Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand l’austerité comble Guillaume Sarkozy

Quand l’austerité comble Guillaume Sarkozy

L’exemple du textile, secteur emblématique du phénomène de délocalisation, est révélateur de la proximité entre certaines entreprises, organisations professionnelles, patronales et pouvoir politique. Les premières délocalisations du textile habillement ont débuté il y a plus de 30 ans mais la chute du secteur s’est précipitée au cours des dix dernières années. 

En 2002, Guillaume Sarkozy, fervent partisan des délocalisations, Président de l’UIT (Union des industries textiles), Vice-président du MEDEF et dont le frère, Nicolas Sarkozy occupait alors le poste de ministre de l’Economie, déclarait "Je suis fier d’être un patron industriel qui délocalise, assez de faux semblants : la perte d’emploi, la déstabilisation industrielle, c’est normal, c’est l’évolution" (L’expansion 28/11/02).  

Conflits d’intérêts  

Apres avoir coulé l’industrie textile française et déposé de bilan de son entreprise en 2006, Guillaume Sarkozy, devenait Président du conseil d’administration ainsi que Directeur général du groupe Malakoff-Médéric fusionné en juin 2008, et bénéficiait 6 mois plus tard, à la faveur de la mise en place du dispositif "mutuelle obligatoire employeur ", des souscriptions des contrats d’assurance des 50 000 employés de Pôle emploi et des 120 000 employés de la Sécurité sociale.  

En juillet 2009, sous l’impulsion de Nicolas Sarkozy, le taux de TVA de la restauration était réduit de 19.6 % à 5.5 % et offrait ainsi un cadeau annuel de 2.4 milliards d’euros aux CHR (cafés hôtels restaurants). 

Encore fort opportunément, 18 mois plus tard, c’était justement le groupe d’assurance dirigé par Guillaume Sarkozy, qui remportait le marché des CHR et engrangeait 800 000 contrats d’assurance.

En octobre 2010, le député André Guérin (PCF) brocardait le projet de partenariat contre nature de Malakoff-Médéric avec la Caisse nationale de prévoyance (CNP assurances), 1er assureur de personnes en France mais également filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), "Groupe public au service de l’intérêt général et du développement économique".

Le frère ainé du président de la république, devait assurer la fonction de Président du conseil de surveillance de ce nouveau fonds d’investissement spécialisé dans la retraite par capitalisation et fondé à capter une part importante d’une épargne évaluée, selon le Conseil d’orientation sur les retraites, entre 40 à 110 milliards d’euros en 2020.

Le projet a été rejeté par l’Autorité de contrôle prudentiel, mais le 17 décembre 2010, Guillaume Sarkozy affirmait aux salariés de Malakoff-Médéric, que le projet de coentreprise pourrait être de nouveau présenté en juin 2012 pour un lancement au 1er janvier 2013. 

Depuis plusieurs années, Nicolas Sarkozy prépare les français à une diminution de leur prise en charge par les régimes de retraites par répartition au bénéfice de l’assurance retraite par capitalisation. Gageons que le groupe dirigé par Guillaume Sarkozy sera le principal bénéficiaire de cette politique de fossoyage de l’assurance retraite et maladie, menée aujourd’hui au nom de l’austérité. 

Francis JOURNOT 

Mouvement associatif RENDEZ NOUS NOTRE INDUSTRIE !

www.rendez-nous-notre-industrie.com et www.vetements-made-in-france.com sont des associations citoyennes indépendantes et sans appartenance politique.  


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 24 janvier 2012 08:06

    il sont trois frere et un demi frere, et ils se sont parfairement partagés les taches pour nous « plumer », voir ce qu’est cette famille :

    http://2ccr.unblog.fr/2010/11/18/sarkozy-quelle-famille/


    • Emmanuel Aguéra LeManu 24 janvier 2012 08:11

      Sarko rackette via son frère.
      Et ils allaient fourguer le Jean à l’Epad sans complexe.
      Et on se foutait de la gueule de Italiens et de leur Berlusconi ?
      Cette histoire est à dégueuler.

      Mais attendons. Tout se paye et Sarko et les siens ne seront pas tous capables de jouer l’amnésie.


      • chacaldu06 chacaldu06 24 janvier 2012 13:48

        Bonjour à tous,

        C’est exactement ça : le nain casse le système de retraites et son frère engrange les bénefs..

        C’est l’indécent système maffieux des Hongrois.

        C’est vraiment à dégueuler, parcequ’en plus ils font ça au grand jour en se foutant de l’avis des gens qui descendent dans la rue...

        Que les zombies qui l’ont mis en place réfléchissent avant de voter...

        Il flotte un air de révolte...


      • les sarkozy SONT DES VOYOUS.........................

        -SARKO 1ER 80 affaires louches en 10 ans KARACHI...MEDIATOR ..2007 MORTS

        -G SARKOZY DE NAGY DU MEDEF .sécu privée...prévoyance...retraite privée
        son groupe MM.CNRACL.CNP.CAISSE DES DEPOTS EST PRET

        -JEAN BARON DECHU DE LA DEFENSE

        SANS COMPTER LEURS AMIS BOURJHI...TAKKIEDINE.GAUBERT...BALKANY...MAM...OLIER LES VRP EN ARMES ET MUNITIONS


      • devphil30 devphil30 24 janvier 2012 09:37

        Merci de ce rappel concernant le frère de sarko , effectivement le groupe Malakoff Mederic a su profiter avant toute information dans la presse des mesures présidentielles probablement évoqués dans un dîner de famille au moment de se partager le gâteau......


        Le moment de payer approche pour cette famille de pourris 

        Philippe 

        • Gabriel Gabriel 24 janvier 2012 09:41

          Les copains, les frangins, les coquins tous à lécher les bottes du parrain qui engraisse ces  voyous en pillant la nation et en violant ses lois. Il va falloir construire des prisons pour mettre tous ces mafiosi à l’ombre.


          • BOBW BOBW 24 janvier 2012 19:34

            Ils dépassent de bien loin la pourriture de la famille « Corléone » smiley


          • Defrance Defrance 25 janvier 2012 18:23

             Il y a même des gros qui s’engraissent dans son entourage ? 


          • franor 24 janvier 2012 10:23

            Merci pour ce rappel, bon article.


            • TZABAR 24 janvier 2012 10:29

              Sarko est cuit.
              HOLLANDE / MARINE au 2é tour !
              les députés UMP vont payer très cher leur politique antinationale !


              • Taverne Taverne 24 janvier 2012 11:01

                La France est devenu le pays du conflit d’intérêts permanent, décomplexé et institutionnalisé au niveau même de l’Etat. Entendre Guillaume Sarkozy déclarer « Je suis fier d’être un patron industriel qui délocalise », c’est ni plus ni moins le reflet de cette funeste dérive qui porte atteinte à la France tout entière. L’emploi n’est pas la propriété du seul actionnaire, du banquier, ni du seul patron CAC40 ; il existe en co-responsabilité avec les salariés, les territoires, le peuple français.


                • LES VAUTOURS DU MEDEF ET DU CAC 40 ET LEURS LOBBYSTES SONT PERCHES A L ASSEMBLEE ET AU SENAT VIA L ELYSEE

                  g sarkozy et son groupe mederic-malakoff associé a CNP.CNRACL...CAISSE DES DEPOTS

                  ATTEND ...EN ENFONCANT LA SECU ET LA RETRAITE.il creuse le gouffre qu’ils disent abyssal.

                  la répartition...ils la coulent ..et proposerons secu privée.dépendance...retraite ET ALORS, ?
                  lunettes tous les 10 ans.i dent tous les 5 ans....et attente d’1 ou 2 ans par opération...faudra économiser le somme.

                  DES VAUTOURS !!!!!!!


                • jef88 jef88 24 janvier 2012 11:13

                  Les premières délocalisations du textile habillement ont débuté il y a plus de 30 ans mais la chute du secteur s’est précipitée au cours des dix dernières années.

                  il y a plus de 30 ans ? Vous oubliez les filatures et tissages qui ont disparu il y a environ 50 ans...
                  Le motif invoqué à l’époque ? La perte de clientèle due à la décolonisation de l’Afrique ... !!!
                  La réalité ? des usines obsolètes !

                  Quand à la confection ? Cela fait 30 ans que des usines ferment.
                  Motif ? Au départ casse des petites affaires due à l’appropriation du marché par la Grande distribution ....


                  • oncle archibald 24 janvier 2012 11:52

                    Il y a en effet longtemps maintenant que la grande distribution, la banque, l’assurance, les grands groupes industriels, les grands groupes de l’agro alimentaire, ont compris que le meilleur moyen de gagner beaucoup d’argent était d’en brasser énormément, ce qui a conduit à ces regroupements monstrueux où l’on ne sait plus qui est qui et qui fait quoi tellement tout est imbriqué ...

                    Le système est sans doute à son apogée et dispose de moyens de nuisance à tous les niveaux, y compris celui des états qui sont tenus en laisse par les emprunts imprudemment contractés .. mais désormais le peuple sait qu’on lui a fait un enfant dans le dos.

                    En général après une outrance, quelle quelle soit, il y a toujours un effet de balancier et tout repart en sens contraire ... Espérons que nous saurons gérer le nécessaire retour à l’activité comme principal moyen de gagner de l’argent. Cette reconversion passera par des entreprises de taille moyenne ou petite et ne pourra se faire qu’avec un peuple bien conscient des enjeux, des nécessaires efforts pour atteindre le but et des dirigeants qu’il se sera choisis en toute connaissance de cause pour ce faire ..

                    Faut pas rêver direz-vous ?? Si justement ! Rêver à autre chose et prendre les moyens de l’obtenir c’est le seul moyen de sortir de l’étau dans lequel ils nous ont serré, avec notre consentement tacite, depuis quelques 40 ou 50 ans ... 

                  • Daniel Roux Daniel Roux 24 janvier 2012 11:54

                    La corruption de notre société a atteint un niveau insupportable largement sous estimé par les médias et le peuple.

                    Le temps des flibustiers sans foi, ni loi est révolu. Les financiers ont triché, les spéculateurs ont ruiné le monde développé et affamés les peuples. Ce n’est pas seulement un changement de Président qui s’annonce mais aussi un changement d’époque et de mode de gouvernement.

                    Des contrôles démocratiques et une meilleure répartition des pouvoirs devront être mis en place à travers une nouvelle constitution.

                    Mais pas seulement, car si on laisse la pourriture là où est s’est incrustée, elle continuera à se répandre.

                    « Je combattrais toutes les mafias ! » Promet Hollande. Chiche ! Son succès ou son échec dépendra de sa volonté dans la lutte contre la corruption mais aussi des sanctions prises contre les corrompus et les corrupteurs.

                     


                    • oncle archibald 24 janvier 2012 15:48

                      Qu’il commence donc par faire le ménage dans une institution qu’il connait bien : le parti socialiste !


                    • oncle archibald 24 janvier 2012 15:49

                      Après, et seulement après, on pourra croire qu’il a envie de combattre la corruption et la prévarication.


                    • Redj Redj 24 janvier 2012 12:14
                      Je suis fier d’être un patron industriel qui délocalise, assez de faux semblants : la perte d’emploi, la déstabilisation industrielle, c’est normal, c’est l’évolution 

                      Moi, je serais super fier de pouvoir délocaliser toute la famille (mafia) sarkozy loin loin loin....


                      • Defrance Defrance 24 janvier 2012 18:10

                        Le père a déjà usurpé la nationalité Française en ne faisant pas les cinq ans d’engagement dans la Légion étrangère ! 

                        Apres s’etre inscrit hors délai ( probleme identiqye a Rama Yade qui a des ennuis à Colombes) le fils n’a pas utilisé son VRAI NOM ! 

                         La preence de la particule pouvait lui couter des milliers de Vois sans compter les sarcasme comme Nazi-Bonsaï ... ( de Villiers comme Dupont Aignan sont pénalisés par leur noms ! 

                        Sous quel nom va t il se présenter en 2012 ? Nagybócsai Sárközy Nicolas ou Sarkoléon ?

                        Il faut remercier l’auteur de ce Blog qui va libérer la France d’une page sombre de son Histoire où l’axe Auteuil Neuilly Passy à réussi a prendre le pouvoir de manière illégale !

                        2007-2012 : Pas de président mais un imposteur qui est en infraction avec la loi du 6 fructidor de l’an II (6 février 1793) qui vise à empêcher quiconque de porter d’autres nom et prénoms que ceux inscrits à l’état-civil.

                        Nicolas SARKÖZY de NAGY BOCSA est en complète violation de la loi et tombe sous le coup du code pénal ! (articles 433-19 et 433-22)

                        Article 433-19

                        Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002.

                         Est puni de six mois emprisonnement et de 7500 euros d’amende le fait, dans un acte public ou authentique ou dans un document administratif destiné à l’autorité publique et hors les cas où la réglementation en vigueur autorise à souscrire ces actes ou documents sous un état civil emprunt :

                        1° De prendre un nom ou un accessoire du nom autre que celui assigné par l’état civil ;

                        2° De changer, altérer ou modifier le nom ou l’accessoire du nom assigné par l’état civil.

                        Article 433-22

                        Les personnes physiques coupables de l’une des infractions prévues au présent chapitre encourent également les peines complémentaires suivantes :

                        1° L’interdiction des droits civiques, civils et de famille, suivant les modalités prévues par l’article 131-26 ;

                        2° L’interdiction, pour une durée de cinq ans au plus, d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise ;

                        3° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35.

                        Article 433-22 modifié le 6 août 2008

                        Les personnes physiques coupables de l’une des infractions prévues au présent chapitre encourent également les peines complémentaires suivantes :

                        1° L’interdiction des droits civiques, civils et de famille, suivant les modalités prévues par l’article 131-26 ;

                        2° L’interdiction, suivant les modalités prévues par l’article 131-27, soit d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise, le maximum de la durée de l’interdiction temporaire étant porté à dix ans, soit, pour les infractions prévues par les articles 433-1, 433-2 et 433-4, d’exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger, d’administrer, de gérer ou de contrôler à un titre quelconque, directement ou indirectement, pour leur propre compte ou pour le compte d’autrui, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale. Ces interdictions d’exercice peuvent être prononcées cumulativement

                        D’après la loi, l’attribution du nom de famille s’opère lors de la déclaration de naissance de l’enfant auprès de l’officier d’état-civil et non selon les besoins des campagnes de communication des candidats à une élection.

                        La règle veut qu’il prenne le nom de son père né : nagybócsai Sárközy et devenu par engagement dans la légion étrangère Sarközy de Nagy-Bocsa, puis exempté et rendu à la vie civile après trois ans ou trois mois (selon les sources)

                        Il aurait pu y ajouter le nom de famille de sa mère : Mallah, ce qui aurait donné une déclaration légitime à l’état-civil Nicolas Paul Stéphane Sarközy de NagyBocsa-Mallah.

                        La loi du 6 fructidor de l’an II est d’ordre public. Elle s’impose donc à tous et plus particulièrement aux magistrats et institutions d’État.

                        La loi du 8 janvier 1993, entrée en vigueur le 1er février 1994, prévoit la possibilité d’un changement de nom pour un patronyme à consonance étrangère. Toute une procédure est alors nécessaire afin de demander le changement de son patronyme. Le demandeur doit avant toute chose, faire publier la modification envisagée au Journal officiel et dans un journal désigné pour les annonces légales dans l’arrondissement des personnes concernées. Selon le journal officiel du 1er janvier 2005 texte 3/146, il s’appelle effectivement : Nicolas SARKÖZY de NAGY BOCSA.

                        Par Conséquent, après la validation illégale des comptes de Campagnes de Chirac et Balladur le Conseil constitutionnel et la Commission nationale de contrôle de la campagne en vue de l’élection présidentielle (CNCCEP) ont donc validé illégalement l’élection de Nicolas Paul Stéphane SARKÖZY de NAGY BOCSA !

                        La Justice pourrait aussi invoquer l’Article 313-1 par le fait que le nom « simplifié » lui à permit de capter les voix de certains « anti étrangers » et:ou « anti noblesse » et par conséquent augmenter ses revenus en devenant président et eventuelement permettre de ne pas devoiler tout son patrimoine ?

                        Une plaine a été déposée le 7 mai 2007 :

                        L’élection de Nicolas Sarkozy est illégale

                        A Monsieur le doyen des juges « d’instruction » Tribunal de grande instance de Paris 4, boulevard du Palais PARIS

                        Plainte avec constitution de partie civile auprès de Monsieur le doyen des juges « d’instruction » siègeant par devant le tribunal de grande instance de Paris* Pour : Le président de « la Polynésie française », des Françaises et des Français René, Georges, HOFFER, né le 28 février 1955 à Strasbourg (FRANCE - 67), BP 13722 98717 - PUNAAUIA, TAHITI

                        Contre : Monsieur Nicolas SARKÖZY de NAGY-BOCSA, 52, boulevard Malesherbes - 75008 et/ou palais de l’Elysée, rue du faubourg Saint-Honoré 75008 PARIS et Monsieur et Madame le/la « sage », membre du conseil constitutionnel Jean-Louis DEBRE, Guy CANIVET, Renaud DENOIX de SAINT MARC, Olivier DUTHEILLET de LAMOTHE, Jacqueline de GUILLENCHMIDT, Pierre JOXE, Jean-Louis PEZANT, Dominique SCHNAPPER, Pierre STEINMETZ, Jean-Eric SCHOETTL, secrétaire général sis 2, rue Montpensier 75001 – PARIS

                        Les plus hautes juridictions sont elles corrompues à ce point elles aussi !



                      • lloreen 24 janvier 2012 12:22

                        bonjour
                        « J’aime » beaucoup cette image de ce Sarkozy hilare , semblant nous dire qu’il n’y a aucune raison que lui et ses acolytes se gênent puisque les moutons et cochons de payeurs sont contents de leur sort.Ou s’ils sont mécontents, on ne peut pas dire qu’on entend les clameurs monter des villes...

                        Bien sûr que c’est insoutenable de devoir supporter le mépris flagrant de toute cette mafia corrompue aux affaires (dans tous les sens du terme et je pense à Imhotep que je salue !) mais si nous acceptons leur argent, nous sommes logiquement obligés d’accepter leur diktat.

                        Le seul exemple vraiment digne d’intérêt dans le traitement anti parasitaire radical est celui appliqué par les islandais.
                        Saurons-nous nous en inspirer en 2012 ?

                        http://www.presseurop.eu/fr/content/article/1320091-l-islande-est-notre-utopie-moderne


                        • TSS 24 janvier 2012 12:42

                            Nicolas Sarkhosï(pres.republique)

                          Guillaume (patron de malakoff-mederic)  François (responsable de la com’ Sanofi)

                            Olivier(patron financier de Carlyle)

                          pour le plan Alzheimer la boucle est bouclée !

                          Nicolas > instigateur

                          Guillaume> a recuperé toutes les mutuelles obligatoires de la fonction publique

                          François> chante les bienfaits du medicament exclusivité Sanofi

                          Olivier> Carlyle principal actionnaire de Sanofi

                          Rien ne sort de la famille... !!


                          • Defrance Defrance 25 janvier 2012 17:28

                             Et Pierre Sarközy de Nagy-Bocsa le DJ branché à5000€/heure empoisonné a Prague  ? 


                          • Pelletier Jean Pelletier Jean 24 janvier 2012 14:39

                            On connaissait depuis longtemps Guillaume le frère de Nicolas Sarkozy très actif au sein du Medef, dont il avait caressé le rêve un moment d  prendre la tête, C’est Mme Parissot qui le lui a soufflé.

                            Y-a-t-il une connivence entre les deux frères ? Sans aucun doute ; Guillaume n’est que l’un des maillons qui lie le Président aux entreprises du CAC 40.

                            Enfin que Nicolas Sarkozy disent le tout et son contraire, nous en sommes convaincus. Tout étant enregistré, les journalistes de Télé se font un bonheur de repasser les déclarations de Nicolas Sarkozy.

                            C’est sans aucun doute l’une des raisons qui le fera perdre : son défaut de parler à tout prix et à tort et à travers.

                            Déjà une bonne partie de la droite se mord les doigts d’avoir remis son destin entre les mains d’un tel homme. La rumeur coure comme quoi il ne se représenterait pas, c’est ce qu’il a de mieux à faire. Et le dire au plus tôt donnera peut être une chance de lancer un candidat plus crédible : Juppé ?

                            http://www.over-blog.com/profil/blogueur-984719.html


                            • lloreen 24 janvier 2012 15:00

                              tss
                              Ca s’appelle clairement de l’abus de biens sociaux.
                              Les caisses de l’état ne leur appartiennent pas.Donc tout contribuable peut leur demander des comptes.


                              • penajouir penajouir 24 janvier 2012 15:07

                                On connaissait la famille Adam voilà en exclusivité mondiale la famille ENC..... !


                                • Richard Schneider Richard Schneider 24 janvier 2012 16:01

                                  L’article rappelle à ceux qui l’auraient oublié ce que signifie réellement l’adjectif « irréprochable » dans l’expression République « irréprochable », martelée par le candidat Sarkozy pendant la campagne de 2007 ! 

                                  La rapacité de la famille Sarkozy et de son clan restera légendaire dans les annales de la V° République !
                                  Tout a été fait depuis 2007 pour détruire les fondements de notre République. Si notre Grand Réformateur devait faire un 2e mandat, cela en serait termine définitivement de l’héritage du CNR. Bradée la Sécu, démantelés tous les services publics, jeté aux oubliettes le code du travail etc ... Ne parlons pas de la pauvreté qui n’a cessé d’augmenter et de l’enrichissement sans précédent de la caste des privilégiés. Dire qu’ils ont vendu cette politique en promettant au peuple une « politique juste de grandes réformes » !
                                  Je ne sais pas quel regard les générations futures porteront sur ces cinq ans de plillage et d’escroquerie : l’Histoire (si elle existera encore) le dira peut-être.


                                  • Defrance Defrance 25 janvier 2012 17:35

                                     J’espère que ça restera a vie dans les annales de ceux qui ont voté pour NICOLAS Sarkozy et se sont retrouvés avec Nicolas Sarközy de Nagy-Bosca en pure violation des articles de loi 433-19 et 433-22


                                  • bertucat 24 janvier 2012 16:44

                                    UPR présidents Fançois Asselineau, a déclaré dans son programme restaurer la loi pour HAUTE TRAHISON, le seul....... réfléchissez-y  !!!!!!!!! cette même loi retirer discrétement par l’UMP


                                    • ichris31 24 janvier 2012 18:24

                                      Je veux bien réfléchir bertucat mais je ne sais pas de quoi tu parles.
                                      Tu peux nous en dire un peu plus sur cette loi qui aurait été supprimée ?


                                      • platon613 24 janvier 2012 18:59

                                        A ne pas rater !

                                        Alerte : La dictature du MES devient réalité

                                        Les ministres des Finances européens se sont mis d’accord sur le MES - le fameux « mécanisme européen de stabilité » ou plutôt le fonds de renflouement permanent de la zone Euro. Le déblocage des fonds peut être effectué si la simple majorité des pays impliqués accepte . - Ainsi, l’euro devient aujourd’hui un instrument de pouvoir, de domination, de redistribution et d’expropriation...

                                        http://www.news26.tv/econmie/1592-a...


                                        • TZABAR 24 janvier 2012 22:17

                                          les « LEJABY » se souviendront et de sarko et du PS et de Bayrou...responsables et coupables depuis 40 ans d’une même politique.
                                          quant à mélenchon...c’est un leurre pour détourner les voix vers le PS.
                                          un traitre qui a pour mission non de combattre le système mais celle qui accuse ce système : Marine ! 


                                          • l’exportateur 25 janvier 2012 17:28

                                            Ce qui est le plus inquiétant, c’est l’écart qui réside dans la caution de la délocalisation en 2002 et aujourd’hui dans la volonté affichée du gouvernement de réindustrialiser , comme condition sine qua non de l’export.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès