Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage juin 2014, 23700 chômeurs de plus malgré 303500 (...)

Vrais chiffres chômage juin 2014, 23700 chômeurs de plus malgré 303500 radiations ce mois

Toujours 1 inscrit sur 2 qui ne perçoit aucune indemnité de Pôle emploi.

Seuls 2 chômeurs sur 10, sortent des listes pour "reprise d'emploi déclarée".

235 152 offres (y compris précaires) pour 6 048 500 demandeurs d'emploi officieux (sans compter les 3 500 000 invisibles).

33 % environ de la population active sans emploi ou sans emploi stable.

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Juin 2014 :
 
- Défauts d'Actualisation : 204 000, 43,4 % des sorties des listes.

- Radiations Administratives (les punis) : 51 100, 10,9 % des sorties.

- Autres Cas ( les morts, suicidés, emprisonnés .. ) : 48 400 et 10,3 % des sorties.
 
soit  303 500 radiés des listes (64,6 %) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 41 900, 8,9 % des sorties (+13,9% en 1 an).

- Arrêts maladie, maternité etc : 35 100, 7,5 % des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 89 900, ne représentent que 19,1 % des sorties des listes de pôle emploi.
 
Demandeurs d'emploi par catégories :

A : 3 398 300 +0,3 % ( + 4 % sur 1 an ).
B : 663 600 +0,1 % ( + 5,4 % sur 1 an ) travailleurs pauvres moins de 78 heures.
C : 981 300 +1,3% ( + 9,2 % sur 1 an ) travailleurs pauvres de + de 78 heures.
D : 279 900 -0,6 % ( + 5,5 % sur 1 an ) stages parking, occupationnels etc.
E : 396 300 +0,6% ( + 12,9 % sur 1 an ) contrats aidés etc.

TOTAL : 5 719 400 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 5,7 % sur 1 an, 23700 chômeurs de +, par rapport à Mai.
 
TOTAL, dom-tom compris : 6 048 500 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :

Chômage Longue durée (entre 2 et 3 ans) : + 15,4 % sur 1 an.
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 17,6 % sur 1 an.

Chômage des 50 ans et +, + 11,3 % sur 1 an.

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 (52,3 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité (ASS, AER ...)

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 235 152.

Le + scandaleux, LES INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques :
 
Ne sont pas comptés dans ces 6 048 500 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 383 400 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 300 000 environ de foyers (dernier chiffre connu) , seuls 916 600 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein, donc si on parle en nombre d'individus c'est pire.


+ 1 000 000 au bas mot, sur les environs 2 millions de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d' accès à emploi adapté.

+ d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. (quasi unique en Europe)
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d'allocation chomage, ou 790€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 629€ par mois, si vous êtes NON SDF.

- des bénéficiaires de pensions de reversions (veufs, veuves) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n'ont pas encore l'age pour prendre la retraite ou encore percevoir le minimum vieillesse "ASPA" ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine, au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA (plafonds 2 fois inférieurs aux seuils de pauvreté, une véritable honte)

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres (même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voire gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.

 - on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable


Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9,5 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-MK16CM.pdf

Rendez-vous le jeudi 28 Aout 2014, pour avoir les vrais chiffres du chômage de Juillet 2014.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 juillet 2014 08:25

    ++++++++++++
    Et pendant ce temps là...le gouvernement est a la parade dans les médias.. ?


    • Robert GIL ROBERT GIL 26 juillet 2014 09:27

      le chomage est soigneusement entretenu pour le plus grand profit du systeme capitaliste, d’ailleurs il reste conforme aux recommandation de la BCE...

      voir : http://2ccr.wordpress.com/?s=chomage


      • mmbbb 28 juillet 2014 20:10

        Personne ne vous empeche de monter une PME PMI et d’etre un acteur de l’economie 


      • jako jako 26 juillet 2014 10:30

        Cela va finir pas se voir non ?


        • Garance 26 juillet 2014 11:11

          Je m’étonne du fait que Hollande n’ai pas annoncé dans les médias une baisse du chômage


          Ben oui : d’habitude c’est en moyenne 20 000 chômeurs de plus par mois

          Ce mois-ci : 10 000 : donc baisse

          Que fait la nouvelle com de l’Elysée ?

          Devra-t-il faire revenir l’ancienne ?

          L’en a bien des soucis Not’ ersatz présidentiel

          • Garance 26 juillet 2014 11:18

            Pat du 69


            Vous aurez compris que quand je donne le chiffre de 10 000 nouveaux chômeurs que je me réfères aux chiffres que l’oligarchie en place veut, dans un soucis de sa vérité , bien nous donner

            Nous ; grâce à vous sommes plus au fait de la triste réalité

          • mmbbb 26 juillet 2014 12:58

            Il faut etre fou dans ce pays de vouloir creer une entrepise Moscovici avec son arrogance coutumiere avait dit la « Suisse n’est pas tout a fait un pays democratique » La Suisse a une bonne sante economique il faudrait qu’un jour les Francais comprennent que les choix ou plutot les non choix des decisions nous a mene la ou nous en sommes Et comparer avec les pays qui s’en sortent le mieux 


          • Croa Croa 26 juillet 2014 18:21

             smiley Les conseillers sont en vacances ! smiley
            *
            Hollande auraient dû fièrement nous annoncer « une baisse de l’augmentation du chômage » !


          • Humanis Humanis 26 juillet 2014 18:35

            Une inversion de la courbe ?


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 2014 19:15

            mmbbb,
            Tous les européistes, de Gauche et de Droite se gardent bien de faire la comparaison avec les pays alentours, alors que ces chiffres sont publiés par l’ INSEE et Eurostat..


            En 2013, la moyenne du chômage dans la zone euro était de 12,1%.
            A titre de comparaison, les chiffres dans des pays qui n’ont pas le grand bonheur de vivre dans la zone euro :

            * La Suisse 3%
            * La Norvège : 3%
            * L’Islande : 5,1%
            * La Russie : 6%
            * La Turquie : 8%


            Dans la zone euro, c’est la faute à NAIRU : « Non accelerating inflation rate of unemployement » . Traduction ; « Taux de chômage non accélérateur d’inflation ».

            Traduction en français courant :
             « L’inflation est l’euthanasie des rentiers », car elle érode les rendements des prêts, et quand le chômage diminue, l’inflation augmente.


            Conclusion :
            Si l’inflation est l’ennemi du capital, alors le plein emploi est le pire ennemi des profits financiers. Voici pourquoi le chômage ne baissera jamais dans la zone euro.

            -----> D’où l’article 123 du TFUE qui impose aux Etats d’emprunter aux banques privées et plus aux banques centrales à taux 0%, comme l’explique Michel Rocard.

            ------> D’où la BCE, totalement indépendante, et dont la seule obligation est de veiller à ce que l’inflation ne dépasse jamais 2%.

            Voilà pourquoi l’ UE n’est pas réformable, et pourquoi il faut en sortir le plus vite possible. Il n’y a rien à garder dans ce machin construit contre les peuples.

          • peak.singularity peak.singularity 26 juillet 2014 11:32

            Il semblerait que vous avez commencé par donner les chiffres du chômage —
            (celui qui cherche un emploi (rémunéré), mais n’en trouve pas (peut-on réellement parler d’« emploi » pour ceux qui ne veulent pas travailler, mais sont obligés pour des raisons financières ?))
            — mais rapidement dévié sur le thème de la précarité.
            Les deux n’ont pas obligation d’être liés.

            Cette précarité est d’ailleurs toute relative quand on considère que le salaire médian (mondial) est d’environ 75€/mois :
            http://www.dailymail.co.uk/news/article-2082385/We-1—You-need-34k-income-global-elite—half-worlds-richest-live-U-S.html
            Il y a bien un sentiment de détresse, mais je crois qu’il vient plus d’une part de l’exclusion sociale (qui n’a pas, elle non plus, l’obligation d’être liée au chômage), et d’autre part d’en vouloir toujours plus et de ne pas réaliser que en tant qu’habitants de pays riches, nous sommes tous des privilégiés (à part ceux qui se sont retrouvés complètement à la rue...).


            • jako jako 26 juillet 2014 12:19

              Curieux votre commentaire Peak, vous mélangez plusieurs réalités. Tout d’abord exhiber le salaire médian mondial n’a aucun sens, on peut vivre correctement en France ( ou pays équivalents) avec 1200 euros par mois si SI : pas de loyer, pas de voiture , pas de voyage en navion sous d’autres cieux. Il faut un nouvel indice qui décrive le niveau de vie. Il y a des les chiffres de Pat quelques personnes que je connais bien et je peux vous affirmer que vivre avec le minimum (438) est impossible en France


            • peak.singularity peak.singularity 26 juillet 2014 13:04

              Je vis très correctement, avec moins que 1200€/mois. J’ai d’ailleurs aussi vécu avec 400/500€/mois, mais c’était il y a dix ans, et c’était très juste. (Les deux fois avec un loyer... la voiture et les voyages en avions sont un luxe.)

              A part le loyer, le cout des premières nécessites varie-t-il si fortement entre les pays les plus pauvres et les plus riches ? (1200/75=16)

              Ce sur quoi je voulais insister est que c’est une erreur de faire le mélange entre l’absence d’emploi rémunéré et la détresse sociale... on arrive au point où l’État ne peut plus garantir le plein emploi (et un « emploi juste pour l’emploi » n’est évidemment pas souhaitable), il ne peut donc pas demander l’obligation de travailler et il faut donc changer de logique et arrêter de se focaliser sur l’emploi rémunéré comme seul créateur de lien social.


            • jako jako 26 juillet 2014 16:35

              D’accord avec cet aspect des choses, il faut donc une alernative genre RU ?


            • peak.singularity peak.singularity 26 juillet 2014 17:57

              Probablement un bon début, mais je ne pense pas que ce soit suffisant sans aussi remettre en cause le concept d’argent comme seule mesure de statut/valeur/communication sociale.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 2014 20:21

              peak,
              Rassurez vous, les directives de Bruxelles imposent une baisse des indemnités chômage, la détresse sociale pourra désormais s’allier à la pauvreté.

              Hollande a déjà commencé à baisser les indemnités des cadres. Comme ils sont moins nombreux et bien rémunérés, personne n’a bronché. Les autres suivront.

              Vous devriez jeter un oeil sur les rémunérations des Banquiers.

              La pauvreté dans la zone euro a été mûrement réfléchie et préméditée.


            • gogoRat gogoRat 30 juillet 2014 19:56

              « ... une part de l’exclusion sociale (qui n’a pas, elle non plus, l’obligation d’être liée au chômage) ... »
               
              >>eh oui, si vous avez la « chance » (? !) de devenir vieux, même en étant pris en charge dans un mouroir, vous finirez bien par éprouver une part d’exclusion sociale ...
               même si vous « touchez » une bonne retraite ...

               Le hic, c’est que nombre de « méritants », qui ont pris leur retraite dès l’âge de 55 ans, (retraite calculée à partir de leurs dernières mensualités, les plus élevées) ont le non seulement le sentiment de mériter la rente, relevant d’une logique dépassée, qu’ils touchent aujourd’hui chaque mois depuis 20 , 30 ans ou plus
              ( « Je viens de dépenser 100 francs, je suis fatigué » - sic )
               ... mais en plus militent (votent / râlent / médisent) pour que désormais l’âge de la retraite soit reculé et pour que soient diminuées les « charges » qui alimentent à leur goût la fainéantise et le parasitisme des chômeurs !


            • babadjinew babadjinew 26 juillet 2014 15:36

              Des centaines de milliards par ans sous forme de baisse de charges des « p’tits salaire », de pactes et autres aides aux entreprises, sans omettre l’aumône aux exclus, les indemnités chômage mais aussi les salaires de tous les intervenants fiancer de prêt ou de loin par la prise en charges du « Vilain » chômeur" ou du RSAiste glandeur......


              40 ans que cela dur sans que jamais la courbe du chômage/exclusion ne cesse d’augmenter !!!! Y a peut être un problème ? Non ?

              Alors c’est pour quand un revenu de base histoire de cesser de jeter l’argent par les fenêtres et de toujours plus nous endenter ????  

              • Croa Croa 26 juillet 2014 18:25

                Il n’y a pas de problème justement : Cette politique est un choix. (La priorité c’est le commerce, pas le travail !)


              • Humanis Humanis 26 juillet 2014 18:41

                230 milliards par an exactement selon la cour des comptes.

                et cela va s’accroître avec le pacte de (ir)responsabilité qui prévoit 50 milliards de plus et Gataz,qui n’est pas gâteux,en réclame 50 de plus !
                On devient un pays ou il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade !

              • Dzan 26 juillet 2014 15:44

                Fillon, a la solution : Tatchériser la France !
                Lui qui dépensa 300000 euros de promenades en Jets, nous demande encore plus de sacrifices.
                Mais, il a raison. Aujourd’hui 500 kms de bouchons cumulés.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 juillet 2014 19:23

                   Il y a une vie après l’ UE et l’euro ! Explications de Philippe Murer.


                    • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 2014 17:44

                      Vite il faut sortir la boite à outils....


                      • zygzornifle zygzornifle 28 juillet 2014 17:45

                        Hollande comptait sur le calendrier Maya fin décembre 2012 pour inverser la courbe du chômage, manque de bol il ne s’est rien passé.....


                        • candidature spontanée 26 mars 2015 11:33

                          Perso j’ai laissé tomber Pole-emploi, je suis aller sur des sites emplois particuliers : Monster, Keljob, Cadremploi, Explorajob et qapa. Finalement, c’est par candidature spontanée que j’ai trouvé mon CDD de 1 an !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès