Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Vrais chiffres chômage mars 2013, 29400 chômeurs de plus, malgré 282300 (...)

Vrais chiffres chômage mars 2013, 29400 chômeurs de plus, malgré 282300 radiés

160 000 emplois (souvent précaires) pour 9 500 000 privés d'emplois et travailleurs pauvres occasionnels.

Ne vous inquiétez pas pour vos députés de l'assemblée nationale, avec 1 an de RSA par mois, en argent de poche, au black légalisé, alors qu'ils en ont pas besoin, car salaire d'autant déjà, + nombreuses gratuités, ça va pour eux, ça roule ma poule, et la retraite sera pas trop médiocre non plus.

N'écoutez pas ceux qui disent que ça part en partie, pour louer une permanence, c'est eux même ou leurs proches qui empochent les loyers la plupart du temps, et qui seront propriétaires du bien, façon judicieuse de détourner le pognon me direz vous...

Bon si on parlait des millions de personnes, toujours + nombreuses, qui elles doivent très souvent survivre en étant moins de 2 fois sous les seuils de pauvreté, ou les revenus ne couvrent trop souvent, même pas les charges fixes ( bah oui, c'est comme ça, ceux au pouvoir, hier comme aujourd'hui, sont des ordures inhumaines, pas un scoop hein ... qu'il faudrait multiplier par 2 les allocs de survie, et non pas de 25 centimes par jour ( 7.50€ par mois ), à bon entendeur ... ) 

Sans parler des ignobles déchets humains, qui coupent ces mêmes allocs de survie, parfois de façon arbitraire, dans certains départements à des gens déjà dans la merde jusqu'au cou, faudrait je pense les foutre en taule avec ceux qui grugent le fisc, tout ces dangereux dégénérés du bulbe.

Les dégats humains, maladies, violences, la gestion administrative et répressive de la pauvreté, etc, ça coute de +, bien + financièrement à la collectivité, que de garantir de la non pauvreté avec un revenu universel décent.

Bref revenons froidement aux chiffres :

Radiations des listes A,B,C,(D,E) de Pôle Emploi par motifs, Mars 2013 :
 
- Défauts d'Actualisation : 190 700, 42,5 % des sorties des listes
- Radiations Administratives (les punis) : 39 200, 8,7 % des sorties

- Autres Cas ( mystérieuse rubrique, les morts, suicidés, emprisonnés ?) : 52 400 11,7 % des sorties.
 
soit 282 300 radiés des listes ( 62,9 % ) pour autres motifs que :
 
- Stages parking : 36 700, 8,2 % des sorties.

- Arrêts maladie, maternité etc : 35 700, 8 % des sorties.
 
- Reprises d'emploi déclarées : 94 000, ne représentent que 20,9 % des sorties des listes de pôle emploi, et encore, y compris contrats aidés, etc ..
 
Demandeurs d'emploi par catégories :

A : 3 224 600 + 1,2 % ( + 11,5 % sur 1 an )
B : 643 500 + 3,1 % ( + 12,7% sur 1 an )
C : 873 000 - 2,4 ( + 2,3 % sur 1 an )
D : 257 100 - 1,6 % ( + 7,6 % sur 1 an )
E : 350 300 - 0,3 % ( - 5,1 % sur 1 an )

TOTAL : 5 348 500 ( données corrigées ), hors DOM TOM, soit + 8,6 % sur 1 an, + 29 400 en 1 mois.
 
TOTAL, dom-tom compris : 5 718 300 ( page 15 du rapport de la DARES, lien en bas de page )

Quelques chiffres qui parlent :
 
Chômage Longue durée ( entre 2 et 3 ans ) : + 12,4 % sur 1 an
Chômage Très Longue Durée + de 3 ans : + 18,2 % sur 1 an

Chômage des 50 ans et +, + 15,2 % sur 1 an

Offres d'emploi collectées, - 18,2% sur 1 an

 

+ d'1 chomeur inscrit à pôle emploi sur 2 ( 50,9 %) ne perçoit AUCUNE INDEMNITE, ni ARE (allocation retour à l'emploi), ni allocation de solidarité ( ASS, AER ...)

Offres d'emploi dispo, dernier chiffre connu : 160 242

Le + scandaleux, LES DEMANDEURS d'EMPLOI INVISIBLES, complètement en dehors des statistiques
 
Ne sont pas comptés dans ces 5 742 000 demandeurs d'emploi et travailleurs pauvres occasionnels :
 
1 273 500 foyers bénéficiaires du RSA, en effet sur 2 100 000 environ de foyers (chiffre sous estimé datant de l'an passé) , seuls 826 500 sont inscrits à Pôle Emploi, les autres bénéficient d'autres suivis ( associations, collectivités locales etc ) en sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois + d'un demandeur d'emploi en son sein.
 
+ 1 000 000 au bas mot, de bénéficiaires de l'AAH ou d'une pension d'invalidité, ne sont pas inscrits à Pôle emploi
 
+ des centaines de milliers, voire peut être + d'1 million de SANS-DROITS, principalement :
 
- des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeur d'emploi, qui comme vous le savez n'ont même pas droit au RSA. ( quasi unique en Europe )
 
- des sans droits, pour motif, dépassement des plafonds de ressources dans le foyer, exemple, votre conjoint(e) perçoit 650€ d'allocation chomage, ou 743€ d'allocation adulte handicapé, vous n'aurez même pas droit au RSA, car vous dépasserez le plafond couple qui est de 608€ par mois, si vous ètes NON SDF.
 
- on peut parler également de retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable

- des bénéficiaires de pensions de reversions ( veufs, veuves ) de 55 ans et +, qui dépassent les plafonds du RSA, et qui n'ont pas encore l'age pour la retraite ou le minimum vieillesse "ASPA" ( 67 ans) ASPA récupérable sur le patrimoine au décès.

- des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent les plafonds du RSA

- on peut également évoquer, des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires, qui sont donc bien demandeurs d'emploi, en concurrence avec les autres ( même si beaucoup sont aussi exploités en stages sous payés, voir gratuits)
 
- on peut évoquer enfin, des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque, et sont demandeurs d'emploi en parallèle.
 
Faites le calcul vous même, on arrive au total, à + de 9 MILLIONS demandeurs d'emploi en France, et travailleurs pauvres occasionnels.
 
Sources : Rapport complet de la DARES de 20 pages (et non pas le simple communiqué de presse envoyé aux médias ) : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-MAT851.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • patdu49 patdu49 26 avril 2013 10:21

    Tu veux construire un mur avec des barbelés ?
    Mettre des miradors partout ?
    Stériliser les non français de souche ?

    Mes parents n’ont pas le certificat d’étude, ils ne sont pas + cons ou infréquentables que bien des cons sur-diplômés, pour certains formatés comme des cartes de crédits, avec l’intelligence sociale d’une huitre, ne pas confondre intelligence et instruction.

    Je préfère perso, côtoyer un immigré illettré clandestin, avec de l’humanisme dans le cœur, qu’un mec comme toi, avec des idées courtes du Front National, car il y aurait vraiment incompatibilité d’humeur.


  • Mr Dupont 26 avril 2013 12:19

    Mr Pat 69

    C’est assez facile de faire des leçons de morale sur le dos de ceux qui paient des impôts en les traitant de facho

    Impôts ? vous en rappelez-vous le sens ?

    Petit rappel : c’est l’argent prélevé sur le dos de ceux qui travaillent (encore) pour nourrir des profiteurs comme vous

    Ayez au moins la reconnaissance du ventre avant de les traiter de fachos


  • foufouille foufouille 26 avril 2013 12:25

    « Petit rappel : c’est l’argent prélevé sur le dos de ceux qui travaillent (encore) pour nourrir des profiteurs comme vous »

    comme le CAC40 ?
    subvention, puis delocalisation


  • SuperGigaTony Upoz 26 avril 2013 16:01

    @Mr Du.ont, je suis chômeur et célibataire ( double peine), sachez qu’on mange et vit très mal avec le chômage .
    De plus je paie également mes impôts, ces derniers étants, payés avec un décalage de 1 an et demi . J’ai eu le malheur d’un peu trop travailler en 2011, me suis retrouvé à payer un peu plus de 1000 € d’impôts en 2012, et continue à payer la même somme en 2013, les impôts étants une estimation par rapport à l’année précédente, le recalcul ne pourra être fait avant juillet de cette année

    Ajouter à ça, la perte d’APL (trop travailler en 2011) .
    Ajouter à ça, les nouveaux droits assédic : 1 jour travaillé = 1 jour indemnisé (merci Sarközy de Nagy-Bocsa) 
    Sans compter la crise pour l’emploi de cette année, type 2008 .
    Les droit assédics restent des droits, un dût, j’ai cotisé pour, alors vos remarques « sur le dos de » « profiteurs » vous pouvez vous les garder . Le chômage ça paie pas, on ne mène pas grand train ... Je vous souhaite de connaître ce genre de situation, pour votre bien et votre élévation . 


  • appoline appoline 26 avril 2013 19:53

    Oui mais si les frontières ne ressemblaient pas à des passoires, nous n’en serions sans doute pas là. Car il ne faut pas rêver, ce se sont pas les plus courageux qui viennent en France, non, non ; ils ne parlent pas notre langue mais demandent leurs droits. Et qui sont les cons qui cotisent ? Nous et nous ne pourrions plus aider nos compatriotes qui sont dans le besoin parce que des tocards comme Mélenchon, pour ne citer que lui et ces connards des gouvernements successifs n’ont pas su préserver la France de toute cette racaille qui nous envahit


  • patdu49 patdu49 26 avril 2013 20:01

    Pour moi c’est toi la racaille ..

    Car je ne considère pas un être humain, par rapport à son lieu de naissance, mais tout simplement par rapport à son humanisme, sa gentillesse, son savoir vivre, son intelligence sociale.

    Toi ton discours, ne reflète en rien ces valeurs, il pue la haine et la bétise.


  • appoline appoline 27 avril 2013 12:27

    Et non loupé, j’ai de très bons copains qui sont noirs comme des boulets de charbon, mais eux, ils travaillent. La racaille, elle, prend et ne donne rien, elle est raciste, c’est un comble non. Et bien évidemment il ne faudrait rien dire. Il faut regarder la réalité en face, descendez dans certains quartiers et vous verrez que malgré politesse et savoir-vivre, ils vous crachent à la figure et ça, pour moi, c’est inadmissible. Ils ne sont pas contents ? Qu’ils repartent. Ils ne respectent pas la république ? Qu’ils repartent. Ils ne travaillent pas et vivent aux crochets des contribuables ? Qu’ils repartent.


  • Ricquet Ricquet 26 avril 2013 09:51

    Merci d’avoir compulsé le document d’emploi.gouv.fr


    Bravo pour la synthèse.

    « à qui le tour » est en effet un bon slogan autrement plus approprié à ta chronique ou à la dimension du chômage qu’au médiocre ToLo qui fait croire que la roue tourne...


    • iris 26 avril 2013 10:59

      il ya du travail mais le gateau salaire est mal partagé
      et les travailleurs du social ménage montage kit etc mal rétribué
      et les personnes qu ien ont besoin n’ont pas les moyens de les retribuer
      ll ya du travail aupres despersonnes agees
      mai qui veut lefaire ?


    • cevennevive cevennevive 26 avril 2013 10:29

      « L’argent ne doit plus être lié au travail, il doit maintenant être lié à la vie avec un salaire à vie ou un dividende universel, de quelque nom qu’on l’appelle. »


      Oui, mille fois oui !

      Merci Patdu et durae de rappeler cet inexorable aspect de notre avenir...

      Votre colère Patdu est palpable, comme est la nôtre qui ne nous quitte plus, hélas.

      Cordialement.

      • babadjinew babadjinew 26 avril 2013 11:09

        Simplement merci de continuer à prendre le temps de nous informer. Magnifique remarque sur le coût du flicage social qui mériterait à lui seul une étude poussée. Il me semble que les chiffres sont astronomiques et qu’il ne sont pas loin d’être équivalent aux sommes versées (ASS/RSA) voir supérieur. Ce dans les cas basique de l’exclusion sans prise en charge autres, si l’on pousse coté CHRS, entreprises d’insertion, formations bidons cela devient carrément prohibitif !


        On paye vraiment très cher pour maintenir l’illusion fondamental de Babylone, son dogme, son paradigme de servitudes : Travail, croit et procrée.

        Un revenu universel serait bien moins coûteux pour tous le monde, mais surtout il libérerait somme d’énergies fantastiques qui pourraient enfin nous détourner un peu du chemin des animaux humains pour tendre vers celui des être humains.

        Merci pour le temps que vous prenez à partager depuis un long moment maintenant les chiffres de la galère sociétale. 

         

        • patdu49 patdu49 26 avril 2013 15:26

          Oui prohibitif, comme tu dis ... énorme, ... des emplois donc bidons, (certains surpayés occupés par des planqués, et d’autres ingrats et sous payés) qui ne servent à rien dans l’absolu ... à part continuer ce système profondément débile et inhumain, parfois, infantilisant, anxiogène pour ne pas dire criminel, car ça engendre beaucoup de morts inutiles ....

          Mais aussi des dépenses de locaux, de paperasse, de chauffage, etc etc .. + tout les coûts liés donc aux dépenses adjacentes liées directement à la pauvreté ... vols, trafics, frais de justice, emprisonnements, règlements de compte, meurtres, tentatives de suicides, dépressions, dépenses de santé etc etc .... la liste est longue. ... un gâchis épouvantable autant humain qu’économique... on à l’impression d’être dans la 5ème dimension, tellement ça crève pourtant les yeux, et pourtant des cons persistent à continuer ce système absurde.


        • babadjinew babadjinew 27 avril 2013 18:57

          Pas si simple de remettre en cause l’animalité humaine, elle est profondément ancrée, celui qui point ne chasse mérite de « crever » !!!!!


          On en est tristement encore la, sans même ce rendre compte que notre technicité d’aujourd’hui permet la fin de la servitude. Malheureusement, Babylone n’en à cure, c’est même malsain pour elle. Comment rester aux sommet d’un pyramide fantoche si le petit quidam ce met à réfléchir ? 

          C’est du grand n’importe quoi, mais bon j’ai toujours pas trouvé le chemin pour « OBLIGER » qui que ce soit à jeter sa boite à connerie par la fenêtre. (TV/temps de cerveau disponible)

           

        • Ruut Ruut 26 avril 2013 12:14

          Je me disait bien que 5 000 000 c’était trop peut face a la situation Economique actuelle de la France.


          En attendant rien ne changera dans les 4 ans a venir...
          Peut être une aggravation.

          C’est beau le socialisme.


          • Yohan Yohan 26 avril 2013 12:29

            Patdu49 : 6263ème jour de chômage. Qui viendra le libérer de sa détention ?


            • Mr Dupont 26 avril 2013 13:25

              Mr Yohan

              Peut-être Mr Hollande, lui qui soit-disant libère les otages sans payer de rançon

              http://www.20minutes.fr/monde/cameroun/1145597-20130426-boko-haram-rancon-7-millions-dollars-versee-liberer-famille-tanguy-fournier

              Bien que les yeux dans les yeux il ai affirmé le contraire

              Mais ce serait une mauvaise nouvelle pour Mr qui attends déséspérement d’être payé universellement à ne rien faire


            • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 26 avril 2013 13:05

              S’il n’y a « plus de travail », comment se fait-il que tant de Français cumulent les jobs ?

              Comment se fait-il que tant de travailleurs a temps plein ont une autre activité rémunératrice parallèle ?
              Et souvent des travailleurs à temps plein protégés.
              (et ils osent dire que c’est pour « augmenter leur pouvoir d’achat » et non pour se sortir de la galère).

              Comment se fait-il que tant de gens qui ne sont pas dans le besoin travaillent sans vergogne au black en France ?
              Salariés, fonctionnaires, ...

              Vous pourrez trouver des dizaines d’exemples dans des forums où les gens viennent étaler tout ça sans complexes :

              En voici un au hasard :
              http://www.auto-entrepreneur.fr/forum/topic20618.html

              Comment se fait-il que les dépôts sur livret A ne cessent de battre des records ? D’où vient cet argent ? Puisque les Français n’en ont soi-disant plus ?

              Quand va cesser ce discours hypocrite en France ?

              Quand va-t-on enfin lutter sérieusement contre les fraudes, les vols de métiers, le travail au noir individuel, les malversations généralisées ?

              Encore un dernier exemple pour la route :
              des auto-entrepreneurs qui ont « oublié » de déclarer HUIT CENT MILLE EURO

              http://www.ladepeche.fr/article/2013/04/22/1611485-auto-entrepreneurs-ces-travailleurs-ne-declaraient-rien.html#xtor=EPR-1
               
              Si tout le monde en France respectait les lois et règlements, figurez-vous qu’on serait tous peinards, il n’y aurait ni déficits, ni chômage, ni désespoir, ni suicides, ...

              Merde, merde, merde !


              • patdu49 patdu49 26 avril 2013 15:47

                Comme tu dis c’est quasi généralisé en France, les magouilles, tricheries, mensonges, hypocrisies, égoïsme etc ...

                Et c’est bien + souvent pour péter + haut que son cul, de la bourgeoisie d’enfants gâtés, qui ne se rendent même pas compte, très souvent, dans quel luxe ils vivent, et ce n’est JAMAIS assez pour certains ... JAMAIS ...

                Les petites « magouilles de survie », ou pour améliorer de sombres vies, ce n’est qu’une goutte d’eau, dans l’océan du pognon détourné etc etc .. et pourtant, c’est les + réprimandées, fliquées ...

                Sans faire de généralités, dans les milieux patronaux, professions libérales, etc c’est bien 95% qui grugent ... 
                Chez les députés, on va dire quasi 100% puisque je n’ai jamais entendu un seul député dénoncer ses propres IRFM, véritable scandale Français... ils font mêmes pires, 9 fois sur 10 si interrogés sur leurs revenus, ils occultent complètement ce montant ... comme s’il n’existait pas, comme à l’époque ou c’était encore en espèce dans des enveloppes.

                Évidemment on trouvera toujours + gros fumier que soi même, pour se donner bonne conscience chez ces personnes nombrilistes, narcissiques .. perverses....

                Pour dénicher certains patrons escrocs en col blanc, pas compliqué, suffit de taper son nom sur le net, et de regarder sur les sites officiels, s’il n’a pas des rapports avec des entreprises écrans ( souvent des trucs de conseils, cabinet de ceci immobilier, cabinet de cela, etc .. ) en + de l’ activité la + connue qui a pignon sur rue... bon parfois + dur à dénicher avec un prête-nom, le nom de jeune fille de l’ex épouse, de la belle fille etc ..


              • fredleborgne fredleborgne 26 avril 2013 13:26

                Merci Patdu49 pour le petit coup de gueule en bonus.

                Le nombre de demandeurs d’emploi est devenu effarant, et il semble bien que la « recherche d’emploi » soit devenue une sinistre plaisanterie.

                Au chômage, mon niveau physique et intellectuel me permet de trouver des petits boulots payés le minimum mais légaux. Je sais que je le prends à d’autres qui sont moins performants et condamnés à rester « en friches » ce qui les rend avec le temps inemployables.

                A part les coacher pour qu’ils aient une meilleure opinion d’eux-mêmes malgré l’échec, enfin, les échecs répétés, de leurs démarches, il est impossible dans l’état actuel de donner du travail à tout le monde sans tomber dans la solution « collectiviste ».

                Et alors ? Il y a toujours eu, dans les grandes heures de l’administration française, des gens payés à rien foutre. Ils coûtent moins cher que s’ils restent chez eux, et restent en réserve, quand il y a des coups de bourre ou des absences.

                Il faut que les entreprises puissent reconstituer ce « surplus de personnel » afin d’améliorer le confort de ceux qui y sont déjà employés, quitte à faire tourner les « chaises musicales » pour que les travailleurs soient au chômage technique à tour de rôle.

                Ainsi, si une entreprise organisait un turn-over de personnel, on pourrait en déduire son coût de ses charges : Exemple : ses personnels ne travaillent que 31,5 heures par semaine grace à un jour donné toutes les deux semaines qui permet d’embaucher 10% de personnels en plus : le montant de ces salaires brut est retiré du chèque fait à l’état en fin de mois. c’est de l’argent en moins pour l’assurance chômage, c’est tout le monde qui est payé intégralement, formé et « entretenu », c’est du « confort » pour tous les salariés, c’est l’assurance pour la boite, en cas d’absence d’un personnel malade, ou en vacances, de ne pas payer « plus cher » un travailleur intérimaire qui sera forcément moins performant car il faudra l’encadrer. Bien entendu, quand le type « en supplément » devient remplaçant, la « ristourne » n’a pas lieu. Et ainsi, quand quelqu’un est absent et n’est pas remplacé, ce ne sont pas ceux qui restent qui assument une part de plus de travail, ce n’est pas un risque de « manque à gagner » pour la boite...
                C’est quand même mieux que de payer des gens à se morfondre chez soi, voire s’auto-détruire en culpabilisant ou en sombrant dans l’oisiveté. Et c’est aussi un moyen de lutter contre le travail au noir

                Mais, s’il n’y avait pas la pression des patrons pour qu’il y ait un chômage effrayant, ils ne pourraient pas impunément nous demander de travailler plus pour gagner moins...

                Un autre petit message : Parisot, t’as pas encore compris que les patrons ne veulent plus de toi au MEDEF ? Casse-toi au lieu de continuer à faire du zèle. Crois mois, tu dois être sur de nombreux murs aux cons (et connes), avec moustaches, paire de c...s et autres attributs peu gracieux...


                • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 26 avril 2013 17:00

                  Décidément, j’en apprend tous les jours ...

                  « Fin janvier 2013, environ 300 millions d’euros versés par erreur à des chômeurs n’avaient pas été recouverts. »

                  Lu ici :
                  http://www.liberation.fr/societe/2013/04/26/pole-emploi-propose-d-echelonner-une-dette-sur-22-000-ans_899289

                  Je suis persuadé qu’ayant des revenus largement inférieurs au seuil de pauvreté officiel, je suis théoriquement bénéficiaire d’aides et d’avantages financiers divers.
                  Mais j’ai la trouille de les demander, d’en bénéficier et qu’on me dise ultérieurement « ah, vous n’y aviez pas droit, c’est une erreur, vous devez rembourser » et de me retrouver alors dans une merde encore plus noire...


                  • patdu49 patdu49 26 avril 2013 17:40

                    Tu sais c’est souvent toutes aides confondues qu’on reste encore LARGEMENT sous le seuil de pauvreté.

                    Si tu me dis tu touches combien et d’où et la composition de ton foyer fiscal, je pourrais te dire à quoi tu peux prétendre.


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 26 avril 2013 17:11

                    Il ne faut plus compter sur Pôle Emploi, maintenant...

                    « Leboncoin.fr peut remplacer Pôle emploi ? Entreprises et chômeurs se tournent de plus en plus vers ce site de petites annonces. »

                    http://info.sfr.fr/economie/articles/leboncoin-fr-peut-il-remplacer-pole-emploi,1496321/#sfrintid=P_actu_slide1_txt_infos&sfrclicid=ABP_actu_slide1_txt_infos


                    • ETTORE ETTORE 26 avril 2013 18:32

                      Pôle Emploi... le somum de l’immobilisme !

                      Contrairement au Pôle magnétique, il bouge si peu, qu’il s’est mué en.. trou noir !

                      Dites.... vous avez vu le nombre d’émission qui font flores actuellement, sur l’art d’accommoder les restes ? 
                      Comment préparer savoureusement les épluchures de patates, de carottes .....

                      Signe des temps, de ce qu’on pourras trouver dans les poubelles les mieux garnies, et dont il faudra bien que les 9 millions de chômeurs...... se délectent bientôt,si ils ne veulent pas passer par la case « amorphes » faute d’ avoir les .....5 fruits et légumes recommandés par jour !


                      • Yohan Yohan 26 avril 2013 18:51

                        Arrêtez de geindre. Il existe près de 200 banques d’emploi spécialisées, avec des milliers d’offres. Pour qui est un peu curieux, ouvert et mobile, on peut trouver du boulot, si on le veut vraiment.

                         L’argent public devrait être en priorité employé à former et à adapter les chômeurs aux emplois disponibles et à soutenir la production. 
                        Le PS nous bassine avec ses emplois d’avenir bidon. Tant qu’à faire utile, valait mieux les positionner dans l’économie réelle là où les PME auraient bien besoin d’un coup de main. Actuellement, l’aéronautique est en pénurie de métiers ouvriers et recrute des ajusteurs, des monteurs. 
                        Alors une question ! Monsieur Patdu, est-ce indigne de travailler comme ajusteur dans l’aéronautique ?. 
                        Si l’auteur, gaucho pleurnichard altermondialiste préfère vivre aux crochets de l’Etat capitaliste qu’il ne cesse de dénoncer, et s’occuper à sa chronique dérisoire sur les chiffres du chômage. moi j’appelle ça du foutage de gueule...

                        • patdu49 patdu49 26 avril 2013 19:49

                          Elle est là pour t’occuper ma rubrique, à priori, tu fais partie de mes + fidèle lecteur, même pas reconnaissant par dessus le marché, espèce d’ingrat... ah la la je vous jure plus aucun savoir vivre dans ce bas monde.

                          Indigne, ça dépend dans quel but, l’aéronautique c’est vaste, si ce n’est pas pour fabriquer des avions pour faire la guerre, ou pour des jets privés qui consomment 1000 litres à l’heure, pour satisfaire des mondains pressés, non ce n’est pas obligatoirement ingrat donc.
                          Également si le salaire permet de vivre et non pas de survivre, pour l’ajusteur en question, bien evidemment, et qu’il a choisi son travail car il lui plait, qu’il en tire + d’avantages que d’inconvénients, cela va de soit.


                        • Frabri 26 avril 2013 19:29

                          Le « monde du chômage » et le « monde des précaires » continuent à se développer et c’est pas nouveau. ça a commencé avec la création de l’ANPE en 1967 par un secrétaire d’État qui s’appelait Jacques Chirac.

                          Dans le « monde des précaires » il faut faire la différence entre les travailleur-se-s précaires et les chômeur-se-s précaires, car contrairement aux idées reçues de gauche et de droite c’est pas la même chose.

                          Dans le « monde du travail » il y a des travailleur-se-s précaires qui pour être des travailleur-se-s stables veulent des CDI, et il y en a d’autres qui tiennent a rester des travailleur-se-s précaires pour avoir plus de temps libre, plus de vacances et qui veulent pas de CDI et veulent chômer de temps en temps, comme par exemple les intermittent-te-s du spectacle.

                          Dans le « monde du chômage » il y a des chômeur-se-s précaires qui pour être des chômeur-se-s stables veulent un « revenu de base » ou « revenu universel », ou « revenu de citoyenneté », et il y en a d’autres qui tiennent à rester des chômeur-se-s précaires et veulent travailler de temps en temps pour continuer à toucher les allocations chômage.


                          • Bur K Bur K 26 avril 2013 19:47

                            Bonjour Pat, 

                            Votre suivi du chômage est impressionnant.

                            Mais ne pensez-vous pas que vous vous enfermez dans une bulle dont vous ne trouvez plus la sortie en ressassant les chiffres du chômage, qui de toute façon ne sont pas près de s’inverser ?

                             L’avenir n’est plus dans l’attente d’une reprise de la croissance, puisque celle-ci a atteint son apogée à tout point de vue (production, consommation, écologie...). Vous pourriez vous changer les idées en visitant d’autres billets sur Agoravox, en vous ouvrant à des horizons moins bouchés que celui de l’emploi et du chômage.

                            Avez-vous tourné votre regard vers d’autres initiatives pour améliorer les conditions des plus démunis ? Je pense surtout au Revenu Inconditionnel de Base, qui pourrait voir le jour si une plus grande mobilisation se fait autour de ce projet profondément humaniste.

                            Votre situation personnelle vous place en bonne position pour défendre ce projet, et je serais heureux de vous lire sur les billets qui l’impulsent. 
                            Les derniers en date son ici, mais il y en a et en aura beaucoup d’autres :

                            Et pourquoi pas, à lire votre prochain billet sur ce sujet ?

                            À très bientôt smiley

                            • rocla (haddock) rocla (haddock) 26 avril 2013 20:09

                              Je connais un jeune de mon voisinage qui n’ a encore jamais

                              travaillé . Il ne veut ni faire d’ apprentissage ni quoi que ce soit 
                              d’ autre . A l’ école non plus il n’ a jamais rien branlé . 

                              Vous qui êtes un spécialiste , Pat du 49 pourriez-vous lui 
                              indiquer la marche à suivre pour avoir un revenu sûr ?

                              Merci je transmettrai .

                              • patdu49 patdu49 27 avril 2013 09:01

                                Hélas en France, quasi unique en Europe, dans les pays à richesses comparables, les jeunes de moins de 25 ans peuvent crever la gueule ouverte, il ont droit à ZERO€ ...

                                ça fait pas beaucoup ZERO€ par mois en 2013, c’est pourtant ce qu’on des milliers de jeunes, ceux issus des milieux défavorisés, populaires, ou les parents ont déjà du mal, à payer loyer , bouffe, EDF, essence ...

                                D’où chez trop de jeunes : prostitution, trafics de stups, vols, braquages, mendicité, et même des SDF, emprisonnement quand ils se font serrer, conduite sans permis, sans assurance, etc etc ... pour d’autres tentatives de suicides, dépressions ... 
                                Et pour les filles, c’est parfois se faire mettre enceinte la seule solution trouvée, afin d’avoir une alloc de survie et un toit.


                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 29 avril 2013 16:52

                                ils ont droit à 0 euro 


                                mais où donc est il marqué qu’ on a droit à quoi que ce soit ? 

                                On nait donc on a droit . 

                                Jeune homme vous êtes fou .

                              • SuperGigaTony Upoz 27 avril 2013 00:44

                                C’est cela quand on veut, on peut ..... Les chômeurs sont tous des feignasses .
                                En attendant c’est pas des milliers d’offres qu’il faut, mais des millions...
                                C’est ton déni de la réalité qui est un foutage de gueule .


                                • SuperGigaTony Upoz 27 avril 2013 00:51

                                  Mince, erreur de ma part .
                                  Ce message s’adressait à Yohan, le scaphandrier qui a oublié de s’alimenter en oxygène et qui ferait mieux de refaire surface .


                                • chmoll chmoll 27 avril 2013 05:59

                                  la centrale nucléaire d’élysée barnum ,c pas demain la veille qu’elle vous donneras les vrais chiffres sur tout celle des irradié(es) par ses soins


                                  • Laurenzola Laurenzola 27 avril 2013 20:15

                                    D’un côté une croissance qui ne reviendra pas, et pour cause, elle est directement liée à la pénurie des ressources à venir, et de l’autre le remplacement progressif de l’ensemble des tâches peu qualifiées à moyennement qualifiées encore réalisées par des Hommes, par des machines.

                                    Mais ceci n’est pas une fatalité pour notre civilisation, c’est plutôt même une opportunité pour l’Homme de se libérer progressivement du travail marchant basé sur un modèle consumériste, pour exercer une activité qui répond à la fois à ses aspirations, et ses besoins matériels réels, sans entraver le développement des pays pauvres, sur un modèle coopératif, favorisant la relocalisation des activités industrielles, artisanales et des services, pour diminuer au final l’empreinte écologique de l’activité humaine.

                                    J’en profite pour vous inviter à signer cette initiative européenne sur le revenu de base, outil nécessaire pour que tout ce que je viens de dire ne reste pas une utopie, mais devienne une réalité tangible, défendu par de plus en plus d’économistes.

                                    http://basicincome2013.eu/ubi/fr/le-revenu-de-base-les-videos
                                     

                                    Merci de faire passer le message.


                                    • patdu49 patdu49 28 avril 2013 10:50

                                      Il y a une pétition pour aller dans ce sens, sérieuse, à l’échelle Européenne, qui demande 1 million de signatures :

                                      http://www.actuchomage.org/2013040824982/L-actualite-du-site/soutenez-linitiative-europeenne-pour-un-revenu-de-base-inconditionnel.html

                                      cette pétition n’est pas ordinaire et exige qu’on se signale avec une pièce d’identité. En effet, il s’agit d’un processus officiel qui engage la Commission européenne à étudier la demande. Chaque signature équivaut presque à un vote, d’où la nécessité de l’authentifier et empêcher les doublons.


                                    • Le péripate Le péripate 28 avril 2013 00:09

                                      Le bon coin fait mieux que Popol Emploi. Enfin, si on a envie bien sur.


                                      • lulupipistrelle 28 avril 2013 17:06

                                        Je me demande vraiment comment ça marche... parce que j’ai eu cette semaine l’exemple d’un entrepreneur qui cherchait 3 électriciens depuis des mois, et Pôle emploi restait sans réaction... sa tante m’a raconté qu’en passant tout seul par internet, il a trouvé. 


                                        • patdu49 patdu49 28 avril 2013 17:14

                                          Je veux bien te croire juste sur parole, mais en général, quand je demande au patron qui sort ces genres de phrases, le numéro de l’offre qu’il a déposé chez pôle emploi et dans quel département.

                                          98% des fois, il disparait, l’employeur, il ne répond pas, je me demande bien pourquoi ... soit il ment, soit il a honte des conditions proposées ( salaires etc ) par rapport aux exigences.


                                        • lulupipistrelle 28 avril 2013 18:56

                                          Dans la région Sud Est, je vais demander... mais vraisemblablement La Corse ou les Alpes Maritimes... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès