Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Agenda 21 : le Nouvel Ordre Mondial en marche

Agenda 21 : le Nouvel Ordre Mondial en marche

Stuttgart était jusque là une ville tranquille. Pourtant  sa population, plutôt bourgeoise, est en révolte contre les projet de la municipalité de transformer la gare centrale de la ville. C’est la première révolte contre l’Agenda 21.

JPEG - 94.2 ko
Manif à Stuttgart contre S21
l’agenda 21 n’est pas apprécié des écolos...

Sa portée n’a pas été bien comprise en 1992, pourtant l’Agenda 21 est le premier agenda politique mondial destiné à façonner le XXIe siècle.

Loin des projecteurs et sans débat public, ce rouleau compresseur se déploie à tous les échelons de l’administration globalisée, de l’ONU jusqu’aux moindres communes pour changer les moindres aspects de votre vie et vous n’en savez rien.

L'Agenda 21 (ou Action 21) est le plan d'action pour le XXIe siècle adopté par 173 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio, un an après que G Bush père ait décrété l’objectif d’établir un Nouvel Ordre Mondial.

Pour en saisir la portée il faut en lire le préambule :  

 « L'humanité se trouve à un moment crucial de son histoire. Nous assistons actuellement à la perpétuation des disparités entre les nations et à l'intérieur des nations, à une aggravation de la pauvreté, de la faim, de l'état de santé et de l'analphabétisme, et à la détérioration continue des écosystèmes dont nous sommes tributaires pour notre bien-être. (…). Aucun pays ne saurait réaliser tout cela à lui seul, mais la tâche est possible si nous oeuvrons tous ensemble dans le cadre d'un partenariat mondial pour le développement durable. »

Deux notions essentielles pour comprendre l’évolution politique du XXIe siècle sont admises par la communauté internationale pour la première fois dans ce préambule :

La rupture historique inédite.

L’impuissance des états-nations.

Evidemment, me direz vous, tout cela ne concerne que l’environnement. C’est chouette de se préoccuper de l’environnement non ? Avant les politiques s’en moquaient. L’agenda 21 est donc un bienfait pour l’humanité.

Je n’en suis pas si sur.

Effectivement l’environnement est un enjeu majeur et il était temps que les politiques le comprennent, mais nous sommes dans un contexte effectivement particulier.

Le XXIe siècle est celui de l’épuisement des énergies fossiles. Nous avons atteint depuis 2006 ou 2009 le pic de production mondial de pétrole. A l’avenir l’offre de pétrole ne contentera plus la demande.

Nous sortons donc de l’époque de l’énergie bon marché.

Il ne s’agit pas uniquement d’une question environnementale. C’est toute la structure de la société industrielle, basée sur une consommation d’énergie en croissance exponentielle,  qui est remise en question.

Les chefs d’état ne l’ignoraient pas en 1992.

Leur réponse à ce changement majeur de la société est supposé être le « développement durable », qui comme on le voit ne concerne pas que la protection de l’environnement mais concerne tous les aspects de la société, l’industriel, l’économie mais aussi son organisation politique.

Et quand on parle de faire évoluer  l’organisation politique de la société, une question légitime devrait immédiatement surgir, en tous cas pour nous citoyens : celle de la démocratie.

Que met en place l’Agenda 21 ?

JPEG - 102.5 ko

C’est donc dans ce premier agenda politique global qu’apparaît le terme de « développement durable* », expression ambigüe et paradoxale, mais qui va devenir, sans le moindre débat démocratique, le fondement idéologique  de la mise en chantier d’une gouvernance mondiale, objectif inavoué à l’époque mais désormais présenté comme la solution unique et incontestable à tous nos maux.

Les principes évoqués dans l’Agenda 21 ne sont pas critiquables en soi. Il s’agit d’intégrer la protection de la nature dans l’action politique et économique humaine.

Cela est fort louable , le but est noble et légitime.

Ce qui est plus surprenant c’est le model opératoire nouveau et la structuration politique qui découlent de cet agenda et qui en font un outil majeur de la mise en place de la gouvernance mondiale, dont la légitimité et la noblesse sont bien plus critiquable.

Une action pyramidale

Décidé en haut lieu par les chefs d’état et l’ONU, l’Agenda 21 s’impose du sommet à toute la pyramide administrative.

L’agenda 21 en France : http://www.agenda21france.org/

Les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre 28 de l’Agenda 21, à mettre en place un programme d’Agenda 21 local. Googlez Agenda 21, et vous obtiendrez des milliers de sites locaux dans toutes les langues connues.

Le dispositif est titanesque. Des sommes considérables sont investies pour l’implémentation de l’agenda 21 dans la moindre bourgade.

Faute de légitimité démocratique, les collectivités ont recours à une campagne de promotion propagandiste qu’on croirait parfois destinée à des enfants de maternelle pour faire croire que les citoyens ont avalisés ce programme politique.

Voici un exemple de cette propagande proposée par la ville de Bezon :


L'Agenda 21 à quoi ça sert ? Episode 1 : Imaginer par Pouly

On se doute bien que l’ONU n’a pas mis en place un programme aussi colossale pour qu’on décide de l’avenir d’un terrain vague à Bezon. La municipalité de Bezon s’occupait déjà de ce genre de chose auparavant.

Le cas de Stuttgart

JPEG - 21 ko
Nein !

Pour mieux comprendre les enjeux, il faut quitter le piaf de Bezon pour s’intéresser à ce qui se passe à Stuttgart, car comme vous l’avez compris, l’Agenda21 est mondial et se déploie donc aussi en Allemagne.

Le 30 septembre 2010 des milliers de personnes se sont mobilisées contre le projet de la nouvelle gare de Stuttgart.

Le rassemblent visait à empêcher l'abattage des arbres du Schlossgarten, le parc central de la ville. La foule était plutôt composée de bourgeois, assez âgés et calmes dans une ambiance bon enfant.

Pourtant la police est passée à l’action à coup de canons à eau et de gaz lacrymogènes.

C’est que les politiques ne veulent pas reculer : le chantier fait partie du programme Stuttgart21, l’implémentation locale de l’agenda 21.

JPEG - 8.9 ko

Depuis la mobilisation ne baisse pas. Les manifestations on lieu deux fois par semaine les lundi et samedi après-midi et attirent de plus en plus de monde, jusqu'à 25 000 personnes.

Les protestataire réclament un référendum. Les militants du Kopfbahnhof 21 (K21), un collectif crée pour proposer une alternative à Stuttgart 21, se relaient 24 heures sur 24 pour tenir un stand d'information devant la gare. Et tous les jours, autour de 19 heures, c'est la minute « Schwabenstreich » : pendant 60 secondes, les anti-S21 sortent à leurs fenêtres avec des sifflets et des casseroles et font autant de bruit que possible

Quel rapport entre la protection de l’environnement et la gare de Stuttgart me direz vous ?

Et bien c’est là le problème. La réalité du « développement durable » issu de l’agenda 21 est pour le moins assez éloignée de la problématique d’origine. Il est surtout l’occasion de mettre en place des projets industriels pharaoniques en ayant recours aux désormais célèbres partenariats public-privé dont l’intérêt environnemental reste discutable (à défaut d’avoir été discuté)

La nouvelle gare souterraine « transverse » (l’ancienne était en cul de sac) et ses 60 km de tunnels est censée placer Stuttgart au cœur des échanges avec l'Europe de l'est, dans le cadre la nouvelle Ligne à grande vitesse est européenne

 Une gare que la municipalité promet « optimisée, rapide, flexible et irrémédiable » surtout en ce qui concerne son coût délirant de 4,5 milliards d’Euros.

JPEG - 55.3 ko

L’affaire a fait basculer la région entre les mains des Verts lors des dernières élections. Stuttgart montre le véritable visage du « développement durable » façon gouvernance mondialisée.

Un développement industriel ruineux, ou l’argent public coule à flots dans les poches des industriels, aux orientation prises sans concertation et imposés par la violence en cas de contestation. Un développement pour les intérêts privés qui vont hériter des infrastructures alors que les citadins de Stuttgart héritent de la dette.

Le pire est que ce « virage historique » ne répond en rien aux préoccupations légitimes du sommet de Rio.

Alors quoi faire ?

Le véritable enjeu n’est pas de multiplier les investissements ruineux ni de faire culpabiliser les consommateurs sur leurs habitudes.

Le véritable enjeu est de sortir d’une industrie du gaspillage, basée sur l’obsolescence des produits.

L’exemple le plus parlant est celui des ampoules électriques.

JPEG - 25.9 ko
l’ampoule centenaire
de Livermore

Réunis dans le « cartel de Phoebus » fondé vers 1925 les fabricants d’ampoules on limité artificiellement la durée de vie des ampoules à 1000 heures pour s’assurer un marché de renouvellement régulier.

Au lieu de légiférer pour rendre cette pratique hors la loi, l’UE, en application de l’agenda21 vient de rendre obligatoire les ampoules à basse consommation.

Résultat, la vielle ampoule à filament a disparu, remplacée par des mini néons, à la fabrication énergivore, fragiles, rayonnants et polluants.

Pour une économie d’énergie qui reste virtuelle en particulier pour tout ceux qui se chauffent à l’électricité.

Les mesures à prendre sont pourtant connues. C’est sur les industriels que doivent porter les obligations :

Interdire l’obsolescence programmée des appareils que ce soit par effet de mode (vêtements, voitures), par usure programmée (mobiles, électroménager) ou par programmation (imprimantes).

Il faut interdire la production des produits à usage unique et des appareils additifs comme les expresso à capsules.

Il faut interdire les emballages jetables non recyclables et non biodégradables.

En bref, il faut remettre en cause la société de surconsommation.

On comprends quels obstacles majeurs s’opposent à ce type de mesures :
Comment ? Empêcher les effets de mode ?
Mais alors il faut arrêter de faire de la pub ?
Mais alors il faut revoir le financement des médias !

Oui, ce n’est pas juste une affaire d’industrie, c’est le mode de vie et l’organisation de la société qui est en cause. C’est pourquoi cette réforme profonde ne peut venir d’en haut. Elle doit être portée par les citoyens et les citoyens doivent faire valoir que c’est leurs intérêts qui doivent être pris en compte en priorité en non ceux des banques et des industriels.

 

*En parallèle à l’Agenda 21, une déclaration sur l’environnement et le développement a été adoptée. Elle énumère 27 principes à suivre pour la mise en oeuvre l'Agenda 21. http://www.un.org/french/events/rio92/rio-fp.htm


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (51 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • cyprienne cyprienne 12 mai 2011 15:26

    Article très interessant. Merci beaucoup.


    • FRK44 FRK44 12 mai 2011 17:06

      Merci pour cette information.

      Pourquoi personne ne parle de cet Agenda 21 ?


      • Aldous Aldous 12 mai 2011 17:15

        Excellente question.


        • dawei dawei 12 mai 2011 17:35

          comme l’homme n’est plus qu’une marchandise robotique, il est temps aussi de dénoncer l’obsolescence programmée des hommes et de le « désobjetiser ».


          • Aldous Aldous 12 mai 2011 17:44

            L’homme objet... Je n’y avais pas pensé.
            On est un peu loin du sujet mais y’a de ça.


          • Croa Croa 12 mai 2011 23:56

            à défaut d’hommes, les femmes-objet existent ! On trouve ça dans les magazines. Ce modèle a une obsolescence programmée dont le système n’est pas responsable. Toutefois celui-ci fait amplement savoir à ses « clientes » ce qu’il en est ! smiley

            Nous, on vous aimera toujours comme vous êtes smiley


          • El Lobo 18 février 2013 13:22

            Nos corps font déjà l’objet d’un commerce...


          • paul 12 mai 2011 17:41

            Merci pour l’info . Il est difficile de comprendre les buts réels de cet...organisme, plutôt vaporeux
            avec des objectifs ramasse-tout comme « processus multisectoriel et participatif ...épanouissement de l’être humain,cohésion sociale et solidarité,susciter l’ échange ... »
            Un truc de communiquant institutionnel pour que le citoyen ne doute pas des choix qui seront faits sans lui, mais qu’il devra financer .


            • Aldous Aldous 12 mai 2011 17:42

              En somme le développement durable, ce qui est durable c’est la dette.


            • El Lobo 18 février 2013 13:23

              Il n’y a pas de dette. Le dette est inventée.


            • lloreen 12 mai 2011 20:28

              Tout est opaque : DONC INOPPOSABLE.
              Si j’embarque d’office votre véhicule, je le mets sur cale, change vos quatre pneus et vous envoie la facture.Que diriez-vous ?
              Certainement que vous ne m’avez rien demandé, que vous n’avez rien signé et que donc vous ne payerez pas. Vous auriez tout à fait raison.
              Eh bien, c’est exactement ce que font ces « politiques » (escrocs).Ils décident unilatéralement de choses qui ne nous apportent rien, ne nous demandent pas notre avis et nous présentent la facture.En plus : ils s’imposent à nous puisque n’ont même pas été votés !!!!!! (Eurocrates)
              Vous voyez où se situe le problème ???


              • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:32

                Ah ! C’est vous qui avez piqué les pneus de ma caisse alors !

                rendez-les moi que je puisse consommer du pétrole !


              • El Lobo 18 février 2013 13:24

                Même lorsque nous votons, nous ne décidons de rien.


              • yoananda 12 mai 2011 20:55

                Je suis le neuneu de service, je n’ai pas compris la dernière phrase.
                Les 27 principes a suivre me semblent aller dans le bon sens, non ?
                J’ai cru comprendre que l’agenda 21 est la mise en place d’une dictature écologico-capitaliste industrielle ... En quoi les 27 principes sont révélateur de quoi que ce soit ?


                • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:21

                  C’est une note de bas de page et non la dernière phrase.


                • ELCHETORIX 12 mai 2011 21:06

                  Bonsoir l’auteur , les projets du NWO ne sont pas inéluctables , car ce NWO n’est que la suprématie du monde « occidental » sur tout le reste des pays de la planète , ors de plus en plus , il y a des états contre cet EMPIRE en voie de construction , il y a les états du BRICS et de l’ALBA de l’IRAN et la SYRIE qui contestent cette suprématie en échangeant des biens autrement que par la monnaie de référence commerciale internationale qu’est le dollar .
                  Donc le monde est encore multipolaire et le NWO et son projet d’agenda 21 sera remis en question d’autant plus que le Dollar et la suprématie commerciale des USA sont remis en cause pour ne pas dire en train de s’effondrer .
                  RA .


                  • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:55

                    Il y a aussi et surtout des solutions pour sortir du piège de la dette souveraine, instrument de la destruction des états-nations, et en particulier le fait de déclarer ces dettes comme des Dette Odieuse à l’image de l’Equateur.

                    Voir mon article :
                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dette-les-grecs-et-la-deptocracy-93048
                    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/dette-les-grecs-et-la-deptocracy-93478


                  • ELCHETORIX 12 mai 2011 22:05

                    Bonsoir SOR , bon je ne me suis jamais encarté de quel coté que ce soit en politique , j’aime la liberté , disons que j’ai toujours été « GUEVARISTE » , il est mort en 67 et ses idées pour moi sont toujours d’actualité , pour un socialisme non étatique ( ex URSS ) et bien sûr anti impérialisme avec son capitalisme ultralibéral et mondialiste ( US-raèl ).
                    Sinon dans l’immédiat pour Mélenchon et philosophiquement du coté de A. SORAL.
                    Cela vous satisfait ?
                    RA .


                  • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:34

                    Et si on commençait tout simplement par réclamer la démocratie ?

                    Je sais, ça semble un peu extrémiste comme idée, mais y’a des moments faut se lâcher, non ?


                  • lloreen 12 mai 2011 21:26

                    Tout à fait.Les Etats du BRIC ont leurs propres règles et chaque état peut avoir les siennes.
                    Ce que font les eurocrates c’est l’instauration de leur eurodictature.
                    On en a eu la démonstration en France avec l’exemple du vote des français : NON à l’Europe (des eurodictateurs) à 53%.
                    Qu’ a fait Sarkozy : il a fait ce que fait tout dictateur : ignorer la voix du citoyen.
                    Les règles dictatoriales étant établies - je n’ai entendu aucun politicien dire qu’il les remettrait en cause- et qui plus est que vaut la parole d’un politicien.....le prochain qui serait élu prendra le relais, le plus simplement du monde.
                    Continuer cette dictature est impensable pour moi.
                    La seule alternative c’est de rejeter tout ce qui a été signé par Sarkozy, tout cela étant contraire à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et à la Constitution.
                    D’ailleurs, Sarkozy est déjà en train de changer la Constitution allègrement.
                    Alors, il faut savoir que l’heure des choix est arrivée.
                    Maintenant.OU alors les français se réveillent ou alors c’est perdu pour longtemps.
                    Quand on vous dira qu’à partir de 20 heures c’est le couvre-feu, que tout le monde sera payé 250 euros de l’heure parce que ce sera décidé en haut lieu pour toute l’Europe et qu’il faudra être pucés pour entrer dans les camps de travaux forcés, vous ferez quoi ?
                    Vous révolter ?


                    • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:43

                      Pour l’instant les camps et les puces c’est le programme de la FEMA, pas de l’UE.

                      C’est que, là bas les particuliers ont le droit constitutionnel d’avoir des armes à la maison alors ça inquiète les élites.

                      Ici, en Europe, l’état a déjà le monopole de la force.
                      Comme disait MAM, notre savoir faire en matière de maintien de l’ordre est reconnu mondialement ! Pas besoin de camps.

                      Nous avons droit au régime du meilleur des mondes : Les Alpha qui décident, les Bêta qui les servent, les Gamma qui aiment leur servitude...

                      A noter que Sarkozy est donc un Bêta.


                    • Laury 12 mai 2011 22:36

                      Voila un éclaircissement au quel je n’avais pas pensé pour la gare de Stuttgart ce qui fait que tout
                      ses manifestants ont doublement raison !!!!
                      Cela veux dire aussi que nos gouvernants sont déjà 100% dans le lavage de ce qui leurs reste
                      comme cerveau,le dicton s’applique aussi a eux « plus ils sont intelligents et plus il sont moutonneux » !!!!,pour moi une raison de plus pour faire parti des votes blanc !!!! 


                      • Aldous Aldous 13 mai 2011 10:47

                        Je ne suis pas sûr que les habitants de Stuttgart ont fait le rapprochement entre Stuttgart21 et Agenda21.

                        Par contre ils ont très bien compris que raser 300 arbres et laisser à la ville 4,5 milliards d’Euros de dettes, c’est une drole de façon d’envisager l’écologie et le développement durable.


                        • PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP PAS GLOP 13 mai 2011 11:27

                          J’ai beaucoup aimer cette vidéo ridicule ou un canard boiteux s’explique comme s’il s’adressait à des crétins sous le regard bienveillant de l’oeil qui voit tout . Sauron n’est pas loin. D’ailleurs on le retrouve aussi cet œil sur le logo d’ agenda 21 France. Vous avez dit hasard. Le NOM is watching nous . A nous de lui crever l’oeil.


                          • Aldous Aldous 13 mai 2011 12:51

                            Très bien observé Pifou !


                          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 mai 2011 12:23

                            Bonjour, bon sujet essentiel et bien rédigé, un plaisir,

                            «  Aucun pays ne saurait réaliser tout cela à lui seul,  »  apparemment, aucun pays ne peut non plus refuser d’y participer. Le problème est bien là. en effet, une partie du monde se doit d’avoir le droit de rester une zone déclarée parc naturel auquel personne n’ a le droit de toucher ni de transformer couac ce soit.

                            « Décidé en haut lieu par les chefs d’état et l’ONU, l’Agenda 21 s’impose du sommet à toute la pyramide administrative. » de Ponzi ? Tout ceci part d’une bonne intention, bien sur, mais qui sont les piliers de cette pyramide ? le peuple des fourmis ouvrières, n’est ce pas ? il va falloir à un moment les consulter, non ? Qui sont ces décideurs qui envisagent tout pour tous. Les mêmes qui conçoivent des jouets pour les enfants fabriqués par les enfants... 

                            quelque soit le type de société qui s’imposera à l’avenir de façon durable, celui ci doit prendre en considération qu’il s’appuie sur la participation de tous pour la réalisation finale, et pour cela, une concertation générale et unanime est d’autant plus obligatoire qu’elle est aussi parfaitement possible.

                            Un bon type de société n’a pas besoin de cordons de flics pour s’imposer, comme un bon produit n’a pas besoin de campagne racoleuse de pub pour se vendre. La pub comme la propagande ne sert qu’à fourguer des modes vite obsolètes et des types de sociétés dévoyées.

                            Le bouche à oreille populaire est la meilleur et le moins chère des communication, les fourmis et les abeilles la pratiquent quotidiennement avec succès.

                            cordiallemand.


                            • Aldous Aldous 13 mai 2011 12:57

                              Merci Lisa SION 2

                              C’est la même pyramide que sur les billets de 1 dollars.
                              Remarquez qu’elle est séparée en 2 parties : Le sommet ne consulte pas la base, elle s’imagine qu’elle plane au dessus.

                              En effet aucun pays ne peut non plus refuser d’y participer. Mais certains le font.

                              C’est ce que j’explique dans La Nouvelle Carte du Pentagone :

                              http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/nouvel-ordre-mondial-la-carte-du-92889


                              • Gargantua 13 mai 2011 13:01

                                Développement durable , un concept four tous , une tour de Babel, pendant ce temps de concert on trucide la diversité, on pasteurise les peuples, on tue la différence, on lobotomise à grande échelle.


                                • millesime 15 mai 2011 11:06

                                  excellente affaire pour les banksters que le N.W.O
                                  Voilà pourquoi la Tunisie tout d’abord (qui voulait développer la banque islamique, qui prête sans intérêt, banque Zitouna) puis la Libye qui voulait unifier l’Afrique et développer la banque islamique ont été « punies » .. !
                                  lire mes articles
                                  http://millesime.over-blog.com


                                  • Abou Antoun Abou Antoun 15 mai 2011 22:47

                                    Bezons ! pas Bezon.
                                    C’est si difficile de recopier.


                                    • Aldous Aldous 16 mai 2011 08:57

                                      Vous avez raison, à la 3e personne de l’impératif la terminaison c’est ons.

                                      Il faut donc écrire Bezons (comme dirait Strauss Kahn)


                                    • Edmon Edmon 13 octobre 2013 14:50

                                      Stuttgart 21 / Agenda 21 , le premier commence en 85 , le second en 92 mais tous les deux finissent par 21 donc oui , ça se tient , même si le gros noeud du problème n’est que d’ordre financier .
                                      Et puis y’a le fameux exemple de l’ ampoule de Livermore  pour appuyer tout ça , au cas ou des crédules ne croieraient pas à l’obsolescence   programmée.


                                      Perso , j’aurais aussi parlé de Cap 21 , le parti de Corinne Lepage.Elle se dit anti OGM et tout et tout mais en fait elle est dans la matrice.
                                      La manipulation est claire et ne doit échapper à l’oeil averti , celui qui voit tout mais qui a pris la bonne pilule , placer de faux contre pouvoirs , de fausses contestations pour mieux arriver à leur but.
                                      Paraitrait même qu’il y en a qui sont payés pour ridiculiser ceux qui diffusent la véritay vray , restons sur nos garde .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès