Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Une manipulation de Goldman Sachs passée inaperçue

Une manipulation de Goldman Sachs passée inaperçue

Goldman Sachs est une banque d’affaire, c’est à dire que son coeur de métier est de faire de l’argent en spéculant sur des produits qu’elle contrôle et des marchés qu’elle trafique

L’actualité récente a mis sous la lumière Jon Stevens Corzine, le PDG du courtier en matière premières MF Global, et ancien PDG de Goldman Sachs. Avant l’arrivée de Corzine, MF Global opérait en tant que broker pour le compte de ses clients, mais notre petit génie a transformé le broker en une véritable banque d’affaire opérant pour son propre compte, mais avec l’argent de ses clients. Bien sûr de lui, Corzine avait estimé que MF Global userait d’un levier de 40, c’est à dire qu’avec 1 milliard de dollars il pouvait investir 40 milliards. MF Global avait investit 6 milliards de dollars dans la dette européenne, et quand les obligations des PIGS ont été revues à la baisse, le bilan de la banque a viré au rouge foncé. Après la déclaration de faillite, Goldman Sachs s’est montrée intéressée par une reprise du courtier devenu banque.

Cela me rappelle une histoire récente qui va vous aider à comprendre comment GS (et d’autres comme JP Morgan et Barclays) manipulent les produits qu’ils « tradent », de la façon la plus simple du monde et sans algorithmes financiers compliqués.

Notre exemple concerne une matière première, l’aluminium. Les cours étant relativement stables, la demande et l’offre s’équilibrant, la spéculation sur l’aluminium n’était pas une grosse source de revenu pour GS. Pour faire grimper les cours et engrenger un maximum de profit, GS a donc décidé de créer une pénurie en bloquant des stocks d’aluminium avec la complicité du London Metal Exchange, la plus grande Bourse des métaux non précieux au monde.

Pour ce faire, GS, via sa filiale Metro International Trade Service, a acheté des entrepots désaffectés de la ville (dévastée) de Détroit et y a stocké plus d’un million de tonnes d'aluminium industriel, ce qui correspond au quart des stocks mondiaux. Ainsi, GS touche environ 500 000 dollars par jour de loyer en tant que propriétaire des entrepôts. Et qui dit spéculation, dit non-livraison des matières premières. En effet, les banques s’échangent des contrats de type futures ou options sur des tonnes de matières premières mais ne se les font évidemment jamais livrer en nature. De plus, même dans le cas où le client souhaite se faire livrer son aluminium, comme une grosse entreprise industrielle par exemple, les règles du London Metal Exchange permettent à GS de ne le livrer qu’au compte goutte sur une longue période de temps. Donc les stocks restent à Détroit chez GS, et la banque contrôle maintenant 42% des stocks et 26% de l'aluminium livré dans le monde.

En conservant le métal le plus longtemps possible et en retardant les livraison, GS crée une situation de quasi-pénurie où la demande des entreprises industrielles (dont l’aéronautique) va pousser les prix à la hausse. Nick Madden, de la société Novelis (groupe Hindalco Industries Limited) a dénoncé cette manipulation des prix dans une interview à Reuters et a estimé que cela avait causé une hausse de 20 à 40 dollars au prix de l’aluminium. Pendant ce temps GS revend des contrats de futures sur des livraisons d’aluminium qu’elle avait achetés avant de créer cette pénurie artificielle, et engrange des milliards sous l'oeil bienveillant des autorités financières. 

**********

Pour en savoir plus sur Goldman Sachs : 

http://www.dailymotion.com/video/xj6n7f_la-banque-comment-goldman-sachs-dirige-le-monde_news#rel-page-2

  • CDO et crise des crédits subprime
  • Renflouement avec l’argent du contribuable
  • Réseaux d’influence
  • Faillite de AIG
  • Défaut de la Grèce et crise des dettes souveraines

**********

La haute finance et la crise - Pour aller plus loin :

La mascarade de la Dette souveraine : 

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/pourquoi-la-dette-n-est-pas-le-100634

La renaissance programmée de Lehman Brothers :

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/lehman-brothers-n-est-pas-morte-103204


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Nums Nums 9 novembre 2011 11:18
    Merci pour cet article !

    « GS a donc décidé de créer une pénurie en bloquant des stocks d’aluminium. »

    Goldman Sachs n’en est pas à son premier coup d’essai. L’aluminium n’est pas vital mais les matières premières alimentaires, elles, le sont.. 

    Souvenez-vous des émeutes de la faim en 2008. Par les mêmes mécanismes spéculatifs, GS a ainsi provoqué la multiplication par 10 du cours du blé, entrainant 250 millions de personnes vers l’insécurité alimentaire, ce qui a conduit aux émeutes de la faim...


    Le summum du crevurisme et de l’ordurisme réunis...

    • Nums Nums 9 novembre 2011 11:25

      Je n’arrive pas à retrouver à retrouver la source mais de mémoire GS avait réussi à l’époque à bloquer 1/3 du stock mondial de blé.


    • bigglop bigglop 10 novembre 2011 02:18

      Bonjour à tous,
      Merci pour cet excellent article.
      Goldman-Sachs et Wachowia ont vendu leurs participation dans BP juste avant l’accident de plateforme pétrolière du golfe du Mexique :
      http://www.mecanopolis.org/?p=18343
      Goldman-Sachs et la dette grecque :
      http://www.mecanopolis.org/?p=13997
      Réseaux financiers et crise européenne :
      http://www.mecanopolis.org/?p=24436

      Mais la mise en oeuvre du MES, certainement avant les présidentielles de 2012, va tout « résoudre », dans ce lien vous avez les adresses de nos députés, si vous avez l’idée de les spammer pour leur demander de ne pas voter les modifications règlementaires, avant le 31 décembre 2012, permettant la création de cette organisme international auquel nous abandonnerons notre souveraineté comme les autres états européens
      http://www.courtfool.info/fr_MES_le_nouveau_dictateur_Europeen.htm


    • non666 non666 9 novembre 2011 12:53

      On n’oubliera pas que c’est GS qui a « trafiqué » les comptes de la Grece pour les rendre « présentable » aux autorités europpennes.
      On n’oubliera pas que, juste apres, GS a speculé contre la Grece puis a informé les marchés des risques d’insolvabilité du client...

      Nous avons donc :
      1) fabrication de faux
      2) trahison des secrets des clients
      3) delit d’inité
      4) acte terroriste contre l’union europeenne par delinquance financiere.

      Malgrès cela, ni l’autorité des marchés financiers, ni les instances europeennes n’ont cru bon de sanctionner cette banque et de poursuivre ses dirigeants.
      Il faut de tres haute comp)licité aussi bien aux etats unis qu’en europe pour que cela s’accomplisse ainsi.
      Il faut une cooperation complete des médias pour que la banque et ses actionnaires ne soit pas livrée aux opinions publiques avant le goudron et les plumes...
      Heureusement, ni le PS , ni l’UMP n’ont font autre chose que des gesticulations destinées a leurs electeurs.

      Par contre l’UMP apres nous avoir fait eponger les pertes des banques nous montre du doigt aujourd’hui pour les dettes de l’Etat Français !
      Le PS, sans sourire, continue a vouloir le maintien du statut quo alors qu’elle est coresponsable des 14 millions de colons sur notre sol ; français a durée determinée (FDD....). Pourtant dire qu’ils occupent des emplois que les français ne veulent pas accomplir est desormais evidemment faux et il est difficile de nier que leur natalité profite largement de la solidarité « nationale ».

      De la main droite, l’Etat sous controle UMP rembourse les Bettencourt d’impots qui sont encore dus, comme il favorise de fait levasion fiscale des grande foirtunes qui financent la campagne des corrompus
      De la main gauche, l’Etat sous controle PS ou giscardien fait venir toujours plus de colons pour etre sur de briser l’unité du pays et sa capacité de solidarité sous pretexte d’universalisme...

      Noam Chomsky l’explique ; creer les problemes , puis proposer des solutions pour asservir encore plus les peuples.
      Toutes les dettes de l’Etat n’existent que depuis les années 70 et les decisions de pompidou/Giscards pour supprimer l’endettement de notre pays envers sa propre banque centrale.
      Comme cela n’allait pas assez vite, on a fait venir toujours plus d’africains.


      • TigerSean TigerSean 9 novembre 2011 17:53

        Le PS, sans sourire, continue a vouloir le maintien du statut quo alors qu’elle est coresponsable des 14 millions de colons sur notre sol ; français a durée determinée

        (...)

        l’Etat sous controle PS ou giscardien fait venir toujours plus de colons pour etre sur de briser l’unité du pays et sa capacité de solidarité sous pretexte d’universalisme...

        Tiens, un qui inverse les rôles en appelant les immigrés « colons »...


      • Christoff_M Christoff_M 9 novembre 2011 23:04

        La fameuse taxe sur les transactions financières mondiales...

        fait partie des gesticulations de façades des valets des grands mondialistes donc certaines banques d’« affaires » qui en sont à spéculer sur des matières premières alimentaires, mettant en danger des millions d’habitants du monde et bientôt une partie des européens si on les laisse faire...

        On parle de complicité en haut lieu, il suffit de voir l’Afghanistan transformé en plaque tournante et producteur de la drogue mondiale qui devance maintenant l’Amérique, relayé par le Kosovo, plaque tournante créée par les financiers de l’Europe affairiste...

        Il faut ouvrir les yeux les réseaux et les trafics florissants à l’échelle européenne ou mondiale, bénéficient d’appuis évidents en haut lieu et mieux blanchissent allègrement leurs milliards grace à des états et certaines grandes banques...

        Cela s’appelle mafia, corruption à grande échelle et corruption de politiques à grande échelle, cela n’a pas changé depuis la mort de Kennedy ou chez nous de Beregovoy, toute personne se mettant en travers et refusant les commissions et les achats de votes se retrouvant immédiatement sur une liste de gènants et de naifs à abattre ou écarter par tous les moyens !!


      • Traroth Traroth 10 novembre 2011 11:01

        Si vous voulez voir comment se comportent des colons, regardez en Cisjordanie...


      • Ronald Thatcher rienafoutiste 9 novembre 2011 13:43

        Les vieilles recettes des vautours...
        c’est ce que l’on appelait « une panique » avant guerre, le sucre, riz et farine était stockés pour faire monter artificiellement les prix.
        Plus proche de nous, les vendeurs de truffes font la même chose. Ah, le fric


        • Christoff_M Christoff_M 9 novembre 2011 23:11

          rappelez vous le coup du sucre dans les années 70-80 qui avait inspiré un tres bon film avec Depardieu et Carmet !!


        • Maurice Maurice 9 novembre 2011 14:58

          Bravo pour cet article,
          Alors qu’il n’y a pas de quoi en rire, quelle franche rigolade m’a envahit à la lecture de vos lignes. La rage prend de drôle de tournure parfois... Je ne sais pas ce qui m’énerve le plus : leur avidité ou notre indifférence ?


          • PtitLudo PtitLudo 9 novembre 2011 17:23

            Autre info quasiment passée inaperçue : http://www.energie2007.fr/actualites/fiche/2368


            • bo bo 9 novembre 2011 18:39

              C’est le remake du corner de Hunt des années 70 sauf que là Hunt avait plongé....
              Ceci se passe actuellement sur des tas d’autres matières premières....du fait que l’on a tout déréglé depuis la fin des années 80 et que l’on n’est plus obligé de déposer du cash pour spéculer...


              • soubise 9 novembre 2011 18:41

                Il faut lire « Blythe Masters » de pierre Jovanovic pour avoir une idée de l’écheveau compris avec notre laine...


                • wesson wesson 9 novembre 2011 19:22

                  Bonjour l’auteur,
                  Les manipulations de Goldman Sachs passent par définition inaperçues. C’est lorsque ils ne feront plus de manips que là, on va trouver ça bizarre.

                  Plus sérieusement. Cette banque a une importance systémique. Si elle est part terre, alors c’en est fini du dollars.


                  • Nina888 9 novembre 2011 21:22

                    Moui , ce qui expliquerait pourquoi elle attaquerait l’Euro ...
                    Pour favoriser un systeme économique basé sur le dollard ....
                    Le Dollard , la monaie illuminati ...
                    Il faut donc detruire le dollard actuel , pour une monaie équitable ...
                    Si on continue on risque de finir dans une sociétée à la cyberpunk : les corporation remplace les états (et encore L’O.C.P. de Robocop est la plus gentille)
                    On m’avait dit sur ce site que la création d’une monaie par le peuple pour le peuple entrainerait l’hyper-Inflation mais c’est deja le cas ... (le maximum de monaie est crée par les banque mais elle sont à 95% pour les riches prédestiné et le reste est pour les cochon (c’est à dire nous) sans compter que d’autre n’ont rien : les pays pauvres )
                    Là ce serait plus équitable ...


                  • Le péripate Le péripate 9 novembre 2011 21:21

                    Quand un philosophe spécule, personne n’y trouve rien à redire.


                    • Traroth Traroth 10 novembre 2011 11:02

                      En l’absence d’argument, sortez une vanne, ça marche tout aussi bien, pas vrai ?


                    • BA 9 novembre 2011 21:44
                      Mercredi 9 novembre 2011 :

                      Comment les banques manipulent leurs résultats.

                      Les banques françaises publient en ce moment leurs résultats trimestriels, une certaine« opération vérité » se produit sur la dette grecque, dont la valeur est ramenée à son prix de marché. Ainsi BNP Paribas annonce une baisse de 71% de son bénéfice net sur le troisième trimestre, à 541 millions d’euros. Mais le groupe s’empresse aussitôt d’ajouter qu’en faisant abstraction de cet élément exceptionnel, le bénéfice se serait élevé à 1,952 milliards d’euros, en hausse de 2,4% sur le trimestre précédent. Voilà qui semble rassurant.

                      Mais lorsque l’on regarde les comptes plus en détail, on découvre un élément pour le moins étonnant, une « réévaluation de la dette propre » qui concourt aux résultats à hauteur de 786 millions d’euros. Ce mécanisme est couramment utilisé par les banques américaines et européennes, et il est d’une profonde perversité. Expliquons-en le fonctionnement.

                      Si vous voulez emprunter de l’argent, vous allez voir votre banquier. Vous empruntez 100, et vous remboursez au cours du temps 100 + les intérêts : logique. Mais une grande entreprise ou une banque peut s’y prendre autrement : elle émet des obligations. Elle émet 100 d’obligations sur le marché, elle empoche donc 100 en cash, et s’engage à verser un coupon (les intérêts) tous les ans et à rembourser les 100 à l’échéance.

                      Ces obligations sont cotées sur les marchés financiers (ce sont les « obligations corporates », d’entreprises), tout comme celles des Etats. Mais si les investisseurs doutent de la capacité de la banque à rembourser les obligations qu’elle a émises, leur prix va chuter. Et l’obligation, au lieu de valoir 100, ne vaut plus, mettons, que 60. Et là commence la stupéfiante entourloupe : la banque a donc émis, et empoché, 100. L’obligation ne vaut plus que 60, elle la rachète à ce prix, et réalise donc un bénéfice net de 40. C’est magique !

                      Mais en réalité ça ne se passe même pas comme cela. Si le prix de sa dette baisse autant, cela signifie que la banque connaît de graves difficultés, et c’est effectivement le cas depuis la crise de 2008. Les bilans sont remplis d’actifs toxiques et de créances douteuses, et c’est tellement vrai que les banques ne se prêtent plus d’argent entre elles (le marché interbancaire est quasiment bloqué) et se refinancent auprès de la BCE. Conséquence, la banque n’a même pas les moyens de sortir 60 en cash pour racheter sa dette. Pas grave, elle fait « comme si » et inscrit 40 en recettes dans son compte de résultat ! Enorme.

                      C’est comme si la Grèce, constatant que sa dette de 350 milliards d’euros ne cote plus que la moitié sur les marchés, décidait d’inscrire 175 milliards de recettes à son budget. Ca ferait rire tout le monde, et c’est pourtant ce que font les banques américaines et européennes depuis la crise de 2008 pour enjoliver leurs résultats, et accessoirement verser des bonus au passage. 

                      Avec ce mécanisme, plus la situation de la banque se détériore, plus elle peut augmenter ses recettes avec de l’argent virtuel. C’est le capitalisme inversé, plus tu perds, plus tu gagnes ! Cette véritable manipulation est bien sûr avalisée par les « normes comptables internationales », et l’on voit une fois de plus comment la collusion entre le big business, les normes étatiques et l’ingénierie financière détruisent le capitalisme de l’intérieur. 

                      Ce procédé devrait être interdit. En réalité, BNP Paribas n’aurait pas dû annoncer un bénéfice de 541 millions d’euros mais une perte de 245 millions d’euros (541 – 786). C’est moins joli bien sûr. Et cela interdit le versement de bonus aux dirigeants. Très embêtant effectivement. Cela veut surtout dire que la situation réelle des banques dans le monde est bien plus grave qu’elles ne le disent.


                      • nounourse nounourse 10 novembre 2011 21:51

                        Article extrêmement intéressant !
                        Tous comme les commentaires d’ailleurs qui s’avèrent très instructifs !
                        Non qu’apprendre de tels agissements me surprenne, car j’en ai vu des similaires en tant que témoin direct dans des pays comme Haïti , mais que ces faits soient exposés en toute transparence grâce au net, est probablement un des plus grands acquis de la VRAIE démocratie ces dernières années !
                        Merci !

                        PS : je me permets de retransmettre un lien vers l’article ici :
                        http://sarkostique.fr/index.php?topic=387.msg24472#msg24472


                        • mistigris 15 novembre 2011 15:47

                          tout va bien la pieuvre détend ses tentacules sur l Europe .

                          voici des films sur le nouvel ordre mondial ( bilderberg )

                          http://www.all-liens.com/?tag=ordre-mondial


                          • Dornach Dornach 16 décembre 2011 12:15

                            Gs un banster :

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

RogerTroutman

RogerTroutman
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès