Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Qui est Bill le renfloueur ?

Qui est Bill le renfloueur ?

Il ne dit pas son nom, il se cache derrière des lunettes noires et distribue à Times Square des billets de 50 à 100 $US.
Cela fait deux jours que ce bon Samaritain rassemble les foules, qui bravent le froid et font parfois la queue pendant 5 heures afin d’obtenir le tant désiré bout de papier.

Depuis mercredi, le mystérieux bienfaiteur, qui se fait appeler "Bill le renfloueur", distribue des dollars à qui en veut. Des gardes en civil protègent le coffre fort sur pattes, qui œuvre dans un kiosque de Times Square.

Sous sa pancarte "Guichet Sauvetage", Bill donne au moins 50 dollars, et parfois plus. La nouvelle a fait le tour de la ville. Et près de 800 personnes n’ont pas hésité à faire 5 heures de queue, par un froid glacial, pour accéder à ce distributeur de billets gratuits.

En échange, l’homme caché derrière ses lunettes noires et son bonnet ne demande qu’une chose : que le demandeur du billet vert prenne deux minutes pour expliquer ses problèmes.

Bill reçoit ainsi les doléances des gens qui ont subi le plus durement la crise, les écoute patiemment. Les mêmes paroles qui reviennent comme un leitmotiv : chômage, perte de logement, endettement, perte d’assurance santé,... Quand ils ont fini, il leur donne de l’argent. Le plus souvent c’est 50 dollars mais certains auraient reçu jusqu’à 3000 dollars. Et ce n’est pas fini...car Bill a 500 000 dollars à distribuer...

Derrière cette philanthropie de façade, qui se cache vraiment derrière Bill le renfloueur ?
Alors rien à voir avec un quelconque milliardaire qui aurait décidé de déshériter ses fils...loin de là, et la réalité en est même presque insultante : Bill utilise le malheurs de milliers de gens pour promouvoir son site bailoutbooth.com.

"Plutôt que d’acheter un spot publicitaire à la télé pendant le Superbowl, l’idée était de donner une chance aux gens de recevoir un peu d’argent", explique Drew Tybus, porte-parole du site internet. "Nous connaissons tous quelqu’un qui a été touché par la crise".

Et le résultat est là : toutes les chaines de télé en parlent, et le phénomène commence à atteindre l’Europe. Bill doit encore jouer les bienfaiteurs à Washington, Boston et Philadelphie. Au total, il a prévu de distribuer 500.000 dollars....une rognure d’ongle pour un budget pub.

En tout cas avec cette opération, Bail out Booth s’assure une image de marque des plus flatteuse. Il est toute fois dommage que ce genre de spectacle fasse tant parler, alors qu’il y a bien d’autres gens où associations qui luttent chaque jour contre les injustices.

Capitalisme quand tu nous tiens...


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Tonton Tall 9 février 2009 13:23

    original et malin... mais c’est un one shoot... le temps que les médias s’en désintéressent


    • Jimd Jimd 9 février 2009 13:40

      < Capitalisme quand tu nous tiens...> je pense que cela n’a rien a voir avec le capitalisme. je dirais plutot ’humanite, tu tombes bien bas...’


      • miwari miwari 9 février 2009 19:53

        C’est moi smiley


        • boris boris 10 février 2009 05:44

          Bah, le dollar ne vaut pas "tripette", faire 5 heures de queue pour un malheureux billet, faut vraiment être en manque de PQ.


          • Dzan 10 février 2009 10:10

            Mais...c’est Madoff bien sur, qui distribue les pépettes de Mme Loréal, ou de Spielberg et autres pleins de sous, jusqu’à ce que...............


            • plancherDesVaches 15 février 2009 15:07

              Enorme coup de pub.

              D’un gars qui profite de faire l’aumône aux pauvres pour distribuer ce qu’il aurait, de toute façon, payer pour une campagne de spots publicitaires à la télé, vous savez, ceux que vous regardez comme des idiots.

              L’originalité marche encore, notez.

              Oui, tonton tall, original...
              Les religions ont toujours bien compris que l’aumône ramenait d’autres "âmes perdues".
              La prostitution a encore de beaux jours devant elle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès