• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Tourisme : fin de l’avenir promis ?

Tourisme : fin de l’avenir promis ?

Le tourisme est notre avenir ! C’est bien connu depuis 20 ans, une France en voie de désindustrialisation doit devenir la première destination touristique mondiale. Nous devons devenir un musée et une destination de villégiature privilégiée. Seulement, il y a un problème, le tourisme a fortement chuté en 2016, de l’ordre de 2,5 millions à 3 millions de personnes sur 85 millions. Notre avenir sous forme de musée est-il en berne ?

Cette baisse de l’ordre de 2,6 % à 3% sur un an n’est pas neutre et touche plus particulièrement certaines zones et clientèles. Les raisons sont bien connues  : le terrorisme islamique et l’insécurité grandissante en particulier dans la région parisienne.

C’est d’ailleurs cette dernière qui est la plus touchée : la baisse atteint 6 % (1,5 million de touristes de moins), le nombre de français est stable mais les étrangers ont baissé de 10 % soit une perte de 1,3 Milliard d’euros. Les plus impactés sont les russes (-27%) et les asiatiques (- 21 % pour les chinois et - 41 % pour les japonais). Il est clair que les attentats de novembre 2015 ont joué mais pas seulement.

Les « attaques » de cars de touristes, un chinois il y a quelques mois, et un coréen il y a peu, n’arrangent pas les choses sans compter les vols à la sauvette ! Car l’insécurité courante qui ne fait que croître touche non seulement les français mais aussi les touristes qui n’apprécient guère notre acceuil de plus en plus musclé !

Ces baisses de touristes asiatiques avaient d’ailleurs commencés pour les japonais, il y a 3 ans, donc avant les attentats

Notre avenir alternatif sous forme de grande destination touristique est-il menacé ? Il est encore trop tôt pour le dire mais les effets économiques commencent à se faire : il s’agit de pertes sèches pour les hôteliers et les restaurateurs, y compris suite aux attentats de Nice dans le sud-est du pays. Mais cela concerne aussi les boutiques dans lesquels les touristes font leur emplettes, les musées et lieux de visites…

En résumé, c’est bien un pan entier de notre économie qui est touchée, et cela risque fort de se traduire dans l’emploi du secteur à un moment donné.

Tout comme l’islamisme et ses attentats ont entrainé une chute du tourisme en Egypte et dans les pays du Maghreb, notre insécurité croissante dans les banlieues et leurs abords, les attentats islamistes croissants sur notre sol risquent fort de continuer à faire baisser le nombre de touristes étrangers et d’avoir un impact fort sur notre économie et nos emplois !


Moyenne des avis sur cet article :  2.1/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 22 mars 11:33

    De toutes façons, quand le tourisme remplace l’industrie c’est qu’on est en voie de sous-développement. Cela dit les remarques sont justes, je connais le point de vue des Russes qui rayent Paris et Nice de leurs destinations préférées, en attendant plus.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 mars 11:40

      Le tourisme est à l’économie ce que l’apéro est à un repas : c’est attirant, ça grise un peu, mais ça ne nourrit pas.


      • alinea alinea 22 mars 12:21

        Bon, c’est pas un mal ! le tourisme c’est larbinage : pognon pour les uns, esclavage pour tous les autres ; sans parler de la gêne pour les habitants !
        Que la France se recycle, on doit bien y trouver encore quelques cerveaux disponibles !!


        • baldis30 23 mars 08:56

          @alinea
          bonjour,

          « Que la France se recycle, on doit bien y trouver encore quelques cerveaux disponibles !! »

          Effectivement,... mais ce n’est pas avec l’assassinat de l’enseignement français que l’on peut trouver des cerveaux innovants ... tous au plus des moutons de Panurge, c’est que souhaite gouvernements et patronat !


        • Decouz 22 mars 12:32

          Voir ce qui est devenu banal, voir ce qui est mort, musées, ruines, voir, manger, presque toujours dans des villes, voir ce que les guides disent de voir, aller où les guides disent qu’il faut aller, là où le voisin est allé, ou mieux encore où il n’est pas allé, prendre des photos, se prendre en photo, regarder et montrer les photos, ne pas rencontrer les habitants, avions, hôtels, plages, pollutions.
          Une consommation parmi d’autres, une industrie c’est tout dire.
          J’avoue qu’il m’arrive d’être un touriste, mais de moins en moins.


          • cétacose2 22 mars 18:56

            Ne soyez pas moroses ,le tourisme en France redeviendra une activité florissante .Pas pour les français ,il n’y en aura plus .Mais des hordes de « touristes »enturbannés viendront visiter tous les lieux ou leurs anciens habitants auront été massacrés....une multitude d’Oradour sur Glane....


            • mmbbb 22 mars 19:23

              ok avec cette article Les francais sont assez con voir tres con Ils preferent accueillir la mafia de l’est et autre branque Paris est devenu non seulement cher mais sale et ou regne l insecurite Les petasses Hidalgo et Pecresse preferent jouer les hotesses de charme en Asie c’est prendre le probleme a l envers et se voiler la face Les Chinois et Japonais viennent moins je les comprends !


              • Pie 3,14 22 mars 20:01

                Le tourisme est une activité très sensible à la conjoncture économique et politique.

                Il subit effectivement une baisse sensible de la fréquentation étrangère en 2016 en raison des attentats particulièrement à Paris. Cette baisse se fera sentir sans doute encore pendant 1 ou 2 ans, laps de temps nécessaire à l’oubli d’une situation d’insécurité pour les touristes si aucun attentat majeur n’a lieu pendant cette période.

                En revanche, sur le moyen et le long terme, l’économie touristique ne cesse de croître. Elle pèse lourd dans notre économie, près de 500000 emplois directs, grande pourvoyeuse de devises, son apport est bien supérieur aux exportations agricoles ou celles de l’industrie automobile.

                C’est un véritable atout et il n’y rien de plus attristant que de lire les clichés aigris des commentateurs qui ne connaissent rien à ce secteur.
                Le tourisme est une activité de pays développé. Les pays sous-développés n’ont pas de tourisme national et l’international quand il existe concerne quelques « bulles » (des resorts) déconnectées qui profitent peu aux pays.
                Le tourisme ne nourrit pas ? il pèse pourtant plus de 7% du PIB.
                Le tourisme c’est le larbinage et l’esclavage ? pas plus que le métier de commerçant ou tous les métiers de services et de contacts avec une clientèle mais c’est sans doute déjà trop pour la commentatrice. 
                Il transforme la France en musée ? Disneyland Paris (16 millions de visiteurs, le plus important site européen) n’est pas un musée mais un parc de loisirs. Les sports d’hiver, le balnéarisme, la randonnée, les pratiques sportives en tout genre sont-ils des musées ? Le tourisme patrimonial n’est qu’un aspect du tourisme.

                En réalité le développement du tourisme profite d’abord aux français qui sont les premiers consommateurs en France et apprécient d’avoir des chemins de randonnée nombreux et entretenus, des plages propres, des monuments mis en valeur, des animations nombreuses, des festivals et...des musées.
                A ce titre la France est la championne mondiale des musées (autour de 5000 officiellement, près de 10000 officieusement). Cela ne relève pas du tourisme mais de notre passion nationale pour la conservation et la pédagogie. 

                Nous aimons les musées même si beaucoup sont peu fréquentés et en même temps certains redoutent que leur pays devienne un musée. C’est paradoxe très français qui finalement doit plaire aux étrangers puisqu’ils viennent.
                 

                • Pie 3,14 22 mars 20:07

                  @Pie 3,14
                  C’est un paradoxe, pardon.


                • Yohan Yohan 22 mars 20:31

                  Les seuls touristes qui se sentent bien à Paris sont les Roms. Hidalgo les adore, elle fait tout pour les attirer sur Paris. En plus, avec eux, plus besoin d’embaucher des éboueurs, ils vous vident les poubelles de manière écologique, et c’est gratuit en plus, autant d’économie pour le budget de la ville. smiley


                  • zygzornifle zygzornifle 23 mars 09:57

                    Tourisme, pole-emploi est le lieu le plus visité de France......


                    • zygzornifle zygzornifle 23 mars 09:58

                      A Nice les touristes jouent a la marelle entre les crottes de chiens ......


                      • zygzornifle zygzornifle 23 mars 15:45

                        on l’a vu l’année dernière en été le tourisme quand en PACA Mr l’€mir a réquisitionné une plage publique l’a faite grillager pour que ses esclaves voilées puissent se tremper les pinceaux et nos politiques LR du département ont tous défilés en rampant tortillant des miches comme des larves qu’ils sont devant sa splendeur du golfe illuminé de pétrodollars ....


                        • julius 1ER 24 mars 10:07

                          sous l’angle du point de vue touristique on peut mesurer encore mieux l’impact qu’aurait une « Joyeuse guerre civile » 


                          que les incendiaires du genre Grandgil ou Modératus essayent d’allumer sur les différents forums d’Avox en prônant et en aspirant à cette fameuse théorie chère à S. Huntington celle de « la Guerre des Civilisations »......

                           bien sûr ici dans leur vision totalement minimisée de leurs cerveaux étriqués, ils n’ont aucun doute sur l’issue ( un peu comme en Irlande du Nord pendant plus de 70 ans les bons cathos ou l’inverse les bons protestants contre les mauvais et vice et versa et réciproquement ) ....

                          si bien qu’ à la fin ces pays (Irlande Nord et Sud ) se sont retrouvés pauvres comme jamais faute de n’avoir jamais construit quoique ce soit de juste et d’équitable et de satisfaisant pour les 2 pays ...

                          il a fallu que l’Irlande du Sud entre dans l’UE et se retrouve avec le RU à égalité dans ce domaine pour que l’on commence à entrevoir l’ébauche d’une solution.... mais d’ors et déjà avec le Brexit vont revenir certaines questions auxquelles les politiques des 2 pays vont devoir répondre .... 

                          et là trivialement c’est pas gagné !!!!!

                          cette petite digression sur la,guerre civile en Irlande métaphorisée avec nos banlieues prouve à quel point nous sommes inter -connectés et inter-dépendants .... aussi avec des événements tant soit peu violents sur sur notre territoire ce ne serait plus une baisse du tourisme ... mais un effondrement total de celui-ci .... 

                          auriez-vous eu l’idée une seule seconde d’aller à Belfast faire du tourisme pendant les années noires ?????????
                          sur l’article lui-même il est clair que le Tourisme doit être stimulé et développé à défaut de remettre en route une aléatoire réindustrialisation qui de toutes façons sera une fausse promesse car les bénéfices en termes d’emplois ne seront pas au RDV .... 

                          le monde de l’industrie a changé, là où il fallait 4 travailleurs il y a seulement 50 ans il n’en faut plus qu’ 1 aujourdhui et peut-être 0 demain dans certains domaines .... mais je crois qu’il, est encore trop de parler de ces choses qui fâchent tant les gens même sur ces forums sont dans le déni !!!!

                          il n’ y a qu’ à voir la volée de bois vert qu’a reçu B Hamon qui a osé parler du RU et regarder dans les rangs du PS les clivages que cela engendre !!!!

                          alors oui doublons/ triplons les capacités touristiques de ce pays et au passage en prélevant une petite taxe indolore....

                           qui permettra de mettre en place un revenu citoyen et de développer les banlieues et de cette manière tous ces touristes viendront contempler ce qu’est « l’art de vivre à la française » 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès