Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > 10 ans de plus pour les centrales nucléaires !

10 ans de plus pour les centrales nucléaires !

L’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) donnait hier son accord de principe au passage de 30 à 40 ans de la durée d’exploitation maximale des réacteurs nucléaires français.

Cette prolongation fait suite au départ de la révision complète de la centrale du Tricastin, qui occupera pendant 3 mois plus de 1 500 personnes (1). Tricastin, 30 ans cette année, est la première d’une série de 34 révisions complètes concernant les réacteurs de 900 mégawatts du parc âgé d’en moyenne 27 ans. Elles sont conduites sous l’œil méticuleux de l’Autorité de sûreté nucléaire. Bien que l’agence ait donné son accord de principe, cette série de révisions a justement pour but de contrôler l’état des centrales nucléaires et prescrire une série de recommandations au cas par cas, allant de la fermeture jusqu’à la prolongation de 10 ans (2).

Le collectif Sortir du Nucléaire dénonce cette nouvelle, considérant que « cette communication de l’ASN vise à installer dans l’opinion l’idée que la prolongation de la durée de vie des réacteurs nucléaires français ne serait finalement qu’une formalité dont le résultat serait quoi qu’il arrive favorable à EDF » (4). Il faut dire que l’enjeu est important. L’allongement de la durée de vie des centrales nucléaires ne coûterait, d’après le journal Les Echos (1), que 400 millions d’euros par centrale, une goutte d’eau comparée à la très controversée centrale EPR de Flamanville dont l’investissement représente un budget initial d’environ 4 milliard d’euros.

En Suède, aux États-Unis ou en Allemagne, cette question est aussi au cœur des débats, les deux premiers ont déjà autorisé la prolongation. Les Etats-Unis, sujets à de nombreuses difficultés d’ordre énergétiques ont même étendu cette durée d’exploitation à 60 ans pour 54 de leur 104 réacteurs.

D’après des études d’EDF, il n’y aurait pour l’instant aucun problème générique à l’ensemble des réacteurs (3) bien que tous construits sur le même modèle. EDF souhaiterait même étendre à 60 ans pour des raisons principalement économiques (3). L’ASN ne s’est pas encore prononcé, EDF n’ayant pas encore présenté de dossier technique à ce sujet (les échos).

Avec le vieillissement du parc nucléaire français, sa transition vers l’EPR et les possibilités de substitution (énergies renouvelables, EPR...), EDF est face à un défi de taille : essayer de trouver un équilibre entre rentabilité économique et sécurité. Espérons que cette dernière ne soit pas menacée par ces prolongations répétées.

Sources :
(1) Les Echos - Mercredi 8 juillet 2009
(2) Le Figaro
(3) Le Figaro
(4) JDD


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • dapeacemaker911 10 juillet 2009 12:02

    Tous les travailleurs du nucleaire vous le diront, nous allons au devant de graves problemes.
    Le fait d avoir retirer le secteur de l energie du Publique a engendrer une course effrenée a la rentabilité.

    Sous traitances des taches donc des risques, reduction des temps d operation de maintenance, rapport d intervention falcifié sous la contrainte, etc etc...

    On ne jou pas avec le nucleaire, mais visiblement, nos responsable s en foutent comme de l an 40.
     
    Pour bien comprendre les enjeux et surtout apprecier l etat actuel de nos installations, je vous conseil ce documentaire :
    http://www.dailymotion.com/video/x7pr8a_nucleaire-jusqu-ici-tout-va-bien-pa_webcam

    Comme dit.... jusqu ici..... tout va bien.


    DPM


    • ZEN ZEN 10 juillet 2009 13:18

      Tout à fait d’accord avec dapeacemaker
      On va vers de graves déconvenues...
      J’en parle souvent avec mon fils qui est de la partie

      Que l’on soit pro ou anti- nucléaire, le document diffusé par Arte soulève un problème qui concerne directement notre sécurité  : la gestion actuelle de la maintenance dans les centrales nucléaires.
      Un personnel sous-traitant,représentant jusqu’à 80% des employés d’une centrale, au statut improbable, mal payé , soumis à des déplacements constants, souvent démotivé. Travail dans des conditions de risques majeurs, un suivi médical aléatoire...
      Une conséquences des objectifs de rentabilité absolue ,devenue la règle d’or d’un secteur en voie de privatisation rampante ou accomplie. On est passé de l’objectif « risque 0 » à celui de « risque calculé »...Pas rassurant du tout !

      -"Dans la fuite en avant ultra libérale de cette fin du XXe siècle, la rationalité instrumentale tend à imposer une valeur unique et ultime du sens et des transformations de l’organisation du travail : la compétitivité. Cette valeur est désormais donnée comme “naturelle” et première, rendant caduque toute référence à d’autres valeurs, qu’il s’agisse du sens de la production économique (énergétique), ou des formes sociales de celle-ci. C’est ainsi que la compétitivité s’est imposée comme valeur absolue, sur laquelle un consensus social fort s’est structuré autour du défi nucléaire. Un slogan la résume : " le nucléaire ou la bougie ". Impérieuse est donc, pour l’entreprise EDF, la recherche de tout abaissement des coûts de production susceptible de concourir au maintien de la compétitivité du nucléaire comme énergie de l’avenir. Or, la direction du parc nucléaire est confrontée à une contradiction majeure entre la sûreté des installations et la protection contre les rayonnements ionisants des agents de maintenance...« (A.T-Mony)

      - »Marcel Boiteux, ancien PDG d’EDF estime (dans le film) qu’à force de sous-traiter les fonctions stratégiques, « peut-être qu’un jour pourra s’introduire la petite faille qui pourra conduire à une erreur  ».


      • oncle archibald 10 juillet 2009 14:21

        Je trouve très malhonnête le choix de la photo qui accompagne l’article ... en effet par les tours de refroidissement des centrales nucléaires il ne sort que de la vapeur d’eau ... pas de noires fumées toxiques comme suggéré par cet effet « soleil couchant » ..


        • Trashon Trashon 10 juillet 2009 15:57

          Tout à fais, l’auteur aurait du prendre une photo ici, plus en phase avec les risques encourus ...


        • krolik krolik 10 juillet 2009 23:16

          Exactement, photo truquée dans la prise.
          A propos de « fumées » je me souviens, dans les années 70-75 lorsque j’allais voir la centrale de Nantes-Cheviré, centrale fuel et charbon avec des turbines dont certaines remontaient au plan Marshall, dans l’alignement des six cheminées on ne voyait plus le ciel.
          Et ça crachait noir à longueur de journée, pas de la vapeur d’eau.
          Ca retombait sur la ville de Nants également bien sûr. Mais tout le monde était habitué, vous ne pouviez pas garder une chemise blanche en été plus de deux heures.
          Le site a été rasé.
          On a proposé de leur mettre une centrale nucléaire au Carné, et là ils sont montés aux fourches.
          On aurait vraiement du leur laisser leur centrale à Cheviré pour la savourer...

          @+


        • dapeacemaker911 10 juillet 2009 14:31

          @oncle archibald :

          Ah bon ??!!!!
          quand on parle de nuclearire, c est « ca » que tu trouves malhonnete ?

          J ai de plus en plus de mal a comprendre mes congenere.

          .....Desesperant.


          • dapeacemaker911 10 juillet 2009 14:45

            (desolé pour les milliards de fautes que je commets.... ;)

            @oncle archibald...

            Rassures toi, TOUT le monde (ou presque) sait que la polution du nucleaire est bien moins visible que la fumée qui te choque tant par sa tres malhonneteté.

            Elle tient aussi bien mieux la durée, mais on s en fou hein ? apres tout, chaque generation est confronté a son lot de defits, alors laisser des tonnes de dechets radioactifs, plus des pousieres qui se disseminent, + des eaux et des sols contaminés .... on s en fou, nous on sera mort d ici la !

            Ironie off.

            Plus j etudie les tenants et les aboutissants du nucleaire civil, plus je constate que c est une aberration en soit.

            On est vraiment tous des enc#lés de couilles molles. pour ca comme pour le reste, de bons donneurs de lecons, mais incapable de balayer devant notre porte, et notre pays commence vraiment a ressembler a un depotoire geant doublée d une democratie tout ce qu il y a de plus orwellienne..

            Craquage = on
            Donnez moi de l argent et des armes vite vite !

            Detruisez les emetteurs TV qu on puisse avoir une chance, une toute petite chance de relever la tete et de s en sortir.

            Craquage.... trop de news de ouf s entassent chaque jour....
            « MAIS QU EST CE MAIS QU EST CE QU ON ATTEND POUR FOUTRE LE FEU ?

            allons a l elysée bruler les vieux et les vieilles, faut bien qu un jour ils payent ! »

            craquage off.


          • joletaxi 10 juillet 2009 15:03

            C’est finalement drôle :

            on observe l’effet Gore,qui reste encore inexplicable.
            Chaque fois que Al le prophète se déplace pour nous menacer de tous les maux climatiques dus au RCA,il fait un temps de cochon à l’endroit où il se rend,les t° battent des records de froid(c’est encore le cas pour les jours prochains à Melbourne,c’est devenu un fait scientifique)
            Les USA ont mis toute leur efficacité pour les bio-carburants ;résultat:une montée vertigineuse des prix alimentaires, des émeutes, et finalement, une faillite annoncée et un trou béant budgétaire(aux USA cela passe inaperçu,parmi les autres gouffres du genre)
            Les Espagnols ont fièrement prix la tête des pays vertueux en énergie renouvelable,avec un trou budgétaire énorme, des destructions d’emplois,et une inquiétude pour leur sûreté d’approvisionnement.Nos amis allemands, auxquels on doit la fermeture de Superphénix (bonjour le coût énorme de cette belle réussite pour le contribuable français) se remettent à construire des centrales au charbon.
            Et maintenant,après des décennies de combat,que certains ont même payé de leur vie,grand retour du nucléaire.
            On vit des moments intéressants et ce n’est pas fini, les financiers américains nous réservent encore de belles surprises.

            • oncle archibald 10 juillet 2009 15:59

              Moi j’aime bien que les vertueux ne mentent pas, donc je suis oui choqué par le choix de la photo d’accompagnement .. 

              On aurait mis la photo de Tchernobil sous sa chape de béton fissurée j’aurai été d’accord .. 
              On aurait expliqué que sans le nucléaire nous aurions une électricité plus chère et plus polluante, j’aurais été d’accord encore ..

              • finael finael 10 juillet 2009 16:43

                C’est toujour la même histoire « Sortir du Nucléaire » !!

                A n’importe quel prix bien sûr !

                Mais que proposent ceux qui se parent de l’épithète « écologiste » (gens qu’on ne voit guère dans nos campagnes).

                - Du solaire : Très cher, polluant à fabriquer, et dont les composants arriveront forcément en fin de vie un jour (problème jamais évoqué). Et le solaire peut effectivement fournir une énergie d’appoint, non négligeable en certains endroits ... sauf que c’est quand il n’y a pas de soleil qu’on en a le plus besoin !

                Et j’évite d’évoquer les conséquences écologiques de la couverture et de la stérilisation des énormes surfaces nécessaires à notre consommation d’énergie.

                - Des éoliennes, mêmes problèmes que le solaire, et on voit bien que nos « écolos » de service ne vivent pas à côté, ici les gens n’en veulent absolument plus !

                Alors « sortir du nucléaire », « sortir du nucléaire » !!!

                Quand nous nous serons débarrassés des dizaines de millions de tonnes de déchets -non nucléaires - toxiques et polluants qui trainent dans la nature.

                Quand nos chers écolos ne pratiqueront plus que la marche à pied.

                Quand ils ne se chaufferont plus, ne s’éclaireront plus, n’iront plus « s’éclater » en boite.

                Quand ils nous proposeront de véritables solutions, viables et bon marché.

                Nous pourrons peut-être en reparler.


                • krolik krolik 10 juillet 2009 23:22

                  A l’attention de l’auteur, étudiant en environnement et santé !
                  Je mets ici un lien http://dl.free.fr/bBg3Z5ESQ spécialement à son attention.d’un document pdf portant sur le thème « nucléaire et santé ».
                  @+


                  • Pierrot Pierrot 16 juillet 2009 00:29

                    En fait l’auteur de l’article va un peu vite.

                    L’ASN constate, certes, que les parties essentielles et non remplacables (cuve du réacteur, dome du batiment faisant office de barrières de confinement de la radioactivité vieillissent mieux que prévu par les concepteurs à l’origine.

                    Mais si cela est un bon signe, cela n’est pas un avis favorable de l’ASN pour le prolongelent de la durée d’exploitaiton du réacteur de 30 à 40 ans.

                    L’ASN examine au cas par cas selon un programme rigoureux de plus de 500 points à tester et cela dure plusieurs mois.

                    Aucun réacteur français n’a actuellement subi cet examen du trentenaire.

                    Donc attendons.

                    L’ASN est une autorité totalement indépendante qui a déjà démontré qu’elle n’était pas sensible aux arguments économiques mais seulement techniques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès