Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Retraites : un sondage en chasse un autre

Retraites : un sondage en chasse un autre

Souvenez vous, dans une récente contribution publiée par Agoravox et qui a suscité un certain intérêt avec près d’une centaine de réactions de votre part, j’avais indiqué à propos du sondage de l’IFOP diffusé par le Journal du Dimanche, qu’il était orienté et qu’il participait à un lancement d’une campagne gouvernementale pour imposer le recul légal du départ à l’âge à la retraite.

L’actualité politique m’a donné raison. La succession dans les médias des hommes politiques de Droite et Socialistes se saisissant des résultats de ce sondage pour justifier cette réforme a été hallucinant.
 
Pourtant un sondage de CSA, diffusé par le journal l’Humanité du 25 janvier de cette année, contredit largement celui de l’institut de sondage dirigé par Mme Parisot, sans pour cela d’ailleurs avoir les mêmes échos médiatiques ce qui démontre maintenant qu’au sondage orienté s’ajoute aujourd’hui celui de la manipulation de l’opinion publique.
 
Dans la contribution publié par Agoravox j’avais dit pour rappel :
« L’IFOP a posé une question dite fermée où de toute façon votre réponse est totalement orientée.
La question : Et si vous aviez le choix (les choix imposés de fait par l’institut), concernant votre retraite, préféreriez vous… ?
-  cotiser davantage pour partir à la retraite le plus tôt possible…41 %
-  Travailler le plus longtemps possible pour garantir une retraite satisfaisante…34 %,
Soit un total de 75 % (91 % pour les plus de 65 ans toujours non concernés mais qui gonflent ces résultats).
La dernière proposition est la suivante :
-  Partir le plus tôt possible quitte (bien sûr) à avoir une retraite moindre…23 %.
 
La seule question qui n’est pas posée et qui bien sûr aurait modifié l’ensemble des réponses.
-  faire cotiser les revenus du capital au même titre que celui des salariés pour maintenir le départ à l’âge de la retraite à 60 et permettre des retraites satisfaisantes pour tous. »
 
CSA a justement posé cette question et le schéma des réponses a alors été complètement bouleversé.
 
La question précise posée par CSA était la suivante : « Parmi ces mesures, laquelle ou lesquelles (deux réponses étaient possibles) vous paraissent elles les plus efficaces pour garantir le financement des retraites ? , (entre parenthèse la réponse donnée à l’IFOP) :
-  Mettre à contribution les revenus financiers : 50 % (l’IFOP n’a pas posé la question),
-  Augmenter les cotisations : 31 % (41 %),
-  Allonger la durée des cotisations : 29 % (41 %),
-  Diminuer le montant des pensions : 7 % (23 %).
 
Une autre série de réponses de ce sondage attire également l’attention. A la question suivante posée par CSA « Si le choix ne dépendait que de vous, à quel âge partiriez vous à la retraite ? ». La réponse en moyenne est de 59 ans, elle était de 60 ans en 2006.
 
L’augmentation de la pénibilité, du stress, les inquiétudes sociales, la montée du chômage expliquent sans doute en partie ces réponses.
 
Le débat sur les retraites est loin d’être clos. Il n’est pas que purement comptable (le recul du départ à l’âge à la retraite selon les normes actuelles imposées serait alors d’au moins 67 ans comme le dit très justement à ce propos le MEDEF), il est aussi celui du choix d’une civilisation, d’un choix de justice sociale, c’est-à-dire finalement celui avant tout d’un choix politique...
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • M.Junior M.Junior 26 janvier 2010 10:45

    Merci de nous rappeler ces évidences avec exactitude.

    Que le Medef et le gouvernement de Sarkozy souhaitent augmenter la durée des cotisations est dans l’ordre de leur idéologique mais que le PS reprenne en coeur les mêmes fausses bases montrent bien leur faible implication pour l’intérêt social public. Est-ce étonnant de la part de politiciens qui étaient nommés gauche caviar, il y a si peu de temps.

    Pour bien vivre sa retraire indépendamment du montant attendu, il suffit d’aller vivre dans un des beaux pays de l’Europe de l’est ou autres. Il n’y a que les pauvres d’esprit qui restent en France ou ceux qui savent exploiter leur prochain.


    • Alpo47 Alpo47 26 janvier 2010 11:08

      Merci à l’auteur de nous rappeler que le débat est largement « biaisé » et l’opinion manipulée.
      Rien d’étonnant puisque patronat et pouvoir actuel co-dirigent la plupart des médias.
      Mais combien parmi nos concitoyens se sont aperçu de la supercherie ?


      • LE CHAT LE CHAT 26 janvier 2010 11:14

        oui , beaucoup des politiciens n’évoquent pas la taxation des profits financiers pour finaner les retraites , Bilderberg , quand tu nous tiens ....


        • Verdi Verdi 26 janvier 2010 14:07

          Merci Emosaique de remettre les pendules à l’heure. L’intox et la désinfo ne font que commencer. Voir ce qui s’est passé, et se passe, pour la fausse pandémie de grippe A.

          Voici ce que j’ai par ailleurs écrit, suite à la prise de position de Martine Aubry qui s’est dit d’accord pour porter l’âge de départ à 61/62 ans : 

           « Je suis surpris et décu que Martine Aubry emboîte le pas de Fillon. C’est un très mauvais signal envoyé à une majorité de Français attachés à la retraite à 60 ans. Je me permets de renvoyer à deux articles que j’ai écrit. L’un concerne précisément la retraite, il va à contre-courant de ce que l’extrême-droite ump (et Martine Aubry, à présent) veut imposer. L’autre, les privilèges des parlementaires français (parmi ceux-ci, leur régime de retraite). »

          Verdi

          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/oui-a-la-retraite-a-50-ans-57670


          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-republique-vache-a-lait-des-64150


          • citoyen 26 janvier 2010 15:18

            @ actias d’accord la question du contre sondage était biaisée et manipulatoire, mais c’est la réponse du berger à la bergére : elle l’est autant que celle du sondage d’origine , pas plus , mais pas moins .


            • ddacoudre ddacoudre 26 janvier 2010 15:44

              bonjour emosaique

              bien sur un observateur attentif peu prévoir le but poursuivit par le pouvoir.
              cela en devient si évident et grotesque que je ne comprend pas par exemple la prestation du président de hier soir, je ne l’ai que survolé car je savais ce qu’il allait faire, mais je m’interroge, ou il n’en a rien a foutre que l’on ai perçu sont stratagème et qu’il considère que sa prestation se sèmera dans l’esprit de ceux qui écoutent et regardent ou il prend les français pour des cons, ou nous ne sommes qu’un petit groupe à être des « illuminés ».

              sur la retraite je te joint ce que j’ai écrit. en lien
              http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=68784

              cordialement


              • Daniel Roux Daniel Roux 26 janvier 2010 17:00

                Sarkozy se fiche de nous, ce n’est pas une surprise, on le sait depuis sa lamentable prestation de maire de Neuilly puis de ministre sous Balladur.

                Nous savons tous que les multinationales font le principal de leurs bénéfices dans les paradis fiscaux au moyen de société offshores. Les entreprises du CAC 40 et bien d’autres qui utilisent cette ficelle immorale mais légale, ne paient de surcroît qu’environ 8% de leurs bénéfices alors que les PME respectant la loi, paie plein pot.

                Le problème du financement de la solidarité, de la politique sociale et de santé est que l’assiette est réduite aux fruits du travail et notamment du travail des salariés de France. Ce qui en passant, font de ces derniers les premières victimes de réduction des coûts.

                 Les revenus financiers sont largement épargnés mais ce sont les financiers qui se montrent les plus agressifs contre le modèle Français.

                Les dés sont donc pipés dès le départ. Sarkozy ne négociera que pour nous tondre davantage et épargnera les plus riches comme d’hab.

                Il n’y a rien à attendre de ce type.

                 


                • zergotine 26 janvier 2010 17:30

                  Reste à poser les questions suivantes :
                  Pourquoi ne voulez-vous pas travailler au-delà de 60 ans ?

                  Réponses :
                  1/ salaire trop bas par rapport à mes qualifications et compétences
                  2/ conditions de travail dangereuses pour ma santé (stress, burnout, pénibilité , nécessité pour les cadres de faire plus de 40/h)
                  3/ management inadéquat
                  4/ temps et qualité des trajets domicile/travail

                  Si en travaillant au-delà de 60 ans on augmentait votre salaire de 10%, accepteriez-vous un départ à la retraite à 32 ans ?
                  OUI - NON - PEUT -ËTRE

                  Si en travaillant au-delà de 62 ans on augmentait votre retraite de 15%, accepteriez-vous un départ à la retraite après 62 ans ?
                  oui/non

                  Enfin, qui va arrêter cette ânerie des politiques qui consiste à nous faire croire que la surproduction de bébés est une chance pour les retraites  !
                  Cela fait 60 ans que la France est en surproduction de bébés et que les déficits n’ont jamais été aussi exorbitants ! NON le bébé n’est pas rentable, le bébé est périssable au bout de 60 ans il est vieux et a besoin d’une retraite digne de ce nom, des hôpitaux efficients ! De nos jours le produit « bébé coûte à la société pendant 25 ans avant de toucher le smic voire le RMI à bac+4 ... à moins de le délocaliser dès 16 ans dans les usines chinoises !

                  A quand le démantèlement du système de rémunération des patrons et hauts fonctionnaires ?
                  A quand une taxe »TOBINE" pour financer les retraites de ceux qui se sont ruinés la santé pour engraisser les multinationales et leurs patrons ?


                  • verdan 26 janvier 2010 18:47

                    Petites questions :
                    -avec quel moyen de règlement on paie une retraite ?
                    -reste-il de l’argent ?
                    -les regimes spéciaux toujours en vigueur ?! 
                    -les personnes vivent-elles plus longtemps ?
                    -cotiser plus longtemps, d’accord, mais ce qui a été cotisé , existe-il encore ? Non ! Depuis Miterrrand déjà ! Ce type là était la plus grande sâleté de la Veme république. DE GAULE parlant du françois de Jarnac « Et vous croyez que je vais laisser la France à ces gens là ?!!! » Alain Peyrefitte dans - c’était DE GAULE
                    -Balladur à pillé en 92/93 les retraites du privé pour renflouer les publiques...ben ué ! sarkozy était ministre de la dette déjà ! Il a le record du creusement de la dette sur la plus courte période , il récidive ...et encore, y’a toujours des naîfs qui croint qu’ils auront quelque chose....
                    Le pire n’est jamais certain, mais cette fois-ci, ayez l’assurance que oui !
                    Aller un dernier pour la route...le ptit shéma ci-dessous.

                    A toutes celles & ceux qui croient encore à leur retraite future....battez en retraite sur vos songes... Soyez lucides, il n’y en aura bientôt plus.

                    je souhaite avoir plus que tord...mais le doute est tenace.

                    Bonsoir
                     


                    • verdan 26 janvier 2010 18:50

                      tort...comme je suis tordu :)


                    • vero87 27 janvier 2010 10:52

                      Les sondages-si bien relayés par les medias- font partie de la manipulation psychologique induisant des comportements désirés afin de répondre aux visées politiques
                      Sans etre parano , ni crier complot il faut etre lucide .
                      Ce matin sur fr inter , Thomas Piketty évoquait cette façon de faire peur aux gens ( complexité des systèmes ,changement des règles régulièrement etc..) qui installe un sentiment d’insécurité face à l’avenir et qui risque d’amener les gens à une capitalisation personnelle .

                      En effet comme ce serait bien ds quelque temps de pouvoir faire passer un message du type« eh bien en fait, les francais en sont venus eux memes au système de capitalisation » !!!!

                      La peur et l’insécurité sont des moteurs multifonctions , applicables à tous les grands sujets incrits sur la feuille de changement de civilisation ! Il suffit d’avoir les bons sociologues et psychologues pour les décliner ........j’ai bien peur ................. à l’infini !

                      La génération des 25 ans sans travail aujourd’hui ,ou errant de CDD en CDD pourra-t-elle capitaliser ?mais ds une guerre (la notre est économique) si on compte qu’une génération est sacrifiée , on devrait arriver à s’en sortir encore quelques temps ... (ceci étant bien sûr un trait d’humour noir et de colère !)


                      • zergotine 27 janvier 2010 22:40

                        Je fais partie de la génération des années 80 qui a pris de plein la crise économique de l’époque,... les tucs d’un mois voilà ce qu’on nous proposait...

                        Paraît qu’on m’a fait naître pour faire tourner la machine économique et payer la retraite des vieux (déjà à l’époque ce refrain... des retraites des vieux !!!)
                        déjà à l’époque, une mauvaise orientation scolaire d’un lycée de banlieue m’a conduit e dans une impasse (je ne suis pas née fille de... riche)... heureusement j’ai pu échouer dans un macdo, j’ai donc bouffé de la vache enragée pour décrocher une licence qui m’a permis de tenter 4 concours de la FP et finir smicard de l’ETAT ! (et non j’ai pas voulu profiter de la politique nataliste pour pondre au monde une progéniture désoeuvrée, dont l’avenir est bouché jusqu’à 40 ans ! puis étiquetée « trop vieux » pour toucher un salaire digne de ce nom !!

                        la sécurité de l’emploi ? que nenni ! on vous bouge comme un pion (au service de l’Etat) et si vous n’êtes pas content on vous montre la porte de sortie... parait que c’est pire dans le privé !!

                        Ah oui le privé contre le public, le public contre le privé.... encore un vieux refrain pour nous flouer tous autant que nous sommes !
                        Non ? certains se laissent prendre encore ? 
                        Réveillez-vous, nous sommes tous sur le Titanic FRANCE 

                      • kasko 31 janvier 2010 00:49

                        Article aussi faux et pernicieux que la position du gouvernement ou des oppositions actuelles. Pourquoi ? parce qu’il est effectivement stupide de traiter le problème en se limitant aux revenus du travail mais qu’il est tout aussi stupide de laisser croire qu’en taxant les revenus du capital on sait règler le problème. Je ne suis pas contre la taxation des revenus du capital, j’y serais même favorable mais d’une part il faut trouver un moyen de taxer ce capital sans mettre l’économie en danger (car perdre encore plus d’emplois et de débouchés pour nos productions aggraverait la situation) et d’autre part faire croire qu’avec une telle mesure on règle le problème des retraites (de manière pérenne), celui de la couverture sociale des sans emplois et de la santé et tous nos problèmes financiers est de la démagogie. Nos problèmes sont beaucoup plus complexes que de tels raisonnements le laissent croire, ils ont tous des volets sociaux, économiques, démographiques et écologiques, ils sont interdépendants entre eux et ils ont des dépendances avec les autres pays que cela nous plaise ou non. J’en ai marre de ces simplifications pernicieuses présentées par les médias, les politiques et certains auteurs d’AGORAVOX. Il faudrait commencer par apprendre à poser correctement et complètement les principaux problèmes auxquels nous avons à faire face. C’est la seule manière d’avancer efficacement.

                        Kasko 


                        • elec 42 elec 42 31 janvier 2010 10:39

                          se sont les socialistes qui ont ouverts la voie, ils ont diminués le temps de travail hebdomadaire pour que l’allongement des années de cotisation nous paraisses moin pénible:merci madame Aubry.


                          • Proudhon Proudhon 31 janvier 2010 18:30

                            Voir la vidéo chez Parlons Net de Jean Luc Melenchon sur les retraites et autres sujets d’actualité :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès