             

                          • pissefroid pissefroid 22 août 2012 12:57
                            propositions 83 :
                            De même que placer de l’argent sur un livret d’épargne génère un revenu (taux d’intérêt versé par la banque), acheter son logement principal rapporte un revenu fictif (le loyer qu’on n’a pas à payer). Et de même que les intérêts des placements, ces loyers fictifs devraient être imposés sur le revenu, après déductions des intérêts d’emprunt.

                            Attendons de voir l’éventuel projet de loi avant de démolir cette proposition.

                            Quand j’ai acheté ma maison j’ai payé moins d’irpp, actuellement je pourrais rembourser ce manque à gagner de l’irpp et cela ne me choquerait pas.

                            En fait je pense que dans un république équitable,
                            tout argent restant après dépense pour vivre, se loger, manger, se distraire,
                            devrait revenir dans le fond commun de la république.


                            • Login Login 22 août 2012 13:46
                              Quand vous payez votre maison, c’est au détriment d’autres dépenses pour une grande majorité (et les intérêts d’emprunts contribuent largement à accroître la durée de cette charge). 

                              Pourquoi ne pas proposer de payer des impôts sur les intérêts que vous ne payez pas comme locataire, c’est un revenu fictif ponctionné sur le financement du secteur de la construction , sur la prime de risque que vous ne payez pas aux assureurs, etc...

                              propositions 83bis :

                              De même que placer de l’argent sur un livret d’épargne génère un revenu (taux d’intérêt versé par la banque), louer son logement principal rapporte un revenu fictif (les intérêts et prime d’assurance qu’on n’a pas payé). Et de même que les intérêts des placements, ces non-dépenses fictives devraient être imposés sur le revenu.



                                

                            • Login Login 22 août 2012 13:50
                              D’ailleurs, au passage ajouter à la liste toutes les dépenses que vous ne faites pas puisqu’elles coûtent à l’économie et donc à l’emploi et donc .. etc. 

                              On veut prolonger l’éclairage public à gaz quand on a inventé l’électricité. 



                            • Mycroft 22 août 2012 18:39

                              « En fait je pense que dans un république équitable,
                              tout argent restant après dépense pour vivre, se loger, manger, se distraire,
                              devrait revenir dans le fond commun de la république. »

                              Ha quand même. Je commençais à me dire que les personnes décente et respectable avait disparus de la surface de notre planète. Merci Pissefroid de rappeler le principe de base de la société.

                              Vous savez, ce que disait un certains Kennedy (Connus pour être un communiste acharné n’est ce pas ?) « demandez ce que vous pouvez faire pour l’état et non ce que l’état peut faire pour vous ». Si on l’avait écouté plus tôt...

                              Au passage, l’argent qu’on paye sur un prêt en tant que propriétaire ou le loyer qu’on paye à un propriétaire, c’est une somme comparable, donc non, devenir proprio n’est pas moins rentable que rester locataire. Dans un cas on paye à son proprio toute sa vie, dans l’autre on paye à son banquier pendant 15 ou 20 ans. Le deuxième choix nécessite juste d’être suffisamment riche pour recevoir un prêt. Souvent, ça implique d’avoir des parents aisés ou de bon contactes.

                              Maintenant, il faudrait des garanties pour que les sommes récoltés soient alloués à la constructions de logement. Vu le prix qu’on paye dans nos loyer, ça serait rentable pour l’état.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès