Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > The Economist, ou l’horreur néolibérale

The Economist, ou l’horreur néolibérale

Rien de tel que la lecture de l’hebdomadaire britannique pour comprendre ce que pensent vraiment les élites globalisées. Mais il fallait être bien accroché pour lire le numéro du 14 septembre, qui comportait des papiers et une publicité qui montraient bien à quel point la pensée néolibérale est tout simplement horrible.

Quand les pays font de la publicité…
 
En effet, en pleine section Europe, apparaît une publicité interpellant le lecteur (un patron, un directeur financier ou un associé de cabinet de conseil on suppose) : « Besoin de couper les coûts ? Investissez en Macédoine  ». Suivent quelques arguments chocs : la taxe la plus faible sur les profits (10%), la taxe la plus faible sur les revenus (10%), pas du tout de taxe sur les profits réinvestis et une main d’œuvre abondante et compétitive avec un salaire moyen de 498 euros par mois. Les hommes qui composent la main d’œuvre ne sont pas présentés différemment des infrastructures ou des prix de l’énergie…
 
Mais outre l’inhumanité profonde d’une telle publicité, il est difficile de ne pas y voir l’horizon d’une société néolibérale, où les Etats en seraient réduits à faire de la publicité pour attirer les investisseurs en valorisant la déconstruction de toutes les conquêtes sociales des dernières décennies. D’ailleurs, les Etats-Unis sont un bon exemple de ce qui pourrait arriver avec la concurrence démentielle que ce font les Etats pour attirer les investisseurs. Dans ce sombre avenir, les multinationales et les plus riches paieraient moins d’impôts que le reste de la population du fait de l’absence de frontières.
 
Le journal des riches cupides et inhumains ?
 
Mais ce n’est pas tout. Dès les premières pages, The Economist rapporte une énième étude qui démontre l’envolée des inégalités. En effet, la part des revenus qui va aux 10% plus hauts revenus a atteint un nouveau record, à 48,2% (on dépassait un peu les 30% pendant les Trente Glorieuses). Mais de manière encore plus choquante, depuis 2009, si les revenus moyens ont progressé de 4,6%, ceux du top 1% ont progressé de 31,4%, contre 0,4% pour les 99% restants. 95% des gains sont allés à 1% de la population. En outre, il doit y avoir de grandes différences entre les 99%...
 
 
Une page plus tard, dans un papier sur les élections allemandes, The Economist affirmait « les sociaux-démocrates ont viré très à gauche, avec un programme de redistribution d’augmentation des impôts pour les riches, un impôt sur la fortune et un salaire minimum élevé. Le parti est devenu anti-réforme  ». En clair, être pour la réforme (forcément néolibérale) ce serait de refuser toute augmentation d’impôts pour les riches et un salaire minimum élevé. Une présentation quasi totalitaire des choses. Mais il faut noter qu’une semaine plus tard, le journal a fait un papier pour dénoncer ces inégalités.
 
Pour savoir jusqu’où les néolibéraux souhaitent aller, il suffit de lire The Economist. Et finalement, la lecture de telles horreurs est sans doute un moyen de puiser l’énergie de la révolte contre une telle évolution car il avance presque démasqué, contrairement à beaucoup.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • baldis30 24 septembre 2013 22:15

    on peut se demander jusqu’où le sadisme néolibéral ira ! parce qu’il s’agit de cela !
    un pays peut vouloir attirer les capitaux , mais la déontolgie des concepteurs de la publicité est aux abonnés absents :
    « venez chez nous, et n’ayez pas peur on va adhérer à l’UE et à l’OTAN - alias on va se soumettre au diktat US- pour le reste on a bien npréparé le terrain et vous pourrez exoprter notre misère dans votre pays d’origine »
     
    Honteux !

    dans le vieil ouvrage ( une quarantaine d’années) « Le paradoxe des technocrates » G. Elgozy donnait la définition suivante
     capitaliste éclairé : capitaliste qui a compris que le travailleur est aussi un consommateur. Il pourrait donner aujourd’hui la définition du néolibéral « personne qui a compris qu’avec la crise on pouvait tout exiger de n’importe qui »


    • millesime 25 septembre 2013 21:51

      Paul Jorion a écrit un livre : « Le capitalisme à l’agonie » , paru en 2011 chez Fayard
      un agonie lente certes mais inexorable...
      à nous tous « d’inventer » autre chose. !!! du type « économie positive »

      http://millesime.over-blog.com


    • Gemini Gemini 24 septembre 2013 23:09

      Quelle différence avec un marché aux esclaves ? L’humain n’est qu’une marchandise parmi les autres. Rien de plus. Et nos amis libéraux et néo-libéraux trouvent ça normal. Nous n’avons simplement pas les mêmes valeurs.


      • escoe 24 septembre 2013 23:57

        Quelle différence avec un marché aux esclaves ?

        Il faut lire la Contre-histoire du libéralisme de Domenico Losurdo qui montre les liens historiques du libéralisme avec l’esclavagisme depuis le 17e siècle. C’est assez effrayant mais politiquement salutaire.


      • Bernard Pinon Bernard Pinon 25 septembre 2013 10:38

        Quelle différence avec un marché aux esclaves ?

        <sarcasme>Les esclaves étaient nourris, logés et souvent soignés</sarcasme>.

      • 2000mg 2000mg 25 septembre 2013 20:19

        l’employé est une marchandise comme les autres, l’humain ben... chacun sa peau !


      • howahkan Buddha 25 septembre 2013 09:55

        Mission avocat du diable......ces gens ne sont que le résultat totalement prévisible depuis des siècles de notre façon de vivre , enfin de ne pas vivre ensemble justement, mais d’exister dans le conflit pour savoir à qui va profiter le plus ce qui nécessite impérativement un collectif pour eetre achevé, cela commence bien sur avec la survie.....en appliquant la méthode de la société marchande de profit à son extrême, le nouveau né n’est plus rentable....il faut le jeter..ou le vendre.
        Je récuse que ce soit uniquement les pseudo élites, titre auto décerné comme les nobels de la paix(nobel ex marchand de dynamite) qui soient les responsables de cette « erreur humaine »...

        regardez vivre un petit village ,n’importe lequel, on y voit la même structure, les mêmes passe droits, les mêmes tricheries, les même voleurs , les même pseudo élites, les memes magouilleurs, etc etc etc que à grande échelle..ainsi que la meme detesttion du voisin sauf si je pex en tirer quelque chose, et la meme peur du passant qui passe qui est forcement un bandit de grand chemin dont il faut se méfier..

        cet échec est celui de la race humaine en entier...........................et comme chacun pense que ce n’est surement pas de sa faute.......rien de profond ne peut changer de cette façon là...ce qui se passe aujourd’hui est simplement le bal des vaincus qui ont joué au monopoly, au casino et qui viennent de se la faire mettre profond...par le gagnant...les vaincus qui en démarrant le jeu n’ont jamais intégré qu’ils seraient battus....
        Il y a un manque total de lucidité..d’autant plus que la force des uns n’est que la faiblesses des autres....
        les pseudo élites ont juste compris un seul truc que le bon peuple n’a jamais compris : ils travaillent ensemble......
        cela dit il ne fallait pas jouer au casino et au monopoly..ceci n’est pas encore compris et très très loin de là....

        notre cerveau superficiel n’est pas du tout capable de saisir tout ceci...il nous manque le cerveau intelligent...il ne marche plus...celui qui sait etre en contact avec le grand tout, l’univers...dont nous sommes une composante mais c’est précisément ce que nous refusons.....pour le malheur de tous...

        en clair on ne comprend absolument rien à ce qui se passe en profondeur de notre psyché, là ou le pire commence....car on pense avec les sens...vue,touché etc.. pas avec l’intelligence.......


        • howahkan Buddha 25 septembre 2013 12:33

          ceci me semble exact dans les faits oui...


        • Neymare Neymare 25 septembre 2013 12:56

          @Buddha
          "notre cerveau superficiel n’est pas du tout capable de saisir tout ceci...il nous manque le cerveau intelligent...il ne marche plus...celui qui sait etre en contact avec le grand tout, l’univers...dont nous sommes une composante mais c’est précisément ce que nous refusons.....pour le malheur de tous...« 

          Buddha, vous savez que tout ceci est nécessaire : les hommes doivent passer par les ténèbres avant d’accéder à la lumière.
          Il faut vivre tout ça, il faut vivre toutes ces erreurs et leurs conséquences pour en prendre conscience, c’est comme ça qu’un homme grandit et c’est comme ça que l’humanité va grandir.

          Nous sommes tous responsables de cette situation : personne ne se révolte car tout le monde en profite, seule une petite minorité est prete a renoncé au consumérisme, au confort de la vie moderne etc..
          Quand on remet tout ça en perspective avec la connaissance de notre »cerveau" intelligent on se rend bien compte que ce n’est qu’un épisode d’un feuilleton bien plus vaste, tout ceci reste de toute façon du domaine de l’illusion


        • howahkan Buddha 25 septembre 2013 13:23

           vous savez que tout ceci est nécessaire : les hommes doivent passer par les ténèbres avant d’accéder à la lumière.
          Il faut vivre tout ça, il faut vivre toutes ces erreurs et leurs conséquences pour en prendre conscience, c’est comme ça qu’un homme grandit et c’est comme ça que l’humanité va grandir.

          Salut ..pas à ce point justement,....sauf.......... si ce point est bien sur sans que on le sache, entièrement notre « construction », ce qui me semble être le cas,enfin ce n’est même plus « me semble être le cas » mais plutôt « est le cas » .....je comprends ce propos,tant que nous ne serons pas sur « le chemin », le pire ne va pas nous lâcher..est ce que vous dites ou suggérez ? Je ressens et vois cela aussi si c’est ce que vous dites..
          salutations.


        • Neymare Neymare 25 septembre 2013 15:36

          @Buddha

          Ce monde est effectivement un reflet de nous meme. Mais au delà de ça, l’humanité est comme un enfant qu’on fait grandir : elle passe par des étapes, des crises, des difficultés, et c’est le fait de surmonter ces difficultés, d’apprendre de ses échecs qui l’a fait grandir (vous me direz, qu’on a l’impression qu’on apprend rien, qu’on fait toujours les memes erreurs, et pourtant on avance)
          C’est dans ce sens que je vous dis que tout ce chemin que l’on fait, qu’il soit bon ou pas, est nécessaire


        • spartacus spartacus 25 septembre 2013 11:09

          Avec un tel texte, on imagine bien que l’auteur n’a jamais rempli ou lu un bilan de sa vie.

          Peut être que dans son esprit « la masse salariale » doit être exclue des bilans ? Il aurait la même surprise que la publicité qu’il caricature que les hommes qui composent la main d’œuvre ne sont pas présentés différemment des autres chiffres, et ça fait des siècles que c’est comme cela....

          Ce texte démontre que cette France de protégés formée au marxisme par l’éducation nationale est inapte à comprendre et accepter la concurrence...Cette France qui vit dans une bulle de régimes spéciaux, de charges patronales ubuesques, de droits sociaux différenciés et qui se permet des leçons de morale alors qu’il n’ont jamais rien analysé des chiffres de leur vie.

          A décharge aucun Français n’est capable de connaitre la valeur des charges patronales payées par son employeur. Encore moins les fonctionnaires. Alors allez leur parler de « coût du travail », ils vous répondrons « morale », comme ce texte.

          Ce texte démontre qu’en matière économique, ces gens étatistes n’ont rien a proposer hors mis de la caricature. Ces gens ne sont que le produit d’une école marxiste et Keynésienne Enarchique. Il est temps de donner à nos enfant une culture économique différente. Qu’en seconde au lieu de dissertations sur Marx il apprennent ce qu’est une entreprise et sachent comprendre un bilan.

          Bravo à la Macédoine pour se remuer le cul pour trouver des investisseurs.
          Bravo à la Macédoine pour mettre en avant ses avantages.
          Bravo à la Macédoine pour mettre en avant ces avantages fiscaux.
          Bravo à la macédoine pour la facilité de création d’entreprise.
          Bravo à la macédoine pour se remuer le cul pour trouver à ses habitants du travail concret.
          Bravo à la macédoine qui a compris que les investissements augmenteront le niveau de vie et les salaires.
          Bravo à la macédoine pour sortir du marxisme et Du socialisme

          Honte au caricaturiste qui vit de l’impôt récolté par les autres et fait le prosélytisme de l’étatisme et l’interventionnisme.
          Honte à cette France qui vit de la dette sur les générations futures.
          Honte à cette France qui promet à ses enfants des salaires futur au profit du présent/
          Honte à cette France de la servitude étatique.
          Honte à cette France qui ne sait pas lire un bilan.
          Honte à cette France moralisatrice qui n’ose pas parler de couts sociaux.

          Il est temps que cette France prenne un coup de pied dans le cul !


          • Tcharl 25 septembre 2013 13:02

            Spartacus,

            On verra bien si tu tiendras le même discours une fois payé 430 €/mois avec un travail à responsabilité (moins d’un centaine je pense si tu sers au macdo), sans couverture sociale ni retraite.

            De même lorsque tu verras tes routes et autres infrastructures se délabrer parce qu’aucun denier ne rentre dans l’économie de ta nation, que tu n’auras plus accès à l’eau potable ou aux services minimaux comme le ramassage des ordures ou le tout à l’égout.

            A moins que tu ne fasses parti des nantis, c’est un véritable retour au moyen âge.


          • Redj Redj 25 septembre 2013 13:13

            Voici un lien qui va à l’encontre de ce qu’on peut lire et entendre...

            http://www.counterpunch.org/2013/09/23/down-and-out-in-london-vs-paris/


          • spartacus spartacus 25 septembre 2013 13:34

            @Tcharl les leçons de morale de privilégiés en droits sociaux, ils se les gardent.

            Quand l’état « employeur » l’état paye pour eux 150% de part patronale alors que pour le privé c’est 15%. C’est certain qu’ils s’inquiètent pour leur gueule de la concurrence fiscale qui les oblige a avoir les mêmes droits sociaux que les autres.

            Alors on a peur pour ses privilèges en droits sociaux ?

            La Macédoine sort de l’étatisme et du collectivisme. Les bas salaires sont bas uniquement à cause de l’absence d’économie de marché et de l’étatisme. L’investissement les sortira de la misère.

            Quand à la « couverture sociale et retraite » Française c’est une belle saloperie de pyramide de Ponzi ultra inégalitaire entre Français, qui laissera la France en Faillite comme tous les systèmes collectivistes.

            Quand à votre vision de l’état il est puéril. L’état ne produit aucune richesse. Il dépense l’argent des contribuables. 70% des impots ne servent qu’a payer des salaires. Et dans ces salaires 70% n’est pas du salaire net mais des charges patronales qui servent a payer des privilèges monstrueux aux obligés majoritairement marxistes et rouges.

            Il est temps d’en finir avec cette France sous domination de non productifs post communistes qui se gavent d’argent public directement et indirectement et de manière éhontée !

            Il est temps de sortir les rouges des services publics.

            Education nationale rouge, justice rouge, partis politiques étatistes.


          • 1871-paris 1871-paris 25 septembre 2013 16:30

            Crazus tu a beau nous faire ton numero de politicar guignolo a 2 rond c est ton modele dit « liberal » qui ne l est reelle que pour les bien nee ! Avec un bon reseau si possible dans le berceau. Ce modele est une demande de libertee absolue pour les z’elites acoquinee en reseau sur le dos des autres !!


          • 1871-paris 1871-paris 25 septembre 2013 16:43

            Le systeme sociale francais une pyramide de ponzy ! Haa tu sais peu etre lire une fiche de bilan mais tu debite un monceau de connerie !

            Tu es obnubile par l argent et fait semblant d ignorer les mecanisme economique de base de vase communicant du systeme de creation de RICHESSE ! 
            Car t es improductifs dans une boite privee ou publique ca cout bombom au type qui doit tourner les boulons en bas de la chaine !!! Et me dit pas qu il n y a pas d improductifs ou de sur payer dans le milieu des entreprises privee apres 20 ans de carriere sans chomage ! 
            Tu n est qu une belle danseuse qui tourne tourne mais un jour pour les gens comme toi la musique s arrerte et boum atterissage dans la rue !

            Moi je te dit honte aux politicien de la macedoine qui EUX ramene le niveau de vie au plus bas. Quant a nous faire croire que la libre concurrence amenera le bonheur de vivre, mis tu y crois encore a ton modele d emancipation des etre par la confrontation, au bout de cette logique pronne nous la guerre aussi, parait que c est dans ces conditions que l idustrie se surpasse... t es vraiment un pauvre type !

          • escoe 25 septembre 2013 17:05

            La Macédoine sort de l’étatisme et du collectivisme. Les bas salaires sont bas uniquement à cause de l’absence d’économie de marché et de l’étatisme. L’investissement les sortira de la misère.

            Il y a des jours où je me demande si vous êtes jamais allé plus loin que le bout de votre rue


          • escoe 25 septembre 2013 17:08

            Il est temps que cette France prenne un coup de pied dans le cul !

            L’appel à la dictature est un classique éternel de la pensée libérale. Maintenant si vous pensez mettre vous même le coup de pied au cul vous risquez d’avoir quelques désillusions


          • bobbygre bobbygre 25 septembre 2013 19:45

            En fait à vous lire, on comprend bien que les faits ne vous interessent pas vraiment... Uniquement cracher sur la France, la gauche, les cocos, les marxistes que vous semblez voir partout (j’aimerais bien en croiser un, ne serait-ce que de temps en temps...)... Ca va, vos obsessions ??

            Franchement, décrire la France d’aujourd’hui comme un état communiste, c’est risible... Surtout quand on se prétend au dessus de la masse des sombres idiots que nous sommes...

            Haine et egocentrisme transpirent de votre message, c’est dommage car effectivement, votre point de vue est différent et il aurait largement gagné à être présenté de manière moins... hum... brutale. Enfin, si votre but est de débattre et non de seulement pointer du doigt en insultant...


          • spartacus spartacus 25 septembre 2013 20:55

            @bobbygyre

            Les marxistes sont assez facile à reconnaître. Leur pensée est limitée a une seule idée, la haine de ceux qui sont plus riche que eux, et la négation de ceux qui le sont le soient par leur risques ou leurs talents.

            95% des obligés de l’état le sont. C’est leur repère, ou ils phagocytent les institutions. 
            Une école Marxiste qui apprend a jalouser les autres. Rien qu’a voir les sujets du bac 2013...
            Une justice bien rouge et de gauche ou se congratule dans des cérémonies Franc-maçoniques 30% des juges...et partie. 
            Une fonction publique de privilégiés absurde et inégalitaire intrinsèquement qui ne vit que pour s’accorder des privilèges en droits sociaux.

            57% du PIB de la France est étatique. Oui nous sommes un des derniers pays communiste qui s’ignore.
            Chaque jour des politiciens n’ont que l’interventionnisme à la bouche. 98% des partis sont « anti-libéraux » par mimétisme et la course aux votes.

            Regarder vous dans une glace et répondez bandes d’hypocrites obligés de l’état.

            Au nom de quoi avez vous des privilèges en droits sociaux ?
            Justifiez donc vos privilèges ubuesques.....

            Vos acquis sociaux ne sont que des rentes de privilégiés iniques et bien dégelasse vis a vis des autres. Les donneurs de leçons de morale à 2 balles ont une mentalité bien pourrie. Ils n’ont même pas un échantillon d’équité dur eux.

            En Italie, en Suisse, Suède, les syndicats se battent pour l’égalité en droit, vous vous vous battez du haut de votre marxisme pour des statuts pour la nomenklatura.

            Vous avez des avis sur tout mais in finé des ignorants de ce que vous coûtez réellement à la nation. Vous vous satisfaisez de vivre dans la facilité de l’ignorance pour ne pas admettre vos privilèges.

          • 1871-paris 1871-paris 26 septembre 2013 06:30

            Mais de quel risque tu parles pipoteur arretez avec cette chimere, ont croirait sue vous risquez la paine de mort !!!

            Tu perds ta boite la plus part du temps vous vous demerder pour ne pas avoir a votre nom les biens dont vous jouissez (produit par la sueur de vos salarier faut il le rappeler) alors su type qui se fait mettre a la lourde lui c est hypoteque rapidos sur la maison a credit !!! Tu es qu baratineur comme les autres imposteurs de ta clique !!!

          • 1871-paris 1871-paris 26 septembre 2013 06:41

            Mais qu edt ce que tu raconte encore comme conneries, tu finis jamais de debiter tes galimatias quotidiennes.


            Pour toi la crapulerie politique des hauts fonctionnaires et politiques en post est l oeuvre de marxisme ! Le pays n est pas du tout a tendance liberal ! Tu faits expres ou tu es un gros C(pas intelligent en 3 lettres).

            Aller explique nous pourquoi tu es si bien dans l entrepreunaria type liberal ? Bon evite de nous sortir ton cote SM "j aime prendre des risques, les faits et ecris demontre plutot que tu cherches a les eliminer !

          • bobbygre bobbygre 27 septembre 2013 14:10

            @ Spartacus

            Bon, bah, ça s’arrange pas... On imagine même la bave aux coins de vos lèvres...

            Ca fait quatre ans que je suis dans la fonction publique (parés dix ans dans le privé) et je ne retrouve pas vraiment ce que tu décris...

            Sur les syndicats :

            - dans le privé : la dernière boite où j’étais venait d’être racheté par le groupe Pomona qui cherche à se faire un monopole actuellement en France. Tout les employés (une centaine de personnes) savaient ce qui nous attendaient : ils cherchaient juste à récup la liste de clients et à fermer au plus vite la boite. Un syndicat se forme. Trés vite, le patron se rapproche du délégué syndical, du graissage de pate, un peu de promotion interne et hop, syndicat neutralisé. J’étais le seul à continuer à ouvrir ma gueule. J’ai été viré. Au bout de deux mois, la boite (vieille de 3 générations) était fermée.

            -dans le public : les syndicalistes sont promus et ferment leur gueule. A l’université, on vient de repasser au 39 heures sans AUCUNE compensation. Vu la privatisation des universités et donc l’absence de crédit, les syndicats sont en train d’avaler des couleuvres en chaines (blocage des salaires, suppression de postes etc...). Evidement, aussi bien d’aprés la direction que d’aprés les syndicates : there is no alternative.

            Sur les feignants :

            - dans le privé, les feignants existent tout autant et dans les mêmes proportions. La différence, c’est que les feignants ont interet à être copains avec leur chefs et à bien dissimuler leur incompétence/absence de travail.

            - dans le public, ils se cachent pas, c’est la seule différence. Bon, ceci dit, ils n’en sont que plus enervants.

             

            Et puis, est-ce vraiment de la faute de (tous) les fonctionnaires si les services publics fonctionnent de cette façon ? Est-ce que l’infirmière qui travaille 45h/sem. dans son hopital (comme ma mère par exemple) est responsable des régimes spéciaux des fonctionnaires ? Elle en « profite » !! Ouh, ces fonctionnaires qui bénéficient d’avantages honteux !!!! Savez-vous qu’en proportion du PIB, les dépenses de fonctionnement de l’état ne font que baisser depuis 30 ans ?? Et si vous ne le savez pas, n’etes vous pas capables de le constater en vous rendant dans un hopital public, une univeristé, un commissariat, une école ou n’importe quel autre de ses services publices devenus à vos yeux inutiles ?

            La seule dépense qui augmente de manière irreversible depuis 40 ans, ce sont les interets que l’on verse aux banques (aujourd’hui, l’intégralité de l’impot sur le revenu), ces mêmes banques auxquels on a filé gratos des milliers de milliards (combien de services publics ça représente ??)...

            Et vous, pour je ne sais quelle raison personnelle, vous restez fixés sur les méchants fonctionnaires... ceux qui éduquent vos enfants, qui entretiennent les espaces verts, qui soignent dans les hopitaux... Bouh, les vilains profiteurs, ils ont une meilleure paie que dans le privé (ce qui est de + en + faux d’ailleurs), bouh, ils ont une meilleure retraite (bah, oui, mais moi, j’ai 35 ans, j’ai rien demandé, hein...), ils ont la sécurité de l’emploi (euh, y a une raison historique à ça mais si les français considérent que c’est plus justifié, que le peuple vote et qu’on revienne sur ça, pourquoi pas ?? Je connais beaucoup de fonctionnaires qui seraient d’accord) !

            Bref, j’imagine que vous avez du vivre un jour une mauvaise experience avec les services publics et que du coup, vous projetez votre haine sur les fonctionnaires.. Euh, faudrait grandir...


          • foufouille foufouille 25 septembre 2013 11:24

            en pratique, libéral équivaut à esclavagiste et sadique


            • spartacus spartacus 25 septembre 2013 12:00

              Et l’anti-libéralisme se définit comme un ressentiment, une jalousie sociale, qui va jusqu’à préférer une misère uniformément répartie aux inégalités sociales existantes, car il serait indécent d’être riche quand il y a tant de pauvres...


            • howahkan Buddha 25 septembre 2013 12:36

              revoilà le gars qui nous explique que une pyramide se construit par le sommet, bon OK !!!!!....il confonds encore et toujours avec ceci : une tour se détruit par le haut avec des gros navions...........encore le même principe d’inversion....ou hallucination...


            • foufouille foufouille 25 septembre 2013 14:49

              « car il serait indécent d’être riche quand il y a tant de pauvres... »

              ben oui crétin. on dirait un saigneur consanguin qui affame ses serfs pour du caviar


            • mpag 25 septembre 2013 13:02

              Spartacus je te rejoins, Une grosse partie de notre modèle sociale est une plaie, elle est la cause de nos maux actuels. Notre modèle accapare tout, taxe tout tel un gargantua et malgré cela elle gère horriblement mal le pays (dettes, manque d’infrastructure.........) et détruit l’esprit créateur de chef d’entreprise qui ne demandent qu’à enrichir le pays en faisant travailler la population. 

              A voir l’auteur il a parfaitement compris l’intérêt de faire passer ce message, l’anti-libéralisme est l’opium de peuple français ça fais 30 ans que ça dure et ça marche tellement bien avec nos lots de suppression d’emploi, de fermeture d’usine, de plans sociaux qu’on continue gaiement 
              On demande des emplois et on combats le libéralisme 
              On demande des aides et on refuse de payer plus d’impôts 
              On demande on demande on demande et on vous offrent sous forme de dettes avec l’aval des hommes politiques (qui pensent plus à leur parti et à leur réélection qu’a leur patrie).
               
              Bienvenue dans la France Schizophrène et inadapté au monde d’aujourd’hui





              • foufouille foufouille 25 septembre 2013 14:50

                Bienvenue dans arbeit macht frei


              • escoe 25 septembre 2013 17:01

                Spartacus je te rejoins, Une grosse partie de notre modèle sociale est une plaie, elle est la cause de nos maux actuels.

                Bravo, tous les marqueurs du crétinisme UMPisse sont dans votre texte.


              • mpag 25 septembre 2013 18:13

                Encore un qui vit la tête sous terre 

                Vos enfants vous remercie déjà par votre manque de clairvoyance et de vision à long terme, 
                Quand ceux ci seront obligé de travailler jusqu’à 70 ans pour une retraite à taux plein qu’ils n’auront pas ainsi qu’au montagne de dettes qu’on a accumulé pour « garder » notre modèle sociale (deficit sécu, complémentaire et j’en passe)
                C’est tellement mieux de mettre sous le tapis et de dire dès qu’on touche à notre fameux modèle sociale qu’on est des méchant de l’UMP (que je ne suis pas d’ailleurs ils sont tous pourris les uns autant que les autres je n’ai plus confiance) ou du MEDEF.

                ça donne des réactions à la place d’argumentation ça évite de trop s’abimer ce qui nous sert de cerveau 

              • 1871-paris 1871-paris 25 septembre 2013 21:06

                Espece de baltringue, avec ton constat de bistro « on demande on demande... » tu l’as trouve tout seul se slogan debile mzde in ump !?! C EST con parce que nous dans nos vies de tout les jours c est travailler plus pour plus de carottes ! alors notre slogan se serai plutot « exploite exploite ... » 


                Pure mais qu en est ce que les salariers pourront foutre cette bande de bon a rien de parasite d entrepreur narcissique a la lourde et codiriger ces entreprises de maniere humzine et rentable pour TOUS !



              • spartacus spartacus 25 septembre 2013 22:45

                Ils sont pas « formidables » nos syndicats gaucho bobos ? Aujourd’hui ils sont réussit a supprimer des emplois chez Sephora et envoyer au chomage des gens qui souhaitaient travailler.

                Bien belle mentalité bolchevique, préférant largement infliger le malheur autour d’eux, produire un peu plus de chômage dans un pays qui en déborde et de masse, plutôt que représenter vraiment l’intérêt des salariés.

                Ce cas-là illustre très bien ce qui va se passer lorsque les Français vont se rendre compte qu’on peut fort bien se passer des parasites politiciens et de toute leur clique de cancrelats accrochés aux tétons publics.

                Je confirme cette belle phrase : Bienvenue dans la France Schizophrène et inadapté au monde d’aujourd’hui


              • Bernie Bernie 26 septembre 2013 00:23

                @ spartacus et mpag

                Dites moi, au pays des « winners » et autres « self made men » que vous nous décrivez comme la panacée, je prendrais juste 2 exemples, et non des moindres :

                USA et Japon. J’ai cru comprendre que l’un va une nouvelle fois devoir nous faire la grande scène de l’acte IV de la renégociation de la dette annuelle. J’imagine que c’est du à leur gestion léniniste de leur économie. Trop socialistes.

                Et que l’autre, à un taux d’endettement de plus de 200% de son PIB, combat tant bien que mal sa déflation en lançant sa planche à billet pour rivaliser avec les premiers crétins sus nommés. J’imagine que c’est par solidarité qu’ils se sont endettés, afin que ce nanti de fonctionnaire français puisse jouir d’une retraite pépère.

                Au quotidien, je le vis pleinement ce transfert pour des pays à pas cher. L’eldorado des télécoms, c’est la Roumanie. En plus c’est super facile, 90% de l’activité se fait via informatique. Alors que cela se passe à Paris ou à Timisoara, c’est transparent. Enfin presque, quand un gars de là bas, place un équipement de Lens dans la carte méditerranée, ça fait bien rire, mais bon, l’inverse serait aussi ardu.

                Mais à la finale, que reste t’il ? un tech terrain qui va faire les câblages payé le minimum, parce que bon, c’est pas super technique, et toute la valeur ajoutée externalisée. Donc les clients locaux auront de moins en moins les moyens de se payer le produit, donc nos roumains ne seront plus assez concurrentiels d’ici peu. On trouvera encore plus loin et plus pauvre, mais toujours moins de clients riches pour vendre nos offres, alors, on va plus loin. C’est encore plus facile pour nos types de métiers, mais c’est la même pour construire des bagnoles.

                Çà serait pas une fuite en avant, une sorte de serpent qui se mord la queue, ce que vous nous présentez comme la solution ?

                Bon, je vais me coucher, j’ai du roumain à fouetter demain en distant, et de l’ingénieur télécoms (forcément immigré, ça coute moins) à surveiller en local.

                Vos thèses, que vous encensez, je les vis au quotidien, et d’expérience, je vous le dit, c’est de la merde.


              • mpag 26 septembre 2013 01:16

                Bernie la France est en train de faire la même erreurs que les Etats Unis et le japon a une différence près et non des moindres le ver Dollars s’est immiscé à travers le monde entier du à sa valeur refuge durant près de 40 ans ; le Dollars est notre monnaie mais votre problème disait ce salaud de Reagan et il a raison malheureusement : aucun pays au monde disposant de réserve de change en Dollars je pense à la chine notamment où les volumes sont abyssales n’a aucune envie que celui ci s’écroule, la perte en valeur serait catastrophiques 

                Pour imager la Chine tiens la barbichette au Etat Unis......Les Etats Unis tienne la Chine par les couilles : Un véritable équilibre de la terreur où si l’uns des deux lâchent tout le monde perd.

                Idem pour le japon qui possède la 2ème reserve de change en Dollars au monde auquel sa dettes est par conséquent corréler en partie à la valeur du Dollars 
                Du moment que le Dollars est aussi bon que l’or aucun problème quand à sa dette 
                Je tiens à préciser que plus de 90% de cette dette de 245% est detenu par le Japon (menages, banques.......) A moins de se faire HARA KIRI........aucune raisons d’abandonner le Dollars

                En clair ces deux pays ont un chèques en blanc et il le font peser sur le monde, ce sont de véritable irresponsable mais eux peuvent se le permettre à notre grand malheur
                La France n’a pas ce privilège et doit contrôler ces dépenses mais le mal est fait les politiques nous ont mentis, on signait des chèques en blanc pour faire plaisir au peuple et pour leur réelection, et la cigale fut bien dépourvue quant la bise fut venue
                A la place d’accepter le libéralisme comme la suisse, la suède, l’Allemagne en autres (et oui des pays qui ont réussi ça existe.......) on s’est enfermé et on pense détenir la vérité 
                Pour créer des emplois ils faut créer les conditions nécessaire pour que les entreprises s’épanouissent, il faut controler ces depenses et son inflation et arreter ces taxes qui polluent employeurs comme l’employé pour financer notre modèle sociale totalement obsolète et en déficit : Même un gouvernement socialiste s’y mets c’est le monde à l’envers....LE MOMENT EST VENU DE PAYER......MERCI QUI

              • mpag 26 septembre 2013 01:36

                Après le fameux roumain dont tu parles est bien content de pouvoir nourrir sa famille avant il avait pas de salaires Pourquoi n’aurait t’il pas le droit de travailler ???? parce que t’es Français et que ton gouvernement de droite comme de gauche n’a pas su prendre les bonnes décisions (celles par exemple de laisser courir l’inflation notamment dans les loyers en ne construisant pas assez de logements....de trop taxer les patrons.....bizarre ils s’en vont les salauds.....de faire peser le poids de notre pseudo modèle social sur les salariés et indirectement sur les patrons..........) 

                Bientôt les seuls employeurs s’appelleront « l’Etat », les autres seront partis sous des ciels plus cléments 
                La politiques est bien responsable de ce désastre mais le bouc émissaire que l’auteur que UMPS a trouver c’est le méchant libéralisme et beaucoup de gens gobent ça sans esprit critique 
                Quand le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt l’illusion marche depuis 30 ans en France et les politiques doivent bien se marrer dans leur tour d’ivoire

              • Bernie Bernie 26 septembre 2013 02:44

                Arf, t’es loin du compte, allez je vais te briefer

                Mon exemple roumain, c’était plus un exemple pour rire. Juste pour montrer l’ aberration et les limites de cette mondialisation. Ce sont mes collègues au quotidien, et je n’ai aucune rancœur contre eux. Mais je ne suis pas dupe, un bac+2 télécoms est payé 500€ environ, la bas, impossible à rivaliser. Mais eux mêmes ne sont pas fous, sur place, ils peuvent passer du premier équipementier français au premier équipementier suédois en optimisant leur salaire de 50%. Youpi, de 500 à 750, v’la la culbute, sauf qu’ils deviennent trop chers...

                C’est même pour cela que notre ckient ne s’emmerde plus à donner des login pour les pc qui sont basés sur les noms, mais tous des uprodXXXX (les X sont à remplacer par des chiffres).

                Jetables, et encore plus les roumains que nous, alors...


              • 1871-paris 1871-paris 26 septembre 2013 06:58

                Mais regarder cette belle brochette d escros que voila, les usa les leader et le bouffons suivent derriere !


                Alors il est pas beau ton projet mpag, etre plus escro que les escros , faire tourner la planche a billet non pas par un organisme publique, mais la fed un systeme controler presque a 100% par des banques new yorkaise de wall street ! Si sa c est pas du LIBERAL !!! Et ont vois le resultat dans le monde (le coup de la barbichette pour discrediter ce systeme j aurai pas trouver mieux bravo) QUE DU BONHEUR !!

                Aller ont va dire que votre nombrilisme egoiste vous empeche d imaginer un projet de societe pour le bien de TOUS !

                Puis tes exemple suisse etc etc il y a toujour chomage et misere c est pas la panace et c est la difference entre vous les liberaux (sa va pour moi donc tout va faites pas chier !) Et nous les humanistes pour l eco socialisme !

              • spartacus spartacus 26 septembre 2013 08:47

                En Suisse le chômage est à 3%. Il y a combien de « décennies » que la France étatiste n’a pas eu ce chiffre ?... USA et Japon sont des pays à gouvernements socialistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès