Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Retraite à 67 ans : Laurence Parisot fan de l’idée de François Fillon (...)

Retraite à 67 ans : Laurence Parisot fan de l’idée de François Fillon !

Les chiffres du chômage du mois d'août, sont une fois encore désastreux pour les seniors. Ceux-ci voient la durée de leur inactivité augmenter. Néanmoins, Laurence Parisot est enthousiaste à l'idée de leur faire attendre 67 ans pour partir à la retraite.

Xavier Bertrand a fait profil bas sur les chiffres du chômage du mois d'août. Se limitant à saluer une : « évolution positive » sur le front de l'emploi, «  malgré un net ralentissement de la croissance depuis plusieurs mois » Ce tout petit satisfecit ne résiste néanmoins pas à l'analyse des données fournies par le Ministère de l'emploi et Pôle Emploi.

En effet, si on note un recul de 0,1% des demandeurs d'emploi en catégorie A : « En additionnant les demandeurs de catégorie B et C, qui exercent un activité réduite, la hausse du chômage en août est de 0,5%, soit 20.200 personnes de plus en un mois, pour atteindre 4.148.200 (...) » Mais plus grave, la durée du chômage augmente : le nombre de d'inscrits à Pôle Emploi depuis plus d'un an progresse de 0,6% par rapport à juillet pour remonter à 1.581.300 en août. « Un chiffre sans précédent depuis novembre 1999 selon les statistiques du ministère du Travail  » précise Boursier.com

De quelle ampleur est cette augmentation ?

« (...) En un an, le nombre de demandeurs inscrits depuis deux à trois ans a augmenté de 25 % et ceux inscrits depuis plus de trois ans de 19,8 % (...) » indique Eric Heyer de l'OFCE qui précise que la catastrophe annoncée ici à plusieurs reprises du chômage des seniors s'accélère : « (...) Entre juillet et août, le nombre de chômeurs de plus de 50 ans a augmenté de 0,9 %. Sur un an, ils ont même grimpé de 13,5 %. « On constate les effets de la réforme des retraites (...) 40.000 personnes qui auraient dû sortir de la population active au début de l’été y sont restées. » - France Soir

Si on ajoute à cela le rapport OIT-OCDE, qui indique clairement que : « la crise économique mondiale pourrait se traduire par une pénurie massive d'emplois » Et que selon le rapport : (...) il sera impossible à court terme de combler le déficit d'emplois accumulés pendant la crise, qui s'élève à plus de 20 millions (...) » Rapport complet en anglais

Force est de constater que les seniors n'arriveront pas à se maintenir dans l'emploi, jusqu'à leurs 65 ans pour obtenir une retraite sans décote. Tout comme il sera illusoire de faire croire que les moins âgés auront la capacité de cotiser 42 ou 43 ans, pour obtenir un taux plein. A moins, bien entendu, de partir à la retraite au delà à 67 ans ou plus ! Seulement, les français, conscients qu'ils seront tous un jour des salariés seniors ... au chômage, espèrent partir avant leurs 67 ans, quitte à toucher une pension minorée pour cause de décote !

D'où la brillante idée de François Fillon de repousser l'âge légal de la retraite à 67 ans. Idée qui a provoqué un tollé ... sauf au Medef, où on clame son enthousiasme !

C'est vrai qu'un nouveau report de l'âge légal de la retraite salué par une organisation d'employeurs qui ne fait aucun effort, contrairement à ses promesses, pour recruter des seniors est du meilleur goût !

Mais Laurence Parisot qui n'en est pas à une contradiction ou une provocation près, n'en a cure. Invitée de RMC pour présenter son dernier livre, se plaindre des charges, de l'indolence des politiques face à la crise financière, et réclamer le transfert de l'assurance maladie vers d'autres sources de financement que les entreprises, elle en profitait (14 eme minute de la vidéo) pour approuver la proposition de François Fillon sur le report de l'âge légal de la retraite à 67 ans, indiquant au passage que c'était une excellente idée et que, après tout : « quand on aura 67 ans en 2030, on sera dans un état de santé, un état physique comparable à 62 ans aujourd’hui  »
 


Rappelons, qu'alors que l'âge légal vient de passer à 62 ans, plus de 800 000 seniors sont au chômage en 2011. Combien seront-ils au regard du rapport OIT-OCDE en 2030 si l'âge légal de départ était fixé à 67 ans ?

Ce n'est cependant pas le problème de Laurence Parisot qui estime que c'est : « une excellente idée et une bonne réponse à la crise actuelle (...) »

Excellente idée ? A condition, madame Parisot de respecter les engagements du Medef en contrepartie du report de l'âge de la retraite, comme en 2008 : «  Le MEDEF s’engage pleinement à tout faire pour augmenter le taux d’emploi des seniors dans le secteur privé (...) » et en 2009 : « (...) L’emploi et le maintien dans l’emploi des seniors font partie des objectifs prioritaires (...) Rompre avec la culture de la sortie précoce d’activité est une nécessité, ne serait-ce que pour faire face aux enjeux démographiques et préserver les régimes de retraite (...) Pour y parvenir, une véritable révolution des esprits a été ébauchée et doit se poursuivre (...) »

Ce qui, si l'on s'en réfère aux accords sur l'emploi des seniors, signés par les entreprises, est pour l'instant est un leurre. Mais que serait le Medef sans votre mauvaise foi légendaire ?


Crédit photo
Alvinet


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • DSKprésident 27 septembre 2011 17:03

    Elle est vraiment géniale cette dame, et très sexy en plus : le MEDEF comme on l’aime...

    Elle aime l’UMP, le PS, Mélenchon... Vive le Siècle...


    • Kalki Kalki 27 septembre 2011 19:23

      Il est contraire à la croissance de faire travailler un seul être humain dans tous les secteurs de l’économie, on est pas aidé en france avec des imbéciles pareils ! Patron des patrons en plus ... on va aller loin, ca explique qu’il n’y a pas de croissance en france : on a trouvé !

      Vous voulez de la croissance, on va vous en donner


    • zany 27 septembre 2011 19:33

      Kalki, les patron ont une vision globale du monde, ils vont là ou l’employer est pas cher et avec infrastructures (autoroute, port commercial etc)

      C’est le libre échange mon amis héhé vive l’europe hein ?

      Là Ils essaye de nous rendre compétitif avec les chinois PTDR

      regarde ça et plus jamais t’achètera chinois (c’est long à démarrer mais tu vas voir pour qui les patron « bande »)

      http://www.youtube.com/watch?v=Wdz3eNEqyLk

      D’ailleurs faire payer l’eau aux employer (jeunes ayant pas l’âge légale de travail) logeant sur place (eau chaude plus cher évidemment), sorti interdite de l’usine, quota a respecter sinon heures supp non payer et peu importe si sa se termine a 4 heure du matin...

      « la bravitude hein »


    • Kalki Kalki 27 septembre 2011 19:37

      Meme pas l’imbécile

      le travail, humain

      dans le secteur primaire secondaire ou tertiaire, ou d’encadrement, de gestion d’investissement

      est contraire à la croissance


      tous les travails disparaissent : tous, sans aucunes exceptions : AUCUNES

      ou est , ta compétition avec la chine ?

      ou est ta notion d’économie, quand il n’y plus de pouvoir d’achat et d’acheteur ...

      Ah, on vous aurais menti !


    • BOBW BOBW 27 septembre 2011 19:41

      « Elle aime ..., , Mélenchon. » LoL : ce serait époustouflant que l’inverse soit vrai smiley


    • symbiosis symbiosis 27 septembre 2011 20:37

      Oui, elle est super sexi, d’ailleurs, en fait, c’est elle qui a soufflé l’idée dans le fion de Fillon.

      Ce dernier souffrant d’aérophagie lui a régurgité, elle nous ressert la confiture au déssert.


    • Kalki Kalki 28 septembre 2011 19:59

      Vous avez déjà vu une personne élus ou larbin d’élus en france travailler, ou penser en politique ?

      moi pas encore ...

      Si ils étaient payés au résultat : ca serait ZERO ...

      quand on regarde les résultats, les faits, ce qui en ressort

      et bien, rien que dalle du vide de la pensée totale ...

      BRAVO : bon vous allez devoir rembourser toutes ces décennies de branlettes tout frais payés

      C’est de l’arnaque organisé, c’est des dessous de table ou des crimes financiers, ca mérite perpéte ...


    • Yvance77 27 septembre 2011 17:17

      Salut,

      J’ai jamais eu autant envie de baffer une femme soir et matin pour lui apprendre à vivre et à respecter la vie, l’amour, les précaires et surtout les « femmes et hommes ».

      Elle fait partie de ce qu’il y a de plus abject, de plus égoiste dans le sens d’une vie. Elle ne manque pas de savoir vivre seulement, elle manque de tout et cela en fait la lie de l’humanité. Elle est pour un esclavage moderne par le travail qui est supposé existé et dont on sait qu’il est mort tel que l’on connu nos grands-parents.

      C’est même tout le contraire qu’il faut faire. 6 heures par jour c’est le grand maximum et tout la communauté peut y apporter sa pierre, sans que certains passent des vies oisives.


      • Cubigaz Cubigaz 27 septembre 2011 17:50

        Pas mieux....... +1


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 27 septembre 2011 18:52

        J’allais le dire.


        + 1


      • Gabriel Gabriel 27 septembre 2011 18:53

        Salut Yvance,

        Ne soyons pas violent, envoyons la juste vivre en HLM avec 1200 € brut par mois et un travail à la chaine dans une usine (si il en reste) de mise en boite du thon. Ensuite, après vingt années de ce traitement demandons-lui si la retraite à 67 ans est toujours une aussi bonne idée qu’elle le pense. Bon, allez, d’accord pour une bonne baffe, je m’en excuse par avance.  


      • révolQé révolté 28 septembre 2011 09:52

        20 ans dans une usine de thon ?

        Mais 1/2 journée et déjà elle se met en arret longue maladie cette pute hideuse...
        Tous ces politiques qui n’ont jamais rien foutu dans leur vie à part discuter autour d’une bouffe (payée par nos soins...)en nommant ca un travail ne meritent qu’une chose,les trois huit dans une usine ou bosser dans le bâtiment,ne serai-ce qu’un mois.
        Un bon chantier, au chaud en été et au froid en hiver,le tout pour un salaire n’atteignant pas 2 fois le prix d’un loyer. smiley

        Qu’ils crèvent tous la gueule ouverte afin que l’on vienne pisser dedans... !!!

        Putain elle m’a mis colère dès le martin cette mocheté... !!!


      • CETTE DAME EST SOIT STUPIDE SOIT A L UMP...
        ELLE SAIT OUVRIR SON PARACHUTE DORE.................
        ELLE AUSSI DEVRA AVEC NOS POLITIQUES VEREUX REJOINDRE LE BAGNE....DE CAYENNE...JE LA VOIS BIEN EN KAPO.. 5 LA VIE...L AMOUR SONT PR2CAIRES...POURQUOI PAS LE TRAVAIL...finalement la guillotine lui fermerait le bec...a morrano..bachelot aussi mais nous sommes résolument contre ...meme pour cette espèce ...de corrompus....)

        (je reitère ma demande...tous les politiques ayant trempé dans des conflits d’intérets des trafics d’armes...devront etre envoyés au BAGNE DE CAYENNE ....QU IL FAUDRA AGRANDIR  !!!!!!)
        BIEN SUR AVANT ILS SERONT JUGES PAR «  LA COUR DE SURETE DE L’ ETAT...POPULAIRE....................... ».


      • lloreen 27 septembre 2011 17:44

        Quelle bonne idée !J’en ai une bien meilleure:supprimons la retraite...et le travail en même temps.


        • Michel DROUET Michel DROUET 27 septembre 2011 17:59

          Fillon, Parisot : âge mental indéterminé...


          • pissefroid pissefroid 27 septembre 2011 18:06

            Il faut se souvenir que le medef est l’habillage « langue de bois » du cnpf.

            cnpf est clair ce sont les patrons.

            medef est trompeur car ce syndicat ne défends que les propriétaires des entreprises.


            • zany 27 septembre 2011 18:18

              Les syndicats ? Renseigner-vous sur leurs financements, vous vous apercevrez de qui les contrôles vraiment...

              Sinon ils couches et ne font qu’une opposition symbolique, une manif et puis s’en vas.


            • Robert GIL ROBERT GIL 27 septembre 2011 18:07

              Le niveau des retraites dépend avant tout de la richesse produite et non pas du nombre de salariés.Le gouvernement veut nous faire croire qu’il n’y aurait pas d’autres moyens de financer les retraites qu’en augmentant la durée de cotisation.La logique boursière qui permet d’enrichir les actionnaires au détriment des salariés, c’est à dire de favoriser la rente par rapport au travail, s’attaque maintenant à nos retraites. Lire ci-dessous :
              http://2ccr.unblog.fr/2011/09/23/retraites-le-grand-bluff/


              • zany 27 septembre 2011 18:16

                Sans rire, pourquoi je suis pas étonner, et là ont vas avoir droit à la gauche « nous non, nous mieux, eux droite !!! »

                Bref comme d’habitude, vue que c’est les grandes entreprise qui dirige l’europe et bien, gentil...

                Pour ma part j’ai 27 ans, depuis que j’ai commencer à travailler je sais pertinemment que je n’aurais jamais de retraite...

                Je remercie infiniment nos vieux de nous infliger des politiques pareil...

                En faite c’est simple, ce que parisot dis faut faire l’inverse, comme ça c’est plus facile...

                Comment croire que la représentante du Medef vas allez contre ses intérêts ?

                Ont croit rêver.
                La désinformation dans toute sa splendeur :

                « quand on aura 67 ans en 2030, on sera dans un état de santé, un état physique comparable à 62 ans aujourd’hui  »

                Oui et bien avec les coupes drastique en budget de la santé, éducation, sécurité, la nourriture vérolée au pétrole et à l’huile de moteur, je n’insinue pas j’affirme,

                Que l’espérance de vie vas chuter de manière drastique pour les pauvres et augmenter de manière significative pour les riches !

                Et vous allez voir, là je le sent gros comme une maison, les assurance vie prise sur les employer et les senior serons très rentable une fois qu’ils se serons tuer au travail, mort ils rapporterons plus que vivant ! (déjà cours aux US et bientôt chez nous, rien ne l’affirme mais ça se sent)


                • François51 François51 27 septembre 2011 18:23

                  genial ! la retraite a 67 et le cerceuil a 70 ! allez dire ça a un maçon ,un carreleur, un plombier etc etc.. on voit bien que ces gens là n’ont jamais tenu un marteau ou une pioche de leur vie. ils doivent avoir les mains bien blanche. je te les metterais sur un chantier de travaux piublic pendant 1 an a 1100 € par mois, sous le cagnard, la plmuie, le vent la neige .

                  marre de ces gens inutile et grassement payé. la retraite a 67 piges, quand on sait que licencié a 50 ans, il est pratiquement impossible de retrouver un travail. cherchez l’erreur !


                  • zany 27 septembre 2011 18:23

                    http://www.bastamag.net/article859.html

                    Bon je dis sa je dis rien, « tes ouvrier ? Pas de chance ah ah ah »

                    Qui a déjà vue le film germinale ?


                    • zany 27 septembre 2011 18:28

                      Sans rire, vous croyez vraiment que l’ump veut se faire réélire ?

                      Regarder depuis janvier ce qu’ils ont fait comme annonce et nouvelle taxes, ahah il se suicide uniquement pour le ps, ont aura fn contre ps, et le ps sera élu au nom de nos valeurs et quelque mois plus tard « bah finalement, c’est plus possible retraite à 67 ans »

                      Là les faut syndicat ferons des manif énorme et là la retraite sera baissé à 66 ans, jusqu’à la prochaine fois !


                      • moonfleet 27 septembre 2011 18:29

                        et les jeunes vont nous regarder travailler...trop bien


                        • zany 27 septembre 2011 18:30

                          Ha oui regarde rune dernière chose ^^ a propose de Parisot, je me souvient qu’elle est toujours super bien arriver, et depuis peu elle essaye de faire « pauvre » avec ses vieilles fringue


                          • zany 27 septembre 2011 18:51

                            « super bien habiller » désoler


                          • foufouille foufouille 27 septembre 2011 18:40

                            et ensuite 70 puis 75 puis soleil vert


                            • zany 27 septembre 2011 18:50

                              Vous croyez pas si bien dire foufouille

                              http://lafouinecuisine.ca/2011/07/mangeriez-vous-du-jell-o-%C3%A0-base-de-g%C3%A9latine-humaine/comments/page/2/

                              Cette civilisation par en cacahuète sévére


                            • Yohan Yohan 27 septembre 2011 18:41

                              Parisot n’a jamais travaillé sur un chantier. On devrait lui donner un casque et la forcer à couler de l’asphalte pendant ses vacances. Parisot est l’âme damnée de ce que le patronat fait de pire. Celui qui réclame plus de main d’oeuvre immigrée corvéable et qui n’atteindra probablement jamais sa retraite. Cynisme total. Parisot, si vous lui proposez la retraite à la morgue, elle signe tout de suite.


                              • Yohan Yohan 27 septembre 2011 18:46

                                D’ailleurs, les stats actuelles sur l’espérance de vie ne sont plus d’actualité. Elles sont basées sur un modèle social et économique, effet post trente glorieuses, qui est déjà dépassé. La preuve, les jeunes sont en moins bonne santé, plus stressé, moins sereins et je ne parle même pas du taux de suicide. Certains bouffent Canigou le soir et dorment dans leur chignole en couple. Espérance de vie ? Dites nous tout Madame Parisot


                                • Proudhon Proudhon 27 septembre 2011 18:55

                                  Ca ne vous rappelle rien le langage de ce protoplasme décomposé de Parisot. Le langage des nazis pendant la guerre avec leurs copains des entreprises qui ont fait travaillé des déportés jusqu’à la mort. Et le fameux Herrenklub, vous vous souvenez ? :

                                  A côté de ces militaires clairvoyants, la contre-révolution allemande eut aussi son « club de Clichy ». Il s’agit du Herrenklub, le Club des seigneurs, qui fit par la suite tant parler de lui. Les mêmes idées qui conduisirent les militaires à offrir leurs services à la République agitaient alors quelques hommes de la droite qui, après avoir suivi une action isolée dans différentes associations sans importance, finirent par se réunir en 1924 dans ce Club des seigneurs. Celui-ci se proposait de devenir la citadelle de l’idéologie nationaliste et conservatrice et de fournir les hommes dirigeants et les cadres administratifs de l’État. Son nom seul était tout un programme.

                                  Le Herrenklub regroupa ainsi l’élite de l’ancienne classe dirigeante dispersée par la secousse révolutionnaire. Il réunit dans son sein les représentants les plus qualifiés de la noblesse, de la propriété foncière, de la banque, de l’industrie, de la presse, soit tous les éléments les plus actifs des milieux conservateurs allemands. A la tête de ce mouvement se trouvaient deux hommes remarquables par leur intelligence : l’écrivain Moeller Van den Bruck, auteur d’un livre retentissant, Das dritte Reich, et le baron Heinrich von Gleichen-Russwurm, l’un des descendants de Schiller. C’est à ces « romantiques » de l’ancien régime, comme on les appela d’abord, que revient le mérite d’avoir donné une doctrine à la contre-révolution allemande. Par leur action politique, conduite avec méthode et sûreté, ils contribuèrent à la concentration et à la cohésion des forces contre-révolutionnaires, dont l’effort était jusqu’alors dispersé, mais qui poursuivaient un but commun : la destruction de l’oeuvre de la révolution.

                                  Leurs idées, développées surtout par M.  von Gleichen dans la revue fondée et dirigée par lui, Der Ring, peuvent être résumées ainsi :

                                  « Les conservateurs allemands ne devaient pas adopter, vis-à-vis du nouveau régime républicain, une attitude de résistance passive ; ils devaient au contraire s’emparer de l’appareil de l’État au sein même du régime et favoriser ainsi la renaissance de l’esprit de l’Allemagne d’avant guerre. »

                                  Ces hommes politiques ne faisaient en somme que suivre les militaires qui, loin de donner dans le romantisme putschiste avec ses gestes épiques et vains, se rapprochèrent de la République afin de mieux l’étouffer. La tactique de ceux-ci, qui consistait à s’emparer de l’appareil militaire de l’État, ne pouvait que trouver l’entière approbation des tacticiens du Herrenklub.

                                  « Les officiers de la Reichswehr, écrivait le Ring, ont depuis la Révolution, à distinguer entre l’Etat lui-même et sa forme apparente. Les officiers veulent servir l’État dans ce qu’il a de permanent et d’identique à lui-même. »


                                  Dzelepy E.N
                                  .,
                                  le Vrai « Combat » d’Hitler,
                                  Lucien Vogel éditeur, 1936, p. 18.

                                  Et la fameuse liste des entreprises esclavagistes :

                                  A.E.G. : Auschwitz, Gross-Rosen, Natzweiler, Sachsenhausen, Stutthof.
                                  Adlerwerke AG : Natzweiler.
                                  Alpine Montanwerke AG : Mauthausen.
                                  Arado-Werke : Sachsenhausen.
                                  Auto-Union : Flossenburg.
                                  Blehm und Voss : Neuengamme.
                                  BMW  : Buchenwald, Dachau, Natzweiler.
                                  Büssing AG : Neuengamme.
                                  Daimler-Benz AG : Natzweiler, Sicherungslager Verbruck-Schirmeck.
                                  DEMAG  : Buchenwald, Dora-Mittelbau, Sachsenhausen.
                                  Deutsche Werft : Neuengamme.
                                  Dornier : Dachau.
                                  Dortmund-Hörder Hüttenverein : Buchenwald.
                                  Dyckerhoft & Widmann : Auschwitz, Dachau.
                                  Dynamit AG : Dachau, Gross-Rosen.
                                  Ford : Buchenwald.
                                  Framo-Werke : Flossenburg.
                                  Hanomag : Neuengamme.
                                  Heinkel : Buchenwald, Mauthausen, Natzweiler, Plazow (Pologne), Ravensbrück, Sachsenhausen.
                                  Henschel-Flugzeugwerke : Ravensbrück.
                                  Hoch-Tief AG : Dachau, Neuengamme.
                                  Howaldt : Neuengamme.
                                  IG-Farbenindustrie : Auschwitz, Buchenwald, Gross-Rosen.
                                  Junkers Flugzeug und Motorenwerke : Buchenwald.
                                  Klöckner-Humboldt-Deutz : Dachau.
                                  Friedrich Krupp : Buchenwald. Gross-Rosen, Natzweiler, Strafgefangenenlager Papenburg, Sachsenhausen.
                                  Messerschmitt : Dachau, Flossenburg, Mauthausen, Natzweiler.
                                  Opta Radio AG : Flossenburg.
                                  Rheinmetall-Borsig AG  : Buchenwald.
                                  Schell-Öl : Neuengamme.
                                  Siemens : Ravensbrück.
                                  Siemens-Schuckert : Auschwitz, Flossenburg, Mauthausen.
                                  Aligemeine Solvay-Werke : Buchenwald.
                                  Solvay Kalksteinbergwerke : Mauthausen.
                                  Steyrwerke Daimler-Puch : Mauthausen, Radom.
                                  Stülkenwerft-Naval : Neuengamme.
                                  Telefunken : Gross-Rosen.
                                  Valvo-Röhrenwerke : Neuengamme.
                                  Volkswagenfabrik : Neuengamme.
                                  Weiss & Freytag : Gross-Rosen.
                                  Wintershall AG : Buchenwald.
                                  Württembergische Metallwarenfabrik : Natzweiler.
                                  Zeiss-Ikon Werk : Flossenburg.



                                  • zany 27 septembre 2011 19:05

                                    Oui ,mais là c’est plus une fusion d’idéologie

                                    Tachez de regardez l’histoire de la « révolution culturels » chinoise (j’ai lu que nos élites la prennent en exemple, regarder plus précisément les méthodes employé)

                                    Et regarder les différents programme politique sur le chômage, pour villepin, en gros travail gratuit pour les chômeurs (ou payer au lance pierre)


                                  • Renaud Séchiant 28 septembre 2011 15:49

                                    Voyons mais c’est pour votre bien.

                                    le travail libère c’est connu :

                                    Rappelez vous :

                                    Le travail libère

                                    L’histoire ne fait que se répéter


                                  • Ronald Thatcher rienafoutiste 27 septembre 2011 18:58

                                    elle reprend l’énormité de Fillon qui compare deux systèmes de retraite de deux pays différents, durée de cotisation différentes... etc
                                    Fillon avait lançé cette bombe le lendemain des révélations sur l’affaire Karachi, pensant créer le contre-feu suffisant pour détourner l’attention, momentanément, de l’affaire : raté, et plutôt deux fois qu’une !
                                    Donc notre petite nonne de la secte des pourris revient à la charge en rêvant debout à un droit du travail plus « flexible et souple* » car de toute façon "dans la vie tout est précaire, l’amour, la vie, pourquoi pas le monde du travail ?*  !!!

                                    * dixit parisot


                                    • symbiosis symbiosis 27 septembre 2011 21:14

                                      Recyclons les chez DSK


                                    • Marc Bruxman 27 septembre 2011 19:33

                                      En fait le problème est simple : Il est impossible de payer les retraites à venir des actifs. Ils vont se prendre une carotte.

                                      Dans le même temps la taxation des salaires pour payer ces retraites est intenable.

                                      La seule solution serait de déclarer le système en faillite et de cesser de taxer : Donnons aux gens leur vrai salaire. Eventuellement via un mécanisme de TVA sociale, instaurons un « dividende universel » pour compenser la perte.

                                      Et pour ce qui est des « seniors », ce sont bien eux qui ont « voulus » toujours plus de dépense publique à crédit non ? Alors autant que ce soit eux qui payent le coût de leur connerie et pas leurs enfants et petits enfants.

                                      Mais bon à force de ne vouloir rien faire, il ne faut pas s’inquiéter. Le jour du jugement est proche. Dès que le premier état souverain aura fait faillite (ce qui risque d’être pour très bientôt), ca va être « crisis reloaded » !


                                      • zany 27 septembre 2011 19:39

                                        retour à l’age de pierre pour être plus précis, arrêt total des finances, nos usines en chine ? Elle ne nous donnerons plus de ce qu’elle fabrique, sans argent c’est difficile ^^

                                        Vue qu’on ne fabrique plus rien en france et bien...ont aura plus rien ^^

                                        Dommage pour les vieux car les médoc sont fabriquer en chine ^^


                                      • foufouille foufouille 27 septembre 2011 20:38

                                        je boufferais bien du bruxman
                                        de la bonne viande bien nourrie


                                      • Renaud Séchiant 28 septembre 2011 15:58

                                        En fait le problème est simple : Il est impossible de payer les retraites à venir des actifs. Ils vont se prendre une carotte.

                                        Si les salaires avaient continué à être indexés sur l’inflation il n’y aurait pas eu de problème.

                                        Et une projection se base toujours sur des hypothèses. hypothèse variables dans le temps. Donc cette affirmation n’a aucune réelle valeur scientifique. C’est une doxa faite pour vous faire accepter de travailler plus.


                                      • chapoutier 28 septembre 2011 16:22

                                        renaud
                                        très juste le problème des salaires conditionne tout
                                        j’ai soumis un texte à la modération qui traite de ce probleme, juste un extrait :

                                        Cette crise n’est pas notre crise, mais c’est nous qui la payons : en effet ces 25 dernières années, la part des salaires a baissé de 11 % par rapport au PIB. Au début des années 1980, les salaires et les cotisations représentaient 78 % du PIB mais ne représentent plus que 67% actuellement.

                                        Or 11 points de baisse sur un PIB de 1.800 milliards, ce sont, rien que pour une seule année, près de 200 milliards d’euros qui sont allé dans les poches des plus riches et donc 200 milliards d’euros de perte sur les salaires !

                                        Comment s’étonner que les bénéfices des sociétés explosent.

                                        Mais ces 200 milliards qui n’ont pas été versé sous forme de salaires et de sur-salaires représentent également un formidable manque à gagner pour les caisses sociales de la retraite et de la sécurité sociale.


                                      • chapoutier 28 septembre 2011 16:25

                                        le problème est principalement du à la casse de l’échelle mobile des salaires en 83 par Delors

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès